sorry about the carpet, sat. 02 09:57

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1571
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52.830 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: sorry about the carpet, sat. 02 09:57   Lun 25 Juin - 14:53

Cette semaine, Sil a été affecté au pont d. Peu importe la cabine qu’il obtiendra à la fin de chaque semaine, il sait que ce n’est pas cela qui l’aider à avancer dans le game. Ce n’est pas en faisant partie de telle ou telle cabine qu’il parviendra à avancer son pion. Certes, faire partie de la cabine du pont d lui permet de s’affirmer d’une façon ou d’une autre dans le jeu. Il y a tous les petits clignotants qui s’activent autour de Sil. Il n’affirme pas être redoutable, contrairement à certains. Il y a des failles comme tout le monde. Une en particulier mais il doute que ces camarades se mettront bille en tête à les dévoiler. Ils ont d’autres chats à fouetter qu’un arabe qui ne fait pas de vague sur ce bateau. Sil se rend dans la salle de bain, peu de temps après avoir pris un petit déjeuner consistant – repas, qui vous l’avez compris, est le plus important chez le Turc. Il pousse la porte et découvrir la pièce vide ; aucun de ses voisins de cabine et de son camarade de cabine ne sont présents. Ils vont certainement utiliser la salle d’eau à un autre moment de la matinée. Le métis a donc la pièce pour lui tout seul. Il ne va clairement pas se plaindre de la situation. Sil prend une serviette propre, puis se déshabille. Il ôte son short et son débardeur qu’il dépose dans une panière à linge sale. Puis, serviette sur son épaule, il se dirige vers l’une des cabines à douche individuelles. Il entre dans l’une d’elle et dépose sa serviette sur la porte vitrée, cachant en partie son corps. Il se débarrasse enfin de son boxer et se retrouve en tenue d’Adam dans la cabine. Il lance son boxer au-dessus de la porte. Sil commence sa douche. Il fait un pas de recul quand l’eau froide sort du pommeau de douche, surpris par la température ou plutôt se rappelant qu’il aurait dû régler la température de l’eau avant d’actionner les boutons. Il se glisse sous la douche, laissant l’eau perler sur son corps nu. Il ferme les yeux et écoute la mélodie des gouttes d’eau tombant sur le sol. Il rouvre les paupières quand il entend une voix grommeler dans la cabine voisine. Quelqu’un s’agace parce qu’il n’arrive pas à arrêter l’une des fonctionnalités de la cabine de douche. Sil pousse la porte et se penche vers la cabine voisine, laissant à apparaître un demi-corps en tenue d’Adam. « Besoin d’aide ? », qu’il demande, détaillant du regard le dos nu qui se présent à son regard. « Au fait, tu pourrais me prêter du gel douche, please ? ». Son camarade et voisin de cabine de douche se tourne vers lui. Un rictus étire ses lèvres, quand il croise le regard de @Hunter. Ce dernier semble voir flou, au moment où il croise le regard vert de Sil. Il attrape le flacon de gel douche qu’il lui tend. « Merci ! ». Il retourne dans sa cabine. « Au fait, pour un mec qui me disait s’en foutre de mon identité, t’as bien retenu mon prénom, dimanche soir, non ? », qu’il le questionne. Lors de leur premier échange, Hunter lui avait dit qu’il se fichait de son identité, préférant un flipper dysfonctionnel. Il ignore si le problème était vraiment le flipper ou si ce dernier était juste une fausse justification. Il tend légèrement l’oreille en direction de la cabine voisine, il entend quelques murmures. « T’es sûr que tu n’as pas besoin d’aide ? ». Il réitère sa proposition. Il a l’air de galérer avec les différentes fonctionnalités ou de paniquer. Il panique ? Sil finit par sortir et rejoindre son camarade. « Laisse-moi voir, c’est quoi le problème ? », qu’il lui demande.

_________________
BOULEVARD OF BROKEN DREAMS
i will be so strong, looking for a new version of myself 'cause now all i want is to be a part of my new world.
lost my time, my life is going on
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 493
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: sorry about the carpet, sat. 02 09:57   Mer 27 Juin - 22:58

Je ne suis pas trop du matin. Non pas que je sois particulièrement de mauvaise humeur lorsque je me lève, disons plutôt qu'il me faut sacrément de temps avant d'émerger. Bien une bonne heure quoi. Au quotidien, je me réveillais donc toujours deux heures avant d'arriver au boulot, la première pour tenter de sortir de mon brouillard et la seconde pour me préparer et rejoindre mon poste sans trop de mal. Bon, je n'étais de base pas hyper expressif comme garçon, du coup je n'étais pas certain que cela devait beaucoup se remarquer au final. Moi, je me disais que plus je pouvais avoir la même couleur que le papier peint, et mieux je me portais. Mais ici, ça n'était pas franchement vrai. Je savais que dans une aventure comme celle-ci, il risquait d'être compliqué pour moi de survivre si j'étais trop discret. Pour autant, c'était dans ma nature et je ne pouvais pas franchement changer qui j'étais non plus. Je rejoignais donc la salle de bain après avoir quitté ma cabine, pas franchement conscient des mouvements que je pouvais effectué. Et alors que j'arrivais au milieu de celle-ci, je voyais un boxer tomber à mes pieds, pensant un instant qu'il s'agissait d'une chaussette ou quelque chose du genre. De toute évidence l'un de mes camarades était d'ores et déjà entrain de se doucher -le bruit du jet d'eau aurait pu me mettre la puce à l'oreille mais bon, j'étais pas encore franchement frais. Je rejoignais donc l'une des cabines de douche, après avoir déposé mon débardeur et mon short de nuit sur un coin, gardant cependant un boxer de sécurité. Et lorsque j'allais finalement après une grande inspiration le jet d'eau, c'était une multitude de petits jets -probablement ces douches dites "masseuses"- qui sortaient de partout, m'arrosant de toute part alors que je m'agitais pour tenter de régler le truc. Sauf que bon, j'y allais un peu à l'aveugle vu que certains des jets étaient placés sur mon visage. La voix non loin s'élevait, me demandant le gel douche « Euh... tiens ? » j'avais chopé le premier truc à ma portée, pas franchement certain de ma pioche, et lorsque je me retournais, voyant le visage du jeune homme, je captais qu'il s'agissait de Silvan qui plaisant d'ores et déjà sur la voix que je lui avais attribué. Franchement, j'étais mal à l'aise, parce que j'étais pas doué en confrontation. Dans ma tête, j'aurais aimé être un de ces gros durs capables de soulever des montagnes, mais tout le monde savait que ça n'était pas le cas. Je ne savais pas trop quoi répondre, paniquant autant intérieurement qu'extérieurement avec ces foutus jets d'eau. Et dès que j'ouvrais à nouveau les yeux, voilà qu'il se trouvait à côté de moi « C'est les jets... je sais pas comment changer le mode. » lui dis-je d'une petite voix, mes prunelles se posant timidement sur lui avant d'ajouter « Mais t'es pas obligé tu sais. » on avait eu un différent et je savais que la remarque que j'avais pu dire, il l'avait mal interprêté, mais je n'avais pas forcément apprécier sa réaction non plus. Et alors que mon regard pensif dévalait un instant son corps, je remarquais qu'il était totalement... nu ? Aussitôt, mon expression trahi ma gêne alors que mon regard remontait rapidement vers les jets d'eau, du rouge venait animer mes joues. « Euh... je suis pas très à l'aise. » genre pas du tout en fait. Ça faisait un moment que je n'avais pas eu un homme nu aussi... près.

_________________

Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1571
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 52.830 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: sorry about the carpet, sat. 02 09:57   Jeu 28 Juin - 8:21

Pendant qu’il prend sa douche, Sil entend s’agiter dans la cabine à côté de la sienne. Sans réfléchir, il se tourne vers son voisin, la paroi opaque les séparant. Il lui demande s’il a besoin d’aide, puis il sort afin de lui demander de lui prêter un flacon de gel douche, sans savoir l’identité de son voisin de cabine de douche. Il a une chance sur trois pour que ce soit… Eben ou Chaim ou encore… Hunter, ces trois gaillards partageant le même pont que le Turc, cette semaine. Il tend son bras pour réceptionner le flacon que le candidat lui tend. Il se rend compte qu’il s’agit d’Hunter. « Merci », siffle-t-il. Rentrant dans sa cabine respective, il ne peut s’empêcher de lui adresser un commentaire. Un commentaire au sujet du dernier prime, où ils avaient tous dû nominer verbalement et publiquement deux candidats. Au cours de cette soirée, Hunter avait décidé de nominer Silvan. Cela, le métis ne l’avait pas oublié. Il n’avait pas franchement apprécié l’idée de régler ses comptes de la sorte. Ce n’est pas des manières d’homme. Des manières d’homme comme Sil les entend. Il s’est rendu à l’évidence que sa différence culturelle dénote par rapport aux autres. Hunter ne répond pas. Le métis fronce légèrement les sourcils, attendant une réaction de sa part. Le temps s’écoule. Il profite du moment pour appliquer du gel douche sur son corps nu. Hunter est toujours muet, dans sa cabine. Il n’est toujours pas décidé de lui adresser la parole. Son camarade est pourtant bavard, il l’a vu discuté longuement avec de nombreux camarades, que ce soit lors du prime ou pendant les journées sur le bateau. Il a dû mal à comprendre ce comportement à son égard. Il aurait pu penser qu’il a un problème avec le fait qu’il ne soit pas occidental mais il l’a aperçu avec Jun, ou Leela. Donc ça ne colle pas. Pendant que le métis est perdu dans ses pensées, il entend toujours son camarade se débattre dans sa cabine. Il réitère sa proposition. Sans attendre une réponse de la part d’Hunter, Sil se glisse dans sa cabine. Il l’intime de le laisser voir et de lui expliquer la nature du problème. Il lui explique ainsi que ce sont les jets. Il ne sait pas comment changer les modes. « Je vois… »,souffle-t-il, alors qu’il s’approche vers les boutons de programme. Il pose sa main sur l’une des parois de la cabine, pour prendre appui. Il détourne son attention vers Hunter, qui prend la parole. Il n’est pas obligé. « T’as peur que je te demande une faveur en retour, ou quoi ? », qu’il plaisante. Un rire amusé s’échappe entre ses lèvres, tant dis qu’il s’affaire à régler le mode des jets. Son attention pivote entre les boutons et les différents jets qui s’actionnent, au fur et à mesure qu’il tente de recherche le mode demandé par son camarade. La voix de ce dernier s’élève dans la cabine, couvrant le chant des différents jets qui vont et viennent. Il décrète ne pas être à l’aise. « C’est moi ? », qu’il s’interroge à haute voix, son regard finissant par se poser sur le visage de son interlocuteur. Il ne perd pas son sourire, peint sur son faciès, alors qu’il peut lire une certaine gêne persistante chez Hunter. Est-ce lui qui le met mal à l’aise ? Le regard d’Hunter se veut fuyant. Les prunelles de Silvan suivent les siennes, s’échouant sur sa queue. « Ah… », scande-t-il. Son regard se raccroche au sien. « On est tous fait pareil », qu’il souffle, pour ironiser sur la situation. « Il ne faut pas être gêné, c’est qu’une queue », dédramatise-t-il. « Certes, une queue circoncise » mais elle reste une queue. Finalement Sil porte son attention sur le programme des jets. Il actionne un bouton qui fait naitre un seul et unique jet qui vient arroser les corps des deux jeunes hommes. « Bon, je crois que c’est bon là », énonce-t-il. Il se tourne légèrement dans la cabine pour faire face à Hunter. Il lui lance un dernier regard, avant de rejoindre sa cabine. Chacun sa queue, chacun sa cabine. Il actionne de nouveau le jet de sa cabine, pour terminer sa douche. « Tu sais ce que c’est la circoncision ? », qu’il l’interroge. Silvan parle pour faire la conversation. « Hé, Hunter… », émet-il, à travers la paroi de sa cabine. « Je te propose un deal… », qu’il scande. Il approche son oreille de la paroi, tentant d’entendre un bruit émis par son camarade, qui reste de nouveau silencieux. « …On oublie notre petite histoire de la semaine passée ? ». Il passe sa main sur son visage pour essuyer les perles d’eau. « Maintenant on est devenus intimes, toi et moi, on peut dire », souffle-t-il, dans un ton amusé.

_________________
BOULEVARD OF BROKEN DREAMS
i will be so strong, looking for a new version of myself 'cause now all i want is to be a part of my new world.
lost my time, my life is going on
Revenir en haut Aller en bas
 

sorry about the carpet, sat. 02 09:57

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [i] 14 février 1978 : Au bal masqué ohé, ohé ... :D
» Red Carpet - demande de parteriat
» CARPET ஐ le monde appelle fou celui qui n'est pas fou de la folie commune.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE BAIN COMMUNE-
Sauter vers: