PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 194
AVATAR : priyanka chopra
LOCALISATION : londres.
MÉTIER : tv host.

MessageSujet: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 19:34



« Mesdames et Messieurs bonsoirs et bienvenue sur BBC One pour le prime d'ouverture de la onzième édition de Thrown Dice, l'émission de télé-réalité de référence en Europe !  Je me présente, je m'appelle Pia et je serai votre présentatrice tout au long de cette saison qui marque le septième anniversaire de notre programme fétiche. Sept ans qui ont vu se succéder sur les plateaux de télévision des animateurs et animatrices de talent à qui je tâcherai de faire honneur soir après soir.
Avant de laisser la parole au Maître, j'ai une petite révélation à vous faire. Le public - électrique aujourd'hui, je dois le dire - et moi-même sommes à Londres, sur les plateaux de la BBC, mais mon petit doigt me dit que ce n'est pas le cas de tout le monde. Et oui, qui dit nouvelle saison, dit nouvelle surprise ! Cette année, à la plus grande surprise des candidats qui ignorent tout de leur sort, le jeu a quitté l'Angleterre pour rejoindre une autre propriété des Quincy-Clifford, plus étonnante que jamais. Mais je ne vous en dis pas plus, des indices vous seront dévoilés très vite sur cette destination mystère.  William, Maître, c'est à vous. »


important : ce n'est pas sur le plateau du prime qu'entreront les candidats, ni même dans le château de William. Plus d'informations sont disponibles dans le sujet du hangar.

n.b. si vous n'êtes pas disponible lorsque vous êtes annoncés, ne vous inquiétez pas, vous pourrez faire entrer votre personnage plus tard dans la soirée ou dans les prochains jours.


_________________
Call Out My Name

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 19:40

Bonsoir à tous, chers téléspectateurs, postulants et membres de la production. Le Maître a le plaisir de vous retrouver ce soir pour le grand lancement de cette onzième saison, qui n'en finit pas de faire parler d'elle depuis maintenant plusieurs semaines. Je ne suis probablement plus à présenter après près de sept ans de bons et loyaux services en tant que Maître du jeu de Thrown Dice, mais pour ceux qui nous rejoindraient pour la première fois, je suis William Quincy-Clifford, deuxième du nom, détenteur d'un titre de noblesse et propriétaire de nombreux domaines dont ceux où se sont déroulées les dix premières saisons de l'émission. Depuis toutes ces années où mon illustre nom s'est trouvé associé à cette émission, j'ai eu tout le loisir de constater l'engouement du public pour ce jeu qui n'en finit plus d'enthousiasmer les foules, même après sept ans. Sept ans, donc, que cette émission passionne, intrigue, perdure tandis que la concurrence se réduit toujours plus. Sept années durant lesquelles j'ai vu défiler de nombreux jeunes gens en quête de gloire, d'aventure ou de changement et qui ne sont jamais ressortis de ce jeu complètement indemnes. Car Thrown Dice est une aventure dans laquelle on ne se lance jamais à la légère, et on y trouve généralement bien d'autres choses que ce qu'on était venu y chercher. Des surprises, il y en aura d'ailleurs plus que jamais au cours de cette onzième saison notamment marquée par des bouleversements de taille. Et si, à quelques semaines de fêter sa septième bougie, Thrown Dice avait décidé de se renouveler et de casser les codes jusqu'ici établis ? Et si tout changeait pour écrire une toute nouvelle page de cette grande aventure ? Les suppositions vont bon train depuis que j'avais déjà annoncé que cette saison serait différente des précédentes, mais croyez-en l'expérience de votre Maître, on ne sait jamais à quel point Thrown Dice peut encore nous surprendre. Ce qui est sûr, c'est que nos candidats auront la chance de vivre une expérience unique, et de prouver qu'ils n'ont rien à envier à tous ceux qui ont fait l'histoire de Thrown Dice au fil des années. Ils ont du potentiel, de la détermination à revendre, et chacun a ce petit quelque chose en plus qui a fait la différence. Vous le savez, cette saison encore ce sont des milliers de postulants qui sont venus rencontrer nos casteurs dans l'espoir d'intégrer l'aventure, mais cette saison ce sont vingt candidats qui seront annoncés pour intégrer le jeu. Le Maître tient d'ors et déjà à féliciter toutes celles et ceux qui seront appelés, mais aussi à rassurer ceux qui n'auront pas cette chance : les places sont malheureusement limitées dans l'aventure Thrown Dice, mais si la chance ne vous a pas souri cette fois, il pourrait bien en être autrement la fois prochaine. Persévérance est le maitre mot. Attendez-vous en tout cas à ce que cette soirée apporte son lot de surprises et de nouveautés, car cette saison la production a encore vu les choses en grand. Veuillez maintenant sans plus attendre réserver un tonnerre d'applaudissements à nos deux premiers candidats sélectionnés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 19:45


informations


PRÉNOM : neville. AGE : vingt-cinq ans NATIONALITÉ : anglais. HABITAT : oxford PROFESSION : au chômage  ORIENTATION SEXUELLE : hétéro STATUT SOCIAL : célibataire QUALITÉ MAJEURE : honnête. il essaie d'être un bon gars, neville, il fait des efforts, et c'est vrai que c'est sans doute pas une bonne qualité pour ce type de jeu, mais il est honnête. pas d'mensonges, pas d'embrouilles. il tente d'agir au mieux pour ceux qu'il aime, et assume quand il déconne -assez souvent. DÉFAUT MAJEUR : l'impulsivité, peut-être. il réfléchit pas toujours avant d'agir, loin de là, il s'soigne là-dessus, c'est sûr, mais c'est pas ça, encore. forcément ça lui arrive de s'retrouver con, à faire du mal à ceux qu'il aime, pour un sale mot balancé sous la colère, ce genre de choses.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : colère Si tu étais un jeu de société : loup-garou de thiercelieux Si tu étais une invention : la bière évidemment Si tu étais une destination de voyage : paris  Si tu étais la bande originale de ta vie : celle de pulp fiction Si tu étais un pouvoir magique : lire dans les pensées, franchement, ça éviterait pas mal de problèmes Si tu étais une époque antérieure : aucune idée. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : euh clyde?

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son style so british La vie en communauté, ce serait pour toi : Une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Inévitable à chaque saison Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-mêmeRemporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
On rentre directement dans l’vif du sujet, d’accord. J’ai l’impression d’être venu consulter un psy en fait, à devoir déblatérer sur ma vie, alors qu’honnêtement, j’suis le combien aujourd’hui ? J’suis sûr que vous rêvez que j’me taise et qu’on en finisse, que vous puissiez rentrer chez vous, j’sais pas, voir vos gosses, quelque chose comme ça. Enfin, c’est pas le sujet, pardon, j’compatis juste à votre désespoir. J’ai vingt-cinq ans, j’ai commencé des études de droit y’a quelques années, mais, j’sais pas. C’est pas ce que je veux faire, j’imagine. C’est une bonne situation, ça ? Jveux dire, faire passer des castings ? […] Jsais pas, j’demande, j’suis largué, ça arrive, j’espère. Honnêtement, j’en profite qu’on soit des inconnus, j’ai aucune idée de qui j’suis, où je vais, et c’est flippant, sérieusement.
J’sais pas quoi vous dire d’autres. J’drague très mal bourré, et seulement mal quand j’suis sobre. J’ai quitté mon dernier job (j’étais livreur de pizza) et depuis j’ai un mode de vie un peu décalé, j’dors n’importe comment et… putain on dirait vraiment que j’vois un psy. J’suis plus bavard que ça d’habitude, j’vous assure, mais pour tout vous dire j’ai rien préparé.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
J’essaie d’agir bien. Pas dans l’délire style mission sacrée et tout, mais j’ai déjà fait des conneries, comme tout le monde hein, et, je sais pas, j’crois que j’suis dans une phase de ma vie où je mûris, faut croire. J’suis assez agréable, enfin, j’essaie. J’ai peut-être un sens de l’humour assez nul, mais j’mets pas trop mal à l’aise les gens, c’est déjà ça. J’sais pas, ça fait sans doute attardé de dire ça, mais j’imagine que j’veux rendre mes parents fiers de moi, vous voyez l’délire ?  J’suis humain. Et plus j’parle plus j’me dis que j’dois être trop banal pour cette émission, mais, franchement, j’pense qu’un type comme moi peut faire la différence. Pas pour vos audiences, quitte à être honnête, j’suis pas du genre à m’battre (sauf quand j’suis saoul, à la limite), pas du genre à manquer de respect à quiconque, j’sais pas. Mais après, j’dis pas que j’suis parfait, j’réfléchis pas, j’suis con, souvent, je m’énerve vite, je suis mes envies. J’suis humain, encore une fois.  J’ai quand même un atout pas trop mal pour ce genre d’émission, j’écoute les gens. J’essaie. J’comprends pas toujours tout, j’déduis pas grand-chose, et putain j’sais pas du tout me vendre, mais j’retiens pas mal de petites choses, j’suis observateur. Ca peut aider, j’me dis, pour vos secrets. Mais j’suis pas du genre à manipuler, j’reste dans le bon enfant, et j’imagine que ça peut m’affaiblir là-dedans.
Eh, ça s’trouve, enfermé avec vos participants, j’serai plus intéressant, qui sait.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Je joue le jeu, totalement. Même si j’aimerai être plus responsable, je me connais. J’serai le premier connard à courir s’enfermer au confessionnal, et à réfléchir à un intitulé de secret l’cul sur la chaise, quitte à bloquer la porte pour éviter les autres de venir, si j’ai pas une idée qui vient en quelques secondes. Evidemment, je suis là pour l’argent, et ça peut être risqué de se tromper, mais, si personne ne prend de risques, je doute que le jeu avance réellement, et passer autant de temps dans un jeu s’il ne se passe rien, ça m’emmerde un peu.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Franchement, vu la taille de la demeure, si y’a des gens à peu près réglos dans cette émission, j’fais une alliance, direct. J’veux dire, imaginez le temps que ça va prendre à chercher cette foutue carte tout seul ? Je pense que le jeu peut être franchement plus sympa avec une bonne team de vainqueurs. Et franchement, vu la durée du jeu, autant la passer dans une bonne ambiance avec des potes plutôt que tout seul. J’avoue, la solitude, ça m’fout vite le cafard, de toute façon.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
J’suis gentil, j’suis cool, je vais faire de mal à personne, tout ça, tout ça, mais j’oublie pas le but non plus. Et une nomination d’office, j’ai beau avoir assez confiance en moi, j’suis pas chaud chaud pour me sacrifier comme ça. Juré, même si vous me mettez face à la plus belle fille, et qu’elle me promet une nuit avec elle, j’vais choisir le jeu. Et essayer de négocier pour qu’elle passe sa dernière nuit avec moi hein, on sait jamais. Après, je vous cache pas que ce sera peut-être difficile, je sais pas, je me rends pas compte, j’imagine qu’on s’attache assez vite aux gens, quand on est enfermé avec eux.



informations


PRÉNOM : Heather AGE : 37 ans NATIONALITÉ : Britannique HABITAT :Londres PROFESSION : Professeur de chant dans un lycée privée ORIENTATION SEXUELLE : Croqueuse d’hommes et de diamants STATUT SOCIAL : Indépendante QUALITÉ MAJEURE : Déterminée DÉFAUT MAJEUR : Egocentrique

les petits détails


Si tu étais un péché capital : L’envie Si tu étais un jeu de société : Le menteur Si tu étais une invention : Le cinématographe Si tu étais une destination de voyage : Broadway Si tu étais la bande originale de ta vie : I put a spell on you version Annie Lennox Si tu étais un pouvoir magique : Télékinésie Si tu étais une époque antérieure : Versailles sous Louis XIV Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : Ginger

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son mystère La vie en communauté, ce serait pour toi : Une grande nouveauté La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante  L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Contradictoire au plus haut point Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Les autres Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.

« Apprends, petite novice, que le ciel est la chose du monde qui nous intéresse le moins ; que ce que nous faisons sur la terre lui plaise ou non, c'est la chose du monde qui nous inquiète le moins ; trop certains de son peu de pouvoir sur les hommes, nous le bravons journellement sans frémir et nos passions n'ont vraiment de charme que quand elles transgressent le mieux ses intentions ou du moins ce que des sots nous assurent être tel, mais qui n'est dans le fond que la chaîne illusoire dont l'imposture a voulu captiver le plus fort. »

Un extrait du Marquis de Sade, Justine où les infortunes de la vertu, vous connaissez surement. C’est passionnant Sade. Cela nous en apprend beaucoup sur les mœurs de son époque, tout en continuant d’éclairer les nôtres actuelles. Au-delà de ça, malgré ce que disent les langues fourchues des idiots qui n’y connaissent rien. C’est une ode à la femme, à son corps, à son désir, mais aussi à sa vertue. Jamais un homme n’a autant aimé les femmes que Sade. À sa manière bien entendue.
Mais pardonnez-moi, je digresse. Vous désiriez ? Que je me présente ? Vraiment ? Ces êtres de nos jours qui préfère les futilités des conventions sociales contemporaines aux long débats et passions que peuvent déclencher chez les passionnés, les classiques de la littérature de la fin du XVIIIème. Passons. Je suis Heather, Lady Heather Carmichael pour être précis. L’une des professeurs de chant du Lady Margaret School, l’un des plus grands lycées de Londres, si vous ne le saviez pas déjà avant. J’aime me balader dans les couloirs de cette si belle institution, un châle de satin pourpre sur les épaules. On me surnomme là-bas, la diva, la reine noire ou encore la favorite du directeur. Que voulez-vous ? J’aime plaire et savoir que je plais, ce n’est donc pas un tort. L’enseignement, pour moi, ce n’est pas une vocation, mais plutôt un hasard de la vie. Dieu m’a donné un don. J’ai longtemps voulu en faire profiter au plus grand monde avant de me résigner à ne faire que le transmettre à des ingrats. Enfin, ils ne sont pas tous ingrats. Certains de mes étudiants semblent satisfaits de mes enseignements, tandis que pour d’autres, c’est différent. Que voulez-vous, on ne nait pas tous égaux, certains sont des scientifiques, tandis que d’autres ont une fibre plus artistiques, c’est comme ça.
Hors de l’école, je ne fais pas grand-chose. J’aime flâner dans les musées, revoir quelques connaissances à la terrasse d’un café ou lire un bon livre à la bibliothèque. Des plaisirs simples qui montrent au monde que, malgré mes grands airs, je peux être comme eux. Il faut juste que j’en ai l’envie. Ce qui est rare, je l’admets. J’ai un appartement dans un bel immeuble à quelques pas de l’école. Un boudoir mystérieux, à mon image, tout en dentelle et en velours. Rare sont les élus qui ont pu y mettre les pieds. J’ai beau, régulièrement, me plier aux conventions sociales en me mettant à la hauteur du reste du monde. Il ne faut pas exagérer. Une reine comme moi, n’ouvre pas les portes de son palais à n’importe qui. Cet écrin, c’est mon intimité, le berceau de ma renaissance, le lieu où je me ressource quand j’en ressens le besoin.
J’aime les hommes. J’aime savoir que j’exerce sur eux comme une espèce d’attraction. J’admets aussi aimer leurs beaux vêtements et leurs belles voitures, ainsi que les cadeaux qu’ils m’offrent. Il n’y a, pour moi, rien de plus jouissif que de faire croire à un homme qu’il est l’unique élu de mon cœur. Alors que bien d’autres avant lui et bien d’autres après, ont touchés ce même corps, ont frôlés ces mêmes parcelles de peau et lui ont susurrer ces mêmes mots à la fois doux et enivrants. Je suis une femme qui aime jouer tout en se sentant femme. C’est loin d’être un crime, c’est même plutôt une philosophie de vie.
Mon petit nid douillet, c’est aussi mon jardin secret où je cultive mon gout pour les arts et les lettres. Ce sera enfin mon dernier sanctuaire, quand je n’aurai plus la force de jouer mon rôle quotidien et que je préfèrerai telle un papillon rabattre sur moi mes ailes, me renfermer dans ma chrysalide pour clôturer en beauté, une existence vécue comme je la désirais.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?

Je suis à part. Différente de ce que l’on peut croiser au quotidien. Il suffit de voir le regard que mes élèves posent sur moi quand je pénètre dans la glace pour en avoir la certitude. Certains me craignent. D’autres m’admire. En tout cas, tous se mettent d’accord sur le fait que je ne suis pas comme les autres professeurs. J’ai mes propres méthodes, applique dans ma classe mes propres règles, éloignés des conventions de l’établissement. Ce qui m’a, je l’admets, déjà causé des ennuis. En même temps, imaginez-moi, accueillant mes élèves dans la pénombre de ma classe, debout sur une espèce de piédestal, un projecteur braqué sur mon visage surmaquillée, le tout dans une robe en dentelle noire. Je claque alors des doigts. La musique démarre et je reprends du Queen.

The show must go on
The show must go on, yeah
Inside my heart is breaking
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.


Je peux vous assurer que cela en surprend plus d’un, mais bon, tant que mes méthodes portent leurs fruits et que je remarque un véritable progrès chez mes élèves. Je ne vois pas pourquoi, je m’arrêterai. Quand j’arrive à sortir ces petites choses fragiles du bourbier de leur sous-humanité, c’est pour moi la plus belle des victoires. Pour moi, un homme est beau quand il est différent. Il suffit de voir la conclusion de Rhinocéros de Ionesco pour se rendre qu’être des moutons ne peut amener qu’à la fin de l’espèce humaine. Je parle fort, souvent, ne m’encombrant pas de gant pour dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. J’avoue être une excentrique, perchée sur sa galaxie. J’admets parfois être acerbe, dur et tranchante dans mes propos, mais jamais au grand jamais je ne suis quelqu’un d’injuste. Quand je parle d’un homme c’est qu’il l’a mérité. Je vérifie toujours mes sources et ne cancane jamais sans raison. Trop de personnes ont déjà soufferts de commérages injustifiés que je combats au quotidien ces méthodes. On m’apprécie d’ailleurs pour cela et bon nombre de mes connaissances viennent m’aborder pour profiter de mes conseils.
Un autre de mes principes de vie, je ne baisse jamais les bras.  Je ne suis pas née avec une cuillère d’argent dans la bouche. Je me suis battue pour être qui je suis et avoir le train de vie que je possède actuellement. Au quotidien, quand je me réveille dans mon antre, je me rappelle pourquoi je suis là et ce que j’ai sacrifié pour atteindre mon but. Ce train de vie et mes auto-congratulations constantes, parce que oui je suis fière du chemin que j’ai parcouru et je le crie haut et fort à qui veut bien l’entendre, m’ont déjà valu pas mal de remarques, mais la bave de crapaud n’atteint pas la blanche colombe. Je reste au quotidien fidèle à moi-même, à mes principes et à mon éducation et jamais cela ne changera.
Si je participe à ce jeu, c’est plus par défi et goût du risque qu’autre chose. J’ai parfaitement conscience de ne pas être le profil idéal pour cette émission et justement cette position d’outsider m’excite. J’ai d’ailleurs plusieurs atouts dans ma manche pour réussir à me démarquer. Les autres candidats ne seront surement pas très différents de la faune variée que je fréquente au quotidien. Je vais surement les intriguer, les surprendre aussi et on sait tous pertinemment que dans un jeu comme ça, quand on suscite la curiosité on va plus loin que quand on laisse indifférent. Au-delà de ça, je suis une grande joueuse et rien ne me fait réellement peur. Je n’ai rien à perdre en venant ici puisque j’ai déjà tout ce que je désire. Je peux donc y aller à fond et advienne que pourra. Mes seuls véritables points faibles à mon avis, c’est que d’un côté je suis franche. Je dis ce que je pense et cela peut déplaire. De l’autre c’est que je suis différente. Je suis peut-être trop à part pour un programme comme Thrown Dice, ce qui plutôt que de me faire marquer des points, va me pousser vers la sortie. De toute façon, je n’ai pas à m’inquiéter de ça pour le moment, on verra bien si je suis sélectionnée.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?

Au fond tout dépendra si j’ai une piste solide sur quelqu’un ou pas. Je ne compte pas me ridiculiser en proposant une idée qui ne tient pas un minimum la route. De plus, il serait, à mon humble avis, bien plus excitant de vivre le reste de son aventure en sachant que des indices sur son secret ont été dévoilés, qu’en se sachant à l’abri. Je suis ici pour bousculer mes habitudes, mais aussi et surtout pour jouer. Quand les indices seront révélés, la vraie partie commencera alors puisque ce sera à moi de brouiller les pistes, d’insinuer le doute dans l’esprit de mes adversaires. Alors oui, lors du prime, je resterai plutôt passive à moins d’être sûr de connaître un intitulé complet, mais par la suite je montrerai au monde mon véritable potentielle et la sauvage compétitrice qui sommeille en moi.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?

Je ne me lie avec quelqu’un, uniquement quand je suis obligée ou que je suis sûr d’avoir une contrepartie intéressante. Sans vraiment collaborer à fond jusqu’à mettre la main sur la carte. Je serai plus une adepte de l’échange de bons procédés, un indice contre un indice, comme ça tout le monde est content. Une fois que j’ai obtenu ce que je veux, je serai plutôt du genre à faire cavalier seul. Je n’ai pas trop l’habitude de collaborer. J’ai grimpé seule les échelons, ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer.
Pour autant, s’il y a bien un truc sur lequel je compte pour trouver en premier cette carte, c’est la participation passive de mes adversaires. Je suis très douée pour faire parler les gens, mais aussi et surtout pour les écouter. J’aime laisser trainer mes oreilles un peu partout et choper des informations au passage. Si cela peut ainsi me permettre d’avancer dans la chasse au secret, mais aussi dans la quête de cette carte, ce sera tout bénéfique. En plus, qui sait, je découvrirai peut-être quelques autres informations croustillantes qui me serviront à un moment ou à un autre pour marquer des points.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?

Déjà pour que cette situation est lieu, il faudrait que j’ai un ami dans l’aventure. Ce qui n’est, pour le moment, pas dans mes projets. Maintenant, je sais aussi très bien que sans lien, je ne ferai pas long feu, je finirai donc bien par mettre de l’eau dans mon vin pour m’attirer la sympathie de quelques-uns de mes camarades de mésaventure. Je suis peut-être légèrement associable, mais pas stupide pour autant. Je désire gagner et ferai tout pour.
Bref passons et revenons à nos moutons. Dans la situation que vous nous décrivez, je pense que je m’amuserai à tester sa confiance et sa fidélité envers moi. Je lui conseillerai de choisir la boite avec l’immunité. Ainsi s’il me fait confiance, il sera protégé et me sera redevable. Quant à moi, cela me permettra de me confronter au choix du public et de voir ce que celui pense de moi. On est là pour jouer et être dans le S.A.S fait partie du jeu. Dans le cas contraire si il choisit l’autre boite et bien cela lui apprendra à ne pas me faire confiance et la prochaine fois il y réfléchira à deux fois avant de me contredire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 19:55


informations


PRÉNOM : ariadne. AGE : 35. NATIONALITÉ : britannique. HABITAT : bath, royaume-uni. PROFESSION : gérante d’un salon de thé et bed and breakfast. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. STATUT SOCIAL : célibataire. QUALITÉ MAJEURE : son sérieux. DÉFAUT MAJEUR : son défaitisme et son manque de confiance en soi.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la gourmandise. Si tu étais un jeu de société : un simple jeu de tarot. Si tu étais une invention : un de ces petits infuseurs à thé en forme de "yellow submarine" - c'est un peu cucul mais ma mère aime beaucoup trop les infuseurs à thé avec des drôles de formes. Si tu étais une destination de voyage : l’islande, ses aurores boréales et ses paysages volcaniques. Si tu étais la bande originale de ta vie : probablement toute la discographie de sondre lerche qui passe en boucle dans le salon. je dirais que sa préférée, c'est modern nature ! Si tu étais un pouvoir magique : pouvoir se dédoubler et être un peu moins occupée pour avoir plus de temps à elle Si tu étais une époque antérieure : la période victorienne, je crois ? Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : je crois qu’aucun ancien candidat ne correspondra mieux que ophélia fay !

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son mystère La vie en communauté, ce serait pour toi : Une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Compatible dans certains cas Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Un projet fou et irréalisable.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Elle s’appelle Ariadne, avec un D, et elle a trente-cinq ans. Dans la vie, elle gère un salon de thé et un bed and breakfast avec ma grand-mère, à Bath, là où on a toujours vécu depuis quinze ans. En fait, elle avait commencé par faire l’école de police à Londres, et puis quand elle avait dix-neuf ans, elle est tombée enceinte de la plus parfaite des filles de l’univers (je m’appelle Georgia et j’ai seize ans, je vais à Oldfield School, enchantée, je suis trop fan, pourriez-vous m’envoyer un autographe de Holly s’il vous plaît ? merci d’avance). Ma mère est donc célibataire, et elle a deux enfants - moi-même, et mon petit frère Thomas qui a huit ans. En fait, c’est mon demi-frère, et nos pères sont toujours en bons termes avec Maman, on les voit régulièrement et quand c’est nos anniversaires, ça fait comme un grand repas de famille recomposée bizarre. Ma mère est toujours occupée entre nous deux, même si je me gère toute seule quand je peux, le salon de thé, l’hôtel, et tout. Elle n’a jamais une minute à elle et je crois qu’elle a renoncé à l’idée de trouver l’homme parfait depuis longtemps. Ma mamie est d’origines grecques (et françaises aussi, mais c’est souvent son côté grec qui ressort) et elle a aussi je crois abandonné l’idée d’avoir un gentil gendre, mais comme elle a déjà deux merveilleux petits-enfants, elle dit trop rien. Mais je crois qu’elle est d’accord avec moi : il est temps pour ma mère de s’occuper d’elle au lieu de s’occuper des autres ! C’est pour ça que je vous écris son formulaire de participation. Je sais que vous ne vous spécialisez pas là-dedans, que peut-être j'aurais dû l'inscrire au Bachelor et tout, mais en fait, ils prennent des candidates que jusqu'à 30 ans ces nuls. Avec Thrown Dice, non seulement il y a toujours des couples trop mignons qui se forment, mais en plus elle pourra s'amuser avec les secrets et les énigmes, c'est pas juste des crêpages de chignon pour se battre pour un seul type. En plus, souvent il est pas très beau et un peu bête. J’espère qu’elle fera pas une crise si vous la sélectionnez... j’enverrai Tom lui faire sa tête de chiot battu, elle pourra jamais résister.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Ma mère, c’est quelqu’un de sérieux. Elle est responsable et elle rigole pas avec les principes et la politesse. Quand elle doit faire quelque chose, elle le fera à 200% pour sûr, c’est pas une feignante ! Je crois que c’est là que je vois un peu pourquoi elle avait commencé l’école de police. C’est la reine de l’organisation et du management, et quand elle travaille, ou quand il s’agit de nous engueuler pour qu’on débarrasse le lave-vaisselle, ça file droit ! Mais curieusement, quand il s’agit d’elle, elle n’a pas du tout confiance en elle. C’est sans doute pour ça qu’elle passe sa vie à s’occuper des autres. Des fois, des clients viennent discuter au comptoir pour laisser leur numéros, et elle pourrait se laisser aller et aller dîner avec quelqu’un, mais non, pire qu’une porte de prison. Bon, elle est aimable quand même, mais c’est la pro pour leur coller des sacrées vestes - avec ma mamie qui lève les yeux au ciel derrière. C’est dommage, parce que quand elle se lâche, elle est super drôle, et puis en plus elle est vachement belle, avouez, j’espère que j’ai hérité de cette partie de son ADN. Je sais que vous allez bien regarder les photos dans son dossier, vous vous ferez votre propre idée, mais moi je trouve que c'est genre la mère la plus canon de toutes les mères que j'ai vues aux réunions parents-profs de mon lycée, ou à la kermesse de mon frère. Son principal défaut, c’est qu’elle ne se lâche pas assez, et elle est trop défaitiste quand elle fait quelque chose pour elle. Je la vois déjà arriver, oh mais Georgie, tu me vois moi à la télévision, personne ne sera jamais intéressé, et puis comment veux-tu que je cherche ces secrets, et il faudra faire la cuisine pour tout le monde, ils vont me trouver ennuyeuse à mourir, bla bla bla... alors je compte sur vous pour qu’elle s’amuse un peu et qu’elle mette en pause son côté maman-responsable pour se lâcher un peu ! ET SURTOUT, TRÈS IMPORTANT : LUI FAIRE RENCONTRER L’AMOUREUX PARFAIT (souligné trois fois, écrit en majuscules, avec un smiley et un coeur dessinés à côté)



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Franchement, si je la briefe, je pense que je peux en faire une joueuse ! Le plus gros obstacle, c’est juste qu’elle accepte de se détendre et de s’amuser un peu. Une fois qu’elle aura essayé, tout ira bien. Il y aura une phase coincée où elle va rester dans son coin sans trop rien dire à sourire poliment, mais une fois qu’elle aura passé ce stade et qu’elle aura commencé à se faire des amis, je suis sûre qu’elle participera volontiers. Pour cet exemple, elle ira probablement buzzer une grosse co bêtise (pardon) pour jouer le jeu des secrets. Et puis des trucs nuls, je suis sûre qu’elle saura en trouver, vous rigolerez bien. Une fois, pour la fête d’Halloween dans le parc de l’école de Tom, il a insisté pour se déguiser en pompier, elle est venue déguisée en chat, et a passé l’après-midi à grimper sur les bancs et les souches d’arbre et à miauler à la mort en appelant mon frère pour qu’il vienne l’aider. Quand elle se lâche, c’est la championne des blagues nulles de parents.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Ca dépend de si elle s’est fait des amis ou non, mais je crois qu’elle ira chercher en groupe. De toutes façons, c’est plus efficace, et quand on parle d’efficacité, c’est la première à nous micro-manager tous les jours ! Et puis si ça profite à quelqu’un qu’elle aime bien, elle s’en fiche de gagner des avantages. Elle peut devenir joueuse mais c’est pas non plus le genre assoiffé de sang qui vous snipe au Loup-Garou ou vous dépouille au Monopoly sans pitié. Je ne dirais pas qu’elle est une grande sociable, parce qu’elle met du temps à s’acclimater et à se lier d’amitié avec les gens, mais ce n’est pas non plus quelqu’un de froid qui repousse les autres systématiquement. Sauf les invitations à dîner, mais c’est pour ça que je vous demande votre aide et que je l’inscris à Thrown Dice !


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Autant je sais que je peux la briefer pour en faire une joueuse, mais là, vous lui posez une colle, ou plutôt, elle n’y réfléchira pas beaucoup. Elle est trop droite pour ça, et puis elle est là parce que je l’y ai envoyée, alors c’est clair et net, elle va se débrouiller pour donner l’immunité à son allié. C’est son côté loyal et sérieux, principes moraux, tout ça. Les seules choses pour lesquelles elle privilégierait la stratégie, ça serait pour ses enfants et sa mère, mais c’est à peu près tout ! Genre, entre prendre son courrier personnel et priver les autres de leurs lettres ou se sacrifier, là y’a pas moyen, elle va sortir les griffes. Faut pas rigoler avec sa famille ! Alors pour répondre à votre question, je sais pas trop comment elle s’y prendra, mais c’est certain qu’elle va essayer de minauder ou de prendre l’autre par les sentiments pour qu’il l’écoute. Du genre ma famille me manque, prends l’immunité stp, ça marche à tous les coups, et puis y’aurait une part de vérité en plus.



informations


PRÉNOM : Wyatt. AGE : 25 ans. NATIONALITÉ : Canadienne. HABITAT : Montréal. PROFESSION : Narrative & Game Designer. ORIENTATION SEXUELLE : Ne se prononce pas. STATUT SOCIAL : Compliqué. QUALITÉ MAJEURE : Esprit ouvert. DÉFAUT MAJEUR : Lunatique.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : La colère. Si tu étais un jeu de société : Loup-garou de Thiercelieux. Si tu étais une invention : Le scaphandre autonome inventé en 1838 par Manuel Théodore Guillaumet. Si tu étais une destination de voyage : Reykjavik. Si tu étais la bande originale de ta vie : Beautiful Tree de Rain Perry. Si tu étais un pouvoir magique : Le pouvoir de Scarlett Witch, celui de la modification de la réalité. Si tu étais une époque antérieure : l’année 1660, l’âge d’or de la Piraterie. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : La candidate Jodie de la saison 6.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son sadisme  La vie en communauté, ce serait pour toi : Un challenge La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une priorité absolue  L'amour et Thrown Dice, ça te semble :  Inévitable à chaque saison Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Vous connaissez déjà l'essentiel, je vais même vous faire une confidence, vous avez eu bien plus d'infos que moi à ma naissance. Yep, je suis un foster man. Il m'a fallu vagabonder ou soyons honnête, être trimballé dans 5 familles et 2 foyers avant de trouver la bonne. Richard et Rebecca, le ou du moins mon duo de choc qui m'ont permis de croire en minimum au mot famille. Au cas où cet entretien passe à la télévision, sache papa que sans toi je ne serais pas le même homme et surtout pas ici. Ce qui est bien quand on est gamin né soux X c'est qu'on peut avoir cette opportunité de choisir son prénom et moi j'ai eu la bonne idée de choisir Wyatt... le prénom d'un sorcier dans Charmed... je remercie ma soeur pour m'avoir appris cette information des plus essentielles selon elle... Que dire d'autre ? J'ai toujours été passionné de dessin et dès que j'ai découvert cette sublime invention qu’est l'ordinateur et surtout les jeux, style Harry Potter ou Tomb Raider, scène de la piscine mon gars, j'en suis devenu très vite un passionné et j'ai décidé d'en faire mon métier... Vous avez donc compris et relu votre fiche... je suis charpentier ! C'est une blague bien évidemment, je suis Game Designer freelance, ce qui consiste à concevoir le gameplay ou si vous préférez la mécanique du jeu. Je travaille majoritairement à Montréal, au Canada, pays du game, mais il m'arrive parfois de me déplacer aux États-Unis ou encore en France. Ma vie est plutôt cool et je ne vois pas trop quoi rajouter.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je suis quelqu'un d'honnête qui n'est pas du genre à tergiverser. Lorsque j'ai des positions je les tiens et je ne parle pas de yoga. On peut dire que je suis hargneux, teigneux, dès que quelque chose me tracasse ou me prend la tête je ne lâche pas le morceau avant d’avoir trouvé une solution qui me convienne. J’ai des valeurs morales qui me sont propres et j’ai du mal avec l’autorité. J’ai toujours vécu avec cette indépendance, cette idée de libre-arbitre assez importante. Je n’apprécie pas qu’on me prenne de haut et il m’arrive parfois, de fermer quelques clapets trop impétueux. Ma technique ? L’utilisation des mots à bon escient. Je suis contre la violence, et bien qu’il m’arrive parfois de péter un peu les plombs, comme je pense tout être-humain, il est pour moi insupportable d'être hors de moi. C’est perdre le contrôle et j’ai beau ne pas être un control freak, j'aime lorsque les affaires roulent.

Que dire d'autre à propos de moi ? Il m’arrive d’être lunatique… et mon petit doigt me dit que cette aventure risque de me confronter à des nouvelles facettes de moi… des inconnues, ce qui peut être assez perturbant. Du moins me connaissant par coeur, ça me rend curieux de savoir s'il est possible de me surprendre ? Cette aventure est selon moi tout aussi excitante que effrayante. C’est une expérience à faire une fois dans sa vie, je n’ai rien à perdre, tout à gagner… j’espère que je ne me trompe pas et que je ne vais pas avoir de mauvaises surprises.

Je n'appréhende pas la vie en communauté, même si c'est pour moi un challenge, que c'est tout nouveau. Je veux dire, malgré le fait que j'ai commencé à véritablement habiter avec ma famille adoptive quand j'avais 15 ans... j'ai vécu une bonne partie de ma vie sur les routes. Mon père s'est reconvertie dans la musique, après le décès de Rebecca. Il ne l'a jamais vraiment dit, mais je crois que cette maison, notre maison... il préférait la fuir en tournée plutôt que d'y rester et de croiser le souvenir de Becks au détour d'un couloir. On aime bien la sorcellerie par chez moi...  On en a passé des étés sur la route, en dehors de la ville avec ma soeur et mon frère. On en a rencontré des personnes et c'est ce qui je pense m'a fortement ouvert l'esprit, mais comme vous pouvez l'imaginer, vagabonder est l'inverse de l'enfermement. Les comportements sont à mon avis différent. Je pense que la première chose que je vais faire si je suis pris, c'est repéré les coins secrets ou difficile d'accès... j'aime jouer les casse-cou.

Attention je ne suis pas asocial. Au contraire même, je m'adapte facilement aux autres. Je suis d'humeur plutôt sympathique. Je ne suis pas prise de tête, sauf quand on parle de chose qui me passionne, je peux vite m'enflammer dans le bon comme dans le mauvais sens, mais c'est pour la bonne cause. Je suis pas chiant juste... si on devait me définir en quelques mots ce serait : passionné, déterminé, bienveillant, mystérieux... j'ai beau facilement offrir un sourire, ma confiance elle c'est une autre histoire.




dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Dans mes souvenirs, Thrown Dice est un jeu dont le concept est de garder son secret le plus longtemps possible et d'en trouver ?! On est d'accord ? Les règles n'ont pas changé depuis la saison 6 ? Ça me rassure, parce que si je candidate c'est pour cette raison, c'est pour jouer. Pas pour me tirer une balle dans le pied. Pour moi l'émission est un grand escape game et je ne compte pas dévoiler ou laisser passer des indices sous prétexte que je n'ai pas d'idées. Si on a la chance de buzzer, si on doit y aller sinon notre secret est en danger... il y a même pas à réfléchir. On a un cerveau, on a des idées, parfois il manque juste un peu de réflexion et ça fonctionne. Faut avoir plus confiance en soi ou revoir ses objectifs dans le jeu. Les miens sont très clairs et je ne viens pas pour chiller.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Je n'aime pas cette question. Elle est loin d'être simple et amène une véritable réflexion. Jouer solo ou en multijoueur... Dans le monde du jeu vidéo c'est deux modes de jeux totalement différents... en grandeur nature, c'est toujours mieux d'avoir des alliés. Vous êtes fourbe... J'ai beau avoir réussi à avoir une famille, je n'oublie pas les années passées seul. Faire cavalier seul ça à ses avantages, ça permet de ne pas être déçu ou de décevoir... on se fait confiance et c'est tout ce qui compte... mais c'est le passé. Tout ça, ce sentiment, non c'est bon tout est bon. Vaut mieux s'entourer au début et garder en tête qu'à la fin il n'y aura qu'un gagnant. Je pense que je vais m'entourer de ces gens qui pense la même chose. Au moins nous serons sur la même longueur d'onde et nos liens ne seront que plus réels. C'est sûr que je vais m'attacher un minimum aux autres candidats, mais je suis obligé de me rappeler que ça peut très vite s'envenimer. Que je n'aurais pas le contrôle sur tout et que je ne pourrais pas donner ma confiance si facilement alors... oui j'ai l'esprit d'équipe, et de contradiction, et j'unirais mes forces avec mes alliés. Car c'est aussi une question de maths et de logique. Il est plus facile de rester quand nous évoluons dans une meute plutôt qu'en loup solitaire. Oui j'ai pris toutes vos métaphores et situations et les ai ressorti à ma sauce, avec un petit ingrédient secret : une part de moi.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Vous les accumulez vos questions complexes...  Toutefois votre mise en scène laisse à désirer. Ce n'est pas parce que vous posez un décor et un ultimatum, que la situation est 100% fonctionnel. Où se trouve la timeline ? Cette situation est à aborder après deux semaines de jeu ? Au milieu ou bien à deux semaines de la fin ? Je me doute que vous ayez réfléchi à votre formulation, donc j'en déduis que c'est fait exprès. La vie n'est pas aussi simple qu'un jeu, on ne peut pas appuyer sur des touches et obtenir n'importe quel code... sinon je pense que je l'aurais déjà utilisé.

Votre question me taraude, une partie de moi n'hésiterait même pas et nominerait d'office mon allié. Car même si j'ai entretenu cette relation en toute honnêteté, chacun connaît l'objectif de l'autre. On a beau s'attarder sur des relations, il ne faut pas qu'elles nous aveuglent. Une autre partie de moi opterait pour une stratégie plus fine. Je lui donnerais la boîte contenant l'immunité et me nominerait d'office. Ce serait me mettre en danger, mais cela me donnera aussi un avant-goût de ce que pense le public de moi. Puis être bienveillant ça a parfois du bon, mais cette carte peut bien évidemment se retourner contre moi... C'est complexe... Mais j'ai une idée, je crois que j'ai trouvé la solution à votre dilemme. Vous n'avez qu'à me laisser entrer et à ce moment là je ne supposerais pas ce que je pourrais faire, mais j'agirais. Vous avez les cartes à présent, c'est à vous de jouer.

J'ai failli terminer cet entretien par c'est l'heure du Dudududuel, mais la jeune génération va pas capter ! Oh le coup de vieux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 204
AVATAR : jessica chastain

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 20:00


Bonsoir à toutes et à tous. Je suis Leo et serai chroniqueuse pour cette nouvelle saison de Thrown Dice. Au programme avec moi, des secrets, des secrets et encore plus de secrets ! Je sais, c'est le thème de l'émission, pratique non ? Mais voyez-vous, contrairement aux candidats qui seront à la recherches de secrets que l'on veut enfouir, moi je récolterai ceux qu'ils voudront bien partager avec moi.

Ma rubrique s'intitule Minuit une, un nom un peu mystérieux, un peu frimeur aussi, mais pourtant très logique. La première minute après minuit, c'est le moment où tous les compteurs se remettent à zéro, littéralement. L'horloge redémarre un nouveau cycle, c'est le début d'une nouvelle journée. Pourtant, contrairement à d'autres renaissances, on oublie pas 23h59 pour autant.

J'ai l'impression que vous me regardez avec des yeux tout ronds et que vous ne comprenez pas grand chose de ce que j'essaye de vous raconter... Je me trompe ? Je vais faire plus simple. Chaque semaine, je vais interroger un candidat sur le moment qui a marqué sa vie, le jour où son quotidien, sa personnalité ou son rapport au monde a changé. La douce Pia qui a pris soin de nous présenter avant le début de l'émission a accepté de jouer le jeu, et c'est elle dont vous allez pouvoir découvrir une tranche de vie ce soir. Bien sûr, je n'ai pas voulu l'embêter trop longtemps, mais, candidats, candidates, préparez vous à être bien plus cuisinés qu'elle. Magnéto, please !



Merci Pia d'avoir accepté de servir de cobaye pour ma première rubrique ! (rires) J'imagine que tu te doutes de la question que je vais te poser... Si tu devais me parler d'un moment qui a changé ta vie à jamais, lequel serait-il ?
Ce n'est pas évident de n'en choisir un seul, mais celui qui me saute aux yeux aujourd'hui, ce serait le jour où j'ai reçu un coup de téléphone des producteurs de l'émission. Avant d'être là devant toi, j'étais animatrice sur une chaîne de radio locale, j'avais plusieurs shows et ça marchait bien pour moi, mais je n'avais jamais réussi à passer à l'étape supérieure, au national. Me faire repérer comme ça, et qu'on me propose d'animer une telle émission, c'était vraiment pour moi un rêve devenu réalité.

Effectivement, c'est un changement plutôt radical. Félicitations d'ailleurs, on dirait qu'on fait nos premiers pas devant la caméra ensemble ! J'imagine que cette expérience t'a fait réfléchir, et qu'elle t'a permis de tirer des conclusions sur ton parcours, et sur ta personnalité. Quelles sont-elles ?
Tout d'abord, je dirais que ça m'a conforté dans mon idée qu'il ne faut jamais abandonner ses objectifs. La persévérance est une valeur que m'ont enseigné mes parents dès mon jeune âge, et ça fait chaud au coeur de voir qu'ils ne se sont pas trompés pendant toutes ces années. Ca me prouve aussi que j'ai eu raison de croire en mes rêves et de ne pas écouter les personnes médisantes qui n'ont eu de cesse de me répéter que ce n'était pas pour moi. Enfin, je crois que le plus important dans l'histoire est de rester fidèle à soi même, que ce soit sa personnalité ou ses valeurs. Il aurait été tellement facile de me fondre dans la masse, de ressembler à toutes ces filles qui font de la télé, juste pour rentrer dans le moule. Finalement je suis contente de ne pas avoir cédé, d'être restée moi-même, parce que visiblement ça a payé.

A ton avis, si je te posais la même question, dans 10 ans, quelle serait ta réponse ? Penses-tu que cette opportunité sera encore le moment le plus marquant de ton existence ou sera-t-il détrôné par quelque chose d'encore plus grand?
D'un point de vue professionnel, je ne sais pas si ma carrière pourra connaître une évolution aussi importante, mais j'espère que je serai toujours le visage d'une émission de cette envergure. Mais mon petit doigt me dit que dans quelques années, enfin si tout se passe bien, j'aurai eu mon grand jour, avec ma robe blanche et Robin devant l'autel. Ce sera peut être ça, le plus beau jour de ma vie, et le plus grand changement à venir. Un peu cliché, peut être, mais je ne vais pas te mentir, Léo, ce n'est pas le but.






_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 165
AVATAR : madelaine "maddie" hasson
LOCALISATION : londres
MÉTIER : la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 20:08




En tant que star en devenir dont le charisme, le talent et l'aura sont sur le point d'être révélés aux yeux du monde et dont le nom ne va pas tarder non plus à figurer partout, je pense être assez bien placée pour vous parler célébrité mes amis. On ne va pas se mentir, vous êtes toutes et tous sur le point de mettre les pieds dans un univers étourdissant, extravagant, mais aussi terriblement impitoyable... j'ai nommé, la télé bien sûr. Que vous l'assumiez ou non, vous devenez tous officiellement ce soir des candidats de télé-réalité et donc, pour pas mal de gens, des bêtes de foire dont le Q.I est inférieur à la moyenne. Oh c'est sûr, les clichés sur la télé-réalité sont nombreux et je vais vous dire, certains d'entre vous deviendront eux-même de véritables clichés dans cette aventure. C'est comme ça, il y a certains quotas à respecter. Chaque saison a besoin de son beau sportif misant tout sur son apparence alors que c'est que de la gonflette mon gars, de la bimbo écervelée sortant dix fautes de syntaxe à la minute et qu'un rien habille, de la caricature du macho sautant sur tout ce qui bouge et vachement impulsif sur les bords, de la nana fragile incapable de s'affirmer face à l'adversité et passant son temps à chialer au confessionnal, du candidat authentique à la parole de sage qui semble ne rien avoir à faire dans pareil programme.. ouais, je suis certaine que certains de ses clichés vivent déjà parmi vous. Et pour ceux qui auraient du mal tout au long de cette saison à percevoir le cliché qui sommeille en eux, ne vous inquiétez pas, je serai là pour vous mettre la vérité sous le nez.

Au vu du travail qui m'attend cette saison, j'ai décidé de fonder la fame academy et de m'autoproclamer experte en célébrité et découvreuse de potentiel chez nos petits candidats. Car je peux vous dire que le monde de la télé ça me connait, depuis le temps que j'essaye d'y percer. Et puisque ça reste quand même un univers très superficiel, comptez sur moi pour que cette rubrique le soit tout autant. À chaque prime, je décrypterai le potentiel de deux candidats et estimerais leurs chances de se faire un nom dans ce milieu. En fonction de leur personnalité et de leurs agissements dans l'aventure, je dirai sans aucun filtre si d'après moi ils peuvent connaitre une gloire plus qu'éphémère, ou s'ils ne parviendront tout bonnement jamais à perdurer dans un tel milieu. Beaucoup de critères entreront alors en compte, je me permettrai de noter leur physique, mais aussi leur caractère.. tout ce qui est susceptible de les faire sortir du lot, au final. Mais ce n'est pas tout, je donnerai également mon avis sur ce qui attendra selon moi chaque candidat à l'extérieur, une fois cette aventure finie : un repérage par une grosse production et un job en or, des placements de produits à gogo et l'étiquette télé-réalité pour la vie, un retour sans vagues à la vie qu'il avait laissée ou tout simplement l'anonymat le plus total à peine sorti. Voire mêmes des possibilités un peu plus sombres. Vous me permettrez aussi de renommer nos candidats si j'estime que leur véritable nom peut représenter pour eux un frein, pour percer il faut quand même un nom qui passe bien à la télévision vous comprenez. D'ailleurs pour l'anecdote mon vrai nom c'est Millicent, mais vous serez d'accord je pense pour dire que Millie sonne bien mieux et est beaucoup plus accrocheur. Pour moi, se faire une place à la télé et notamment dans la télé-réalité peut être un formidable tremplin et peut ouvrir de nombreuses portes. Je ne comprendrais donc pas que certains d'entre vous soient venus dans cette émission sans intention de perdurer dans le milieu ensuite - après tout, vous n'êtes pas non plus arrivés là par hasard, on est d'accord ? On atterrit pas dans ce genre d'émission comme ça, vous me la ferez pas.

Certains ont un avenir tout tracé à la télé, il suffit juste d'en prendre conscience. C'est pourquoi je prédirai aussi le style d'émission qui correspondra le mieux à un candidat, dans l'hypothèse d'une nouvelle participation dans le futur : une autre télé d'enfermement, une télé de survie, une télé de séduction ou de recherche de l'amour, son propre show, un télé-crochet musical ou culinaire.. j'en passe, les possibilités sont tellement nombreuses quand on a du potentiel. Ne vous leurrez pas ce ne sera pas le cas de tout le monde, certaines vérités seront peut-être difficiles à entendre. Je verrai si vous êtes plutôt du genre à vous fixer de nombreux défis, à batifoler à droite à gauche ou à vous considérer comme le centre du monde, par exemple. Ça en dira beaucoup sur vous, et sur le genre de programme où on pourrait vous retrouver ensuite. Mon rôle, pour résumer, sera en quelque sorte de vous coller une étiquette en fonction de ce que vous m'inspirerez - que vous en vouliez, ou pas, de cette étiquette. Attendez-vous donc à ce que je dresse à chaque fois le cv de candidat de deux d'entre vous. Vous aimez le concept ? Non ? Oh mais ça ne fait rien, vous y passerez tous quand même.

_________________
Practice makes perfect.
Rehearse and repeat it.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 20:15



Si Thrown Dice se caractérise bien par une chose, c'est par ses primes venant conclure chaque semaine dans le jeu et redistribuer les cartes au sein de l'aventure. Véritables rendez-vous au cours desquels les affinités, les cagnottes et les parcours sont parfois mis à rude épreuve, les primes offrent toujours leur lot de surprises, bonnes ou mauvaises. Et parce que c'est loin d'être un détail pour votre Maître, je souhaitais faire le point avec vous sur le rythme des primes de cette onzième saison. Vous le savez, depuis la saison passée le rythme de jeu a totalement changé et une semaine dans le jeu équivaut à deux semaines irl, ce qui permet non seulement de rallonger le temps de jeu mais aussi d'espacer les primes. Ainsi donc, cette saison encore, les primes auront lieu une semaine sur deux et ils s'étendront sur trois jours, du vendredi soir au dimanche soir, afin de ne pas contraindre les membres à bloquer tout leur week-end.

Néanmoins, quelques détails du rythme des primes sont amenés à changer en cette onzième saison. En effet, alors que les rubriques étaient jusqu'ici réparties sur les trois soirs de prime, elles seront cette saison dévoilées le vendredi soir exclusivement afin de mettre un vrai coup de projecteur sur les différentes rubriques et de leur offrir une meilleure visibilité. De plus, il a été observé que le vendredi soir était le jour où les membres avaient le plus de difficultés à se libérer, raison pour laquelle il a été décidé que cette soirée serait essentiellement dédiée au contenu inédit. Toutefois, le rp ouvrira bel et bien le vendredi soir, dès que les rubriques auront été postées. Les candidats auront ainsi tout le loisir de réagir au contenu de celles-ci et d'amorcer leurs discussions en toute tranquillité. Le vendredi soir sera aussi l'occasion de dynamiser le réseau social, où ils pourront réagir en temps réel aux rubriques et à la suite des évènements. C'est le samedi soir que débutera la traditionnelle activité qui animera les primes et sollicitera la participation des candidats. Celle-ci s'étendra sur deux soirs, du samedi au dimanche, jusqu'aux éliminations en fin de prime, le dimanche soir

Ces changements permettront un rythme de primes moins intense, puisqu'il a été pensé pour éviter aux candidats d'être accablés d'informations et pour permettre à chacun de profiter de chaque partie des primes. Les échanges pourront ainsi être développés davantage et les activités ne seront plus entre-coupées par les rubriques, atténuant l'effet de "rush" parfois ressenti et évitant à chacun de jongler entre plusieurs choses.

En pratique, les rubriques seront donc d'abord postées dans un premier sujet le vendredi soir avant qu'un second sujet ne soit ouvert après la diffusion de la dernière rubrique et permette aux candidats de poster officiellement leur arrivée au prime. Les rubriques leur auront été diffusées à travers l'écran du salon, et ils pourront ainsi y réagir en différé. C'est dans ce deuxième sujet que se tiendra l'activité à partir du samedi soir, et les éliminations de fin de prime.

Bien entendu, la présence de chacun à un maximum de primes reste obligatoire, même si vous pourrez poster aux primes le jour de votre choix. Toute absence aux primes devra toujours être justifiée, pour permettre une meilleure organisation et donc un prime plus agréable pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 20:25


informations


PRÉNOM : Ugo AGE : 23 ans NATIONALITÉ : Sicilienne HABITAT : Syracuse PROFESSION : mécanicien au garage du papà ORIENTATION SEXUELLE : gynosexuel STATUT SOCIAL : célibataire QUALITÉ MAJEURE : l'assurance DÉFAUT MAJEUR : la fierté

les petits détails


Si tu étais un péché capital : l'orgueil Si tu étais un jeu de société : la Briscola Si tu étais une invention : les lunettes de soleil Si tu étais une destination de voyage : Sarausa, ma belle ville Si tu étais la bande originale de ta vie : la bande originale du Parrain pour sûr Si tu étais un pouvoir magique : la télépathie Si tu étais une époque antérieure : les années 60 Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : Warren

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son sadisme La vie en communauté, ce serait pour toi : Un challenge La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Contradictoire au plus haut point Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même  Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Je sais pas raconter les histoires, c'est un truc de nonna ça, donc je vais faire de mon mieux, mais on va en rester à la base, d'accord : Ugo, 23 ans, je suis sicilien, on est plutôt indépendantistes dans la famille, enfin mon père surtout ; vous m'entendrais jamais me venter d'être "italien" à moins qu'on gagne une nouvelle fois la Coupe du Monde : je suis né à Palerme, pas à Rome, vous voyez ce que je veux dire, même si la capitale est assez littéralement ma deuxième maison. Pour l'instant, je travaille avec mon père dans son garage automobile. Il a vraiment mis tout son cœur dans son business, il est en est peut-être même plus fier que de ses enfants, aha ! Et ça marche plutôt bien, puis il est encore jeune, à peine 55 ans ! Franchement je risque pas de prendre les commandes comme il l'aimerait avant un moment, vu comme il est passionné, et de toute façon il sait que je suis pas sûr d'en avoir envie : j'attends de voir ce que l'avenir me réserve, ouais. J'ai aussi deux sœurs, Guilia mon aînée de deux ans et Alba, plus jeune de huit ans ; techniquement c'est notre demi-sœur mais on a jamais fait de différence. Mes parents se sont séparés quand j'étais môme sans trop de fracas d'après ce dont je me rappelle, soit pas grand-chose, puis ma mère a refait sa vie avec un chouette type, un américain expatrié à Rome, voilà ; du coup ils bougent quand même pas mal entre les Etats-Unis et l'Italie, et je les vois pas autant que je le voudrais mais c'est qu'on taffe tous beaucoup donc on a pas forcément le temps, enfin je nous cherche un peu des excuses mais c'est la vie aussi. Et bon là, je à ajouter, je sais pas ce que je pourrais ajouter. Bien sûr, je pourrais vous parler de mon amour pour la tapenade, la mer, la pizza et le football, les belles bagnoles aussi, et bon les filles, je vais pas le cacher, mais ce serait encore bien cliché, à croire que les seuls trucs intéressants chez moi c'est ma gueule et... mon engagement pour les droits des femmes, paraît que c'est pas commun pour un mec comme moi de s'impliquer là-dedans ; alors que moi ça me semble normal. J'ai vécu entouré de super-nanas depuis l'enfance et je pense qu'elles devraient avoir les mêmes chances que n'importe quel gars quoi, mais chez nous ça peut être un peu tabou d'aborder de genre de problématiques. Alors bon, y a encore du chemin à faire.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
En tout objectivité, hahaha, bien sûr ! Dommage, je sais vraiment pas faire dans la demi-mesure, surtout si je dois parler de moi. Je vais surement dire beaucoup de conneries qui vont s'avérer en partie fausses une fois dans l'aventure, comme quand j'essaye de me vendre meilleur que je ne suis à une fille qui me plaît. Mais bon, je préfère jouer les faux modestes que les caliméros à pleurer sur mon sort de pseudo-loser pour tenter de vous attendrir un peu. Alors on va dire que vous êtes une fille qui me plait. Comme vous avez pu le constater, je suis assez direct, j'aime pas passer par quatre chemins quand je peux dire les choses comme elles viennent. Je trouve que ça sert vraiment à rien de trop se creuser la tête, ça sonne faux quand on va chercher trop loin pour exprimer exactement ce qu'on pense, au mot près. Alors, ouais, ça mène à pas mal de mal entendus du coup, de pas faire d'effort dans la formulation du truc, mais déjà le problème est posé, après on discute. J'aime vachement discuté moi, j'aime débattre sur des sujets qui me tiennent à cœur, et même si les gens me saoulent avec leurs mots compliqués novlangue je-sais-pas-quoi pour dire des trucs très simples, c'est toujours intéressant. Je suis du genre à avoir des avis plutôt tranchés sur les choses ; on aime ou on aime pas, moi j'ai clairement du mal avec les gens qu'on le cul entre deux chaises, ils me mettent mal à l'aise à être sûr de rien. Mais les pires ce sont les fourbes qui jouent pour différents camps en même temps, là c'est pas que le gars sait pas où se positionner, c'est juste être opportuniste, et je peux comprendre dans le fond, mais je préfère les gens qui sont constants, fixés sur leurs avis ; à moins qu'il s'agisse d'une espèce de tactique de déstabilisation de l'adversaire, là bon. Après je sais que quand je dis ça, je peux passer pour une espèce de brute débile qui veut absolument que les choses soient noires ou blanches, et c'est pas vraiment ce que je cherche, mais voilà, j'aime quand les équipes sont définies, même s'il y a une équipe grise entre les autres, mais au moins que je sache qui peuvent être mes alliés et contre qui je vais jouer. Je sais, on dirait que j'ai déjà la tête dans le jeu, mais en fait c'est comme ça que je vois la vie en général. On peut pas tous collaborer vers un but commun selon moi, mais faut se rassembler avec ceux qui vont dans le même sens que nous. Et c'est quelque chose pour moi de dire ça, j'ai d'avantage l'esprit de compétition que d'équipe, ouais, je suis plutôt solitaire que solidaire, mais j'essaye vraiment de travailler à améliorer ça, l'aventure pourrait bien m'aider à faire la part entre les moments où je devrais me joindre aux autres et les moments où je devrais faire cavalier seul ; ça peut être très intéressant. Enfin, je pense pouvoir être un atout en équipe, s'il y en a de formées : je suis débrouillard, j'attends pas qu'on me donne un ordre pour me mettre en mouvement (parce que j'aime pas m'entendre dire quoi faire), je suis volontaire, bosseur, je m'implique vraiment dans ce que je fais, j'ai aussi tendance à pas mal suivre mon instinct, ça peut être à double tranchants mais il m'a rarement fait défaut jusqu'à présent. Pour finir, je dirais que je suis un gars sur qui on peut compter quand on gagne vraiment ma confiance ou mon affection ; ça peut être compliqué d'aller au-delà des apparences, sous la surface, vous voyez, mais c'est là que de belles choses se créent.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Hm, attendez voir, que j'y réfléchisse une minute... On doit buzzer ou laisser des indices être dévoilés aux autres. Trois indices, ça peut tout dire d'un secret ou mettre encore plus le flou dans la tête des autres. Et le buzz est pas gratuit, si ? Parce qu'alors, si j'ai absolument aucune piste que je considérerais solide, y a aussi des que je me plante et que je perde une somme qui m'aurait été utile pour la fois où j'aurais été plus sûr de mon coup; mais buzzer une idée que je gardais pour plus tard pourrait au contraire s'avérer être la bonne ou au moins me mettre sur une meilleure voie, hm. Mais voyez, si j'attends, et que les autres ont des indices sur moi et me buzzent (s'ils le peuvent encore) par la suite, y a des chances qu'ils se trompent et me refilent de l'argent. Mon but en participant n'est pas de gagner le plus de fric, mais plus d'argent égal plus d'opportunité dans le jeu. Et même si mon secret est découvert à la suite d'un buzz parce que je serais resté sans bouger (par choix et non pas par fainéantise) pendant le prime, une fois mon secret découvert, et ma cagnotte initiale volatilisée, je pourrais repartir de zéro sur de meilleures bases, moins de risques de voir du fric se faire la mal sur une simple révélation après ça. La réponse la plus intéressante je crois, serais de rester tranquillement sur la canap' à siroter ma bière en suivant les autres candidats du regard pendant qu'ils se ruent au confessionnal. Finalement c'est assez débile de vouloir s'accrocher tant que ça à son secret et de suivre aveuglément les directives du maître au point de ne même pas se laisser tenter par le danger de quelques indices dévoilés dans un jeu comme celui-ci. Ce serait même pas être passif, au contraire, y aurait toute une logique derrière qui viendrait certainement mettre un peu de piment dans mon parcours. C'est comme ça que je le vois maintenant, mais évidemment, ça dépend de plein de paramètres que je ne fais qu'envisager, là.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Bon, là aussi je manque d'informations cruciales ; déjà : le pouvoir de la carte revient-il à tous les membres d'une équipe/alliance ou à une seule personne au final ? Parce que de base, tout le monde est un adversaire potentiel, même les amis et alliés que je pourrais me faire en chemin. Alors, qui sait si ça m'avantage tant que ça qu'on trouve une carte à plusieurs si le pouvoir ne revient qu'à un candidat auquel on aura décidé de donner la carte, et qui peut très bien cacher son jeu et nous prendre à revers. Mais bon, puisque c'est pas précisé, d'instinct j'aurais dit que je ferais en sorte de m'allier à d'autres. C'est qu'il faut chercher toute une baraque, et pas une petite de ce que j'ai pu voir des saisons passées. Et puis je pense que ça ferait vraiment mauvaise impression que, pour ce genre de quête, l'un des candidats décide d'avancer seul. Après tout dépend du pouvoir, mais ça, y a peu de chances qu'on le dévoile avant que la carte soit trouvée, j'imagine. Enfin, mon choix pourrait aussi se faire en fonction de la période, si c'est en fin ou en début de saison. Il s'agirait de ne pas passer pour un individualiste potentiellement dangereux d'entrée de jeu, mais dans les derniers temps il serait surement difficile de se défaire de ses alliés sans drame et accusation de coup bas. Mais disons que sans toutes ces zones d'ombre qui me permettraient d'ajuster correctement ma réponse si vous pouviez les éclaircir, comme je l'ai déjà dit, je me verrai davantage porter main forte aux candidats que je considérerais mes alliés plutôt que de me retrouver à galérer tout seul comme un con.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
La réponse me semble évidente, là. Si le candidat en question est un allié c'est certainement que je l'estime, je l'aurais considéré assez bon joueur et malin pour aller le plus loin possible, même plus loin que moi, alors je l'avantagerais surement, quitte à devoir faire face au choix du public, qui pourrait se montrer clément vu que je me "sacrifierais" pour quelqu'un d'autre, en quelque sorte. C'est aussi une façon de tester la confiance d'un allié, voir s'il suit mes conseils ou non ; mais il peut décider d'aller contre mon avis pour m'immuniser gracieusement, pensant que je mérite l'immunité plus que lui, et non pas parce qu'il pense que j'essaye de lui tendre un piège. J'imagine que lui ne serait pas au courant que je sais où se cache quoi, donc il n'aurait pas de raison de se méfier, mais je n'en profiterais pas de mon côté pour faire comme si je ne savais rien, ce serait malhonnête de ma part, et vraiment pas digne d'un allié de confiance.



informations


PRÉNOM : jun. AGE : vingt-quatre ans. NATIONALITÉ : chinoise. HABITAT : Londres. PROFESSION : aux objets trouvés du métro. je travaille aux objets trouvés du métro. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. STATUT SOCIAL : célibataire. QUALITÉ MAJEURE : adaptative. DÉFAUT MAJEUR : imprévisible.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la colère. Si tu étais un jeu de société : le weiqi. Si tu étais une invention : le détecteur de mensonges. Si tu étais une destination de voyage : beijing, par défaut. Si tu étais la bande originale de ta vie : eternal youth, de rude. Si tu étais un pouvoir magique : la métamorphose. Si tu étais une époque antérieure : quand l'homme n'existait pas encore. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : aucun.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son sadisme La vie en communauté, ce serait pour toi : Une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Inévitable à chaque saison Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Je m'appelle Jun. 娟 (Juan), en fait, ça veut dire "gracieuse", je vous le dis parce que je sais que vous allez demander. Plus personne ne m'appelle comme ça depuis des années, de toute façon. Depuis que je suis arrivée en Europe, c'est juste Jun, prononcé de mille façons différentes, je fais plus trop attention, avec vos accents étranges. En Chine, on choisit le prénom spécialement pour le bébé, pour son futur, pour lui porter bonheur. Ma mère était très belle, je crois. Son prénom voulait dire "magnifique". J'ai grandi avec ma grand-mère, je ne me rappelle pas vraiment de ma mère. Ni de mon père. Ils sont morts tous les deux. [pause] Pendant des années, j'ai voulu rendre hommage à mon prénom, parce que c'était un cadeau que mes parents m'ont offert pour me guider, je voulais être à sa hauteur. Comme si un prénom pouvait décider d'une vie, c'est trop con. [elle lève les yeux au ciel] Maintenant, je n'écoute plus que moi et ce que je veux, j'arrête de m'inquiéter de ce que les gens disent ou pensent, de ce qu'ils veulent que je sois ou de ce qu'ils pensent que je devrais être. Je ne laisse plus personne avoir de l'influence sur moi et ils ne m'intéressent plus. C'est mon principe de vie, si vous voulez tout savoir : ne dépendre de personne et ne laisser personne dépendre de moi, pas même mes amis. C'est plus prudent, plus facile aussi, parce que je n'ai ni le temps ni l'envie de m'occuper des gens, j'ai déjà ma vie à gérer. Le truc, c'est que j'aime bien les gens, je déteste la solitude, mais je déteste encore plus quand quand on m'oblige à me mêler d'histoires qui ne sont pas les miennes. Bref, du coup, j'ai quitté Beijing sur un coup de tête, il y a six ans parce que je voulais autre chose et que je me sentais enfermée là-bas, et maintenant, je vis à Londres. J'avais des très bonnes notes à l'école, parce qu'on m'a toujours dit que c'est grâce à ça que je pourrai faire quelque chose de ma vie et parce que je voulais me tirer de ce trou, alors j'ai eu une bourse en Angleterre et j'ai fait deux ans de psychologie mais ça a pas trop marché. Depuis, j'ai des petits boulots pas terribles, le genre craignos dont personne veut mais ça m'assure de toujours travailler, et voilà.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je ne pourrais pas vous expliquer, je suis un peu difficile à suivre parfois. Je me contrôle pas toujours, ça tourne en permanence dans ma tête et des fois ça me fait vriller. Je suis de bonne humeur, je rigole, je m'amuse, puis je pète un plomb, je deviens dingue pour une connerie. J'arrive pas à me gérer, à cacher ce que je ressens, j'arrive pas à être mesurée. Je pense un truc puis son contraire une heure plus tard, comme si toutes les émotions du monde se succédaient dans mon esprit, comme s'il y avait une tornade dans ma tête. Pourtant, je ne pense pas que je suis un livre ouvert. Tout se passe à l'intérieur et mes réactions, c'est pour remplir l'espace, parce que je suis impulsive et franche et parce que ça me fait flipper d'être confrontée au vide. Quand j'étais petite, ma grand-mère me comparait à un chat noir. On n'a pas cette superstition idiote, en Chine, mais elle disait toujours que, comme eux, je me détache de la scène pour observer et guetter dans mon coin, jusqu'à ce que je décide de prendre ma place ou que je sois incapable de me taire plus longtemps. Je ne sais pas si c'est vrai, ça me distrait et m'occupe de réfléchir aux autres, mais j'évite de trop réfléchir sur moi-même, je préfère ne pas savoir ce que je pourrais trouver. Mais elle avait raison sur le fait que je suis d'un naturel plutôt méfiant, j'aime me trouver un point de repère, peu importe qui ou quoi, en attendant d'avoir choisi quelle attitude adopter. C'est con. Je tiens jamais mes résolutions. Ça non plus, je n'y arrive pas.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Je buzze, c'est quoi cette question ? Sérieusement, quelqu'un va répondre autre chose ? [elle rit]


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Vous mélangez tout. Je vous l'ai dit, je déteste la solitude, ça m'angoisse, ça me donne trop de temps pour penser à tout et n'importe quoi. Parfois, je m'accroche aux gens et je les oblige à rester avec moi, même si je leur adresse pas un mot pendant des heures. J'ai trop l'habitude de vivre en communauté, depuis que je suis gosse, avec tous les enfants qui vivaient dans mon immeuble, et puis j'ai quatre colocataires parce que mon boulot ne me permet pas d'avoir autre chose qu'un petit appart pourri en banlieue. Je crois qu'on s'est tous déjà giflés les uns les autres au moins une fois parce que c'est compliqué parfois. Moi, j'essaie de pas me mêler de leurs embrouilles mais ça aussi, c'est compliqué. Globalement, les embrouilles, je gravite autour, j'y peux rien. J'ai la colère communicative, quand je vois quelqu'un en colère, je suis en colère. Mais ça n'empêche pas que j'avance sans personne. Je fais "chevalier seul", comme vous dites. Il faut que les gens soient là pour combler l'espace autour de moi mais pas trop près quand même, sinon je me braque. Alors dans cette situation, je préfère la jouer solo. Si j'ai le choix, je préfère ne devoir ce que je gagne qu'à moi-même.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Je lui dis de choisir celle qu'il veut et c'est tout. Je veux l'immunité pour moi, et si on me demandait de choisir clairement, c'est que ce que je ferais, je donnerais la nomination à la personne en face, peu importe qui c'est. Mais je ne fais pas de coups de pute. Je prends pas les gens en traître, en particulier si c'est quelqu'un que j'aime bien. On devrait jamais blesser les personnes qu'on aime, je veux pas être comme ça. Je veux pas tromper ou écraser les autres pour mon profit personnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 194
AVATAR : priyanka chopra
LOCALISATION : londres.
MÉTIER : tv host.

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 20:35


Souvenez-vous, c'était il y a quelques mois : la dixième saison de Thrown Dice était lancée et de tous nouveaux candidats faisaient leur entrée dans ce qui était encore le château de William. Ce soir, la relève est assurée mais j'ai eu envie de m'entretenir avec certains de ces anciens candidats qui il n'y a pas si longtemps étaient encore à la place de nos nouveaux venus. Comment ont-ils eux-même vécu leur entrée dans l'aventure, et cette première soirée toujours riche en surprises et en émotions ? Comment s'est passé leur premier contact avec celui ou celle qui les a accompagné pour leurs premiers pas dans le jeu ? Autant de questions que je leur ai posé, et je vous propose de découvrir leurs réponses en images.

abbi
« Le premier soir ? Seuls ceux qui l’ont vraiment vécu pourront vous dire ce que cela représentait pour moi. C’était tout simplement, la soirée de ma vie. »


alain
« Grande aventure, grande aventure.. ça aurait été une grande aventure si j'avais gagné le jeu, ou au moins deuxième, parce que je dois reconnaître qu'Eyal a été un bon joueur, il aurait pu faire un bon joueur de poker.. mais par contre devoir vivre avec des mecs comme Martin, Achille, Luca, Alessia, non, non, non, non, non ! Trop de mièvrerie pour moi.. Le soir du lancement, bah j'étais arrivé en conquérant, je savais que j'allais gagner, bon j'ai pas gagné, mais j'aurai dû avec un public normal.. mais partager cette aventure avec les autres, ouais ça me motivait pas trop.. c'est Stella qui m'avait accompagné je crois, elle était bonne c'est tout. C'est tout ce que je me dis en la voyant, je suis sûr tout le monde l'a oublié. Cette première soirée je ressentais de l'excitation, excité à l'idée de vivre une nouvelle forme de jeu, de découvrir ce monde à part, de la télé-réalité, sans doute trop à part pour moi quand tu vois les spécimens que j'ai dû supporter. Si j'ai des conseils à leur donner ? Non j'en ai pas, on nous en a donné nous ? Qu'ils se démerdent. Manquerait plus que quelqu'un applique mes conseils et gagne alors que moi-même j'ai pas gagné.. il y a pas marqué mère Théresa sur mon front. Bon allez, un conseil, mettez vous dans la poche les membres de la production, le sucage de queues ça marche bien ici, soyez hypocrites avec les autres candidats aussi. A mon époque Jenna nous avait dans sa ligne de mire je crois avec Martin du coup on a fait perdre plein de points à notre équipe je crois.. d'ailleurs c'est un mystère que j'essaye toujours de résoudre, si quelqu'un a la solution..ça fait 5 mois que je continue à chercher comment fonctionne le barème moi, je deviens fou. »


alessia
« Haaaaaan mais bien sûr que oui, j'veux bien parler de ça ! J'ai l'impression d'être une star qui se fait interviewée, comment c'est trop cool ! (rires) Alooooors. J'étais un tout petit poil stressée, le jour de l'arrivée, et je pense que c'est normal, mais en fait, je crois que ça s'est même pas vu parce que j'étais surtout vraiment hyper contente que l'aventure commence enfin ! C'est vrai, quoi, c'est excitant de se dire que toutes les personnes qu'on voit devant nous, que tous ces inconnus vont devenir nos camarade, et qu'on est sur le point de tout partager avec eux pendant tant de semaines ! Parce que mine de rien, d'être coupé de tout, à huit clos avec autant de monde... Ça rapproche ! Tiens, d'ailleurs, je viens de me rendre compte que toutes les personnes avec qui j'ai pu faire connaissance pendant cette soirée d'entrée... se sont toutes révélées être des personnes avec qui je me suis pas mal rapprochée au cours de l'aventure... et je pense pas me tromper en disant que ça doit être pareil pour les autres ! Du coup... Regardez bien les visages de ceux à qui vous parlez, y'a des chances que ça devienne vos nouveaux meilleurs amis très très prochainement ! (rires) En tout cas croyez-en tata Alessia mes enfants, que ça soit les personnes avec qui vous ferez connaissance aujourd'hui ou dans une semaine... ce sont toutes des personnes qui vont devenir très importantes pour vous, je peux vous l'assurer ! Mais bon, faut pas stresser, en vrai. Restez cools, restez vous-même - de toute façon si vous vous la jouez ça va forcément finir par se voir - et puis surtout, profitez ! Vous avez de la chance d'être là où vous êtes, et vous allez vivre des semaines inoubliables, alors vous prenez pas la tête et éclatez vous ! Oh, et puis, craignez le courroux de William, parce qu'il aime ça, mais j'vous rassure, en vrai, c'est un cœur tendre, au fond ! (clin d'oeil)  »


claudio
« Carrément. Ça date un peu maintenant donc les émotions changent évidemment, mais je me souviens que j'étais assez excité. Je connaissais pas des masses le déroulement du prime d'entrée, j'ai tout découvert à vif, dans le feu de l'instant, et ça a contribué à faire naître la petite étincelle qui me faisait pas mal frémir. J'étais impatient ouais, parce que j'allais rencontrer des personnes qui sortaient complètement de mon standard de fréquentations, d'autres nationalités, d'autres cultures. Et pour ça débarquer avec Dee ça a été trop cool. Elle avait un truc atypique et impressionnant, mais j'étais bien à ses côtés et ça m'a mis direct dans les bonnes dispositions pour aller échanger avec tout le monde. Franchement, c'est difficile de donner des conseils, moi je suis plutôt sociable et j'ai eu pas trop de mal à m'intégrer. Mais je pense que les gens qui sont là savent très bien pourquoi ils ont été sélectionnés, donc jouez franc jeu et soyez honnêtes envers qui vous êtes et envers le public. C'est un jeu oui, mais c'est un jeu où chacun vit des ambitions perso. Stressez pas et buvez une bonne coupe en arrivant pour oublier les caméras, après tout roule! »


dontae
« Le prime de lancement de la dixième saison de Thrown Dice restera un moment à tout jamais gravé dans ma mémoire. J’étais tellement paniqué à l’idée de me joindre à autant d’inconnus, de me lancer dans quelque chose dont j’ignorais tout. Je me demande comment j’ai fait pour tenir debout alors que mes jambes ne cessaient de trembler. Heureusement qu’Elna était là pour me rassurer. Un amour, une partenaire formidable sur laquelle j’ai pu compter tout au long de notre parcours en commun. Mon seul conseil aux futurs candidats, le voilà : Profitez, ne vous prenez pas la tête, soyez le plus naturel possible. Cette aventure, vous ne la vivrez qu’une fois… Amusez-vous et faites-en sorte qu’elle soit inoubliable. »


dre
« Aucun stress, aucune appréhension, ce soir-là. Je savais que ce que j’allais vivre allait être unique. Ce soir-là comme les autres soirs. Mon conseil aux candidats de cette saison ? Il vaudra pour le reste de leur saison : peu importe ce que les autres penseront de vous, surtout, restez vous-mêmes. »


elham
« Je dirai que j'étais plus impatiente que stressée, Thrown Dice ce n'est pas non plus la consécration d'une vie. (Prendre du recul est un premier conseil). J'avais surtout hâte de découvrir les lieux et de savoir comment aller se structurer cette saison, parce qu'elles sont toutes différentes. La nouveauté me rendait empressée. Cette impatience est vite retombée lorsque je me suis rendue compte que c'était Eustache qui m'accompagnait pour rentrer. Physiquement et mentalement pas à la hauteur. Un autre conseil, ne pas trop miser sur celui qui entre avec vous, on peut être rapidement déçu(e). Sachez aussi qu'il y n'a aucune obligation morale de partager le reste de la soirée avec cette personne. »


eustache
« Bonjour, moi qui me pensais débarrassé de vous, vous venez encore chercher la lumière. Vos nouveaux candidats ne vous suffisent pas ? Bon d’accord, posez-moi vos questions. Le soir du lancement je n’étais pas stressé, ou du moins si je l’étais c’était à l’idée de quitter mon chat et mon ami et serviteur Khaled. J’étais assez déçu des recrues, je dois l’avouer. J’ai été présenté à une femme en pantalon, froide, fermée. L’hélicoptère n’était pas bien impressionnant. Le buffet plutôt bon. Dans un premier temps, tout le monde est assez excité, je vous conseille donc à ce moment là de vous mettre en retrait pour observer les animaux avec lesquels vous allez passer votre mésaventure. C’est le premier soir que j’ai repéré Hawa, je ne m’étais pas trompé sur elle. Restez vous-même, c’est le principal, ne changez pas pour les autres. »


eyal
« Bonjour Pia. Honnêtement j'ai parfois l'impression que c'était hier, qu'on quittait l'hélicoptère pour avancer vers l'inconnu. C'était une sacrée soirée pour moi, et j’exagérerais à peine si je disais qu'elle est l'une des plus mémorables que j'ai pu vivre. Déjà parce qu'il m'a fallu à peine cinq minutes pour être confondu avec un serveur... (rires) Avec du recul, je sais qu'Eustache ne pensait pas à mal quand il m'a fait la réflexion, c'est pour ça que je ne lui en ai pas voulu. Mais note aux candidats : un simple nœud papillon peut vous jouer des tours. La deuxième et vraie raison pour laquelle je n'oublierai jamais cette soirée, c'est parce que c'était aussi la première fois que mon regard a croisé celui d'Abbi et que je ne peux pas m'empêcher de sourire quand je repense à tout ce qui est indirectement né ce soir-là. On a parlé brushing, surnom, et je suis même presque sûr d'avoir réussi à lui sortir un sous-entendu pas très orthodoxe (rires). Et voilà, aujourd'hui, on est sur le point de fonder une famille, un foyer, et c'est comme si cette rencontre n'était pas complètement née du hasard. Ce que je veux dire, c'est qu'on a parfois la chance de faire la plus belle des rencontres à peine entré dans le jeu, et il n'y a rien qui puisse vous mettre plus à l'aise durant un soir comme celui-ci. J'avais le trac moi aussi, je n'avais plus connu l'attention du public depuis que ma carrière de danseur avait sombré et mon boulot de strip-teaseur était comment dire... pas le meilleur atout à mettre en avant pour me présenter. (rires) Mais je peux vous assurer qu'après on ne se souvient que des meilleurs moments, alors no stress, ça va bien se passer. Et ce qui vous attend est magique. »


heidi
« Saluuuut ! elle fait coucou à la caméra Eh oui, la saison 10, je m'en souviens comme si c'était hier... Bon ouais, c'était y a quelques mois à peine mais par rapport à la vie d'un hamster nain c'était y a longtemps ! Franchement, j'suis trop contente qu'il y ait une nouvelle saison. Promis on regarde tout avec Boris et mes cops à partir de maintenant, en plus des compilations des meilleures moments, ouais. J'ai vraiment rien à faire de ma vie... Lol. En tout cas, je souhaite plein de bonnes choses aux candidats de #TD11 ! Et... attends, je parle, parle mais je sais plus c'était quoi la question... Ah, ce que j'ai ressenti le soir du premier prime ? Purée, je peux pas te faire la liste de toutes les émotions, sûre qu'il y en a que je saurais même pas nommer. T'sais qu'il y a genre des émotions particulières qui sont pas définies dans certaines langues... Bizarre, hein ? Mais bien sûr j'étais impatiente et excitée comme une puce depuis le moment où on m'avait annoncé que j'étais prise, et je faisais qu'en parler à toute ma mif, et mes bestas et tout, même si genre ça devait rester confidentiel je crois... Oopsie ! Mais voilà, du coup j'en pouvais plus de la hype qu'était trop grande en moi, en plus on nous a foutu dans un hélico ! Là le summum du fun et de la surexcitation, j'crois j'aurais pu tomber dans les pommes ou exploser d'happiness, et j'exagère même pas, haha ! Par contre c'est trèèèès vite retombé quand j'ai vu le terrain vague boueux dégueulasse dans lequel on s'est retrouvé avec Aryel a.k.a. mon daddy d'amour. elle fait un coeur avec ses doigts Je vous avoue, je crois qu'il était pas hyper bien, genre pas très clair, lol. Mais trop gentil quand même. Par contre j'ai pu dire adieu à mes belles chaussures qui me faisaient des trop bonnes jambes, c'était des plateformes blanches aussi alors forcément... Rah, j'en pleurerais presque, une des rares tenues pas trop cheap que j'ai portée de toute la saison et que Samson avait un peu aimée... Enfin après c'était trop l'euphorie quand même de rencontrer tout le monde et ensuite de découvrir le château et tout, j'en pouvais plus d'attendre après tout ce temps ! Bref, bref, bref. C'est over tout ça, ça me rend triste un peu mais ça va commencer pour les nouveaux ! Trop hâte de les découvrir et de faire le classement de mes faves ! Mais pour cette première soirée, ce que je conseil c'est d'être soi-même (lololol best conseil ever, personne a dû vous le dire avant moi) mais de boire peut-être un peu si vous êtes en stress total (mais pas trop sinon vous allez faire des trucs chelous et vous serez direct mis dans la case mec/meuf qui sait pas boire ou fait des trucs chelous quand il/elle est bourré, pas forcément cool hein). Et surtout, allez vers les autres, restez pas dans votre coin, faites pas la gueule à votre binôme d'entrée, ça fait de la peine à voir. Eeeet aussi, attendez-vous à TOUT et n'importe quoi venant de la production... Vraiment... Allez, éclatez-vous, j'vous connais pas mais j'vous kiffe déjà ! Coeur sur vous ! Byyyyyye ! »


luca
« Alors, je crois qu'il n'y a rien de plus excitant que l'idée de mettre les pieds dans l'aventure pour la première fois ! J'me souviens que je textais ma cops Chris en mode "Ohmygooood c'est l'heure, j'espère qu'ils ne vont pas oublier de ne filmer que mon bon profiiiil!!" et... bon... il m'ont refilé un gosse de quinze ans comme premier partenaire alors ouais, j'aurais pu mieux la vivre quoi. Cela dit, si j'ai un seul conseil à donner aux petits nouveaux, c'est celui-ci : faites avec ce que vous avez et exploitez un maximum de candidats possible. Profitez de la naïveté de votre partenaire pour le mener par le bout du nez, histoire de profiter un max de votre première soirée ! Ne me remerciez pas, haha. Xoxo. »


oslo
« Coucou Pia, je ne vois aucuns inconvénients à revenir sur les premiers instants de mon aventure qui fut certes brève, mais extrêmement intense. J’étais surexcité au moment de me lancer dans le grand bain. En plus, j’ai eu de la chance, Erica était une partenaire d’entrée vraiment géniale. On c’est tout de suite plutôt bien entendu ce qui a facilité notre arrivée et le contacte avec tous les candidats déjà présents. Pour ce qui est des conseils, oui j’en ai bien deux petits. Le premier, il faut chercher à se démarquer un peu dès le départ. Je pense que si je m’étais imposé tout de suite, mon aventure se serait déroulé autrement. Le second est complémentaire au premier. C’est bien de se démarquer, mais il ne faut pas pour autant jouer un rôle. Le public aime l’authenticité. Si vous trichez, de toute manière les gens le sauront à un moment ou à un autre et cela se retournera contre vous. »


rainer
« Bonjour la prod. Désolé pour les potentielles coupures, je suis en mission et ça capte très mal dans le coin. » [silence] « La soirée de lancement... Je n'étais pas vraiment angoissé, pour être honnête, j'ai l'habitude d'être à la télévision et d'être plongé dans des situations où rien ne dépend de vous, où vous vous retrouvez à devoir compter sur des inconnus qui deviennent des frères et quelques heures à peine. C'était plutôt ma simple présence dans un tel jeu qui me faisait m'interroger avant que ça ne commence réellement. » [grésillement] « Je n'ai jamais apprécié le principe de télé-réalité et j'étais là pour des motifs purement égoïstes et personnels, sans réel lien avec le concept de l'émission, mais vous vous prenez vite au jeu lorsque vous y êtes soumis H24, vous oubliez le reste. » [coupure] « Tout ce que je pourrais dire aux nouveaux candidats, c'est que... et bien j'espère que vous êtes en paix avec votre décision et avec vous-mêmes, parce que c'est tout ce qui compte. De toute façon, pour les téléspectateurs, vous êtes des personnages de série télé, rien de plus. Et ça ne doit pas vous affecter, ce n'est pas vous qu'ils jugent, c'est ce qu'on leur montre de vous par rapport à un contexte précis, et la manière dont ils se confrontent théoriquement à ce qu'ils voient. Bref, vous connaissez la chanson, n'ayez pas peur de montrer ce qu'ils n'auront jamais les couill... » [coupure définitive]


sofia
« Volontiers, Pia. Pour être tout à fait honnête la première soirée n'est pas celle qui m'a le plus marquée, je me rappelle juste avoir été pas mal dépaysée en intégrant le château car ma dernière expérience de vie en communauté remontait à assez loin - à l'internat d'excellence, pour être précise. Je pense que c'est nouveau pour tout le monde ce genre d'aventure, et j'imagine que le stress doit facilement envahir le plus grand nombre. Pour ma part je ne me souviens pas avoir été anxieuse ou quoi que ce soit, me connaissant je suis certainement restée observatrice et en retrait au début, c'est ma façon à moi de gérer les choses lorsque je me retrouve confrontée à une situation inédite, et à une grosse part d'inconnu. J'ignore si je suis très bien placée pour donner des conseils, mon détachement naturel m'empêchant de me mettre à la place d'un postulant qui ressentirait une certaine pression. Peu importe ce à quoi on s'attend, on ne sait pas réellement où on met les pieds avant d'être jeté dans pareille aventure, de la vivre vraiment. La présence des caméras m'avait perturbée au départ et il m'a fallu du temps pour m'y habituer, mais ça je crois que c'est pareil pour tout le monde. Il faut aussi assimiler le fait d'être observé par des millions de téléspectateurs, et sacrifier un peu de son intimité, parfois. Si j'y suis parvenue, vous le pourrez vous aussi. Le seul conseil que je puisse vraiment donner, c'est de toujours se souvenir pourquoi on est ici, quel est notre but, pour pouvoir s'y raccrocher les jours où on est en proie à des questions ou des doutes. Ça croyez-moi, on passe tous par là à un moment ou à un autre. Vous avez certainement une bonne raison d'être là ce soir, croyez-en vous, et sachez tirer profit de cette aventure qui peut vous apporter beaucoup plus que vous ne pourriez peut-être le penser. »


_________________
Call Out My Name

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 20:45


informations


PRÉNOM : nora. AGE : vingt deux ans. NATIONALITÉ : anglo-marocaine. HABITAT : dans un joli petit loft à Camden, Londres. PROFESSION : chef de projet dans une société d’événementiel. ORIENTATION SEXUELLE : bisexuelle. STATUT SOCIAL : célibataire. QUALITÉ MAJEURE : chaleureuse. DÉFAUT MAJEUR : naïve.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : gourmandise. Si tu étais un jeu de société : time's up. Si tu étais une invention : l'ampoule électrique. Si tu étais une destination de voyage : bali. Si tu étais la bande originale de ta vie : a million dreams, ziv zaifman, hugh jackman et michelle williams. Si tu étais un pouvoir magique : le pouvoir de voler. Si tu étais une époque antérieure : la renaissance. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : -

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : son style so british La vie en communauté, ce serait pour toi : une grande nouveauté La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : compatible dans certains cas Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Le Maître Remporter l'aventure, ça te semble : une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Je m'appelle Nora, j'ai vingt deux ans et j'ai la chance de vivre dans la plus belle ville du monde - à mes yeux - : Londres. Mes amis m’appellent Nono lorsqu'ils veulent m’embêter où lorsqu'ils ne sont plus très sobres. Je n'aime pas vraiment cela, c'est Nora et rien d'autre. Et puis c'est joli Nora, non ? C'est tout doux, c'est court, féminin. C'est beaucoup mieux que Margaret, mon second prénom qui est aussi celui de ma grand-mère maternelle - merci maman et papa -. En parlant de parents, je suis issue d'un joli métissage, à savoir le Royaume-Uni pour ma mère et le Maroc pour mon père. Ma mère est une consultante du Royaume-Uni au Maroc et c'est lors de l'un de ses déplacements il y a a environ 25 ans qu'elle a rencontré mon père, un jeune et beau Marocain au teint halé. Ça été le coup de foudre, et trois ans plus tard me voilà. Chevelure de feu aussi rousse que celle de ma mère, je ne suis jamais passée inaperçue dans les rues de Rabat lorsqu'on retournait en famille en voyage dans le pays natal de mon père. Désormais, tout le monde vit à Londres, et j'en suis bien heureuse car je n'ai jamais eu le bonheur d'avoir un petit frère ou une petite sœur. Ça aurait un véritable bonheur, croyez-moi. Un petit frère ou une petite sœur à embêter mais surtout à choyer et aimer. C'est pour cela que je suis contente d'avoir mes parents désormais proches de moi et que je peux voir autant de fois que je le veux. Au fond, j'ai toujours été une petite fille à ses parents, ayant besoin d'amour, d'attention et de protection. Niveau carrière, je vis mon rêve, je travaille dans l’événementiel. J'adore ce domaine, j'aime me sentir utile, travailler vite et bien, être sous cette bonne pression au quotidien. J'ai eu beaucoup de chance, j'ai été embauchée par mon entreprise de stage de fin d'étude. J'adore bouger, rencontrer de nouvelles personnes, vivre de nouvelles expériences.



Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je pense que ma plus grande qualité et aussi mon plus grande défaut : j'aime les gens et je vois toujours le bon en eux. Cela me permet de faire de merveilleuses rencontres, de m'ouvrir au monde, de rire, sourire, aimer. Cependant, je ne compte plus les fois où j'ai terminée seule dans ma chambre à verser toutes les larmes de mon cœur, à être déçue, blessée, trompée, à penser " je me suis trompée... ". Malgré cela, j'ai une grande capacité - et clairement nécessaire -, celle de savoir me redresser très vide. Je ne suis pas rancunière, j'arrive à aller de l'avant, penser à autre chose, passer à autre chose. J'aime la fidélité, l’honnêteté. Je pense que dans cette aventure, ma plus grande qualité sera mon sourire. Le fait de m'intéresser à tous, de voir au delà de l'aventure stratégique, voir l'aventure humaine.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Je préfère tenter au risque de perdre, qu’échouer sans n'avoir rien essayé. Cette émission est un jeu, et je me sentirais un peu honteuse de ne pas tenter - aussi ridicule soit mon idée - ma chance, surtout si le buzz est offert sur un plateau d'argent par le Maître. Les indices, ça se gère, on peut tenter de dévier les autres habitants sur une autre piste. On ne risque pas de trouver des secrets si on ne tente pas. Il faut jouer, jouer pour gagner.



Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Sans hésitation je la partage avec mes alliés. Je suis consciente qu'il n'y aura qu'un seul vainqueur, cependant je reste persuadée qu'on avance beaucoup plus facilement et beaucoup plus vite lorsqu'on est en groupe, en force. Nous n'avons pas tous la même perception des choses, nous n'avons pas tous la même sensibilité. Les différences dans un groupe peuvent apporter de la complémentarité, et la complémentarité du pouvoir.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
J'inciterais mon allié à me faire confiance et à choisir l’immunité. Cela serait un choix très difficile pour moi que de me sacrifier, mais je ne pourrais pas me regarder en face si j'étais amener à la trahir. Je serais persuadée que mon allié aurait fait le même choix. Certains appelleront cela de la nativité, j'aime à penser que c'est de la confiance. Quitte a être nominée, autant que cela soit de mon fait, autant que je soit seule maître de mon destin. Si je suis amenée à partir, qu'il en soit ainsi. Cependant j’espère que mon choix pourrait jouer en ma faveur, toucher le public qui verrait cela comme un acte de courage.



informations


PRÉNOM : Eben AGE : 31 ans NATIONALITÉ : sud-africain HABITAT : Los Angeles PROFESSION : chômeur ORIENTATION SEXUELLE : hétéro STATUT SOCIAL : divorcé QUALITÉ MAJEURE : aucune DÉFAUT MAJEUR : aucun.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la luxure Si tu étais un jeu de société : Monopoly millionnaire Si tu étais une invention : internet Si tu étais une destination de voyage : Las vegas Si tu étais la bande originale de ta vie : see you again de Charlie Puth et Wiz Khalifa Si tu étais un pouvoir magique : l'argent Si tu étais une époque antérieure : la préhistoire Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : Holly

... pas si petits.

merci de supprimer les mentions inutiles, et de n'en laisser qu'une.

Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son mystère La vie en communauté, ce serait pour toi : Une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Un détail comme un autre L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Compatible dans certains cas Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
J’hésite entre te faire la version longue ou la version courte. Je suis plus fan à l’idée de te donner le teaser parce-que la version longue du film entier de ma vie c’est quand même une trilogie balèze en trois parties qui dure 8h30 environs, alors que la version courte peut être résumée en une seule séquence de 20 secondes que je poste d’habitude sur instagram pour alimenter ma petite page à 4,6 million de followers et où on me voit dans un pieu en compagnie d’une chèvre, quatre charmantes femmes bien siliconées en claquettes Gucci et treize sur le sol, à titre décoratif on va dire. Un seul échantillon de frasques controversées et critiquées parmi tant d’autres. Un seul post qui, comptabilise plus de vues que la pauvre bande annonce de ton programme et qui génère à lui tout seul le fric de trois mois de salaire d’une de tes casteuses qui pense avoir réussi sa vie mi-carrosse mi-citrouille. Ma vie, c’est un post sur les réseaux sociaux où, d’habitude, j’expose de façon provocante mes abdominaux, mon jet privé, mes yachts, mes voitures de sport, mes motos, mes montres de luxes, mes armes, mes activités dingues hors de prix ou la conquête du soir, qui peut aller d’un mannequin fitness en quête de notoriété ou simplement d’une gonzesse bien bonne en bikini avec certains critères physiques bien spécifiques, et ça me fait gagner encore plus d’argents que ce que j’ai à la base. Entre 10 et 15 millions de dollars par an juste en postant de la merde. Grâce à une brochette de sponsors, de pubs et une histoire de système de bénéfice auquel j’y comprends encore que dalle à l’heure où je te parle. Mais tant que ça me rapporte du blé pour alimenter mon train de vie de gros candyman playboy, je me pose pas trop de questions là-dessus. A Los Angeles, tout le monde me connait, ou du moins prétend me connaître. Je suis l’ami de tout le monde et en même temps celui de personne. J’ai déjà tout vu, tout exploré, tout fait alors plus rien ne m’impressionne. J’ai hacké cette life mon frère. En une semaine j’ai plus de partenaires que tu en auras dans toute ta vie et les affaires marchent tellement bien que je me lance maintenant dans plusieurs business à la fois juste pour le fun. Ma dernière folie ? J’y connais rien en biochimie mais j’ai investi dans l’acide lévulinique, une connerie qui va remplacer le pétrole dans les années à venir et pour ça faut être un putain de visionnaire mon frère. Six ans après l’entreprise pèse 20 milliards  de dollars alors de l’argent j’en ai et j’en aurais toujours malheureusement. Parce-que mon histoire c’est un peu la story d’un gars qui est né avec un code GTA crédit illimité entre les mains et qui a fini par pirater la vie. A 31 ans j’ai l’argent de Bruce Wayne, la gueule de Thor et pour parfaire le tout, j’ai réussi à me construire grâce à une petite fortune l’équivalent d’une armure de muscles esthétique à la Tony Stark couplée à la force indestructible de Hulk. Un moule de titan dont l’investissement s’élève à des milliers de dollars à base de protéines en poudre, de régimes hypercaloriques, de musculations pluriquotidiennes, de testostérones, HGH, Deca, Dianabol, Trenbolone, Winstrol et Clenbuterol en plusieurs cycles. Sans parler de la chirurgie pénienne payée à prix d’or, des pilules d’élargissement ou du Viagra mélangé au Vimax pour mes performances que je consomme maintenant quasi constamment au point d’effleurer la crise cardiaque un jour sur deux. Bref, au stade où j’en suis, j’ingurgite je m’injecte et je prends n’importe quoi, quitte à mourir à 40 piges, ou probablement moins quand tu vois la vélocité à laquelle je consume ma vie.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je n’ai jamais défini ma personnalité. A vrai dire je n’ai pas de caractère bien précis et je crois qu’au fond je n’ai même pas de personnalité. Elle est tellement bancale, pour ne pas dire inexistante, qu’elle varie selon le mood du dernier film que j’ai visionné par exemple. Je suis un ensemble de comportements, d’émotions et de cognitions aléatoires que je ne maîtrise pas. J’ai des réactions émotives très variables allant de la mélancolie au narcissisme pure. Je suis modulable selon l’humeur et mon tempérament dépend souvent de plusieurs paramètres. Il m’arrive d’aimer plusieurs choses contradictoires à la fois à différentes périodes, parce-que je n’ai pas de base fixe sur laquelle me reposer. C’est drôle mais la dualité est un concept intéressant. Fascinant. On fait appel à lui quand les mots ne suffisent plus. Quand le trouble devient indéchiffrable. Quand c’est flou. Parce que du point de vue de l’homme, on peut tout expliquer. Tout tenter de rationaliser. Hors certaines zones d'ombre résisteront toujours aux plus brillantes dissections. "L'autre" en est l'exemple le plus abouti. "L'autre", c'est mon double lumineux à moi. Le doppelganger ou le Mr Hyde que s'auto-attribue le cérébral taciturne que je suis. Cet ami imaginaire fait de chair et d'os qui prend les commandes de mon corps et me fait vivre une sorte d’état second façon passage dans l’autre monde. Je n'ai jamais trouvé de réponses satisfaisantes à ces cycles durant lesquelles je joue des partitions que je ne suis même pas censé connaître. A peine je sais lire la musique que je joue le solo d'une vie dans un lifestyle où je ne suis certainement pas moi-même la majeure partie du temps. J’adore l’idée du spectre. Un condensé de plusieurs traits de personnalités diverses et variés d’autres grandes personnalités dont je m’inspire secrètement, en faisant croire aux autres que c’est ainsi que je suis, mais au fond je sais que ce n’est pas moi. Je crois que nous sommes tous comme ça. Nous mentons aux autres comme nous nous mentons à nous-mêmes. Parce-on est instables de nature. La seule constante chez moi je dirais, c’est que je suis une personne compliquée. Je peux être adorable avec les animaux, mais infect avec les gens. C'est surement dû au fait que je suis tellement exigeant et impitoyable avec moi-même que j’ai les mêmes attentes vis-à-vis des autres. Alors forcément, je passe mon temps à être déçu par mes semblables.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Passif. Parce-que je n’aime pas trop l’idée d’être en sécurité alors je serais plus apte à laisser le vieux dévoiler trois indices sur mon secret que devoir improviser des conneries, et j'avoue j’aime bien cette sensation d’être en danger. Comme un shoot d'adrénaline. En fait, je serais surtout curieux de savoir ce qui pourrait bien advenir ou se produire si trois indices venaient à être révélés sur mon secret. Ça, ça serait plus intéressant, mine de rien. Et très excitant.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Si je sens que je suis entouré d’une bande de guignols incapables je me laisserais faire à l’idée de me la jouer solo, ouais, sinon je forme une équipe façon Avengers et on part trouver cette carte. À condition d’avoir de vrais alliés dans le jeu sur qui je peux compter et qui ne me la feront pas à l’envers dès que j’aurais le dos tourné, cela va de soi.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Ça se voit pas aux premiers abords, mais je suis quelqu’un de loyal en qui on peut faire confiance, alors si j’estime que cet allié mérite vraiment une immunité, je ferais tout pour lui conseiller de choisir la boîte qui contient l’immunité. Surement parce-que, dans l'autre sens, c’est comme ça que j’aurais aimé qu’on procède avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
 

PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Premier prime (13/05 - 19h30)
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Le plateau des primes-
Sauter vers: