ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12451

MessageSujet: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 19:33



MISE EN SITUATION
C'est le grand soir pour les équipes de production, qui travaillent d'arrache-pied sur cette onzième saison depuis des mois, et pour les nouveaux candidats qui sont sur le point d'intégrer l'aventure. L'annonce de leur sélection leur a été faite par téléphone il y a quelques jours, le temps pour eux de s'organiser et de boucler leur valise. La production leur donne ensuite rendez-vous au siège de la BBC, à Londres, où ils sont pris en charge par des professionnels pour leur mise en beauté. Des coiffeurs, maquilleurs et stylistes s'occupent d'eux afin de soigner leur image pour leur toute première apparition télévisuelle. Leur valise a été confiée aux équipes et leur téléphone leur a été confisqué, ils n'ont à partir de là plus aucun contact avec l'extérieur. Confinés dans une loge le temps de leur préparation, un membre de la production vient les chercher une fois qu'ils sont prêts et leur bande les yeux. Ils se retrouvent plongés dans la pénombre le temps d'un trajet au cours duquel ils n'ont aucune information quant à la destination qui les attend. Tout est mis en place pour garantir la surprise la plus totale aux candidats, qui restent sous la supervision de membres de l'équipe pour s'assurer qu'ils ne trichent pas et n'essayent pas de soutirer des informations à qui que ce soit. Lorsque le bandeau leur est retiré, ils découvrent qu'ils ont pris place à bord d'un petit avion privé avec les autres candidats de la saison. Le voyage dure plusieurs heures, durant lesquelles les candidats n'ont aucun moyen de communiquer les uns avec les autres. La production estime qu'ils auront tout le temps de faire connaissance plus tard, et leur conseille même de mettre à profit ces quelques heures pour récupérer car pour certains le décalage horaire se fait déjà sentir et la journée a commencé très tôt pour tout le monde. Ils sont ensuite transférés de l'avion à un bus, dont les vitres ne laissent aucunement percevoir le moindre indice quant à leur localisation actuelle. Tout est fait pour qu'ils ne sachent rien de l'endroit où la production les amène, même si l'un des candidats laisse échapper qu'il croit avoir vu "Miami" inscrit sur le gilet d'un agent de l'aéroport, un peu plus tôt dans la journée. L'information fuite entre les candidats, certains n'y font pas attention, d'autres commencent à élaborer certaines hypothèses. Le bus s'arrête, et des membres de la production en profitent alors pour briefer les candidats. On leur explique qu'ils sont maintenant sur le point de faire leur entrée dans l'aventure, et qu'ils seront annoncés par deux tout au long de la soirée pour intégrer celle-ci. Les candidats quittent donc le bus par binôme dès lors qu'ils entendent leurs noms et qu'on leur donne le feu vert. Ils pénètrent dans un grand hangar aménagé pour l'occasion, où un cocktail dinatoire (x) sous forme de buffet les attend. Au menu ce soir, petits fours salés et sucrés pour leur permettre de patienter entre les différentes annonces tout en se remplissant l'estomac. La production a justement fait appel à un grand traiteur local pour confectionner ce généreux buffet, sur lequel ils trouveront également de délicieuses verrines, des pièces plus gourmandes (brochettes de fruits, macarons, dômes chocolat-praliné), des apéritifs softs ou un peu plus corsés, du punch et bien sûr du champagne pour célébrer leur sélection. Ils peuvent noter la présence d'un écran géant au centre de la pièce, écran via lequel ils prendront connaissance de toutes les annonces et informations communiquées durant la soirée. C'est aussi sur cet écran qu'ils verront les interventions des chroniqueurs, n'ayant aucune proximité physique avec eux ce soir. Le Maître et Pia semblent avoir beaucoup de choses à leur annoncer, et ils ne vont d'ailleurs pas tarder à en apprendre plus sur leur nouvel environnement de jeu, et ce à quoi ils vont devoir s'attendre cette saison. Nos candidats ont la soirée pour apprendre à se connaitre, et il est possible que ce soir les premières affinités se créent. Le Maître va quant à lui garder un œil sur tout ce petit monde, pour tous les observer dans leurs premiers pas dans l'aventure, et voir qui commence déjà à se démarquer. La onzième saison de Thrown Dice est officiellement lancée.

informations complémentaires :

~ Les rumeurs disaient vrai : les candidats ont bien rejoint Miami, c'est là qu'ils font leur entrée, dans le hangar prévu à cet effet. Ils ne savent toutefois pas encore s'ils sont destinés à rester à Miami, où s'ils seront encore amenés à voyager après ça.

~ Le hangar est un lieu de transition, les candidats le quitteront en fin de soirée pour rejoindre le véritable endroit où se déroulera l'aventure. Ils en sauront d'ailleurs plus à ce sujet en cours de prime.

~ Pia, la présentatrice, se trouve sur le plateau à Londres. Les chroniqueurs ont suivi les candidats dans leur déplacement, mais se trouvent dans un endroit à part, depuis lequel ils feront leurs interventions ce soir.

~ Le prime d'ouverture restera ouvert jusqu'à mercredi, au même titre que l'entrée des candidats.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 257
AVATAR : raphaël spezzotto-simacourbe
ÂGE : 25
LOCALISATION : oxford
MÉTIER : chômeur
ÉTAT D'ESPRIT : plutôt posé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 19:57

Ça y est, lancé dans le grand bain, il a déjà l'impression de pas avoir pied, neville, ou de couler comme une pierre au fond. c'est que ça va plutôt vite, et y'a quelques doutes qui arrivent dans sa tête. est-ce que c'est une bonne idée ? est-ce que c'est vraiment le genre d'émission blindée de manipulations, à vous en faire perdre la tête ? est-ce qu'il va en sortir différent ? en mal ?  y'a trop de questions qui lui vrillent la tête, et maintenant qu'il est plongé dans les préparations du merdier, ça lui semble plutôt risqué de demander un joint à quelqu'un pour calmer tout ça. il est très vite pris en charge par des gens, supposés le maquiller -première fois de sa vie-, coiffé, habillé. ça lui donne la sale impression d'être un pantin, mais, il dit rien, neville, il obéit, l'enfant sage, qui tente quelques traits d'humour, mais ça prend pas. putain. et vlà qu'on lui bande les yeux. "ah ouais, carrément" il souffle, rapidement impressionné par l'ambiance sérieuse du jeu. et le voilà dans un avion, maintenant, avec les autres, sans doute. très vite, la fatigue l'emporte et il s'endort, parce qu'il a une nuit blanche à son actif, déjà, et son corps supporte plus faut croire.   
et maintenant, voilà qu'on l'appelle lui, lui et heather, genre, sa compagne de route s'il a bien compris. " eh bah c'est parti hein " il lance, arrivant dans un hangar, repérant très vite le buffet et l'alcool. " je propose qu'on picole tous pour faire connaissance plus vite... non ?"  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 522
AVATAR : Ezra Miller
LOCALISATION : Montréal
MÉTIER : Narrative & Game designer
ÉTAT D'ESPRIT : Déterminé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 20:13


L’effervescence est à son comble. Bien que j’étais le premier à dire que j’avais hâte de participer à cette émission, que j’avais eu une bonne impression lors du casting, je me retrouve à flipper comme un fucking assole parce que je n’avais pas prévu qu’après l’annonce tout se passe aussi vite et ni qu’on me bande les yeux. Je n’avais pas prévu de voyager et de sentir la présence de d’autres personnes sans avoir l’opportunité de discuter avec eux. Un certain malaise s’était emparé de moi et je dois avouer que j’étais plutôt content et rassuré de sortir de cette carcasse métallique et de retrouver la vue.

Bien que tu ne sois pas du genre coquet, tu jettes un petit coup d’oeil sur ta tenue. Bon les stylistes ont essayé de faire au mieux pour que tu ressembles à quelque chose. À première vue ils ont plutôt réussi, enfin tu devines vu qu’il n’y a pas de miroir dans ce hangar, mais un buffet. Tu tournes la tête pour faire face à ta « binôme » d’aventure, ou plutôt d’entrée… @Ariadne . Très belle femme il n’y a pas à dire, tu es bien loti. « Bon… Enchanté ! Wyatt ! Je t’offre un verre, c’est offert par l’émission?! » dis-tu en esquissant un large sourire envers la jolie brune. Tu te rapproches du buffet et croises bien évidemment d’autres candidats. Ceux dont tu avais eu l’occasion de voir à travers le site de l’émission. Neville et Heather. Tu te rappelles avoir mémorisé leurs quotes dans ta tête. Ça y est le mode joueur est activé. "Je t'accompagne dans la picole ! Je m'appelle Wyatt" dis-tu à Neville.

_________________

Wyatt
Design won't save the world, but it damn sure makes it lookgood !


Spoiler:
 


Dernière édition par Wyatt le Sam 9 Juin - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 942
AVATAR : Eva Green
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de chant dans un lycée privé
ÉTAT D'ESPRIT : Glam-Rock


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 20:19

Être de retour, comme cela, du jour au lendemain, sous le feu des projecteurs, je peux vous assurer que cela fait un bien fou. Je n’avais plus été autant sollicité depuis mon dernier tour de chant au royal Albert Hall, il y a déjà quelques années maintenant. J’avoue avoir tout fait pour en même temps. Mon absence d’une après-midi parfaitement scénarisé par mes collègues du Lady Margaret School. Les questions des élèves concernant ma courte disparition, moi qui suis plutôt connu par ma rigueur au travail. Le doute que j’ai laissé planer durant quelques semaines… Comptant sur la surprise du premier soir, pour piéger tous mes chères élèves qui me pensent vieilles et aigrie, qui devront, je l’espère, être maintenant forcés de faire avec ma présence au casting de leur émission de télé-réalité préférée. Voilà-t-il pas que la production a dépassé mes espérances, en annonçant ma sélection en avant-première alors que j’étais en plein cours. Je peux vous assurer qu’après cela, j’ai dû arrêter la leçon tant ma classe était dissipé. Plutôt concentré à m’harceler de questions sur mon casting, mon secret etc…. Je balayais toutes ces questions d’un revers de main et m’étais fin à la séance. Un bref passage dans le bureau du directeur plus tard, j’étais relevée de mes obligations le temps de mon aventure. Jute avant de rentrer chez moi, je me suis offert un dernier bain de foules parmi les étudiants de l’établissement tous plus étonnés les uns que les autres. Telle un phœnix, à nouveau au sommet de sa gloire je me suis sentie revivre.
Il suffit de taper mon nom sur google, pour avoir une biographie plutôt sommaire sur moi, mais bon surement avec suffisamment d’information pour que des curieux viennent me parler jusque devant chez moi. Aucune exclusivité ni interview n’a été accordé jusqu’à aujourd’hui. Je ne veux rien révéler d’autre que la simple phrase tirée de mes castings que la production à associée à mon portait. La surprise et l’excitation des premiers jours a laissé place à une certaine sérénité. Je sais pourquoi, je suis là. Je ferai tout pour réaliser l’objectif que je me suis fixé en franchissant le premier jour des castings les portes des bureaux de la BBC. En plus de cela, je me sens belle, je me sens femme. Il faut dire que les professionnels de la production ont parfaitement su gérer mes exigences afin que je sois sublime pour ce soir. En plus, j’ai de la chance, mon partenaire d’entrée est lui aussi fort séduisant. Un duo aussi glamour que nous deux pour ouvrir le bal, je pense que la production aurait difficilement put trouver mieux.
Malgré tout, les surprises sont nombreuses. Suivant les directives de la production, je leur ai remis une valise, avant que l’on me prépare. Apprêtée, voilà qu’on me bande les yeux. J’aime les surprises, mais ne sait pas vraiment trop ce qui m’attend. J’ai l’impression que ce moment dans le noir dure une éternité, jusqu’à ce que l’on me retire ce bandeau. Je reconnais les habitacles des avions de lignes privées que je prenais, jadis, pour aller présenter mon spectacle aux quatre coins du monde. Je ne prononce aucun mot, préférant me reposer durant le vol. Celui semble bien durer plusieurs heures et voilà qu’une fois sur la terre ferme, un bus remplace l’avion. Au parfum dans l’air, je dirai que l’on est aux États-Unis, mais je n’en suis absolument pas sûr. Ce qui est certain, par contre, c’est que tout est fait pour que la surprise soit conserver un maximum. Le bus s’arrête on va peut-être atteindre, la nouvelle demeure du jeu, mais non… On est appelé deux par deux à en sortir. Je suis bien évidemment accompagné de @Neville, le premier sélectionné. On est dans un hangar. Le cocktail semble appétissant, mais c’est bien tout ce qu’il y a de bien ici. C’est… pas mal. Pas aussi beau que chez moi, mais ça peut aller.  Après, j’ai bien conscience que ce n’est que le début, que cet hangar moyen d’apparence, mais vraiment bien décoré n’est que l’arbre illusoire qui cache la forêt. Voilà, je commence à m’impatienter. Le buffet à beau avoir l’air délicieux et le champagne de première qualité. Je ne sais pas, je ne suis pas complètement à l’aise. J’attends d’en savoir plus, pour me faire un avis définitif. En attendant j’attrape une flute de champagne et lance à @Neville et aux autres qui nous rejoigne (@Wyatt et @Ariadne) À nous. À cette belle aventure qui nous attends. Je leur souris et "picole" avec eux. Je n’ai pas envie de leur faire peur, tout du moins pas tout de suite. Si vous ne le saviez pas déjà. Moi, c’est Heather. Comme ça les présentations sont faites, même si je me doute bien que je devrai me répéter au moins une bonne cinquantaine de fois ce soir et dans la semaine à venir. Une idée sur où nous sommes ? J’espère ne pas m’être trompé et qu’on est bien au States, mais sait-on jamais à ce cher Willy. On est jamais au bout de nos surprises.

_________________
+Les adieux d'un sex-symbole+
“On m'app'lait Baby Doll.
J'ai été votre idole
Mais je n'ai plus l'âge
De mon image. ”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 386
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 47 082£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 20:34

J'ai le sentiment d'être hors du monde depuis des semaines. Des mois, des années entières que j'ai quitté Londres. Ils m'ont appelée, je comprenais pas, ils parlaient trop vite, ils ont dû me répéter plusieurs fois. Trwdi. Trowdi. Thrown-Dice. L'émission. Mon coeur a fait un bond de dix mètres de haut direct jusqu'aux studios où j'avais passé mon casting. J'avais presque perdu espoir mais ils sont là, au téléphone. Mes lèvres tressaillent un moment puis j'expire et mon palpitant qui tambourine contre ma cage thoracique est le seul indice de ce qu'il se passe. Du bouleversement dans ma vie. Je pense à l'argent, je pense aux autres, je pense à tout ça, en faisant mes valises. Ou plutôt, mon sac, car l'ensemble de mes affaires préférées y tient facilement. J'avais les mains moites quand ils m'ont coiffée, maquillée, habillée, le grand jour. J'avais peur qu'ils le remarquent, qu'ils me fassent une réflexion, qu'ils comprennent à quel point j'ai peur. J'ai hâte. Je me retiens de partir en courant. Qu'est-ce qui m'a pris ?  On me bande les yeux, je refuse, je me fige, je m'échappe, ils m'obligent et j'ai envie de hurler mais je me laisse finalement faire, parce que c'est le seul moyen. Ils sont tous là, si près et si loin. J'ai envie de les détailler tous, d'imprimer tous les visages dans ma tête mais je n'y parviens pas, le regard rivé sur le hublot. On parle de Miami. Miami. Les États-Unis. Je ne suis jamais allée aux États-Unis, à combien de kilomètres est-ce de l'Europe ? De la Chine ? Tous mes repères s'effondrent tandis que je vole, roule, culbute vers l'inconnu à la vitesse de la lumière. Je ne suis plus maître de rien, je me perds, mon regard ne cesse d'aller et venir, mes doigts crochètent on siège et mes ongles s'enfoncent dans ma mousse. J'ai le visage fermé et pas la moindre envie de participer aux conversations clandestines que j'entends au loin. Je m'efforce de respirer et je n'ai qu'une hâte : qu'on m'impose une personne à qui parler. Deux sont appelés. Deux autres. Et ainsi de suite. A mesure que les candidats sont appelés, je me calme, je sens les battements de mon cœur s'espacer, les voix ne sont plus un bourdonnement attaquant mon esprit mais des témoins d'identités distinctes qui seront à présent ma communauté. J'entends mon nom et en me levant, je croise le regard d'un mec de mon âge. Enfin je pense. Il parait jeune et vieux à la fois, comme ces vieux cowboys des westerns américains. Je ne sais pas encore si ça me plait ou non. « Ougo » j'appelle tout de même, avec mon accent douteux, tandis que je m'approche de lui. « Me lâche pas. » j'ordonne d'une voix sourde. Me lâche pas. Fous-moi la paix. J'ai pas besoin de toi. Mais me lâche pas. Je tente un sourire, plus convaincant je crois que je ne le craignais. On entre et on se retrouve face à d'autres candidats, dans un grand hangar rempli de bouffe. « Bonsoir. Jun. » je dis aux autres, le regard passant d'un visage à l'autre, en hochant la tête mais en me tenant à distance. J'ignore les coutumes de tous ces occidentaux. Lorsque j'ai débarqué de Chine, la proximité de certains m'a brusquée. « Tu veux faire quoi ? » demande à @Ugo. Parler aux autres ou pas. Manger ou pas. Je suis toujours dans ma phase d'adaptation, je préfère toujours observer avant. Savoir à qui et à quoi j'ai affaire.

+ tenue

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben En ligne

MESSAGES : 859
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 21:01


Eben, dans pas longtemps il sera dans un sacré merdier, mais pour l’instant il le sait pas encore. Il sait vraiment pas dans quoi il vient d’embarquer. Ce qu’il sait par contre, c’est qu’il vient d’être sélectionné. Et c’est pas non plus une surprise. Parce-que ouais, il était assez confiant. Même très confiant tellement il a une estime un peu exagérée de lui-même. Il s’imaginait pas une seule seconde être recalé du programme. Pendant toute cette période, il s’avançait avec la certitude insolente d’un gars qui est pas habitué à se faire baisé par l’échec. Lui, c’est une force tranquille. Un type qui sait que s’il va réussir un truc, il va le réussir. Et donc tout était prêt, avant ce jour. Du costard/chemise qu’il allait enfiler pour la soirée à ses valises au nombre de cinq qu’il avait prévu d’emporter avec lui. Ça représente qu’un petit pourcentage en plus, de ce qu’il pouvait se permettre d’emporter avec lui. Eben, il laisse devant lui un sacré héritage médiatique pour se lancer dans cette aventure, yeux bandés vers on ne sait où. Y’a un long travail à la chaîne qui l’attend, mais il en est conscient alors il se laisse passer par plusieurs stations avant d’arriver jusqu’aux mains des maquilleuses qui ont presque mouillé par principe. Le coiffeur, aussi. Tout le monde à vrai dire a mouillé quand il est apparu devant l’équipe façon astre solaire brulant qui te grille la rétine. Du moins c’est l’effet dont il se persuade avoir sur les autres, et c’est comme ça depuis bien longtemps maintenant. Le coiffeur a bien galéré pour dompter sa crinière, mais le résultat était plus au moins acceptable. Eben, il dit rien. Il se laisse faire parce-que ça l’amuse, d’être naturellement le prince de tout ce beau monde. Les gens sont payés pour maintenir son image en vie ce soir alors il en profite et commande des soins supplémentaire pour visage. C’est pas une gonzesse, il a pas besoin de tout ça pour être un minimum présentable, mais il aime bien profiter de la situation. Et il aime bien le confort que ça fait. Alors il dit rien aussi quand on lui fourgue un body-guard pour l’emmener au jet, même si sérieux les gars, on aurait dit que l’autre c’était un simple pion qu’il fallait vaincre avant d’arriver au boss ultime. Il a pas besoin de protection c’est bon. Un simple figurant aurait suffi pour lui montrer la route mais là encore, il dit rien. Le gars a beau être robuste, il fait pas le poids. Comme le jet qu’on lui présente devant les yeux après lui avoir ôté le bandeau. Ça l’impressionne pas. Il a presque le même, en deux exemplaires et celui-là a l’air même un peu plus petit que celui qu’il a acquit à l’âge de 22 ans. Il se contente juste de mater les autres candidats pour les sonder et faire son petit jugement merdique sur tout le monde. Il fait son classement interne des nanas les plus bonnes et se garde ses réflexions salaces pour lui-même. Il est là, silencieux, mains sur les cuisses à regarder devant lui parce-que voir à travers la vitre, ça lui file une migraine. Pourtant il est habitué à planer par-ci et par-là avec ses bolides perso. Bref. Il passe tout le trajet regard au plafond, n’échangeant absolument rien avec personne. Il se demande juste pourquoi l’autre n’est pas là pour lui venir en aide. Il l’aurait tellement fait passer pour quelqu’un de plus sympa, mais il s’abandonne à l’idée que c’est pas encore le temps de copiner alors il se cantonne à son image d’ours polaire inaccessible et sincèrement,  c’est mieux pour tout le monde qu’il en soit ainsi. Il suit la meute dans le bus et ignore le guignol extasié qu’à fait croire à tout le monde qu’ils étaient à Miami. Sérieux, il vit à LA alors qu’est ce que ça pourrait bien lui foutre qu’ils soient à Miami ? Tout ça ne l’impressionne pas. Le hangar avec le buffet non plus. Il est un peu blasé à vrai dire, déçu parce qu’il s’attendait à peut-être mieux. Les autres sont au bout de leur vie alors que lui, il est là, un peu comme Thor quand il se fait expulsé d’Asgard par son père vers Midgard. Il sait pas encore si c’est Vanaheim ou Alfheim mais en tout cas, le bifröst l’a bien niqué pour le transporter jusqu’ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo En ligne

MESSAGES : 584
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 23
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 21:21

C'est pas que t'ignores la demoiselle qui s'occupe de tes cheveux, tu acquiesces même gentiment quand il faut, pour donner un semblant de change, mais t'es juste trop excité pour te focaliser sur ce qu'elle te raconte plutôt que tout ce qui se passe ici. T'as les yeux qui brillent et se posent successivement sur tout ce qui bouge. Trop d'agitation autour de vous. T'es pas le seul qu'on prépare à débarquer au milieu d'inconnus avec qui tu partageras ton quotidien pendant plusieurs jours, voire semaines, voire mois, si t'es chanceux -enfin, tout est relatif, parce que si tu as en tête de vivre une putain d'expérience humaine, de partage et de super rencontres, il se pourrait aussi que tu te fasses bien chier avec des gens que tu pourrais plus voir en peinture à la fin, comme il se pourrait qu’on te vire au bout d'une semaine, t'épargnant ainsi de manquer trop de matchs de la Coupe du Monde. Enfin, là tout de suite, t'es tout de même plutôt positif, t’as été sélectionné, après tout. Tu commences même à te faire des films en croisant les regards de ceux qui ont pas l'air de faire partie de la production -mais ils le sont peut-être en vrai, et t'es juste pas au courant. La coiffeuse semble satisfaite, elle te sourit, vraiment tu lui plais, elle le cache à peine. Tu la remercies, surtout tu remercies le ciel de pas être tombé sur quelqu'un de trop "extra" qui aurait absorbé toute ta patience et aurait surement voulu te raser de près. Non, non, comme ça, c'était bien, parfait même. Elle avait été super et le mec pour le costume aussi. Rien à redire, des gens pros qui connaissent leur métier, qui en font pas trop, qui t'ont laissé te mettre dans l'ambiance sans relever ton air totalement distrait et détaché des sujets de conversation qu'ils se risquaient à entamer. Encore une fois, c'était pas pour te montrer indifférent, et ils semblaient pas l'avoir mal pris. T'avais juste déjà la tête dans le jeu, ça y est. Tu te lèves du siège, croyant que tu peux te rendre... tu sais pas trop où en fait, dans une salle d'attente, avec les autres peut-être. Très vite ça part en délire, on te bande les yeux. « Ok... » Tu te laisses faire, un sourire aux coin des lèvres, ça doit faire partie du jeu, c'est pour ça que t'as signé, hm. L'attente se fait longue. On vous déplace en troupeau. Une partie irrationnelle de ton cerveau imagine que la pègre vient de vous enlever et que demain seront étalés vos organes au marché noir. Mais tu restes calme, même dans l'avion, une fois le bandeau retiré. Tu reconnais quelques visages, notamment ceux des deux premiers sélectionnés. La dame t'as fait plutôt bonne impression. Le vol rallonge encore le périple et là tu te demandes s'il ne vous font pas tourner en rond pour vous faire croire qu'ils vous emmène loin. Puis après l'avion, le bus, bien sûr, tu ne vois rien au travers des vitres, ça commence à t'irriter un peu. On parle de Miami... Ah, l'Amérique, intéressant. Tu lances un sourire pour répondre aux regards qu'on te lance, mais tu évites de dévisager, ça met mal à l'aise il paraît. Quand le bus s'arrête, ce n'est pas encore fini, vous n'êtes pas encore introduit dans la demeure du maître mais dans un hangar... Pour le suspens ou parce qu'après dix saisons, la production manque de moyen ? Tu hausses les sourcils. On vous expliquer le déroulé de la soirée. Il te faut encore attendre qu'on appelle ton nom. Enfin, c'est plutôt rapide. Cinquième candidat, troisième gars, et pour t'accompagner une asiatique. Elle t'appelle, prononçant presque parfaitement ton prénom, et tu la repères bien vite. Elle te demande de pas la lâcher, mais c'est elle qui s'agrippe à ton bras. « J'en avais pas l'intention, ma @Jun, t'inquiète. » Tu réponds, y allant de ton accent sicilien, de ton sourire, du déterminant possessif peut-être mal placé, allez. C'est qu'elle a pas l'air rassurée, tu vas surement mener ce soir. Vous entrez, tu te diriges vers les autres. La demoiselle à ton bras, tu l'imites. « Ugo, enchanté. » Tu t'inclines légèrement devant @Heather et @Ariadne, puis tends un main ferme en direction de @Wyatt et @Neville. Tu feras pas ça avec les quatorze prochains, mais s'ils veulent te serrer la pince, ils seront les bienvenus. « On trinque ? » Proposes-tu à Jun, une coupe de champagne dans chaque main, alors qu'elle te demande ce que tu veux faire. A part boire et manger pendant que les chroniqueurs et les profils des candidats défilent sur l'écran, tu ne vois pas, parce que t'es du genre attentif quand même, y aura tout le temps de papoter quand le jeu commencera vraiment, soit après le hangar. Pas que tu veuilles faire l'associable mais tu te doutes que des infos vont tomber dans les minutes qui viennent, et d'autres candidats, arrivent déjà.

tenue

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea


Dernière édition par Ugo le Dim 10 Juin - 2:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro En ligne

MESSAGES : 785
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23 666£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 21:25

Il y a eu ce fameux coup de fil lui confirmant sa sélection, et ce rendez-vous convenu au siège de la British Broadcasting Corporation, dans la foulée. Il ne lui a pas fallu bien longtemps pour boucler sa valise après ça, à croire qu'il était déjà prêt ou qu'il n'avait jamais vraiment douté de l'issue des choses. Le plus compliqué pour Alvaro c'est de mettre son travail de côté, et de se dire qu'il s'embarque dans une expérience pouvant durer plusieurs semaines, autrement dit il n'aura pas d'autre choix que de décrocher des affaires pendant un moment. Son travail c'est pour ça qu'il se lève le matin, c'est à ça qu'il pense en se couchant le soir, bref, dire qu'il ne vit pratiquement que pour son travail serait à peine exagéré. Pourtant c'est lui qui a entrepris les démarches pour intégrer cette émission, personne ne l'y a poussé et il en connaissait parfaitement les conséquences - même s'il a essayé de les nier un bon moment, quand même. Il s'est longuement entretenu le matin même avec un associé, il lui était impensable de tout quitter comme ça sans s'assurer que ses affaires allaient être entre de bonnes mains durant son absence. Ce n'est pas pour autant qu'Alvaro est rassuré, lui qui ne fait véritablement confiance qu'à lui-même et qui peine à se convaincre que quelqu'un puisse gérer aussi bien les choses que lui. Il ne pourra pas superviser quoi que ce soit ni s'assurer que tout se passe bien, il a le sentiment de prendre un énorme risque et pourtant dieu sait qu'il se nourrit du risque, qu'il a toujours vibré pour ça. Seulement Alvaro ne plaisante pas avec le travail, il n'y a clairement rien d'excitant dans le fait de confier son business à un autre, quand bien même cette personne se soit montrée professionnelle et de confiance jusqu'ici. Le travail est la chose qu'il aura le plus de mal à mettre entre parenthèses pendant cette aventure, il le sait, et risque d'en faire une idée fixe - si ce n'est même, une obsession. À peine arrivé sur les lieux du rendez-vous il se voit retirer son bagage, mais aussi, son téléphone. C'est comme s'il leur donnait une partie de sa vie, et à peine le lui a-t-on pris qu'il en ressent déjà le manque. Son téléphone il ne s'en sépare jamais, c'est l'un de ses outils de travail. Inutile de négocier pour le récupérer, il le sait bien, ça ne marche pas comme ça ici. Très vite après ça la cadence s’accélère puisqu’il doit passer entre les mains de professionnels pour sa première apparition à la télé. Il observe tout ce monde s’agiter autour de lui, esquissant un sourire face aux va-et-viens incessants dans la loge à l’intérieur de laquelle on l’a conduit. C’est l’agitation des grands soirs, le stress semble gagner chacun des protagonistes présents dans son champ visuel. Alvaro, lui, il a pas trop le temps de stresser à vrai dire. On le ballotte du styliste au coiffeur, puis vient le tour du maquilleur... ça n’en finit pas. Il se demande si toute cette préparation, tous ces artifices sont vraiment nécessaires. Il se sent comme un produit que l'on veut vendre et sur lequel on met le paquet pour plaire au public, et il prend alors conscience de toute la superficialité du monde dans lequel il s’apprête à mettre les pieds. Tout, ou presque, repose sur l’apparence. Alors on y va pas de mains mortes c’est sur, trois tonnes de laque par ci, une bonne couche de fond de teint par là. Il y a pourtant fort à parier qu’il aurait été tout à fait présentable sans tout ça, mais le projet ce soir c’est apparemment de le transformer en une sorte de Ken version latino, or Alvaro il est pas franchement fan du concept. « Je doute que ces grains de beauté fassent fuir les téléspectateurs. Ça suffit, je pense. » soupire-t-il au maquilleur en repoussant lentement la main de celui-ci alors qu’elle s’approche une nouvelle fois de son visage. Ça va, il le voit venir avec son pinceau. Il était sûrement bon pour une deuxième couche, mais il tient autant à conserver sa carnation naturelle - ou ce qu'il en reste - plutôt que de perdre figure humaine. Il estime leur avoir donné une bonne base, la charge de travail n'était pas énorme pour le rendre présentable. Leur acharnement à vouloir lui retirer toute notion de naturel doit résulter du fait qu'à leurs yeux ses grains de beauté ne doivent pas être très télégéniques. Il va falloir faire avec, pourtant. Alvaro a tout juste le temps de se regarder dans le miroir de la loge pour valider sa tenue, on lui avait proposé plusieurs costumes et il ne regrette pas le choix qu'il a fait. C'est habillé mais pas trop, juste ce qu'il faut en fait, et puis ça reste assez proche de son style vestimentaire quotidien ce qui lui permet de s'y retrouver. Tout s’enchaîne alors très vite, un membre de la production l’extirpe de sa loge et sans prévenir on lui met un bandeau sur les yeux. Il se laisse guider pendant un moment, sans la moindre information quant à où on l'emmène, ni ce qui l'attend. Lorsque le bandeau lui est enfin ôté des yeux, il découvre une vingtaine de personnes autour de lui, dans ce qui semble être un jet privé. Ils atterrissent ensuite dans un bus, mais ils n'ont là encore aucun moyen de deviner où ils se trouvent. Il y a bien quelques rumeurs circulant ici et là, mais Alvaro n'y prête pas plus que ça attention. Un membre de l'équipe leur explique avant qu'ils ne soient amenés à quitter le bus qu'ils vont faire leur entrée dans l'aventure à deux, quelques instructions leur sont données avant que la valse des entrées officielles ne débute. On leur parle d'un hangar qu'ils vont être amenés à rejoindre en binôme, ça semble être le dénouement d'une longue journée de trajets en tous genres. Une question taraude encore tous les esprits, mais où diable les a-t-on amenés ? On leur confirme leur localisation actuelle : Miami. Alvaro se fait automatiquement la réflexion qu'il se trouve à un peu plus d'une heure d'avion de Cuba, pour peu il aurait presque pu passer dire bonjour à sa famille et à son fils. Les premiers duos de candidats sont annoncés, Alvaro demeure silencieux et observateur, regardant partir ses camarades et pensant à son tour qui ne tardera sûrement pas à arriver aussi. Et en fait, ça arrive encore plus vite qu'il n'aurait pu le penser. On l'annonce avec une certaine @poppy, qui à première vue lui semble bien jeune. Alvaro ne décroche pas un mot à leur sortie du bus, pourtant pas le moins du monde impressionné, il sera peut-être plus bavard par la suite. Ils rejoignent leurs camarades déjà annoncés dans le fameux hangar, et se dirigent vers le buffet mis à disposition, autour duquel une petite troupe se trouve déjà réunie. « Bonsoir à tous. Mesdames, messieurs. » lance-t-il aux candidats, adressant un bref sourire à ces derniers. Alvaro entreprend de serrer la main à chacun d'eux, aux garçons comme aux filles, estimant qu'une bise ne serait pas des plus appropriées. « Je me présente, Alvaro. Et voici Poppy, je crois. » Pour l'heure il n'a pas encore intégré le prénom de sa partenaire d'entrée, et à vrai dire il a une légère hésitation avec Polly sur le moment. Il n'a pas non plus retenu les prénoms des autres, même s'il a eu l'occasion d'en entendre certains dans le bus tout à l'heure lorsque la production a annoncé les premiers binômes. Il ne compte pas sur cette première soirée pour faire connaissance avec les uns et les autres, pour lui le cadre ne s'y prête pas forcément, il y a bien trop d'informations à choper ici et là pour s'égarer là-dedans. Il a toute la semaine pour ça, autant rester attentif aux différentes annonces de ce soir et remettre les échanges de banalités à plus tard.


_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 386
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 47 082£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 21:45

Je tique imperceptiblement. Je m'efforce de ne pas me figer directement, de ne pas reculer complètement mais je lorgne dans sa direction un instant, sans marquer davantage de gêne. En voilà un qui ne connait probablement pas la gêne. Heureusement pour lui, j'ai eu le temps d'apprendre et de me faire à la culture occidentale avant de débarquer dans ce genre car cette proximité illégitime et très malpolie qu'il m'impose alors qu'on ne se connait pas le moins du monde est terriblement mal vue par chez moi. Les Anglais sont plus à l'aise, plus ouverts, bien plus tranquilles avec le contact physique mais aussi émotionnel et ça a été douloureux pour moi, lorsque je suis arrivée. A cause de mon éducation mais aussi à cause de moi. Je n'aime pas qu'on m'approche si je ne l'ai pas décidé. Mais dans un tel contexte, je me suis préparée à être mal à l'aise. Aussi, je ne dis rien. J'attends, je le laisse me guider. Ça me permet d'observer depuis mon coin de potiche accrochée à lui, plantée dans son ombre. Il me tend une coupe d'alcool que j'accepte en hochant la tête et brusquement, je me sens plus sereine. Le barrage dans mon esprit s'effrite, l'eau qui cogne contre la pierre a raison d'une partie de mes défenses. Pas toutes. C'est aussi simple que ça, parfois. Du moins, ça peut l'être. J'étais mal, maintenant je suis bien. Il n'y a pas d'explication. « D'accord, on trinque... » je hoche la tête avant de rouler des billes vers son regard insondable. On fait la même taille, plus ou moins. C'est facile pour le regarder dans les yeux. « Au fait qu'on ne se serait jamais rencontrés sans cette émission, mon @Ugo. » Et je cogne mon verre contre le sien avant de le lever jusqu'à mes lèvres pour commencer l'intoxication, sans le quitter des yeux. J'ai envie de rire. Je l'aime bien. Il n'a pas l'air d'avoir plus envie que ça de copiner avec les autres et ça me va. Moi, à part si quelqu'un m'inspire en particulier, la perspective d'analyser avec lui me plait. « Donc tu aimes que les gens soient à toi ? » je le taquine finalement, en étirant un petit sourire amusé. Il a un drôle d'accent que je n'identifie pas, c'est peut-être quelque chose de normal par chez lui. J'espère que mon accent à moi ne s'entend pas trop fort. J'espère que personne ne va rigoler, ici ou derrière les télévisions du monde entier. J'ai envie de frissonner, de me mettre en colère rien que d'y penser. Et je m'efforce de me répéter son prénom correctement, plusieurs fois dans ma tête.

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 392
AVATAR : Chloe Moretz
ÂGE : 19
LOCALISATION : manchester
MÉTIER : lycéenne, aide les petites mamies à traverser


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]    Sam 9 Juin - 21:48

Je suis aux pieds des studio de la BBC. La tête levée, je regarde l'enseigne, émerveillée. Je peine encore à croire que moi, Poppy, a été choisie pour participer à la nouvelle saison de l'émission à succès Thrown Dice. Quand j'ai passé les castings c'était plus pour m'amuser qu'autre chose. Une petite expérience à raconter. Mais jamais je ne me serais imaginée être sélectionnée parmi tous ces postulants. Pourquoi me prendrait on après tout ? Je n'ai pas un physique de bombasse, des jambes interminables, des courbes alléchantes. Ni une personnalité explosive ou une grande gueule. Je suis juste une lycéenne, mignonne tout au plus, gentille et souriante. Certes j'ai une histoire atypique mais je suppose que c'est aussi le cas de bon nombres de gens. Qui eux ont l'avantage en plus d'avoir le physique et le caractère adéquat pour ce jeu. Alors oui, cela a été une vraie surprise pour moi lorsque j'ai reçu ce coup de fill. " T'es vraiment sure de vouloir le faire ? Il est encore temps de tout arrêter. “ Mon père, qui se tient à mes côtés. Il m'a accompagné jusqu'à Londres. " Arrêtes papa, on a déjà eu cette conversation mille fois...Je suis sure. C'est le moment [...] Non non non, je t'interdis de pleurer... “ Je vois ses yeux briller. Rha il va me faire chialer. Il me prend dans ses bras. ” Tu fais attention à toi hein ? Au moindre problème, tu alertes. Tu sais que je viendrais te chercher en un claquement de doigts, peu importe où tu seras, même si c'est à l'autre bout de la terre. “ Du coup, moi aussi j'ai les larmes aux yeux, rha. Je m'étais promis de pas chialer pourtant. Raté. "Je le sais papa, mais t'inquiètes pas, tout ira bien. Et puis c'est pas comme si je partais dans une zone dangereuse, risquer ma vie. C'est juste un jeu. On va s'amuser. Arretez de vous en faire pour moi. “ il faut toujours qu'ils s'inquiètent pour moi, un peu trop si vous voulez mon avis. Mais je les comprends. Et puis c'est la première fois qu'on va être séparé aussi longtemps. " On est tes parents, on ne cessera jamais de s'inquiéter pour toi, même quand t'auras 40 ans. “ Mon dieu, j'espère quand même qu'ils seront moins collant. ” Allez, tu peux me lâcher maintenant. On risque de nous voir... “ C'est que y'a peut être des candidats qui vont nous surprendre, bonjour la honte. La fifille a son papa qui pleure dans ses bras. Je n'ai pas envie que ça soit la première image qu'ils aient de moi. " Très bien très bien. Je t'aime ma chérie. Et même si elle n'est pas là, tu sais que ta mère aussi. Il lui faut juste un peu de temps... mais elle sera ta première supportrice. “ Quand j'ai appris à mes parents que j'allais participer à TD, autant dire que ça n'a pas été l'effusion de joie. Ma mère aujourd'hui a encore du mal à accepter ma décision. Elle pense que je fais une erreur. Cela m'a mit le doute, j'ai hésité, mais finalement non, je ne peux passer à côté de cette chance. " Je vous aime aussi. Je vous rendrais fier, je vous le promet. " Je compte bien leur faire changer d'avis sur ma participation. " Et n'oublies pas, le plus important qu'est ce que tu restes toi même. “ Un dernier bisou plus tard, et je pénètre dans les studios de la BBC. Je suis rapidement prise en charge par toute une équipe. Maquilleurs, coiffeurs, stylistes... Je ne sais plus où donner de la tête. Installée sur une des chaises, deux femmes s'affairent autours de moi. " J'ai l'impression d'être une star. “ Alors que bon, je ne suis personne, mais c'est agréable d'être ainsi traitée. Comme une princesse. ” Va y'en avoir du boulot pour me sublimer... “ Mais je leur fais confiance pour me rendre la plus belle possible ! J'écoute leurs conseils, je me laisse porter. Je fais mon choix parmi les diverses tenues qu'on me propose. Je suis contente, parce que c'est globalement dans mon style. Ils n'ont pas cherché à me changer complètement, avec quelque chose qui ne me ressemblerait pas. J'ai opté pour une jupe en cuir, colorée, avec un petit haut tout mignon, à manches longues et ras du cou, mais légèrement transparent. Les talons pour m'agrandir un peu, parce que bon du haut de mes 1m63 on ne peut pas dire que je sois très grande. Je regarde le résultat dans la glace, et franchement, pour une fois, je me trouve...belle. Limite séduisante, oui oui. Faut dire que l'équipe sait comment vous traitez et vous faire sentir belle. ” Vous êtes des magiciennes !" que je m'extasie, je les prends même dans mes bras, trop heureuse du résultat. Puis on me bande les yeux. " Oh que de mystères... “ J'ai le droit à un long trajet, je n'ai aucune idée d'où on m'emmene. Lorsqu'enfin on me retire le bandeau, je suis dans un avion, on décolle. Tout le monde autour de moi a l'air un peu désorienté. C'est donc eux, mes futurs copains de jeu ? Je suis toute excitée. Plusieurs heures plus tard, on arrive à destination. On a lancé les paris autour de nous quand à la localisation. Clairement on est plus au Royaume-Uni et c'est excitant, moi qui n'ait jamais quitté le pays. On nous apprend finalement qu'on est à Miama. MIAMI. USA me voilà ! Trop trop génial. En plus ça veut dire qu'on va avoir plein de soleil. On m'appelle en compagnie de @alvaro. Un beau gosse trentenaire avec un regard...hypnotisant. Il m'impressionne un peu je dois l'avouer, d'autant plus qu'il n'est pas très bavard et ne cherche pas spécialement le contact. Moi je suis trop occupée à découvrir le décors avec des yeux émerveillés pour dire quoi que ce soit. Je me laisse porter jusqu'au petit groupe. " Bonsoir. “ que je dis timidement, dans un sourire. ” Oui c'est Poppy, t'as tout bon. Ravie de vous rencontrer tous! “ Je sers les mains à qui veut, polie comme je suis. ” Oh t'es super jolie. “ que je dis à @jun alors que je lui sers la mimine. J'adore carrément son style. ” Enfin...Vous êtes tous beaux." Je voudrais pas faire de jaloux là tout de suite. Nan mais c'est vrai qu'ils sont tous canons. Par contre je ne peux m'empêcher de constater avec tristesse leur âge... Je me sens bien jeune, toute peunaude parmis eux. " J'ai comme l'impression que je vais être le bébé de l'aventure. " J'espère pas. Où sont les jeuuuuuunes ? Me laissez pas toute seule noooon.

tenue / tenue

_________________
your future is as bright as your faith


J'ai enlevé les deux « f »du verbe souffrir, maintenant je vais bien. (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 

ENTRÉE DES CANDIDATS - [09/06 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Recettes d'entrées en vidéo.
» A l'une des entrées de la catacombe...
» Une entrée fracassante
» Hall d'entrée
» entrée du temple de Tharod l'attente
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Hangar-
Sauter vers: