another brick in the wall (jeudi, 12h50)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1019
AVATAR : daisy ridley.
ÂGE : 26


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: another brick in the wall (jeudi, 12h50)   Dim 10 Juin - 17:58

ANOTHER BRICK IN THE WALL.
W / @milan

On racontait beaucoup de choses sur la météo en Angleterre, sur le fait qu'il y pleuvrait la moitié de l'année ou que le soleil s'y faisait rare au point que tous les anglais à des kilomètres à la ronde étaient blancs comme des cachets d'aspirine. Ces idées reçues, Rose les avait rencontré à son arrivée en France, et comme elle aimait dire à chaque fois qu'on s'aventurait sur ce terrain-là avec elle, il y avait toujours une petite part de vrai dans les clichés, c'était simplement une question de nuances. Il ne pleuvait pas tout le temps en Angleterre, mais il y faisait souvent humide. Cependant, l'anglaise ne s'était pas sentie dépaysée quand elle avait mis les pieds en région parisienne pour la première fois : on ne pouvait pas dire non plus qu'il y faisait beau et chaud à l'année, même les étés y avaient leur lot d'averses ininterrompues. Alors finalement, le vrai dépaysement pour elle, c'était ce bateau et ce climat auquel elle n'était pour le coup pas vraiment habituée, pour n'avoir jamais fait l'expérience d'un séjour au cœur d'un pays chaud où elle aurait pu enfin prendre quelques couleurs. C'était ce soleil qui tapait fort quand on s'aventurait à l'extérieur, le long du pont promenade, à l'heure où les rayons vous coloraient facilement le bout du nez. C'était aussi ce vent étonnamment chaud, qui vous réchauffait encore un peu plus quand d'autres vous feraient regretter de ne pas avoir mis un foulard. C'était en soi toutes ces petites choses qui lui rappelaient presque encore mieux que le reste qu'elle était plus loin de chez elle qu'elle ne l'avait jamais été, que c'était concret et que ça durerait au moins quelques jours, le temps de se remplir de cette vue imprenable sur l'océan. Ne pas savoir où il s'arrêtait, ni s'il y avait quelqu'un d'autre en ce moment pour profiter de cette même vue à plusieurs kilomètres d'ici, c'était probablement la sensation la plus grisante qu'elle n'ait jamais ressenti. Alignant quelques pas le long du pont, la brune finit par apercevoir une silhouette familière, assis sur l'un des cocons suspendus au niveau du coin terrasses. C'était Milan, avec qui elle était entrée dans cette aventure, et c'est parce qu'elle avait plaisir à tomber sur lui ce midi et à constater qu'il profitait lui aussi pleinement de ce que ce cadre avait à leur offrir que ses lèvres dessinèrent un large sourire au moment où elle arriva près de lui. « Salut, tu es venu profiter du soleil ou t'isoler un peu à l'heure où tout le monde est à table ? » Elle souffla, déduisant qu'il devait être l'heure de déjeuner à la position du soleil dans le ciel et au fait qu'elle n'ait pas croisé beaucoup de monde depuis quelques minutes. Et puis, ça faisait elle-même un petit moment qu'elle marchait le long du pont, mais sa soif de découverte était depuis toujours plus forte que son appétit. « Je me demande si on peut vraiment tenir à plusieurs là-dessus... tu permets qu'on fasse le test ? » Juste histoire de vérifier que ces cocons avaient bien été installés pour accueillir plusieurs candidats et donc indirectement encourager les échanges, ce qui ne serait pas pour lui déplaire étant donné qu'elle était curieuse d'en savoir un peu plus sur Milan depuis leur échange de l'autre soir. Ils avaient forcément eu moins d'occasions de rediscuter ensemble après leur embarquement, entre le nombre de candidats à bord et la superficie du bateau, et c'était bien pour ça que l'anglaise espérait passer un peu de temps avec lui.

_________________
Tale as old as time
song as old as rhyme.
"just a little change, small to say the least. both a little scared, neither one prepared, beauty and the beast."


Dernière édition par Rose le Mar 12 Juin - 17:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 262
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7.000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: another brick in the wall (jeudi, 12h50)   Lun 11 Juin - 21:19

« My life, my life, my life in the sunshine.. Everybody loves the sunshine, Sunshiiine ! » Ainsi me rend le soleil, heureux, chantonnant, vivant l'instant présent, rien ne se passe autour, juste une paisibilité intérieure. Il n'y a que moi et mon plaisir. Comme disait le plus grand philosophe de l'histoire, il en faut peu pour être heureux, et là tout de suite dans un cocon suspendu de la terrasse du bateau, je kiffe ma race. Tout le monde doit être entrain de manger pendant que moi je profite, tout simplement du calme éphémère de la journée. Tout petit plaisir est éphémère, il faut savoir alors le saisir, au bon moment. Le soleil se reflète sur mes lunettes de soleil pendant que les nuages eux se déplacent au fur et à mesure que le bateau avance. Les gens oublient les petits plaisirs simples de la vie à force de viser un bon métier d'abord, puis une belle voiture, une belle maison, de belles études pour leurs gosses.. Qu'est-ce que je l'emmerde ce monde, ce monde factice qu'on s'est crée pour répondre à notre survie et aux kiffs irrationnels des plus riches.. non moi tout ce qui m'importe c'est maintenant, l'instant présent. Bon, tout le monde n'a pas la chance de voyager sur un bateau gratuitement mais ça c'est parce que les gens s'imposent eux même des frontières. La vie elle est simple, et elle est belle parce qu'elle est simple. Tout ce qui entoure la simplicité n'est rien d'autre que de la branlette. J'aurai pu aller manger avec tout le monde, mais ça m'aurait pas permis d'avoir ce moment, là tout de suite. De toute façon je pourrai toujours sociabiliser avec les autres à un autre moment, et manger c'est pareil. Seul manque à ce moment un petit joint, mais William n'aime pas la drogue, pourtant légalisé dans mon pays, je comprends pas. Le calme règne, et moi je commence à piquer un somme, ou une moitié de somme plutôt, une sieste. Le temps file un peu, la sieste terminée, je ne décide pas pour autant de quitter les lieux, au contraire, je savoure tant que le calme sera là, je m'assois dans le cocon avant que Rose n'arrive finalement, ma partenaire du premier soir, tiens que fait-elle là ? Elle s'approche et automatiquement se dessine un sourire sur mes lèvres quand elle arrive près de moi celle-ci me saluant et me demandant si j'étais venu m'isoler ou profiter du soleil. « Les deux ne sont pas incompatibles, alors je fais les deux.. je profite du calme et du soleil. » Même si le deuxième risque également de m'apporter quelques souvenirs du genre coups de soleil, mais le jeu en vaut la chandelle. « Et toi qu'est-ce tu viens foutre ici ? T'as pas faim ? » A cette heure, ils doivent tous être entrain de manger, alors je suis étonné de la voir ici et pas avec les autres. Enfin bon j'imagine qu'il y a toujours des moments où on autre chose à faire que se mélanger avec les autres. J'aime la vie en communauté, je dirais même que je l'adore, mais elle est vivable que si on se laisse par moment des moments avec nous-même. Finalement, Rose finit par me rejoindre, ou en tout cas me le demande. Ca me fait rire, comme si elle était obligée de me demander la permission alors que je suis la première personne à me mettre à l'aise partout où je vais, en dépit parfois de la bonne aise des autres, mais j'ai arrêté depuis un moment le jeu des barrières invisibles entre les gens. « Vas-y viens, si le cocon se casse la gueule, on en déduira que le self-service c'était par une bonne idée pour nos ventres. » Ca fait même pas une semaine, mais je serai pas étonné si on avait tous pris déjà quelques kilos. Je me décale dans le cocon et la laisse donc s'installer avant de sortir mon paquet de clopes. « Tu fumes ? » que je lui demande, une fois installés avant de ranger mon paquet après sa réponse. « Alors comment ça se passe ces premiers jours ici pour toi ? Pas trop difficile de dormir dans la cabine la plus pourrie du bateau quand on est une princesse disney ? » lancai-je d'un ton légèrement moqueur. Enfin de toute façon, on changera chaque semaine de cabine, et ca pourrait très bien être moi le prochain à dormir dans les cabines low-costs, mais bon moi la cabine c'est vraiment pas le truc qui m'importe le plus ici, confort ou pas confort, ça changera pas la qualité de mon séjour.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1019
AVATAR : daisy ridley.
ÂGE : 26


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: another brick in the wall (jeudi, 12h50)   Mar 12 Juin - 21:18

Pour beaucoup, le binôme avec lequel ils étaient entrés dans l'aventure n'était sans doute qu'une personne comme une autre avec qui ils ne chercheraient pas nécessairement à nouer un lien dans le jeu. Mais Rose, elle, avait tendu l'oreille au moment où les candidats de la saison précédente avaient raconté leur propre entrée dans l'aventure et leur premier contact avec celui ou celle qui y était entré(e) avec eux, et elle avait trouvé ça beau, l'idée que pour certains la première personne qu'ils aient rencontré soit par la suite devenue un allié, un pilier, quelqu'un d'important pour leur aventure ou avec qui ils avaient gardé contact après le jeu. Et elle qui voyait du symbolisme partout ne pouvait pas s'empêcher de supposer que si elle avait fait ses premiers pas ici aux cotés de @Milan, c'est peut être bien parce que malgré ce qui semblait à première vue les séparer, ils étaient voués à se trouver des atomes crochues et à sympathiser dans le jeu. C'est pour ça qu'elle fut ravie de tomber sur lui pendant sa promenade, parce que depuis samedi les occasions de le recroiser et de rediscuter avec lui s'étaient faites plus rares et que l'anglaise aimerait bien profiter de l'occasion d'aujourd'hui pour en apprendre un peu plus sur lui. C'est ainsi qu'elle s'approcha, plutôt rassurée de voir se dessiner un sourire sur les lèvres de son camarade, qui se détendait sur son cocon perché. Celui-ci lui confirma qu'il était bien là pour s'isoler un peu à l'heure du déjeuner mais également pour profiter du soleil, et elle sourit à son tour lorsqu'il lui retourna la question. « Un peu comme toi, même si je suis toujours contente de tomber sur quelqu'un quand j'ai passé plusieurs minutes toute seule. J'avais prévu d'aller déjeuner d'ici peu de temps, mais mon estomac peut sûrement tenir encore un peu. » Ce n'était pas comme s'ils mourraient de faim sur ce bateau, avec tout ce qui était mis à leur disposition pour qu'ils aient toujours quelque chose à se mettre sous la dent à toute heure du jour et de la nuit. Ça ne lui aurait pas déplu de manger avec les autres, mais elle était bien aussi ici avec son camarade. D'ailleurs, l'anglaise se demanda si le cocon sur lequel il était assis était vraiment conçu pour supporter leur poids, se voyant déjà s'écraser par terre si ça n'était pas le cas. Mais comme Milan le lui fit comprendre, ils ne le sauraient qu'en essayant, et sa remarque lui fit lâcher un rire. « Maintenant que tu le dis je n'ai pas encore vu de balance à bord. Soit c'est parce que la salle de bain du pont H est tellement rudimentaire qu'on n'a pas eu droit à ce luxe, soit ce sont ces cocons qui doivent servir d'avertissement quand on s'est un peu trop laissés aller. » Elle ne savait pas quelle perspective serait la pire, mais il lui paraissait plus probable que la salle de bain du pont H ne dispose simplement que du minimum. Finissant en tout cas par le rejoindre, elle attendit deux secondes puis poussa un soupire soulagé. « Apparemment ça va, je peux manger ce midi sans prendre de risque. » Et elle se mit à rire, croyant constater que si vraiment le cocon risquait de se décrocher en cas de surcharge pondérale, ils n'avaient pas encore atteint le poids limite. Milan lui demanda si elle fumait. « Non, mais la fumée ne me dérange pas. J'ai l'habitude, pendant mes pauses au boulot presque tout le monde sort son paquet de cigarettes. » C'était comme ça à Disney comme dans beaucoup de lieux de travail, il y avait ceux qui fumaient et ceux qui s'en accommodaient ou restaient dans leur coin pour ne pas être gênés. Rose, elle, n'était pas dérangée tant qu'on ne lui soufflait pas de fumée à la figure. « Tout se passe bien. Honnêtement on s'habitue à dormir au pont H, et même si je ne dirais pas que je passe les meilleures nuits de ma vie, je n'ai jamais baigné dans le luxe alors je ne me sens pas trop dépaysée non plus. » Disons que sans avoir connu toute sa vie des matelas durs comme du bois, elle n'avait jamais connu un confort démesuré comme ça semblait être le cas pour certains candidats. « D'ailleurs je te préviens, j'ai décidé de ne pas me fixer un trop gros objectif pour la semaine prochaine, mais je compte essayer d'atteindre les ponts E ou F, j'espère que tu es prêt à descendre. » Toujours amusée, elle tentait par là de le provoquer gentiment, sachant qu'il n'avait sûrement pas l'intention de quitter son confort pour se retrouver dans une cabine moyenne. « Pour toi aussi tout se passe bien ? Tu as rencontré des gens sympas ? » Probablement, il ne fallait généralement que quelques jours pour se faire une première opinion de quelqu'un et de ce qu'elle avait elle-même pu constater, il y avait ici des personnes qui méritaient vraiment d'être connues.

_________________
Tale as old as time
song as old as rhyme.
"just a little change, small to say the least. both a little scared, neither one prepared, beauty and the beast."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 262
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7.000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: another brick in the wall (jeudi, 12h50)   Jeu 14 Juin - 16:19

Je suis content de voir Rose me rejoindre. Je la trouve cool Rose, et je dis pas ça que c'est mon binôme du premier soir. Tout le monde la trouve cool de toute façon j'ai l'impression. En tout cas je m'étais fait une bonne première impression de Rose. Bon en même temps moi je suis gars chill, j'aime tout le monde ou presque. Je crois en l'humain moi, il a certaines perversités, mais c'est plus à cause du système lui même je dirais. On privilégie l'individualisme, on le vend, alors forcément l'être humain se pervertit, mais il est pas naturellement mauvais. Alors moi j'ai toujours été ouvert aux autres, j'adore rencontrer de nouvelles personnes, et Rose elle fait sûrement partie de ces nouvelles personnes qui m'ont laissé le plus envie de les découvrir – même si je veux tous les découvrir ! - Elle me questionne sur ma présence ici. Je lui réponds alors que je m'isole et que je profite du soleil, les deux à la fois. Je lui retourne la question, elle me répond que pour elle c'est un peu pareil, elle a prévu d'aller manger mais son estomac peut attendre encore un peu. « Je comprends, c'est mieux de parler avec moi plutôt que de manger tout de suite, je suis tellement génial comme type. » Petit sourire taquin à la princesse Disney avant que celle-ci veuille tester qu'on puisse rentrer à plusieurs dans le cocon où je suis. Je l'invite alors à me rejoindre tout en évoquant que si celui-ci ne tenait pas ce serait un bon indice de notre prise de poids. Elle rétorque qu'elle n'a pas vu de balance sur son fameux pont h, le pont des pauvres. « Je crois pas en avoir vu non plus sur mon pont.. c'est sûrement pour éviter les crises de certaines.. » La prise de poids ça peut en rendre vraiment certaines complètement folles, n'est-ce pas Mélissa ? « .. je dis bien certaines et pas certains, pour moi c'est surtout une question féminine le poids. » Quoi que quand je regarde Chaim ou Eben, je me dis qu'il y a aussi certains mecs derrière leurs airs virils qui devraient avoir le même soucis féminin.. comme quoi.. la métrosexualité existe encore aujourd'hui. Rose finit alors par me rejoindre et le cocon.. bah il tient. « Ca te donne une bonne raison de manger comme une goinfre tout à l'heure tout en gardant bonne conscience! » lâchai-je en ponctuant ma phrase d'un rire léger. Maintenant c'est surtout un test à faire en fin d'aventure, faut voir si après plusieurs semaines à vraiment bouffer comme des gros lards, le cocon tient toujours. Une fois bien installés, je propose à Rose une clope. Elle ne fume pas, mais la fumée ne la dérange pas. Tant mieux, j'avais besoin de cette clope moi, je suis pas un énorme fumeur de tabac, mais à défaut de la marijuana, ça fera l'affaire. Je mets donc ma clope à la bouche avant de la questionner sur son début d'aventure, c'est qu'on a pas trop eu l'occasion de se parler depuis le premier soir. Malgré sa cabine merdique, elle passerait donc un bon début d'aventure, après tout c'est pas comme si elle avait été habituée au luxe non plus. « De toute façon le luxe c'est de la merde, à un certain niveau, ça sert à rien, c'est juste des paillettes. » dis-je tout en recrachant la fumée de ma clope. C'est toujours mieux de dormir dans un bon lit confortable, mais bon il y a un moment où c'est plus du confort, juste un besoin de se sentir accéder à ce que les autres n'ont pas. Je les vois tous les jours ces connards de riches dans mon hôtel à mépriser la basse population et à nous cracher sur la gueule parce qu'eux ils ont l'argent et nous non. Comme si ils méritaient d'avoir autant d'argent et nous aussi peu, c'est complètement débile. Ils s'achètent des trucs dont ils ont même pas besoin pendant que d'autres gens sont là à vivre dans des bidonvilles. Et ça ose parler de méritocratie après, je leur pisse à la gueule de leur putain de méritocratie moi. Elle me provoque d'ailleurs en insinuant viser les ponts E ou F, évidemment étant sur le pont E, si elle arrivait elle me ferait sûrement descendre d'un pont. Je rigole un peu à sa pique avant de relancer. « Pense pas que je compte lâcher ma cabine aussi facilement, quand on est en haut de la hiérarchie on fait en sorte de le rester, désolé pour toi la prolétaire. » Enfin je dis ça, mais je suis persuadé que je tiendrais pas toute l'aventure dans les plus belles cabines. On va juste essayer de limiter la casse et de temps en temps pourquoi pas dormir sur le meilleur pont. Enfin bon, j'ai même l'impression que la pire des cabines reste une cabine dans laquelle j'apprécierai dormir en temps normal, donc en soi ça me dérange pas plus que ça de descendre. « Franchement tu vois je suis pas un gars compliqué moi, je trouve toujours les gens cools. Ici c'est pareil, suffit de s'adapter aux autres et pour le moment je suis pas déçu, il y a des personnalités marrantes, je pense qu'on risque pas de s'ennuyer et c'est tout ce qui compte finalement. Puis on est sur un bateau putain, un putain de bateau ! » Il y a peut-être l'asiatique qui est un peu fermée, mais tous les autres j'ai discuté avec eux assez facilement. « En tout cas je suis pressé de parler à ceux à qui j'ai pas encore parlé. » Je veux négliger personne, après forcément je passerai plus de temps avec certains qu'avec d'autres mais je me vois mal haïr une personne, c'est pas dans ma nature. « Tu me conseillerais qui d'ailleurs ? » Peut-être qu'elle a rencontré des gens cools à qui moi je n'ai pas parlé, en une petite semaine il est dur de s'arrêter discuter avec tout le monde.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
 

another brick in the wall (jeudi, 12h50)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» (leo) don't just be another brick in the wall.
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» feuilles de brick
» Detroit: Je serai absent due mardi 25 octobre aux jeudi le 27 octobre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: COIN TERRASSES-
Sauter vers: