DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 169
AVATAR : priyanka chopra
LOCALISATION : londres.
MÉTIER : tv host.

MessageSujet: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Ven 22 Juin - 23:49



l'écran du salon s'allume - intervention de Pia en duplex du plateau, à Londres

« Mesdames et Messieurs bonsoirs et bienvenue sur BBC One pour le deuxième prime de la onzième édition de Thrown Dice, l'émission de télé-réalité de référence en Europe ! Je suis Pia, et je serai votre présentatrice tout au long de cette palpitante aventure. Attachez bien vos ceintures, la soirée d’aujourd’hui promet d’être riche en rebondissements. Installez-vous donc confortablement dans vos canapés, et laissez-moi vous guider vers de lointaines contrées. Si vous étiez parmi nous la semaine dernière, vous savez déjà que les candidats de cette saison n’ont pas rejoint l’un des nombreux châteaux des Quincy-Clifford comme leurs prédécesseurs, mais un splendide bateau de croisière qui abritera l’intégralité de la compétition. Je sais ce que vous vous dites, j’ai pensé la même chose et je dois être au moins aussi jalouse que vous. J’ai pu avoir, en exclusivité, les premières images de leurs débuts dans l’aventure, et croyez-moi, ça vaut le détour. Je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps, place à la première de nos rubriques. »

note : Les candidats assistent au prime depuis l'écran du salon. Ils voient les interventions et les chroniques en temps réel, malgré le fait que les deux sujets de prime ne soient pas postés au même moment. Vous êtes libres de faire réagir votre candidat au fur et à mesure de vos posts si vous le souhaitez, si vous ne voulez pas tout commenter dès le début, pour garder de la matière pendant tout le prime. Par souci de cohérence considérez bien que votre candidat était présent dans le salon depuis le début du prime, il n'est pas venu une fois le prime de la production terminé.

_________________
Call Out My Name

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 598
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Ven 22 Juin - 23:51

Il était donc l'heure du prime, et qui disais prime, disait dilemme ; trouver une tenue pour marquer ce début d'aventure. A mon sens c'était l'un des primes où il fallait faire l'une des meilleures impressions puisqu'il s'agissait du premier prime en tant que compétiteur à part entière. Le prime passé était placé sous le signe de la découverte alors que celui-ci allait officiellement lancé le jeu. De ce fait, je ne pouvais pas mettre n'importe quoi, sauf que voilà, je n'avais plus de styliste à portée de main. La semaine dernière je ne m'étais pas reconnu dans un miroir, moi qui était habitué aux sweat à capuches et autres basiques du genre. Enfin de toute évidence il était hors de question que j'arrive habillé n'importe comment, du coup, comme à mon habitude, j'avais mis cent ans à trouver la meilleure manière de procéder, et c'était finalement vers @alvaro que je m'étais tourné. A mes yeux, il était probablement l'un des hommes ayant les meilleurs goûts vestimentaires ici. Du coup, je lui avais bien évidemment fait part de mon envie d'avoir bonne mine sur ce prime, histoire de ne pas passer pour le premier des ratés. Il avait du choix lui, évidemment, et après une courte hésitation, m'avait filé l'une de ses vestes qu'il jugeait m'allait à merveille. C'était légèrement extravagant, je n'aurais pas pensé qu'il aurait ça dans son armoire, mais il fallait bien avouer que le motif me plaisait bien. Après l'avoir remercié mille fois, je m'étais donc âpreté dans la salle de bain, mettant du gel, m'asphyxiant de parfum et hop, voilà que j'étais prêt ! Je me dirigeais donc vers le plateau où quelques candidats se tenaient déjà. J'écoutais avec attention la première rubrique après m'être perdu un instant sur la beauté de Pia, cette fille était d'un autre monde. La rubrique de Soren était axée sur les interviews de Bambi et de Milan, et cette première mentionna le fait que je pourrais avoir peur de ma propre ombre, et autant vous dire qu'elle n'avait pas franchement tord sur ce point. Et si pas mal de choses venaient d’être dites, c’était bel et bien l’entrée de trois nouveaux candidats qu’il fallait retenir jusqu’ici, ainsi que la composition des équipes.

+ tenue

_________________

Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 896
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed, dirige son propre business
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 25 666£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Ven 22 Juin - 23:52

Il était pas certain d'avoir très bien cerné le système des primes, alors il est allé se renseigner auprès d'un camarade dans l'après-midi pour y voir un peu plus clair. Et en fait il a réalisé que les évènements comme celui de la semaine dernière allaient au final se répéter à chaque fin de semaine. Or ça personne ne lui a dit au départ, il voyait pas forcément les choses comme ça et c'est pas plus mal qu'il ait posé la question du coup. Alvaro il est pas encore très familiarisé avec le fonctionnement de cette émission, et de la télé plus généralement. Il a beau s'être adapté très vite à son nouvel environnement de vie il n'en reste pas moins très éloigné de ce monde-là à l'origine, alors forcément y'a des trucs qu'il a pas encore saisi, mais ça va venir. Les primes sont donc des rassemblements qui auront désormais lieu dans le salon, censés faire la transition d'une semaine à une autre, et se terminant la plupart du temps sur des éliminations - tout du moins lorsqu'il y a eu des nominations dans la semaine. Ce qui n'est pas le cas ce soir du coup. Car étrangement ils n'y ont pas eu droit lors de cette première semaine d'aventure, la production semble ne pas avoir voulu les embêter avec ça d'entrée de jeu. Il suppose que c'était dans le but de leur laisser le temps de prendre leurs marques et d'apprendre à se connaitre les uns les autres, mais bon puisqu'il croit avoir repéré ces jours-ci un ou deux fantômes errant sur ce bateau, Alvaro il aurait pas été contre un petit nettoyage quand même. Parce qu'il sent que tout le monde ne s'investit pas de la même façon depuis que cette aventure a débuté, et il se demande même si certains n'ont pas volé des places en fin de compte. Lui il avait à peine posé les pieds sur ce bateau qu'il était déjà en mode compétiteur, et même s'il conçoit que l'adaptation se fait pas au même rythme pour tous les candidats, il comprend pas pour autant qu'on puisse être oisif à peine arrivé. Il serait pas étonné d'ailleurs que certains se rendent compte que finalement cette aventure n'est pas faite pour eux. Très franchement si ça devait être le cas il leur montrerait la sortie sans hésiter, peut-être même qu'il les escorterait jusqu'à celle-ci et porterait leurs valises. Car Alvaro, dans sa propre perception du jeu, soit tu es motivé et tu donnes de ta personne, soit tu laisses ta place et tu t'en vas. Il considère que le prime de ce soir est quand même moins important que celui de la semaine passée, alors il va pas ressortir un costume pour l'occasion, c'est samedi dernier qu'il fallait faire forte impression et maintenant il pense pouvoir opter pour une tenue un peu moins guindée. Comme il l'a confié à Hunter l'autre jour il est de ces hommes pouvant jongler d'un style vestimentaire à un autre, d'ailleurs il n'a pas de style défini, il porte ce qu'il veut quand il le sent. Par exemple ce soir il sait ce qu'il va porter, une chemise et un jean feront tout à fait l'affaire. Il ne veut pas en faire trop, ni trop peu, c'est sûrement pas un soir pour porter un costume trois pièces mais pas non plus un soir pour porter un t-shirt et un bas de survet'. Alvaro il tape dans le juste milieu, c'est pas super recherché mais la simplicité a du bon aussi parfois. Après avoir conseillé @hunter sur sa tenue et prêté des fringues à celui-ci, le cubain se prépare tranquillement dans sa cabine, qui sera bientôt celle d'un autre candidat normalement. La collocation avec @Leela touche à sa fin, il sait pas encore à quoi ressemblera sa prochaine cabine, ni avec qui il devra la partager, mais il y a peu de chances qu'ils retombent ensemble à priori. « Bonne chance pour la suite. » qu'il glisse à l'attention de sa partenaire de chambre, effleurant le dos de celle-ci avant de quitter leur cabine pour prendre la direction des ascenseurs. Son bonne chance, c'est plus vis-à-vis de son prochain partenaire de chambre que de sa prochaine cabine - même s'il lui souhaite aussi d'hériter d'une cabine pas trop pouilleuse, tant qu'à faire. Il voudrait pas surtout qu'elle tombe sur un individu du genre de ceux contre lesquels il l'a mise en garde le premier soir. Faut pas croire mais c'est pas parce qu'à partir de ce soir ils ne partagent plus la même cabine qu'Alvaro va plus du tout la calculer. Il tire pas un trait sur la jeune Leela pour autant, il a bien accroché avec cette fille alors il compte certainement pas la nexter comme ça. Il emprunte l'ascenseur et descend jusqu'au pont C, puis rejoint le salon principal d'un pas tranquille. Il se presse pas, il sait qu'il est dans les temps et il sait surtout que certains de ses camarades sont encore en train de se préparer. Il prend place sur le canapé d'angle, pile face à l'écran et les autres tardent pas à le rejoindre. Il perd un peu la notion du temps à ce moment-là car tout s'enchaine assez vite, l'écran s'allume, et c'est parti. Beaucoup d'infos tombent et il faut réussir à suivre, mais c'est pas un problème pour lui ça, il garde même dans une main sa tablette pour pouvoir réagir en direct sur le réseau social aux différentes annonces faites ce soir.


_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades



Dernière édition par Alvaro le Sam 23 Juin - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 En ligne

MESSAGES : 577
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Ven 22 Juin - 23:56

Première semaine terminée et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce second prime aura été encore plus riche en émotions que le précédent. Je ne pensais pas que c’était possible, sauf que cette fois il ne s’agit point d’euphorie, mais plutôt de choc. De choc parce qu’il y a déjà trois départs, ceux de @Rose, @Thom et @Phil. Vous avez bien entendu, mon pote perché @Phil a décidé de quitter l’aventure et j’en suis légèrement attristé. Légèrement parce que j’aurais probablement tout oublié de lui d’ici trois jours, d’ici là, je compte bien lui envoyer quelques petits signes depuis le bateau, histoire qu’il puisse progressivement retrouver sa vie sans avoir à ressentir le manque des personnes formidables que nous sommes. Dans un autre monde, j’aurais pu me satisfaire de tous ces départs en abusant du champagne et en rappelant à tout le monde que tout ceci nous rapproche des demi-finales même si… Je vous l’accorde, elles sont encore très loin de nous à ce stade. J’aurais pu mais la production a décidé de nous surprendre en invitant trois autres candidats à se joindre à nous, trois nouveaux partenaires qu’il me faudra apprendre à découvrir. Pourvu qu’ils soient beaux. Pas de champagne pour arroser cela, nous voilà punis par une espèce de docteur qui pense tout savoir sur tout et qui a décidé de nous casser les bonbons. Mouais, ça m’évitera de me mettre minable avec @Milan à nouveau, ce n’était pas très beau à voir l’autre soir. Nous passons d’une chronique à l’autre sans interruption, à un rythme tellement soutenu que j’ai du mal à tout intégrer correctement. Les trois fameux candidats sont introduits @Llewyn @Bryce et @Livia, une femme de couleur dans le tas, intéressant, elle a des formes qui retiennent forcément l’attention de l’homme que je suis mais il n’est point l’heure de se la jouer goujat, à l’image de @Milan et d’@Eden qui ont noté les meufs du bateau sans même me consulter. Ce n’est pas plus mal cela dit. Première pause publicitaire et me voilà prêt à entamer une dépression nerveuse. @Alvaro est dans le coin et j’en profite pour lui dire, choqué déçu. « On boit quoi pendant la pub ? Tu crois vraiment qu’ils vont nous servir du coca ? Manquerait plus qu’il soit light et ce serait le pompon ! »


TENUE DE CHAIM

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 958
AVATAR : Eva Green
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de chant dans un lycée privé
ÉTAT D'ESPRIT : Glam-Rock


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 0:02

Déjà une semaine de passée, que le temps passe vite.  J’ai mis un certain temps avant de me décider sur une robe en particulier. J’ai opté pour quelque chose de plus estivale que la dernière fois out en restant dans l’élégance et la sophistication qui me caractérise. Je me rends au salon et m’y installe confortablement. Je me surprends même d’être encore là alors que déjà trois candidats ont décidés de quitter le navire. C’est dommage j’aimais beaucoup @Rose et @Thom, tandis que que @Phil pour le peu que je l’ai entrevu, il me semblait sympathique, mais bon passons… À ce que j’ai compris ils sont remplacés par de nouvelles têtes qui me semblent plutôt intéressantes. Tout du moins, aussi intéressante que les différentes rubriques de la production. La jeune Millie me touche avec ces remarques sur ma présence à l’écran et mon potentiel, tandis que je ris des petites piques sur ma personne lancée par Elliott ou Soren, rien de bien méchant. Ce sont juste des cartes que j’ajoute à mon jeu pour l’avenir. D’ailleurs Eben qui ose mettre des notes aux filles alors qu’il est lui-même tout juste dans la moyenne… Il va en entendre parler. Parole d’Heather Carmichael. Enfin, les visages des nouveaux candidats sont révélés (@Livia / @Bryce et @Llewyn), en même temps que la composition des équipes. Je me retrouve dans la team Tasman dirigée par la dynamique Millie Pettigrew. Je n’aime pas trop être équipe, préférant faire cavalier seule pour éviter les déconvenues, mais qui sait, cette équipe me réservera peut-être de bonne surprise.
En attendant je suis éreintée par tant d’évènements et encore ce n’est que l’heure de la première pub. Le plus fort reste à venir. Mes aïeux ! Quelle début de soirée. Encore, cela ne fait que commencer, j’ai bien fait de prévoir un éventail pour m’aérer l’esprit. Je me tourne alors vers l’un de mes voisins (libre) On peut dire que ce second prime commence sur les chapeaux de roues. Et encore, je pense que l’on a encore rien vu J’attrape un verre posé devant moi, que je porte à mes lèvres tout en continuant à bavarder. À quelle sauce allons-nous être mangés à ton avis ? J’espère juste qu’il ne faudra pas courir. Je déteste faire du sport et puis avec les talons que j’ai mis ce soir, je n’ai pas envie d’abimer cette paire qui coûte le salaire de plusieurs petits ouvriers britanniques.

_________________
+Les adieux d'un sex-symbole+
“On m'app'lait Baby Doll.
J'ai été votre idole
Mais je n'ai plus l'âge
De mon image. ”
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 249
AVATAR : imaan hammam
ÂGE : 20
LOCALISATION : london, uk.
MÉTIER : femme de ménage.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 22500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 0:25

La première semaine est déjà terminée. Je suis agréablement surprise de voir à la vitesse à laquelle je me suis habituée à tout ses changements. Faut dire que l’adaptation est maintenant quelques choses qui me connait ; j’ai dû tout d’abord m’acclimater à la vie londonienne avant de prendre le chemin de cette émission. Il est maintenant l’heure du second prime, j’y vais l’esprit tranquille. Personne ne part ce soir, les éliminations ne sont pas pour tout de suite. C’est donc sereinement que je prépare ma valise, car je vais finir dans une autre cabine, avec un autre partenaire. Je suis à la fois excitée de pouvoir découvrir une autre des cabines sur ce gigantesque bateau et à la fois peinée de ne plus partager mes nuits avec @Alvaro. Il a été un véritable gentleman durant cette semaine et j’ai eu la chance d’avoir des conversations intéressantes avec lui. D’ailleurs, il ne tarde pas à sortir de la cabine en me souhaitant bonne chance dans ma nouvelle chambre. Je le gratifie d’un sourire sincère. « Pareil pour toi. » Je lui souhaite sincèrement de tomber sur quelqu’un de pas trop bruyant ou d’imposant. Enfin, je ne m’inquiète pas trop pour lui, il sait se faire entendre sans le moindre souci. J’ai hâte de découvrir mon nouveau partenaire, tout en redoutant de tomber sur certaines personnes, bien que ce ne soit que des aprioris et que je me sens un peu honteuse de penser de cette manière. Mes deux valises bouclées, je passe rapidement dans la salle de bain pour enfiler une tenue convenable. Bien sûr, aucune tenue que j’ai ramenée ne pourra rivaliser avec la robe choisie par le styliste pour le premier prime, mais j’ai quelques jolies tenues achetées par ma tante et que je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer. Pour ce soir, je cherche avant tout le confort avant la beauté. Une fois prête, je remonte vers le salon où se déroule le prime. Quelques candidats s’y trouvent déjà, je m’assois sur l’un des canapés libres, tablette sur les genoux. Nous pouvons réagir en direct avec ce petit appareil que je trouve génial. Les rubriques s’enchaînent, je suis attentivement chacune d’elle. J’apprends que trois candidats nous quittent, je suis assez triste pour eux. Apparemment l’adaptation a été plus difficile pour certain. On apprend très rapidement que trois autres candidats vont faire leur entrée et c’est toujours sympa de voir de nouvelle tête sur ce bateau gigantesque où l’on arrive à se sentir bien seul parfois. Une rubrique retient mon attention, où l’on voit quelques vidéos de notre semaine. Une discussion entre @Eben et @Milan me reste en travers de la gorge. Ils sont odieux et franchement misogynes. Je suis même choquée par leur propos, bien que restant silencieuse, je fixe un instant @Alvaro me rappelant son avertissement en début de semaine. C’était très certainement de ce type de garçon dont il me mettait en garde. Je ne fais cependant aucun commentaire, pas très friand des prises de becs, surtout avec des hommes.


_________________
Les pentes de ses hanches étaient comme celles de la dune la plus aimée du vent de sable qui a mis un siècle à la construire de sa caresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 442
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 47 082£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 0:37

Je pioche une robe dans les quelques vêtements que j'ai embarqués avec moi et je l'enfile distraitement, sentant le fluide tissu sur le bout de mes doigts à mesure que je m'imagine la suite des événements. La première semaine est terminée sans encombre, à priori, et le vrai jeu commence. Les nominations, les votes, les secrets, tout ça. Je ne m'ennuie pas avec mes cheveux, relâchés sur mes épaules et je cale mes pieds dans mes chaussures avant de trottiner jusqu'au salon. Instinctivement, je m'assieds à côté d'@Hunter en lui adressant un sourire et on est là, soumis à une multitude de nouvelles rubriques parlant de mille personnes à la fois. Je me renfrogne quand je me rends compte que j'ai rendu feuille blanche à l'atelier de l'une des membres de la production. Puis une femme quelconque annonce que selon un sondage, je suis la candidate la plus intriguante. OK. Je suis la seule représentante de ma partie du monde, j'imagine que ça aide. Puis ils disent que Rose, Thom et un dénommé Phil abandonnent. J'incline la tête sans comprendre. des raisons familiales. Hm. C'est dommage, j'aimais bien les deux premiers et, instinctivement, je cherche ma désormais ex-colocataire @Beth du regard car je sais qu'elle appréciait Phil. Puis une autre parle de moi, à nouveau et de @Milan et je lève les yeux au ciel. Puis le médecin revient et je l'écoute à peine. Et là, le summum. Des genres de répliques cultes et évidemment, évidemment ! @Milan, en compagnie d'@Eben le gorille sous stéroïde, et j'ai envie de vomir. Mes poings se serrent sur mes genoux, mon regard roule jusqu'à un verre abandonné sur la table et je me fais violence pour pas l'attraper et les rendre borgnes avec. « 垃圾 » je siffle entre mes dents « 我操你祖宗十八代 » les joies de parler un langage inconnu de tous ces pauvres cons. Pour qui ils se prennent ? C'est quoi leur problème ? Putain mais qui voudrait les approcher même avec un bâton, ces deux-là, entre le clochard dégueulasse et le monstre qui explose si on le touche avec une aiguille ? Je savais déjà que Milan était un imbécile fini mais alors deux du même acabit ? Et on est supposé vivre paisiblement avec une telle connerie ? Je balance vaguement un regard à @Hunter, du style "me laisse pas les tuer", avant d'observer les autres filles et voir leur réaction. Putain il y en a bien une qui va aller les castrer et se faire éliminer pour violence à ma place ? Je zappe complètement les portraits des nouveaux candidats dont je me fous un peu, sauf si l'un finit dans ma chambre et ce n'est qu'en entendant à nouveau mon prénom que je m'efforce de prêter attention. J'ai des bouées. Et des méduses. Tu parles d'une logique. Je tente de me calmer. De retrouver mon sang froid. Et je me fais la promesse de ne plus laisser des imbéciles dans leur genre m'énerver à ce point. « J'aime beaucoup ta veste » je dis poliment à @Hunter, une fois la pub lancée et les conversations reprises. C'est débile, je sais, mais si je desserre les dents, je hurle. « J'ai l'air furieuse ? » je m'enquiers après un soupir et un coup d’œil rotatif pour vérifier que personne ne m'entend. « Il ne faut pas que j'aie l'air furieuse. » Certainement pas, plus jamais.

+ tenue

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 552
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 12 250£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 0:40

Après avoir passé les six derniers jours enfermé dans une chambre d'hôtel sans télévision ni autre divertissement que celui de regarder passer des gens réduits à la taille de fourmis depuis une baie vitrée, Llewyn avait accueilli l'annonce de sa sortie avec une grande excitation. Il faut dire qu'il ignorait quelques jours plus tôt s'il ressortirait de cette chambre pour reprendre l'avion ou s'il aurait une chance d'intégrer l'émission pour laquelle il avait passé un casting des semaines plus tôt. On le lui avait dit sans lui mentir, il ne rentrerait que si un candidat devait laisser sa place. Autrement dit il ne s'était pas fait d'immenses illusions durant cette petite semaine en huis clos, songeant que quelqu'un qui avait fait plusieurs heures d'avion pour participer à cette aventure et qui figurait parmi la vingtaine de personnes choisies parmi des milliers d'autres n'irait probablement pas abandonner. Et pourtant, la nouvelle était tombée pas plus tard qu'hier, il y avait bien une place pour lui et instantanément l'écossais s'était senti presque coupable d'éprouver autant d'enthousiasme. Un abandon, ça ne s'envisageait sûrement pas sans une bonne raison et peut être que la personne qui lui avait laissé sa place était en ce moment même en difficulté, mais c'était son moment, son occasion de prouver que même s'il aurait très bien pu terminer cette semaine dans un vol en direction de Londres, il était bien là. S'il n'avait pas pu échanger avec le monde extérieur ni se tenir au courant de quoi que ce soit pendant ces quelques jours, ça n'avait pas été en vain et aujourd'hui tout se réécrivait pour lui, à la façon d'une chanson qu'on aurait jeté à la poubelle et qui connaîtrait une seconde vie. Il n'avait en tout cas pas eu le temps d'y penser davantage, ayant embarqué la veille sur un petit bateau à moteur qui l'avait conduit au terme d'un voyage de plusieurs heures jusqu'à ce qu'il avait découvert comme la Nouvelle Orléans. Paysage rêvé dont il avait profité le temps d'une nuit, dans un hôtel où il s'était une nouvelle fois retrouvé coupé de tout. Une équipe était venu le trouver dès le lendemain pour entreprendre de s'occuper de lui, et c'est à ce moment là qu'il avait compris que tout était bien réel, redoutant par ailleurs de devoir porter l'un de ces costumes étriqués que son père aimait tant mais que lui ne s'était jamais senti de porter. Llewyn le savait, ce n'était jamais simple de l'habiller parce qu'il revendiquait son style en dépit de tout. Ses parents avaient bien essayé au début de lui faire abandonner ses blousons en cuir mais rien n'y avait fait. Pourtant ce soir, peut être pour ne pas véhiculer l'idée selon laquelle tous les artistes étaient forcément des divas, il avait accepté de porter une tenue un peu plus sobre et classique, malgré ce que ça représentait pour lui. L'écossais avait toujours senti le rock'n'roll couler dans ses veines et avait très tôt voulu refléter ce sentiment unique d'appartenir à un monde à part où la passion côtoie le besoin de communion. Ce n'était pas une question de maquillage, de clous ou de cris poussés dans un micro, c'était bien autre chose et son rock à lui était plus indépendant, moins porté sur la frénésie et plus centré sur l'émotion. Ce n'était pas pour rien qu'il possédait une guitare pour chaque style qu'il tentait d'insuffler à ses compositions, de l’acoustique pure avec laquelle il signait ses balades, à la basse électrique qui insufflait toute leur énergie à ses textes les plus rythmés. Rien d'étonnant à ce que lorsqu'il avait bouclé ses valises, la première chose qu'il ait pensé à embarquer avec lui soit sa Epiphone ‘1966’ Century, probablement la plus complète qu'il possède et celle qui lui inspirait la majeure partie de ses textes depuis quelques temps. Il savait qu'il ne venait pas pour écrire un album mais les voyages et les rencontres l'avaient toujours inspiré plus que n'importe quoi d'autre, il aurait été inconcevable pour lui de passer à coté d'une occasion d'enrichir son répertoire de tout ce qu'il vivrait peut être bientôt. Car c'était déjà l'heure de se mettre en route, et l'écossais comprit qu'il n'était pas au bout de ses surprises lorsqu'il fut amené jusqu'à un endroit où apparurent également deux candidates (@Bryce @Livia), visiblement prêtes elles aussi à intégrer l'aventure. Un détail qu'on lui avait caché à juste raison, et qui n'était pas pour lui déplaire étant donné que rentrer à trois, c'était moins de pression que de rentrer tout seul. « Llewyn, enchanté. » Et il l'était vraiment, et pas seulement parce que les filles en question était vraiment jolies. A peine le temps d'échanger davantage qu'ils furent de nouveau déplacés, cette fois pour reprendre le bateau tous les trois vers une destination encore inconnue. Tout du moins jusqu'à ce qu'un énorme bateau, certainement dix fois plus grand que celui-ci, apparaisse dans leur champ de vision. Ils comprirent à ce moment-là que c'était la cerise sur le gâteau et que leur aventure, ils la vivraient sur ce monstre des mers où les autres candidats avaient donc du passer cette première semaine de jeu. De quoi rendre l'instant plus impressionnant encore, ainsi c'est le cœur battant qu'il monta bientôt à bord du Royal QC, les yeux continuellement grands ouverts comme s'ils se nourrissaient déjà de tout ce qu'ils apercevaient. La vache, ils avaient définitivement une chance inouïe. C'est alors sous les indications de l'équipe qu'ils suivirent le chemin qui devrait leur permettre d'aller à la rencontre de leurs futurs camarades, qui sans doute ce matin ignoraient eux aussi qu'ils vivraient ce moment. Entrant dans ce qui semblait être un immense salon où régnait une certaine ambiance, Llewyn ôta un instant son chapeau, le temps de souffler. « Salut à tous, et désolé d'arriver les mains vides. » Puis de sourire, parce que ça se faisait généralement d'apporter quelque chose quand on arrivait chez quelqu'un et que ce bateau, quoi qu'on dise, était pour l'instant plus celui de ces candidats que le leur, car il savait qu'en arrivant une semaine après tout le monde ils avaient raté beaucoup de choses. Mais lui n'attendait déjà plus que de tout rattraper.

(TENUE)

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 313
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 1:09

Livia, elle vit en fonction de ses humeurs. Elle ne sait pas ce qu’elle veut. Un jour femme au foyer, celui d’après star de la télé-réalité. Ça n’a ni queue, ni tête. Elle s’en fout. Elle s’en fout surtout parce qu’elle peut se le permettre. Elle est adepte du ça passe. Peu importe ce qu’elle entreprend, elle trouve toujours moyen de s’y faire une place. Alors pour ce soir, elle sait déjà. Ça passera. Ça passera amplement. Elle est belle, elle est magnifique, comment ça pourrait en être autrement ? Elle n’est pas stressée. Livia, elle n’est jamais angoissée dans ce genre de situations. Se montrer, s’exposer, c’est comme une seconde nature chez-elle. On pourrait croire que débarquer avec une semaine de retard dans l’aventure aurait quelque chose d’intimidant, mais pas pour elle. Parce que Livia, au contraire, elle adore ce petit décalage qui lui donne l’occasion de soigner son entrée. C’est tout un art qu’il faut apprendre à maîtriser et dans le fond, la situation l’arrange. C’est un peu comme décider de se pointer deux heures après le début d’une fête. C’est purement délibéré, parce qu’on sait très bien que le public potentiel pour assister à notre arrivée n’en sera que plus curieux et démultiplié. On lui présente les deux autres sélectionnés qui vont faire leur entrée à ses côtés. Ils sont beaux. Ils iront bien à son bras pour la soirée. C’est un peu l’accessoire qu’il lui manquait. Non pas qu’elle les prenne pour de simples faire-valoir -quoi que ça discute- mais elle se voit très bien arriver avec eux, suscitant assez de questions chez le restant des candidats pour leur filer le mal de crâne du siècle. Livia, c’est ça. Une nana qui a l’air simple en apparence, mais qui finit par te pomper l’air tellement elle aime les non-dits et rendre les choses compliquées. Elle est très douée pour laisser planer le doute et faire croire n’importe quoi à n’importe qui. « Livia. » elle expire pour faire les présentations en réponse au garçon, avant de se retrouver prise dans le mouvement quand on les oriente pour monter à bord d’un petit bateau. Ses prunelles coulent en direction du paquebot qui se dessine au fur et à mesure dans leur champ de vision. Livia, elle étudie rapidement la situation pour se fabriquer une attitude de circonstance. Parce que là, niveau paramètres à prendre en considération, c’est un peu le bordel tant ils vont de surprise en surprise. « Attends. » elle souffle en posant sa main sur l’épaule du candidat afin d’y prendre appui. Elle en profite pour retirer ses chaussures. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle fait ça, elle en ressent juste l’irrépressible besoin. Livia, elle a envie de sentir le sol sous ses pieds, de danser, de se laisser marquer par cet instant sans redouter de vaciller dans le cas où il s’avèrerait qu’elle n’a pas autant le pied marin qu’elle le croyait au moment de monter sur le bateau de croisière. Elle vire cet accessoire qui ne lui semble qu’excès de vanité à présent, même si l’assistant de production a essayé de lui faire croire le contraire au moment où elle a dû s’apprêter dans sa chambre d’hôtel. « Je voulais être jolie. » elle confie dans une légère moue amusée en guise d’explications, glissant son regard dans celui de @Bryce qui suit ses gestes mesurés. « Mais maintenant, j’ai terriblement mal aux pieds. » Elle se redresse avant de reprendre plus railleuse. « Et je m’attendais à autre chose quand on m’a annoncé que je serais accompagnée. Je ne pensais pas que tu serais si petit. » Elle souligne à l’attention de @Llewyn qui n’a rien demandé. Il ne l’est pas. Il fait un parfait cavalier pour les conduire l’une et l’autre jusqu’au lieu où se déroule le prime, bien qu’elle n’ait pas encore réussi à statuer s’il était capable de gérer deux nanas à la fois. « Et toi que tu serais là. » elle poursuit à l'attention de la seconde, d'une voix douce. Tout simplement. A croire qu'à force d'être enfermée, son capital de charme est en berne vu qu'elle n'est parvenu qu'à soudoyer la moitié des informations que l'assistant chargé de s'occuper d'elle avait en sa possession. Livia, elle fonctionne comme ça. Un peu cassante, un peu moqueuse, un peu charmeuse quand elle pince doucement les lèvres en testant les réactions de ceux qui l’entourent. « Est-ce que tu veux bien me les garder pour l’instant ? » elle demande en désignant ses chaussures. Et dans le pire des cas, s’il les égare au cours de la soirée, elle sera plus que ravie de nouer ses tout premiers liens dans le château en jouant à la Cendrillon. Il lui faut juste un gentil prince capable de s’émoustiller face à de simples chaussons et ça tombe bien, parce qu’il a bien la gueule de l’emploi, façon le stalker bizarre du métro. Livia se considère à présent comme prête à rejoindre les autres, nullement gênée de se présenter pieds nus face à ses petits camarades et de manière plus générale aux téléspectateurs qui doivent prendre un malin plaisir à épier le moindre de leurs faits et gestes. Livia, elle s’en fout complet de risquer de se faire remarquer. Elle esquisse un sourire à l’attention de ses deux compagnons, qui se sont retrouvés bien malgré eux plongés dans son tout premier acte de l’aventure. Elle aime bien jouer, fabriquer une jolie mise en scène pour soigner ses entrées. C’est son tempérament artistique qui veut ça, toujours difficile à gérer en société. Livia, elle se comporte comme si le monde était un théâtre ouvert n’attendant qu’à être émerveillé face à son goût pour la représentation. « Venite, on va se socialiser. » elle déclare de son accent chantant, comme si ce n’était pas elle qui avait coupé court à toutes les éventuelles velléités de ses camarades de rejoindre le salon il y a quelques instants. Ils pénètrent dans la salle silencieusement, le temps que les autres candidats prennent pleine mesure du trio apocalyptique qu’ils viennent de se voir refiler. Parce qu’on aura beau dire qu’ils n’étaient que des remplaçants sur le banc de touche, à voir la gueule des uns et des autres, ça semble évident qu’il y a eu une erreur dans la fabrication de l’équipe dès le départ. « Nous c’est Livia, Bryce et Llewyn et on a hâte de faire enfin votre connaissance. N’est-ce pas micetta ? » elle ronronne à la suite du jeune homme, avec ses doigts s’accrochant d’une part à sa veste, tandis que ses prunelles se plantent dans celles de la candidate en l’attente d’une approbation à voix haute. Livia, elle deal avec tout le monde à la fois, cajolant l’un d’une part et battant des cils pour la seconde. Elle a toujours été particulièrement multi-tâche pour gérer ses relations sociales et c'est franchement un avantage dans certaines situations.

+ TENUE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 571
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 1:25

Cette fois ci, pour le deuxième prime de Thrown Dice, j’ai le droit de choisir ma propre tenue parmi les vêtements que j’ai moi-même glissé dans ma valise. Vous pourrez dire ce que vous voulez, que je suis plus sobre, moins glamour, ou même que j’ai l’air d’une vieille prof dans ma jupe et ma blouse. Tant pis, je suis bien plus à l’aise que dans ma robe de sirène bleue dont j’avais été affublée – plus ou moins de force – pour le premier soir.
J’arrive un peu en avance dans le salon où est retransmis la première partie du prime et reste concentrée, dans mon coin, sur les différentes rubriques et annonces qui s’enchaînent.
Attentive, je ne perds pas une miette de ce qui est présenté ce soir, décidée à ne pas reproduire l’erreur du premier jour. Bon public, je ris à toutes les blagues, et suis heureuse de découvrir tout ce que les chroniqueurs nous ont préparé. Je découvre, surprise, les images de La Nouvelle Orléans et me demande, l’espace d’un quart de seconde, si nous allons descendre du bateau. Une vague de soulagement, que je ne saurais vraiment expliquer, me gagne lorsque je comprends que nous resterons bien loin des côtes et que seule une animation à bord sera aux couleurs de la ville.
Mon cœur se serre lorsque Pia annonce des abandons, dont celui de Phil. Je dois avouer que je ne connais pas vraiment les deux autres, mais lui me semblait être quelqu’un avec qui j’aurais vraiment pu m’entendre. Nous sommes arrivés dans ce jeu ensemble, et je m’étais attachée à lui, mine de rien. Mais je ne peux pas lui en vouloir, j’espère simplement que tout va – et ira – bien pour lui.
Soren présente ensuite les perles de la semaine dans lesquelles nous pouvons découvrir, horrifiées, une discussion entre Milan et Eben.  L’espace de quelques secondes, un courant passe entre toutes les filles de la pièce. Des regards sont échangés, des corps se tendent. En voilà qui auront réussi à se mettre la moitié du bateau à dos. Lasse, je me laisse retomber sur le dossier du canapé en soupirant et murmure, entre mes dents :  « Et après on se demande pourquoi j’aime pas les mecs… » Je crois que l’illustration ici est parfaite. Les trois nouveaux candidats, dans leur malchance, choisissent ce moment où nous sommes toutes renfrognées pour rejoindre le salon. J’esquisse un petit sourire et les salue d’un geste de la main, mais le cœur n’y est pas vraiment.


_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
 

DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
Page 1 sur 28Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL :: PRIMES-
Sauter vers: