PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 22:35


informations


PRÉNOM : Chaim. AGE : 23 ans. NATIONALITÉ : Française. HABITAT : Lyon. PROFESSION : Responsable dans une salle de sport. ORIENTATION SEXUELLE : Pansexuel. STATUT SOCIAL : Célibataire. QUALITÉ MAJEURE : Solaire. DÉFAUT MAJEUR : Imprévisible.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : La gourmandise, reflet d'un besoin constant d'en avoir plus. Si tu étais un jeu de société : Le monopoly, un plateau entier à conquérir pour se faire des couilles en or. Si tu étais une invention : La chasse d'eau, parce qu'il fallait être sacrément intelligent pour y penser. Si tu étais une destination de voyage : Bora Bora, le soleil, les plages de sable blanc, l'eau turquoise, l'humidité... Rien de tel pour des vacances. Si tu étais la bande originale de ta vie : La nuit, L.E.J. Si tu étais un pouvoir magique : La téléportation, c'est quand même sacrément pratique et économique... Plus besoin de se ruiner en transports communs. Si tu étais une époque antérieure : Le moyen-âge, pour son aspect chevaleresque. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : Warren, le beau gosse casse pied.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son sadisme La vie en communauté, ce serait pour toi : Une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une priorité absolue L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Contradictoire au plus haut point Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Les autres Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
La vie est beaucoup trop courte pour perdre du temps à vouloir s’établir. J’ai un mal fou à comprendre toutes ces personnes qui passent leur existence à courir après un idéal terriblement daté. A vouloir absolument trouver chaussure à leur pied, le job qui fera s’étouffer de jalousie tous les copains, la maison qui sera la plus à même de balancer à la tronche de tous les autres une réussite qui déchainera les passions, les mouflets qui accompliront de grandes choses… Tout ceci me donne la nausée, à quoi bon perdre du temps à construire alors que tout peut être détruit en un claquement de doigts ? Je m’appelle Chaim, j’ai vingt-trois ans et je prends la vie chaque jour comme un nouveau challenge à relever. Je n’ai rien du gendre idéal, pas un sou en poche, pas le moindre plan sur le long terme, aucune attache, aucun domicile connu… Je suis là jusqu’au jour où je décide de disparaitre et de changer de vie. Je suis le professionnel du bouleversement, c’est surement ce qui agace le plus mes proches, si on peut les appeler comme ça. En ce moment, j’évolue sur Lyon où je me suis trouvé un poste de responsable dans une salle de sport. N’extrapolez pas, ce n’est pas à mes études que je dois cela, je me suis arrêté au baccalauréat et la seule raison pour laquelle j’ai décroché ce poste, c’est parce que mon physique colle plutôt bien à l’image de la salle. Je prends chaque jour comme s’il était le dernier et profite de mes journées pour faire tout et n’importe quoi sans me préoccuper de la légalité de mes actes. Mon quotidien, je l’imagine ponctué d’adrénaline et d’orgasmes, les seuls remèdes à ce vide que je ne parviens pas à combler et qui me donne l'impression d'être déjà mort à l'intérieur.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
J’ai pris conscience il y a très longtemps que le regard des autres importait peu. Cette affirmation entre peut-être en contradiction avec ce qui permet à n’importe quel individu de s’intégrer en société, mais il y a bien longtemps également que j’ai arrêté de chercher à rentrer dans le moule. Marginal, on pourrait employer ce terme pour me décrire mais cela ne me correspond pas tout à fait. Il n’existe, à vrai dire, aucun mot qui pourrait résumer à la perfection ce que je suis. J’évolue en dehors des diktats imposés par notre époque, je n’ai pas pour passion de courir après des rêves inatteignables et j’ai arrêté de me prendre la tête au moment où j’ai compris que cela ne m’apporterait que des malheurs. Depuis, je suis victime d’un extrémisme permanent, les autres m’aiment à la folie ou ils me détestent, la demi-mesure ne semble pas pouvoir s’appliquer à moi. Choqué déçu ? Pas vraiment, c’est à l’image de ce qu’est ma vie. Je suis en permanence dans l’extrême, toujours à la recherche d’une dose ridiculement élevée d’adrénaline, stupide dans mes réactions et incapable de faire preuve de bon sens. Avec le recul, je me demande comment certaines personnes parviennent encore à s’attacher à ce que je suis. J’ignore ce qu’est la pitié et je ne m’inquiète pour personne d’autre que moi. Égoïste, j’ai conscience d’être un putain d’égoïste mais j’ai l'honnêteté de le reconnaitre. Franc, on ne peut guère l’être davantage. J’ai à cœur de toujours voir le côté positif des choses quitte à forcer le trait à l’excès. Je n’ai pas peur de foncer tête baissée et la défaite ne m’angoisse pas, au contraire. Je prends plaisir à enchainer les déconvenues pour mieux pouvoir rebondir et grimper plus haut, plus loin encore que précédemment, il n’y a rien de tel pour titiller l’instinct de survie et faire ressurgir la véritable nature de chacun.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Point de dilemme moral, pas la moindre once d’hésitation. Face à une telle opportunité, je n’aurais aucune difficulté à laisser le plaisir à mes camarades de compétition d’aller buzzer et de découvrir trois indices sur mon propre secret. Au diable les grandes enquêtes, les pistes et les indices, l’improvisation peut avoir du bon. Compétiteur dans l’âme, j’aurais tendance à mettre à profit une telle opportunité pour sortir des sentiers battus et élargir mes horizons. Rester sur le banc de touche, à attendre que ça se passe, jouer la sécurité, ce n’est clairement pas mon truc. Rien de tel qu’une bonne dose d’adrénaline procurée par le dévoilement de trois indices sur mon secret. Pourquoi ? Parce que le jeu est on ne peut plus savoureux quand l’étau se resserre et qu’il faut donner le meilleur de soi-même pour se maintenir la tête hors de l’eau. Manipuler les autres, se servir des indices dévoilés pour créer d’autres pistes complètement fumeuses… Tout le plaisir de s’investir dans un tel jeu de détournement vaut le détour et correspond à ce que je recherche en participant à Thrown Dice, une bonne dose de manipulation sur fond de vérité. Il n'y a rien de plus exquis que de jouer avec le feu et je n'ai pas peur de me brûler.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Pourquoi se contenter d’opter pour une possibilité ou pour l’autre ? J’aurais plutôt tendance à me la jouer collectif au départ, à utiliser ce formidable coup de boost que peut représenter un travail en équipe jusqu’à ce que je n’aie plus besoin de personne pour avancer de mon côté. Peu importe les conséquences sur mes alliances au sein du jeu, je ne suis de toute manière pas là pour me faire des amis. Lorsqu’un tel avantage est introduit dans une émission comme Thrown Dice, il faut savoir utiliser tous les outils et toutes les armes à notre disposition pour se hisser au-dessus du reste du lot. Peu importe que cela entraine la chute d’autres candidats ou que l’on me nomine ensuite parce que j’ai choisi de me la jouer perso, à la fin du jeu, au moment de la finale, il n’en restera de toute manière qu’un seul. Dans un tel cas de figure, je serais plutôt ce loup blanc qui est prêt à dévorer l'ensemble du village tout en raflant, dans l’ombre, ses propres compagnons de route.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
A quoi bon participer à une émission comme Thrown Dice si c’est pour constamment opter pour la sécurité ? Face à un tel dilemme, j’aurais plutôt tendance à gracieusement offrir à mon allié la boite contenant l’immunité. Attention, pas par bonté d’âme ou par gentillesse mais plutôt par égoïsme. Pourquoi ? Parce que j’ai besoin d’être constamment mis en danger pour pouvoir vibrer. Rien de tel qu’une nomination d’office pour faire grimper les enjeux et me motiver à tout donner pour sauver mes fesses. Il n’y a rien de jouissif à tout obtenir trop facilement, être immunisé c’est se la couler douce et se tourner les pouces, rien de plus ennuyeux pour un gars comme moi. Quitte à être stratégique, je n’hésiterais bien entendu pas à joliment emballer une telle décision en y insufflant une dose théâtrale de Drama pour m’attirer la sympathie de mes camarades et des téléspectateurs. De quoi les motiver à se ruiner pour me soutenir plutôt que les autres.



informations


PRÉNOM : silvan AGE : vingt-quatre ans NATIONALITÉ : anglais et turque HABITAT : bursa, turquie PROFESSION : acrobate ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel STATUT SOCIAL : célibataire QUALITÉ MAJEURE : athlétique DÉFAUT MAJEUR : impulsif

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la luxure Si tu étais un jeu de société : le jeu des sept familles Si tu étais une invention : le tissu aérien Si tu étais une destination de voyage : ibiza Si tu étais la bande originale de ta vie : no diggity, blackstreet Si tu étais un pouvoir magique : télépathie Si tu étais une époque antérieure : l’année 1969 Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : isaac.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : son sadisme La vie en communauté, ce serait pour toi : une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : contradictoire au plus haut point Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : les autres Remporter l'aventure, ça te semble : une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Pardon ? Tant qu’on y est, vous ne voulez pas mon curriculum vitae et une lettre de motivation ? Je vous explique, le mec dans le couloir m’a juste dit que je n’avais qu’à vous montrer ma gueule et à vous lâcher mon plus beau sourire. C’est fait, on en a fini, non ? Non.
Je ne suis pas très éloquent comme garçon, vous le remarquerez. Généralement, au quotidien, on ne me demande pas de m’exprimer avec les mots. Mon mode d’expression est mon corps. Superficiel, direz-vous. Je m’exprime, à chaque représentation, dans ces numéros aériens que je compose, à quinze mètres du sol. Je m’exprime, lors de chaque spectacle, le ciel étoilé au-dessus de ma tête. Certains diront que je suis acrobate, d’autres, artiste de cirque ; choisissez l’étiquette qui vous conviendra le mieux, je m’en fiche bien. Pour beaucoup, je suis l’atome inconnu que l’on regarde avec émerveillement, avec cette inquiétude qui vient se mêler – peur qu’il ne tombe, parce que la chute serait fatale, tout le monde en a conscience, même moi –. Pour quelques uns, je suis Silvan, ce savant mélange entre l’Angleterre et la Turquie – double origine, anglais et turque –. A vrai dire, je n’ai aucun souvenir de l’Angleterre. Trop jeune quand j’ai quitté cette Terre mère. Je suis enfant unique, enfant roi d’une famille composée d’une seule femme, ma mère. Je suis cet électron solitaire élevé par un autre électron solitaire, mais ce n’est pas cette part de moi qui intéresse les autres et vous non plus. L’univers du cirque dans lequel je gravite, depuis quelques années maintenant, j’y suis tombé relativement tard, contrairement à d’autres. Je n’ai ni grandi ni était baigné dans cet univers dès le plus jeune âge. J’ai été élevé loin de tout cela. J’y ai fait mes premiers pas à l’âge de quinze ans et demi, à l’aube de ma seizième année, de façon tout à fait hasardeuse. Pour l’anecdote – et vous n’êtes pas obligés d’écouter – : il y avait un atelier cirque, pendant les vacances scolaires, dans mon quartier, auquel j’ai participé juste pour faire passer le temps, pour faire passer mon temps. Je me suis surpris à m’y rendre chaque jour, à être assidu ; à vrai dire, je ne m’en suis même pas rendu compte. Pendant quelques heures, j’oubliais mon quotidien, mes tribulations d’adolescent – mal dans sa peau, vous dirait ma mère. Là où j’ai grandi, le destin des jeunes est déjà scellé d’avance, les espoirs des jeunes restent et s’évanouissent dans le hall de leur immeuble, leurs rêves ont l’odeur de l’Occident. Le cirque a été ma porte de sortie. Il m’a permis de m’élever, de grandir aussi. A ma majorité – à dix-huit ans –, j’ai intégré cette troupe d’artistes de cirque turque : pour la première fois, on ne m’a pas regardé pour d’où je venais, pour mon passé de petit branleur qui a toujours fait le nécessaire pour être exclu de l’école. Je reconnais, j’ai été un petit con, plus jeune, qui refusait l’autorité des adultes. J’étais rebelle, contestataire, peut-être en colère. Je n’étais pas le portrait du fils parfait, sage, brillant. Je ne le suis toujours pas. J’étais le portrait de l’enfant que l’on regrettait d’avoir mis au monde, l’enfant terrible que cette mère devait l’élever seule. Chez-nous, on dit que le paradis est sous les pieds de la mère. Je l’ai compris trop tard. […] Depuis peu, j’ai intégré une troupe d’artistes de cirque internationaux, je voyage à travers l’Europe. Ma vie de jeune homme ressemble à ces cartes postales que l’on envoie. Ces paysages, ces rencontres éphémères, que l’on tente de mémoriser à travers des images. Dans cette vie, tout n’est qu’éphémère, vous, moi.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Oh doucement ! Trop de questions, pour moi. Je vous intéresse tant que ça, ou bien ? Je n’ai rien de parfait et je ne cherche pas à l’être. Je pourrais vous brosser un beau portrait de ma petite personne – certains l’auront peut-être fait avant moi –, dans le simple but de vous taper dans l’œil, mais je ne le ferais pas. Pourquoi ? Parce que ce serait vous mentir et me mentir à moi-même, et surtout parce que je ne cherche pas à vous plaire. Selon moi, je ne fais pas dans la demi-mesure. Je ne cache pas être cet électron libre, trop libre. Cet électron que l’on peine à contrôler. Très franchement ? Je n’en fais qu’à ma tête ; après tout, je suis jeune, je profite ! Les avis, les conseils des autres ? Cela m’importe peu. Alors, les pères et mères la morale risqueront d’être frustrés avec moi et vont se heurter à un mur. Je ne fais pas dans les sentiments. Je ne suis pas sentimental. Je suis à l’image de notre société qui zappe, qui switche, à chacune de ses pensées : je me lasse et délasse. Mon atout ? Mon physique. Clairement, je vais en jouer, je ne vous le cache pas. Au-delà de l’esthétique – enfin, ne le cachons pas je ne suis pas moche comme gars –, ma force physique. Je suis plutôt sportif et agile. Ma faiblesse ? Mon impulsivité. Attention, je ne dis pas agressif – je ne suis pas violent, comme garçon –, ne vous méprenez pas. Je suis impulsif. J’agis, je parle, sans penser aux conséquences de mes actes, de mes paroles. Je ne réfléchis pas, ou peu, selon les circonstances. Ce sera ce qui pourra me faire défaut, dans cette aventure. Je ne suis pas cérébral comme garçon. A défaut d’avoir la tête, j’aurais au moins les jambes.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Qu’est-ce que je viens de dire là ? Que je ne réfléchis pas, oui. Nul besoin de réfléchir, j’accours jusqu’au confessionnal et je buzze. Est-ce que cela fait de moi pour autant un compétiteur ? J’en sais foutrement rien. Mais rester dans son coin, à ne rien faire, ce n’est pas dans mon tempérament.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Je suis plutôt sociable comme garçon, en témoigne mon mode de vie. Je vis la grande majorité de l’année avec plusieurs artistes, de nationalités différentes. Je n’ai pas de difficulté à aller vers les autres, à discuter, à échanger avec les autres. Je suis ouvert, comme gars. Je suis même plutôt facile à vivre, en communauté. Le plus difficile pour les autres sera de gagner ma confiance. Je ne l’accorde pas à n’importe qui. Chez moi, le lien du sang prime sur n’importe quel autre lien. Dans le jeu, je me méfierais, on ne sait pas à qui on a affaire. Je n’irais pas à dire que je ferais cavalier. Je me tournerais vers ceux que j’estimerais fiable.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Un allié, dites-vous ? Vous l’aurez compris que dès le début du jeu, je n’aurais pas ou peu d’allié, parce que l’on ne gagne pas ma confiance aussi facilement que cela. Il faut savoir faire ses preuves. Mais admettons que l’un des candidats gagne ma confiance, au cours de cette aventure. Evidemment, je ne trahirais pas cette confiance mutuelle, accordée. Je l’inviterais à choisir la boîte contenant l’immunité : un allié, ça se protège.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 179
AVATAR : Morena Baccarin
ÂGE : 43
LOCALISATION : londres, uk

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 22:45



J’ai lu certaines théories dans la presse à la sortie de mon interview et je dois dire que j’ai été déçue par le manque d’originalité de certains. Voir de la majorité. Ce n’est pas parce qu’ils ont décidé de faire appel à une psychiatre qu’ils ont prévu de sélectionner des tarés à surveiller cette saison, arrêtez d’écrire n’importe quoi. Si j’ai été choisie comme chroniqueuse cette saison, c’est en qualité de prochain médecin de l’émission, et mon rôle sera avant tout d’apporter ma science et mon expérience afin d’accompagner les candidats tout au long de leur éprouvante aventure. Je serais aussi disponible dans mon cabinet tous les lundis et jeudis matins pour assurer les consultations médicales de la semaine en cas de nécessité. Je laisserais la production vous expliquer tout ça en détail, mais à présent, parlons de ma deuxième chronique.

Quoi de neuf docteur ? est une rubrique santé hebdomadaire que je présenterais chaque samedi soir et qui sera pour vous l’équivalent d’un petit rendez-vous avec moi, autour d’une tasse de thé et un sujet débat qui me tient très à cœur. Eh oui, ça sera notre petite minute santé de la semaine à tous, où je traiterais le sujet de mon choix, qui sera le plus souvent sous forme de conseils et de mesures hygiéno-diététiques pratiques pour sensibiliser tout le monde et renvoyer une meilleure image aux téléspectateurs. Pour ceux qui veulent, je serais très présente sur les réseaux sociaux alors vous pourrez réagir à l’aide du hashtag #qdnd et nous pourrions en débattre. Évidemment tout ceci parait très bien, mais vu que peu m’écouteront dans ce que j’aurais à dire, j’accompagnerais chaque semaine ma rubrique avec une restriction, voir une contrainte que tout le monde devra respecter, sous peine de sanctions. Eh oui je ne suis pas là pour parler dans le vide, et pour vous donner d'ores et déjà un petit aperçu du prochain contenu de la rubrique, le sujet de cette semaine était censée être celui des IST et des mesures préventives les concernant, mais je viens de me rendre compte que j’ai épuisé mon temps de parole ma foi alors j’irais tout droit à l’essentiel. Protégez-vous ! La production a vraiment tenu à mettre en place cette saison toutes les mesures nécessaires afin d’éviter certaines situations embarrassantes qui auraient pu se produire -ou se sont produites- par le passé, alors dans chaque chambre et chaque salle de bain vous retrouverez une boite de préservatifs que la production renouvellera chaque semaine pour vous, des pilules d’urgences dites du lendemain, des traitements minutes en cas d'infections et par-dessus tout, un médecin à votre écoute disponible en appel urgent h24. Voilà c’était tout pour moi. Et puisque je suis gentille mais surtout parce-que c’est le premier soir, pas de restrictions cette semaine, à part la consigne clé d’utiliser des protections si vous comptez dès maintenant commencer à copuler avec vos amis du soir, on sait jamais la rapidité à laquelle peuvent se créer des liens dans ce jeu …

_________________

UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 165
AVATAR : madelaine "maddie" hasson
LOCALISATION : londres
MÉTIER : la tête dans les étoiles

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 22:55



Cette saison, comme la saison passée, la production met en place un système de popularité par symboles. Et comme tu l'as découvert ce soir, la saison se déroulant sur un magnifique bateau de croisière, il semblait logique d'adapter les symboles à l'univers marin dans lequel nos candidats baigneront toute cette saison. Ainsi, on oublie les étoiles, les trèfles et les revolvers et on accueille des symboles beaucoup plus représentatifs du nouvel environnement de jeu : des ancres, des bouées et des méduses, rien que ça. Le principe est toujours le même mais je me permets de le rappeler à celles et ceux qui n'auraient pas suivi la dernière saison. Chaque semaine (toutes les 2 semaines irl) les candidats disposent de 5 ancres, 5 bouées et 5 méduses qu'ils peuvent attribuer comme bon leur semble à leurs petits camarades. En respectant toutefois la règle suivante : en distribuant par exemple 3 ancres à un candidat, il ne sera pas possible de lui attribuer après ça la moindre bouée ou méduse. En somme, un candidat ne peut se retrouver qu'une fois dans les symboles d'un autre, et quand vous connaitrez la signification des différents symboles, vous vous direz que c'est plutôt logique au final. Voyons justement tout ça en détails, je suis sûre que tu y verras beaucoup plus clair ensuite.

Les ancres


Les ancres symbolisent les liens unissant les candidats les uns aux autres, les piliers que l'on peut s'être trouvé dans l'aventure même, l'ancre étant un symbole de stabilité et d'espoir. Et du coup, on imagine aisément qu'elles sont à attribuer aux candidats avec lesquels tu t'entends le mieux, les camarades desquels tu es le plus proche et donc, tes liens principaux ou tes candidats préférés dans l'aventure. Il est possible de distribuer ces 5 ancres comme tu le souhaites, trois à un candidat, deux à un autre.. et même 5 au même candidat, si le lien qui vous unit le justifie.

Les bouées


Les bouées ont elles aussi leur petite symbolique. Elles sont à attribuer aux candidats desquels tu n'es pas forcément proche, voire même que tu ne connais pas, mais que tu souhaiterais apprendre à connaitre. C'est en quelque sorte une façon de leur dire « je te donne une chance parce que tu m'intéresses ». Un candidat qui t'intrigue, même si tu n'as pas énormément échangé avec lui peut recevoir une ou plusieurs bouées de ta part. C'est plutôt pour imager des liens neutres, pouvant déboucher sur du positif puisque tu es censé les attribuer aux camarades qui suscitent chez toi un certain intérêt. Comme pour les ancres, tu es libre de distribuer tes bouées comme tu le souhaites, 5 au même candidat ou bien réparties entre plusieurs candidats.

Les méduses


Les méduses, on ne va pas se mentir, c'est pas un symbole très attirant qui donne envie. C'est justement destiné aux candidats avec lesquels tu t'entends le moins bien, que tu apprécies le moins et pourquoi pas carrément ceux avec lesquels tu entretiens des relations plus que tendues. C'est possible après tout, la vie en communauté ne réussit pas à tout le monde et il arrive parfois que ça fasse quelques étincelles. Les méduses ça pique et ça côtoie plutôt les profondeurs marines que la surface, du coup c'est pas mal pour imager les liens les plus conflictuels. C'est aussi possible de pas pouvoir encadrer quelqu'un sans avoir tellement pris le temps de le connaitre, hein, je ne juge pas. Là aussi il est possible d'attribuer ses méduses comme on le souhaite, à un ou plusieurs candidats.

--------------------------------------------

Après attribution de tous ces symboles, un top 3 par symbole est établi, dans lequel figureront donc les 3 candidats qui auront obtenu le plus d'ancres, bouées et méduses. Alors bien sûr, c'est évident, tous les candidats ne pourront pas figurer dans les classements chaque semaine et certains camperont certainement dans certains tops plusieurs semaines. Il s'agit de donner une idée de la popularité des candidats, des plus appréciés, de ceux qu'on a envie d'apprendre à connaitre et des moins appréciés. Et comme la production est généreuse, figurer dans un classement fera remporter de l'argent aux concernés, peu importe le symbole. Ainsi même les candidats les moins aimés pourront s'y retrouver, c'est pas beau ça ?

important : après des soucis rencontrés la saison passée quant à la cohérence des classements de popularité, nous rappelons que les candidats doivent attribuer leurs symboles en fonction de leurs liens. si nous estimons que leurs classements ne sont pas représentatifs de ceux-ci, et qu'ils privilégient par exemple leurs affinités irl, nous nous réservons le droit de ne pas comptabiliser leurs symboles. de plus, les candidats qui ne feront pas parvenir leur popularité ou dont la popularité ne sera pas comptabilisée perdront de l'argent.


_________________
Practice makes perfect.
Rehearse and repeat it.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 264
AVATAR : MarilynLima
MÉTIER : Chroniqueuse extravertie pour TD - season 11

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 23:11




J’ai lu certaines théories dans la presse à la sortie de mon interview et je dois dire que j’ai été déçue par le manque d’originalité de certains. Voir de la majorité. Ce n’est pas parce qu’ils ont décidé de faire appel à une paumée, qu’ils ont prévu de sélectionner des tarés à surveiller cette saison, arrêtez d’écrire n’importe quoi. Si j’ai été choisie comme chroniqueuse cette saison, c’est en qualité de pistonnée de l’émission, et mon rôle sera avant tout d’apporter ma science et mon expérience afin d’accompagner les candidats tout au long de... ah merde c'est le discours de ma chère collaboratrice @Estelle Leriche... je me disais bien aussi j'étais soudainement solennel et sage... Ce n'était pas du tout moi. Expérience... science... bon le dernier n'est pas totalement faux, mais ce n'est clairement pas ma vocation et ce n'est pas du tout le sujet de ma chronique !

Non la mienne est bien plus humaine, en tout cas elle se rapproche de l'humain. Elle se consacre aux candidats, à leurs émois, à leur soi, à leurs surmoi, à leurs effrois, à leurs désarrois, à leur toi et bien évidemment à leur réemploi... oui parce qu'avec E-GOSSIP nous pensons - enfin tout du moins je pense, non parce que c'est le travail d'une seule personne compétente - aux télespectateurs qui est à la recherche de l'honnêteté et c'est ce que je vous propose avec ma chronique. Telle une investigatrice, je vais mener l'enquête, farfouiller à travers les rushs et déceler, séparer, décortiquer la vérité des mensonges et des cachotteries.

Mais attention public, cette mission que je me suis adonné ne compte pas se restreindre aux candidats de Thrown Dice, NON !

Je vois plus grand - je devrais vraiment me lancer dans la politique il y a un truc qui se passe là non ? - cette année les coulisses de la production vont aussi subir l'épée de Damoclès - enfin c'est une image, je ne suis pas friande des objets pointus - d'Elliot Ripley.

Wow Wow Wow, j'imite les flashs... bah ouais, moi j'ai pas eu l'occasion d'avoir un cabinet ou un salon d'esthétique...

Vous connaissez Gossip Girl ? Je suis mille fois plus croustillante !  Alors n'hésitez pas à me suivre sur mon insta @ElReplay, pour découvrir en avant-première mes réactions sur ce nouveau crue 2018. Commentez, likez et peut-être que je vous citerais la semaine prochaine ? Le piston il n'y a que ça de vrai !



_________________




astra; bb — Money looks better in the bank than on your feet ;; @Girlboss
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 23:20


informations


PRÉNOM : Bambi. AGE : 19 ans NATIONALITÉ : Algérienne et Anglaise. HABITAT : appartement modeste au cœur de Londres. PROFESSION : étudiante en aide soignante, bénévole dans une maison de repos. ORIENTATION SEXUELLE : je suis plutôt du genre à aimer une personne qu’un sexe. STATUT SOCIAL : je pense que la société me colle l’étiquette de célibataire. QUALITÉ MAJEURE : rêveuse. DÉFAUT MAJEUR : rêveuse.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la gourmandise. Si tu étais un jeu de société : sans doute times up ou Memory. Je suis une pile électrique quand je suis fatiguée, un vrai moulin à parole, et j’ai une excellente mémoire, je retiens tout ! Si tu étais une invention : Oh, ça me fascine de m’intéresser aux inventions farfelues de l’homme. L’autre jour, je suis tombée sur des chassons à LED. C’est bien pensé, non ? Quand on se réveille en pleine nuit c’est très efficace. Allumer la lumière ça agresse tellement, là c’est subtile, et en plus de ça on ne se cogne pas l’orteil sur le coin d’un meuble. Tout le monde connaît ça, cette souffrance absolue. Donc les chaussons à lampe LED ça change une vie, comme moi. Si tu étais une destination de voyage : Le Maroc je pense. C’est beau, c’est chaud, parfois étouffant, et les gens qui y vivent sont d’une gentillesse et d’une générosité sans faille.  Si tu étais la bande originale de ta vie : je peux citer ‘’Hallelujah’’ dans Shrek ou c’est interdit ? Si tu étais un pouvoir magique : Me téléporter d’un endroit à l’autre. J’ai à chaque fois envie d’être partout à la fois. Si tu étais une époque antérieure : La préhistoire c’est hors de question. Je penche pour la renaissance ou le siècle des lumières, assez proche l’un de l’autre. La renaissance parce que j’aime l’architecture qui en découle. Et le siècle des lumières, ce partage d’idées les plus farfelues les unes des autres, l’homme qui pense par lui-même et même à des choses absurdes. C’est tellement beau, on devrait revenir à ça, aujourd’hui on est trop conformiste. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : L’année dernière j’ai bien apprécié Alessia.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son style so british La vie en communauté, ce serait pour toi : Une formalité La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Inévitable à chaque saison Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.

Bien le bonjour cher William et ses acolytes. Waouh, c’est beau ici, et gigantesque. Je me sens toute petite, enfin vous me direz ‘’Mais tu es toute petite Bambi’’ oui mais c’est une expression, vous comprenez ?

Je m’appelle Bambi, j’ai 19 ans et je vis à Londres. J’ai une mère très jeune, elle m’a eu à 18 ans, je ne connais que mon père de vue, il parait que c’est un idiot qui lui levait souvent la main dessus, mais je n’ai pas de souvenir de ça. Hum, laissez-moi voir, hum non. Il y a juste un soir, je me rappelle j’étais habillée d’un pyjama rose des Spice Girls, c’était genre, mon préféré, mais y’a pas de quoi s’emballer ma mère l’avait acheté chez Traffic à deux livres peut-être ou trois. Bref, pardon, il devait être pas trop tard, du style 20h, je n’avais aucune envie d’aller dormir du coup après avoir répété mes chorégraphies de Britney Spears je suis descendue prétextant une soif horrible ! Et là, se tenait devant moi un homme que je voyais quelques fois, on me demandait de l’appeler ‘’papa’’, mais je ne l’ai fait que rarement. Il y avait une grande tache de lait devant la table, mais à y réfléchir, c’était peut-être une tache de sang. Ma mère avait un bleu sur la joue, mais elle m’a répondu que cet homme l’a déguisait en Schtroumpf ou en princesse. Je l’ai cru et je suis remontée.

Pourquoi je parlais de ça moi ? Ah oui je parlais de ma famille. Ma mère est une princesse londonienne et beaucoup de princes lui courent après. Elle est même toujours payée par ces princes tant elle est convoitée et qu’ils veulent passer du temps avec elle. Enfin, c’est ce que j’ai pu comprendre, car elle revient souvent avec de nouveaux cadeaux. Mais parfois son méchant patron lui prend une part de l’argent qu’elle gagne.

On nous considère comme une famille nombreuse. J’ai un grand frère qui a 2 ans de plus que moi. C’est genre, mon meilleur ami. Ma mère l’a eu à 16 ans avec un autre homme. Ensuite, elle m’a eu moi. Avec le même homme elle a eu Cendry qui a 17 ans. Puis avec tous ses problèmes elle s’est calmée. Et elle a eu Cody qui a 10 ans avec un nouvel amant. Et Charly qui a 4 ans. Vu qu’elle est rarement à la maison, je m’occupe beaucoup de mes frères et sœurs avec Joah mon grand-frère. Je pense que c’est grâce à ça que j’ai voulu commencer à aider les autres dans ma vie.
Ma mère vient d'Algérie, je me sens attachée à mes racines, je n'y suis allée qu'une seule fois depuis que je suis née. Nous n'avons pas assez d'argent pour y amener tout le monde, c'est triste. De ce fait, ma mère est musulmane et je le suis aussi. Je crois en Allah, il est ma bonne étoile, et si tout se passe bien pour moi depuis 19 ans, c'est parce qu'il veille sur moi. Je suis très croyante, mais je vous l'avoue, à moitié pratiquante. Je ne mange pas de porc, il m'arrive de prier tous les jours, mais pas autant que je le devrai, je fais le ramadan mais c'est très dur et bientôt je porterai le voile. Pour l'instant je ne me sens pas prête à le porter, j'attends l'homme qui me mariera.

J’ai toujours eu des facilités à l’école, j’ai donc sauté une classe au lycée public. Pour l’instant j’entame ma troisième année en aide-soignante et les week-ends je travaille comme bénévole dans une maison de repos. C’est genre, un rêve. Je n’ai jamais connu mes grands-parents, et là, je me sens tellement entourée d’amour ! Puis il faut écouter tout ce qu’on me raconte ! Des histoires rocambolesques, j’écris tout ça dans un carnet que je relis de temps en temps lorsque je ne vais pas bien. Mon préféré c’est Peter, il a 85 ans, atteint de la maladie d’Alzheimer. Il ne se souvient pas de sa famille, pourtant, il se souvient très bien de sa jeunesse. Il m’a raconté sa rencontre avec Jeanette au bal du village, la seconde guerre mondiale qu’il a très bien connu, le temps où toute la technologie n’existait pas. Malheureusement, cela fait quelques mois que je ne le vois plus. Madame Schoubard, m’a indiqué qu’il était partit dans un meilleur endroit, avec des personnes qu’il aime et qui lui manquaient terriblement, qu’il était plus paisible. Mais moi, il me manque, je lui ai écrit quelques lettres mais je n’ai pas de nouvelles. J’espère le revoir bientôt.  


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?

Je suis une bonne personne, comme à peu près tout le monde. Il est rare de tomber sur des gens malveillants, j’espère que vous ne nous en mettrez pas dans cette aventure !
D’après ma mère et mon grand frère il est difficile de me détester. Bon, il m’arrive d’être un peu trop bavarde, un peu trop collante, un peu trop étouffante, un peu trop aimante, un peu trop rêveuse, un peu trop surexcitée, un peu trop gentille, un peu trop…tout. Je suis donc du côté positif, mais trop positif. De ce fait, il m’arrive parfois de tomber face à des personnes qui ne veulent pas me parler parce qu’elles n’ont pas envie d’ondes positives dans leur vie, alors ça m’attriste et je pleure. Oui, je pleure beaucoup trop facilement. Lorsqu’on me dit quelque chose de trop gentil ou quelque chose de trop méchant je pleure. Il m’est déjà arrivé de pleurer par le simple regard d’une personne en détresse. Mais j’essaye de me renforcer, Joah m’a toujours dit qu’il ne fallait pas montrer ses faiblesses parce qu’après les gens en profitent, mais j’ai du mal à le croire !
Mes lignes de conduites : loyauté, l’aide et l’altruisme.

Je ne pense pas avoir plus d’atouts que quelqu’un d’autre pour une telle aventure humaine. Je pense que je m’entendrai avec le plus de personnes possibles, comme dans la vie de tous les jours et que ça me permettra de rester plus longtemps. Je ne suis pas très timide, je vais souvent vers les gens. A une exception prête William ! Il m’arrive trop souvent de tomber amoureuse, alors là, lorsque je me retrouve face à un crush, je me renferme totalement et je deviens rouge, mais rouge ! J’ai du mal à parler, je transpire, et je suis directement grillée, alors je rentre chez moi, me mets sous ma couette, et pleure.

Pour mes faiblesses je pense qu’elles sont claires, on me dit trop optimiste, je donne trop vite ma confiance, et j’ai la tête un peu ailleurs. J’espère que personne ne profitera de ma naïveté.  



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?

Oh mon dieu ! Vous ne m’avez toujours pas cernée William ? Moi qui vous pensais réfléchi ! Je vous l’ai déjà dit ! Je n’aime pas les gens qui n’écoutent pas William, attention ! Je suis une véritable pile électrique. Il m’est impossible d’être passive ! Encore plus dans le jeu, je suis légèrement mauvaise perdante même si je prends la défaite avec le sourire parce que je suis toujours contente du bonheur des autres. Mais je m’en voudrai à mort de ne rien tenter. Je serai du genre à filer au confessionnal. Puis je pense que je serai très active dans la chasse aux secrets car je suis une fouine, une curieuse et j’ai envie de savoir tout sur tout ! Donc j’ai envie de découvrir tous les secrets de tout le monde, quitte à perdre un peu d’argent ! Puis l’argent ne fait pas le bonheur, et encore moins lorsqu’il est source de frustration !


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?

Un bonheur doit toujours se partager ! Gagner seul c’est tellement boring. Si on veut faire et construire de belles choses, c’est toujours dans la collaboration. Si c’est pour profiter d’un petit plaisir tout seul, ça ne sert strictement à rien. Puis ça se saurait non ? Ma maman m’a toujours dit que faire l’amour c’était à deux, que tout seul c’est moins excitant ! Heu…quand elle dit faire l’amour, qu’on s’entende bien, c’est distribuer de l’amour autour de soi. Ma mère n’est pas du style à faire ces choses là, enfin je ne pense pas..
Puis je viens moi-même d’une famille nombreuse où il faut se battre pour avoir le dernier yaourt ou dernier biscuit. Le partage, c’est la base même d’une relation saine et de camaraderie. J’ai toujours appris ça, et j’ai toujours appris à vivre entourée. Je suis pour l’égalité et pour qu’on soit tous sur les mêmes bases.  


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?

Mais enfin, qu’est-ce que c’est que cette question ? Ca me semble logique que tout le monde choisisse l’amitié ! Sainte-Marie, personne ne choisirait de trahir une amitié pour un jeu comme celui-ci. Et même, je crois au karma : fais de belles choses et on te le rendra. Si j’indique où se trouve la nomination d’office à mon camarade de jeu, il pourra pour remercier mon honnêteté la prendre pour lui. Du moins, c’est ce que je ferai. En aucun cas je ne trahirai une amitié ou une connaissance pour un jeu, oh grand jamais. Je n’arriverai pas à me regarder dans un miroir et je pleurerai au moins pendant une bonne semaine. Je me sentirai sale, humiliée par ma propre personne et voleuse. Je ne peux en aucun cas choisir le destin d’une personne, et ça me chagrine fortement que vous puissiez penser que quelqu’un puisse faire ça William.



informations


PRÉNOM : Thom. AGE : 29 depuis peu. NATIONALITÉ : franco-américain. HABITAT : entre Paris, Portland, New York et là où mes parfums m’envoient. PROFESSION : nez, j’ai cette chance de pouvoir manier les odeurs et arômes pour la conception de produits de luxe. ORIENTATION SEXUELLE : hétéro, la question ne s’est jamais vraiment posée. pas du genre à me foutre dans une case. STATUT SOCIAL : ma mère ne m’a jamais fait manquer de rien. je viens d’une famille d’humanistes et artistes qui ont plutôt bien réussi. QUALITÉ MAJEURE : obstiné. DÉFAUT MAJEUR : colérique.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : envie. Si tu étais un jeu de société : risk. Si tu étais une invention : l'homme de vitruve. Si tu étais une destination de voyage : la Mongolie. Si tu étais la bande originale de ta vie : wagner, tannhaüser : overture (chicago symphony orchstra). Si tu étais un pouvoir magique : la résurrection. Si tu étais une époque antérieure : mai 68. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : aucun.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son mystère La vie en communauté, ce serait pour toi : Une grande nouveauté La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Compatible dans certains cas Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Bon bah je m’appelle Thom. Thom Trent Rieder, mais Rieder c’était le nom de mon père et je l’ai jamais vraiment connu, donc je reste Thom Trent. Mon père c’était le ricain de la famille, et Trent c’est ma mère, Le Trent je crois, qui est devenu Trent, prononcé à l’américaine, à force de vivre sur le nouveau continent. Je suis né à Portland mais j’ai fait mon lycée au lycée français de New York avant de filer à Paris pour un échange universitaire et pour renouer un peu avec la famille maternelle. Chez moi c’est surtout des artistes, architectes, sculpteurs et photographes, j’ai toujours baigné dans cet espèce d’écosystème alternatif, propice au brainstorming et à la remise en question. Quand j’étais gamin je me baladais pas mal entre la France et les US, pour suivre les expos de ma mère, j’ai tissé une relation plutôt forte envers l’hexagone, même si j’y ai pas vécu concrètement avant mes 18 ans. Je crois que ça a fait de moi le mec que je suis aujourd’hui, hyper ancré dans ma réalité, mais assez ouvert à la nouveauté, à la découverte et à l’innovation. Je saurais pas vous dire ce qui m’a poussé vers le parfum, vers le luxe, vers tout un monde qui était superficiellement méprisé dans mon entourage. Je crois que j’ai assez vite été habitué aux bonnes choses, parce qu’on vivait bien, parce que ma mère aimait se faire plaisir et aimait partager. J’ai été habitué à cette espèce de générosité de la démesure, hyper loin du rationalisme du monde scientifique que j’ai côtoyé quelques années. Dès l’enfance j’étais plutôt touche-à-tout, on m’a appris à me débrouiller avec mes mains, autant qu’on m’a appris à pousser ma réflexion au-delà des limites posées par le cadre scolaire. J’ai fait du dessin, j’ai fait de la musique, j’ai fait de la sculpture et de la photo, moi aussi. J’en fais toujours, mais j’ai pas voulu en faire mon gagne-pain, même si ça reste mes principales occupations. Moi j’ai toujours aimé la Provence de mes grands-parents, les odeurs de lavande et d’abricots mûrs cueillis dans l’arbre. Les parfums, c’est venu facilement, une opportunité qui est née comme ça. J’étais en France en échange, j’étudiais la philo, l’histoire, la géopolitique et la géographie. J’étais dans un espèce de fouillis d’inconscience, une liberté de la jeunesse qui m’imposait pas encore de me foutre dans une case. J’ai fait un stage, rien à voir avec mes études, dans une petite boîte qui voulait lancer sa gamme de thés made in France. Ils ont bifurqué assez vite dans le parfum, à cause d’histoires de marché et d’environnement pas propice à l’investissement. Je m'y suis retrouvé, comme une fleur, je faisais du bizdev, de la comm, puis je suis parti sur le terrain et j’ai découvert que j’étais pas si mauvais que ça, que ça me plaisait bien, la nature, l’isolement, la solitude des saveurs, les énigmes mentales des associations réussies. C’était stimulant, pas inné, mais stimulant. Je me suis entraîné, j’ai étudié, j’ai trimé, parce qu’à l’époque un rien me faisait délirer, un rien me passionnait, un rien devenait une lubie. C’était ma lubie et c’est devenu un métier. Maintenant ça fait bien six ans que je suis là-dedans. J’ai pu rencontrer les bonnes personnes au bon moment pour me faire quelques expériences pro avantageuses. Mais j’ai surtout fait mon chemin solo, parce qu’on dira ce qu’on veut, mais le parfum c’est de la chimie, c’est de la science et ça correspondait en rien à l’aspect créatif que prônait mon éducation. Je crois que ça a comblé un manque, ça m’a affirmé face à un entourage assez uniforme, hyper ouvert mais hyper constant dans ses apparences. Je suis pas juste devenu Thom le neveu ou le fils de machin, heureusement. Maintenant, je suis dans une espèce de position de freelance, pour pouvoir jongler entre Portland, mon premier amour, NY, qui m’a vue devenir un bonhomme et puis Paris, qui a lancé ma vie. Je suis séparé, indépendant, père d’un môme de sept ans, Hector, et d’un point de vue perso je suis hyper en phase avec moi-même et avec ma famille. Globalement, tout va bien, je m’estime être un mec plutôt accompli.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Paraît que j’ai un regard assez fort, un truc qui impressionne. C’est ce que me disent souvent les personnes avec qui je bosse. Ils disent que ça inspire confiance, parce qu’on préfère confier une mission à quelqu’un qui a la gueule d’un renard plutôt qu’à un mec au CV hyper clean mais aux traits quelconques. Je sais que j’ai appris à en jouer. C’est facile de se mettre dans la peau du faux mauvais garçon, avec mes tatouages et ma moustache de français. Je suis un espèce de caméléon, j’expose ce qu’on veut voir, je me rends apprécié, je me rends indispensable et je me permet alors de montrer qui je suis. Je sais que je suis un mec compliqué. Je sais que j’ai plein d’envies, plein de grands principes sur ce qui me plait, sur ce que je déteste, sur ce qui peut rendre l’autre intéressant à mes yeux. J’ai grandi dans un milieu ouvert, d’un point de vue humaniste, mais terriblement snob. Chez nous, c’est un peu comme les chercheurs, tu juges ton interlocuteur au nombre de publications, au nombre d’expos, de voyages, d’influences, de recommandations. C’est pas la tune qui compte, c’est ce que tu représentes. Est-ce que tu m’impressionnes, est-ce que t’as un truc en plus qui éveille ma curiosité. Les personnes qui m’intéressent moi c’est celles vis-à-vis desquelles je ressens un pseudo complexe, au bout d’un moment. Parce qu’elles sont calées sur quelque chose que je ne maîtrise pas. Et alors j’aurai envie de les dépasser. Moi, j’ai besoin qu’on me stimule. C’est pour ça que j’ai plein de lubies et c’est pour ça que ces lubies ont peu à peu façonné qui je suis. J’aimerais dire que je suis un mec généreux, parce que c’est beau les personnes généreuses, surtout aujourd’hui, surtout dans cet espèce de fluff du self-made-man qui inspire toute une génération. Je pense sincèrement que je l’ai en moi, cette générosité, mais je suis pas vraiment capable de donner tout mon être à une cause. Je suis trop direct, trop lancé dans mes trucs, dans mes objectifs, dans mon ambition, pour me laisser aller à une espèce d’improvisation de mon quotidien. Je navigue seul, dans ma vie pro. Je saisis les opportunités, je les transforme, j’analyse et j’aboutis avant de bifurquer à nouveau. J’aime cette espèce de solitude au taf. J’aime être seul face à mes choix. Je suis pas pour autant un mec asocial, j’ai besoin des autres pour graviter autour de moi, pour me provoquer, pour éclater la pression des défis constants dans lesquels je m’embarque. Je suis un mec qui a pas mal d’amis, mais qui estime vraiment peu de personnes. J’ai été l’adolescent indomptable, j’ai été le jeune adulte gueulard, j’ai fait les conneries qu’un mec peut faire, j’en fais toujours. J’estime qu’il n’y a pas d’âge, pour se ranger, pour tirer un trait sur une certaine inconscience de vivre. Je me suis pas dit un jour stop, j’arrête tout. Ce serait une forme de trahison envers ce que j’aime faire. Mais y’a un certain cadre qui te tombe dessus, quand tu deviens père. Et tu peux être celui que tu veux, dans ton temps libre, mais quand t’es face à ton gamin t’es juste un espèce de héros. Alors moi je me conforme à ça, être un héros. Parce que je suis un gars obstiné mais un gars qui aime les autres, et j’ai pas pour habitude de laisser quelqu’un derrière moi. Moi, dans Thrown Dice, j’attends des autres qu’ils me provoquent et qu’ils me surprennent. J’irai pas taper causette pour un oui ou pour un non, je suis pas vraiment un gars à concessions, l’expertise de mon taf m’a pas franchement aidé à ce niveau là. Je suis habitué à être l’expert, à être le mec qu’on questionne et qu’on écoute. Alors ça risque d’être compliqué, si on essaye de m’imposer un truc auquel je suis formellement opposé. Autrement, je navigue simplement. Pas me cramer inutilement, rester vigilant et aller au bout des choses.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
J’ai rien à perdre en tapant fort. Cramer de l’argent je m’en fous. Je pense que l’affrontement, aussi illusoire et aveugle soit-il, dévoile une grosse part de l’autre. Alors moi je joue, je vais pas attendre gentiment qu’on dévoile des indices sur moi sans aucun challenge. Y’aura forcément des candidats fermés comme des huitres, y’en aura forcément qui feront campagne seuls. Et ceux-là, c’est qu’avec le confessionnal que tu leur arraches des infos. Puis c’est que l’histoire d’un prime. J’irais pas buzzer du fluff tous les deux jours par principe, c’est pas mon genre, je suis un mec qui aime avoir un minimum de pistes avant de démarrer un sprint. Mais quand on nous pousse à jouer, je joue. C’est bien pour ça que je suis là.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Je fais cavalier seul, au début. J’ai besoin de comprendre la situation, d’évaluer les besoins et les atouts qui me manquent pour arriver à mes fins. Puis je m’entoure des bonnes personnes, des personnes qui me sont complémentaires, de ceux avec qui on ne se marchera pas sur les pieds. Il faut que chacun sache quoi faire et que chacun soit bon dans ce qu’il fait. On ne peut pas se fier uniquement au groupe, parce que le groupe est malsain, le groupe s’auto-détruit, le groupe se met une pression que l’individualité ne subit pas. Je ne peux pas me contenter de suivre un groupe, je peux être conciliant si j’estime que ça en vaut le coup, mais la simple passivité ne me va pas. A plusieurs, on tape plus fort. Mais à condition d’être entouré de ceux qui savent frapper comme moi. L’idée, au fond, c’est pas d’être le meilleur, mais c’est d’arriver le plus loin de la manière la plus intelligente. Être capable de gérer sa solitude ça me semble vital, mais savoir manier les relations c’est indispensable pour survivre, pour tenir le coup et pour ratisser large. On n’a que deux yeux et deux oreilles, on ne voit pas tout, on n’entend pas tout, affirmer le contraire c’est être un putain d’amateur.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Si j’ai été fidèle à moi-même et à ceux qui sont devenus mes amis pendant le jeu, je ne devrais pas craindre la nomination. C’est pas nouveau, ça se voit chaque saison, les abonnés aux nominations qui s’en sortent plusieurs semaines. L’amitié aussi, c’est une stratégie. Ca se nourrit, ça s’enrichit, ça se travaille. On a bien vu que les groupes solides vont loin, dans ce genre de jeu. Je préfère risquer ma peau et croire au bon sens du public en me faisant nominer d’office. C’est pas un pseudo sens du sacrifice ; la loyauté c’est quelque chose en quoi je crois profondément. Un jeu, ça se joue à plusieurs. Y’a trop d’interférences, trop de facteurs extérieurs qui rentrent en compte pour pouvoir tout déterminer à l’avance. Mais je préfère me foutre moi-même dans une sale situation, situation que je peux essayer de contrôler en convainquant le public de ma place dans le jeu, plutôt que de risquer le destin de quelqu’un que j’estime. Au moins, j’aurai l’impression que c'est moi qui mène la barque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 204
AVATAR : jessica chastain

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 23:25


« L’argent ne fait pas le bonheur, mais il vaut mieux être malheureux en Porsche que sur un vélo… »
C’est un peu ce précepte idiot qu’a voulu déjouer la production de Thrown Dice cette saison, en vous proposant un système de jeu  totalement inédit. En effet, si les cagnottes individuelles ont toujours joué un rôle primordial dans l’aventure de chacun et continueront d’en avoir un, chaque candidat pourra désormais gagner des points en fonction de son activité, son enthousiasme et sa participation aux différentes activités qui leur seront proposés. Ces points seront ensuite convertibles en avantages qui pourront avoir une importance de taille dans l’aventure. Ces points, ils sont comptabilisés automatiquement et stockés à la banque, et sont gardés d’une main ferme par la banquière qui n’est autre que… moi !

Mais concrètement, comment les gagner ces points ? Me direz-vous… Et bien c’est ma foi très simple. Chaque sujet ouvert, chaque rp posté, chaque post sur les réseaux sociaux feront grossir votre compte, ainsi que d’autres activités davantage liées au jeu comme les buzz ou la participation aux chroniques. Vous pourrez retrouver tout le détail directement à la banque, sur le bateau.

C’est bien beau d’avoir une deuxième petite tirelire pour économiser, encore faut-il qu’elle serve à quelque chose. J’imagine que vous vous demandez comment vous allez bien pouvoir dépenser tous les points que vous accumulerez semaine après semaine… Pour vous donner un avant-goût, je dirai que certains avantages sont très pratiques : une place réservée à la test machine, ou des réductions sur les buzz, par exemple. D’autres seront plus de l’ordre du confort ou du plaisir et vous permettront d’accéder à des activités exclusives. Certains avantages pourraient apparaître ou disparaître au fil de la saison, n’hésitez donc pas à passer de temps à autre pour consulter ce que la banque a en réserve. Si l’envie vous prend, vous pourrez également me demander ce que je peux vous proposer pour un nombre de points précis, l’inspiration pourrait me pousser à vous faire des cadeaux intéressants.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 23:35


Si Thrown Dice intrigue depuis sept ans, il soulève aussi certaines questions à chaque début de saison, c'est pourquoi votre Maître a ce soir décidé de prendre les devants et de répondre pour vous aux questions les plus souvent posées année après année. Chers nouveaux candidats, écoutez bien ce qui suit car cela pourrait vous être fort utile pour les semaines qui vous attendent, et peut être vous éviter quelques erreurs. Place donc à une petite foire aux questions.



De quel matériel disposent les candidats pour prendre des photos et accéder au réseau social ?
Les candidats se voient confisquer leur téléphone portable à leur entrée dans l'aventure, mais une tablette leur est remise pour qu'ils puissent prendre des photos et accéder au réseau social. Cette tablette leur permet aussi de jouer à des jeux pré-installés et d'écouter de la musique. Elle ne leur permet cependant pas d'accéder à internet, au risque sinon qu'ils obtiennent des informations extérieures qui fausseraient l'aventure.

Quel genre de photos les candidats peuvent-ils poster sur le réseau social ?
Les candidats peuvent poster toutes sortes de photos prises au cours du jeu, pour immortaliser divers moments. Toutefois, il est impossible qu'ils aient accès à des photos prises avant l'aventure (photos d'enfance, des membres de leur famille...) puisque tout ce qui pourrait contenir ce genre de photos leur a été confisqué.

Les candidats peuvent-ils être au courant d’événements extérieurs survenus pendant l'aventure ?
Les candidats sont coupés du monde et donc des informations extérieures, il leur est impossible de suivre l'actualité. La production prendrait la décision de leur communiquer des informations uniquement s'il s'agissait de faits jugés très importants ou qui pourraient compromettre la suite du jeu.

Où se trouvent les toilettes sur le bateau ?
Les toilettes se situent au niveau des salles de bain du bateau, mais il y en a à divers endroits pour que les candidats puissent toujours y avoir accès. Les lieux en eux-mêmes n'ont pas été créés car ils ne présentaient pas suffisamment d'intérêt.

Les candidats peuvent-ils se rendre au confessionnal pour autre chose que buzzer ?
Le confessionnal est un lieu exclusivement destiné aux buzz et aux entrevues et n'est en aucun cas un lieu auquel on peut accéder librement. La porte qui mène au confessionnal est verrouillée et ne s'ouvre qu'après qu'un candidat en ait fait la demande à la production, il est donc impossible qu'un candidat s'y rende sans intention de buzzer.

Les écrans présents sur le bateau donnent-ils accès à la télévision ?
Aucun des écrans du bateau ne permet aux candidats d'avoir accès aux chaînes de télévision, toujours pour éviter que des informations provenant de l'extérieur aient un impact sur leur aventure. L'écran du salon sert uniquement pour les interventions de William et les primes, et les autres écrans diffusent simplement du contenu en rapport avec l'émission. Pour regarder des films, les candidats bénéficient comme chaque saison d'un endroit dédié.

Qu'en est-il de l'alcool et des substances illicites ?
L'alcool est autorisé et est en libre service dans des endroits dédiés, toutefois l'ivresse n'est jamais bien vue par William qui ne voudrait pas que ses candidats détériorent le matériel ou se mettent en danger après quelques verres de trop. La drogue et les autres substances illicites, elles, sont formellement interdites et feraient l'objet d'une sanction exemplaire si ce genre de choses étaient introduites dans le jeu – ce qui toutefois est jugé irréaliste compte tenu de la surveillance accrue de la production.

Comment savoir quel temps il fera durant la traversée pour rester cohérent dans ses rps ?
La météo sera affichée dès ce soir sur la page d'accueil pour permettre une parfaite cohérence entre les différents sujets, et dépendra notamment du pays et donc du climat les plus proches du bateau à chaque instant de la traversée. La météo changera chaque semaine irl.

Comment gérer sa feuille de personnage ?
La feuille de personnage est à activer dans le profil (onglet "parcours de candidat"). Dans celle-ci un candidat peut modifier sa cagnotte et ses liens, c'est d'ailleurs à lui de tenir tout ça à jour. D'ailleurs, cette saison, il est obligatoire de mettre à jour régulièrement ses liens avec les autres candidats, et d'utiliser pour cela un système compréhensible et facile à déchiffrer pour la production. Les candidats qui ne tiendront pas leurs liens à jour et ne les complèteront pas seront rappelés à l'ordre par mp.

Y'a-t-il des animaux en liberté sur le bateau ?
Sauf mention contraire de la production, aucun animal n'erre en liberté sur le bateau. Il reste possible pour les candidats d'apercevoir des dauphins, mais gare à ne pas trop se pencher par dessus bord.

Les candidats peuvent-ils se baigner en pleine mer ?
Le bateau étant en mouvement, il n'est pas possible pour les candidats d'avoir accès à la mer. Seules des occasions bien spécifiques leur permettront peut être de quitter l'enceinte du bateau, mais la baignade se fera toujours dans l'endroit prévu à cet effet.

Est-il possible qu'un candidat ait entendu une conversation entre deux autres candidats et s'en serve par la suite ?
Oui et non. Oui, dans des espaces suffisamment fréquentés pour qu'une conversation ait été interceptée par d'autres candidats, puisque la vie en communauté implique aussi qu'un échange ne reste jamais tout à fait secret. Non, si la conversation a lieu dans une chambre ou un endroit où il n'y a pas de passage, à moins qu'un candidat n'écoute délibérément aux portes. On peut toutefois considérer que des bruits de couloirs aident à ébruiter certaines conversations.

Qui peut sauver un candidat nominé et sous quelles conditions ?
Tout le monde peut sauver un candidat nominé (plusieurs lorsque le nombre de nominés est suffisamment important) et les nominés peuvent également se sauver eux-mêmes. Toutefois, les téléspectateurs qui voudraient sauver des nominés devront le faire idéalement à chaque nomination, et non pas seulement lorsque des candidats bien spécifiques se trouveront en danger, par souci d'équité.

Quelle est la marque de tisanes préférée du Maître ?
Ça, c'est un mystère que votre Maître n'est pas près de lever... mais il se murmure qu'il préfère la camomille à la menthe.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Sam 9 Juin - 23:45


informations


PRÉNOM : Leela. AGE : dix-neuf ans. NATIONALITÉ : marocaine. HABITAT : londres. PROFESSION : femme de ménage. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. STATUT SOCIAL : célibataire. QUALITÉ MAJEURE : la bienveillance. DÉFAUT MAJEUR : la naïveté.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la gourmandise. Si tu étais un jeu de société : twister. Si tu étais une invention : internet. Si tu étais une destination de voyage : casablanca, au maroc. Si tu étais la bande originale de ta vie : zina, de babylone. Si tu étais un pouvoir magique : rendre heureux. Si tu étais une époque antérieure : à la fin du sixième siècle, au temps du prophète. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : malheureusement, je n'en connais aucun.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son style so british La vie en communauté, ce serait pour toi : Une grande nouveauté La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Compatible dans certains cas Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Le Maître Remporter l'aventure, ça te semble : Une éventualité à laquelle tu t'accrocheras très fort.





rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Salaam Aleikoum, je suis Leela. Oh désolé, je viens de comprendre en voyant vos regards que j’ai recommencé. Comprenez-moi, je suis à Londres depuis trois mois seulement et j’ai un mal fou à ne pas mélanger ma langue d’origine et l’anglais. Je reprends. Je suis donc Leela et j’ai dix-neuf ans. Comme vous l’avez compris, je ne suis pas d’ici. Mon accent doit vous donner un petit indice, non ? Je suis originaire du Maroc. J’y ai toujours vécu, depuis ma naissance. Pas le côté bling-bling de Marrakech, non, je viens d’un petit village dans le désert où je n’avais ni la télévision, ni internet. La seule chose qui nous relié au reste du monde, c’était le vieux marchand qui revenait des grandes villes et il y a quelques années, il m’a offert un baladeur avec plein de cd de Michael Jackson. J’ai adoré cet homme à l’instant même où j’ai entendu sa musique. Imaginez ma déception en arrivant ici quand j’ai su qu’il était décédé il y a presque dix ans. Je crois que j’ai pleuré comme un bébé en l’apprenant. Je vis donc ici depuis trois mois, chez ma tante. Elle est née dans le même village que moi, mais elle est vite venue vivre sa vie à Londres dès son adolescence et je suis encore en admiration sur son parcours. Pour ma part, j’ai été à l’école jusqu’à neuf ans et puis j’ai tout arrêté, car j’ai dû aider mes parents avec leur élevage ; ma tante a voulu un meilleur destin pour moi en me faisant vivre à ses côtés. Londres est une ville impressionnante quand on n’a pas l’habitude de la foule et puis surtout de la technologie moderne. Vous m’auriez vu la première fois dans le métro de Londres, c’était à mourir de rire. J’ai trouvé assez rapidement un travail de femme ménage dans une école primaire. Certains trouvent que c’est un métier dévalorisant, mais j’aime bien ce que je fais et puis les enfants contrairement aux adultes se fichent bien de savoir que je sois là pour nettoyer derrière eux. Je reste simplement une personne à leurs yeux et j’ai le droit à des sourires, même des dessins.
.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Je ne pense pas être quelqu’un de mauvais. D’ailleurs je pense que personne ne l’est vraiment. Chacun a une part de bonté en soi, de bienveillance et j’ai cette particularité de toujours vouloir la découvrir. Je ne juge jamais sur une première impression ou sur l’opinion des autres. Au fond, si quelqu’un est cynique ou grossier, c’est certainement car ils ont vécu des choses pas très simple à vivre. Quand j’explique ça à ma tante, elle dit que je suis une bonne poire et que ma vision du monde est un peu trop idéalisée. Elle n’a peut-être pas tort, mais je ne veux pas vivre en ayant la crainte des mauvaises actions. Je ne suis pas rancunière lorsqu’on me fait du mal et encore moins du genre à me venger. Ma religion nous apprend le pardon et la sagesse. On me dit très mature pour mon âge, mais je sais que je peux parfois paraître simplette. Je découvre une tout autre culture ici, un monde que je ne connaissais que dans mon imagination et j’ai tendance à m’enthousiasmer à chaque découverte. Je ne suis pas une personne au fort caractère, bien au contraire. Mais le monde ne peut pas être peuplé que de personne qui savent se faire entendre, j’aime être une petite chose qui sourit bêtement quand on lui cri dessus et ce n’est pas pour autant une faiblesse. Beaucoup de personne se trouve affecté lorsqu’on s’en prend à eux, ce qui n’est pas mon cas. Je ne suis pas du genre à me fâcher, je crois d’ailleurs que je n’ai jamais haussé le ton de ma vie. Bien sûr, ce qui pourrait être une faiblesse dans ce jeu est que lorsque je m’attache à une personne, je suis prête à tout pour elle. Et je sais que c’est un jeu où on peut trahir assez facilement, mais je n’en serais jamais capable. Ce n’est pas grave, il ne faut pas forcément être malhonnête pour gagner, j’en suis sûr.
.



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
Bien entendu, je me lance dans le jeu. Si je ne compte pas trahir les gens pour gagner cette aventure, cela ne veut pas dire que je ne mettrais pas toutes les chances de mon côté. Et puis j’ai tendance à avoir beaucoup d’imagination et vu les nombreux secrets dont ma tante m’a parlé pour votre émission, je suis sûr que je pourrais trouver quelques choses de correctes. Alors je jouerais bien sûr le jeu et je serais certainement telle une gamine à galoper jusqu’au confessionnal tel une gazelle. Je n’aimerais pas perdre des indices par manque de participation. Et puis on est là pour ça n’est-ce pas ?


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
La réponse correcte serait de la jouer solo afin d’avoir plus de chance de gagner, mais malheureusement j’ai tendance à beaucoup parler et je vais certainement mettre quelqu’un dans la confidence. Et puis on est toujours plus fort ensemble. C’est un jeu, donc un amusement. Et on s’amuse toujours mieux à plusieurs. Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu’un de très sociable. On se connaissait tous dans mon village, alors en arrivant à Londres, j’ai gardé cette habitude de parler aux personnes dans la rue. Certains trouvent ça bizarre, je me suis même déjà fait insulter et d’autres personnes engagent la conversation, comme si on se connaissait depuis des années. J’adore ça.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Je serais honnête, je lui dirais sans aucun remord où se trouve la boite avec l’immunité. Par contre, j’essayerais aussi de le convaincre de me la laisser. Ma motivation est débordante, donc se serait dommage de risquer l’élimination ; si la personne prend quand même l’immunité, je ne lui en voudrais pas. Bien au contraire, je serais contente de savoir que cette personne croit assez en moi pour me faire totalement confiance et il n’y a rien de plus important que l’amitié, même naissante.



informations


PRÉNOM : hunter. AGE : vingt-trois ans. NATIONALITÉ : anglais. HABITAT : londres, angleterre. PROFESSION : technicien et data scientist dans une start-up. ORIENTATION SEXUELLE : bisexuel. STATUT SOCIAL : célibataire. QUALITÉ MAJEURE : organisé. DÉFAUT MAJEUR : anxieux.

les petits détails


Si tu étais un péché capital : la colère. Si tu étais un jeu de société : operation. Si tu étais une invention : l'imprimante 3D. Si tu étais une destination de voyage : tokyo. Si tu étais la bande originale de ta vie : je n'écoute pas vraiment de musique. Si tu étais un pouvoir magique : avoir le sens de l'humour, pour moi c'est un pouvoir. Si tu étais une époque antérieure : je n'en sais rien. Si tu étais un gagnant ou ancien candidat de Thrown Dice : aucun n'a réellement mon profil, je crois.

... pas si petits.


Ce qui rend le Maître unique, c'est d'après toi : Son mystère La vie en communauté, ce serait pour toi : Un challenge La chasse aux secret(s), tu la verrais comme : Une quête difficile mais passionnante L'amour et Thrown Dice, ça te semble : Compatible dans certains cas Le plus gros danger dans ce jeu, c'est selon toi : Soi-même Remporter l'aventure, ça te semble : Un projet fou et irréalisable.





rends-nous curieux


Hm... Vous devez probablement vous demander qui est ce gamin aux yeux rouges qui se pointe cinquante minutes en retard. Je m'excuse de hm... Vous avoir fait patienter. Je ne sais pas vraiment si vous souhaitez accélérer les choses maintenant que j'ai bousculé tout votre planning alors euh... oui, je vous laisse poser vos questions.

Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Votre question, elle me rend assez nerveux. Parce que j'ai l'impression que d'ores et déjà, je pars avec un handicap par rapport aux autres... Vous voyez, je ne suis pas issu d'un milieu roulant sur l'or et rien de ce qui fait de ma vie, ma vie, n'est particulièrement glamour. Je m'appelle Hunter, et j'ai toujours vécu dans les banlieues de Londres. Mes parents nous ont laissé moi et mon frère quand il était encore bébé, du coup j'ai appris à prendre soin de lui. Mon enfance n'a jamais rien eu de stable, de famille en famille d'accueil, mais vous savez, au fil des années on s'y fait. Aujourd'hui, j'ai réussi à me trouver un boulot dans la data-science, principalement parce que j'ai toujours été fasciné par l'accumulation de données. Je suis quelqu'un d'observateur. Petit, j'aimais noter tous les points qui rendaient chaque membre de mon entourage unique. Ses manies, les mots qu'il répétait inconsciemment et tous ces petits gestes qui faisaient de lui la personne qu'il était. J'en ai des carnets remplis. Et puis, en grandissant, j'ai appris qu'il y avait réellement des métiers pour ça, un avenir. La récolte de données, c'est un marché dangereux, surtout lorsque l'on ne sait pas exactement à quoi l'on s'expose. Vous savez, les gens ont toujours été assez insouciant par rapport à leur comportement, que celui-ci soit en ligne ou bien dans une gare, ou peu importe. En apprenant tout ce qui pouvait toucher à l'UX, soit l'expérience utilisateur dans le jargon geek, j'ai ensuite pu dériver mes connaissances vers la data, et comment exploiter concrètement toutes les informations de chacun afin de mieux contrôler leurs comportements. Chaque personne est unique, et je sais que dit de cette façon, ça me fait probablement passer pour un tordu, mais à défaut de réellement comprendre qui je suis et pourquoi je suis ici, sur cette terre, je sais qu'au moins je suis capable de comprendre les autres quand eux mêmes n'en ont même pas conscience.

Je sais que du coup, ça ne vous en apprend pas beaucoup sur moi, et j'avoue ne pas trop savoir quoi vous dire non plus. Toutes mes relations sont assez foireuses, j'ai jamais vraiment eu de fréquentations stables, je ne sais même pas si je l'ai un jour voulu... On dit que l'on apprend facilement à cerner quelqu'un de par les personnes avec qui il choisit de passer son temps... mais qu'est-ce que cela veut dire lorsque cette personne reste souvent seule ?


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
Vous allez peut-être trouver cela étrange mais... je me suis toujours décrit... et particulièrement dernièrement, comme étant l'un de ces "gosses contemplatifs". Vous savez, ceux qui ne savent jamais réagir lorsque le temps leur est indiqué, et qui ont toujours le timing le plus maladroit au monde. Petit, les familles qui nous accueillaient, moi et mon frère, n'étaient pas particulièrement réceptives face à tant de passivité. Et on ne peut pas dire que je leur rendais la tâche facile. J'ai toujours été assez silencieux, on pourrait même dire perplexe. Les questionnements, ça me connait. Parait-il que mon cerveau analyse plus rapidement les données que la moyenne, mais que du coup, celui-ci a tendance à surenchérir le tout jusqu'à l'overdose d'informations. Je ne suis pas très fan de ma manière de fonctionner, je vous l'avoue, et beaucoup de gens me prenne pour l'assisté de service qui ne se sert que de ses neurones et jamais de ses paroles. Pourtant, je suis aussi très doué de mes mains vous savez. J'ai toujours été quelqu'un d'assez manuel. Des cabanes, j'en ai construit des paquets, et puis, aujourd'hui je m'amuse avec l'électronique, les matières. Mon frère me trouve trop curieux parfois mais je n'y prête pas trop attention. Vous savez, pour être totalement franc je crois que j'ai toujours été quelqu'un d'assez compliqué à cerner. Non pas que je ne cherche pas à faire d'efforts ou que je souhaite particulièrement me démarquer d'une quelconque manière. Mais les gens m'ont toujours mis assez à l'écart. Et je crois que je m'en suis servi d'excuse pour ne jamais trop chercher à m'intégrer non plus. J'ai quelques amis proches, évidemment, de longue date, mais je n'ai jamais été de ces gamins populaires qui passent leur temps à aller à des soirées ou à trainer en groupe comme si les couloirs leur appartenait. Je suis de ceux qui décortiquent le monde d'un regard sans forcément chercher à s'y fondre. Être là sans réellement l'être, je suppose.
...
Pour tout vous dire, je ne sais pas vraiment pourquoi je suis là aujourd'hui, c'est d'ailleurs pour ça que je suis arrivé en retard. Je me suis regardé dans le miroir, et puis je me suis posé une simple question : est-ce que tu as réellement envie que les gens mettent un visage sur ton nom ? Te jugent sur ton passé, ton présent, tes actions ? Au fond, je crois que je suis comme tous ces gamins rêveurs, j'aime avoir une certaine emprise sur mon futur, et me dire que je pourrai peut-être un jour devenir quelqu'un. Que cette émission est le parfait levier pour retirer ce voile d'anonymat et prouver au monde que j'existe, que je suis là, pour une fois. Comme vous le voyez, j'ai tendance à un peu trop analyser tout ce qui m'entoure. Est-ce que c'est une bonne raison d'être ici, dites ? De simplement... vouloir exister ? Désolé, vous n'avez probablement pas la réponse à cette question. Ni a aucune d'entre elle d'ailleurs...



dévoile ton potentiel


Au cours d'un prime placé sous le signe des secrets, le Maître annonce à tous les candidats qu'ils ont trente minutes pour aller au confessionnal et buzzer la première idée de secret qui leur vient à l'esprit, au risque sinon de voir trois indices être dévoilés sur leur secret. Décides-tu de jouer le jeu ou pars-tu du principe qu'il y a moins de risques à perdre des indices sur son secret qu'à buzzer sans être sûr de soi ? Attends-tu les bras croisés que l'inévitable se produise ou fais-tu en sorte d'éviter cette issue en tentant le tout pour le tout ? La joues-tu passif ou compétiteur ?
C'est plutôt compliqué comme question, disons qu'il faut voir sous quels critères l'aborder. Par exemple, suis-je déjà avancé dans la recherche aux secrets, ai-je commencé à chercher ou au contraire est-ce que depuis le début, je suis à la traine et n'ai pour ainsi dire aucune idée ? Pareil. Est-ce que mes relations avec les candidats sont assez poussées pour tenter de trouver un secret, ou est-ce que je suis classé comme étant l'une des personnes à abattre, et donc tout le monde est à la recherche de mon secret. Je ne sais pas trop quoi vous répondre. Ce que je peux vous dire cependant, c'est que je n'ai jamais été très bon pour prendre des décisions. Et en l'occurrence, dans votre scénario, je manque de beaucoup de données pour faire un choix. (...) Mais à la vue de la tête que vous me tirez, cette conclusion n'a pas l'air de vous enchanter particulièrement, du coup je devrais peut-être en tirer moi-même les détails... Alors. Laissez moi replanter le décor de cette question !

Nous en sommes à la cinquième semaine de compétition, et je suis plutôt à la ramasse niveau secrets, pas franchement d'idée sur qui que ce soit, cependant je sais que beaucoup ont déjà des indices sur le mien. Ma cagnotte n'est pas forcément en état critique, parce que je suis du genre économe du coup je pense que dans ce cas là, j'opte plutôt pour buzzer, histoire de sauver mon secret. De toute façon, que je buzze un truc stupide ou non, ça ne changera pas le fait que je passerai pour un abruti au quotidien, alors soit.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de certains de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes plus grands adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Hm... Je pense un peu des deux. Ça doit peut-être vous paraitre étrange comme solution mais imaginez cela :
Je suis quelqu'un d'assez observateur, alors quel est le meilleur moyen d'après vous de trouver une carte de ce genre sans faire le moindre effort ? C'est assez simple selon moi... Il suffit d'observer où les candidats ont déjà cherché pour ne pas refaire la même erreur qu'eux. Collaborer indirectement avec eux, si vous voyez ce que je veux dire. Maintenant il y a toujours une possibilité qu'ils trouvent celle-ci avant moi, du coup il faudrait que je m'arrange aussi pour ne pas qu'ils aient quoi que ce soit à me reprocher... Je ne sais pas... c'est compliqué votre question.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu des deux boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra automatiquement. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination d'office, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Là encore tout dépend de la popularité de chacun. Je pense tout de même que j'essaierai de sauver ma place... Je veux dire, peut-être ferait-il la même chose, non ? Après tout nous entrons seuls ici. Si je sais, de par toutes les données récoltées que l'un est plus en danger que l'autre, peut-être que je lui donnerai l'immunité, ou peut-être pas. En vrai, tout dépendrait aussi des nominés d'offices en face également. Vous en avez marre de moi, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Dim 10 Juin - 0:00


Vous avez découvert un peu plus tôt dans la soirée le nouvel environnement de jeu, et vous n'ignorez à présent plus que cette onzième saison se déroulera non pas sur la terre ferme, mais sur la mer, à bord d'un grand bateau qui deviendra sous peu votre nouvelle maison. C'est sûr, cela fait rêver mais vous n'avez encore rien vu. Le bateau en lui-même risque de vous impressionner fortement, mais je me dois de revenir sur les fameuses cabines dont je vous ai brièvement parlé tout à l'heure. Je vous ai quand même donné une information capitale à leur sujet : elles seront concernées par le fameux système de méritocratie dont vous avez déjà entendu parler ce soir - si vous avez un peu suivi. Les points que vous gagnerez en faisant preuve d'investissement au sein de l'aventure ne vous serviront pas uniquement pour la banque, ils détermineront également le degré de luxe auquel vous aurez droit par rapport aux cabines.

En somme, un candidat pleinement investi dans l'aventure aura plus de chances de résider dans l'une des plus belles cabines du bateau, à l'inverse un candidat rasant les murs et ne participant à rien risquera fortement de se retrouver dans une cabine beaucoup plus modeste. Car après tout, pourquoi ne pas récompenser jusqu'au bout celles et ceux qui s'impliqueront vraiment cette saison ? Une belle cabine, je pense que personne ne cracherait dessus, quand même. Les cabines sont ainsi réparties sur cinq ponts, les ponts supérieurs se composent des cabines les plus luxueuses.. et à mesure que l'on descend sur le bateau vers les ponts inférieurs, croyez-moi, on perd littéralement en luxe et en confort.

Une autre nouveauté par rapport aux saisons précédentes : cette saison, vous ne conserverez en principe pas votre camarade de chambre plus d'une semaine (2 irl). Car à chaque prime une nouvelle répartition des cabines sera dévoilée, en fonction des points accumulés par les candidats à partir du dernier prime. De quoi faire ainsi tourner les candidats sur les différents ponts en fonction de leur investissement semaine après semaine, et vous permettre aussi de diversifier vos liens pour ne pas tomber dans la routine. Mais si vous conservez un bon niveau d'investissement tout au long de la saison, vous pourriez très bien ne jamais quitter les ponts les plus luxueux. C'est tout ce que je vous souhaite en tout cas.

Pour la première répartition des cabines, votre investissement et vos points vont déjà compter puisque les candidats ressortis des castings avec le plus de points vont automatiquement hériter des plus belles cabines. Ainsi, les candidats figurant dans le top 8 de la course aux points seront répartis sur les deux plus beaux ponts, quant aux autres candidats, ils seront répartis aléatoirement (par tirage au sort) sur les ponts restants. Vous découvrirez la répartition complète des cabines dans un instant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]   Dim 10 Juin - 0:10



C’est avec une grande satisfaction que j’ai pu constater votre enthousiasme autour de la course aux points qui s'est déroulée durant toute la période des castings. Ces quelques semaines d'habitude si ennuyeuses m'ont alors presque paru divertissantes, et ce en raison de l'implication de beaucoup d'entre vous. J'ose espérer que c'est de bon augure pour la suite, et que vous ne perdrez pas cette fougue qui me ferait presque regretter mes plus jeunes années...

Mais trois d'entre vous se sont démarqués et ont fait preuve d'une implication à toute épreuve. Je tiens donc à féliciter Phil (Laurie) qui arrive largement en tête de ce classement avec pas moins de 1981 points. Le second n’est autre qu’Ugo (Charlotte) qui n’a pas démérité avec tout de même 1612 points. Enfin, Heather (Maxime) arrive troisième et ferme la marche de ce podium avec 830 points.

Qui dit challenge et investissement, dit forcément récompense. Car ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace, je sais pertinemment que vous attendiez avec impatience de savoir ce que vous avez bien pu gagner. Je ne vais donc pas faire durer le suspense, les récompenses sont au nombre de trois :

- Une escapade à bord d'un petit bateau à moteur avec déjeuner à bord, pour vous et le candidat de votre choix.
- Le droit à -50% sur l'un des avantages de la banque à utiliser une fois et à condition de réunir suffisamment de points.
- un indice sur le secret du candidat de votre choix.

Ces trois prix sont à réclamer à moi-même au moment que vous jugerez opportun. Attention toutefois, si vous vous faites éliminer avant d’avoir pu l’utiliser, votre avantage sera perdu.
Phil étant arrivé en tête, il sera le premier à choisir et bénéficiera donc de la récompense qu’il préfère. Ugo pourra quant à lui jeter son dévolu sur l’une des deux restantes, et Heather devra se contenter de la dernière.


@Phil, quelle récompense préfères-tu ?
IL EST DEMANDÉ DE RÉPONDRE
AU PLUS VITE, SANS RP.



Revenir en haut Aller en bas
 

PRIME D'OUVERTURE, S.11 - [09/06 - 19H30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Premier prime (13/05 - 19h30)
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Le plateau des primes-
Sauter vers: