bohemian rhapsody - fri. 01, 15:46

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1831
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20.830 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: bohemian rhapsody - fri. 01, 15:46   Dim 10 Juin - 20:24

La vie en communauté lui rappelle son quotidien, être entouré de dix-neuf personnalités lui rappelle la troupe d’artistes à laquelle il appartient. Cela ne le change pas son quotidien, de sa routine en Europe. Il ne partage seulement pas le même centre d’intérêt que les autres. Dix-neuf visages l’accompagnent dans cette nouvelle aventure. En quelques jours, il a croisé chacun de ses dix-neuf faciès, il a échangé quelques mots avec certains d’entre eux, avec les autres, il s’est contenté d’échangé quelques regards, quelques sourires, par pure courtoisie, des saluts polis. Il sait qu’il a encore tout le temps devant lui pour apprendre à connaître toutes ces personnalités, tous ces individus, quand bien même leur présence sur ce bateau est en sursis. Il ignore combien de temps il va passer à bord du bateau Thrown Dice, une semaine, deux, trois, peut-être plus. Toutes les cartes ne sont pas entre ses mains. A vrai dire, il n’a même pas envie d’y penser. Les mains plongées dans les poches de son short, il se ballade sur le pont promenade. Son regard s’attarde longuement sur l’horizon qui s’offre à lui, cette étendue bleutée. Il arrête de bouger, il arrête de penser, et le bercement des vagues vient trouver recueil au creux de ses oreilles. Une douce mélodie qui apaise, une douce mélodie qu’il apprend à apprivoiser, une douce mélodie qui, quelques jours encore, lui était méconnue. Il fait quelques pas, en arrière, ne quittant pas le point qu’il observe. Il ne sait pas où ils sont, quelque part, au milieu de la mer. Perdus ? Non, il ne pense pas. Il espère pouvoir faire un minimum confiance au staff. Ses pieds dans leur élan se font arrêter par un siège. Il se résigne à s’asseoir, sans rechigner, sans contester, comme s’il se résignait à son sort. Son sort sera d’être assis, à cette place, face à cet horizon maritime. Il détourne subitement son attention. Quelqu’un est assis, à quelques mètres de lui, sur l’un des sièges, à l’autre bout de lui. Son sort sera d’être assis, à quelques mètres d’elle. Un sourire se peint sur ses lèvres. Il reconnait son minois. C’est elle. La jeune femme de la première soirée. Celle avec qui il a échangé ce regard, cet unique regard. Et depuis ce premier soir, des regards, il y en a eu d’autres. Des regards et des sourires. Son regard croise le sien, une fois encore. Il ne la quitte pas des yeux, pouvant percevoir sur son visage la naissance d’un sourire. Des regards mais pas des mots. Ni l’un ni l’autre n’a osé briser ce silence entre eux. Le temps passe, puis… « Dis-moi, on va passer notre aventure à se regarder sans se parler ? », qu’il la questionne. Sa propre remarque l’amuse. Il a plutôt envie de détendre l’atmosphère. En soi, ça ne le dérange pas. Parfois il n’y a pas besoin de mots pour exprimer quelque chose. Un regard suffit. Brisant ce silence et nouant un contact avec la jolie brune, il décide de s’approcher d’elle et vient s’asseoir sur le siège, juste à côté du sien. « Rose, c’est ça ? ». Elle n’a pas besoin de confirmer. Il sait très bien que c’est elle. « Je suis Jack », s’amuse-t-il à répliquer. Son regard se pose sur le visage de @Rose, qui laisse apparaître un rictus amusé sur ses lèvres. « Je te fais sourire, c’est bon signe, non ? », qu’il continue. Il la détaille quelques instants, son regard recherchant toujours le sien. « Je crois que tu as compris… ». Il n’est pas Jack. « Je suis Silvan », glisse-t-il. « Mais tu vois, tout de suite, ça fait moins son petit effet », reprend-il. « Je suis basané, un prénom qui ne sonne pas très anglais, je n’entre pas vraiment dans les codes occidentaux… », énonce-t-il. Son regard se détache de celui de Rose, pour observer la vue qui s’offre à eux. Finalement, son attention se reporte sur la jeune femme.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1020
AVATAR : daisy ridley.
ÂGE : 26


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bohemian rhapsody - fri. 01, 15:46   Mar 12 Juin - 1:38

On pouvait passer des heures sur ce pont, à regarder droit vers l'infinité de l'océan, sans pour autant jamais être rassasiés par cette vue ni blasés par ce qu'elle avait à offrir. Il y avait toujours un nouveau détail sur lequel concentrer son attention, que ce soit la couleur que prenait l'eau en fonction de l'heure à laquelle on se postait pour l'observer et la façon dont le soleil s'y reflétait, ou ce qu'on croirait apercevoir au loin en fonction de l'endroit d'où on admirait la vue, de ce qu'on avait à l'esprit à ce moment-là, de ce qu'une partie de nous aimerait probablement trouver aussi. Rose, elle, était en plus quelqu'un qui pouvait s'émerveiller d'un rien. D'une mouette posée sur la rambarde, d'un nuage dont la forme différait des autres, et de tout un tas de choses qui pour d'autres candidats seraient sûrement des détails sans importance, mais qui pour elle contribuaient à la magie de ce genre de moments. Depuis qu'elle était montée sur ce bateau, elle avait du passer plus de temps dehors à profiter de la vue qu'à autre chose. Comme aujourd'hui, où elle s'était assise sur l'un des sièges du pont promenade, réfléchissant tout en profitant du paysage qui défilait sous ses yeux. Jusqu'à ce que, sentant une présence non loin de là, son regard quitte l'horizon pour trouver celui d'un candidat, et pas n'importe lequel, puisque c'était celui avec qui elle avait échangé un même regard pas plus tard que samedi soir. La coïncidence la fit sourire, tout comme la perspective d'avoir peut être enfin une vraie occasion d'échanger avec lui sans en avoir vraiment eu l'occasion avant. C'est finalement lui qui amorça la conversation, et sa remarque fut accueillie par le sourire amusé de l'anglaise qui devait reconnaître que ça n'était pas banal, surtout pour elle, de rester assis en silence. « J'espère que non, parce que tu risques de vite constater que je suis de ceux qui ont du mal à se taire. » Elle confia, sur le ton de la plaisanterie mais néanmoins consciente qu'elle était bavarde de nature et toujours très inspirée pour ce qui était des échanges humains, il n'y avait qu'à voir le mal que la directrice des castings avait eu à l'empêcher de déballer toute sa vie durant son entretien. Son camarade vint s’asseoir près d'elle et elle acquiesça à ses paroles. « C'est bien ça, et toi tu es... » Elle s'apprêta à poursuivre mais n'en eut pas le temps lorsqu'il prétendit se nommer Jack, provoquant inévitablement un rire chez la jeune femme. « Oh, Jack ? J'ai bien peur que notre présence sur ce bateau ne soit pas de très bon augure, alors. » Parce qu'une Rose et un Jack s'étaient déjà trouvés ensemble sur un bateau dans un film certes un peu romancé comparé à la réalité, mais que l'histoire dans les deux cas ne s'était pas bien finie. Ce qui est sûr, c'est qu'il avait l'air de savoir que la référence l'amuserait. « C'est toujours bon signe lorsqu'on fait sourire quelqu'un, même si moi je suis toujours une bonne cliente en la matière. » Elle ajouta, souriante, parce qu'elle tenait de sa mère une certaine capacité à s'amuser facilement des choses, là où d'autres étaient plus difficile à faire sourire. Quand finalement il déclina sa vraie identité, @Silvan donc, elle hocha la tête. « Oui, j'avais compris. Je viens tout juste d'arriver à attribuer à chaque candidat le bon prénom, mais tu m'aurais sûrement fait douter si tu m'avais fait ce coup-là lundi. » Oh oui, quelques jours plus tôt il est probable qu'elle n'aurait pas pu aussi facilement déterminer qu'il plaisantait, étant toujours un peu crédule avec les gens qu'elle connaissait peu. « Et je ne suis pas tellement d'accord, Jack est un prénom tellement répandu qu'on en connaît tous forcément un, alors que Silvan... ça sent bon l'exotisme, ce n'est pas un prénom qu'on entend tous les jours. » Et c'est ce qu'elle trouvait aussi intéressant, le fait de ne pas être un énième Jack, comme elle était sûrement une énième Rose. « C'est bien parfois d'être différent, c'est aussi pour ça qu'on se souvient de nous. Samedi soir, par exemple, je suis sûre que c'était compliqué pour tout le monde de te rater. » Puisque quelques hommes ici se distinguaient par des détails physiques particuliers et que Silvan en faisait partie, c'était forcément vers lui que beaucoup de regards avaient du converger ce soir-là.

_________________
Tale as old as time
song as old as rhyme.
"just a little change, small to say the least. both a little scared, neither one prepared, beauty and the beast."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1831
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20.830 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bohemian rhapsody - fri. 01, 15:46   Mer 13 Juin - 13:44

Le bateau est tellement grand qu’il n’a pas le temps de ressentir un quelconque ennui. Il découvre son nouvel environnement, en même temps qu’il découvre et apprend à connaître ceux avec qui il partage cette aventure. En quelques jours, il a déjà sympathisé avec quelques uns d’entre eux. Il n’a pas encore eu le temps de faire le tour d’horizon des dix-neuf personnalités avec qui il doit et devra composer à partir du moment où il est monté à bord de ce bateau de croisière. Certains ne lui sont encore que des visages sans nom. Certains noms résonnent encore dans le creux de ses oreilles quand des inconnus. Sil s’assoit, pour continuer sa contemplation cet horizon qui s’offre à lui. Un horizon qui lui rappelle qu’il est loin de chez-lui. Mais rapidement ce n’est pas ce paysage marin qui attire son attention. C’est cette présence féminine non loin de lui. Son regard s’attarde longuement sur ce visage qui s’offre à lui. Il la reconnait. Il ne la quitte plus du regard, la scrutant en silence. Son regard se heurte au sien. Silence. Sourire. Il prend l’initiative de s’approcher d’elle. Il n’a jamais été aussi près d’elle. Il se souvient de son regard, de cet échange de regards, samedi soir, lors de la soirée de lancement de la saison. Un regard qu’il n’a pas oublié. Un regard qui ne l’a pas laissé indifférent. Il décide de briser ce silence qui s’est installé entre eux – silence existant depuis la première fois dont leur chemin s’est croisé –. Sa remarque arrache un sourire de la jeune femme. Cette dernière lui confie être de nature bavarde. « Dans ce cas, tu as de la chance, je suis de ceux qui sont plutôt une bonne oreille », annonce-t-il. Un léger sourire illumine le visage du Turc, alors que son regard ne quitte pas celui de Rose. C’est ainsi qu’elle s’appelle et il en est certain. Ce qu’elle lui confirme quelques secondes après. Elle l’interroge en retour. Lui ? Il ne quitte pas son sourire, tandis qu’il lui répond. Jack. Sa réponse arrache un rire chez Rose. Celle-là rétorque que leur présence ne serait pas de bon augure, faisant référence à un fameux film – l’un des rares qu’il pourrait citer, quand bien même il ne le connaitrait pas par cœur –. Sa réponse amuse le métisse. Sil remarque qu’il la fait sourire, rire même. D’après lui, c’est bon signe. Ce qu’elle confirme. « C’est vrai… », souffle-t-il. Il finit par décliner son identité, voyant bien que ce petit amusement a été percé au grand jour par la jeune femme. Il se prénomme Silvan et non Jack, comme il l’a prétendu. Elle l’a compris. Elle lui explique d’ailleurs qu’elle parvient tout juste d’attribuer un nom à un visage. Il comprend qu’à quelques jours près sa fausse identité – si on peut le nommer ainsi – aurait fonctionné. Mauvais timing. Il faut tout de même reconnaitre que son prénom fait moins d’effet que celui du personnage populaire, Jack. Le prénom Jack a fait sourire, rire, Rose ; il n’est pas certain que Rose aurait souri si elle avait entendu le prénom Silvan. Pourtant elle ne semble pas d’accord avec lui. Elle lui explique que Jack est un prénom très répandu, ils en connaissent tous un – sûrement en Occident… –. Elle juge que son prénom sent bon l’exotisme. « Oh, commence-t-il, je prends ça pour un compliment ?! ». Un sourire nait sur le bord des lèvres de Silvan. « Quelle était la probabilité pour qu’un jour tu croises le chemin d’un Silvan ? », la questionne-t-il. Son attention est toujours portée en direction de son interlocutrice, Rose. Cette dernière lui explique que la différence est bien parfois et que pour cette raison on se souvient d’eux. « Tu te souviens de moi ? », qu’il lui demande, un large sourire se peignant sur son visage. Parce que lui il se souvient d’elle. Son regard ne quitte pas le visage de Rose, il observe les traits de ce minois qui se font et défont. Il s’imprime de ces traits dans son esprit, avant que son attention ne se pose sur l’horizon. Toujours ce même horizon face à eux. « C’est amusant, parce qu’en y pensant, tous les deux, on donne des étoiles dans les yeux des enfants. Chacun à notre façon. Pourtant les chances qu’on se rencontre étaient nulles », qu’il confie, en faisant référence à leurs deux professions respectives. De ce qu’il a entendu, Rose est princesse Disney, du moins, c’est comme ça que les autres parlent d’elle. Quant à lui, quand bien même il n’en est parlé avec personne, il évolue au sein d’un cirque.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
 

bohemian rhapsody - fri. 01, 15:46

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LILITH + bohemian rhapsody
» FREDDIE MERCURY
» Vegetarian Rhapsody... Queen revu et corrigé...
» ERIC PHILIPPE
» MARC KLINNERT
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: PONT PROMENADE-
Sauter vers: