bringer of storm (mercredi, 14h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro En ligne

MESSAGES : 348
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Lun 11 Juin - 0:40


w/@hunter
bringer of storm


C'est pas un hasard si on le retrouve dans la salle de sport cet après-midi, il s'est certainement pas égaré sur le pont H et n'a pas poussé la porte du complexe sportif comme il aurait pu en pousser une autre. Alvaro reprend ses bonnes résolutions en main, il est jamais trop tard pour ça. C'est un truc qu'il a quelque peu négligé ces derniers mois, toujours pour la même éternelle raison, celle qui l'a déjà poussé à changer de vie et de continent, celle qui l'empêche d'avoir des loisirs ou d'entretenir une relation. Entretenir sa condition physique et pratiquer sérieusement ça demande du temps, et quand on travaille autant que lui c'est pas forcément évident. Il a même pensé résilier son abonnement à la salle de sport, à laquelle il se rend de moins en moins, trop pris par les affaires. Pas d'excuse ici, le complexe sportif est en libre accès pour tous et c'est vraiment l'occasion de rattraper les derniers mois qui n'ont pas vraiment rimé avec sport. Alvaro c'est pas le gars qui pourrait frimer avec ses muscles, y'a pas de quoi s'en relever la nuit même s'il ne part pas non plus de rien. C'est bien prévu qu'il développe tout ça, et au moins ici il trouve le temps qu'il n'a pas à l'extérieur pour se pencher dessus. Il a même envisagé de prendre l'un de ses camarades pour coach sportif, l'un de ceux que l'on pourrait confondre avec un bœuf de loin, et qui passent à peine les portes. Y'en a même dont c'est le métier, alors il sait pas, il y pense et verra si ça s'impose à un moment donné. En attendant il gère ça seul, c'est encore à peu près dans ses cordes. Il rejoint la salle de sport en fin d'après-midi, entre ses deux phases de digestion, celle du midi et celle du soir. Elle est très bien équipée et ça ne l'étonne pas, la production y a mis les moyens pour ça comme pour le reste, et puis le sport avec vue sur la mer c'est un programme assez motivant. Il y a ce type près des tapis de course, planté là on ne sait pas trop pourquoi. Il lui semble que c'est l'une des dernières têtes qu'il a découvertes samedi soir, il se rappelle d'ailleurs l'avoir croisé avec la candidate qui partage maintenant sa cabine, la jeune Leela. Comme Alvaro prévoit justement d'utiliser l'un des tapis de course, il décide d'en profiter pour charrier gentiment son camarade. Car à son sens c'est plutôt vers les haltères que ce dernier devrait se diriger. « Faut travailler ces bras, là, t'as dû voir qu'en la matière y'avait du niveau sur ce bateau. » Cette saison, c'est sûr, certains candidats se démarquent et il en voit notamment trois dont la musculature a de quoi faire pâlir des gars comme eux. Enfin, surtout comme lui, là, c'est l'un des plus gringalets qu'il a pu voir ici. Et y'a des chances que son physique le trahisse et qu'il soit en réalité plus vieux qu'il n'y paraisse. Alvaro se défend un peu mieux mais c'est pas encore ça non plus pour lui, il a du travail. « C'est toi le petit génie de la saison ? » il lui lance en lui tapant dans le dos. Il s'est un peu renseigné sur son camarade, justement parce qu'il avait trouvé que celui-ci s'était fait discret le premier soir ce qui ne lui avait pas permis de commencer à le sonder comme d'autres. Il sait dans quelle branche il bosse, c'est une sorte de science alliant l'informatique, les statistiques et les mathématiques d'après ce qu'il sait et bon, il suppose qu'il ne faut pas être le dernier des crétins pour pouvoir s'y retrouver là-dedans. Le terme génie est peut-être un poil exagéré mais qui sait, il lui donnera peut-être raison par la suite. Hunter va peut-être réussir à déjouer le système de sécurité de la banque ou un truc comme ça, on sait jamais trop à quoi s'attendre avec les autres mais ce gars-là il le sent bien. Puis il a pas l'air d'un mauvais type, ça il l'aurait senti dès le départ, il le porte même pas du tout sur sa figure à vrai dire. « Remarque si tu peux miser sur ton cerveau plutôt que sur tes muscles c'est pas plus mal. » Alors d'accord ça reste de la télé, et l'apparence compte beaucoup dans ce milieu-là. N'empêche qu'un gars qui en a dans la cervelle s'en sortira certainement bien mieux qu'un autre dont l'atout principal reste le physique, c'est un jeu et si on a pas le raisonnement et la clairvoyance derrière on risque pas d'aller loin. Si certains peuvent combiner les deux c'est encore mieux, à titre personnel Alvaro pense se situer au milieu. Il a pas le physique le plus impressionnant sur ce bateau mais y'a le charme aussi, ça compte, et puis il sait se servir de ses neurones quand il faut, sans pour autant être doté d'une perspicacité à toutes épreuves il peut au moins compter sur son sens de l'observation sur-développé.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 230
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Lun 11 Juin - 1:09

Quand on est catégorisé comme étant plutôt intelligent, il est certain que l'on rentre très rapidement dans une case et ce dès le plus jeune âge. Parce qu'on aime les maths, il va être plus compliqué de bien s'intégrer dans l'équipe de sport et ce même si en soi, on est pas trop mauvais. Tu n'es juste pas comme eux. Parce que l'intelligence attire la jalousie, et lorsque l'on est pas trop en moyen de se défendre, on devient rapidement la risée de l'établissement. Cette histoire là, ça n'est pas la mienne. Non. J'ai toujours eu conscience de mes capacités, évidemment, mais j'ai toujours choisi de ne les utiliser que lorsque j'en avais réellement besoin. Avoir les meilleurs notes ne m'intéressait pas vraiment. Pour moi, l'intelligence résidait dans le fait de ne fournir que le strict minimum d'effort et d'avoir pour autant une note respectable. Gagner du temps pour le reste. Jamais je n'aurais sacrifié mon temps personnel pour les études, je trouvais cela assez futile parce que l'on savait tous très bien que la plupart des informations récupérées lors de cette phase d'apprentissage ne nous servirait que très partiellement par la suite. Alors oui, il m'arrivait de passer de justesse les classes, mais au moins, personne n'avait d'apriori sur moi. Personne ne me remarquait, comme je choisissais de ne remarquer personne. Dans cette aventure, c'était plus ou moins la même chose lorsque l'on y réfléchissait. Il y avait les montagnes de muscles, ceux avec de la prestance, les originaux, et puis il y avait moi. Là, comme le vilain petit canard. Moi ça m'amusait plus qu'autre chose. Je restais quand même fasciné par ceux qui arrivaient à se mettre au sport d'eux mêmes, comme s'il s'agissait réellement d'une activité amusante, alors que l'on savait tous très bien qu'il ne s'agissait en réalité qu'une sorte de narcissisme personnel. Pouvoir s'apprécier à travers le regard des autres. Ils en avaient de la chance cela dit ! Au moins, ils trouvaient confort dans quelque chose qui allait par chance améliorer leurs conditions de vie. Moi, j'y comprenais rien à cette société de toute façon. Alors, les mains dans les poches, mes prunelles s'étaient ancrées un instant sur le sol, tandis que je me perdais dans mes pensées. Bientôt rappelé à la réalité par un brun, un des charismatiques. Il me taquinait sur mes bras, et un sourire partiel s'esquissait sur mes lèvres « La testostérone, ça n'a jamais trop été mon truc. Et puis, enfiler des kilos de blanc de poulet tous les jours, je ne suis pas certain que ça soit hyper sexy à l'écran non plus, de toute façon. » j'avais lu ça dans un magazine, comme quoi pour prendre du volume, il fallait manger beaucoup de protéines et faire quatre voire cinq repas par jours. Je trouvais ça simplement ridicule. « Et en toute honnêteté, je pense que j'aurais l'air d'un mauvais cartoon si je me musclais. » clairement je n'avais pas le "physique" approprié. Ma tête de sweet boy sur un corps bodybuildé, je pense que tout le monde s'en passerait facilement. Il ajoutait que je devais être le petit génie de la saison, ce qui me fit hausser les épaules, croisant mes bras sur mon tee shirt Zelda. « Et toi le Don Juan, du coup ? » il en avait le profil. Moi qui vous parlais du Bachelor, pour le coup, il avait le profil type de ce gars là. D'après lui, ça n'était cependant pas plus mal que j'ai un cerveau à la place des muscles, ce qui me fit sourire. « De toute façon... Hm... Je pense que si je tentais de soulever quoi que ce soit ici, je finirais par me froisser un muscle de la façon la plus ridicule possible. J'me dis que pour le bien de tous, c'est mieux que je sois catégorisé officiellement comme le support moral et immobile de tous les sportifs de cette saison. » ajoutais-je en hochant la tête légèrement tout en me décalant sur le côté « Mais je refuse que tu m'imagines en tenue de cheerleader. » que l'on précise bien les choses, tout de même. M'étirant quelque peu, j'ajoutais finalement « Cela dit, t'as quoi à y gagner toi, de te bodybuilder ? C'est pas comme si t'avais l'air d'être à plaindre. » qu'on me la fasse pas à moi, j'étais certain qu'il était de ces gars qui venaient ici simplement pour se rassurer eux même en mode 'au moins j'ai fait ma séance' mais qui en soit, n'avait absolument pas besoin de ça pour être bien foutu. Foutue génétique.

_________________

    Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro En ligne

MESSAGES : 348
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Lun 11 Juin - 19:14

Le physique ne fait pas tout, c'est certain et c'est un bon message à faire passer aux jeunes téléspectateurs qui pourraient penser en voyant ce genre de programmes que tout est superficiel et basé là-dessus. Bien sûr que ça peut aider, des études ont été réalisées et ont démontré qu'avoir un physique avantageux pouvait booster une carrière, à l'instar d'un physique un peu plus difficile pouvant conduire à une certaine discrimination  à l'emploi. C'est dur, mais c'est une réalité. La société d'aujourd'hui est basée sur l'apparence, la dictature de la beauté semble partout et n'épargner personne. Une belle gueule ça peut ouvrir des portes, ça peut par exemple jouer en notre faveur lorsqu'on est en concurrence pour un poste, et ça aurait également une incidence sur notre salaire. C'est dingue en y pensant, que notre apparence physique puisse peser lourd dans notre réussite sociale. Et mettre la pression sur les autres pour qu'ils se conforment à un certain idéal physique n'est pas normal non plus. C'est pas sérieusement qu'il disait ça Alvaro, très sincèrement il ne prend pas les bodybuldés du programme comme exemples. Il peut trouver leur carrure agréable à regarder sans pour autant vouloir la même, et très clairement il n'est pas près d'atteindre un tel niveau. Il sait pas encore ce qu'il en est pour la bande de costauds de ce bateau, vu qu'il ne les a pas encore vu à l'action dans le jeu, mais il est d'avis qu'une musculature hors normes, si intellectuellement derrière ça ne suit pas, eh bien ça ne sert pas à grand-chose. Il en faut dans la tête aussi, la célèbre phrase sur les crevettes peut pas s'appliquer ici. Alors il taquine son camarade mais ne l'encourage pas réellement à se muscler les bras juste pour pouvoir rivaliser avec les autres, quand même, c'est pas dans sa mentalité. Ce serait bien la pire raison qu'il soit pour s'y mettre ça, vouloir être au niveau des autres. De toute façon il le dit lui-même, c'est pas son truc et il se verrait pas non plus revoir toute son alimentation pour se mettre en mode fitness. Ça voudrait dire éliminer les mauvaises graisses, calculer les calories de tout ce qu'on ingurgite, avaler de la viande en quantité monstrueuse.. Il peut comprendre que ça le tente pas des masses, et à vrai dire Alvaro est pas plus partant que lui. « Je te le fais pas dire. » acquiesce-t-il dans un hochement de tête. Non seulement c'est pas sexy mais en plus c'est terriblement contraignant au final, du moins c'est ce qu'il s'imagine. Lui qui n'a jamais fait attention à son alimentation, ne peut pas concevoir de garnir son assiette avec tel pourcentage de machin, tel pourcentage de bidule et cela à une calorie près à chaque fois.. mais quelle perte de temps, sérieusement. « Mec on aura sûrement jamais le corps de Schwarzy mais au moins on gardera le plaisir de manger nous. » À partir du moment où composer ses repas se base sur des quantités à ne pas dépasser, pour lui, y'a plus vraiment de plaisir. Alvaro il aurait surtout pas le temps dans la vie de tous les jours de faire gaffe à ce qu'il se trouve dans son assiette, il a déjà à peine le temps de manger tous les jours, c'est pas pour en plus se casser la tête avec ça. Son camarade laisse entendre que ça ne lui irait sûrement pas de se muscler de toute façon. « Alors là tu vois, je crois que t'as pas tort. » Il arrive pas à l'imaginer plus costaud en fait. Et puis ce petit gars semble pouvoir miser sur son intelligence d'après ce que l'on raconte à son sujet, il dispose donc d'un atout non négligeable pour lui ici. « Il en faut des cerveaux dans un jeu comme celui-ci. Des gars qui seront pas forcément des têtes d'affiches, mais qui feront la différence là où d'autres découvriront leurs limites. » Il semble pas totalement adhérer au petit surnom que vient de lui dégoter Alvaro, à savoir le petit génie de l'émission. C'est flatteur pourtant, bon par contre il faut s'en montrer digne et faire ses preuves dans ce sens et ça, ça se vérifiera avec le temps. Alvaro il se voit associé à une image de Don Juan, il sait pas trop comment il doit le prendre d'ailleurs. C'est peut-être basé sur son physique de latino ou son léger accent, ou même les deux, il sait pas et tient pas forcément à le savoir en fait. « Non, il va falloir trouver quelqu'un d'autre pour revêtir ce costume-là. » il l'informe sobrement. Faut pas compter sur lui pour tenir ce rôle-là cette saison, les femmes c'est beau à regarder mais elles en deviennent vite encombrantes. Y'en a une qui a bien essayé de freiner ses ambitions dans le passé et qui a juste réussi à le faire fuir, depuis Alvaro se considère vraiment mieux seul qu'avec une nana dans les pattes lui demandant de l'attention et du temps - deux choses qu'il ne pourra jamais accorder à quelqu'un. « Je n'ai rien d'un séducteur. J'ai plus d'ambition que ça ici. » Il ne doute pas que certains de ses camarades s'illustreront à merveille dans ce rôle à sa place, et si c'est le cas grand bien leur fasse, ils s'égareront là-dedans pendant qu'il aura le champ libre pour tracer sa route et devancer tout le monde. Son camarade renonce une bonne fois pour toutes à se créer des muscles dont il n'a de toute façon pas besoin, sage décision de sa part. Quant à la tenue de cheerleader, comme dire.. « Je te rassure j'en avais pas l'intention. » L'idée ne lui serait pas passée par la tête, c'est sûr. Le jeune homme se demande ce qu'Alvaro peut bien avoir à y gagner de son côté, d'après lui il n'est pas à plaindre à ce niveau-là. Le cubain a une base qui demande juste à être améliorée, mais à aucun moment il n'a eu en tête d'égaler les monstres de muscles lui non plus. « Le projet n'est absolument pas de me bodybuilder comme tu dis. Je veux juste me maintenir en forme, et travailler ce que je possède déjà. » Alvaro il misera jamais sur son physique pour quoi que ce soit, il a certes réussi professionnellement mais il s'est construit tout seul, son physique a pas pu l'y aider. Si aujourd'hui les affaires marchent c'est parce qu'il travaille dur et fait beaucoup de sacrifices, il y a longtemps qu'il ne les compte plus à vrai dire. « Et puis je ne vais pas me lancer dans un programme sportif de titan alors qu'une fois sorti d'ici je n'aurai plus le temps de le suivre. » il ajoute dans un haussement d'épaules. Changer tout son mode de vie pour quelques semaines, et reprendre ses mauvaises habitudes à la sortie, quel intérêt à ça ? Il passera à la salle de sport de temps en temps pour s'entretenir, mais il va pas se lancer dans de grands projets qui seront très vite avortés. « Tu es parti à la découverte du bateau un peu ? C'est quoi l'endroit le plus cool que t'aies vu pour l'instant ? » Ce bateau est énorme et il faudrait plusieurs jours pour en faire le tour. Mais ils ont tous déjà commencé leur exploration des lieux, et donc en principe un coin favori. « Ta cabine se trouve sur quel pont ? Tu dors avec qui d'ailleurs ? » La fameuse répartition des cabines qui a classé d'entrée de jeu les candidats sur différents ponts allant des plus luxueux aux plus modestes. Alvaro s'en est pas trop mal sorti lors du tirage au sort, mais c'est pas le cas de tout le monde.

Citation :
wtf désolée pour la longueur. troll

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades



Dernière édition par Alvaro le Mer 13 Juin - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 230
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Mar 12 Juin - 1:01

Petit j'avais toujours été l'un des plus gringalets du lot, d'ailleurs vous seriez surpris de savoir que depuis j'avais gagné un petit peu de poids, ce qui pour un organisme comme le mien, était plutôt surprenant. Vous étiez même carrément en droit de m'applaudir je dirais -stpl applaudis moi derrière ton écran. J'ai jamais été quelqu'un de particulièrement healthy non plus, il faut dire que je n'en ai jamais vraiment compris l'intérêt et mon corps ne m'a jamais vraiment posé de problèmes. Peut-être que si j'avais été légèrement plus prédisposé à prendre du poids, j'aurais envisagé la nourriture d'une autre manière. Je me souvenais que toutes les semaines, j'économisais pour qu'arrivé le Samedi soir, je puisse nous payer à moi et Joe un menu McDo. Vous auriez vu ses yeux s'émerveiller devant son HappyMeal, il n'y avait rien de plus beau. Alors oui, certes, peut-être ne lui montrais-je pas non plus le bon exemple, mais je souhaitais qu'il puisse profiter de la vie, et que ces standards que la société nous imposaient ne soient pas obligatoires à ses yeux. Peut-être raisonnais-je légèrement comme un bobo, ou un de ces rebelles qui souhaitaient changer le monde. La vérité était toute autre. Je souhaitais vivre comme je l'entendais, et je me fichais pas mal de me faire une place sur cette terre. Alors oui, pour le coup, suivre un régime strict comme m'imposer une quelconque pratique sportive et régulière ne m'avait jamais paru comme une étape clé du développement de soi-même et le brun avait l'air plutôt d'accord avec moi ; après tout, chacun son activité fétiche, je n'y portais aucun jugement. Il ajoutait qu'au moins, nous nous pourrions à jamais nous nourrir comme on le souhaitait « Je... je sais pas pourquoi mais j'ai quand même vachement de mal à t'imaginer entrain de manger un burger. » et concrètement, depuis le début de cette aventure, j'avais l'impression de mentionner McDo à tout bout de champ, c'était limite si j'allais pas me faire buzzer comme étant genre, leur publicité ambulante. On ne pouvait pas dire qu'ils avaient besoin de ça vu le blé que l'entreprise devait se faire par jour. Toujours est-il que prendre du muscle ne m'irait pas, j'en étais convaincu. Déjà que je n'arrivais pas beaucoup à pécho, alors si je commençais à me la jouer Rocky, le désert de ma libido risquerait de s'étendre à perte de vue. « J'avoue ne pas bien me rendre compte non plus dans quoi je me suis engagé en arrivant ici... » il faut dire que pour la première fois de ma vie, j'avais agi sur un coup de tête en m'inscrivant. J'avais choisi de ne rien analyser, et de prendre une décision. Et aux dernières nouvelles, cette nouvelle impulsivité qui m'habitait m'avait jusqu'ici était bénéfique. Enfin, je n'allais pas non plus en abuser, me connaissant. Dans tous les cas, Alvaro n'était apparemment pas le Don Juan de cette saison, et son bel air italien n'était donc pas tout ce qu'il avait en réserve, ce qui me rassurait quelque peu. « Ravi de l'apprendre. » les histoires d'amour c'était beau, mais ça faisait un moment que je n'y croyais plus vraiment. Alors forcément, ça ne m'emballait pas trop, l'idée de suivre les périples amoureux d'autres candidats, alors que j'étais tout bonnement incapable de trouver chaussure à mon pied. Il se décrivait comme quelqu'un d'assez occupé de ce que je comprenais, puisqu'il mentionnait le fait de ne pas avoir de temps pour lui à l'extérieur. « Tu... Tu viens ici pour souffler un peu ? » je me demandais bien ce qu'il pouvait faire de sa vie. « C'est drôle, mais depuis que je t'ai vu en costume au prime, j'ai du mal à t'imaginer dans d'autres fringues. » un sourire étirant finalement mes lèvres, je me posais sur un banc de muscul, touchant du bout des doigts certains points, genre comme si j'avais l'intention de les utiliser alors que non, pas du tout. J'y connaissais même pas grand chose oui, je serais incapable de vous dire lesquels je pouvais soulever, et ceux qui risquaient de m'écrabouiller. Il me relançait sur le bateau, alors que je m'étirais légèrement, tordant l'une de mes chevilles sur le sol, comme un gosse cherchant comment s'occuper et ne sachant pas trop comment se tenir. « La salle d'arcades pour sûr, quelle question ! » lâchais-je avec enthousiasme avant d'ajouter « Y'a le jeu Sega Rally Championship, t'imagines même pas comment c'est compliquer de trouver une console capable de le jouer de nos jours ! » C'était une grande trouvaille qu'avait fait la prod' de ce côté. « Enfin euh... quelque chose me dit que t'as pas trop du toucher à beaucoup de consoles toi... » ouais, il avait pas l'air d'avoir le profil. « Je suis dors avec Neville, dans l'une des moins bien classées je crois. » ajoutais-je lorsqu'il me parlait des cabines. « Jusqu'ici ça me dérange pas trop, je suis pas forcément habitué à dormir sur beaucoup d'épaisseur, et puis c'est pas comme si je comptais rester cloitrer dans ma chambre toute la journée de toute façon. » pensais-je à voix haute avant de lui retourner la question « Toi par contre, t'as l'air d'être habitué aux bonnes choses non ? T'es atterri dans laquelle de cabine ? » je n'émettais aucun jugement, il n'y avait aucun mal à avoir de l'argent. Parfois, je me disais qu'il serait bien que je commence à investir dans mon avenir. Mais avec ma start-up actuelle peinant à décoller, il allait falloir encore quelques années.

Citation :
je vois pas de quoi tu parles troll

_________________

    Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro En ligne

MESSAGES : 348
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Mer 13 Juin - 17:46

C'est pas parce qu'il traine dans une salle de sport qu'il vise le physique de The Rock, y'a quand même un juste milieu entre zéro activité physique et devenir un surhomme. Alvaro il pratique juste un minimum pour rester en forme, et il se trouve qu'ici il a le temps qu'il n'a pas dehors. Comme il a pas mal mis le sport de côté ces derniers temps ça lui permet de s'y remettre doucement, et c'est pas un mal. Il y a eu un certain relâchement qu'il essaye de rattraper comme il peut, sans se donner des objectifs dingues comme prendre une masse de muscles en quelques semaines. Non seulement ce serait pas possible, mais en plus il est pas du tout prêt à changer son mode de vie pour ça. À commencer par son alimentation, il n'y a jamais fait plus que ça attention et il se voit pas du jour au lendemain bannir certaines choses pour les remplacer par d'autres, ou pire calculer les calories qu'il ingurgite pour être sûr de pas dépasser un certain nombre par jour. Il faut vraiment le vouloir pour s'infliger ça, alors d'accord il veut bien croire que l'alimentation compte pour 70% et le sport seulement pour 30%, et que ça fait forcément une différence si tu fais attention ou si à l'inverse tu n'adaptes pas le contenu de ton assiette. Il vient de trouver un gars comme lui, qui part encore de plus loin sportivement parlant mais au moins ils se comprennent. Aucun des deux ne s'imagine suer à longueur de temps dans cette salle de sport ni se priver, ce serait leur demander trop de sacrifices et leur ôter un certain plaisir aussi. Celui de manger tout ce qu'ils veulent, et celui-là n'a pas de prix n'est-ce pas. Mais voilà que son camarade laisse entendre qu'il a beaucoup de mal à l'imaginer manger un burger. Alvaro vient bien d'entendre ce qu'il croit avoir entendu ? Ce type changera sûrement de discours lorsqu'ils se connaitront un peu mieux. « Tu me défies c'est ça ? » lui lance-t-il en braquant son regard vers lui. Le cubain, pas un adepte des burgers ? C'est bien mal le connaitre ça. Il n'en a peut-être pas l'air comme ça, mais la malbouffe constituait il n'y a encore pas si longtemps la majorité de ses repas. Forcément quand t'as pas le temps de cuisiner et qu'il faut déjeuner en trente minutes montre en mains, c'est vers la restauration rapide et la nourriture industrielle que tu te tournes. « Ok rendez-vous ce soir au Johnny Rockets, tu verras si je suis pas branché burgers. » C'est dit, et il a plutôt intérêt à être au rendez-vous ce soir pour voir ça de ses propres yeux. « 21H00. » il ajoute sur un ton déterminé. Et bien sûr aucun retard ne sera toléré. Son camarade lui avoue ne pas bien se rendre compte dans quoi il s'est engagé en intégrant ce jeu. Faut espérer qu'il n'est pas déjà en train de regretter, ce serait dommage étant donné l'aventure qui les attend. Lui qui a la chance de pouvoir miser sur son intelligence, un avantage non discutable dans un jeu de stratégie. « Ça te fait peur tout ça ? L'enfermement, les autres, le jeu et la tournure qu'il pourrait prendre.. » C'est très imprévisible comme truc c'est sûr, l'aventure peut leur réserver de bonnes comme de mauvaises choses et rien ne dit qu'ils y brilleront tout du long. Mais tous ont une raison d'être ici, il ne s'est sûrement pas inscrit par hasard à ce programme-là. En ce qui concerne le cubain il sait pourquoi il est ici, il sait ce qu'il vient y faire mais aussi quel rôle il n'endossera pas cette saison. Le coup du Don Juan sans façon, c'est un costume bien trop petit pour lui car il vise vraiment plus haut que ça. Il tient pas à ce qu'on se rappelle de lui pour avoir charmé quelques gazelles et fait tourner des têtes, c'est pas son ambition, il laisse ça à d'autres mieux taillés pour ce rôle-là. « Pas vraiment, non. » énonce-t-il en restant dans un premier temps évasif sur la question. Il n'est pas venu ici pour souffler, car ce serait entre guillemets considérer cette aventure comme des vacances et c'est pas du tout sa vision des choses à Alvaro. « Dehors je ne vis que pour le travail, alors oui en voyant les choses sous cet angle ça va me permettre lever un peu le pied. Mais je suis certainement pas ici pour me tourner les pouces. » Il pense pas qu'il y avait trop de doute honnêtement là-dessus le concernant, mais au cas où il rappelle qu'il ne vient pas pour se la couler douce et juste profiter du cadre. Son camarade arrive apparemment pas à l'imaginer dans une autre tenue que celle qu'il a arboré lors du prime. Il laisse échapper un rire en entendant ça, car il ne pensait vraiment pas faire forte impression dans ce costume. De là à l'imaginer ne porter rien d'autre, quand même. « J'ai plusieurs facettes que tu découvriras au fur et à mesure. Un jour je peux être ce gars classe en costume, le lendemain ce type en survêt'. Et si tu crois que je ne traine jamais en t-shirt et en jean, je te prouverai le contraire aussi. » il termine, en le gratifiant d'un clin d’œil. Alvaro ne sortira pas un costume à chaque prime, ce soir-là il fallait être présentable pour leur première apparition télé donc forcément le styliste a mis le paquet. Maintenant il estime que porter un costume n'est pas l'unique façon d'être classe, et puis il n'a clairement pas que ça dans sa penderie.. ou plutôt dans son tiroir. La salle d'arcades est donc l'endroit préféré du candidat sur ce bateau, et c'est vrai qu'en y pensant c'est pas si surprenant que ça. « C'est sûr, j'imagine pas, non. » Il savait même pas que le jeu Sega Rally quelque chose était né, en fait. C'est apparemment dur de trouver aujourd'hui une console pour ce jeu-là, il se couchera moins bête ce soir, du coup. « J'étais déjà content quand j'avais de quoi manger, étant gosse. Alors non j'avais certainement pas de console, de jeux, j'avais une balle c'était déjà bien. » Il n'a jamais baigné dans l'univers des jeux vidéo parce que ça lui a globalement toujours été inaccessible. Et maintenant qu'il peut s'offrir ce genre de choses évidemment il considère avoir passé l'âge, c'est pas aujourd'hui qu'il va acquérir sa première console soyons clairs. Hunter dort donc avec Neville - un candidat qu'il n'a pas encore rencontré, preuve que ce bateau est vraiment grand - dans l'une des cabines les moins luxueuses. Mais il semble bien le vivre, à l'entendre ça reste supportable. Le cubain pourrait dire la même chose, même s'il est visiblement un peu mieux tombé. « Ça me change de mon chez moi, mais les cabines du pont F restent convenables en terme de confort. Pas très spacieuses mais on a trouvé une tactique avec Leela - ma partenaire de chambre. » Le pont F c'est le troisième pont cabines, donc le juste milieu entre le grand luxe et le confort minimum sur ce bateau. Alvaro il se contente de ce qu'il a récolté, il a pas besoin de dormir dans le luxe absolu sachant que ça reste des cabines, c'est pas censé non plus être le top du top. Et puis à partir du moment où il y a le strict minimum c'est bon il s'y retrouve. Quant au fait d'être habitué aux bonnes choses, seulement depuis quelques années alors. « Je me demande à quoi ressemble la plus belle cabine de ce bateau. Et celles du personnel et des membres d'équipe. » Y'a quatre candidats qui pourraient leur dire ce que ça fait de dormir dans les cabines les plus classes, mais peut-être qu'ils y auront un jour leur place eux aussi. S'ils s'investissent assez pour ça, bien sûr, parce que la production a bien insisté sur le fait que seuls les plus investis côtoieraient ce genre de luxe. « Ça te donne envie de carburer dans les points pour atterrir sur le pont D avec les meilleures cabines, ou tu t'en moques ? » il l'interroge après avoir mis le tapis de course en route. Certains vont forcément le prendre au sérieux et d'autres moins, ça intéresse pas forcément tout le monde une belle cabine, ça dépend l'importance qu'on accorde à ces choses-là. Alvaro il est quand même assez matérialiste mais il est pas sur qu'il vendrait père et mère pour ça non plus. L'investissement pour lui est normal dans ce jeu, mais pas uniquement dans cette optique-là en fait.

Citation :
mais euh. troll

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 230
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Ven 15 Juin - 13:52

Je ne savais pas trop si c'était parce que je m'étais rapidement enfermé dans ma bulle, avec mes jeux vidéos, l'informatique et tout ce qui pouvait toucher aux travaux manuels, mais je n'avais jamais cherché à développer de passion profonde pour l'art en général ou bien même le sport. Ces domaines ne m'attiraient pas beaucoup, d'ailleurs si on y réfléchissait bien, je n'écoutais de moi-même que rarement de la musique, et lorsque c'était le cas, c'était souvent des chansons datant d'il y a quelques années. Chanson que l'on me conseillait la plupart du temps, jamais ô grand jamais n'irais-je penser à en prospecter de moi-même. Toujours est-il que voilà, j'étais toujours un peu à la bourre de ce côté là. En matière de jeux vidéos cela dit, je m'y connaissais déjà un peu mieux oui, même si j'avais tout de même pas mal relâché la pédale cette dernière année, de part mon boulot ainsi que tout le reste. J'avais l'impression que plus je grandissais et moins il m'était autorisé de prendre du temps pour moi, comme si la vie d'un adulte ne se résumait qu'au boulot et à la famille. Peut-être aspirais-je à autre chose, mais ça n'était encore pas comme si j'en avais conscience jusqu'ici. Je me sentais trop jeune pour me considérer comme un adulte, et trop vieux pour être un gosse, alors forcément, le tout restait assez confus pour moi jusqu'ici. Alvaro lui, il avait passé le cap du stade adulte, ça se voyait dans la façon dont il se portait, ses expressions, son assurance. Il avait parfaitement l'air d'assumer ce qu'il était et ce qu'il représentait, et ça, j'avouais que je ne pouvais que l'admirer. Du coup, je me disais qu'un gars comme lui devait avoir une vie plutôt saine, une vie d'adulte comme on me la décrivait, ou du moins comme je me l'imaginais ; beaucoup de travail, une situation stable, un grand appartement pour lui et évidemment, une alimentation équilibrée. Aucune idée de pourquoi ce dernier détail entrait dans ma vision de l'adulte parfaitement accompli cela dit, peut-être s'agissait-il simplement d'un idéal. Dans tous les cas, il n'avait apparemment pas l'air du profil type de celui qui mangerait de la malbouffe à tous bouts de champ. Et pourtant, voilà qu'il me donnait rendez-vous ce soir pour déguster un burger, comme s'il prenait ça pour un défi. 21h00 donc. « Oh... d'accord ! Enfin je te préviens, j'ai l'habitude d'en gober. » lâchais-je fièrement, réalisant bien cinq à dix secondes après ce que je venais de dire. Sorti de son contexte ça risquait de paraître assez étrange. « Hm... je suppose que cette phrase a de grandes chances de finir dans le bêtisier de la semaine, n'est-ce pas ? » damn, moi qui essayait de ne pas trop passer pour un handicapé socially awkward. Il me demandait ensuite si l'enfermement et tout ce que représentait ce jeu était quelque chose que je craignais, et je réfléchissais un instant à la question. « Je dois t'avouer que pour la première fois dans ma vie, je n'ai pas trop analysé la situation avant de m'inscrire ici. » me grattant un instant la tête, je croisais mes jambes en tailleur sur le banc de musculation. « Je suis pas vraiment quelqu'un qui attire la foule en général et j'ai jamais vécu avec autant de hm... gens. » j'allais dire "personnalités différentes" mais en fait plus généralement, il s'agissait même du nombre de personnes. « Du coup ouais... c'est compliqué, mais je me dis que c'est pas insurmontable. » si mon instinct m'avait poussé à m'inscrire à cette aventure, c'est qu'il y avait une raison, qu'elle devait faire partie de mon chemin afin de m'accomplir en tant qu'homme. Ou pré-homme. « Toi t'as l'air de prendre tes marques hyper facilement. » mais ça se voyait que c'était dans son naturel que d'être à l'aise dans n'importe quelles conditions, ou alors il s'agissait d'une façade, mais le brun n'avait pas l'air d'être quelqu'un de facilement impressionnable. Et de toute évidence il n'était apparemment pas ici pour souffler non plus. J'avouais avoir du mal à imaginer les raisons qui pourrait pousser un gars qui semblait "tout avoir" à s'inscrire à une émission comme celle-ci. Mais là encore, il s'agissait d'apparences et de la manière dont il souhaitait se présenter aux autres. Il y avait de grandes chances pour qu'il ne soit pas réellement comblé sur tous les points. Il me disait avoir beaucoup de boulot, et je me mordais un instant la lèvre, retenant une question un court instant, avant de finalement lâcher « Hm... dis, je peux te poser une question ? » lui et moi étions totalement différents, mais je me demandais si il était possible de ressentir la même chose dans des situations complètement opposées. « Est-ce que dehors, dans ton quotidien... tu te sens seul ? » ça expliquerait aussi pourquoi il serait ici. Pour changer d'air et rencontrer de nouvelles personnes. Peut-être me trompais-je mais après mon analyse c'était bien une possibilité. Dans tous les cas, il me faisait comprendre que sa situation avait drastiquement changée depuis son enfance à aujourd'hui, puisqu'il ajoutait avoir eu de la chance de pouvoir manger, ce qu'une personne à l'enfance "normale", ou plutôt équilibrée n'aurait jamais mentionné. « Oh tu sais, moi j'avais volé celle du voisin. » soufflais-je comme si de rien n'était, en espérant secrètement que les caméras n'aient rien entendu. J'étais pas vraiment un voleur de base, d'ailleurs j'étais même assez maladroit pour tout ça, mais je me souvenais qu'à l'époque, la magie de ma première console, de la première fois que j'avais touché une manette avait été tellement magnifique que j'avais fait une exception à la règle. De toute façon il n'y jouait pas beaucoup, et puis c'était pas vraiment mon pote. « Ah tu dors avec Leela ? C'est avec elle que je suis arrivé samedi dernier. » vraiment charmante même si je n'avais pas eu l'occasion de rediscuter avec elle depuis. « Tu prends soin d'elle j'espère. » je ne savais pas trop pourquoi, mais j'avais l'impression que parce que j'avais fait mes premiers pas ici avec elle, nous étions forcément liés. C'était stupide en y repensant parce que bon, peut-être qu'elle n'en avait rien à faire de moi. Elle aurait raison. « A vrai dire, les points m'intéressent plus pour les autres avantages de la banque. Dormir une semaine sur un matelas mémoire de forme, tu sais, je suis pas certain que je verrai une grande différence. » haussant les épaules, un léger sourire s'esquissa sur mes lèvres. « Je me dis que c'est bien quand tu as repéré quelqu'un qui te plait bien et que t'as envie de partager une nuit avec, mais je sais pas trop encore si je crois aux vraies relations dans ce genre d'émission... Je veux dire... ça parait improbable non ? » j'étais sceptique, voire hésitant sur le sujet, j'avais envie de penser que c'était possible, mais le fait que tout était en commun et filmé me disait que le retour à la réalité était impossible pour ce genre de couple. Passer de tout, voire trop, à rien, c'était chose peu commune.

Citation :
yas j'ai réussi à te rep au boulot troll

_________________

    Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro En ligne

MESSAGES : 348
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: bringer of storm (mercredi, 14h30)   Hier à 22:11

Ça l'amuse plus que ça l'offusque quand son camarade avoue ne pas du tout l'imaginer adepte de burgers, et sûrement de malbouffe en général. Il sait pas trop ce qui lui vaut cette étiquette de gars forcément éloigné de tout ça, qu'est-ce qui le fait croire que son alimentation est saine et équilibrée et qu'il ne passe pas sa vie dans les fast-foods à ingurgiter du gras à outrance. Il s'est déjà pété le bide dans ce genre d'endroits Alvaro, c'est dire à quel point on peut être amené à se tromper le concernant quand on ne le connait pas. C'est le cas d'Hunter là mais c'est pas le seul à s'être déjà mépris sur son compte. Il renvoie une image qui peut être parfois un peu trompeuse, et d'ailleurs il est persuadé qu'il n'aura aucun mal à duper son monde dans cette aventure. Lui ça l'arrange assez au final que son image ne soit pas forcément en adéquation avec la réalité, il y a peut-être même un monde entre ce que les autres candidats pensent de lui, et ce qu'il est vraiment. C'est ça quand on juge quelqu'un sur les apparences, on peut être surpris en découvrant ce qui se cache derrière. Et clairement dans le cas d'Alvaro, l'habit ne fait pas le moine. Il pense avoir pas mal surpris le bonhomme là en lui donnant rendez-vous au Johnny Rockets le soir-même pour qu'il puisse revoir son premier jugement le concernant. L'intention de son camarade n'était sûrement pas de le défier, il avait l'air de croire à ce qu'il disait, de penser qu'il ne pouvait vraiment pas être un de ces habitués de la junk-foond. Mais du coup apparemment ça en fait deux, puisque Hunter semble lui aussi de ce genre-là. Quoique sa façon de le dire est quelque peu... embarrassante, pour lui surtout. Car comme il le souligne c'est lui qui risque de passer dans le zapping ou les phrases cultes, on a pas idée de sortir un truc comme ça sans penser au sens que ça peut prendre en étant juste un peu sorti de son contexte. « Tu m'as l'air d'être le roi de la gaffe toi. » qu'il lui fait remarquer, plus amusé par la situation que réellement gêné pour lui en fait. Il hésite à rebaptiser le petit génie du coup, la maladresse semble le caractériser également et pas qu'un peu d'après ce qu'il peut voir. « Oui si tu arrives à faire oublier ça t'as de la chance mec. » il ajoute en posant sa pain sur son épaule, comme pour compatir. Car le risque c'est effectivement que cette phrase plus que douteuse soit reprise, et le suive pour un moment. Hunter ça a l'air d'être le mec réfléchi, limite trop cérébral les trois quarts du temps, mais qui peut quand même sortir une énormité du genre de temps en temps, quand ça lui passe par la tête. Un phénomène le gars. Mais il le reconnait lui-même, lui qui a tendance à analyser les choses ne l'a pour une fois pas fait avant de s'inscrire à cette aventure. Apparemment la vie en communauté c'est un peu une première pour Hunter, du coup il doit passer par une phase d'adaptation pas forcément simple. « Mais oui ça va le faire. Te mets pas la pression, y'a vraiment pas de quoi. » Certains vont avoir besoin d'un peu plus de temps que d'autres pour se faire à ce nouvel environnement de vie, aux caméras, aux autres, à tout ce qui les change de leur vie à l'extérieur. Mais ils y parviendront, Alvaro n'en doute pas, à moins de n'être vraiment pas capables de s'adapter ni de s'intégrer mais ça il pense que ça ne pourrait arriver que par manque de volonté et d'investissement personnel. Parce qu'à partir du moment où on ne se ferme pas aux autres y'a pas de raison de devenir le vilain petit canard pas intégré et mis de côté. Il a beau prôner l'individualisme, il estime n'avoir repoussé personne jusqu'ici lui, et d'ailleurs il n'a pas l'impression de galérer pour s'intégrer dans le groupe. Hunter lui fait remarquer qu'il semble avoir des facilités pour prendre ses marques. « J'ai toujours su m'adapter aux choses très vite oui. Et dieu sait que ça m'a aidé dans ma vie, et dans mon travail. » admet-il juste avant de monter sur le tapis. Il commence en douceur, vu qu'il n'est pas échauffé. Cette capacité d'adaptation, c'est grâce à elle qu'il a toujours accepté et intégré des changements avec aisance au cours de son existence. C'est pour ça qu'aborder l'inconnu ou prendre de sacrés risques lui a jamais fait peur, il a toujours su rebondir quelle que soit la situation et la difficulté. Composer avec l'incertitude n'a jamais été un problème pour lui, et si demain la production bouleversait totalement le cours du jeu sans prévenir, il sait qu'il n'en serait pas désarçonné pour autant et qu'il se ferait très vite à ses nouvelles conditions de vie. Il pense pas qu'il aurait pu tenir dans la gestion de son affaire et surtout dans son milieu de travail, s'il n'avait pas été doté d'une telle aptitude. Son boulot est très dynamique, il doit y gérer pas mal d'imprévus et d'urgences. Cette aventure est très différente de ce qu'il a pu connaitre jusqu'ici mais il l'a abordée comme un challenge dès le départ. Comme il le fait comprendre à Hunter, ça n'est pas une "parenthèse" pour lui permettre de souffler. Et même s'il est forcé de mettre son travail de côté, il n'est pas dit qu'il parvienne à décrocher totalement pendant plusieurs semaines. Son camarade se demande s'il peut lui poser une question, et il lui fait un signe de la tête pour l'inciter à le faire. Il se serait pas franchement attendu à ça, en fait, et mine de rien ça le pousse à réfléchir un petit peu. « Seul de toute façon je le suis, je peux pas dire le contraire puisque je n'ai plus personne autour de moi aujourd'hui. J'ai laissé ma famille, mon fils à Cuba. J'ai fait ma vie en solo en Angleterre et c'est comme ça depuis des années. » Il hausse les épaules. C'est la vie qu'il a choisie après tout, c'est lui qui a pris ses distances de tout le monde. « Certains jours j'ai vraiment pas le temps de me sentir seul, et d'autres ça va déjà plus se ressentir. J'aime ma vie comme ça, je m'y suis habitué. Je passe tellement de temps au travail qu'au final je ne suis pas beaucoup chez moi, alors ça va, je supporte. Et puis j'ai des amis, je sors de temps en temps quand même, j'ai encore un semblant de vie sociale. » termine-t-il dans un sourire, quelque peu essoufflé car courant depuis plusieurs minutes déjà. Il est pas sûr que sa vie fasse très envie mais ça lui convient à lui, de vivre comme ça. Il est la plupart du temps en déplacement pour les affaires, à parcourir toute l'Angleterre, et les quelques fois où il se retrouve seul chez lui il pense simplement à son fils qui grandit loin de lui. C'est sûrement le plus pesant pour lui, de ne pas honorer son rôle de père comme il le devrait, d'en avoir conscience. Il ressent bien plus ce manque là que celui d'une présence féminine dans sa vie, par exemple, ce dont il se passe très bien à vrai dire. « Et toi t'as la chance d'être entouré dehors ? » Comme ça il dirait que le bonhomme semble familiarisé avec la solitude mais il pourrait pas l'affirmer, d'où le fait qu'il lui retourne la question. Quand Hunter évoque la salle d'arcades du bateau, et donc des jeux vidéo, il en déduit qu'Alvaro n'a sûrement pas touché à beaucoup de consoles au cours de sa vie, ce que le cubain lui confirme. Disons qu'enfant il se préoccupait plus du contenu de son assiette que des derniers jeux sortis, et au final ça n'a jamais été pour celui ces trucs-là puisqu’il y a eu accès beaucoup trop tard pour commencer à s'y intéresser. Et bien alors, qu'est-ce qu'il n'apprend pas... Hunter a d'après ses dires dérobé la console du voisin quand il était gosse, un aveu quelque peu surprenant puisqu'il n'aurait pas imaginé le jeune homme s'adonner à ce genre de choses. « Toi tu faisais ça ? J'aurais pas cru tu vois. » Il va pas le juger, pas pour un truc vieux de plusieurs années. C'est pas beau de voler c'est sûr mais il est bien placé pour savoir qu'on peut faire des conneries à un certain âge, qui ne déterminent pas pour autant celui qu'on devient. Hunter est sûrement pas devenu pickpocket suite à ça, ou alors il n'a pas fini d'être surpris. Il apprend dans un même temps que sa partenaire de chambre est la fille avec laquelle son camarade a fait son entrée samedi. Hunter espère qu'il prend soin d'elle, et il a vraiment pas à s'en faire pour ça. « Elle est entre de bonnes mains t'inquiète pas. » il lui assure en le gratifiant d'un clin d’œil. Ça se passe bien avec Leela, c'est un peu le choc des générations mais ça les empêche pas de plutôt bien s'entendre. Alvaro redoute presque de devoir changer de partenaire de chambre, pensant qu'il n'aura peut-être pas autant de chance deux fois de suite. « Je suis entré avec Poppy moi, mais je crois pas que tu dormes avec elle, si ? » Sait-on jamais que les choses soient si bien faites qu'ils se soient juste échangé leurs partenaire d'entrée. C'est peu probable, cela dit. Hunter semble prêt à s'investir dans l'aventure et dans les points, mais pas spécialement pour récolter la plus belle cabine. Ce sont les autres avantages de la banque qui l'intéressent, dit-il. Le jeu avant le confort, Alvaro il valide. « Je te vois bien inaugurer le buzzeur toi. » qu'il lui lance, en songeant au fait qu'il est notamment possible via la banque d'obtenir un buzz à moitié prix. Pour l'heure l'alarme des secrets n'a pas encore retenti, mais il le sent bien ce gars-là. « Pas de pression hein. » il ajoute dans un rire. Il veut pas non plus qu'il se sente obligé d'aller buzzer maintenant, il faisait juste ses petits pronos et parmi les candidats susceptibles de signer le premier buzz de la saison Hunter se trouve bien classé dans sa tête. « Aux vraies relations, tu veux dire, amoureuses ? » Alvaro il est pas dans ce mood là mais il croit savoir que c'est une chose qui advient de façon inévitable chaque saison, la formation de couples au sein de l'aventure. Il est pas fan du concept, mais parait-il que l'enfermement, tout ça, ben ça rapproche. « Et du coup t'as repéré ce fameux quelqu'un qui te plait bien ? » il l'interroge en reprenant ses propres mots. Hunter semble se poser pas mal de questions, sûrement même trop de questions et en fait ça ne l'étonne pas. La possibilité de trouver quelqu'un dans une telle aventure doit exister, mais tout dépend aussi de comment on se positionne par rapport à ça, si on se considère ouvert à cette éventualité ou non. Il sait ce qu'il en est pour lui, mais il l'ignore encore pour Hunter.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
 

bringer of storm (mercredi, 14h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mercredi 2 fevier
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» MERCREDI 25 JANVIER 2012
» MASTERCHEF - mercredi 4 juillet, 6h02
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE SPORT-
Sauter vers: