(week 1, tues) expectations (+ eben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 791
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Lun 11 Juin - 17:00

expectations
week 1, tuesday noon
+ @eben

Du tableau que Georgie lui avait dépeint de Thrown Dice, des quelques épisodes regardés pour se préparer mentalement à l'aventure, très franchement, Ariadne était persuadée qu'elle allait au moins pouvoir cuisiner et s'occuper un peu avec ses activités habituelles. Au final, tout ce qu'elle avait trouvé, c'était la bouilloire et les variétés de thé colorées disponibles en libre-service au buffet des petit-déjeuners. Tout était en self-service... même la vaisselle, il fallait croire. Elle était venue manger une petite salade légère pour son déjeuner, et elle était restée perplexe face au personnel emportant la vaisselle sale sans dire un mot. « Excusez-moi. Vous êtes sûrs que vous n'avez pas besoin d'aide ? » lança timidement Ariadne tout de même à l'employé, qui n'était probablement pas autorisé à lui parler, de toutes façons. Elle était un peu gênée, ou était-ce le manque d'habitude. Certes ils étaient payés pour ça, mais elle était légèrement mal à l'aise de vivre aux frais de la princesse sur ce magnifique bateau en se la coulant douce - ou aux frais de William, en l'occurrence. Elle se retourna sur son siège une fois l'employé ayant disparu, l'air décontenancé, ses longues jambes croisées sous la table, et se retrouva nez à nez avec le géant barbu de l'émission. Lui avait l'air comme chez lui, dans ce luxe presque indécent. « Je... ne m'attendais pas à ça, je dois avouer que ça me gêne un peu, » fit-elle remarquer d'un air confus. Elle secoua ensuite la tête pour se lever, sur ses sandales dorées, vêtue d'un short en toile beige et un chemisier blanc, et tendit sa main au candidat. « Pardon, Ariadne, » fit-elle avec un sourire poli en guise de présentations. Les rumeurs allaient bon train et elle avait plus ou moins une idée sur des bribes d'éléments sur la personne, mais elle avait complètement oublié son prénom. « C'est vous qui êtes célèbre, c'est bien ça ? Je suis navrée, je ne suis pas vraiment branchée réseaux sociaux, » s'excusa-t-elle sobrement avant de se rasseoir devant son repas et de saisir son verre de ginger ale pour en siroter une gorgée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Mar 12 Juin - 4:40


Eben, il est trop relax dans sa loge de luxe, à siroter son verre et checker ses messages sur les réseaux sociaux en mode repérage de gonzesses. Il en a bien repéré une, depuis le premier soir qu’il a plus revu après, mais elle a pas encore posté grand-chose sur sa page du coup il arrête de la stalker et laisse tomber son tel dans sa poche pour aller vagabonder ailleurs. Faut le dire mais, cette nana, avec ses longues jambes interminables et son booty royale, il aimerait bien l’inviter un jour dans sa piaule cinq étoiles, siroter un verre de whisky et pourquoi pas se la faire, m’ouais, sur son pieu king size avec maintien lombaire. Ouais. Parce-que de toutes nanas qu’ils ont fait débarqué dans ce bateau, y’a que elle qui répond à son algorithme hyper complexe tellement y’a que des cotons-tiges dans ce programme de merde, et Eben lui, les sacs à os comme Leela sont loin d'être capable de le faire bander, alors forcement il se retrouve à se masturber mentalement sur le peu d’image d’elle qu’il a dans son cône, et disons que pour le moment, ça lui suffi. Eben, faut le comprendre : il est habitué à défoncer en moyenne trois gonzesse par jour et 6 les week-ends, donc le type est quand même en sevrage. A le voir débarquer ici dans ce milieu aseptisé où les rapports sexuels dès la première semaine sont quasi tabous généralement, on pourrait se dire s’il serait pas un peu trop maso sur les bords pour s’infliger une telle peine. Parce-que qu’on soit clair, Thrown Dice, a beau avoir chaque saison son lot de chaudasses, c’est pas le meilleur endroit pour pécho ni pour prendre son pied tout au long de la saison. Eben, lui, il est pas con. Il sait que son mode de vie hyper freestyle où il peut se permettre de baigner entre huit mannequins instagram bien siliconées il va pas le reproduire ici, ça c'est sûr. Y’a peut-être le cadre, l’ambiance est suggestive aussi mais tout le monde se respecte encore et Eben, il fait avec pour le moment. Lui, il aimerait bien que tout le monde commence à se rentrer dedans pour que ça devienne plus intéressant, mais bon, ça lui pose pas de problèmes non plus de faire les choses en douceur. Eben, c’est pas non plus quelqu’un en manque qui veut absolument se faire quelqu’un dans la foulée. Au contraire, à force d’avoir essayé toutes les nanas d’instagram, il déprime, et niveau femme il en ait même un peu blasé, au point qu’il ne retrouve réellement plus personne à son goût, si ce n’est @Ariadne peut-être sur laquelle il tombe justement par la plus sainte des coïncidences au self-service entrain de manger sa salade verte. Lui, il a rien forcé du tout. Il sa baladait pépère, les mains dans les poches de son jean, mais il avoue que ça lui arrange bien les choses qu'elle vienne l'aborder en premier. Eben a beau avoir les récepteurs dopaminergiques les plus grillés de l’histoire, cette brunette, avec ses courbes, son chemisier blanc et sa taille, il donnerait vraiment tout pour se la faire dans un coin de ce bateau. En tout cas elle a le don de lui faire son petit effet. « salut toi » ouais, Eben, il est un peu amusé par sa propre façon de l’aborder façon "ouais je passe pas mon temps à rêver de ton cul'' et ressort sa main de la poche de son jean pour serrer la sienne. « ah oui excuse moi, j’ai rarement l’habitude de me présenter. Eben, enchanté. » le truc le plus drôle, c’est que dehors, à LA surtout, tout le monde le connaissait ou voulait le connaitre alors il se cassait pas la tête niveau présentations. Ici, avec elle, il se retrouve à découvrir pour la toute première fois depuis des lustres les joies d’un rapport social 'normal' mais Wowowo elle commence à le vouvoyer et il comprend direct que c’est mort pour tous ses croquis de plans inachevés géniaux qu’il a commencé à concevoir dans sa tête, parce-qu’il est définitivement tombé sur une nana précieuse. Eben, sur ce coup là, il se dit qu’il a vraiment pas de chance, mais au lieu de baisser les bras, il s’en amuse « déjà on va établir une base dès le départ : pas de vouvoiement entre nous, d’accord ? » Eben, il a l’impression de manipuler une bombe, parce-que son soit-disant crush de l’aventure est juste devant lui, il ignore tout de lui alors il veut pas merder, mais en même temps, il veut pas trop se prendre la tête et aimerait bien que ça soit chill, comme ses autres interactions avec tout le monde ici. Du coup il esquisse un sourire au coin, avant de reprendre « tu t’attendais à quoi ? en venant ici je veux dire ? » c’est clair que si tu postules à Thrown dice, tu sais au moins à quoi t’attendre avec ce mongolito de William. Chaque année il se surpasse, et dans un sens, Eben, il le respecte vraiment pour ça. « ouais c’est moi, enfin dehors oui je suis célèbre mais ici … je suis ... personne on va dire » ils sont logés à la même enseigne « et c’est pas grave, sincèrement entre nous, c’est pas aussi important ce que je post, sur les réseaux sociaux » ouais subitement avec cette gonzesse, il est un peu moins fier de ce qu’il post, voir même il a honte qu’elle finisse par ouvrir son profil instagram et ne tombe sur toutes les photos qui pullulent dedans. Entre alcool, armes, voitures de luxe ou nanas dévergondées, elle pourrait définitivement changer complètement d’avis sur lui. Heureusement qu'ils n'ont pas accès à internet ici, et tant mieux qu’on leur ait confisqué leur tel au début parce-que mine de rien, il a vraiment l’impression qu’elle le respecte et il veut pas que ça change. Surement l'effet de sa carrure et son aura sacrément intimidante qui fait ça. « et t’es branchée quoi par exemple ? » il se contente de produire un sourire fébrile, croisant les bras avant de plonger son regard dans le sien.

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 791
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Mar 12 Juin - 16:29

Sans surprise, l'imposant Eben lui fit la même remarque que tous les candidats à qui elle s'était adressée légèrement formellement depuis le début. Elle préférait tout de même avoir l'accord des concernés avant de se permettre les familiarités. « Si ça te va, alors ça me va aussi, » répondit Ariadne avec un sourire chaleureux, serrant la main du candidat - non sans appréhension de repartir avec un ou deux doigts cassés. Elle avait eu vent de sa célébrité, mais elle devait avouer qu'elle n'était absolument pas au courant du milieu des réseaux sociaux. Ses attentes avaient été bousculées de réaliser qu'elle ne pourrait probablement pas toucher à un seul fouet de cuisine pendant son séjour ici, elle qui avait l'habitude de passer du temps en cuisine pour ses clients et son propre plaisir. Ce serait donc sevrage pour Ariadne, elle devrait se trouver d'autres passe-temps. « Eh bien... du peu que j'en ai vu, déjà, les candidats avaient accès à leur cuisine, » admit-elle avec un léger rire, se rendant compte de l'absurdité relative de sa remarque. Ce n'était qu'un détail, mais à des années lumière de son environnement, la moindre chose la déstabilisait. « Mais je suis loin d'être une experte sur le sujet, je pense que peu importe le cadre choisi par la production, j'aurai fort probablement trouvé le moyen d'être déboussolée par le luxe, » poursuivit-elle en secouant légèrement la tête avec un léger rire. Elle parlait au milliardaire de l'émission qui plus était, qui venait compléter le tableau dans lequelle elle se sentait plus digne d'une femme de ménage qu'une potentielle star du petit écran. Mais malgré la différence de statut, Eben semblait plutôt réaliste sur la situation. « Tous dans le même... bateau. Si puis-je dire, » renchérit Ariadne avec une grimace au ridicule de son expression. C'était sorti tout seul, elle avait réalisé à mi-chemin combien c'était un jeu de mots vraiment nul, mais autant aller jusqu'au bout. Pas de réseaux sociaux ni de train de vie sophistiqué, non. « Je suis plutôt pâtisserie, sonates au piano, et les devoirs de mon fils, » fit-elle en plaisantant - un peu, mais pas trop. Ca restait un élément central de sa vie ordinaire. « Pas du tout le genre de passagers que ce bateau doit recevoir d'habitude. Sauf peut-être William lui-même, » admit-elle en haussant les épaules, avec une expression entre la modestie et l'amusement, pour ensuite désigner le buffet du petit-déjeuner d'un geste de la main. « Ne pas avoir de cuisine va me manquer, mais au moins, leur sélection de thés est acceptable. Tu veux quelque chose ? » proposa-t-elle avec un sourire amical. Elle se verserait bien un rooibos à la pêche, ou quelque chose d'autre d'un peu sucré pour finir son repas, et peut-être que malgré son gabarit impressionnant, le candidat appréciait quelque chose d'aussi raffiné qu'une tasse de thé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Mer 13 Juin - 7:16


Eben, il essaye de préparer dès maintenant le terrain pour une prochaine opération commando d’envergure, alors il commence par établir de bonnes bases dès le départ avec la candidate. Parce-que ouais, Eben, en plus d’être quelqu’un de très réaliste, calme et patient, il est loin d’être stupide comme bonhomme. Par exemple, il sait qu’il pourra jamais rêver d’envoyer son missile MM-23 hawk à tête chercheuse dans son trou à elle si ils continuent à se vouvoyer comme ça, alors il la calme en urgence de ce côté-là et lui fait signifier qu’elle aura pas besoin de le vouvoyer. Tout en douceur bien sûr, parce-que Eben, c’est peut-être un bourrin dans la vraie vie, mais quand il s’agit de communiquer avec des gonzesses qu’il convoite de mettre dans son lit, il met un peu les formes. D’ailleurs, il sourit à son sourire façon neurone miroir et se satisfait de lui-même quand il voit que ça marche. Qu’ils vont plus se vouvoyer. Et ça le rassure, dans son fort intérieur.  Il ne dit rien par contre, et préfère prolonger son sourire tout en la fixant des yeux. Il se contente d’écouter ce qu’elle lui raconte, tout en essayant de pas trop s’absenter dans ses pensées. Il aimerait se focaliser sur ce qu’elle raconte, mais c’est plus fort que lui. Il arrive pas à se concentrer alors il décide de ne retenir que les mots clés. Accès et Cuisine. Il comprend vraiment pas ce que ça vient foutre dans leur conversation, mais il fait un effort cérébrale pour essayer de trouver des liens, et surtout, des choses à dire. « ah d’accord tu voulais une cuisine … » putain qu’est ce qu’il en a rien foutre, d’une cuisine. Lui, tant qu'on lui sert de la bouffe à gogo, il est refait mais tout d’un coup, il se met à trouver l’idée d’intégrer une cuisine dans ce jeu intéressante « pour cuisiner … et t’occuper » il comprend enfin mais … en fait non, il comprend pas. Il se dit qu’elle s’est peut-être trompée d’émission, qu’elle voulait faire la pâtissière derrière un comptoir et se faire notée par un jury alors il le lui fait savoir avec son flegme naturel « t’es sûre de t’être pas trompée de programme ? t’aurais peut-être trouvé ton bonheur à Masterchef ou hell’s kitchen, mais ça aurait été Gordon Ramsay à la place de William, et je t’assure au moins que William, il te descend pas devant des milliers de téléspectateurs après avoir rater un flan au caramel ... » Si ? Il sait pas. C’est qui le plus maléfique des deux ? Eben, il a quand même déjà son avis subjectif sur la question. D’ailleurs ce con de cuistot, il a déjà cuisiné pour lui personnellement, et franchement avec lui c’est drôle mais il a pas fait son petit malin. Eben, il voulait un peu goûter à sa cuisine, alors il l’a contacté, lui a balancé pas mal de pognon sur la table pour qu’il cuisine sans ouvrir sa gueule, et l’autre s’est exécuté sans broncher. « mais ouais dommage, j’aurais tellement aimé goûter ta cuisine » ça, c’est le genre de commentaire mignon qui lui ressemble pas du tout, mais censé lui faire gagner des points alors il est dans un sens, obligé de sortir ce genre de connerie s’il veut au moins avoir une chance « on se contentera du self-service et du Johnny Rockets » c’est déjà pas trop mal alors il voit pas trop pourquoi les gens se plaignent. Ariadne, il a comprit qu’elle se sentait pas trop à l’aise dans ce milieu qui pue le luxe comme ça et qui lui envoie la médiocrité de sa vie en pleine tronche. Eben, lui, ça l’impressionne pas. C’est peut-être même un prolongement linéaire de sa vie alors il est comme un poisson dans l’eau. Il surnage, mais malgré sa richesse, c’est pas non plus le genre de gars qui écume les soirées mondaines pour rencontrer d’autres super-riches comme lui. Limite il s'en fout. Non, lui son truc, c’est plutôt se pointer avec ses tongs havaianas et sa chemise à carreaux à ces mêmes soirées juste pour faire chier tout le monde, parce-que quoiqu’on leur impose comme dress code, lui on pourra jamais le virer tellement ce qu’il va claquer en une soirée pourrait assurer au gérant le chiffre d’affaire du mois. « haha tous dans le même bateau, c’est vrai » Bien trouvé celle-là. Il se marre et rigole à son jeu de mot. C’est con, mais il est obligé de rigoler dans un sens, sinon il peut dire bye bye aux jolies courbes d’Ariadne. Mais Eben, quand il apprend un peu plus sur ce qui la branche, il se dit que ça va être vraiment difficile. Le pronostic est déjà assez sombre, alors il met tous ses projets en stand-by parce-que tout simplement, il veut pas s’enflammer pour rien. Il avance déjà en terrain inconnu alors en rajouter une difficulté en plus pour lui, c'est vraiment pas cool. Cette fille, elle est à des années lumières de ce qu’il se tape au quotidien. Pâtisserie. Sonates de piano. Devoirs de son fils. C’est clairement pas le même monde. Quoique à la simple évocation de son fils, il réagit « c’est un peu étrange d’apprendre que tu as un fils … il s’appelle comment ? » il s’en branle un peu, du nom de son môme, mais si ça lui permet de prolonger la conversation alors il est preneur «  j’en ai quatre, aussi » ça peut-être surprenant, mais avec son ex-femme, il en a déjà pondu 4, ouais. Tous des garçons. Il les a plus revu depuis deux ans maintenant ces cons, et il les a un peu oublié depuis qu’il est là, mais si ça pouvait lui permettre de créer un rapprochement avec cette gonzesse, il allait pas hésiter à les utiliser. D’ailleurs, il aurait jamais pensé un jour que ses quatre monstres allaient lui servir à gérer une meuf, et c’est fou comment ils ont tout d’un coup gagné en intérêt à ses yeux. Elle lui propose de boire un thé, en d’autres manières, elle l’invite, alors tu parles si il veut boire quelque chose … Eben il attendait juste l’occasion pour s’asseoir, un peu parce-qu'il en a marre de rester planté comme ça avec son presque deux mètres devant elle. « oui, du thé » en fait, il sait plus à quand remonte sa dernière tasse de thé « mais je suis pas expert en thé alors je te laisse choisir pour moi » parce-que Eben, il est plus cocktail, whisky sec, vodka et alcool, alors il la laisse lui faire découvrir la boisson de son choix.

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 791
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Mer 13 Juin - 11:49

Ariadne laissa échapper un rire amusé à l’idée de se voir participer à un concours de cuisine télévisé. Déjà que simplement vivre et profiter d’un bateau de luxe lui demandait des efforts d’adaptations quotidien, mieux valait ne pas ajouter son passe-temps préféré dans le lot. Elle secoua légèrement la tête par modestie. « Ce n’est pas grand chose, vraiment. Mais certains aiment dessiner ou écrire, moi, je préfère imaginer de nouveaux desserts, » fit-elle simplement en haussant les épaules avec un sourire. Elle semblait être la seule à s’en soucier, elle, et le petit jeune qui avait eu une mauvaise surprise en commandant une pizza, l’autre soir - Hubert ? Hunter ?. Finalement, elle secoua sa main devant son visage comme pour effacer ce léger contre-temps dans son changement d’environnement. « Je finirai par m’habituer à ne pas avoir de scrupules en voyant quelqu’un d’autre faire ma vaisselle pour moi, » fit-elle pour plaisanter. Son jeu de mots idiot sur leur situation tomba à plat, sans trop de surprise. Elle s’était rendue compte à mi-parcours de sa phrase que c’était stupide, mais les mots avaient été plus vites que sa pensée. « Je suis désolée, je crois que c’est le pire jeu de mots que j’ai jamais fait de ma vie, » fit-elle avec un léger rire gêné. Eben ne sembla pas trop réagir à sa liste de passe-temps - d’un côté, elle aurait été surprise de savoir qu’un géant millionaire musclé soit du genre à jouer du piano ou à faire des cupcakes. Ne jamais juger sur les apparences certes, mais certaines choses étaient moins surprenantes que d’autres. A la bombe que venait de lâcher le candidat, cela dit, Ariadne s’entendit bondir légèrement sur sa chaise. « Quatre ?! Je ne suis plus si étrange que ça, alors ! Tu bats le record de ce bateau, je crois, » s’exclama-t-elle, un peu plus fort que prévu. Si tout le monde savait qu’elle avait au moins un enfant grâce à sa fille et son idée brillante, les quatre enfants d’Eben sortaient de nulle part et la prirent de court. Les apparences, en effet. Une fois sa stupeur estompée, préférant ne pas devenir trop indiscrète vis à vis d’une information visiblement pas encore bien publique pour tous, elle répondit simplement à sa question. « Mais il s’appelle Thomas. Et j’imagine que tu as entendu parler de ma fille aînée lors du premier prime. Je crois que je suis étiquetée pour le reste du jeu, » déclara Ariadne avec un regard amusé et légèrement gêné. Plusieurs candidats l’avaient abordée de la sorte, ou avaient évoqué Georgie lors leurs premières discussions, c’était un fait. Son portrait était un peu trop sorti du lot. Puis elle eut soudain conscience de sa position et du jeu, comme un rappel à l’ordre personnel qui lui traversa l’esprit comme un flash, et eut un toussotement en posant sa fourchette. « C’est vraiment étrange de parler d’eux quand on sait que ça sera retransmis à la télévision nationale, je vais finir par leur coller la honte à l’école, changeons de sujet, » fit-elle avec un geste dégagé et un sourire amical, avant de proposer un thé à son camarade. Elle en oubliait presque que tout le monde ici n’était pas adepte de tisanes comme leur hôte, et rectifia sa question aussitôt que Eben eut répété ses derniers mots. « Du thé, ou autre chose, peu importe, » corrigea-t-elle en appuyant sur le bouton pour allumer la bouilloire, sélectionnant sa boisson rapidement comme un réflexe inconscient. « Tu fais quelque chose dans la vie à côté de... Instagram, et tout ça ? Du sport, peut-être ? Du rugby ? Je n’aimerais pas tomber contre quelqu’un de ton gabarit, si j’étais un joueur du camp adverse, » renchérit alors Ariadne pour poursuivre la conversation sans se ré-aventurer du côté des enfants, se rasseyant à la table d’un mouvement léger et dégagé. A part qu’il était riche et célèbre, et avait apparemment quatre enfants, elle ne connaissait rien du tout de son camarade ici présent, c’était à son tour de poser les questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Jeu 14 Juin - 13:55


Etape numéro une, casser les barrières du vouvoiement. C’était l’urgence absolue, sinon il pouvait dire dès maintenant adieu à tous ses plans qu’il tire depuis quelques moments sur la comète. Etape numéro deux, créer une bébé interaction sociale, la nourrir avec des conneries et la laisser grandir petit à petit pour qu’elle devienne solide. Faire semblant de s’intéresser à ce qu’elle raconte, ça fait partie du processus aussi, mais étrangement et contre toute attente, il se retrouve à apprécier ce qu’elle raconte. Il se donne clairement pas du mal pour l’écouter parce-que cette gonzesse, elle a un truc. Elle est apaisante. Elle transpire la tranquillité et le timbre de sa voix agit sur son cerveau comme des fléchettes tranquillisantes. Eben, il pense plus trop à se la faire. Du moins pas comme avant quand il fantasmait sur ses jambes de trois kilomètres et le cul mythique qui va avec. En fait non, il fantasme toujours en silence, dans son coin, prenant son mal en patience comme un con, mais il est un peu moins obstiné qu’au départ. Comme si c'était un putain de lion sédaté dans une cage, le pauvre, parce-qu’elle l’a quand même calmé, quelque part. Il sait pas quand, il sait pas comment vu qu’elle a rien dit. Eben, il sait même plus qu’elle est l’étape suivante maintenant à entreprendre pour poursuivre sa quête qui le mènerait direct vers le vagin de la brune. Ouais il sait plus où il en est, ni même à quel numéro de son plan initial il vient de s’arrêter de compter parce-qu’il est complètement perdu, le pauvre. Son cerveau, à force de se masturber mentalement, il fatigue et commence à fonctionner lentement. Alors il croise les bras et se contente d’écouter l’anglaise avec son accent compliqué pour lui, mais qu’il arrive tout de même à suivre. Ariadne, elle a pas idée à quel point il adore s’imaginer de nouveaux desserts, lui aussi. C’est même l’un de ses passe-temps favoris et au fond, il commence à se découvrir des points communs avec elle qu’il aurait jamais soupçonné. Pas sûrs par contre qu’ils songent à la même chose, mais comme elle, il sait qu’il sera pas prêt de se le manger, ce foutu dessert. Eben, il dit plus rien. Ou du moins il trouve soudainement plus rien à dire. Ce genre de nanas il est pas habitué à leur causer alors il sait pas. Elle est forcément pas impressionnée par le fric, les voitures de luxe, les bijoux ou les cadeaux hors de prix alors il se sent un peu faible de pas devoir raconter une ou deux anecdotes pour l'impressionner, du coup il écoute pour la première fois au lieu de parler dans le vide avec ses phrases débiles. Eben, lui, il est quand même très impressionné. Et pas qu’un peu. Parce-que éprouver du scrupule pour quelqu’un qui fait de la vaisselle à sa place, wow faut quand même avoir les couilles pour le verbaliser. Eben, c'est tout le contraire. C’est un gros assisté dans la vie. Les gens travaillent pour lui et il les paye pour ça, pour que lui avec sa tronche de prince n'ait même pas à ranger ses capotes derrière lui. « je pense que si y’avait une cuisine cette saison avec l’ancien système, je t’aurais surement laissé t’occuper de moi » c’est clair qu’il aurait jamais cuisiné quelque chose de ses propres mains, encore moins laver sa vaisselle et la logique voudrait qu'il troque sa cagnotte contre un service all-in par exemple plutôt que de s'activer dans des tâches ménagères pour gonzesse. « mais je sais pas si tu aurais accepté » il pense quand même que cette gonz’, c’est une sacrée bisounours qu’il aurait exploité sans scrupule dans les anciennes version de TD. « ça va, y’avait pire quand même » elle est mignonne à vouloir s’excuser pour rien, et il commence à deviner un peu comment elle est, de nature. « ouais, quatre. Eben Jr, Marco, Calum et Duane. » qu’il récite dans l’ordre. Eben, quand il évoque ses gosses, ça lui fait pas grand-chose contrairement à elle. On peut pas dire qu’il y ait très attaché non plus alors ça lui fait ni chaud ni froid d’en parler. Mais il esquisse un sourire au coin au vue de sa réaction « une équipe de foot, je sais » et avec le môme d’Alvaro et les enfants d’Ariadne, y’a une belle composition de gosses qui manquent à leurs parents, cette saison, même si lui c’est un peu une exception et il sait pas trop s’il est vraiment attendu quelque part. Eben, il sait même plus si l’un d’eux est vraiment son gosse ou celui d’un autre. Le premier, il a eu quand il a compris qu’un bébé ça pouvait rapporter une rafale de likes sur une photo insta avec l’emploi des hashtags paternels, et donc il l’a un peu utilisé dans ce but là. Pour générer encore plus de fric et d’idées de photos à poster, mais surtout pour se donner cette image de gars casé et stable. Le deuxième, il l’a pondu parce-qu’il voulait une fille, alors quand il a su que c’était un deuxième gosse sur l'écho du 2ème trimestre, il a tenté la méthode de force en inséminant l’ovule de son ex-femme in-vitro, mais sans réussite parce-que ce foutu X a pas voulu pointer le bout de son nez. Il s’est même demandé s’il avait pas au final deux putains d’Y dans son patrimoine génétique tellement ça devenait quand même chelou, alors il s’est retrouvé avec une brochette de petits cons dont il a même pas pu obtenir la garde après le divorce avec son ex-femme. « ouais j’en ai entendu parler. Elle est mignonne. » il ricane parce-que le coup de la fille qui cast sa mère, c’était quand même epic « comme les projets qu’elle a pour toi … » il peut pas s’empêcher de ricaner avec son rire masculin. Caser sa mère avec un amoureux parfait ça le fait encore marrer, en plus. Par contre, il sait pas ce que cette georgia doit penser de sa mère en ce moment. « j’imagine que tu dois ressentir une certaine pression. Elle pensera quoi ta fille si tu finis pas par lui ramener un beau-père ? » ouais, qu’est ce qu’elle dirait la môme devant sa mère qu’elle a caster dans une émission, fait le déplacement, convaincu un jury composé de gros difficiles pour au final, un gros échec ? La petite devrait certainement rager. Mais bon, il sait pas trop non plus si la petite était vraiment sérieuse alors il se concentre plutôt sur la boisson à choisir, et quand bien même il est bien tenté par de l’alcool pour rester dans ses habitudes, il garde l’idée du thé et le lui fait savoir « Du thé. » c’est officiel, il veut boire de la tisane même s’il se dit qu’elle arrivera jamais à le détendre autant que cette gonzesse. Sa question lui parait légitime, il faut bien qu’ils apprennent à se connaître à un moment mais sa remarque vers la fin lui fait soutirer un sourire, et il se retrouve à croiser les bras tout en la dévisageant avec ses yeux bleus « je vais le prendre comme un compliment » mine de rien, elle l’a complimenté sans qu’elle le sache, et il trouve subitement qu’elle commence à s’ouvrir petit à petit. Mais bon, en dehors d'instagram il a pas mal de secteurs d'activités, c'est vrai. Même trop pour les évoquer tous à la fois « comme tu l’aurais surement deviné je suis pas né comme ça alors je fais beaucoup de sport, de la muscu principalement, et j’ai déjà joué deuxième ligne en pro pour les boks de -20 ans. Le coach m’avait dit que si je continuais j’aurais un avenir en sélection et en club, mais ça me disait rien de revenir à chaque fois chez moi avec des commotions ou un œil au beurre noir. »  il décroise ses gros bras avant de déposer ses coudes sur la table « et toi, pas de sport j’imagine ? » aucune activité physique à l’horizon. Rien. Niet. Nada. Eben, il peut se tromper, mais il sait pas pourquoi il se la voit pas trop dans une salle de sport ou entrain de pratiquer une activité physique intense. C’est peut-être son côté tea mama et ses manières précieuses qui lui font dire ça, même si à son âge, elle a un corps que pas mal de fitness girl lui aurait envier. Et elle s’en rend peut-être même pas compte, hm.

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 


Dernière édition par Eben le Ven 24 Aoû - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 791
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Jeu 14 Juin - 19:19

Eben ne semblait pas du genre bavard, et si elle ne l'était pas vraiment non plus, Ariadne se sentait légèrement obligée de meubler un peu, histoire d'éviter les silences gênants. A savoir si ce qu'elle racontait était si passionnant ou si c'était si ennuyeux qu'il en restait sans voix. Elle concevait que la cuisine, les corvées, ce n'était pas pour tout le monde - il n'y avait qu'à regarder Georgie, à grommeler à chaque fois qu'elle se voyait devoir vider le lave-vaisselle. Mais ce genre de choses faisait tellement partie de son petit quotidien, qu'elles devenaient presque un réflexe. Ariadne faisait également partie de ceux qui préféraient prendre les devants et faire les choses eux-mêmes plutôt que de voir tout s'entasser dans un coin sans que personne ne bouge. A mi-chemin entre un côté maniaque et le dicton "on n'est jamais mieux servi que par soi-même". « Seulement si c'est gentiment demandé, » répondit-elle avec un sourire amusé au candidat qui admettait ne pas être franchement le type à rester dans les cuisines autrement que pour manger. C'était déjà bien de l'admettre, au lieu de prétendre.  Ariadne n'avait pas loupé : la candidature de Georgie était bel et bien restée à l'esprit de beaucoup, sans surprise. Et son objectif également. « Ah, oui, son projet... » souffla Ariadne avec un sourire gêné, se passant la main dans les cheveux. Beaucoup prenaient donc ça au pied de la lettre, elle avait la chance d'avoir toutes les pièces du puzzle, même celles qu'elle ne pouvait pas dévoiler. « Les adolescents sont toujours un peu extrêmes. Connaissant ma fille, je pense que ce qui lui importe, c'est que je me détende et que je profite, et que sa démarche n'avait absolument pas pour but de laisser le premier venu s'immiscer dans notre quotidien. » Elles en avaient longuement parlé une fois son subterfuge révélé et avant que Ariadne n'accepte son sort et ne s'envole pour Miami sans trop savoir où ça la mènerait. « Mais si une bonne opportunité se présente, je lui dois bien de faire un effort et d'au moins lui donner une chance. Qui vivra verra, » admit-elle en haussant les épaules, avant de se relever pour aller chercher la bouilloire et les sachets de thé. Elle allait sans doute passer de longs moments à donner l'impression de se justifier, jusqu'à ce que chacun cerne qui elle était et quels genres de choses elle était capable de faire, c'était un peu gênant. Et elle devait admettre que le regard azur d'Eben associé à son silence ne l'aidaient pas forcément à se détendre - une sorte de pression de faire bonne figure dès son arrivée dans le jeu, probablement. Elle s'efforçait de ne pas se laisser intimider en se concentrant sur ce qu'elle connaissait de mieux ici : son thé. « Rooibois à la pêche. J'espère que le côté sucré ne te dérange pas, » commenta-t-elle tranquillement en versant l'eau bouillante dans les tasses. Les amateurs de thé étaient souvent divisés entre pour ou contre les thés sucrés, c'était toujours un débat lorsque les clients venaient être conseillés au salon. Sa question sur l'occupation d'Eben ne s'avéra pas complètement stupide puisque l'hypothèse du rugby était finalement bonne. « Ah, les Springboks, évidemment. Mais je vois, ton choix est compréhensible, » fit-elle en hochant la tête. Sud-africain, donc, si elle recollait les morceaux des informations récoltées ici. Elle n'en donnait pas l'air, et n'était pas particulièrement extravertie sur le sujet, mais le rugby avait toujours été un élément plus ou moins présent dans sa vie sociale, entre sa culture, ses ex ou désormais Tom, qu'elle allait voir jouer chaque week-end. Quant à elle... « Il fut un temps où oui, et puis... la vie est arrivée. Je n'ai plus vraiment de temps pour ça, désormais, » admit-elle en haussant les épaules. Georgie était arrivée, l'obligeant à repenser sa vie, ses études entières, elle qui était partie pour intégrer les forces de police britanniques et de ce fait maintenait une bonne condition physique. « Mais une petite course matinale quand l'occasion se présente, ça m'arrive, » ajouta-t-elle avec un sourire, en essorant d'une main habile et experte son sachet de thé, pour l'enrouler dans la ficelle et le déposer dans le creux de sa cuillère posée sur la table. Ce choc des mondes et des cultures la menèrent alors à la question à trois milliards. « Mais du coup, pour quelqu'un de déjà riche et célèbre comme toi... qu'est-ce qui t'amène ici, parmi le commun des mortels comme nous ? » fit-elle, curieuse, avec un sourire amusé à sa demi-plaisanterie. Ils étaient tous d'horizons différents, avaient probablement des choses à prouver, chassaient la célébrité ou un petit pactole pour s'aider dans la vie, mais Eben faisait partie de ceux dont la liste des potentiels bénéfice se réduisait de manière drastique. Beau, riche, célèbre, que venait-il donc chercher dans un jeu comme Thrown Dice quand sa vie entière semblait déjà être une émission de télévision ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Sam 16 Juin - 3:50


Eben, c’est un type vraiment intelligent. Il lui a suffi de passer cinq minutes avec cette gonzesse pour comprendre qu’il allait pas se la taper ce soir, ni cette semaine non plus. Tout le monde l’aurait deviné de loin mais pas lui. Lui, il a toujours de l’optimisme en trop qui le pousse à rêver que l’impensable peut toujours se réaliser. C’est que lorsqu’il se tape la gueule contre le mur qu’il se réveille et comprend. Sauf qu’à ces moments là, c’est déjà trop tard. Cette nana, faut la travailler dans tous les angles et passer beaucoup de temps avec elle pour espérer décrocher le pussy, et sincèrement lui c’est loin d’être quelque chose qui le branche. Lui, ces plans, ça ressemble à des livraisons à domicile. La nana vient toujours vers lui quand il l’appelle ou l’invite à passer la nuit dans sa piaule de 30 hectares. Il est toujours un peu dans l’immédiat. Entre la période où il planifie ses plans et leurs exécutions normalement ça dépasse pas trente/quarante minutes maximum d’attente. Mais là il se dit que c’est mort. C’est officiel. Cette Ariadne, c’est un dossier merdique de deux milles pages qu’il faut feuilleter, potasser et retourner en intégralité avant d’arriver au but ultime, et ça le saoule. Parce-que Eben, il est pas habitué à tarder autant pour niquer quelqu’un. Les jeux avec des quêtes et des niveaux à passer au fur et à mesure ça l’excite bien, mais pas quand ça dépasse une heure de gameplay, parce-qu’il s’en lasse assez rapidement. Alors au fur et à mesure qu’elle parle avec sa douce voix, il comprend qu’il est entrain de perdre sa matinée et que la séquence qu’il s’imagine dans sa caboche ne se produira jamais. C’est impensable. Aucun téléspectateur ne misera un rond sur lui. Même si la côte alléchante pour qu’il se le fasse cette semaine est évalué à 7,00, personne n’osera s’avancer sur cette probabilité parce qu’il est vraiment loin du compte. Il peut forcer, tenter une intervention yolo et lui rentrer dedans à la façon d’un tramway qui veut pas s’arrêter, mais ça ressemblerait à une opération kamikaze inutile et il est pas sûr que le rapport bénéfice/risque en vaille vraiment la peine. Il peut soit la choquer s’il lui révèle son film x, soit la faire fuir et dans les deux cas il est perdant. Mais il a comprit. Il a comprit que cette gonzesse, c’était une arnaque et qu’il avait fantasmé sur le mauvais lot. Avec la mentalité d’une Heather un peu allumeuse sur les bords, il aurait surement décroché un truc, mais là il se retrouve coincé dans une interaction qu’il est pas très sûr d’être capable de gérer. Eben, il est pas doué pour construire des liens profonds avec les femmes et il le regrette amèrement parce-que cette Ariadne, elle a l’air d’une sacrée perle qu’il aurait bien aimé apprendre à connaître s’il avait pas été aussi expéditifs. Mais Eben, c’est un battant. Il est pas prêt à lâcher l’affaire alors il tente quelques percés, après tout il perd absolument rien et sent même qu’elle commence à s’ouvrir petit à petit à lui. « ah donc … si on demande gentiment tu peux tout exaucer ? » mine de rien, c’est le genre d’informations qui donne des idées à Eben presque instinctivement, et il se retrouve à sourire comme un con placide, prêt à bondir sur n’importe quelle occasion. C'est un opportuniste de première et c'est grâce à ce mi-défaut mi-qualité qu'il a réussi à fonder son empire. Là, y'a la  possibilité de marquer un but. Il se marre devant le projet de sa fille qui lui a paru au début absurde, même si c’est pas con non plus. Elle peut trouver quelqu’un ici même si bon, c’est trop peu fort probable compte tenu du thème principal de l’émission qui est loin d'être axé sur l'amour. Après, Eben il peut comprendre que sa gamine ait passé le pas. L’année derrière, il a apprit qu’il y’avait eu une gonzesse un peu trop optimiste qui avait trouvé l’amour de sa vie dans ce jeu avec un type aussi con qu’elle alors peut-être que ça a influencé tout le monde, et donc sa fille à proposer sa mère au programme. « Ta fille elle peut compter sur moi pour t’aider à te lâcher encore plus et te détendre. Tu peux venir aussi te relaxer dans les transats du coin terrasse, c’est devenu mon coin perso et on y fait se des petites soirée plutôt pas mal » si ça la tente, ce genre de délire un peu chill et sans prise de tête. Eben, il a le sens de l’organisation des teufs d’enfer dans le sang, alors prendre deux trois candidats à chaque fois et leur improviser une soirée relax au bord de la piscine ou près du bar, ça le connait. Après, il a pas non plus la prétention qu’il pourra s’immiscer dans sa life alors il dit rien de ce côté-là. Parce-que Eben, il se connait. C’est un gros fouteur de merde alors il a pas envie de débarquer et foutre le bordel un peu partout dans sa vie. Ce qu’il peut se contenter de faire, c’est la pimenter un peu et si elle a envie de se lâcher un peu plus, y’a pas mieux que lui tellement c’est un expert en la matière. « c’est une façon de laisser la porte entrouverte, c’est ça ? » Eben, il ricane, mais de façon calme et posé parce-qu’il comprend de plus en plus son délire. Cette nana, elle veut se faire baisée à coup sûr, mais elle le sait pas encore. Elle veut juste se donner une bonne image, comme toutes les gonzesses de ce jeu à l'image de Rose et compagnie. A croire que c’est dans leur nature. « tu as déjà reçu des propositions ? » c'est que le troisième jour, mais ça le surprendrait même pas et elle parle comme si c’était une nana premium qui croule sous les invitations et ça, ça le fait marrer. « tu veux dire quoi par "bonne proposition ?'' » il fait fixette sur ça, parce-que mine de rien, c’est mignon et il voit que ça la déstabilise encore plus. Eben, il aime bien chambrer tout le monde et s'attaquer au point sensible, sans pour autant être lourd. Enfin il sait pas. Mais à 35 piges, Ariadne a encore de l’espoir, et il respecte ça, contrairement à lui qui est passé par une étape qui lui a complètement niqué son envie de se recaser à nouveau. « tu penses pas que se caser c’est une perte de temps ? Pourquoi ne pas tout simplement … profiter de la vie et laisser tomber les relations sérieuses ? » c’est un peu ça, la philosophie d’Eben, alors il le lui expose sans trop en dire parce-que son avis, ça l’intéresse quand même. Qui sait, elle peut le surprendre. En tout cas elle lui sert son thé et il le déguste en découvrant la saveur. « Pas mal » Eben, il est jamais impressionné. Du moins il donne cette impression alors qu’au fond, c’est pas un difficile non plus. « t’as toujours la forme. Je trouve que t’as la meilleure taille parmi toutes les candidates de cette saison » une taille, c’est qu’une façon gentille et peu brutale pour dire cul et compagnie. Parce-que cette gonzesse, elle a quand même un postérieur, des jambes et des cuisses cinq étoiles. Même la poitrine est au niveau alors elle doit se sentir vachement flattée parce-que quand Eben complimente une gonzesse, c’est un événement. Mine de rien, et connaissant son historique, c’est quand même un putain de compliment qu’il vient de lui faire. Eben, il dégage une confiance insolente, comparée à elle. Lui, il est très à l’aise et il comprend pas pourquoi cette brune se sent intimidée. Il parait lunatique et inaccessible de loin, mais il a toujours eu le don de valoriser les gens autour de lui et les faire gagner en confiance. Il sirote sa tasse de thé, le sourire au coin et les yeux toujours profondément enracinés dans les siens. « tu as bien vieilli en tout cas » Eben, il s’exprime freely et parle très spontanément quand ça lui chante, alors il ricane et la chambrer dans l’optique qu’elle se déride un peu plus avec lui. Mais Eben, au fond, il déconne pas. Il y va en matière de compliments et pour quelqu’un qui a deux gosses et pas mal d’années au compteur, c’est une sacrée bombe. Quant à la dernière question qu’elle lui pose, il se retrouve à balancer des réponses différentes à chacun alors pour elle, il en imagine une sur le tas et la lui balance à la figure avec son flegme légendaire « Le jeu est intéressant en soi et … je voulais me faire un programme. Quand je veux un truc, je l’obtiens alors j’ai voulu essayer de voir ce que ça faisait que de nominer des gens en traître et prétendre qu’il sont tes potes dans l’aventure. Dans un sens, c'est jouissif » ça va ? ça lui va comme réponse ? Eben, il est a moitié sérieux, alors il ricane tout en sirotant calmement sa tasse de thé lui donnant cette impression de prendre son pied dans la convers’.

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 791
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Sam 16 Juin - 11:47

Serviable et un poil maniaque certes, mais pas bonne poire non plus. Tout dépendait de ce qu'on lui demandait. Ariadne afficha un léger rire amusé avant de répondre à la plaisanterie du candidat. « Je n'irais pas jusque là, mais je verrai ce que je peux faire, » fit-elle avec un regard amusé vers son camarade. Elle n'avait pas encore trop eu l'occasion de travailler sur ses techniques de Marraine la Bonne Fée, malheureusement. Finalement, outre les objectifs un peu fous de Georgie, tous les candidats qui se rappelaient de son portrait avaient l'air d'être prêts à l'aider à se détendre, quoi que cela veuille dire. C'était plutôt sympathique, et jusque là, leurs idées ou les réponses qu'elle avaient reçues étaient bien fondées. C'était rassurant de ne pas se voir moquée ou que l'on ne s'adresse pas à elle comme un cas désespéré ou une erreur de casting. Ariadne se contenta de hocher la tête. « Oh. D'accord, je viendrai voir ça. Merci pour l'invitation, » fit-elle avec un sourire. Tout dépendait de quelles soirées on parlait là - elle n'était pas vraiment du genre party animal comme les jeunes du casting l'étaient probablement, mais elle se devait bien d'essayer de participer en y faisant un tour tout de même. Ou pour au moins surveiller que personne ne se noie dans la piscine en cas d'abus d'alcool. La conversation dériva rapidement sur justement cet objectif un peu trop optimiste qu'avait Georgie en l'envoyant ici - trouver quelqu'un. C'était un sujet à débat à la maison depuis de longues années, et surtout depuis que Georgie était en âge d'avoir ce genre de discussions. C'était probablement un morceau du paquet "détente et penser à soi" que sa fille voulait lui offrir en l'envoyant ici, à vrai dire. Parmi d'autres raisons qui avaient été longtemps discutées. Ariadne n'était pas particulièrement optimiste sur le sujet, que ce soit à Thrown Dice ou chez elle, et ce depuis assez longtemps mainenant. En écoutant les questions d'Eben, qui lui arrachèrent un sourire et un soupir pensif à la fois, elle finit par ouvrir la bouche, les mains levées, comme si elle s'apprêtait à donner une présentation scolaire. « Honnêtement, j'avais décidé de la fermer, mais ma famille a décidé que je devais la laisser entrouverte, oui, » admit-elle avec un léger rire. Sincèrement, si ca n'avait pas été pour Georgie ou même sa mère et ses cousines, elle serait restée chez elle et n'aurait plus jamais abordé le sujet. Mais voilà, Georgie avait ouvert la Boîte de Pandore, et l'avait convaincue de se donner une nouvelle chance. La dernière, selon Ariadne - si rien ne se passait, elle rentrerait chez elle et s'avouerait vaincue une bonne fois pour toutes. Eben parlait de propositions, ce qui arracha une expression confuse sur le visage d'Ariadne, avant qu'elle n'essaie de répondre à la question. « Oh, non, non pas du tout. J'ai dit proposition ? Je veux dire...  » commença-t-elle en secouant la tête, un index levé. « Si jamais ma route croise celle de quelqu'un qui s'avère compatible, alors pourquoi pas... bref, peu importe, » tenta-t-elle d'expliquer, dans son éloquence habituelle. C'était vraiment un sujet qu'elle évitait soigneusement d'aborder depuis bien trop longtemps pour savoir comment s'exprimer clairement. De toutes façons, après trois jours sur ce bateau, les étoiles n'étaient pour l'instant pas vraiment alignées pour une happy end parfaite de conte de fées. La question suivante d'Eben la fit légèrement grimacer. D'un côté, elle comprenait ce genre de positions, qu'elle aurait pu tout à fait partager au vu de son passif. Mais rien n'avait été mauvais au point de la laisser aussi amères et vindicative. « Je fais partie de ces romantiques qui pensent qu'il est absolument possible de profiter de la vie avec la bonne personne à ses côtés, » affirma-t-elle avec un sourire détendu. C'était tout ce qu'elle avait à dire là-dessus. Elle ne parlait pas forcément de mariages et tout le toutim, juste partager sa vie avec quelqu'un qui vous soutient et pour qui vous comptez plus que tout le reste. Quelqu'un qui serait aussi là pour épauler ses enfants, les aider à grandir, et partager leur quotidien. Mais là encore, c'était le best case scenario. Et l'ultime étape bonus dans le plan de Georgie ; elle devait d'abord se concentrer sur le jeu, son temps passé ici, et surtout se vider l'esprit pour quelques semaines. Son camarade semblait apprécier la tasse de thé, remarque à laquelle elle ne fit qu'approuver d'un « Hmm ? » étouffé par sa propre tasse portée à ses lèvres. Vieux réflexe professionnel, de conseiller tout le monde sur leurs infusions. La conversation dérivait sur l'activité sportive des deux candidats, et Ariadne devait avouer que beaucoup d'eau avait coulé sous son propre pont depuis qu'elle s'entraînait quotidiennement pour sa formation de police. Le compliment du candidat la prit légèrement de court, elle qui n'était pas franchement habituée à entendre ce genre de choses, ni ne savait comment y répondre. « Ah, euh... merci ? » hésita-t-elle avec un sourire fébrile et un peu confus. Elle était sûre que ce n'était pas le cas et que d'autres jeunes candidates étaient probablement plus en forme quelle, mais malgré son manque de confiance en elle, elle ne pouvait s'empêcher d'être légèrement flattée - une infime partie d'elle avait remis en question son jugement pour une fraction de seconde. La remarque suivante manqua de la faire s'étouffer avec son thé. « Oh, vieilli, hein, » répéta-t-elle en essuyant son menton avec sa serviette, étouffant un rire. Cela dit, il n'avait pas complètement tort non plus, et elle était la première à penser qu'elle était trop vieille pour ce genre d'émissions, trop vieille pour un million de choses. « Je prendrai ça pour un compliment aussi, » ajouta-t-elle avec un sourire amusé, un peu confuse, légèrement flattée, mais sans vraiment trop savoir quoi en faire. Mieux valait reprendre le contrôle des questions à partir de ce moment là - et la réponse d'Eben à son objectif dans ce jeu en valait le détour, surtout du point de vue d'une Britannique légèrement flegmatique. « Ah d'accord, eh bien, tu me rappelleras de me méfier de toi si je veux prolonger mes vacances, alors, » plaisanta-t-elle avec un rire amusé. Malgré la blague, il mettait le doigt sur quelque chose de pertinent - d'autres candidats étaient également probablement venus pour ce genre de sensations, et elle ne devait pas oublier qu'il s'agissait d'un jeu avec une grosse récompense à la clé. Tout le monde n'était pas là juste pour siroter des cocktails sur la terrasse de la piscine, et si elle tenait à rester le plus longtemps possible, il lui faudrait jouer le jeu, elle aussi. Fairplay, si possible.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 1, tues) expectations (+ eben)   Lun 18 Juin - 15:47


Eben, il voyait enfin se dessiner une petite opportunité. Il lui fallait pas plus pour mettre en place son mind game digne d’un des plus grand général de guerre distingué. La bataille de Waterloo, c’est limite de la confiture devant le combat qu’il mène en ce moment sur le territoire hostile de Ariadne-island. Il est vachement culotté d’ailleurs pour prendre le risque et s’aventurer dans ce qui semble être le défi ultime de cette semaine de jeu, plutôt calme à son goût. Mais s’il réussi son coup, ça ressemblerait au braquage du siècle. Il est prêt à faire sauter la banque et dévaliser le vagin de cette gonzesse parce-que ça en ferait l’un des trophées les plus remarquables de son large tableau de chasse, mais il relativise aussi et maîtrise ses ardeurs. Eben, il a pas vraiment faim en ce moment. C’est pas une nécessité. Le monstre qu’il a au fond de son jean a rien commandé pour l’instant et tout à l’air pour le mieux. La bite d’Eben, elle savait qu’en venant à Thrown Dice, elle allait faire le ramadan en matière de gonzesses. Elle le savait. Elle savait que le menu allait être réduit alors elle s’adapte aux circonstances. Elle s’accorde même une pause curative qui lui fait du bien tellement elle est habituée à travailler non stop durant toute l’année. D’habitude, elle carbure à un régime infernal. Elle travaille même plus qu’Alvaro sur une semaine alors Thrown Dice, ça lui fait clairement des vacances où elle peut régénérer des forces, du coup  l'abstention c'est tranquille. Mais Ariadne, ça lui ferait une bonne datte bien sucrée pour rompre son jeûne forcé alors elle dirait pas non non plus. Le pénis d’Eben, il est aussi peace et relax que son propriétaire. Il se casse pas trop la tête et prend tout ce qui vient peu importe la fréquence parce-qu’il sait qu’il est déjà bien gâté dans l’année. Il manque de rien, comme Eben, même s’il cracherait pas contre des caresses autres que celles qu’il s’administre avec ses propres mains parce-que c’est définitivement pas la même chose. Ni la même sensation. Eben, il aimerait vraiment qu’on s’occupe de lui. Il adore ça mais il a pas encore trouvé cette personne qui le chouchouterait comme sa maman dans ce bateau. Il a une piaule de luxe dans son pont avec une autre conne de la même génération que lui qui sert à que dalle, mais personne pour lui rapporter le petit dej à son lit par exemple. Eben, c’est un gros bébé musclé qui est en manque d’affections et d’attentions alors il sourit quand il entend ce qu’il a presque envie d’entendre. Elle joue sur la forme mais dans le fond, il sait qu’il vient de tomber sur la candidate la plus gentille de la saison. Celle qui a un manque flagrant de confiance en elle à qui tu peux mettre la pression et l’intimider easy pour profiter de sa bonté. Le truc, c’est que Eben, il a vraiment pas besoin de faire un effort pour mettre la pression sur les gens. C’est une capacité passive. Comme une aura qu’il se trimbale et qui pousse les gens à toujours vouloir faire bonne impression devant lui. « par exemple …ramener le petit dej au lit de si bon matin ? » il sourit au coin sans pression parce-qu’au fond, il attend aucune réponse particulière. Pour lui, c’est qu’un mini vœu brouillon pour savoir le degré de gentillesse de la candidate et de quel type de petite fée on parle. Ça lui permettra de se situer un peu dans ce qu’il pourra lui demander ou s’abstenir de faire histoire d’éviter de se prendre un stop de colonel en pleine tronche. Eben, il juge que ce qu’il lui demande, c’est assez raisonnable et pas très chiant à faire, surtout qu’elle lui donne l’impression de se faire chier dans ce bateau au milieu de tous ses jeunes, alors ça lui ferait une occupation à Ariadne. Eben, il s’imagine en sauveur des matinées moroses de la brunette et c’est vachement culotté de sa part de réfléchir ainsi. « bien sûr et je précise, c’est donnant-donnant » elle pourrait réfléchir à ce que lui ferait en échange par exemple. D’habitude il paye bien pour qu’on lui fasse ce genre de choses. Il a plusieurs soubrettes aussi sexy dont le salaire mensuel dépasse largement l’entendement alors il est connu de lui qu’il surpaye ses salariés. C’est pas parce-que c’est un dindon, non. Eben, ça lui pose pas de problème, au fond. Il est très généreux avec toutes les personnes qui travaillent pour lui et les traitent très bien. C'est un patron tellement cool que tout le monde adore travailler pour lui. Sauf qu’ici il a pas son argent habituel. Il a qu’une vulgaire cagnotte fictive dont il s’en moque et qui lui servirait à que dalle dans la transaction. Mais bon, Eben, il veut pas d’une femme de ménage non plus. Ouais lui, il veut pas être un parasite dans cette interaction sympa qui se met en place avec Ariadne. Lui ce qu’il veut, c’est vivre en symbiose et en harmonie. Il veut apporter quelque chose aussi à la jeune femme, mais il sait pas ce qu’elle veut, ni ce dont elle a besoin vu qu’elle exprime pour le moment aucune envie particulière. A part peut-être celle de découvrir autre chose dans cette aventure et lui il croit qu’il a ça en stock dans son magasin. Du coup il l’invite à venir siroter des verres au bord de la piscine si ça lui chante, et même si elle décline pas l’invitation, elle a pas l’air tellement emballée ce qui le pousse à lâcher un son rire typique. « t’as pas l’air d’être très très fête mais t’inquiète » eben, c’est clair qu’il la voit mal en bikini avec un verre à moitié plein entrain de s’enjailler dans une pool party mais il est prêt à lui filer le manuel d’emploi et l’inviter à venir tester ce qu’elle a surement raté durant sa vie. Il se dit que là ou elle habite, il a aucune idée, et c'est pas réducteur de sa part aussi s'il se dit que ça doit être dans un village ou une campagne britannique, mais elle a certainement jamais eu l’occasion de s’amuser de la sorte donc ouais, pourquoi pas. Georgie serait fier de sa maman et lui il aurait une fana de plus qui voterait pour lui au cas où il était nominé. C’est pas rien. « on peut tout rattraper mais … j’suis curieux, c’est quoi le truc le plus fou que t’ais jamais fait de ta vie ? » il sait vraiment pas ce qu’il s’attend à entendre du coup il écoute et ouvre grand les yeux parce-que ça l’intrigue. Ça le fait marrer intérieurement aussi, parce-qu'il a ses propres jugements, comme tout le monde « compatible ouais, je vois … » qu’il lâche un peu comme ça avec son air chambreur « t’as de la chance qu’on ait mit à ta disposition une test machine cette saison. Tu vas pouvoir tester tes prétendants ou tes prétendantes sans pression » il ricane parce-que c’est drôle comme concept, une machine qui fait matcher les gens. C’est un peu comme tinder, sauf que contrairement à l’appli où lui il croule sous les matchs, cette pute de machine, elle lui a déjà refusé un premier match. « moi j’ai déjà testé avec ce con de Chaim cette semaine. Je sentais l’arnaque à trois milles kilomètres que ça pouvait être lui, mais heureusement je suis rassuré » Eben, à l’annonce des résultats, il savait pas s’il devait jubiler ou au contraire bouder le game, parce-que mine de rien il vient d'écoper d'une demi-nomination, comme ça lui évite d’être associé à l’autre décérébré alors il est mitigé. « plus sérieusement, t’as une idée avec qui tu peux matcher ? » il précise pas s’il parlait de l’enjeu de la machine ou d’autre chose, elle comprendra ce qu’elle aura envie de comprendre. Le sujet des relations a l’air de la mettre mal à l’aise alors il zappe, il hoche la tête, se contente de sourire au coin et dit rien. Il ferme sa gueule, parce-que Eben, il sait quand il faut s’arrêter. C’est pas quelqu’un de lourd, ni d’aussi con pour la mettre encore plus mal à l’aise alors il ferme son putain de claque-merde. Il a peut-être son avis lui aussi vu qu’il a un avis de merde sur tout, mais au moins lui il casse pas les couilles à vouloir l’imposer aux autre ou le faire entendre parce-qu’il est généralement trop insouciant de ce côté-là. Il est pas venu dans cette émission pour débattre et il décide même de bannir le sujet pour rebondir sur quelque chose de nettement plus intéressant. Son corps de déesse qu’il complimente en essayant de mettre les freins. Lui, il pourrait lui sortir tout un poème sur la beauté de son cul, mais il se contente du minimum syndical. Il veut pas non plus trop en faire. Eben, il a son propre délire qu’il partage avec lui-même et ça le suffi. « t’as l’air surprise » ouais, Eben, il comprend pas comment une bombe peut être aussi insecure que ça. Cette gonzesse, elle a un grand potentiel, mais elle l’ignore encore la pauvre. «Détend-toi je vais pas te nominer » il affine son sourire au coin en croisant les bras. « t'es pas chiante et je t'aime bien » en fait, ça n'a rien à voir avec le fait qu'il l’apprécie vraiment ou pas. Eben, il nominerait tout simplement jamais l’une des seules nanas capables de le faire bander. Il est pas aussi con que ça, non.  

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

(week 1, tues) expectations (+ eben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi
» Invitations au week-end final de bêta-test
» c est le week end ...des amoureux ..........................
» c est le week end youpie........
» Week-end de folie *_* & T_T
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: RÉFECTOIRE / SELF-SERVICE-
Sauter vers: