hela ♆ dimanche vers 14h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: hela ♆ dimanche vers 14h   Dim 10 Juin - 4:17


ft. Beth

Techniquement Eben, c’est pas ce qu’on peut appeler un candidat lambda. Y’a qu’à le voir se dandiner avec ses claquettes Gucci et sa chevelure dorée dans le bateau de William pour comprendre qu’il est pas tellement dépaysé le mec. La mer, les bateaux de luxe, les soirées, l’alcool et les nanas bien bonnes en bikinis c’est un peu sa routine alors il est pas aussi impressionné que tout le monde. Et en seulement deux jours, il a déjà des repères solides pour pas se perdre. La veille, avant de se pieuter dans sa cabine qui pue le luxe, il a bien repéré le Johnny rockets, un restaurent où il glande souvent à LA avec ses potes aussi baraqués que lui. Eben, malgré toute son oseille, c’est un type qui préfère coloniser les restaus low cost style in-n-out plutôt qu’un restau pour pingouin où on sert de la crevette et du caviar, parce que déjà il aime bien l’ambiance cosy et de deux, niveau quantité c’est assez convenable pour ce qu’il ingurgite quotidiennement. Eben, avec son presque deux mètres et ses 95 kg de muscles, il mange pas de la laitue ou des fruits comme tout le monde, non. C’est pas un herbivore, mais plutôt un gros carnivore qui préfère de la viande bien rouge et saignante, voir des burgers bien gras et hyper condensés quand il s’agit de péter les calories de son cheat day. Alors à le voir commander deux grilled chicken breast et un rocket chili dog supplément sauce barbecue, avec le paquet de frite et la boisson 1L qui va avec, on se demanderait presque s’il est humain, mais lui il s’en tartine un peu le fion et déguste son menu dans le calme, parce-qu’il aime bien manger solo tout en papotant avec la serveuse qui lui sert à chaque fois un verre de soda. D’ailleurs quand il lève les yeux pour tomber sur une candidate, @beth, il se rappelle qu’il a pas encore enclenché un embryon de conversation avec les autres, du coup il l’invite à venir se joindre à lui en tapotant de façon bruyante le siège rouge à ses côtés. Viens poser tes petites fesses par ici ma toute belle, un peu de compagnie pendant qu’il casse-dalle son cheat meal ne serait pas de refus « salut frangine » il esquisse un sourire, lui adressant un clin d’œil presque naturel « c’est toi la prof, pas vrai ? » il oublie pas son sandwich alors il replonge sa barbe dedans avant de la mater à nouveau. Il en est sûr, c’est bien elle la professeur en je ne sais quoi mais ce qu’il comprends pas, c’est ce qu’elle peut bien foutre ici. C’est vrai, c’est pas très bling bling comme métier, on en retrouve presque jamais dans une télé-réalité donc il se demande un peu ce qu’elle vient faire dans un environnement qui n’est certainement pas le sien « t’es une prof de quoi au juste ? » Eben est de nature curieuse, il serait pas contre le fait de découvrir les autres un peu plus maintenant que l’aventure a commencé, alors il fait semblant de s’intéresser à elle. Exercice obligatoire après tout. « tu comptes commander quelque chose ? » si la gonzesse est perdue il pourrait l’orienter vers tel ou tel burgers. À force de manger de la merde, il est même devenu expert en JR alors elle a qu'à demander. En plus il est très serviable, hm.

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 582
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: hela ♆ dimanche vers 14h   Dim 10 Juin - 22:32


hela
@Eben

C’est bien beau de passer une matinée relax, à observer la mer et à profiter de l’air iodé, il faut penser, à un moment donné, à avaler quelque chose. Le thé que j’ai bu ne suffira pas à me faire tenir la journée, alors je me décide à quitter mon petit nid confortable et à explorer le bateau pour la première fois en quête des espaces de restauration. Je veux faire un tour de repérage avant de m’installer quelque part, pour avoir une idée de ce qui m’attend pour cette aventure.
Mes pas me mènent devant le Johnny Rockets. Ah ben bravo Beth, de tous les endroits que tu aurais pu choisir de visiter, il faut que tu tombes sur le restaurant de burgers. Tout gagné.
A peine entrée, un candidat m’invite à prendre place à ses côtés. « salut frangine » Entre sa chevelure digne de Jesus et son déjeuner pantagruélique, je ne sais plus où donner de la tête. « Bonjour ! » Mon langage est moins coloré que le sien, mais c’est loin d’être une exception, je vis au milieu d’adolescents, il ne faut pas l’oublier. « c’est toi la prof, pas vrai ? » Je m’installe sur la chaise qui lui fait face et réponds : « C’est moi, la prof. Beth. Même si je crois ne pas être la seule ! » Une certaine candidate, Heather peut être ?, un peu plus âgée que moi, enseigne une matière un peu plus artistique, il me semble. « t’es une prof de quoi au juste ? » « Biologie, dans un lycée de Londres. Et toi, tu fais quoi ? » J’ai un peu honte, parce que j’ai l’impression que tous les candidats que j’ai rencontrés sur le bateau ont une notion plus ou moins vague de qui je suis. Ils se souviennent d’une chose au moins, mon prénom par exemple… Je suis une bien plus mauvaise élève, et j’ai oublié une bonne partie du prime d’ouverture. « tu comptes commander quelque chose ? » Je me souviens alors que j’étais venue pour déjeuner, et regardes autour de moi avant de lui dire, un peu résignée : « Je crois qu’il n’y a rien pour moi ici. Je ne mange pas de viande… Si ? »

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: hela ♆ dimanche vers 14h   Lun 11 Juin - 7:53


Eben, on vient de le parachuter dans une communauté hétéroclite hyper variée, c’est vrai, et il a pas de soucis avec ça, mais quand il apprend par exemple que y’a certaines candidates qui jeûnent toute la journée et s’abstiennent de manger jusqu’à une certaine heure, il arrive pas à comprendre ou assimiler le concept. Tout simplement parce-que ça lui est très étrange comme idée. Lui, religion ou pas il peut pas s’abstenir de manger. C’est limite impossible et il a pas souvenir que s’est déjà arrivé une fois dans sa vie. D’ailleurs ça fait quatre ans maintenant qu’Eben mange au minimum six repas par jours. Ça fait partie de sa diète de champion confirmé et son corps s’est adapté à ce rythme maintenant. Il peut plus faire marche arrière. Six repas fractionnés toutes les 2/3 heures, pour lui c’est le minimum chirurgical. C’est même un truc vital. Il a besoin de se nourrir pour maintenir sa masse musculaire sinon il commence à fondre et perdre en muscle, et si il perd du poids alors il est pas d’humeur en général, et c'est pas bon pour les gens autour de lui. Mais ici, dans cette aventure, et avec la nourriture à gogo, il est aux anges. Entre le johnny rockets pour ses reboots glucidiques et les différentes places où tu peux te servir de la bouffe healthy à volonté, il a pas à se plaindre. D’ailleurs si Eben venait à évaluer ce batelet, il mettrait un bon 8/10 à la nourriture, un 5/10 aux lieux, un 9/10 à la propreté mais seulement un 2/10 pour les gonzesse de l’aventure, parce-que c’est pas vraiment ça cette saison, mais bon ça c’est une autre histoire. La professeur, elle, elle récolte un 3/10, parce-qu’elle est taillée comme une tige de canne à sucre et lui, ça l’excite pas trop les silhouettes longilignes de ce genre. Mais elle est un poil au dessus de la moyenne qu’il a établi dans son cône alors c’est déjà ça, au moins « ah bon y’a qui d’autre encore qui s'est perdu avec toi ? » il la chambre avec son sourire de ptit merdeux, mais plus sérieusement, il sait pas, parce-qu'il a zappé pas mal d’infos durant la soirée d’ouverture et ça explique pourquoi il est autant paumé à ce stade du jeu « ravi de faire ta connaissance, Beth » il ricane avec son rire de gros crâneur et mange une bonne bouchée de son sandwich. Prof de biologie, tiens. Il fait mine d’être surpris, même si au fond il s’en bat les couilles à un point pas possible, mais ça l’amuse parce-qu’il est vraiment pas habitué à discuter avec des profs. Déjà parce-qu’il a pas que ça à foutre non plus et de deux, c’est pas comme s’il pouvait avoir des points en commun avec un prof. Niveau conversation ça aurait donné le vide complet à l’extérieur, mais ici, c’est une autre histoire. Il est obligé de taper la convers’ avec elle et faire semblant de s’intéresser à sa life alors il pousse dans ce sens, gros sourire au coin de ses lèvres. « moi je fous rien de spécial » techniquement, Eben, il est au chômage. Il a du fric, des investissements par-ci et par-là, des sociétés écrans un peu partout dans le monde, des comptes en banque ouverts sous son nom et celui de son ex-femme, mais pas de job à proprement parler. Ah si, il a un compte instagram qui lui rapporte 150 000$ par mois, mais il sait pas si ça compte comme un métier. Il a une marque de vêtements de sport aussi et l’usine de confections qui va avec, une enseigne bien connue de suppléments alimentaires, des boites de nuit éparpillées un peu partout dans les trois villes qu’il fréquente le plus, une chaîne de salle de sport en Afrique du sud, des hôtels dans les îles qu’il a acheté lui-même, un titre de co-fondateur d’une entreprise biochimique qui pèse déjà des milliards, mais pas de diplôme. Alors va comprendre la putain de couille dans tout ce bordel. « à vrai dire j’ai même pas fait d’études, pour te dire » il se prend une autre grosse bouchée qui déforme un peu sa bouche, et poursuit sur la même lancée « biologie genre … t’enseignes aux mômes l’accouplement des grenouilles entre elles et des trucs comme ça c’est ça ? » il a aucune idée Eben, de ce que ça peut bien être comme spécialité. Lui ce qu’il sait, c’est que c’est un délire avec des cellules alors ça l’amène à lui poser une autre question « du coup c’est quoi ton histoire ? » genre « comment t’as fini par atterrir ici, avec nous ? » dans cette aventure, avec des gars comme lui. C’est clair qu’elle s’est perdue, et qu’elle est hors contexte, mais Eben, ça le dérange pas. Il aime bien les trucs qui sortent un peu du cadre général. « Tu manges pas de viande !? » Eben, il se demande comment les gens comme elles peuvent pas ingurgiter de la viande, mais au fond ça le surprend pas tant que ça. Une biologiste qui bouffe des plantes, l’image commence peu à peu à se constituer. « Si t'inquiète, y’a les salades genre … SERVEUSE ramène tes jolies fesses par ici et rapporte à la frangine une Green Salad » qu’il balance avec sa spontanéité légendaire à la serveuse avec qui il a eu tout le temps de sympathiser avant l’arrivée de Beth « Elle s'appelle Barbara et tu vas voir frangine, elle va te ramener un bon bol de salades vertes que tu pourras prendre en photo pour ton réseau social si tu veux » ouais, avec le hashtag nourriture healthy etc etc « y’a aussi des sandwichs au thon si tu veux … en fait le thon ça passe ou bien lui aussi tu le bouffes pas ? »

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 582
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: hela ♆ dimanche vers 14h   Mer 13 Juin - 0:34

hela
@Eben

« ah bon y’a qui d’autre encore qui s'est perdu avec toi ? » Etrange comme il exprime ici exactement la pensée que j’ai eue en découvrant le portrait de Heather. Je trouvais déjà cela assez fou qu’une prof se soit retrouvée au milieu de cette émission, mais deux c’est assez inattendu. Et si on compte Phil qui est coach sportif auprès d’adolescents, on explose tous les records.  « Elle s’appelle Heather je crois… » Je n’ai pas encore eu l’occasion de vraiment discuter avec elle, pourtant je crois que c’est l’une des candidates dont je suis le plus proche en terme d’âge. C’est vrai que je suis entourée de gens plutôt jeunes… A quoi m’attendais-je, aussi ? « ravi de faire ta connaissance, Beth » Je souris avant de répondre :  « Mais de même… Oh je suis désolée, je crois que je ne me souviens plus de ton nom… » Assez peu élégant, je dois le dire, mais je n’avais aucune échappatoire. Je ne m’étends pas vraiment sur mon métier ou ma matière parce que j’ai compris, avec le temps, que si je peux en parler des heures durant, ils sont finalement assez peu à se soucier de ce que je raconte. « moi je fous rien de spécial » Je peine à masquer ma surprise.  « Comment ça tu fais… rien ? Même si tu ne travailles pas, tu fais des choses j’imagine, quand même ? » J’ose espérer qu’il me dise oui. Je ne pourrais imaginer être oisive et ne rien faire de ma vie. Aucun enjeu, aucun objectif… Rien que d’y penser, je suis profondément angoissée. « à vrai dire j’ai même pas fait d’études, pour te dire » Je hausse les épaules et réponds immédiatement.  « Oui, mais ça, ça ne veut rien dire. » Il y a plein de gens qui n’ont pas fait d’études et qui réussissent très bien dans leur vie. Ou qui ne réussissent pas du tout d’ailleurs. Mais ils font des choses, quoi. « biologie genre … t’enseignes aux mômes l’accouplement des grenouilles entre elles et des trucs comme ça c’est ça ? » Je pouffe de rire en répondant :  « Des trucs comme ça, comme tu dis. Pour être honnête on parle presque plus de plantes que du reste, un peu moins excitant, n’est-ce pas ? » Enfin pas pour moi, mais c’est une autre histoire. Je suis absolument fascinée par ce que des végétaux dénués de conscience sont capables de faire, si je puis dire. « du coup c’est quoi ton histoire ? comment t’as fini par atterrir ici, avec nous ? » Ah. La question à un million. Je le regarde, l’espace de quelques instants, alors que je décide de ce que je m’apprête à lui dire.  « Disons que la version courte c’est que mes amis pensent que ma vie est trop ennuyeuse et que je ne sais pas m’amuser, alors ils m’ont envoyée ici pour que je me dévergonde un peu… Ils n’ont pas tort, mais je suis un peu perdue, je te l’avoue. » Je m’arrête un temps avant d’ajouter :  « Et toi ? Tu m’as l’air bien plus dans ton élément sur ce bateau. » C’est l’euphémisme de l’année. Mais je crois que même un chat serait plus dans son élément, au milieu de cette immense étendue d’eau, que moi.
Je l’écoute commander une salade pour moi. On est là bien loin des comportements que j’apprécie. Je suis quand même capable de demander à la serveuse ce que je veux. Mais je ne dis rien, comme d’habitude, au fond. Sa remarque sur les réseaux sociaux ne passe cependant pas, et j’interpelle la serveuse à mon tour, après avoir jeté un rapide coup d’œil aux menus :  « S’il vous plait ?  Un black bean burger et des cheese tots, plutôt. Pas de salade, merci. » Je n’ajoute rien en direction du candidat. Il comprendra ce qu’il voudra, ou pourra. « y’a aussi des sandwichs au thon si tu veux … en fait le thon ça passe ou bien lui aussi tu le bouffes pas ? » Partagée entre la lassitude de devoir m’expliquer à chaque fois et la pleine conscience que je l’ai un peu provoqué aujourd’hui, je réponds :  « Disons que tout ce qui nécessite d’être tué pour être mangé, ce n’est pas pour moi. Donc oui, toutes les viandes, tous les poissons, les fruits de mer… » D’ailleurs pourquoi les appelle-t-on ‘fruits’, le mystère est entier.

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: hela ♆ dimanche vers 14h   Mer 13 Juin - 22:47


Apparemment Heather, c’est la deuxième prof du game. Et là il se rappelle que oui, avec l’âge, c’est plausible, et qu’elle lui a certainement glissé cette information durant leur première nuit passée ici. Ça a beau être sa coloc, il sait encore rien d'elle, parce-que Eben, il est pas très doué pour retenir les informations et ça va grave l’handicaper dans la chasse aux secrets par exemple. « ah ouais tu parles de ma coloc ? c’est bon, je visualise qui c’est » il se tourne vers Beth avec son sourire légendaire, le burger à proximité de sa barbe « vous vous entendez bien ? » il laisse planer un léger doute, avant d’enchaîner, ne pouvant retenir son rire macho de merde « ça serait ton genre, pas vrai ? » il ricane avant de mâcher son sandwich. Eben, il était peut-être à l’ouest, hier soir, mais il a pas raté les meilleures infos qui te rentrent dans le crâne pour ne plus jamais le quitter, et il est bien au courant de l’orientation sexuelle de cette gonzesse. Eben, il se faisait sacrément chier à cette soirée d’ouverture, c’est peu de le dire, mais il était assez en alerte pour capter ce genre d’informations qui réussissent quand même à contourner son pare-feu hyper solide. Les gens sur qui il a apprit des tas de choses étaient surement ceux qui sortaient du lot, mais aussi ceux sur qui il ne pensait pas qu’il allait se pencher dans cette aventure. Cette prof, sans ce détail, elle lui aurait inspiré que dalle. C’est sûr. Parce-qu’elle est loin de le faire bander avec sa plastique basique, et son monde est assez loin du sien. Alors en soi, qu’il ait suivi sa présentation du début jusqu’à la fin, ça ressemble vachement à un sacré compliment, surtout le connaissant. Elle devrait limite commencer à décoller et se sentir quelque chose, mais au lieu de ça cette conne ne se rend même pas compte de ce privilège d’avoir réussi à capter l’attention d’un type comme lui, peu intéressé généralement par les autres et habitué à se taper le caviar en matière de nanas. « ça commence par un E » première énigme de la saison. A vrai dire, Eben il s’en tape. Il est là en mode je m’en foutiste complet alors il mesure pas trop ce qu’il raconte. Il se contente juste d'être l'un de ces gars qui l’a impressionné par le passé avec sa façon de parler et aborder les autres, parce-qu’au fond, Eben il a pas de personnalité. C’est qu’un bricolage de plusieurs traits de caractères qu’il a recueilli par-ci et par-là de son expérience avec certaines fortes personnalités, alors il lui arrive d’être complètement lunatique. « oublie ça, frangine » il esquisse un sourire au coin, loin de lui l’envie de s’étendre sur ça. Sa vie privé ressemble déjà à un gros bordel alors s’il fait des choses, surement, c’est inéluctable même, mais il suffi de plonger une dizaine de minutes dans son profil instagram pour comprendre en quoi est faite sa vie, alors il voit pas trop l’intérêt d'en parler. Beth, elle a l’air clairement de pas savoir ce qu’il a pu bien foutre de sa life, ou même ce qu’il post alors ça l’amuse, au fond. Mais il veut pas en parler, surtout pas avec elle alors il se braque et se contente de manger son sandwich. « t’as raison ça veut rien dire » Eben, on pourrait croire qu’il est nombriliste comme gars, mais au fond, il préfère plutôt mettre l’accent sur la vie des autres que sur la sienne. Il estime que sa vie a lui est déjà assez mise en lumière comme ça pour en remettre une couche, alors il demande ce qu’elle peut bien foutre, elle. Il a une vague idée, mais il pige rien dans le domaine parce-qu’il a jamais mit les pieds dans un cours de biologie avec son taux d’absentéisme insolent. Il a au moins le mérite de la faire rire, ce qui est déjà pas mal. « Les plantes ? tu leurs enseignes l’accouplement des plantes entre elles ? » Eben, c’est pas une lumière en botanique. La photosynthèse pour lui c’est que le blaze d’une attaque Pokémon, alors il est quand même surpris d'apprendre ça. Il fait mine de lever la main pour prendre la parole et, à ce moment si elle veut, elle peut commencer à croire qu'il se fout de sa gueule, oui. Elle peut. « pour le coup professeur, ça se passe comment au niveau des plantes ? Genre c’est comme avec les humains ? Ils ont des queues et des trous aussi ou c’est quoi le délire ? » ça le fait marrer tout seul, de s’imaginer des fleurs entrain de s’enculer réciproquement, mais il se doute bien que l’image qu’il a dans le crâne n’est pas forcement ce qui se fait enseigné dans les amphithéâtres. Son double lumineux, lui, encore plus sérieux et charismatique, il sait que c’est l’étamine qui sert à polliniser le pistil, mais il aime bien faire le pitre pour qu’on le sous-estime assez. Elle lui explique comment elle a atterri ici, et ça le surprend de moins en moins. A croire que c’est la saison des gens qui sont pas venu de leur plein gré. « et toi tu penses que ta vie est ennuyeuse ? » elle la voyait pas venir, celle-là ? « moi je me sens bien ici, c’est vrai. Mais je suis quand même déçu » Par quoi ? On sait pas encore, mais il mime un petit air déçu avec sa tronche solaire, et il lui commande une salade qu’elle décide d’ignorer. Et il comprend pas. Eben sur le coup, il comprend pas ce qui vient de se passer, mais il abandonne l’affaire parce-qu’il est loin d'être quelqu'un qui se prend la tête avec ça « ah donc manger des plantes tu considères pas que c’est la même chose ? Une plante ça ne nécessite pas d’être tuée ? » wtf c’est quoi cette logique bidon ? C’est une prof en plus, une prof de biologie qui étudie à longueur de temps des organes vivants, mais les bouffer eux, c’est pas du meurtre, non. Ok. C'est une prof après tout, alors elle doit savoir mieux que lui, hm, alors il oublie et préfère se concentrer sur son deuxième burger. Mais quand même, il faut être sacrément con pour s'interdire des plaisirs comme ça ...

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 582
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: hela ♆ dimanche vers 14h   Jeu 21 Juin - 1:07

hela
@Eben

Il finit, visiblement, par se souvenir de l’existence de Heather, sa colocataire, de surcroit. Je crois que j’aurais été vexée d’avoir été oubliée de la sorte, mais ma foi, ce qu’elle ne sait pas ne pourra pas la toucher. « vous vous entendez bien ? » Je hausse les épaules avant de répondre :  « Je ne la connais pas bien, on a fait que se croiser. » Je m’arrête avant de dire que, à priori, nos deux caractères ne sont pas vraiment compatibles. De ce que je sais d’elle, de ce que j’ai pu retenir des portraits du premier prime, nous ne sommes pas vraiment faites pour nous entendre. Mais enfin, je laisse la porte ouverte, qui sait, nous finirons peut être par être les meilleures amies du monde. Mais permettez-moi d’en douter. « ça serait ton genre, pas vrai ? » Je lève les yeux au ciel. Evidemment, je l’attendais la première blague lourdingue sur ma sexualité. Ca ne m’étonne que peu qu’il soit le candidat à la faire. Plutôt que l’indignation, je choisis de répondre tout de même à sa question, en coupant court à la conversation. Ce sera plus efficace.  « J’ai pas de ‘’genre’’, comme tu dis. » Je me mords la lèvre, avant de finir par ajouter, sans pouvoir m’en empêcher :  « Mais il ne suffit pas que ce soit une fille, pour qu’elle me plaise. » Si on prend l’exemple de Heather en particulier, il serait totalement fou de nier qu’elle est une femme attirante, en toute objectivité. Mais ce n’est pas pour ça que je souhaite que ça aille plus loin. Je ne suis pas quelqu’un de très… sexuel, de toutes les façons. Pas que ça ne m’intéresse pas, ça n’est simplement pas dans mes priorités.  « Tu as peur de la concurrence ? Elle partage déjà ta chambre, tu as une longueur d’avance…» Je prononce ces mots, taquine, dans l’espoir de m’affranchir de ce sujet de discussion qui me met plutôt mal à l’aise. Il essaye ensuite de me faire deviner son prénom, mais ce n’est clairement pas quelque chose qui fonctionnera avec moi. « ça commence par un E » Je soupire avant de lui dire, coupant court à ses maigres espoirs :  « Même pas la peine d’essayer, je jouerai pas à ça. » En plus, à tous les coups il a un nom bizarre. Si encore il s’appelait Edward, peut-être pourrais-je avoir une chance de deviner, mais c’est probablement un nom incongru, si possible avec des accents et des doubles voyelles imprononçables. Les échanges finissent par glisser vers nos vies respectives et plus particulièrement nos métiers. Enfin, le mien surtout, vu qu’il m’apprend qu’il n’exerce aucune profession. Il semble étonné de me savoir enseigner la biologie, à croire qu’il ne sait pas ce que c’est. Pourtant, aux dernières nouvelles, c’est une matière obligatoire… « Les plantes ? tu leurs enseignes l’accouplement des plantes entre elles ? pour le coup professeur, ça se passe comment au niveau des plantes ? Genre c’est comme avec les humains ? Ils ont des queues et des trous aussi ou c’est quoi le délire ? » Je peine à masquer la surprise sur mon visage et ose espérer, du plus profond de mon être, que c’est une plaisanterie.  « Tu veux ruiner les heures de cours que je me tue à faire, c’est ça ? » Les abeilles, le pollen, tout ça, ça ne lui dit rien ? Je pense qu’il me fait marcher, le contraire est tout bonnement impossible. « et toi tu penses que ta vie est ennuyeuse ? » Je hausse les épaules. Tout est une question de point de vue.  « Moi, j’aime l’ennui. C’est confortable, c’est tranquille. » Alors oui, ma vie est peut-être ennuyeuse, mais elle me plait bien telle qu’elle est. Toutefois, si je n’avais pas cru que certains aspects pouvaient être améliorés, je ne me serais très certainement pas déplacée pour les castings. « moi je me sens bien ici, c’est vrai. Mais je suis quand même déçu » Je hausse un sourcil.  « Tu aurais souhaité plus, ou moins, de luxe ? Ou bien c’est nous autres, candidats de la plèbe, qui ne te plaisons pas ? » Autant je comprends qu’on puisse se sentir mal à l’aise, dérouté, mais déçu c’est un bien grand mot tout de même… Finalement, et comme je m’y attendais, je regrette d’avoir abordé le sujet de mon régime alimentaire. Je sais que j’ai environ une chance sur deux pour que ça dégénère, et j’aurais du me méfier de l’énergumène qui se tient en face de moi. C’était certain que ce serait pour ma pomme…« ah donc manger des plantes tu considères pas que c’est la même chose ? Une plante ça ne nécessite pas d’être tuée ? » C’est donc en soupirant que je réponds, lasse :  « Fais pas semblant de pas comprendre. Tuer une carotte et un poulet, c’est pas pareil. Les deux sont vivants, mais la carotte n’a pas de conscience, c’est pas un être, vivant. » Je n’irai pas plus loin sur ce sujet. A quoi bon ? Je plante mes yeux dans les siens avant de poser une question, la première qui me passe par la tête :  « C’était quoi ta matière préférée à l’école ?» Je dirais sport, à tout casser. Mais je peux me tromper…


_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
 

hela ♆ dimanche vers 14h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vers la cité volante du nord
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: RESTAURANT JOHNNY ROCKETS-
Sauter vers: