[VEN - 14:35] the kings' speech.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9178-bugi 

PSEUDO : kidd.
PRÉNOM : faustine.
COMPTES : es el primero.
MESSAGES : 3812
AVATAR : jack o'connell.
ÂGE : 30
LOCALISATION : kirkcaldy, scotland.
MÉTIER : glass-blower.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24 000£
ASPIRATION: compétition.
AFFINITÉS:
MessageSujet: [VEN - 14:35] the kings' speech.   Dim 19 Nov - 23:38

THE KINGS' SPEECH
@claudio

Demain, c'est le prime. Et je me rends compte qu'avec Claudio, on n'a toujours pas fait le discours demandé par Ophélia au dernier, alors qu'on est censés le présenter devant tout le monde demain. Je sais pas tellement si j'ai envie d'en rire ou d'en pleurer pour le coup, avec l'impression de retour à l'époque des exposés à préparer devant la classe. Sur le coup, je me suis demandé si ça pouvait être une blague ou pas ; parce que je juge qu'on a quand même été suffisamment punis avec notre nomination d'office et les bleus qui nous marquent encore le visage, quand bien même ça commence à se dissiper doucement. On a eu droit à plusieurs discours moralisateurs, et si je peux comprendre leur raison, j'ai l'impression que les personnes autour de nous n'ont, pour la majorité, pas voulu s'attarder sur les raisons qui nous ont poussé à nous battre et sur la façon dont ça s'est passé, et plus je me fais la remarque, plus je me mets à penser que j'ai hâte que tout ça soit réellement derrière nous, et qu'on arrête de nous en parler, ou de nous relier à ça directement. Notre aventure ne se compose pas uniquement autour des coups échangés, après tout, et j'ai à croire que ça n'est et que ça restera qu'une passade parmi toutes les semaines que l'on a passées et que l'on continuera peut-être de passer ici. Quoi qu'il en soit, bloc-notes et stylo sous le bras, je me mets à zieuter çà et là autour de moi pour tenter de trouver Claudio dans le château, histoire qu'on s'y mette et qu'on boucle ça. Heureusement pour nous, on a pu constater le soir du prime autour des teams – où la nôtre a commencé à se voir amputer de deux membres – qu'on est suffisamment de bons présentateurs pour ne pas trop avoir à rougir de nos talents, quoi qu'un peu relatifs, et surtout pour nous dire qu'on ne devrait pas passer trop de temps sur le fameux discours à préparer. Je glisse une main dans mes cheveux en traversant un couloir, et finalement je me tombe enfin sur Claudio, assit dans l'un des canapés du salon. « Hey. » je lance en haussant un peu le ton comparé à la normale et en m'avançant vers lui. Laissant glisser bloc-notes et stylo de sous mon bras jusque dans ma main, je lève un peu mon butin pour le lui montrer avant de me laisser tomber à ses côtés, un bref sourire affiché sur le visage. « J'ai réalisé tout à l'heure qu'on devait se mettre à notre discours. Je propose qu'on se trouve un nom de scène, genre je serais Nelson, tu seras Mandela, ou je sais pas. » je ris un peu pour dédramatiser la situation. Ça aurait pu être pire, je me dis, qu'un discours à écrire. D'autant qu'Ophelia ne nous a pas donné de limite de mots à atteindre ou je ne sais quoi. Posant sur la table basse nos outils de travail, je claque mes mains ensemble. « Prêt à t'y mettre ? » Petit coup d'épaule dans la sienne, et sourire sans doute un peu exagéré sur les lèvres, je le regarde en relevant un peu le nez.

_________________
I PROMISE YOU, I'LL MAKE IT UP TO YOU
“Arrivé devant une longue plaque de verglas sur le trottoir, il hésite un instant puis, au lieu de la contourner, s’élança dessus, les bras écartés afin d’assurer son équilibre. Comme un gosse. Parvenu au bout sans encombre, il sourit aux étoiles” (DENNIS LEHANE)

ABSENTE DU 6/12 AU 14/12
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : silvia
MESSAGES : 942
AVATAR : @faufau
ÂGE : 25
LOCALISATION : paraty, brasil
MÉTIER : surfeur


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: make love not money
ASPIRATION: compétition
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: [VEN - 14:35] the kings' speech.   Ven 24 Nov - 17:25

j'ai passé une bonne partie de ma semaine enfermé dans ma chambre, où à me balader aux alentours de la plage. comme un coup de flemme, de déinvestissement. je sais qu'avec elham on s'était à peu près jurés de se battre, quoiqu'il arrive et peu importe qui sortirait en premier. mais maintenant qu'elle est partie j'ai du mal à m'en tenir à mes belles résolutions. d'autant plus qu'avec une cagnotte aussi réduite je peux même pas buzzer. ma recherche de secrets est au point mort et je ressens une espèce de fatigue globale me frapper la gueule. façon enchaînement de coup droit, coup de coude et front kick en plein dans mes tempes. j'avale deux comprimés d'ibuprofène avec un petit café brûlant et je me traîne jusqu'au salon où je me laisse tomber mollement sur le canapé. personne. parfait. j'ai pas envie de voir grand monde, cette semaine je m'en tiens aux interactions de circonstance et à celles obligatoires. à ces quelques sourires qui accrochent mon chemin et qui me font échanger, un peu, avant de me pousser à retourner m'enrouler dans ma bulle de silence. j'essaie de lire des pages d'un bouquin (candide) dont m'a parlé eustache et qui n'était jamais arrivé jusqu'à ma bibliothèque brésilienne. mais les mots défilent aussi vite que je les oublie et, arrivé au petit quart de ma lecture, je me rends compte que je suis incapable d'en tirer un premier bilan. nickel. je ferme donc candide (ou l'optimiste - c'en est presque ironique vu la situation) et ferme les yeux avant de balancer ma tête en arrière et de me laisser aller à une espèce de léthargie contre-nature. c'est finalement bug qui vient perturber ma quiétude improvisée. je le laisse s'installer en amorçant un sourire qui se transforme assez vite en grimace quand je comprends les attentes de cette réunion au sommet. je serai mère, tu seras théresa je propose autant être féministes par la même occasion je tente un humour qui ne m'est pas propre ces derniers jours, mais je m'en fous, bug et moi on en a déjà passées d'autres. prêt c'est un bien grand mot, j'avais espoir qu'ils nous oublient en me faisant hyper discret cette semaine mais malheureusement je pense qu'ophélia n'est pas de cet avis. et je pense que le prime sera difficilement calme. finalement j'attrape son calepin et son stylo, prêt à assumer la position confortable de scribe, mais je suis vite rattrapé par la réalité de ma dyslexie, surtout en langue anglaise. dyslexie que je ne compte pas dévoiler aux yeux du monde, même si j'avais déjà eu l'occasion d'en parler à dee au début du jeu. alors je me contente de dessiner deux gants de boxe posés l'un sur l'autre, en attendant d'avoir une idée brillante d'accroche on part sur du hyper sérieux là j'imagine?

_________________

PARAISOS ARTIFICIAIS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t9178-bugi 

PSEUDO : kidd.
PRÉNOM : faustine.
COMPTES : es el primero.
MESSAGES : 3812
AVATAR : jack o'connell.
ÂGE : 30
LOCALISATION : kirkcaldy, scotland.
MÉTIER : glass-blower.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24 000£
ASPIRATION: compétition.
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: [VEN - 14:35] the kings' speech.   Sam 25 Nov - 18:12

Les nominations, cette semaine encore, sont tendues. Avec Achille, Claudio et Rainer sur le banc de touche, j'appréhende un peu, surtout vu comment les choses se sont déroulées. Je me dis que j'aurais sincèrement préféré ne pas être immunisé cette semaine et être nominable à la place d'un des trois, histoire d'arranger un peu le coup. Alors, calepin et stylo en main, je me dirige à la recherche de Cla pour essayer de penser à autre chose et de faire le discours qu'Ophélia nous a imposé de faire pour le prime. Punis un peu comme des petits garçons qui auraient fait une bêtise à l'école, on se retrouve à devoir gratter des lignes de papiers pour essayer de convaincre les gens que la violence n'est pas une bonne chose. Ils veulent une bonne campagne publicitaire pour lutter contre les bagarres ? Ils n'ont qu'à placarder dans tout le château nos gueules encore abîmées de notre combat de la semaine dernière, et je pense que plus d'un seront dissuadés d'aller frapper sur la tronche de leur voisin. Quoi qu'il en soit, je pars à sa recherche et le trouve finalement dans le salon, sur le canapé. Ça me fait chier d'aller l'emmerder pour ça, mais je me dis que c'est peut-être l'occasion de lui changer aussi un peu les idées, et de nous retrouver à se marrer un peu en faisant ça, malgré le sérieux qui nous est probablement demandé de mettre dedans. Je me laisse tomber à côté de lui sur les coussins du canapé et pose sur la table basse nos outils de travail, en amorçant le truc avec un petit peu d'humour, sans doute un peu moyen, mais je m'en tape un peu. Je ris doucement à sa réponse, acquiesce. « Pas mal, ça nous fait une cause défendue en plus. Deuxièmes prénoms, Mahatma et Gandhi, histoire d'en soutenir encore d'autres ? » On peut partir loin si on reste dans ce délire-là, mais je suis pas sûr que ça soit ce qui nous permette d'écrire le discours qu'on doit faire. Je soupire un peu, passe une main dans mes cheveux et me tourne vers lui. « Je pense qu'on peut toujours rêver pour qu'on nous oublie. Autant nous y mettre et essayer de terminer ça rapidement. » Je hausse légèrement les épaules. J'ai pas particulièrement l'inspiration pour l'instant mais je suis sûr qu'on va finir par trouver. On n'a, de toute façon, pas tellement le choix. Du regard, je suis le mouvement de ses mains, détaille les traits qui se forment sur le papier. « On peut toujours tenter l'humour mais c'est à double tranchant : soit ils vont adorer, soit on va se retrouver pénalisés à nouveau. Autant ne pas prendre de risques, peut-être ? » Je lui lance un regard en biais, les mains jointent entre mes cuisses, et soupire un peu. Je cale finalement ma tête dans la paume d'une de mes mains, réfléchis un instant. « Ou bien on se contente de petites notes d'humour quand même, pour que ça reste fidèle à ce qu'on est. »

_________________
I PROMISE YOU, I'LL MAKE IT UP TO YOU
“Arrivé devant une longue plaque de verglas sur le trottoir, il hésite un instant puis, au lieu de la contourner, s’élança dessus, les bras écartés afin d’assurer son équilibre. Comme un gosse. Parvenu au bout sans encombre, il sourit aux étoiles” (DENNIS LEHANE)

ABSENTE DU 6/12 AU 14/12
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

PSEUDO : silvia
MESSAGES : 942
AVATAR : @faufau
ÂGE : 25
LOCALISATION : paraty, brasil
MÉTIER : surfeur


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: make love not money
ASPIRATION: compétition
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: [VEN - 14:35] the kings' speech.   Mar 28 Nov - 11:15

dans ce cas on peut aussi partir sur du che et guevara, mais c'est déjà plus incisif un des idoles de mon enfance, je sais pas trop pourquoi. je pense qu'à force d'entendre mon père raconter ses histoires de dictature militaire la bonne gueule d'ernesto m'est apparue comme le symbole d'une forme de résistance dans le monde. d'une forme d'insoumission. mais pas certain que le principe de défendre la lutte armée plaise à ophelia. à voir si cet exercice est une simple condamnation de la violence, ou une manière de combattre plus largement la connerie. je hausse les épaules avant de sourire on peut aussi simplement s'en tenir à des exemples de boxeurs clean, réglo, dignes, qui ont jamais trop dérivé j'attrape le calepin et par habitude y dessine les premiers traits de gants de boxe, avant d'y noter quelques noms, comme Ali. on peut aussi préparer un saladier de caïpi et essayer de détendre ophelia en lui remplissant son verre toute la soirée, je me marre avant d'hocher la tête. à vrai dire moi je m'en fous, je suis déjà nominé, j'ai pas grand chose à perdre. je veux juste dire un truc en accord avec mes valeurs, plutôt qu'un simple argumentaire bullshit. façon mario et luigi je relève la tête pour capter son regard. au fond, ça avait pas mal marché ce plan là. en mutualisant nos esprits dans l'urgence on s'en était tirés avec une bonne idée. le truc c'est que là je me sens pas encore trop dans l'urgence. je tourne la page du calepin et je commence à écrire quelques phrases désolé pour l'orthographe, je suis dyslexique, je me sens obligé de préciser sans trop chercher son regard. c'est le genre de trucs qu'on prend jamais vraiment plaisir à annoncer à la télévision, mais quitte à jouer le jeu je préfère être sincère jusqu'au bout. t'en as besoin de cet argent bug, ou tu fais ça pour le jeu? je finis par lancer, en relevant mon visage pour capter ses opales parce qu'au fond, quand tu perds ton secret c'est un peu comme si tu perdais la raison pour laquelle t'es venu ici je me mordille la lèvre avant de lui filer le calepin et c'est peut-être ça le plus compliqué, rebondir.

_________________

PARAISOS ARTIFICIAIS
Revenir en haut Aller en bas
 

[VEN - 14:35] the kings' speech.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [JEU] GANSTAR 2 : kings of Los .Angeles : GTA like [Payant]
» kings brau bleu
» Kings Of Leon
» DVD Triple H the king of kings , There is only one
» MAYBELLINE by the four belly kings
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE :: rez-de-chaussée : niveau 0 - intérieur :: grand salon-
Sauter vers: