poker face - jeudi 21H15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 219
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: poker face - jeudi 21H15   Dim 10 Juin - 12:26


Je suis là, à tourner autour du pot. Comme un requin tournerait autour de sa proie avant de s’enfoncer dans les profondeurs pour mieux pouvoir la surprendre et la dévorer. J’hésite, j’observe les différentes machines, apprécie l’atmosphère chaleureuse et colorée de cet endroit. C’est exactement ainsi que je visualisais les casinos, une ambiance à l’américaine, Las Vegas en toile de fond. Je longe une machine à sou et reste un instant là, immobile, à l’observer. C’est peut-être surprenant, mais je n’ai jamais mis les pieds dans un casino Peut-être parce que j’ai des séquelles de ma jeunesse, celle passée à entendre mes parents se prendre la tête à cause des addictions de mon père. Un penchant pour la bouteille, une incapacité à se tenir loin des jeux d’argent… Il nous a placé plus d’une fois dans la précarité, obligeant ma mère à enchainer les heures supplémentaires pour rattraper ses bêtises. J’en ai gardé un souvenir amer, l’une de ces fissures qui permettent de te tenir éloigné des démons familiaux. Je renonce, prends de la distance, contourne les imposantes tables de poker et me retrouve à la porte. Quelque chose me retient, la curiosité, l’envie de me confronter à la nouveauté, de tester, de tenter… N’est-ce pas la raison de ma présence ici ? Expérimenter, m’amuser, dépasser les limites, contourner les frontières pour le plaisir du jeu ? Ne suis-je pas accro, moi aussi, au jeu ? Certainement pas sous la même forme que mon paternel, mais ma vie se résume à jouer, à flirter avec le danger, avec l’adrénaline. Non, ne commence pas, n’ouvre pas la boite de Pandore, n’apporte pas un élément supplémentaire à ta mère pour qu’elle soit déçue, elle l’est déjà suffisamment. J’attrape la poignée et ouvre la porte, stoppé dans mon élan par un garçon que j’ai aperçu plusieurs fois sur le bateau sans jamais vraiment avoir l’occasion de lui parler. « Salut… Madrid, c’est ça ? » C’est bien comme ça qu’il s’appelle, non ? Il porte le nom d’une grande ville, j’en suis persuadé. « Tu viens pour jouer ? » Je marque une pause, songeur. « J’ai une question pratique, cela dit… Comment est-on censé jouer sans argent à dépenser ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 189
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Lun 11 Juin - 19:17

Comme tout bon bateau, celui-ci possède son casino. Ce jeudi soir, on se rapproche de la première semaine passée ici et j'ai envie de fêter ça, tout est bon à fêter. Ca tiendrait qu'à moi je fêterai chaque journée de plus sur cette terre avec pour motif d'avoir vécu un jour de plus, c'est ça la vraie vie, s'en battre les couilles royalement des responsabilités et juste kiffer, kiffer une vie qui n'appartient qu'à nous, alors ce soir, j'ai décidé de me taper une murge au casino, je vais me taper une murge au casino. J'arrive donc avec de quoi boire toute la soirée et je fais le tour du casino, un casino assez complet, on y trouve tout. Ca me rappelle mes virées à Las Vegas, alors forcément on espère que ça finira de la même manière. Bon naturellement c'est un peu moins bondé de monde, et il n'y a pas non plus de nanas qui dansent à moitié à poil pour égayer ma soirée. Mais je serai pas seul bien longtemps puisqu'un candidat pousse la porte du casino, un gars qui a sans doute le même âge que moi, il me demande si mon prénom est bien Madrid. Ca me fait rire. « Oui c'est ça, je m'appelle Madrid. Enchanté. » Allez, tant qu'à faire on va lui laisser croire qu'il a raison, ce sera marrant de le voir se tromper sur mon prénom tout le long de l'aventure. « Je suis comme les gars dans la Casa De Papel, on m'a donné un nom de ville. » Et pas n'importe quelle ville s'il vous plait, Madrid c'est la classe. Par contre je rappellerai à tout le monde que mon véritable prénom ne se prononce pas comme la ville puisque qu'on dit Milan comme on dit Mulan, c'est à dire qu'on finit avec le son « ane », alors j'estime à partir de là, rien avoir avec la ville. D'ailleurs ce prénom je le dois à mon père à moitié Tchèque et un peu trop fier de ses origines. « Chaim toi c'est ça ? » Et ouais, moi je déforme pas les prénoms. Chaim me demande alors si je suis ici pour jouer. « Non pas du tout, je suis là pour regarder les autres perdre leurs sous et pour me m'alcooliser un peu.. beaucoup.. » lui dis-je souriant en montrant ma bouteille de bière. « T'en veux d'ailleurs ? J'ai ramené quelques bouteilles. » lui dis-je avant que ce dernier pose une question intéressante, comment sommes nous censés jouer sans argent ? Je marque un blanc, il vient de me poser une colle. « Peut-être qu'on mise nos cagnottes, je sais pas.. ça te dit on mise toute notre cagnotte sur un chiffre à la roulette ? Ou t'as pas les couilles ? » Je lui lance défiant, histoire de cerner le personnage. Est-il joueur ? De toute façon je sais même pas comment on procède, mais sur la vie de ma copine, si je peux et qu'on me défie je mise toute ma cagnotte, j'en ai rien à battre.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 219
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Lun 11 Juin - 20:05

En proie à de nombreuses hésitations face à un lieu qui aurait tendance à me ramener à une enfance qui m’a laissé pas mal de séquelles, je préfère opter pour la solution de facilité en prenant la fuite. Difficile de tourner le dos à quelqu’un chose qui nous fascine autant qu’il dégoute. Je suis tenté de me retourner, de m’asseoir près d’une machine à sou et de presser la manette pour voir ce qu’il se passe ensuite. Des pièces finiront elles par tomber dans le petit réservoir, aurais-je la folie des grandeurs en continuant d’actionner la manette pour espérer gagner encore et encore, toujours plus ? Est-ce sous cette forme que se manifeste l’addiction dans le milieu ? Par une confiance beaucoup trop accrue qui te donne des ailes jusqu’à ce qu’elles soient brutalement brûlées et t’empêchent de négocier un atterrissage convenable ? L’appât du gain, l’un des pires maux à notre société, la maladie qui gangrène l’intégralité des minables petits êtres humains que nous sommes. Toujours à espérer obtenir plus quitte à écraser les autres sans sourciller. Est-ce pour me préserver de cela que j’ai choisi de vivre comme je le fais depuis des années ? Loin de toute obligation, capable de retomber sur mes pattes en dépit des circonstances, incapable de tenir au même endroit plus de quelques mois… Peut-être, je ne supporte pas d’entrainer les autres dans ma chute pour des conneries. Je croise la route de Madrid que je décide d’aborder, parce qu’il me faut être sociable pour espérer avancer sans bâtons dans les roues ici. « Ouais, bah on aurait pu te trouver mieux… J’sais pas… Damas, t’as une tête à t’appeler Damas si tu veux mon avis. Ouais, c’est ton nouveau prénom à partir de maintenant… Damas… » A moins que… Malé ça lui irait bien aussi, raaaah, trop d’options, pourquoi tant de capitales ? « Bonne réponse, Chaim ! Enchanté ! » Je lève la main, prêt pour un petit tapage de main, pourvu qu’il ne me mette pas un vent. « Tu partages ta bouteille mec ? Histoire de cimenter notre nouvelle amitié, tu sais, BFF forever et toutes les conneries du genre. » Il accepte mon offre et me tends sa bouteille de bière. Je porte mes lèvres au goulot de la bouteille et capture une petite quantité de liquide. « Merci. » Place à une question existentielle : Comment sommes nous jouer au Casino sans argent ? Avec notre cagnotte ? « On pourrait utiliser des skittles, c’est meilleur que les M&Ms mais bon… Pas de quoi déplacer des foules, sauf, peut-être, les grosses bouffes. » Un challenge, est-ce un challenge qu’il me propose ? Cela y ressemble bien. Un sourire compétiteur étire mes lèvres. « Dude, j’ai les couilles tellement grosses que je pourrais t’aplatir une pate à pizza sans avoir besoin d’utiliser un rouleau pâtissier. I’m in ! » Une question, cependant… « Comment on s’y prend ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 189
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Mar 12 Juin - 22:13

C'est toujours cool de s'abrutir la tête, ça fait du bien. Au diable les bonnes manières, et les qu'en dira t-on, je pourrai me torcher la gueule devant des millions de téléspectateurs, ça me gênera pas. Alors je suis là, au casino, avec quelques bouteilles et je croise Chaim qui semble t-il a oublie mon prénom. Il m'appelle Madrid.. plutôt que de crier au scandale parce que ce dernier a complètement niqué mon vrai prénom – je suis sûr qu'il y en a qui se vexerait – bah moi je préfère lui faire croire que je m'appelle vraiment Madrid. Je sais pas combien de temps ça tiendra, si durant toute l'aventure il m'appellera avec ce mauvais nom, mais ça me fait rire. Sauf que même Madrid ce n'est pas assez cool pour lui, non apparemment j'aurai plutôt une tête de Damas, je ne savais pas que les gens avaient des têtes à porter des noms de villes, mais soit. « Tu m'appelles comme tu veux, si ça te fait plaisir, appelle moi Damas. » Il peut m'appeler Bernard, Madrid, Damas, Keujkgeeujzre.. je m'en fiche. « Mais je me demande où t'es allé chercher ça.. j'ai une tête de Syrien ? De réfugié peut-être..ça doit être ma coiffure dégueulasse. » C'est vrai qu'après tout on peut me prendre pour un anarchiste parfois, et Damas bah en ce moment c'est pas très structuré.. en tout cas ça me dérange pas. « Moi je vais t'appeler Athènes.. je pense que j'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi. » Je suis pas allé chercher loin, le gars est pas mal baraque, sûrement un sportif de compétition, alors pour lui ce sera Athènes. Et ce même si moi je connais son vrai prénom à Chaim. Et il est content que je trouve son prénom, du coup il lève la main, je lui tape dedans il y a pas de soucis. Puis Athènes il me demande si je partage ma bouteille, bah évidement que je vais la partager, moi plus les gens partagent mon délire, plus je suis content, alors il peut boire autant qu'il veut. « Oui bien sûr, tiens mon BFF, cœur, cœur ! Va falloir que tailles à la salle demain si tu veux garder ton corps d'athlète..» dis-je en lui tendant la bouteille. C'est que je suis pas sûr que l'alcool ce soit bon pour lui, mais il a raison de se laisser aller, au moins de temps en temps. D'ailleurs à ce niveau là, se faire chier, aller à la salle, bien manger pour avoir un corps dessiné, c'est vraiment un truc que je comprends. « D'ailleurs mec, c'est tellement inutile vos corps bien foutus, c'est de la branlette, ça sert à rien..je comprends pas comment on peut accepter de se priver de petits plaisirs juste pour être « beau »..enfin c'est un choix de vie j'imagine. » Je hausse les épaules, je juge pas, il m'a l'air cool le Chaim en plus, mais c'est clair que c'est un truc que je comprends pas. Enfin si je l'explique par la lobotomisation de la tête qui pousse les gens à vouloir ressembler à des modèles photos à la con. Mais un homme c'est pas un physique, un homme c'est un homme parce qu'il a des couilles au sens spirituel, des valeurs qu'il lâche pas. Enfin bref, il est temps de jouer, mais comment jouer ? Athènes il propose de jouer avec des Skittles. « Je crois que ça risque d'attirer les gamines comme Bambi ou Poppy. » lâchai-je en riant légèrement. Je les vois bien les deux là à regarder des dessins animés tout en se goinfrant de bonbons. Non moi je lui propose une autre solution, jouer nos cagnottes.. mais comment fait-on ? En tout cas, il prétend avoir de grosses couilles à pouvoir aplatir une pâte. « C'est ça que j'aime entendre ! » dis-je en lui tapant légèrement le dos. « Je sais pas trop comment on peut faire mais au pire William on l'emmerde, on a pas besoin de lui. Je te propose qu'on choisisse chacun un chiffre, on fait tourner la roulette, celui qui est le plus proche du numéro, gagne la cagnotte de l'autre. Si tu gagnes, je te file l'argent par des buzzs random, sinon c'est toi qui me buzz et me file l'argent. » Je lui souris. Nous voilà plus dans le vif du sujet. Comment va t-il réagir maintenant ?

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 219
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Mar 12 Juin - 23:48

Je crois m’être trouvé un partenaire de taille pour occuper les dizaines de minutes à venir. Il a une démarche nonchalante, un air complètement détendu, un poil désintéressé qui me plait bien. Il semblerait que le candidat soit de ceux avec qui tu sais que tu passeras forcément du bon temps, peu importe ce qu’il se passe. Je me sens donc immédiatement en confiance et me permet donc d’envisager tester les machines de cet incroyable casino. Avant cela, place à des présentations cordiales. Je crois me souvenir qu’il s’appelle Madrid, un truc dans le genre, monsieur me confirme que j’ai raison et cite la Casa de Papel pour ajouter un petit air cool à son prénom. Quitte à choisir une capitale, je trouve qu’il aurait plutôt une tête à s’appeler Damas, une ville qui pourrait très bien se transformer en un surnom que je lui accorderais chaleureusement jusqu’à notre élimination à tous les deux… Peut-être même au-delà si nous devenons amis pendant l’aventure. Il me fait remarquer qu’il n’a pas la moindre idée d’où je tiens mon inspiration pour Damas, il en vient même à clasher ses cheveux et me décroche un rire franc. « Je ne sais pas pourquoi, je me suis récité toutes les capitales que je connaissais pendant que tu parlais et j’ai trouvé que c’était le nom de ville qui t’allais le mieux au teint. » Il pourrait très bien s’appeler Jean Paul, Marc, Pierre… J’suis sûr qu’on pourrait trouver une justification à tous les prénoms au monde. Il décide de me surnommer à son tour, Athènes. « Athènes c’est plutôt flatteur, ça me va ! » Difficile de s’en plaindre, quand tu vois Athènes, tu visualise les guerriers, la bonne condition physique… Un seul terme pourrait définir l’histoire qui accompagne cette ville : Épic. Damas est dans le même délire que moi, quand j’vous dis que je vais me faire des potos ici. Silvan, lui, Poppy… J’vais ressortir d’ici avec une tonne de BFFs et autant d’endroits où aller squatter de temps en temps. J’suis sûr qu’ils seront ravis de m’accueillir pour quelques jours chez eux, pour me faire découvrir de bons endroits et faire la fête. « Of course, j’y vais tous les jours de toute manière. Tu peux venir avec moi si tu veux, j’te donnerais quelques exercices pour muscler tout ça ! » Je lui signale en tapotant son torse. Il y a une base sur laquelle capitaliser pour lui tailler de beaux abdominaux et des pecs plus prononcés… Faudrait-il encore qu’il soit désireux de se tailler une carrure digne d’un Athénien. Je profite de ma journée cheat day pour descendre une partie du liquide présent dans sa bière. Que c’est bon de profiter de la vie. « Oh tu sais… On peut faire les deux à condition de contrebalancer à la salle… Tu double tes efforts quand tu décides de moins surveiller ton alimentation et vice versa ! » Aller à la salle de sport quotidiennement, c’est devenu une habitude, une passion… J’aurais du mal à faire autre chose, à ne pas éprouver un manque. « Et puis bon… Je ne suis pas musclé pour avoir l’air beau… J’le fais parce que j’ai un besoin constant de me défouler pour ne pas devenir aigri ou stupide. » Je déteste les gens qui font la gueule, pour éviter d’en faire autant, rien de mieux que de se déchirer au sport. Tu en ressors détendu et de bonne humeur. « Et puis bon… Tu as regardé ce visage d’ange ? Même sans mes muscles, je serais toujours carrément canon, non ? » J’esquisse un sourire amusé et termine sa bière. « Bon… Par contre, j’espère que tu as pensé à en apporter d’autres, parce qu’on est déjà sur le sable, camarade ! » L’heure est à la compétition, à défaut de pouvoir miser de l’argent, je propose d’utiliser des skittles qui ramèneraient à coup sûr les deux plus jeunes demoiselles du bateau. « Mauvaise idée, elles risquent de se mettre à pleurer dès lors qu’on les aura dépouillées de tous leurs bonbons ! » Je ne voudrais surtout pas briser le cœur de ces deux petites filles. « Quoique… J’suis persuadé que derrière leurs airs de ne pas y toucher, elles nous mettraient la pâtée ! » Damas me propose un challenge, il n’hésite pas à me défier, probablement qu’il teste mes capacités à le suivre dans des plans infernaux. « Chiche ? » Je le regarde droit dans les yeux, main tendue vers lui. Lequel d’entre nous prendra le plus gros risque et osera tout mettre en danger ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 189
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Jeu 14 Juin - 19:24

Le gars il pense quand même que je m'appelle Madrid, je trouve ça assez marrant. Pourtant Madrid ça lui plait pas plus que ça, il préfère m'appeler Damas, je sais pas pourquoi, j'aurai une tête à m'appeler Damas mais pourquoi pas après tout. Je lui demande du coup et apparemment il aurait listé un peu tous les noms de capitales et c'est celle là qui lui ai venu en tête pour moi. Pourquoi pas. Du coup moi aussi je le surnomme, je lui donne à nom de ville, ce sera Athènes. J'ai pas besoin de lui expliquer pourquoi. Il a le corps d'un athlète donc voilà ce sera Athènes, je vais pas me casser la tête plus que ça. En tout cas je l'aime bien de premier abord ce Athènes, il a l'air un peu comme moi, pas prise de tête, assez détaché des conséquences, il pense juste à kiffer l'aventure et puis c'est tout. Il a raison c'est un bon mood, il y en a pas mal ici qui sont comme ça d'ailleurs, on est un bon groupe.. la question c'est jusqu'à quand ? Le jeu va rapidement prendre place et certains risquent peut-être de se la jouer un peu plus stratège. Pour ma part le jeu c'est marrant mais j'en fais pas une question de vie ou de mort. Du coup je bois une bière avec Athènes et il reste encore pas mal de bouteilles pour avoir de quoi faire une bonne partie de la soirée. Mais je suis étonné de ce côté là de lui. Je veux dire pour avoir un peu visualisé le gars, c'est le gars qui va souvent à la salle qui s'entretient de fou, mais visiblement même en buvant des bières le gars arrive à gérer. Il y va tous les jours et c'est pour ça qu'il peut se permettre cela selon lui, il m'invite même à l'accompagner. Je me mets à rire légèrement m'imaginant moi pousser de la fonte, la blague. « Ca ira merci, je suis très bien avec mes abdos, mon one pack et mes bras de brindilles. » Ressembler à Schwarzenagger c'est clairement pas dans mes objectifs de vie, je vois pas l'intérêt, je le répète pour moi être un homme c'est pas être un gars pété de muscles. Et ceci même si ça m'empêche pas de me faire plaisir et de boire quelques bières de temps en temps, la compensation comme il dit. Tu doubles tes efforts. Je lui d'ailleurs à Athènes que je comprends pas l'intérêt pour tout ça, c'est de la branlette pour moi. Après il me dit que c'est pas pour être beau gosse mais j'ai du mal à le croire quand même, il me dit qu'il fait ça pour pas péter un cable pour son bien être. « Genre t'as pas commencé la musculation pour pécho des meufs ? Après ouais je peux comprendre que ça fasse du bien, ça défoule.. mais il y a les sports de combats qui sont pas mal pour ça aussi. » Pas que j'en pratique, j'en ai fait quelques fois parce que j'aime bien et je respecte les sports de combats, mais j'ai rencontré beaucoup de personnes bien dans leurs têtes et se défoulant en faisant de la boxe, du kung-fu, du free fight ou je ne sais quoi. En tout cas il le prend pas mal Athènes et ça c'est cool ça en dit long sur la mentalité du gars. Certains se seraient vexer mais lui il s'en branle et ça j'aime bien. Il en rajoute même en vantant sa gueule d'ange qui pour selon lui suffirait à elle seule à faire sa beauté. Je peux m'empêcher de lâcher un léger rire. « Ok el seductor, je te crois, mais je veux des preuves moi, pécho moi une meuf sur ce bâteau.. ou deux. » Challenge à la con, mais challenge marrant, on va voir si c'est juste le kéké marrant ou si le mec est vraiment bon. « T'en fais pas il y en a pour toute la nuit si il faut, demain t'auras tellement de mal à te lever que tu sauteras ton jour de muscu ! » J'en fais un défi personnel tiens. Le mettre tellement à mal que demain, le grand sportif qu'il est reste dans son lit toute la journée. Pour continuer dans les challenges, maintenant qu'on est là autant jouer. Chaim il propose de se la jouer avec des skittles, mais ça attirerait surtout des gamines comme Poppy ou Bambi tout ça. Et Athènes il trouve du coup que c'est une mauvaise idée parce qu'elles risquent de pleurer. « Mec, je sais pas avec qui t'es dans ta cabine toi, mais moi je suis avec Bambi, alors oui on va éviter de la faire pleurer une fois de plus, j'en peux plus. » Je me mets à rire mais ouais j'en peux déjà plus de Bambi. Je l'aime bien, elle est gentille mais qu'est-ce que c'est dur de partager la cabine avec elle. Elle pleure tout le temps c'est pas gérable. « C'est vrai qu'il faut se méfier, ça pourrait très bien être de grandes joueuses derrière leurs airs plutôt enfantins. » Du coup non, on part sur une autre idée et Athènes il a pas l'air de se défiler devant mon offre. On va jouer à la roulette du coup, et le perdant buzzera l'autre. Il me demande si je suis chiche, mais moi évidemment que je le suis. Je lui serre donc la main. « Ok, choisis un chiffre entre 0 et 38 alors. » Je suis pas sûr qu'on y joue comme ça, mais je connais pas vraiment les règles, les couleurs on va dire qu'on s'en fout. Celui qui se rapprochera le plus du chiffre en question gagnera la partie et la cagnotte de l'autre. Je me dirige vers la roulette. « Je choisis le 21. » Allez porte moi chance le 21 ! Une cagnotte à 20 000 dès le début ce serait quand même bien kiffant. De toute façon il sera pas question pour moi de me défiler.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 219
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Ven 15 Juin - 0:36

J’ai pris la mauvaise habitude de toujours appeler les gens par un surnom. Pas vraiment pour dissimuler un manque d’application qui m’empêche de retenir les prénoms, mais plutôt parce que je pars du principe qu’un prénom… Ce n’est pas forcément quelque chose qu’on aime utiliser pour nous définir. Ce sont nos parents qui ont la lourde tâche de nous imposer un nom qui nous accompagnera, qui nous collera à la peau pour le restant de nos jours, qu’il nous plaise ou non. Cette décision peut s’avérer hyper égoïste quand on y pense, le gars qui a une sainte horreur de son blase, il sera obligé de le supporter toute sa vie alors qu’il aurait peut-être envie qu’on l’appelle Bob, Pierre, Jacques, Henry, Martial ou j’sais pas trop quel prénom moi. Est-ce que j’ai demandé à ce que l’on m’appelle Chaim moi ? C’est bizarre, Chaim, pour un prénom. Et pourtant… Me voilà forcé de l’accepter et de faire avec. Alors ouais, sur le principe, j’impose aussi mes surnoms, qu’ils plaisent ou non, mais ça me permet de me faire plaisir donc bon… On va dire que c’est déjà pas mal. Madrid répondra donc à partir d’aujourd’hui au doux nom de Damas. Il n’y a pas à dire, Damas lui va carrément mieux que Madrid… Si seulement ses parents avaient croisé mon chemin lorsqu’il n’était encore qu’un petit truc tout moche, une graine en évolution constante… J’aurais pu lui sauver la mise et rendre sa vie encore plus belle. Ce que j’aimerais être magicien, pouvoir voyager dans le temps, faire des trucs complètement dingues sans avoir à me soucier des conséquences que cela aurait. J’attends toujours ma lettre d’admission à Poudlard, puisque vous m’en parlez. Oh ? Attendez, je digresse. J’ai droit à un petit surnom, Athènes. Il me plait bien, j’aurais pu m’appeler Athènes moi aussi, Casa de Papel ou non. Je partage une bière, ou plusieurs, ça reste à définir, avec mon nouveau pote et lui propose même, dans mon extrême bonté, de se joindre à moi pour une ou deux sessions sportives. Sa réponse fait s’étirer mes lèvres, il a raison de s’aimer tel qu’il est, parce qu’il est canon tel qu’il est de toute manière, pas besoin d’en rajouter. « Dans ce cas… Je t’autorise à dévorer de la junk food en mon honneur okay ? Parce qu’en dehors de mon cheat day, je ne peux malheureusement pas me le permettre… C’est le drame de ma vie, on devrait porter un toast à ce sacrifice ! » Personne ne me l’impose, je vous l’accorde, mais il faut savoir faire des choix dans la vie. Je capitalise sur mon corps pour parvenir à me faire une place dans ce monde, pour pouvoir faire mon beurre sans que l’on me prenne la tête, McDonalds n’est malheureusement pas compatible avec mon rythme de vie. « Le sport m’a clairement aidé à pécho sans avoir besoin de trop mouiller la chemise… Mais tu sais quoi… » Moment confidences, accrochez-vous les enfants. « Il n’y a aucun plaisir à baiser quand tout est déjà gagné d’avance. Tout est beaucoup trop simple à mon goût, j’aime la difficulté, j’aime galérer… Pas tout avoir en un claquement de doigts. » Vaudrait-il mieux que j’envisage de perdre quelques kilos de muscles pour redevenir le gringalet que j’étais plus jeune ? Bon, je dis gringalet, mais j’ai toujours été carré, même enfant, j’avais déjà des épaules larges et un corps qui gagnait en masse musculaire très aisément. « Toi, j’suis sur que t’as pas besoin de sport pour pécho, t’es un bon toi ! » Regardez cette petite tête, j’suis sur que c’est un bourreau des cœurs. Damas me challenge, puisque j’ai une gueule d’ange, je me retrouve avec une mission de dingue : séduire une, non, deux femmes sur le bateau. « Ah ouais ? Tu sais que j’aime les challenges… J’serais capable de te séduire juste pour le principe tu sais, pour la beauté du geste ! » Ouais, parce que j’aime répondre à ce genre de défis, ça donne une raison de se lever le matin, la petite dose d’adrénaline nécessaire pour se dépenser et s’activer. Nouvelles paroles et nouveau challenge, alcoolisé cette fois. « Est-ce un autre challenge que j’entends ? Crois-tu vraiment pouvoir me sécher avec quelques bières mon petit ? » On ne peut pas dire que je sois habitué à boire de l’alcool par litres, au contraire, j’essaie de m’imposer de bonnes habitudes, de conserver une bonne hygiène de vie en privilégiant la bonne bouffe aux excès d’alcool mais bon… Pour un challenge, j’suis prêt à tirer une croix sur certaines habitudes. Des Skittles pour un poker, ça pourrait être une bonne idée, mais pas avec les bonbons de Bambi ou Poppy parce que bon… On risque de briser des cœurs, clairement. « DUUUUDE, j’suis avec Poppy dans ma cabine. On est la team des papas, c’est ça ? Parce que bon… Si c’est le cas… J’ai quelque chose à confesser… » Ouais, une très vilaine chose à confesser. « Mon enfant ne pleure pas, j’ai déjà un avantage sur toi… Bon… Par contre elle me réveille tous les matins à huit heures et demi… Adieu la grasse matinée… On échange ? On se la joue divorce ? Une semaine sur deux, la moitié des vacances scolaires ? » J’devrais pouvoir gérer une pleureuse, enfin je crois… Au pire des cas, un drame est si vite arrivé, s’étouffer avec son doudou c’est quelque chose qui arrive, non ? Un troisième challenge, à croire qu’on est au taquet ce soir. Un défi qui pourrait me permettre de doubler la mise ou de faire banqueroute. « Attends, attends… T’es pas censé choisir une couleur, genre rouge ou noir aussi ? Parce que bon… Un chiffre c’est trop facile sinon, c’est trop aléatoire, ça fait moins appel au talent ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 189
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Mar 19 Juin - 15:16

Madrid, Damas, on m'appellera comme ils veulent. Moi Chaim, je l'appellerai Athènes parce que ça lui va bien je trouve. Athènes c'est la ville du sport, les premiers jeux olympiques, ou je sais pas trop quoi. Puis les guerriers grecques, le marathon.. tout sportif est lié à Athènes. Sportif ou pas, ça ne l'empêche pas de boire une bière avec moi. Une bière pour le moment mais qu'en sera t-il ensuite ? J'aime lâcher prise, me laisser aller complètement et m’enivrer jusqu'à ce que plus aucun de mes sens ne viennent perturber mon envie d'existence, mon envie de vivre le présent. Si je me suis détaché de pas mal de choses, les sens et nos perceptions seront toujours là pour nous donner par moment du stress, question de survie. Alors l'alcool rentre en scène et fais petit à petit, au cours des verres lâcher complètement prise, nous vivons le moment présent sans le moindre stress, nous sommes nous-même, nous même en version sous-développé, mais nous-même malgré tout. A cela s'ajoute parfois la perte de la dignité, la destruction de l'égo, mais cette destruction de l'égo fait parti du lâcher prise totale, ne plus rien avoir pour se contenter de vivre l'instant. La vie n'a pas besoin de tout ses artifices du paraître, elle est beaucoup plus simple et moins artificielle que ça. Cela n'empêche pas pour autant certains de passer des heures à la salle de sport, Chaim me propose d'y aller aussi, mais ce sera sans moi. Je ne cours pas après les tablettes de chocolat, ni même après la force physique. Pourquoi un homme devrait ressembler à ça ? Chaim lui il a sacrifié quelques plaisirs du quotidien, parce qu'en dehors de son cheat day, impossible pour lui de manger tout ce qui est malbouffe. Alors il me demande de manger pour lui. « Pas de soucis, tu me regarderas manger si tu veux.. histoire de renforcer ton mental en résistant à la tentation.. » On peut le voir comme ça. « .. ou histoire de te torturer vu que t'as l'air d'aimer ça. Sérieux mec qu'est-ce t'en as à foutre d'être pété de muscles si c'est pour t'empêcher de kiffer ? Va te faire un marathon de fast-foods ! Pète toi le bide, kiffe ! » Tout ce qu'il fait finalement c'est répondre à une certaine attente de la société qui voudrait que l'homme ait un physique athlétique, alors on passe des heures à la salle, au lieu de se développer autrement. La triste existence de l'homme moderne qui doit se définir par ce qu'il fait et ce qu'il dégage. Après tout chacun trouve sa place comme il peut, moi ma place je l'ai trouvé là où il n'y a rien, et ça me va très bien. Mais au delà de ça, Chaim ça reste un mec cool, un peu comme Eben. Le genre qui prend soin de lui mais qui se prend pas la tête, c'est assez contradictoire, mais au moins ils savent lâcher prise quand il le faut. Je suis pas étonné qu'Eben ait pu penser que Chaim était son match parfait. Parfois je me demande si l'un des deux n'est pas le mien non plus, mais il va falloir que j'en sache plus sur leurs manières de jouer. Prennent-ils ce jeu au sérieux ? Ou sont-ils dans le ballecouillisme comme moi ? Même si derrière mon ballecouillisme, tant qu'à faire, autant essayer de gagner. « Je suis parfaitement d'accord, faut savoir se challenger, aucun intérêt de pécho si c'est trop facile. » Le sport l'a donc aider à pécho, c'est clair, mais il garde malgré tout le plaisir de la difficulté, le plaisir de ne pas tout avoir sur un plateau d'argent et ça c'est honorable. « Du coup force pas trop sur la musculation, sinon tu pourras plus challenger qui que ce soit. » souriais-je. Bon en vrai il y aura toujours des filles pour lui résister, je suis sûr que même Brad Pitt doit connaître parfois quelques obstacles, même si ils doivent être rares. « Si j'avais besoin du sport pour pécho quelques meufs, c'est clair qu'à l'heure actuelle je serai toujours puceau. » Je suis pas non plus casanova, mais il y a sept milliards de meufs sur terre, forcément en se lancant un peu, tu arriveras à pécho si tu t'y prends pas comme un pied. « Mais pour le moment j'ai ma copine.. ça me suffit.. » dis-je d'un ton sérieux avant de reprendre.. « .. non je déconne, je m'en branle.. les gens accordent trop d'importance à la conception d'un couple qui se doit de faire preuve de fidélité. » C'est obsolète pour moi tout ça. Bon ma copine elle pense un peu pareil, du coup je lui ai jamais dit que j'étais infidèle, mais j'essaye vraiment de lui faire comprendre que l'amour peut être plus fort en se permettant d'aller voir ailleurs. L'exclusivité et la possessivité sont malsaines. Je lui lance du coup le défi de pécho à Athènes, et visiblement il aime bien les défis, il serait même prêt à me séduire juste pour le challenge. « Bah vas-y essaye.. bonne chance ceci dit. » Moi ça me dérange pas, je suis bi de toute façon, mais enfin bon vu comment c'est parti, c'est plus parti pour qu'il devienne un pote le Athènes qu'un flirt ou je ne sais quoi. Puis il y a Mélissa aussi, ma meuf. « Mec, faut savoir que moi quand je fais boire les autres, il y a pas de demi-mesure, soit tu finis sur le sol, soit on continue de boire. » C'est comme ça que je vois les choses, alors si les bières ne suffisent pas, on ira chercher d'autres bouteilles c'est pas ça qui manque sur ce bateau. On évoque Poppy et Bambi, Bambi qui est dans ma cabine et Poppy qui elle serait dans la cabine de Chaim, ça me fait rire, je crois bien que ouais comme il dit on est la team des papas, en tout cas on doit se la jouer de la sorte. Bon Poppy elle pleure pas, mais apparemment elle le réveille tous les matins, très tôt. « Je vois pas l'intérêt pourquoi elle te réveille tôt ? » En tout cas au point où j'en suis avec Bambi moi.. « Je suis complètement d'accord pour échanger.. ou sinon je veux bien que tu ais la garde des deux gosses, ça me va. » Je souris, mais c'est vrai que j'espère ne pas être avec Bambi la semaine prochaine. Elle est gentille, mais ça devient vite insupportable sa sensibilité. Ca peut être mignon par moment, mais vite invivable aussi. « Dans les règles normal oui faut choisir une couleur, mais là c'est trop galère à deux.. imagine je choisis 21 rouge et ça tombe sur 21 noir.. t'as choisi noir, mais pas 21.. qui gagne ?? Choisis juste un chiffre et laisse moi gérer.. à moins que tu ais peur de perdre finalement ? » lâchai-je d'un nouveau sourire provocateur.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 219
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: poker face - jeudi 21H15   Mar 19 Juin - 22:58

Ma principale crainte, au moment de signer mon contrat pour intégrer l’aventure –Un contrat que j’ai eu la flemme de lire parce qu’il était beaucoup trop long, avec beaucoup trop de paragraphes et de clauses pour tout et n’importe quoi–, c’était de me faire pas mal d’ennemis, de ne pas réussir à trouver ma place au château –parce qu’à l’époque j’étais loin d’imaginer qu’on se retrouvait sur un bateau comme celui-ci– et de me sentir plus seul que jamais. Autant vous dire qu’après quelques jours seulement, je suis déjà très rassuré par l’ambiance qui règne sur place et par tous ces candidats qui s’éloignent des profils que j’attendais sur une saison classique de l’émission. Tout le monde a l’air tellement gentil, ils sont tous cool et pour l’instant, je kiffe clairement ma vie. Nouvelle rencontre avec Madrid qui répondra désormais au doux nom de Damas, nouvelle rencontre, premiers mots échangés et déjà un mec qui, je le sais, sera un pote sur cette aventure. Il a l’air vraiment relax, détendu du collier, juste là pour le fun, pour prendre son pied sans trop se prendre le chou. J’adore ce type de tempérament, c’est un mec qui ne viendra jamais te faire chier pour des petits détails insignifiants, il est juste là pour profiter, c’est ce que l’on devrait tous faire. A défaut d’explorer le casino, je profite d’une première bière partagée avec Damas. Une ou deux gorgées suffisantes pour me donner envie d’en avoir davantage, peu importe le régime alimentaire que je suis censé suivre ou non. Je repense déjà à tous ces grands sportifs qui insistent sur le fait qu’un cheat day alimentaire est pardonnable, qu’on peut très rapidement rattraper le coup avec une alimentation encore plus saine le reste du temps et des exercices supplémentaires lors des séances sportives… Ces mecs qui insistent bien sur le fait que l’alcool est à proscrire pour avoir une hygiène de vie impeccable. S’ils me voient aujourd’hui, ils doivent être complètement blasés par mon comportement. D’un autre côté, nous n’avons qu’une seule vie, je n’aurais pas l’opportunité de m’amuser avec une brochette d’inconnus sur un bateau dix mille fois… Alors profitons et sus à toutes les limites que je m’impose sous prétexte que c’est bon pour le corps… Sus à tout cela… Au moins jusqu’à demain matin. D’ici là, la nuit est encore longue et j’ai quelques bières à siroter avec Damas. Pas trop non plus, parce qu’avec le peu d’alcool que je consomme le reste du temps, il y a de fortes probabilités pour que je sois pompette en moins de deux. Un Chaim au naturel n’a déjà pas la moindre gêne, imaginez un Chaim complètement désinhibé par l’alcool. Je préfère ne pas songer à ce que je serais capable d’accomplir bourré et à la honte que cela m’inspirerait le lendemain au réveil. « Toi t’es un bon, tu sais prendre soin de moi et trouver les exercices qui me permettront de tester ma volonté et ma force mentale. » Parce qu’il en faut, de la force, pour résister à la tentation quand un mec se goinfre devant toi alors que, de ton côté, tu te contente de feindre la jouissance ultime en croquant dans une pomme. Damas pose d’excellentes questions, notamment sur cette volonté qui m’anime quotidiennement et qui me pousse à avoir un contrôle immense sur mon hygiène de vie. « Tu sais, c’est devenu une habitude. C’est parti d’un pari stupide avec des potes, d’un besoin de se défouler, de se dépasser… Peut-être aussi pour plaire aux nanas et après… Après je suis devenu accro à la muscu, au sport en général. C’est cette addiction qui a progressivement pris le pas sur la nourriture et toutes les cochonneries que j’engloutissais auparavant. » Parfois je donnerais tout pour un bon McDonalds, je me souviens ensuite que j’ai un cheat day spécialement conçu pour me donner l’impression de ne pas être privé de tout. « Mais promis, la semaine prochaine, pour mon cheat day, je viendrais te trouver et on engloutira six mille calories en saloperies, jusqu’à ce que notre bide soit à deux doigts d’exploser ! » Et que nos intestins nous rendent la pareille dès le lendemain, Karma oblige. Le sport m’a aidé à régulièrement tremper mon biscuit, peut-être même trop. J’ai enchainé les conquêtes sans lendemain, un queutard incapable de ressentir la moindre once d’attachement pour l’une des femmes qu’il a pourtant aimé le temps d’une nuit, le temps d’une interaction sensuelle enflammée. C’est ça, la beauté du sexe, tu aimes ta partenaire à la folie le temps d’un échange unique en son genre. C’est cet aspect unique qui rend le sexe encore meilleur. Orgasme assuré. Je passe par un ascenseur émotionnel en l’espace de quelques secondes, d’abord parce que j’imagine Damas casé et ensuite parce que je suis ravi de découvrir un mec qui partage mon avis en la matière. « AMEN ! » Je lève les mains en l’air, comme pour remercier notre Dieu de nous avoir permis de nous rencontrer en ce jour béni. Pas sûr qu’il adhère à toutes ces dérives, mais la Bible a besoin d’être dépoussiérée et adaptée à 2018 alors bon, son avis… « Pourquoi se forcer à être en couple, à s’emmerder à deux alors que tu peux découvrir des tonnes de personnes sans jamais te lasser ? » Je suis loin de m’imaginer que Milan a quand même une copine, avec des normes plus éloignées de celles que l’on prête à un couple tel que la société le décrit. Premier challenge, séduire… J’suis même prêt à le pécho lui, pour le principe, mais ce serait quand même sacrément étrange, parce que Damas, c’est mon nouveau pote alors bon… « Vas-y, donne-moi un nom ! » Une victime toute désignée et qui fera surement les frais d’un défi aussi stupide qu’amusant. Le destin nous a choisi pour nous coltiner les deux benjamines de l’aventure, Bambi et Poppy. Les deux jeunes filles ont un tempérament assez semblable, heureusement que Poppy ne pleurniche pas comme semble le faire Bambi. « Elle a des trucs à faire tous les matins, un rituel quotidien, j’sais pas trop. » En réalité je sais, je n’ai juste pas envie de déblatérer sur sa maladie, la greffe de cœur, toutes ces choses personnelles qu’elle a accepté de me confier le premier soir et qui pourraient être utilisées contre moi lors d’un futur prime. « Ah non… J’refuse la garde exclusive et simultanée… A moins d’envisager un plan à trois, mais j’crois que ça vire à la consanguinité donc bon… A éviter ? » Pour l’heure, il est question de boissons, beaucoup, et d’un nouveau challenge basé sur le jeu, nos cagnottes en guise d’argent à miser. « Paie moi quelque chose de plus fort que de la bière, laisse moi te désigner une proie à pécho et je mise tout ce que tu veux sur n’importe quel chiffre, au culot ! Deal ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

poker face - jeudi 21H15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Poker face
» poker face (paul&camille)
» No he can't read my poker face~ ♫
» Poker face [Coralie]
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: CASINO-
Sauter vers: