our trip (s1, dimanche - 15h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 236
AVATAR : daf by loulouk
ÂGE : 29
LOCALISATION : paris / portland
MÉTIER : "nez"


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: our trip (s1, dimanche - 15h30)   Dim 10 Juin - 13:24

@jun
on est déjà le lendemain du premier prime. et mon rôle à moi, théoriquement, c'est d'aller taper causette avec tout le monde pour capter qui est sympa, qui semble intéressant (je précise, semble), qui est digne de confiance (ça aussi, à challenger) ou de qui je devrais me méfier. je suis plutôt du genre à me faire un avis assez juste sur les personnes et à ne pas laisser leur chance à ceux que j'ai vite catégorisés. j'estime que c'est aussi mon expérience de mec de vingt-neuf piges, qui me permet d'assumer cette position un tantinet prétentieuse mais carrément agréable. forcément, je suis pas objectif. y'a des gueules qui attirent plus que d'autres un besoin de communication. la petite chinoise là par exemple. ça fait bien cinq minutes que je l'observe du fond de mon siège, jambes croisées devant moi et bras enroulés derrière ma nuque. elle, je me demande facilement à quoi elle pense. j'aimerais bien avoir un petit aperçu sur le fond de sa caboche parce que qu'un truc me dit qu'elle est pas comme nous tous, blancs ou bronzés aux visages taillés parfaitement pour ce genre d'émissions. déjà, c'est celle qu'on va facilement appeler la petite chinoise, comme je viens de le faire en bon arrogant occidental. et ça, c'est une force comme une faiblesse. j'en sais rien, est-ce qu'il y a de la discrimination positive dans ce genre d'émissions, à la sélection ? est-ce qu'ils doivent avoir des quotas ? moi, ça m'intéresse pas mal de voir les dessous du pourquoi on est là. je finis par me lever et je m'assois à côté d'elle, derrière les barrières, les pieds qui se balancent dans le vide. ses yeux qui se posent sur mon visage m'arrachent un sourire et je hausse les épaules en guettant l'horizon qui nous entoure. miami putain, je déteste cette ville. on se croirait dans les émissions de NRJ12. c'est frustrant non? toute cette eau et ne pas pouvoir se baigner j'espère qu'il va vite faire un stop parce que je compte pas me contenter de la piscine pendant plus d'une semaine. gracieuse, c'est pas difficile à porter ? j'ai lu ça dans son interview j'veux dire, nous on pige pas, mais chez toi, ça te mettait dans une position de pression par rapport à ce nom, pas vrai? je préfère jun moi, dit comme ça, au-travers de son accent. parce que des grace ou gracie j'en ai rencontrées dans ce pays et on peut dire qu'elles portaient pas toutes bien leur nom.

_________________

le temps qui passe ça n'a pas d'âge
ce n'est pas Dieu
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 448
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE:
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: our trip (s1, dimanche - 15h30)   Dim 10 Juin - 22:14

Je suis lovée dans l'un des fauteuils de la salle à manger sur le pont. Pas pour manger, plutôt pour réfléchir. Pour penser. Parce que je ne sais pas qui interpeller, parce que je ne les connais ni d'Ève, ni d'Adam et que je suis incapable de faire encore un pas amical en direction de quelqu'un. Alors lorsqu'un type vient me sortir de ma solitude contemplative, j'ai presque envie de le serrer contre moi. « Oui » je réponds simplement. S'il le dit. Il a typiquement le physique que j'imagine qu'un mec aimant la plage doit avoir. Grand, beau, de la barbe et l'air légèrement laisser aller. « Tu n'as pas testé la piscine ? » je demande, un brin curieuse mais sur un ton poli. Ça, on y a accès, il y en a une pas très loin, c'est impossible qu'il l'ait manquée, et ça doit plus ou moins la même chose, non ? J'en sais rien en fait. Je ne nage pas très bien, je barbote tout au plus. Ma grand-mère n'a jamais eu les moyens de me payer des cours ou de m'apprendre elle-même car elle était déjà bien trop vieille lorsque j'ai atterri chez elle. De toute façon, on n'avait pas l'argent pour aller à la piscine. Encore moins pour aller à la plage pour nager dans la mer. Ce que j'ai appris, pour éviter de me noyer, je l'ai appris une fois à Londres, parce que mes colocataires ont tenu à aller dans un bassin municipal pour s'amuser, un jour. Je leur ai dit que je ne voulais pas, que je n'en avais pas la moindre envie, parce que je ne savais pas nager et parce que je ne voulais pas me mettre en maillot de bain devant tout le monde. Une fois là-bas, j'ai failli crever, je suis morte de honte, ils n'ont rien écouté, m'ont coulée, m'ont envoyé de l'eau, m'ont entraînée dans un toboggan horrible. J'ai dormi toute une semaine dans le fast food où je bossais à l'époque et travaillé seize heures par jour. Parce que je ne voulais plus les voir, jamais. Parce que mon propre appartement était devenu un lieu de danger, une zone pestiférée, j'étais incapable d'y retourner. Sa question me fait redresser la tête, alors. C'est la deuxième fois qu'on me parle de mon prénom, aujourd'hui. Je savais que ça allait arriver. Chaque nouvelle personne que je rencontre finit par me poser cette question ou ses dérivés. Il veut dire quoi ton prénom ? T'as aussi un vrai prénom, un prénom anglais quoi ? Et mon prénom se dit comment, en mandarin ? Pourtant, c'est la première fois qu'on l'aborde de cette façon. Peut-être parce que j'en ai parlé en première. Je l'observe une seconde, sans rien dire. Une pression ? « C'est mieux que Cheng ou Jie. » je hausse les épaules en détournant le regard et en ramenant mes genoux contre ma poitrine, les doigts sur mes pieds. C'est toujours drôle de prononcer des mots ou des noms dans ma langue maternelle au milieu d'une phrase baragouinée en anglais. Je n'ai plus l'habitude. Je ne parle quasiment plus jamais le mandarin, hormis lorsque je parle toute seule. Je pense en mandarin, aussi, mais ce n'est pas la même chose. « Ça veut dire réussir et exceptionnel. C'est des noms qu'on donne aux garçons. Moi, on me souhaite simplement d'être gracieuse, tu vois. Ou belle, ou douce. » j'esquisse un vague sourire qui se voulait sarcastique mais qui n'est probablement que résigné. On demande des choses différentes aux hommes et aux femmes, en Chine. C'est pas comme en Angleterre. Bien sûr, on a aussi des personnages hauts en couleurs qui se fichent bien de ce qui est normal ou des rôles que l'on a dans la société. Moi, je dois être belle, prendre soin de mon époux, je dois porter de beaux et illustres enfants, tenir mon foyer. Je ne veux pas d'enfants. Jamais. « Mais cette impression qu'on cherche à tracer un chemin pour toi sans que tu ne le veuilles, tout le monde a déjà ressenti ça, pas vrai ? » je tempère en posant sur lui un regard ferme et éloquent. Toi aussi, Thom (je l'ai reconnu à sa voix), toi aussi. La vérité, c'est que notre vie n'est pas toute tracée selon la signification de notre prénom. D'ailleurs, je ne l'ai réellement compris qu'en m'installant en Angleterre. C'était une émancipation bien plus personnelle dont j'avais besoin. En abandonnant cette coutume chinoise, j'abandonnais tout simplement la Chine. Et moi-même.

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
 

our trip (s1, dimanche - 15h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Trip à trois!
» Very Bad Trip
» [1748] Follow me as I trip the Darkness [Leene]
» enjoy your trip and have fun
» Very BAD trip ! (Dunkan, Jacques et le maître des lieux...)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE À MANGER EXTÉRIEURE-
Sauter vers: