disparate youth - mercredi 15H15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: disparate youth - mercredi 15H15   Dim 10 Juin - 11:35


S’il y a bien une chose que je regrette présentement, c’est d’avoir prétendu que le bateau allait très vite nous faire tourner en rond. Comment s’ennuyer ici alors que tu as plusieurs ponts, des dizaines d’endroits où te cacher et des tonnes de couchages à essayer pour comparer le confort des différentes cabines. Non, vraiment, j’en ai pour au moins six semaines de découverte, d’ici là… Dieu seul sait où j’en serais et si j’aurais encore l’opportunité de fouler les sols du bateau. J’ai tellement de petits détails à assimiler, certains ont l’air insignifiants à première vue, il y a pourtant tellement à faire : Prendre ses marques au milieu de tous ces endroits qui sont aussi formidables qu’immenses pour quelqu’un qui débarque de partout et de nulle part à la fois, se lancer à la chasse aux secrets pour mettre le doigt sur les meilleurs secrets pendant qu’ils sont tous inconnus au bataillon, repérer des profils pouvant potentiellement matcher à mon propre tempérament pour m’offrir une place de choix du côté de la love machine, sympathiser avec quelques camarades et enchainer les soirées à leurs côtés... Espérons qu’ils soient fêtards, manquerait plus que je me retrouve à côtoyer des vieilles âmes attirées par le cocooning, les jeux de société, le pisse-mémé à la menthe et les plaids. Rien que d’y penser et j’en ai des boutons plein le visage. J’suis plutôt du genre aventurier, à vouloir défier tout le monde comme si j’étais au milieu d’un jeu vidéo nouvelle génération et enchainer les découvertes plus hallucinantes les unes que les autres. Pour l’heure, j’accepte de mettre la pile électrique sur off pour profiter de l’un des endroits qui, je le sais, risque fort de devenir mon préféré : les bassins aquatiques. Logique non ? Avez-vous vu toutes ces petites cabanes, avez-vous jeté un coup d’œil à cet immense bassin ? Il y a de quoi se faire tellement plaisir, prendre son pied en tentant quelques figures… J’en suis déjà tout excité, serré dans un maillot de bain moule burnes au possible. J’crois qu’il a rétréci au lavage, le con. J’ai déposé ma serviette sur un transat, non loin d’ici, avec une bouteille d’eau, un paquet de chips à dévorer goulument et un matelas gonflable sur lequel me prélasser si je parviens à grimper dessus sans prendre de gamelles à répétition. J’suis pas très doué sur l’eau, contrairement à Jésus... Moïse... J'sais plus. Je repère une camarade qui barbote dans la piscine et lui lance, tout content, ce matelas gonflable sur lequel je compte bien élire domicile à défaut de glisser sur un toboggan. « Tu peux me tenir le matelas pendant que j’essaie de m’allonger dessus ? Je vais trop galérer sinon et j’suis vraiment pas doué pour ça ! » C’est dans les moments comme ceux-là que je suis censé être hyper sociable, me présenter, tout raconter de ma vie, tout ça non ? « Moi c’est Chaim, by the way. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 581
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: disparate youth - mercredi 15H15   Dim 10 Juin - 23:30


disparate youth
@Chaim

Je trouve cela éblouissant de pouvoir se baigner dans une eau claire à la température absolument parfaite tout en ayant une vue imprenable sur l’immensité de l’océan. Après avoir barboté pendant un temps, je m’installe contre la paroi de verre, au plus près de la mer et observe, rêveuse, les vagues et l’horizon. C’est peut-être à ce moment précis que je prends conscience de la chance que j’ai d’être ici, maintenant, et en vie. 4 jours que je suis sur ce bateau et je n’ai cessé de me sentir mal à l’aise, cessé de me répéter que je n’avais rien à faire ici et que ce monde n’était pas pour moi. C’est vrai, absolument aucune raison de le nier, mais ce n’est pas non plus une excuse valable pour ne pas m’en saisir et en tirer le meilleur. A cette seconde, je décide de faire mon maximum pour honorer mes promesses, qu’elles aient été faites aux agents de castings ou à mes amis, et de profiter de cette expérience.

En entendant un candidat s’approcher, il semble naturel, au vu de mes bonnes résolutions, que je choisisse de m’approcher et d’être sociable plutôt que de rester dans mon coin, tranquille. « Tu peux me tenir le matelas pendant que j’essaie de m’allonger dessus ? Je vais trop galérer sinon et j’suis vraiment pas doué pour ça ! » Je m’approche encore davantage, à coup de brasses peu gracieuses, et réponds d’une voix chantonnante : « J’arrive ! » J’attrape du bout des doigts le matelas pneumatique et lui fais un signe lui indiquant que je suis prête. « Moi c’est Chaim, by the way. » « Beth, enchantée ! » Je le regarde s’apprêter à prendre place sur le siège flottant et, prise d’un élan de folie soudain et très étonnant, je décale celui de quelques centimètres, au dernier moment. Fatalité, mon nouvel ami – ou peut-être ennemi désormais – tombe lourdement dans l’eau chlorée éclaboussant tout au passage. A peine sort-il la tête de l’eau, je lui dis, l’air faussement innocente : « Oups ! » Mes yeux se teintent d’une malice que je ne me connaissais pas, qui ne laissent aucune place au doute quant à mon intention.

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: disparate youth - mercredi 15H15   Lun 11 Juin - 16:27

Le programme des prochains jours risque d’être assez peu original, après plus de quarante-huit heures placées sous le signe de la découverte des lieux, la prise de repères et la rencontre d’autres candidatures, je compte clairement profiter pleinement du cadre proposé par la production. Comment cela va-t-il se traduire ? Par un enchainement d’heures de bronzette et de précieuses journées placées sous le signe de la détente. Je compte bien profiter du SPA pour être bichonné, de cette magnifique piscine pour barboter et parfaire la pigmentation caramel de ma peau à l’aide de rayons du soleil qui, je le sais, ne sont jamais vraiment très bon pour le corps. Qu’est-ce qui est bon, de toute manière ? Plus grand-chose. Quand tu vois que même la nourriture semble être compromise par les bactéries, les virus et autres maladies tu te dis qu’il vaudrait mieux se mettre une balle dans la tête directement. J’ai choisi de ne pas m’inquiéter de tous les risques pour préserver cette joie de vivre qui m’anime en permanence. A quoi bon se méfier de tout, à quoi bon être parano alors que tu vas finir par passer l’arme à gauche comme tout le monde. Quitte à mourir tôt, autant avoir profité à fond de la vie, non ? Puisque le soleil nous fait honneur de sa présence, je décide d’avoir recours à la pire tactique au monde pour bronzer plus vite : graisse à traire et matelas à eau qui, je le sais, va me permettre de me faire noircir la peau plus rapidement puisque les rayons du soleil sont attirés par le reflet de l’eau. Conscient de mes faiblesses éventuelles, je missionne une femme dont je ne connais rien, pour le moment, de me tenir le matelas pendant que je grimpe dessus. « Merci… Beth ! » Je m’apprête à m’allonger sur le matelas quand, sans trop comprendre comment ni pourquoi, je me retrouve emporté par le vide et sombre sous l’eau. Je remonte à la surface et toise mon assaillant du regard, neutre. « Trahison, vile personnage ! » Toujours se méfier de l’eau qui dort, you should have known better ! « BOUYAAAAAA » Je m’élance sur elle, plonge au dernier moment pour pouvoir lui attraper les jambes et l’emporter avec moi dans ma chute, sous l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 581
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: disparate youth - mercredi 15H15   Ven 15 Juin - 19:29

disparate youth
@Chaim

Farce accomplie, je cherche les caméras des yeux, l’espace de quelques secondes, pour m’assurer que Nate aura bien une preuve de ma première tentative de lâcher prise. Ce n’est pas encore totalement fou comme action, mais c’est un premier pas, n’est-ce pas ? « Trahison, vile personnage ! » Ce que j’aurais dû anticiper, cependant, c’est qu’il se vengerait. Evidemment, qui ne le ferait pas ? Ok, moi, mais on a déjà établi que je ne suis pas une référence. « BOUYAAAAAA » Oh, oh. Pas le temps de réaliser que je le vois plonger et sens mes jambes se dérober sous moi, tirées par deux mains puissantes. C’est de bonne guerre. Je me relève et ris, à la seconde où j’émerge de la surface de l’eau. Mais immédiatement, je me sens couler à nouveau, et bois la tasse de surprise. Je commence à m’étouffer et remonte à la surface dès que je sens son emprise se relâcher. A peine pour moi le temps de tousser que je le sens se saisir de mes épaules et bascule à la renverse, encore une fois. Ce manège pourrait être amusant, surtout que je comprends bien que Chaim me laisse volontairement reprendre de l’air à intervalle régulier, si ce n’était pas pour la crise de panique que je sens arriver, et me frapper en pleine poire à la vitesse d’un TGV. Mes poumons se serrent et mon rythme cardiaque s’accélère. Sans trop savoir comment, ni mesurer ma force, je me débats et parviens à m’éloigner du candidat et de m’échapper de son étreinte. L’ai-je frappé au passage ? C’est très probable, mais on ne contrôle pas ses réflexes, ses instincts. Deux grandes brasses, hâtives, plus tard, je me hisse à la force des bras sur le bord de la piscine, et m’assieds, le corps bien hors de l’eau, pour reprendre mon souffle. Il est très saccadé, et très bruyant, et doit accompagner à merveille mon visage probablement écarlate. Je pose ma main, tremblante, sur ma poitrine qui peine à se soulever à un rythme régulier, et dis, d’une voix étranglée :  « Je… Je suis désolée. » Tu parles d’une rabat joie, pas capable de se plier à un jeu aussi inoffensif que celui-ci parce qu’elle refuse de perdre le contrôle.  « Je ne t’ai pas fait mal ? »

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: disparate youth - mercredi 15H15   Ven 15 Juin - 22:42

Méfiez vous de l’eau qui dort. Première erreur de débutant, j’accorde ma confiance, moi qui déteste cela, à une inconnue dont j’ignore tout. La dame en profite pour se jouer de moi en se payant le luxe de déplacer le matelas au dernier moment. Résultat ? Un plongeon digne des bêtisiers avec un bon plat à la clé. J’aurais peut-être le dos un petit peu rouge pour les cinq prochaines minutes, pas de quoi s’emballer et faire un caca nerveux. Au contraire, je concocte déjà ma vengeance, de là-dessous. J’ai toujours adoré être sous l’eau, retenir ma respiration, flirter avec mes propres limites. En piscine ça n’a rien de bien folichon, mais vous devriez me voir lors de stages de plongée, c’est un rêve de gosse que j’ai réalisé à plusieurs reprises déjà, pourvu que j’aie l’occasion d’y goûter à nouveau pendant l’aventure. Fermement décidé à obtenir réparation en entrainant la jeune femme avec moi dans les profondeurs du bassin, je remonte à la surface, l’air innocent. Innocent, juste une demi-seconde, le temps de reprendre mon souffle et de bondir sur ma proie comme un animal sauvage. La jeune femme est, dans ce scénario, l’antilope que moi, le lion, pourchasse pour le sport plus que pour assouvir des besoins primaires. Ni une ni deux, j’entraine ma camarade sous l’eau une première fois, la laisse remonter à la surface comme le ferait un animal pour que sa proie, terrorisée, ait encore meilleur goût. D’une impulsion précise, je l’emmène à nouveau sous l’eau et la libère pour lui offrir quelques secondes de répit, le temps de reprendre son souffle avant un troisième assaut. Cette fois, sa réponse est différente, immédiate, à l’instinct. Je prends un coup de coude dans le nez et abandonne, recule pour estimer les dégâts avant de remonter à la surface. Il me faut quelques secondes pour me remettre de mes émotions et pour reprendre mes esprits. Au loin, au bord de la piscine, je retrouve une Beth toute apeurée, contractée, dont l’état me panique immédiatement et me pousse à nager rapidement jusqu’à elle. « Est-ce que ça va ? Je t’ai fait mal ? » Je ne me suis peut-être pas rendu compte de ma propre force, quel con je suis. « Excuse-moi, j’ai abusé, j’m’en veux ! » Ce n’est clairement pas ce que je voulais. « Tu veux ta serviette ? Peut-être un verre d’eau ? De quoi as-tu besoin ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 581
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: disparate youth - mercredi 15H15   Jeu 21 Juin - 1:25

disparate youth
@Chaim

Je fixe mon regard sur l’eau, dont les vaguelettes provoquées par mon agitation finissent par se calmer. Je cale ma respiration sur un rythme binaire et pose les mains sur la pierre froide, de chaque côté de mes cuisses. Tout va bien, Beth, tout va bien. Mon attention se porte alors à nouveau sur le pauvre Chaim qui n’a rien à se reprocher. « Est-ce que ça va ? Je t’ai fait mal ? » Je pose mes doigts délicats sur son épaule avant de répondre, du bout des lèvres et d’une voix encore un peu courte et rauque :  « Ca va, ça va. C’est moi. » J’esquisse un petit sourire pour accompagner mes mots. Je détesterais qu’il croie que je lui en veux. Ce n’est absolument pas de sa faute, et c’est moi qui ai commencé. « Excuse-moi, j’ai abusé, j’m’en veux ! » Je secoue la tête avant de renchérir :  « C’est moi, je te dis. J’ai dû te faire super mal, en plus… Tu t’es pris un coup ? » Je crois que oui, j’en suis presque sûre. J’ai bien senti quelque chose de dur rebondir contre mon coude. De là à pouvoir dire quoi… « Tu veux ta serviette ? Peut-être un verre d’eau ? De quoi as-tu besoin ? » Mon sourire s’élargit à nouveau. J’ai de la peine pour lui, il a fallu que le destin s’acharne contre ce pauvre candidat. Ma paume qui reposait sur son épaule resserre son emprise sur celle-ci, tandis que le lève son menton d’un geste du pouce et de l’index gauche, pour le forcer à me regarder et l’empêcher de s’agiter.  « Relax, Chaim. Tout va bien. C’est pas la première fois que ça m’arrive, probablement pas la dernière. » Des crises de panique, et surtout à proximité de points d’eau, c’est presque monnaie courante pour moi. Ne me demandez pas de l’expliquer en revanche, je ne saurais que vous dire.  « Raconte-moi ta journée, avant que je vienne la gâcher. »

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: disparate youth - mercredi 15H15   Ven 22 Juin - 16:29

Je n’imaginais pas que ma petite revanche ferait escalader la situation de la sorte. Je suis le premier à reconnaitre que se faire couler sans arrêt est embêtant et qu’à notre âge, nous devrions peut-être songer à nous divertir d’une autre manière… Mais je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’elle fasse une crise de panique, parce qu’il s’agit bien d’une crise de panique, n’est-ce pas ? J’ai été dans les nuages pendant quelques dizaines de secondes, le temps de grommeler et de tripoter mon nez à la recherche d’une quelconque goutte de sang qui pourrait signifier que la douleur vient d’une blessure digne de ce nom. Je m’estime chanceux, il n’en est rien. Juste une douleur en arrière-plan, un rappel à la réalité… A une réalité bien précise : pendant que je me la joue égoïste à panser une blessure ridicule, Beth est là, sur le bord du bassin, à moitié tétanisée et je n’ai encore rien fait pour la rassurer ou pour l’aider à aller mieux. Je ne sais pas trop m’y prendre dans ces cas-là, j’aurais plutôt la fâcheuse et affreuse habitude de prendre la fuite, mes deux jambes à mon cou, pour éviter les responsabilités. Cette fois-ci, je suis bien parti pour prendre le taureau par les cornes, j’avance, nage jusqu’au bord de la piscine et me hisse immédiatement hors de l’eau pour pouvoir me rapprocher de la jeune femme. Je reste un moment sans rien dire, près d’elle, et me décide à briser le silence pour enchainer les excuses. Première bonne nouvelle, Beth semble déjà s’apaiser, sa respiration est nettement plus régulière, plus posée… Plus calme. Deuxième bonne nouvelle, elle ne semble pas en colère contre moi et elle se préoccupe même de mon nez, un amour. Je me frotte, plus par réflexe que par réelle douleur, le nez et confie, dans un rire taquin. « J’ai eu de la chance, mais tu devrais peut-être songer à changer de filière, tu ferais des merveilles en rhinoplastie non chirurgicales ! » Un bon coup dans le pif et votre nez n’aura plus rien à voir avec ce qu’il était auparavant. Sa main contre mon épaule se resserre un petit peu, son pouce effleure mon menton et me fait relever la tête pour affronter son regard à nouveau. « Ce n’est pas la première fois ? » Je répète bêtement, signe que je digère les propos de ma camarade et les interprète. « Tu fais souvent des crises de panique ? Tu as peur de l’eau ? » Tout ceci n’a peut-être rien à voir avec l’eau, mais les crises se déclenchent souvent pour une raison précise et récurrente. « Une journée classique, presque chiante à vrai dire… Un petit-dej sur le pouce, une longue séance de sport pour décrasser le corps, une mini-sieste surprenante alors que je pensais pouvoir m’allonger sur un transat cinq minutes sans piquer du nez et… Toi… » Si j’estimais ma journée ordinaire, ce n’est plus le cas à présent. « Et toi ? Que faisais-tu avant qu’un vilain monsieur vienne t’empêcher de barboter en paix ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

disparate youth - mercredi 15H15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MASTERCHEF - mercredi 4 juillet, 6h02
» Impact vs NY Redbulls - Mercredi 5 aout.
» the duty of youth is to challenge corruption #KM
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit
» Les membres du CEP convoqués mercredi au Parquet
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Piscine-
Sauter vers: