(week 2, tuesday) uncharted (+ milan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: (week 2, tuesday) uncharted (+ milan)   Lun 25 Juin - 15:22

uncharted
week 2, tuesday - 3pm
+ @milan

Ariadne errait un peu sans savoir trop quoi faire de son après-midi. Elle avait donc décidé d'aller explorer des pièces qu'elle n'avait toujours pas étudiée. Parmi ces endroits, des lieux comme le casino ou les auto-tamponneuses - des auto-tamponneuses sur un bateau, vraimnent ? - Ariadne n'était pas nécessairement une mordue de parcs d'attractions et se contentait de surveiller Tom sur son carousel ou de donner de l'argent de poche à Georgie lors qu'ils mettaient les pieds sur la jetée. La salle d'arcades et ses couleurs néons était également l'un de ces endroits fascinants, et Ariadne y entra sans trop d'attentes, laissant traîner ses sandales dorées d'un pas nonchalant, dans sa robe d'été à fleurs rouges. Elle repéra alors un candidat, debout devant un jeu de tir, visiblement fort pris par l'action. S'approchant légèrement, elle reconnut les traits de Milan. Ariadne ne lui avait jamais vraiment adressé la parole, mais ce qu'elle avait entendu lors du prime n'établissait pas vraiment de très bonnes bases. Cela étant dit, il n'était pas celui qui avait prononcé les mots les plus crus à son égards, et il était jeune. Ces informations enregistrées, Ariadne s'approcha pour observer son score grimper, patiemment, sans rien dire. « Je n'ai aucune idée de comment ça marche, mais tu as l'air de bien de débrouiller, » fit-elle lorsqu'il eut fini sa partie, avant de s'approcher de la borne pour s'emparer d'un des pistolets du jeu. Une idée venait de s'immiscer dans son esprit, et elle se positionna pied droit devant, les deux mains sur l'arme en plastique, prête à jouer. « Si tu me montres comment on joue à ce truc, je te propose une revanche, » fit-elle avec un léger sourire. Ariadne n'était pas réputée pour être bien rancunière, surtout une fois qu'elle avait exprimé son opinion sur quelque chose - quand il s'agissait de pardonner, elle avait une sacrée bouteille, il suffisait de demander à son entourage, malgré sa situation et son histoire personnelle. « Je me sens obligée de devoir essayer de te battre pour l'honneur, » ajouta-t-elle avec un sourire amusé. Table rase. Les propos avaient été déplacés, elle avait donné son avis, maintenant elle espérait qu'il avait compris le message. De toutes façons, ce n'était pas en prenant à parti un gosse de vingt ans qu'ils apprendraient quoi que ce soit en matière d'éducation. Et puis pour quelqu'un qui avait effleuré l'entrée dans les forces de police, elle avait une petite longueur d'avance - sur le papier, cela dit. Mais ça, personne ne le savait pour l'instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 263
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7.000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 2, tuesday) uncharted (+ milan)   Mer 27 Juin - 11:19

J'ai une belle envie de me divertir cette après-midi. Mais comment faire sans alcool ? Il y a cette salle d'arcade qui peut être divertissante. J'aime bien ce genre de lieux, c'est pas des jeux de fous, mais ça occupe ça passe le temps. Et puis bon sur le bateau on peut en profiter, c'est gratuit et pas un dollar la partie. Je vous jure ces salles c'est des arnaques, tu payes un euro pour jouer quinze minutes, alors que sur console tu trouves des jeux qui peuvent te durer des heures et des heures que t'achèteras 30 dollars d'occasion. Enfin bref, mon attention se prête sur un jeu de tir. Je prends le flingue et je commence ma partie. Je gère pas mal, et mon score monte vite, il faut dire que je suis un habitué des jeux-video même si j'y joue de moins en moins en vieillissant. Les Call of, tout ça, ça a occupé les après-midi de mon adolescence sans mentir. Il y a Ariadne qui arrive alors que je suis à la fin de la partie. Elle m'adresse à ma surprise la parole en me disant que j'avais l'air de bien me débrouiller même si elle n'a aucune idée de la façon dont ça marche. Elle a pas l'air de trop m'en vouloir pour ma discussion avec Eben elle. En même temps je vois pas ce qu'on a fait de mal honnêtement. « Merci, je vais essayer de péter le record. » dis-je tout en continuant d'exploser des têtes avant que la trentenaire réenchaine en me proposant une revanche si je lui montre comment ça marche. Je lui souris. « C'est pas compliqué. Tu vois les bonhommes là ? Bah le but c'est de les tuer, ça apporte des points. C'est comme un vrai flingue, t'appuies et si t'es bien en face tu tues le gars. » N'importe qui pourrait y jouer finalement, c'est un salle d'arcade, c'est pas fait pour se compliquer la vie. Ma partie se termine, et je relance alors une partie multijoueur, proposant également à Ariadne de se saisir du second flingue après que celle-ci m'ait dit qu'elle se sent obligée de me battre pour l'honneur. Je souris amusé. « Et bah vas-y prends le deuxième flingue si tu veux sauver l'honneur des femmes du bateau, je te ferai pas de cadeau. » Je me mets à sourire avant de lancer la partie et de commencer à tirer. Bonne chance à elle, je compte bien jouer à fonnd parce que finalement.. « Je regrette en rien ce que j'ai dit, on a rien dit de mal. Eben on le connait aussi, c'est pas un gars irrespectueux, faut vraiment pas le prendre au premier degré. » J'essaye de leur faire comprendre qu'on a tué personne, même si je peux comprendre qu'Ariadne soit choquée par les propos d'Eben, mais jamais je m'excuserai pour ce que j'ai fait, parce qu'il y a pas lieu de le faire, et si ça doit me couter ma place bah je les emmerde. « Tu t'en sors pas trop mal pour l'instant. » dis-je en revenant au jeu finalement.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 2, tuesday) uncharted (+ milan)   Jeu 28 Juin - 11:04

Milan lui expliqua volontiers le principe du jeu sur lequel il semblait occupé - elle aurait pu se faire envoyer balader, peut-être qu’il aurait préféré jouer seul. Ariadne écouta les instructions avec intérêt avant de s’emparer du pistolet en plastique pour se mettre en place. Rien de bien original dans ce jeu, qui aurait pu avoir quelques subtilités. « Oh, d'accord. Ça ne devrait pas être très difficile, » fit-elle en prenant ses marques, alors que le garçon changeait de mode de jeu. Sa requête de revanche fut volontiers acceptée, sans pitié. Ce à quoi elle afficha un sourire satisfait et hocha la tête. « Ah, oui, pas question de me laisser gagner, je refuse, » rétorqua-t-elle, avec un sourire amusé. Ce ne serait pas aussi drôle, sinon. Quel intérêt à gagner un jeu truqué, je vous le demande. Milan ne tarda pas à mettre l’incident du prime sur le tapis, et Ariadne l’écouta jusqu’au bout. C’était intéressant à entendre, étant donné que c’était la première fois qu’elle discutait réellement avec lui, et que toute cette histoire était un peu tombée sur tout le monde avant même d’apprendre à se connaître. « Je ne vous connais pas assez pour affirmer que vos intentions étaient mauvaises. Mais il y a le fond, et la forme... » fit-elle en guise de réponse. Elle pouvait comprendre qu’ils ne pensaient pas à mal. Elle vivait avec une ado de seize ans à la maison, elle en connaissait un rayon sur des bonnes intentions terriblement mal formulée et les mots qui dépassent la pensée. « Je ne vais pas vous faire la morale, je ne suis pas là pour ça. J'espère juste que ça vous inspirera un peu d'empathie. On peut avoir les meilleures intentions du monde, des mots mal choisis peuvent blesser, surtout quand il s'agit d'inconnus, » poursuivit-elle tranquillement, sans décrocher les yeux du jeu qui était bel et bien lancé. Elle n’allait pas saboter leur partie pour ça, ils avaient bien mieux à faire. C’était bien tout ce qu’elle espérait entendre suite à cette histoire. Les intentions avaient peut-être été bonnes, tout ce dont ils avaient besoin était juste de reconnaître que leur maladresse - voire leur gros manque de subtilité, associé à une consommation d’alcool - avaient blessé. C’était humain, finalement. « Je crois que maintenant, tout ce que nous attendons c'est que vous nous montriez que vous n'êtes pas ce que vous avez eu l'air d'être pendant cet... incident, » termina-t-elle alors avec un sourire. Qu’ils apprennent à connaître tout le monde, qu’ils montrent une autre facette de leurs personnalités que leur côté mâle alpha sans prise de gants à juger les filles sur leur physique de manière un peu grasse. On ne pouvait pas les empêcher de penser, de parler ou de vivre - on leur demandait juste un peu de délicatesse et d’empathie en public. Histoire de ne pas passer pour, comme elle disait, ce qu’ils n’étaient pas, et ne pas donner de mauvaises idées aux garçons plus influençables, pouvant mal interpréter le message de cette histoire. « Ah, j'ai dit pas de morale. Hors de mon chemin, toi, » lâcha-t-elle à l’adresse d’un des ennemis du jeu, droit dans son viseur. Pile dans la tête. Milan fit alors un commentaire sur ses talents cachés aux jeux de tir. « Ah oui ? Merci. Il fut un temps où je prévoyais d'entrer dans les forces de police, mais j'ai eu un... contretemps. Mes réflexes en ont pâti, cela dit, » fit-elle avec un léger rire. Tu parles d’un sacré contretemps. Le pistolet connecté à la borne vibra dans ses mains, son écran se tâchant de rouge. « Ah, pas dans le dos, c'est pas cool ! » s’exclama-t-elle un peu trop fort. Cette borne d’arcade réveillait son instinct de joueuse, il fallait croire. En quelques tirs, elle sortit son personnage du pétrin pour poursuivre l’aventure. « Tu fais quoi, dans la vie ? Tu étudies, peut-être ? Je ne sais même pas quel âge tu as, » fit-elle alors à son camarade. Une fois cette histoire archivée, c’était peut-être le temps d’en savoir plus sur le personnage, plutôt que d’en garder une image peu agréable et probablement faussée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 263
AVATAR : Frank Dillane
ÂGE : 24
LOCALISATION : New York
MÉTIER : Employé d'Hotel


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 7.000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 2, tuesday) uncharted (+ milan)   Lun 2 Juil - 15:04

« Ouais ouais, on verra si c'est pas difficile. » Petit sourire narquois à la trentenaire avant de lancer donc une nouvelle partie, en multi cette fois. Par contre débutante ou pas, il n'est pas question de la laisser gagner, je vais jouer à fond, inutile de faire exprès de perdre pour pas la froisser, c'est pas mon genre. Je profite de cette discussion avec Ariadne pour évoquer le sujet qui a fait scandale au prime dernier. Je lui rappelle qu'Eben c'est pas un gars mauvais, juste un gars hyper relax qu'il faut certainement pas prendre au premier degré. Quant à moi, je ne regrette pas ce que j'ai pu dire, et il n'y a selon moi pas mort d'homme. C'était rigolo. C'est tout. Ce que nous reproche Ariadne en fait c'est surtout la forme. Je peux comprendre, mais pour moi la forme on s'en fout un peu, c'est pas important. Bon ok ce qu'a dit Eben sur Ariadne c'était hardcore, mais me concernant je regrette rien. « Je peux comprendre mais bon.. je pense qu'en discuter en face à face ça aurait été mieux » Mais bon elle a surement réagi sous le coup de la colère ça peut se comprendre, mais j'ai pas trop aimé le fait qu'on nous affiche et qu'on devienne les têtes à abattre pour quelque chose que tout le monde a sûrement déjà fait, en tout cas chez les mecs, faut pas être hypocrites. Les meufs elles, ce serait pas comme ça, mais par exemple ça peut nous traiter de pouilleux ou de gros singe stéroïdé, mais évidemment ça on dit rien, on s'en fout. En vrai moi aussi je m'en fous, j'aurai aimé que les réactions soient les mêmes pour ce que j'ai dit plutôt que de risquer une nomination. Maintenant tout ce qu'ils attendent c'est qu'on leur prouve qu'on est pas ce qu'on a pu montrer. Je hausse les épaules. « Honnêtement j'ai rien à vous prouver, je suis comme je suis, si quelqu'un se trompe sur moi, je vais pas m'emmerder à essayer de lui prouver qu'il a tort. » On peut me détester, je vais pas m'arrêter là dessus, il y a plus grave dans la vie, et mieux à faire que de perdre son temps de la sorte. « Et je confirme que je suis la personne que vous avez vu lors de cet incident, mais je suis pas que ça. » Tu peux pas t'arrêter que sur une seule chose pour catégoriser une personne, mais c'est pas pour autant que ce qu'ils ont vu c'est pas moi. C'est moi, c'est mes propos, et c'est pas la première fois que je m'amuse à noter les filles, et c'est pour ça que j'assume et je regrette pas, j'en rajoute même pour montrer que j'ai aucun regret. Je controlerai pas leur jugement de toute façon alors rien ne sert d'essayer de les influencer en voulant leur faire croire que je suis un mec réglo, pur, parfait avec aucun vice, c'est faux. « Mais bon je pense qu'on est tous un peu merdiques dans nos têtes. » je rejette la faute sur personne, mais tous les hommes ont leurs « vices », leurs faces sombres, si on peut appeler ça comme ça, et ce serait bien de les assumer. « mais on est tous aussi géniaux je pense. » Le Ying et le yang je sais pas quoi, mais je vois la vie comme ça , un être humain avec ses défauts et ses qualités, c'est pas compliqué. Mais personne n'est qui que ce soit pour juger un autre. Nous on a jugé les physiques des filles tu me diras, mais c'est différent, c'était pas une discussion sérieuse et là est la différence avec un véritable jugement comme nous on a pu le recevoir. Mais bref pas besoin d 'en parler mille ans, parce que de un j'en ai rien à battre et de deux il y a bien plus important dans la vie comme le jeu-vidéo auquel nous jouons actuellement. Ariadne se débrouille bien, très bien même et elle m'informe qu'elle avait failli faire partie des forces de police mais qu'elle a eu un léger contretemps. « Un léger contretemps c'est à dire ? Tu bosses dans quoi du coup ? » J'essaye d'en savoir plus c'est le jeu après tout ici d'en savoir le plus possible sur l'autre, mais aussi au delà de ça c'est intéressant de voir comment la vie d'une personne peut basculer.. On continue de joueur et Ariadne échappe à la mort, et merde. Je continue de tirer, je m'en sors plutôt bien. La trentenaire me demande alors ce que je fais dans la vie, si j'étudie. « Ah non les études c'était pas pour moi, je travaille dans un hôtel. » Puis bon aux Etats-Unis les études elles se payent, chères parfois, mes parent auraient pu payer mais bon, j'ai arrêté l'école assez jeune, je suis pas quelqu'un d'ambitieux, je veux juste vivre moi, c'est tout ce qui compte. Je gagne pas beaucoup mais assez pour vivre et profiter un minimum, j'ai pas besoin de plus. «J'ai 24 ans. Et toi ? Je dirais 28. » je souris amusé, je sais bien qu'elle a pas 28 mais c'est marrant de la rajeunir, d'ailleurs elle fait pas vieille.

_________________


« Et toi qui brûle, brûle Sens-tu nos consciences qui brûlent, brûlent autour de nous ? Et moi qui brûle, brûle Je sens la défiance qui brûle, brûle jusqu'au bout.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: (week 2, tuesday) uncharted (+ milan)   Mer 4 Juil - 17:11

Si Ariadne devait tomber d'accord avec Milan dans cette histoire, c'était qu'en effet, sa réaction n'avait rien eu d'idéal. Elle l'avait déjà évoqué avec d'autres candidats plus tôt dans la semaine. « Je dois avouer que je ne suis pas particulièrement fière d’avoir perdu mon sang-froid, » avoua-t-elle d'un souffle. Allant à l'encontre de ses principes et de son tempérament habituel, même si en effet, sa réaction avait été légèrement justifiée. Mais ce n'était pas un exemple à suivre, et en effet, elle aurait largement préféré une discussion, avec du recul - bien qu'elle soit complètement échaudée à l'idée de parler à Eben après ce qu'elle avait entendu. Ca lui laissait toujours un frisson dans le dos. Milan n'avait pas l'air d'avoir le moindre regret, ce qui était assez dommage. Probablement par fierté ? Manque d'empathie ? Aucune idée. Peut-être qu'un jour, il viendrait à comprendre en quoi leurs paroles étaient problématiques, à des degrés différents selon l'intensité de leurs propos. C'était cependant peine perdue à ce moment précis, et Ariadne préféra ne pas insister avant de causer plus de problèmes. « J'espère que le reste nous donnera naturellement tort, alors, » ajouta-t-elle d'un souffle. La déclaration suivante lui arracha un regard confus d'abord, puis un sourire. « Je peux difficilement argumenter contre ça, c’est plutôt vrai, » répondit-elle à la théorie de Milan sur l'équilibre de bon et de mauvais de chacun. C'était peu reluisant, mais c'était aussi extrêmement pragmatique et très réaliste. Un bon résumé des êtres humains. Continuant de tirer sur les ennemis devant elle, elle préféra faire dériver la conversation sur autre chose. Elle n'avait pas eu d'arme, factice ou non, dans les mains depuis dix-sept ans, mais curieusement, c'était revenu assez facilement. « Ma fille, » fit-elle à la demande de précisions concernant son "contretemps". Impossible pour elle de poursuivre sa formation enceinte jusqu'au cou, puis mère célibataire. Et encore moins de faire face à Callum chaque jour ensuite, bien que ce souci se fût réglé après quelques années. Milan était donc employé d'hôtel, et sa réponse fit écho à la question sur l'emploi d'Ariadne. « Justement, je gère un hôtel et salon de thé avec ma mère en Angleterre. Rien de très glamour, c’est la campagne britannique, » répondit-elle avec un sourire. Il était jeune, lui aussi, elle ne lui aurait pas donné plus, de toutes façons. C'était encore plus flagrant quant il se tenait près de la gigantesque carcasse d'Eben. Elle eut un rire franc à l'estimation de Milan sur son âge à elle. « Vingt-huit ? Si c’est une tentative de compliment, je n’y crois pas trop, mais c’est gentil, » rétorqua-t-elle en esquivant de justesse un ennemi à l'écran. « J’en ai trente-cinq. Vingt-huit aurait été un peu brutal vu l’âge de ma fille, » ajouta-t-elle avec un sourire amusé sur les lèvres. Elle peinait un peu plus à maintenir le rythme de la conversation, avec le jeu. « C’est moi qui fatigue ou il y en a de plus en plus ? » lâcha-t-elle, entre deux tirs. Ils semblaient venir de tous les côtés, maintenant, mais c'était peut-être ses réflexes qui s'épuisaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

(week 2, tuesday) uncharted (+ milan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La grande finale : Liverpool vs Milan AC
» milan lucic
» Antonio Cassano || Milan AC
» RONALDO ( MILAN AC )
» Signature de contrat - Milan Lucic
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE D'ARCADES-
Sauter vers: