DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 28  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 1:35

Six jours enfermée. On passe sur le fait qu’elle a failli péter un câble. Ses gueulantes contre ses pseudos bourreaux à travers la porte qu’elle tambourinait de ses poings. Le cinquième jours qu’elle a occupé à brailler du Céline Dion. Et quand Céline lui vient en tête, ce n’est pas l’signe d’une mentalité saine. Finalement, on la sort de sa « suite ». Evidemment, elle sentait le retour direct vers la Louisiane. Elle ne croyait pas si bien penser, parce qu’elle était effectivement en route pour la Louisiane. Mais pas pour rentrer chez elle. Apparemment une salve de candidats trop fragiles de leur personne ont décidé d’abandonner. Du coup la remplaçante qu’elle est peut rentrer en jeu. Et le bateau sur lequel la saison se passe, et bien il est un peu sur les côtes de la Louisiane là. Elle reconnait l’architecture typique de chez elle. Enfin, de la Nouvelle-Orléans. Elle lâche un bruit suraiguë. Même elle ne peut pas l’identifier. Mais elle a un air outré. « Donc genre la meuf, on lui a fait aller jusqu’à Miami pour soi-disant entrer en jeu… Finalement on l’enferme dans une chambre pire qu’en zonze et tout ça pour quoi ? Pour repartir au point d’départ, en Louisiane. Vous êtes vraiment des cramés. » Qu’elle dit, en posant sa main sur sa bouche. Ils auraient pu économiser le voyage. Elle aurait pu rester pépouze chez elle le temps de savoir si des mecs sensibles avaient le cœur d’abandonner ou pas. Et faire son apparition direct et fraiche, au lieu d’être à nouveau mise en quarantaine. Elle souffle, mais accepte. Elle a pas le choix Bryce. Compte à rebours lancé. Elle a déjà sa tenue de choisi depuis le Jour-J passé de sept jours. Une robe moulante en latex façon SM. Elle se coiffe seule, comme une grande fille. On la maquille à l’arrache. Elle est prête. Elle est trop excitée pour s’occuper de ses niaiseries de michto. Elle reste auprès d’un staff rapproché, jusqu’à ce qu’elle aperçoit le duo qui l’attend. Comme d’habitude, c’est la dernière prête. Se laisser désirer, c’est ça qui est bon. Elle s’approche. Lâche un sourire gratuit. Le mec commence, parce que la galanterie chez lui ça doit pas s’faire. « @Llewyn ? T’es une fée ou quoi ? Ca fait prénom de fée… » Elle parle en faisant de gros yeux. Limite son prénom fait plus masculin que le sien. Si ça se trouve, tout chez elle est plus masculin que lui, mais ça la sexualité, elle ne juge pas. Chacun ses petites préférences. Mais voilà qu’elle commence à dérailler et croire qu’un mec peut être gay juste avec son prénom. Elle se gave elle-même. « Bryce » Elle force cette fois un sourire, répondant après la brune. Elle a l’air d’une connerie pas possible. Enfin, de pas se prendre pour de la merde. Mais elle s’en fout, parce qu’à l’instant T c’est tout les autres candidats qu’elle rêve de découvrir. En mode, ils valent vraiment mieux que moi ou quoi ? Ou parce que c’est parce que je suis noire que j’ai pas été prise ? Ouai, elle aime bien se victimiser à cause de la couleur de sa peau. C’est tellement easy. Comme les autres, elle embarque dans un petit bateau pour rejoindre le plus qui les attend. Le Royal QC qu’elle lit dessus. « Putain heureusement que le gars ne s’appelait pas Perez-Quincy… » Elle lâche en se marrant. Mais comprenant que les deux ne comprendrait certainement pas, elle rajoute « Ca ferait Royal PQ... » Elle lâche un rire gras la bouche grande ouverte. Ca la fait grave marrer. Elle secoue sa tête. Monte à bord comme les autres. Pour le coup, sa bouche, elle la ferme bien grand. Elle est super impressionnée. Rien que le pont est plus grand que chez elle. Et quand ils pénètre dans le salon, elle lâche un deuxième bruit suraiguë venu de l’espace. La @Livia parle, mais Bryce ne l’écoute pas du tout. Parce qu’elle voudrait bien faire une arrivée en levant les bras, genre comme elle font les belles pour se faire voir. Mais elle a trop peur que la capote qui lui sert de robe ne remonte trop et qu’on voit ça techa. C’est pas l’but quoi. Elle veut lâcher un truc comme le gars. Mais la brune parle plus rapidement. Elle parle carrément pour eux trois, comme si elle était son clébard. La meuf, on dirait un croisé de Monica Bellucci et d’une grosse araignée poilue qui bouffe son mec après l’avoir niquer. Bryce lui adresse une grimace de dégout. Dans le genre, mais meuf on s’connait pas toi et moi, qu’est-ce tu m’veux. On a rien à voir. Elle roule les yeux. « Ouai c’est ça… Salut les gros, allez on secoue son derche et on vient me taper la discute ! » Se socialiser qu’elle fait non ? En s’éloignant déjà de son trio gagnant là.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 2:52

S'il n'avait pas cette étonnante capacité de concentration lui permettant de faire abstraction de tout ce qui l'entoure pour se focaliser sur un point en particulier, Alvaro serait sûrement perdu avec toutes ces annonces, et les interventions de la production faites ce soir. Le point en question c'est évidemment l'écran, qu'il se permet de quitter des yeux de temps en temps pour poster quelques petites choses sur le réseau social. Alvaro il trouve ça cool de pouvoir réagir au prime en direct depuis leur tablette, en même temps qu'ils prennent connaissance des choses, ça leur permet notamment de voir que des anciens candidats ou des chroniqueurs réagissent eux aussi. Alors oui c'est un peu particulier d’interpeller un camarade en le mentionnant sur le fil RS alors qu'il se trouve assis à quelques mètres de là seulement, mais bon c'est un concept. Et puis Alvaro il a pas envie d'élever la voix ce soir pour se faire entendre dans ce salon où l'agitation des grands soirs n'a pas tardé à s'installer. Il préfère s'économiser, et éventuellement réagir quand il le faudra vraiment. Bon déjà les ateliers d'Estelle, y'a pas mal de choses à dire là-dessus. Alvaro il termine à la quatrième place avec sa villa de rêve, derrière une maison en champignon ou encore les affreux gribouillages d'un certain Milan. Quand en plus il apprend qu'il a raté de peu le podium il en prend un coup dans sa fierté, mais c'est pas grave, il a aucun doute quant au fait qu'il fera mieux la prochaine fois. Il s'est en revanche pas mal démarqué dans les sondages, deuxième candidat le mieux habillé au dernier prime ou encore deuxième candidat le plus intriguant de ce bateau. Il court pas trop après ce genre de titres, mais c'est toujours bon à prendre, surtout en début d'aventure. Et puis le mieux c'est l'argent -fictif- que ça lui rapporte, sa cagnotte avait faim ça tombe bien. Il esquisse un sourire devant le générique de la production, présenté par une jeune chroniqueuse, sur fond de la croisière s'amuse. Bon, pourquoi pas. Ah ça c'est intéressant, on leur lâche enfin des infos sur l'itinéraire qu'emprunte le bateau depuis une semaine. Ils se trouveraient tout près de la Nouvelle-Orléans, une nouvelle qu'Alvaro accueille sans trop de réaction. Il est pourtant pas plus déçu que ça de devoir renoncer à la croisière aux Caraïbes qui était restée une possibilité, il pense à son fils qui aurait sûrement voulu voir passer le bateau mais il s'était jamais accroché à cette idée, c'est peut-être mieux comme ça au final. Alors que personne ne s'y attend, voilà qu'un indice sur le secret de son gars sûr @Eben est dévoilé par le Maître, sans explication, ça tombe littéralement comme un cheveu sur la soupe. Il lance un regard vers l'intéressé, se demandant ce qu'il a bien pu faire pour que son secret se retrouve mis en danger de la sorte. Mais un indice reste bon à prendre, alors il imprime l'image dans sa tête, le gardant précieusement sous le coude. Une annonce fait alors pas mal de bruit, provoquant la stupéfaction chez certains de ces camarades. On leur apprend que trois candidats abandonnent, @rose @phil et @thom, qui se sont fait un peu discrets effectivement ces derniers jours. Il voit de qui il s'agit parce que leurs têtes s'affichent à l'écran, faut se le dire. Il est quand même abasourdi par ce qu'il entend, quitter l'aventure au bout d'une semaine pour des raisons familiales ou professionnelles, à quoi ça rime franchement. Il pensait qu'on lui avait collé des camarades un peu plus forts que ça quand même, et puis ils sont censés avoir pris leurs dispositions, Alvaro par exemple il risque pas d'être rattrapé par le boulot ou ses obligations familiales parce qu'il s'est organisé avant de partir justement. C'est inconcevable de sortir comme ça après si peu de temps, et il est sans doute l'un des seuls à pas du tout compatir ni être attristé dans ce salon. Il les connaissait pas, et pour lui abandonner c'est le recours des faibles, ils avaient de toute évidence pas leur place dans cette aventure. Le truc c'est que leurs départs profitent à trois nouveaux candidats qui vont intégrer l'aventure dès ce soir. Alvaro il grimace en entendant ça, le but quand on se débarrasse des plus faibles c'est pas de récolter de nouveaux adversaires en échange, lui forcément ça l'arrange pas trop. Il reste bon joueur sur le moment, et salue d'un bref mouvement de tête @bryce @livia et @llewyn. Il va pas se lever pour les accueillir ni rien, car il estime qu'en arrivant après tout le monde c'est à eux de s'intégrer. Ils ont la chance d'être greffés au groupe avec une semaine de retard, faut espérer maintenant qu'ils n'ont pas remplacé les trois guignols par d'autres guignols qui tiendront pas plus longtemps. Il demande à voir, du coup, incapable de miser pour le moment un seul centime sur l'un d'eux. Le temps s'arrête quand Estelle, à nouveau, leur annonce que l'alcool sera prohibé sur le bateau la semaine à venir. L'accès au bar extérieur leur sera d'ailleurs interdit, il peut pas croire ce qu'il vient d'entendre. C'est le moment que choisit @chaim pour se joindre à lui. « Non mais mec je suis outré. » il laisse entendre en prenant sa tête entre ses mains un instant. Estelle qui leur interdit de boire, ça il digère vraiment pas en fait. « Toujours là pour nous casser les pieds ces gonzesses. » Et à vrai dire il se fiche de tout le baratin qu'elle leur a sorti pour justifier cette interdiction, il se sent pas concerné, sa consommation d'alcool était très raisonnable jusqu'ici à raison d'un verre ou deux par jour. Mais non, on lui retire ce plaisir-là au nom de la bienséance et pour préserver sa santé soi-disant, comme si une semaine sans boire allait faire toute la différence. « On doit pouvoir trouver des bières sans alcool. Je peux pas passer d'un extrême à l'autre moi, c'est impossible. » Ce qu'il voulait boire à l'origine c'est du champagne, alors non il va certainement pas se rabattre sur un soda bourré d’aspartame juste infect. Et alors qu'il croyait avoir tout entendu pour ce soir, le meilleur arrive. Une chronique regroupant les échanges les plus mémorables entre candidats durant la première semaine de jeu, dans laquelle il apparait d'ailleurs. Il adresse un regard à @hunter, malheureusement pour ce dernier sa bourde de l'autre jour est reprise et les commentaires du chroniqueur ne l'épargnent pas vraiment. Il y a d'autres perles, mais ce qui retient l'attention de tout le monde c'est un passage concernant @eben et @milan. Une discussion entre les deux candidats qui ne tarde pas à remuer le salon, et à provoquer un vent d'indignation. Alvaro est choqué lui aussi par ce qu'il entend, et pourtant il est pas facilement impressionnable. Mais franchement, deux gars qui commentent le casting féminin et se permettent d'attribuer des notes en plus d'émettre des commentaires irrespectueux à leur égard, c'est honteux il faut le dire. On est pas loin de la banalisation de la femme-objet là.  « Ils vont passer une sale semaine ces deux-là c'est moi qui te le dis. » Il trouve clairement aucune circonstance atténuante à ses camarades. Toutes les filles vont leur tomber dessus à bras raccourcis dans pas longtemps, ça va leur faire tout drôle. Alvaro c'est la notation qu'il tolère pas surtout, elle repose entièrement sur des critères physiques - donc c'est subjectif - et juger les filles là-dessus comme de vulgaires morceaux de viande ça il accepte pas. Il pense à toutes celles qui sont concernées et qui en découvrant ces images se sentiront possiblement salies. Et c'est pas parce que c'est l’œuvre d'Eben que c'est plus acceptable, il a beau respecter le bonhomme c'est pas pour autant qu'il va fermer les yeux là-dessus. « Je plains les nouvelles. » qu'il commente à l'attention de @Chaim à ses côtés. Ça doit pas être franchement rassurant de débarquer et de voir des trucs comme ça, enfin il se met à leur place cinq secondes, il y a de fortes chances qu'elles y passent elles aussi. Et elles y passeront il en doute pas en fait. Alvaro il repense à ce qu'il a dit à sa partenaire de chambre le premier soir, comme quoi il l'a sûrement pas mise en garde pour rien. Il laisse d'ailleurs filer son regard vers @Leela, qui risque elle aussi de repenser à cet échange durant lequel il avait voulu l'avertir sur le comportement de certains mecs. C'est pénible de réaliser que le gars qu'il respecte le plus ici est en fin de compte l'un des moins respectables, en tout cas quand il sort des trucs comme ça, Alvaro il se demande presque pourquoi il devrait s'allier à lui. Les mecs vont clairement se mettre du monde à dos ce soir, bon le petit crasseux du duo il s'en fiche mais Eben, merde, pas lui. Sinon la popularité lui réussit, mais sur le moment il calcule pas trop. Il prête plus d'attention à la répartition des équipes, la composition de la sienne tenant quand même vachement la route. Le nom laisse déjà plus à désirer, par contre.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 3:56

Livia. Bryce. Les deux candidates qui entreraient à ses cotés avaient maintenant un prénom en plus d'avoir un visage, et l'écossais se fit deux promesses. La première, de ne pas les oublier. La seconde, de ne pas les écorcher. Il n'avait pas encore vu grand chose de ses deux comparses mais son instinct lui disait qu'elles pourraient l'une et l'autre le lui faire regretter. Un demi sourire, amusé, gagna ses lèvres lorsque @Bryce s'interrogea sur son prénom. Un prénom il est vrai peu courant, d'ailleurs son père s'en était toujours amusé auprès de lui, lui répétant « Tu es le seul Llewyn que je connaisse » et répondant par un sourire mystérieux chaque fois qu'il lui avait demandé d'où lui était alors venu ce prénom, et pourquoi. La candidate, elle, lui trouvait la consonance d'un nom de fée. « C'est vrai ? J'ai jamais rencontré de fées, alors je saurais pas dire quel genre de prénoms elles portent. » Sûrement quelque chose d'un peu plus mélodieux, comme cette petite blonde dans un dessin animé qu'il avait du voir quand il était petit. Son nom ne lui revenait pas, mais ça n'était pas Llewyn. « Dis-moi que j'ai encore une chance d'échapper à ce surnom. » Il ajouta, dans un rire. C'est qu'il était servi en matière de taquineries avec sa sœur et qu'il préférerait lui inspirer autre chose qu'un lien avec un petit être magique en tutu. Même pour lui qui ne se prenait pas du tout au sérieux, ce serait compliqué. Une main se posa ensuite sur son épaule et il ralentit en voyant @Livia retirer ses chaussures, ses yeux s'échouant au niveau de ses pieds nus avant de retrouver les siens. L'image le fit sourire, c'était à la fois surprenant et d'une simplicité agréable au milieu de tous ces préparatifs qui duraient depuis deux jours. « Et c'est réussi » qu'il ajouta même, à sa confession, et sans autre but que celui d'être parfaitement honnête. Parce qu'il l'était toujours, peu importe le ton qu'il prenait. Ici il était forcément un peu flatteur, mais comment prétendre qu'il n'aimait pas ce qu'il voyait ? Il était très bien entouré, difficile de le nier. « C'est le chapeau, il paraît que ça me tasse un peu. » Il reprit en tout cas, dans un léger rire, quand elle fit mention de sa taille. Llewyn n'avait jamais rivalisé avec la taille de David, son frère, mais il venait d'une famille de grands. « Et puisqu'on en est aux confessions, en général je porte presque jamais ce genre de choses. Je dis ça pour que vous me reconnaissiez une fois sans ce truc. » A savoir, sans ce costume qui ne correspondait pas exactement à ce qu'il aimait généralement porter, peut être parce qu'il avait vu son père boutonner des vestes et resserrer des cravates toute sa vie. C'était ici une façon comme une autre de se confier un peu à ses deux accolytes, après tout ils étaient littéralement dans le même bateau. Bryce glissa une plaisanterie qui étira ses lèvres, tandis que Livia lui demanda s'il pouvait se faire le gardien de ses chaussures. Et si la demande le surprit un peu – quelle genre de femme vous confierait ses chaussures ? pas sa sœur, en tout cas – il ne se fit pas prier pour accepter, souriant. « Bien sûr. » Et il saisit la paire de chaussures d'un air un peu impressionné, parce que c'était tout à coup une pression supplémentaire. L'idée, ça n'était pas de faire n'importe quoi alors qu'elle comptait sur lui pour lui restituer ses chaussures dans leur état d'origine. « Et si tu t'éloignes, je les garderai en lieu sûr. » De toute façon ça n'était pas comme s'ils risquaient de se perdre de vue et de se recroiser dans trois jours. Ce bateau avait l'air grand, d'accord, mais quand même ça l'étonnerait beaucoup qu'il le soit assez pour s'éviter plus de quelques heures. De toute façon il n'en avait aucune intention, à choisir il préférerait passer la soirée avec les deux jeunes femmes, puisqu'ils expérimentaient la même situation et qu'ils ne savaient pas encore quel accueil on leur réserverait. Ils n'eurent cependant pas de mal à s'en faire une idée lorsqu'ils partirent à la rencontre de leurs camarades. Livia et Bryce optèrent alors pour deux approches différentes. La brune – visiblement italienne – opta pour un ton légèrement sucré, qui lui valut de hausser un sourcil amusé tandis que ses doigts s'étaient accrochés à sa veste. Un geste qui lui rappela qu'il avait toujours ses chaussures à la main. « Oui, d'ailleurs on s'est fait beaux pour vous. » Ce qui était en partie vrai. « Enfin, surtout elles. » Il esquissa un sourire. Oui parce qu'il suffisait de voir la tête qu'avaient affiché les garçons pour deviner que les choix de tenues de ses deux camarades avaient été instantanément validés. Lorsque Bryce prit à son tour la parole, il comprit qu'elle était celle qui irait droit au but et n'attendrait pas plantée pendant trois heures qu'on lui adresse directement la parole. Et justement, il se fit au même instant la réflexion qu'il y avait comme une drôle d'ambiance, à en voir les visages assez fermés de quelques candidats. « On a raté quelque chose ? » Question stupide. Après une semaine, des choses ils en avaient raté des tas. « De grave, je veux dire. » Quelque chose qui pourrait expliquer qu'ils soient plusieurs à avoir l'air un peu contrariés. C'est qu'ils avaient tout intérêt à forcer un peu leur destin pour se faire une place au sein du groupe, alors il valait mieux poser les questions qui leur trottaient à l'esprit.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 7:32

tenue

Elle venait à peine de laisser Chaim après leur discussion qu'elle devait déjà expédier sa préparation pour le prime de la soirée. Ariadne n'avait vraiment pas l'habitude de se préparer pour ce genre d'occasions, et se contenta de quelque chose de simple. Si la tenue était un peu complexe, le tissu noir, un maquillage et une coiffure minimaux l'aidaient à faire en sorte qu'elle ne se transforme pas en clown par inadvertance. A quelques minutes du prime, elle arriva dans le salon en saluant ses camarades d'une voix soufflée - pour être polie, mais ne pas trop déranger. « Bonsoir, » souffla-t-elle, un verre de ginger ale à la main. Sa préparation en temps express et sa conversation avec Chaim juste avant avaient eu raison de sa gorge, et elle mourrait de soif. Ariadne avait donc pris deux minutes pour passer commander quelque chose de frais avant de venir. Tout le monde était tiré à quatre épingles, et elle se faufila entre les fauteuils pour trouver une place, essayant de croiser ses longues jambes sans donner de coup de pied à personne. Elle se demandait bien ce qui les attendait, hormis son entretien avec Sawelle ou les fameux dessins demandés par le docteur Leriche. Elle s'était amusée à dessiner sa petite maison, cela dit, même si en effet, l'analyse du docteur qui venait de passer ne tapait pas complètement à côté... et dire qu'elle croyait que ce n'était qu'un dessin à l'aquarelle innocent. Elle avait même ajouté ses enfants et sa mère comme petites silhouettes derrière la fenêtre. L'annonce du docteur concernant la prohibition n'avait pas l'air de plaire à tout le monde, mais ce n'était qu'une formalité pour Ariadne qui n'était pas une grande consommatrice de boissons alcoolisées. Tous au ginger ale et au thé, elle se dévouait pour conseiller tout le monde. La rubrique de Soren Fisher se déroulait sans accroc, arrachant quelques rires à Ariadne sur les répliques les plus innocemment drôles, et puis... courant d'air glacial. L'intégralité des filles du bateau avaient échangé le même regard en une fraction de seconde alors que les répliques fusaient, et puis Ariadne entendit son prénom et la remarque qui allait avec - potentiellement la pire de toutes. « ...pardon ?! » s'exclama-t-elle, beaucoup trop fort par rapport à sa voix habituelle, en se tournant vers @Eben, assis juste derrière elle. Ce qui était en une fraction de seconde devenu beaucoup, beaucoup trop près pour Ariadne, qui avait définitivement non seulement perdu l'habitude de gérer ce genre d'ordures depuis bien des années, mais aussi perdu pas mal de patience. Croiser le regard du candidat lui arracha une expression furieuse, le nez froncé, et son geste fut plus rapide que ses pensées ; adieu ginger ale, le soda termina directement sur la tête du candidat. Précision frontale, il disait ? Ariadne se leva ensuite, dans un besoin immédiat de s'asseoir beaucoup plus loin, et fila se poser vers @Alvaro, qui était justement en compagnie de @Chaim. Elle s'occuperait elle-même du nettoyage des coussins du sofa si besoin, ça l'occuperait, et frotter les tâches de sucre la défouleraient un peu. Les trois nouveaux candidats, @Llewyn, @Livia et @Bryce, remplaçant Rose, Phil et Thom arrivaient pile au bon moment. L'ambiance était clairement tendue, voire gênante, et personne ne leur adressait même la parole, c'était un peu moche. La remarque de la petite black était un peu osée, cela dit, et sembla encore moins motiver les candidats s'observant en chiens de faïence. Ariadne, assise à sa nouvelle place, eut un moment des silence, se massant l'arête du nez, puis prit une grande respiration pour lever la tête vers les nouveaux arrivants et leur jeter un grand sourire. « Bienvenue. Ne faites pas attention, asseyez-vous où vous voulez, » fit-elle en désignant les fauteuils du salon - en espérant qu'ils évitent son ancienne place, probablement humide de soda. « Ariadne, » ajouta-t-elle en se penchant vers eux pour leur tendre la main alors qu'ils s'installaient. Parfaite diversion - elle affichait son mode gérante d'hôtel, une sorte d'auto-pilote pour éviter de se mettre à hurler et de faire ses valises pour rentrer chez elle dans son petit confort. Elle n'était déjà pas bien motivée en venant, mais là, les astres ne s'alignaient vraiment pas pour passer un bon moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 8:57

Dans quelques heures se tiendra le premier prime, venant ainsi clôturer cette première semaine passée au bord de ce bateau de croisière. Cette première semaine a été rythmée de rencontres, de moments anecdotiques qu’il aura oublié une fois son aventure terminée certainement. Pour l’occasion de cette soirée un peu particulière, qui serait rythmée par des activités, des jeux – du moins c’est ce qu’il a cru comprendre –, les candidats s’affairent dans les salles de bain de leur pont respectif, afin de s’apprêter pour l’occasion. Tous ? Non. Silvan ne voit pas l’intérêt de sortir un costume pour une telle soirée, sûrement parce qu’il n’est pas un grand adepte des tenues étriquées – en témoigne sa tenue lors de la soirée de lancement de la saison. Ainsi le métis n’a troqué que son tee-shirt pour un autre haut noir. Une tenue casual pour l’occasion. Il estime ne pas avoir fait de faux pas, après tout aucun membre de production n’est venu l’informer qu’il y avait un dress-code pour l’occasion. Et il est certain que ce n’est pas sa tenue qui le désignera comme un bon joueur. Après avoir lassé ses baskets blanches, Sil se rend dans la pièce où se déroulera le prime. Il entre dans l’antre où se déroulera la soirée, un large sourire peint sur son visage basané. « Salam everybody », souffle-t-il à l’attention de ses camarades déjà présents, en leur adressant un signe de la main. Il observe les quelques candidats déjà présents. Il capte l’attention de @Leela : « tu as vu, ce soir, j’ai mis un haut. Tu remarqueras que j’ai retenu la leçon », qu’il émet à son attention, en faisant référence à leur conversation. Puis il prend place sur l’un des divans de la pièce. Il est assis aux côtés de femmes. Il s’agit de @Beth et @Heather, qui se tiennent à côté. Deux candidates avec qui il n’a pas encore eu l’occasion de discuter ni de croiser sur l’immense bateau. Il leur adresse un sourire et attend en silence, l’annonce des festivités pour ce premier prime. L’écran s’allume, son attention se porte en direction de ces images retransmises qui animent l’écran noir. Il suit attentivement la première chronique qui est diffusée, celle de Soren Fisher. Ce dernier a questionné deux de leurs camarades. Un sourire étire ses lèvres, quand il entend son prénom cité par @Bambi. Celle-ci ne refuserait pas un dîner de lui, précisant « en toute amitié ». « C’est vraiment qu’un seul coup de cœur qu’elle a eu ou j’ai mal compris ? », glisse-t-il aux deux femmes, @Beth et @Heather. En effet, elle a évoqué un coup de cœur physique mais elle cite finalement deux prénoms, deux jeunes hommes dont le métis. Beth et Heather sont deux femmes, elles sauront très certainement bien interprétées les dires de la jeune femme. Rapidement une nouvelle chronique est diffusée, celle de la docteure. Elle diffuse les dessins qu’ils ont produits au cours de son atelier. Elle aurait pu s’abstenir de monter le sien, il n’a jamais été doué en dessin. Ce n’est clairement pas avec un crayon dans la main qu’il s’exprime. Ils publient ensuite les sondages, Sil en prend furtivement connaissance, notant qu’il est au fin fond des résultats. William intervient pour leur annoncer leur nouvelle destination. « Ah… », énonce-t-il. Il semblerait qu’ils sont en route pour la Nouvelle-Orléans. La Nouvelle-quoi ? Il fronce légèrement les sourcils, tentant de se visualiser où ils sont. Il ne s’est pas où ils sont, alors qu’il entend un certain engouement chez ses camarades. Ils doivent savoir eux. Ils doivent savoir situer sur une carte l’endroit évoqué par le maître du jeu, là où Sil en serait incapable. Les rubriques suivantes concernant des camarades avec qui il n’a pas encore fait connaissance. Il écoute attentivement, se disant qu’il pourrait glaner quelques précieux détails. Un détail attire finalement l’attention du turc : un indice sur le secret d’un de ses camarades, celui d’@Eben. Il observe l’indice en question, ne disant rien. Les annonces s’enchainent. L‘une qui le surprend quelque peu. L’annonce de l’abandon de certains de leurs camarades : @Rose, @Thom et @Phil. Il grimace légèrement. Il a appris à faire connaissance avec Thom, cette semaine, en partageant sa cabine. Quant à Rose, ils ont pu enfin avoir un échange verbal, abandon le contact visuel. Quant à Phil, il n’avait pas encore eu le temps de discuter avec lui. Certaines rubriques font réagir plus que d’autres, comme la dernière dévoilée aux candidats, celle de Soren. Ce dernier dévoile des bribes de conversation, des échanges entre certains. Le dernier échange affiché aux yeux des candidats ne manquent pas de faire vivement réagir. « J’en connais qui vont prendre chers… », souffle-t-il. Il tourne la tête en direction de @Beth qui commente la séquence. Celle-là s’exclame qu’après on s’étonne qu’elle n’aime pas les hommes. « Ne nous mets pas tous dans le même sac ! Je ne cautionne pas ça », qu’il énonce. Cela ne lui aurait jamais venu à l’idée de parler ainsi des femmes, parce qu’il a été instruit ainsi et élevé par des femmes. Vient ensuite l’entrée des nouveaux camarades, un dénommé @Llewyn, accompagné de deux jeunes femmes, @Livia et @Bryce. Il les accueille d’un large sourire et d’un signe de la main. On leur annonce par la suite la composition des équipes. Il prend note de la sienne, dont le capitaine d’équipe n’est autre que Soren Fischer. Il ne boude ni la composition de son équipe ni son capitaine. Il en est même plutôt satisfait. « Ah je suis la team Bogos ! », qu’il commente, toujours avec ce même sourire. Bogos, c’est bien cela qu’il vient de prononcer Soren, à l’écran, non ? Bogos ? Bo…gos ? Bohol ? C’est du pareil au meme non ? Il se frotte les mains. « Les choses sérieuses commencent, mesdames ». Ni @Heather, ni @Beth n’est avec lui. @Heather se demande à quelle sauce ils vont être mangés. « J’aimerais bien qu’ils nous fassent bouger un peu, sérieux », glisse-t-il en direction de la brunette. « Le délire de rester assis dans un siège, ce n’est pas mon truc », qu’il explique aux deux femmes. « Je suis sûr que vous avez envie de genre de tests de culture gé, vous, non ? ». Elles, @Heather et @Beth, sont toutes les deux professeurs en plus, alors forcément. « D’ailleurs, avant le début des festivités, je vous propose de nous désaltérer. Vous voulez boire quelque chose en particulier ? », qu’il leur demande.
tenue

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 9:53


Eben, il est entrain de passer un sale début de prime avec les chroniques qui défilent. Déjà, le coup de la docteur qui interdit l’alcool pour une semaine, il passe pas. Il s’imagine une seule seconde passer son aventure sans de l’alcool dans le body et ça le fait rager de l’intérieur. C’est pas possible. C’était son remède de l'aventure pour se faire une place. Eben, il est très lunatique alors l’alcool, ça l’aidait à être quelqu’un de sociable et ça évitait de ressortir le Eben dépressif. Tout ce que cette psychiatre a sorti dans sa rubrique, il s’en branle. Il a fait pire pour crever alors ça lui fait pas peur. La panoplie de cancers qu’elles leur serve façon film d’horreur censé les faire réagir, il chie dessus. Lui, il peut pas passer une journée sans des bières et du whiksy sec le soir. Ça le rend plus bavard et moins sombre. Ça lui délie la langue et dans un sens, il devient plus drôle et sympathique avec tout le monde, la preuve en est le petit échantillon que l’autre plouc vient de mettre en lumière et qui a l’air de retourner le cerveau de tout le monde. En deux secondes, lui et son petit pote @Milan, ils viennent de passer de candidats relax qui faisaient leur aventure tranquille dans leur coin à ennemis publiques numéro 1. Eben, intérieurement, il se marre de l’effet qu’il vient de produire. Il se dit juste que tout le monde se déchaîne sur eux parce-que ce bateau manquait sacrément de protagonistes, et à un moment où un autre, il fallait bien désigner des coupables pour pimenter le jeu. Lui, ça le dérange pas, parce-que Eben, il a un sacré coffre quand même. Et il est pas à ce point con pour comprendre  que la production avait recruté que des bisounours du coup il leur fallait de l’action, et au lieu de recruter de nouvelles fortes têtes bah ils viennent de générer deux antagonistes pour l’intrigue de la semaine à venir, et c’est du pain béni pour eux parce-que Milan avec sa tête de gros vagabond et lui, son aura bestial, ils sont très crédibles et pourrait rapporter des vues supplémentaires au programme. A vrai dire, même deux des trois arrivées de cette semaine sont un peu là pour redynamiser une ambiance un peu ennuyante, selon Eben. En une semaine, tout le monde a joué la sécurité et y’a peu qui se sont mouillé alors forcement, il fallait de nouvelles grosses têtes. @bryce et @livia elles arrivent avec un sacré caractère et ça le remotive un peu dans cette aventure, parce-qu’en plus ça leur fait un nouvel arrivage de gonzesses et du sang frais insufflé du coup c’est tout bon. Le petit gars (@llewyn) il lui inspire que dalle pour le moment, et ce qui le préoccupe quand même c’est la sortie de @thom @phil et @rose et il ressent un truc tout bizarre, comme si ça l’attristait, dans un sens, de voir sa nouvelle petite famille perdre des membres. Il comprend pas pourquoi il ressent ça, assez fébrilement parce-que ça lui ressemble pas, mais ce qu’il comprend pas, c’est pourquoi personne n’en parle vraiment ? alors ça va être comme ça, une fois qu’ils seront éliminés ? Tout le monde passera à autre chose et la vie continue ? Eben, il se dit que c’est plus important que les conneries qu’il a balancé sur les gonzesses de l’aventure, sauf que voilà, pendant qu’il est là, tranquille à commenter mentalement le prime dans le sens des sorties et des rentrées , il reçoit un verre en pleine tronche d’@ariadne et ça le prend de court. Il s’essuie le visage et dit rien. Eben, c’est quelqu’un de calme et tranquille, alors il dit rien. Il se dit juste dans sa tête que tout le monde a l’air de prendre ses dires un peu trop au sérieux quand même, au point de lui balancer un verre, alors qu’au fond, c’est typiquement une discussion masculine boostée à la testostérone entre potes de tout ce qu’il y’a de plus ordinaires. Eben, il se cherche pas des excuses, juste il croit que tout le monde a tendance a oublié qu’ils étaient quand même légèrement bourrés ces deux mongolitos sur leurs transats, mais vu la tendance générale tout le monde a l’air de prendre ses bêtises trop au sérieux alors ça le fait soupirer un moment. Eben, il s'en branle complet du verre qu'il vient de recevoir à la figure, juste ça le fait chier que ça soit la brunette qui se l'est permit, détruisant ainsi toute l'importance qu'elle avait à ses yeux. Les autres hypocrites opportunistes qui vont se ranger du côté des gonzesses, il les sent venir. Les White knight, ils vont bientôt s’accrocher à ce petit événement pour se faire une image valorisable comparé à la leur maintenant, mais il s’en branle. Mine de rien, ça va lui permettre de déceler les vrais des faux. Les moutons et ceux qui, au contraire, se font un avis par eux même sans pour autant être influencé par ce que l’un a dit ou ce que la prod décide de révéler ou pas. Mais pour le moment, il se contente juste de lever un regard vide vers @ariadne. Eben, il est déçu. C’est peu de le dire. Il s’attendait pas à une réaction pareille, surtout de la part de son crush de l’aventure. Pourtant il lui avait donné la meilleure note et il s’attendait au moins à ce qu’elle se range de son côté, alors il comprend pas, mais il se lève sans rien lui dire. « Je vais aller me changer » qu’il lance un peu vers @chaim et @alvaro mais surtout pour lui-même. Cette conne, elle vient quand même de souiller une veste à 3000$ alors il part se changer, enfile un t-shirt blanc et une veste en cuir parce-qu’il est plus dans le mood d’être élégant. Là-bas il sort un peu l’un de ses t-shirts personnalisés qu’il emmène avec lui. En route, il en profite pour prendre ce qui semble être pour la dernière fois avant la rupture de stock, une bouteille de Jack entre les mains. Techniquement, l’interdiction n’officie qu’à la fin du prime alors il en profite pour bien se bourrer la gueule ce soir. Et mine de rien, un pressentiment lui dit qu’il en aura besoin. Il retourne au salon et se dirige vers le nouveau petit gars @llewyn que vient de rentrer et enroule son gros bras autour de lui « bienvenue dans l’aventure mon frère » il ricane avant de lui tendre un t-shirt L un peu trop grand pour le bonhomme qu’il est habitué à vendre très cher dehors pour sa fanbase « tiens pour toi, c’est un cadeau de bienvenue. Si t’as des soucis d’intégrations ici ou si t’as besoin de n’importe quoi, je suis là mon frère » Eben, il est très chaleureux quand il s’agit d’accueillir les petits nouveaux, surtout quand il sent qu’ils auront du mal à rentrer dans le bain parce-qu’à voir le type, il est un peu fragile. Mais il peut le surprendre. Il lui assène une petite tape amical sur l’omoplate qui aurait pu lui faire cracher ses poumon, mais ça va, il tient encore et le quitte avec le sourire pour se remettre dans sa place initiale, auprès de son loyal acolyte @milan, @chaim et @alvaro. Que @ariadne soit pas loin il s’en tartine le fion parce-que à partir de maintenant, il la calcule plus vraiment tellement elle l’a déçu. C’est fini. Il estime lui avoir donné un peu trop d’importance à ces yeux, pour le résultat qu’on connait à présent. « tranquille tout le monde. Faut pas se prendre la tête ou prendre au sérieux la moitié de ce qu’on peut raconter comme bêtises. Chillez l'aventure » Eben, il assume ce qu’il balance avec sa spontanéité légendaire, faut que les gens s’y habitue parce-que il est pas prêt de changer. Il a été casté pour ça, pour son côté perché et trop chill qui vomi innocemment tout ce qui lui passe par la tête. Eben, au fond, c’est un bon gars. Il a jamais eu l’intention de blesser quelqu’un. Alors il prend les choses avec son sourire habituel tellement il est insouciant et savoure les premières gorgées de son whisky avant de se tourner vers son frangin @milan « Je crois que la prod nous a entendu, t’as vu un peu le nouvel arrivage de gonzesses ? » une pour lui, une pour Eben. Le rêve. Il s’est pas encore penché ce qui serait la sienne, mais déjà, à première vue, il aime beaucoup ce qu’il découvre, de façon globale.


_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 11:40

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la soirée aura été riche en rebondissements et qu’il y a déjà des tas de choses sur lesquelles nous aurons à discuter en attendant de découvrir la suite du programme du prime. La publicité est probablement en train d’embêter tous les téléspectateurs, ceux qui n’en ont rien à branler du dernier gâteau Mamie Brossard ou de la dernière invention tampax OU PIRE ENCORE, des publicités pour colon irritable. Eux qui auront à subir cela deux, trois, peut-être même quatre fois dans la soirée. En temps normal, je m’estimerai chanceux d’être de l’autre côté de la télévision, pas vraiment emmerdé par tous ces affichages sponsorisés mais nous sommes privés d’alcool et je l’ai un petit peu de travers. @Alvaro partage mon avis sur la question, on a même lancé un hashtag #FREEALCOHOL qui, pour l’heure, ne semble pas emballer les foules. Les combats les plus importants sont toujours ceux qu’on a du mal à imposer, VDM. « J’ai peut-être vécu dans un autre monde, mais je n’ai pas eu l’impression de côtoyer une bande d’alcooliques cette semaine. C’est à eux de trier les images qu’ils mettent à disposition des jeunes, mais j’pense pas qu’ils aient besoin de nous pour aligner les shots de vodka, enchainer les bières et les substances illicites. » J’sais pas d’où elle sort, leur docteur de pacotille, mais elle n’a clairement rien compris à tout cela. « J’suis sur que c’est un coup monté, son objectif c’est juste de nous casser les burnes et de nous empêcher de profiter de notre aventure comme on l’entend. Bientôt elle va nous interdire de prendre des douches tous les jours parce que ça abime la peau, de nous masturber parce que ça encourage les jeunes à appréhender leur corps ou j’sais pas quelle connerie ! » Elle en serait capable, tout ça pour donner matière à d’autres chroniqueurs. En parlant d’autres chroniqueurs, @Soren Fisher a fichu un sacré merdier sur le bateau avec sa chronique et ses réactions. Si le résultat m’a énormément amusé, j’ai le sentiment qu’@Eben et @Milan, deux de mes potos, vont prendre cher et que les demoiselles du bateau ne vont clairement pas les laisser s’en tirer aussi facilement. « Ils vont souffrir, regarde, la mafia asiatique est déjà sur le qui-vive. » Je fais signe de la tête à @Alvaro pour qu’il jette un œil à une @Jun que je sens fébrile, prête à bondir sur mes pauvres camarades. « Tu crois qu’on peut se dégoter du panaché ? Ou est-ce que docteur maboul va nous fouetter parce qu’il y a une goutte d’alcool à l’intérieur ! » On ne sait jamais avec elle. Un sourire malicieux s’étire sur mes lèvres et @Beth ne tarde pas à me faire réagir. « Vous les femmes… Toujours à nous critiquer, à dire qu’on est des ploucs parce qu’on note les filles, parce qu’on parle sur vous… Vous êtes pires que nous, à toujours généraliser et nous mettre dans le même panier ! » Je lui tire la langue, davantage d’humeur à la taquiner plutôt qu’à réellement entrer dans une discussion profonde sur la perception et le respect du genre opposé. @Ariadne nous expose à une facette inédite de sa personnalité en renversant son soda sur le pauvre @Eben qui prend définitivement cher ce soir. « Dude, you’re in trouble ! » Ne jamais énerver une maman. « Comme si elles n’avaient pas parlé sur nous tous, elles aussi ! » A d’autres, les filles ont juste l’intelligence de le faire discrètement. Un petit signe aux trois nouveaux arrivants @Llewyn @Livia et @Bryce histoire de les accueillir dignement. @Eben distribue les t-shirts et j’en profite pour lui en piquer un. « Frère, en signe de solidarité, je porterai l’un de tes t-shirt demain et après-demain ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 23
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 12:06

Second prime. T'y vas en mode détente, pas que tu stresserais si t'étais nominé, de toute façon ce soir il n'y a personne sur la sellette. Tu n'as pas fait de gros efforts vestimentaires, non parce que tu ne sais pas ce qui vous attend ce soir, et vu que la semaine a été plutôt calme, tu t'attends à ce que le prime  fasse contraste et s'il faut que tu bouges tes fesses du canapé, autant être dans quelque chose de confortable que dans un costume serré exprès pour que ces dames soient en extase. Bref. Le prime commence, on vous met devant les chroniques qui s'enchaînent, ça fait un peu bourrage de crâne, heureusement que ça alterne avec des annonces, et encore les trucs longs, plus courts, piquants, plus calmes. C'est varié quoi. Entre Soren et sa rubrique militaire, Estelle et vos magnifiques dessins à tous -sauf aux fainéants. T'écoutes moins attentivement sa rubrique à elle déjà, parce que les arts plastiques c'est pas ton truc, et tu t'en fous un peu de la médecine, psychiatrie, truc. Ça peut être très intéressant de montrer ça aux publics qui est parfois jeune et n'aurait pas accès à ce genre de trucs si on ne leur amenait pas sur un plateau pendant des émission aussi vides d'ordinaire, mais toi c'est pas ta came, voilà. T'es quand même à commenter sur le réseau, y a d'autres qui font pareil, limite tu parles à personne en ce début de prime, ou par écrans interposés, bon. Les sondages. Comme tu gagnes rien, tu t'en fous. Y a une des deux jeunes chroniqueuses qui vient vous casser les oreilles avant de balancer un générique des membres de la production. Puis on vous annonce vers où vous vous trouvez. Toujours les States, alors qu'en une semaine tu aurais cru que vous seriez déjà loin des côtes étasuniennes, mais soit. Tu connais encore moins la Nouvelle-Orléans que Miami -la Floride tu en as déjà beaucoup entendu parlé par ton beau-père. Tu vas te servir une petite bière alors que la seconde minette de chroniqueuse vient tailler deux candidats pour sa rubrique. Enfin ça va, tu la trouves gentille avec Neville, ce type qui te fait vraiment ni chaud ni froid, que tu trouves juste tellement invisible. Quand tu penses que la production l'a trouvé assez intéressant pour le sélectionner avant tout le monde, finalement tu ne serais pas surpris de le voir sortir le premier. Enfin. La chronique d'après c'est pas non plus trop ton truc, les soins tout ça, tu t'en fous un peu. Tu prends ce qu'il y a à prendre d'informations sur Ariadne avec qui tu n'as encore échangé que des banalités, genre vous vous êtes déjà dit bonjour, ça s'arrête là. T'auras peut-être l'occasion de lui taper la discute une fois que tu seras plus le nez dans ta tablette, ta bière à la main. Ce qui te sort de ton début d'ennui, c'est l'indice soudain que la production dévoile sur Eben. Tu sais pas s'il y a une raison derrière, s'il a fait de la merde cette semaine -surement, du moins ça ne t'étonnerait pas quoi. Tu prends notes, ça te donne même déjà des idées. Puis c'est au tour de la chroniqueuse au prénom à sonorité italienne de vous faire part de son entretien de la semaine avec Wyatt. Un candidat qui t'a l'air passionnant, clairement ; il ne s'embête même pas à répond à la dernière question posée, et la plus importante de la rubrique. De nouveau, la production ravive ton attention en annonçant le départ de trois candidat. « Merda. » Tu souffles en voyant les visages de @Rose, la belle, et @Phil ton pote de best cabine. Tu l'aimais bien lui, tu aurais pu le considérer comme un allié avec le temps, tu le sentais réglo -plus réglo que toi sans doute. L'autre type, tu voyais même pas de qui il s'agissait, t'en étais encore à le confondre avec Neville par moment, mais au moins ce soir tu aurais réussi à faire la distinction pour de bon. Dommage, mais au moins la production va venir renflouer les rangs, parce que sinon, à ce rythme-là, l'aventure pouvait bien s'arrêter dans un mois -et tu avais signé le double, voire le triple. Elliot revient avec une seconde chronique pour dévoiler certaines conversations, elle lance des petites piques, se moque de certains. Elle cite ton nom, mais surtout pour parler d'@Heather et son côté étrange que Millie avait déjà relevé, et dont tu avais toi-même été témoin ce jour-là à l'observatoire marin. Tu aimais bien son air mystérieux, tu sentais qu'il y avait quelque chose d'intéressant à creuser avec elle. Tu la cherchais du regard et lui adressais un clin d'oeil. Pour le reste, tu essayais de prendre note de ce qu'il s'était dit, une interaction entre Jun et Milan par exemple. Tu oublierais surement bien vite, ça ne te semblait pas de la plus haute importance. Par contre, le docteur Leriche commençait vraiment à baisser dans ton estime. Et si tu comprenais la démarche, tu l'avais un peu en travers de la gorge, l'interdiction de boire. Il faudrait que tu en profites ce soir, pas trop, mais au moins cette bière et un peu de vodka, histoire de. Ce n'était qu'une semaine dans le fond, et après vous auriez tout le temps pour vous rendre ivre, elle n'irait pas jusqu'à interdire l'alcool jusqu'à la fin de la saison, par exemple -tu l'espérais. Soren à son tour, revenait pour citer les perles de la semaine. Une rubrique plutôt marrante, ses commentaires te faisaient au moins tous rire en soufflant du nez, l'air amusé mais affligé à la fois. Tu n'arrivais pas à déterminer la différence entre sa rubrique à lui et celle d'Elliot un peu avant, à part leur personnalité et leur commentaire, leur façon de faire peut-être. Enfin, c'était histoire d'occuper le début de soirée, de tenir les téléspectateurs et candidats au courant de ce qu'il s'était passé, avant de lancer le gros du prime, une activité, quelque chose. Encore des remarques sur le prénom de Milan, et des trucs à connotations sexuelles, bon. De vrais obsédés tous. Et là une espèce de bombe lancée par Milan et Eben. En vrai, t'avais déjà capté leur délire sur la page de Nora mais tu voulais pas trop les juger -qui n'a jamais fait ça. Sauf qu'avec les commentaires c'est compliqué de pas les trouver vulgaire à la limite du dégueulasse, surtout vu ce que dit Eben sur Ariadne, wow. C'est des trucs qu'on garde dans sa tête quand on sait qu'il y a des caméras autour pour tout enregistrer et diffuser après -en tout cas toi si t'as des pensées comme ça, tu les gardes dans ta tête et en italien, au cas où. Clairement, ça jase de tous les côtés à ce sujet. Tu vois @Jun qui commence même à s'exciter en chinois -elle t'a pas appris ça, tu comprends rien, mais tu te doutes qu'elle leur crie pas des compliments. Tu lui fais signe de pas s'énerver comme ça dès qu'elle croise ton regard, les paumes vers le sol. Mais y a bien pire qu'elle, et mérité aussi, puisqu'Eben se prend un verre en pleine face par celle qui peut selon toi se sentir la plus salie par leur propos. Et les trois nouveaux dont les profils sont dévoilés. L'ambiance est pas idéal pour débarquer comme ça, au milieu de la fête. Tu esquisses un sourire entre la gêne vis-à-vis de la situation mais une certaine impatience et curiosité de faire leur connaissance. C'est qu'il y a une italienne dans le lot en plus, tu es obligé de te ramener près d'eux quoi. « Buenasera e benvenuto ! Je suis Ugo. » T'auras pas de mal à retenir les prénoms des deux nanas. Le mec c'est pas que tu le calcules pas, mais il t'intéresse déjà moins que la signora @Livia et @Bryce, vraiment sexy les deux, mais la black trop cash pour que tu tentes le baise main -limite ça t'exciterait qu'elle t'insulte mais tu veux pas être le premier gars à te prendre une baffe cette saison, tu laisses ça aux deux champions de la soirée. « C'est demandé si gentiment. » Que tu lui fais remarquer dans un sourire alors qu'elle demande que vous vous bougiez pour venir entamer la conversation. @Llewyn quand à lui cherche à savoir s'ils ont ratés des trucs, importants. « Si par "grave" tu entends : deux mecs qui classent les nanas selon si elles sont "baisables" ou pas... » Tu indiques ces deux winners. « Sinon, non, rien que vous ne saurez rattraper en une semaine. » Et le prime commençait à peine, leur aventure aussi, il ne fallait pas qu'il se sente en retard le gars, c'était atypique comme façon d'arriver dans le jeu, ça pouvait être tout à leur avantage. Avec tout ça, tu n'avais pas fait attention à la côte de popularité, tu captais ton nom vers la fin. Bon. William annonçait alors des équipes. Ça te plaisait assez. Tu étais dans celle d'Eleonora, la banquière rousse, avec deux des nouveaux, @Livia, avec qui tu avais hâte de commencer à comploter dans votre langue, et @Llewyn donc. « Belle équipe. Je vous sens déjà au taquet. » Ils avaient intérêt de l'être en fait, à peine arrivés. Bon, tu ne voulais pas déjà leur mettre la pression, mais ils auraient à prouver leur valeur, tout comme les autres, certains ne te disaient pas grand chose, tu n'avais pas encore eu l'occasion de juger leur potentiel. « Maaa, vous ne buvez rien pour fêter votre arrivée ? Faut en profiter ce soir, après c'est une semaine sans alcool. » Tu fais la moue. Tu ne savais pas si le gars considérait ça comme un truc grave, mais comme ça tu lui apprenais aussi au passage. S'ils voulaient que tu leur rapportes à boire, maintenant que tu avais un peu lâché la tablette pendant la pause, c'était le moment.

tenue de ugo

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea


Dernière édition par Ugo le Sam 23 Juin - 14:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10424-nora#267483 

MESSAGES : 246
AVATAR : katherine mcnamara
ÂGE : 23
MÉTIER : chef de projet en événementiel
ÉTAT D'ESPRIT : enjouée


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 500 £ + 1 buzz gratuit
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 13:01

Ça y est, c'est le grand soir, la soirée du second prime. Déjà une semaine que t'es sur ce bateau, le temps est passé beaucoup trop vite. L'émission commence à l'écran, vous êtes tous sagement installés dans le salon principal, sur le gigantesque canapé, robes et tenus classes assurées, dos droits et beaux sourires pour les caméras. Toi, t'oses pas bouger, de peur d'offrir une vue imprenable de sous ta robe à toute l’Angleterre. Jambes croisées, tu portes une robe couleur cuivre beaucoup trop moulante. C'est une tenue achetée par ta meilleure amie, elle t'a fait promettre de la porter, et l'imaginer exploser de joie en t’apercevant dans le petit écran de sa télévision te fait sourire. Les rubriques s’enchaînent, la rubrique de @Soren Fisher est trop stylée. Tu passes un regard sur les visages de @Bambi et @Milan, les stars de sa chronique. Au sondages, tu gagnes 500 £, tu souris, pas peu fière. Heureusement que le sondage n'était pas sur vos tenues de ce soir. La semaine dernière, t'étais classe, là, t'as juste l'air d'une bimbo avec une robe trop courte. Une indice tombe sur le secret d'@Eben, pour le coup, il ne t'aide pas beaucoup mais t'es rassurée que ce ne soit pas un indice sur toi, c'est le principal. Et puis, c'est le coup de massue, c'est officiel, il y a trois départs, dont celui de @Rose... Tu penches la tête, t'es dépitée. Ça ne fait qu'une semaine que tu la connaissais mais elle avait été un pilier pour toi, pour t'adapter à cette nouvelle aventure, ces derniers jours. Tu décroches un peu des chroniques, sauf quand Soren balance sur une conversation entre @Milan et @Eben. Mais what ? Attends t'as loupé un épisode ou quoi ? Ils sont vraiment en train de noter les filles du bateau comme tu pourrais noter un mascara sur un site de vente ? Genre, noter un objet, et non un être humain, quoi. Ça fou un froid pas possible là dedans. « Et après on se demande pourquoi j’aime pas les mecs… » tu entends @Beth lâcher.  Elle a clairement raison. Blasée, les mecs ont toujours été comme ça et le seront toujours. C'est le moment où le Maître annonce l'arrivée de trois nouveaux, et aussitôt fit aussitôt fait. Un certain @Llewyn, une @Livia et une @Bryce font leur rentrer. La brune est canon ! On dirait un mannequin Victoria's Secret. Les trois ont l'air plus au taquet les uns que les autres. @Ugo s'approche d'eux et tu fais de même. « Bonsoir et bienvenue ! » Ugo rappelle la semaine sans alcool, merde.. C'est la pub, tu te lèves et va attraper un verre avant que ce ne soit trop tard. T'en a vraiment besoin pour survivre à cette soirée. Mais tu gardes la face et avec un large sourire lèves ton verre en direction des nouveaux. « A votre arrivée ! » Soirée de merde, t'as perdue ta colocataire de chambre et la seule nana auprès de qui tu aurais aimer te confier après cette soirée qui sera clairement merdique. Il faut que tu te reprenne !


Dernière édition par Nora le Sam 23 Juin - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 263
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7.000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]   Sam 23 Juin - 14:05

Second prime ce soir. Une nouvelle fois pour la tenue je me fais pas chier, je viens comme je suis, à en oublier mes chaussures. La tenue n'a clairement aucune importance pour moi, tout ce qui compte c'est d'être à l'aise. C'est les vacances, tranquille, on va pas s'emmerder à sortir ses beaux vêtements pour transpirer comme un con dessous. Les chroniques défilent. Parmi elles d'abord celle de Soren, avec bambi et moi-même répondant à ces questions. J'obtiens le grade de capitaine pour ma franchise, ca me va. De toute façon j'allais pas être langue de bois moi, je pense qu'on commence à me connaître, je m'en fous, j'assume tout et j'ai rien dit de méchant. Ce qui me fait déjà gagné 30 points important. Viens ensuite les résultats de l'atelier d'Estelle. Il fallait dessiner une maison, mais je trouvais ça trop chiant, alors j'ai rajouté de l'animation. Apparemment ça peut être un signe psychopathique, antisocial ou je sais pas quoi.. c'est vrai que les règles c'est pas trop mon truc, mais de là à être un psychopathe faut pas abuser. Mais c'ets vrai que j'ai un certain mépris pour les contraintes sociales, assez impressionnant cette Estelle. Mon dessin se classe deuxième, ce qui est énorme au vu des beaux autres dessins que j'ai pu voir. Il y en a qui dessinent vraiment bien. Ariadne par exemple Rose ou Phil.. ou encore plein d'autres. Deuxième parmi tout ça je suis content. Ca doit être mon bonhomme géant et son pote pomme de terre qui ont du faire la différence. Je les trouve trop cool. 20 points de plus. Les sondages cependant ne m'apportent rien. Je ne suis ni le bon copain – bien que bien classé, ni intrigant, ni bien habillé – bien que mieux classé que ce que j'aurai pu imaginer. Une belle vidéo de notre bateau arrive ensuite. Ca me fait encore plus kiffer mon aventure je crois de le voir sous d'autres angles. On a vraiment beaucoup, beaucoup de chance. Et dire qu'il y en a quand même ici entrain de tirer la tronche. La blague. On nous informe finalement notre prochaine destination. La Louisiane ! C'est cool, Miami c'est pas assez loin de chez moi, ça me dépayse pas assez. Bon la Louisiane c'est pas l'autre bout du monde non plus, je connais déjà, mais c'est mieux. On la verra que de loin malheureusement. Ensuite c'est au tour de al Fame Academy où deux candidats sont jugés : l'invisible Neville et la cougar Heather. Sans surprise le potentiel est pour le moment plus visible sur Heather, mais Neville avec sa belle gueule pourrait percer dans la télévision. Puis les rubriques de Sawelle et Eleonora avec à l'appui des interviews de Wyatt et Ariadne. Un indice sur Eben qui peut être intéressant bien qu'il ne m'inspire pas du tout et une terrible annonce. Trois abandons. @Phil et @Thom que je ne connaissais pas, mais surtout @Rose à qui je m'étais beaucoup attaché en cette première semaine. Je vais pas mentir, ça me fait chier, c'est un coup dur. Elle abandonne pour raison familiale, si elle n'est pas bien ici, alors oui vaut mieux qu'elle parte, même si ça m'attriste. Pour les deux autres c'est pareil, j'aurai aimé apprendre à les connaître, mais si ils n'ont plus leur place ici alors libre à eux de partir. Ils vont être remplacés par trois nouveaux candidats. Mais Rose on la remplace pas. Avant ça une nouvelle rubrique d'Eliott où on peut voir mon écha,nge avec Bambi, oui je veux dormir à poil, c'est meilleur pour la santé et ? Bref, je suis trop perturbé, j'ai du mal à suivre, et c'est plus le départ de Rose qui hante mon esprit à l'heure actuelle. Puis Estelle nous fait la morale sur la consommation d'alcool alors que moi je me suis bien torché deux ou trois fois déjà sur ce bateau, et ca va pas s'arrêter, rien à foutre d'être une personnalité médiatique, la vie c'est pas se tenir bien. Je leur apprendrai les bonnes manières à ces jeunes. S'amuser, c'est tout ce qui compte. Mais par contre, elle prohibe l'alcool pour cette semaine et ça, ça me plait pas trop. Bon c'est qu'une semaine, mais une semaine sans alcool, c'est chiant. Toujours le départ de Rose en tête, je regarde le nouveau magnéto, celui de Soren balancant quelques potins dans lesquels j'apparais plusieurs fois. Parmi tout ça, vient évidemment ma discussion avec @Eben, une discussion tranquille, rien de méchant où on s'amusait à noter les filles de la maison, mais une discussion qui a l'air de faire un scandale au vu des têtes et des réactions de certains. Il y a l'autre asiatique là @Jun qui repète un cable dans son coin et qui parle je sais pas quelle langue. @Beth qui va aussi de son commentaire, et même certains mecs qui ont pas l'air de cautionner. Je crois qu'on devient les ennemis publics numéro un ce soir.. En vrai moi quand je regarde la discussion ça me fait marrer de revoir ça, je trouve notre dialogue tellement marrant. « On va pas en faire une affaire d'Etat, c'était juste une discussion rigolote et pas méchante. » lâchai-je en voyant leurs réactions que je trouve absurdes. Tout le monde se juge et si c'est pas de manière rigolote par des notes, ça peut l'être autrement. Combien de fois on a mis en avant mon côté pouilleux /crasseux ? Je m'en fous. Qu'ils se détendent il y a pas mort d'homme. Il y a rien de méchant dans ce qu'on a dit, c'était juste rigolo c'est tout. Puis avec le départ de Rose, je suis vraiment pas d'humeur à les entendre se choquer pour si peu. Finalement les trois nouveaux @Livia, @Bryce et @Llewyn arrivent et je les accueille. Trois noms à retenir cette semaine, ça devrait être beaucoup plus facile. @Eben en profite alors pour me parler de ces deux nouvelles filles, ça me fait sourire, il a pensé la même chose que moi, je crois que oui la production nous a entendu. « Ca me plait bien, j'aime beaucoup la blanche. Elle rentre dans mon nouveau top 3. » Lui lachai-je dans un sourire complice. La black un peu moins, mais elle a un style. « Juste dommage qu'on ai perdu Rose, mais malgré ça la moyenne générale de la bande augmente. » Toujours plus, ils peuvent montrer ça aussi au prochain prime si ça les amuse. Au moins le nombre de meufs et de mecs sur le bateau s'équilibrent et oui c'est pas pour me déplaire.

Tenue

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
 

DEUXIÈME PRIME, S.11 - [22-24/06]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
Page 2 sur 28Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL :: PRIMES-
Sauter vers: