ashes to ashes (mercredi, 01h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 385
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 4 750£
AFFINITÉS:
MessageSujet: ashes to ashes (mercredi, 01h30)   Lun 25 Juin - 19:02

ASHES TO ASHES.
W / @alvaro

Llewyn s'était posé sur l'un des canapés du coin terrasses, sa guitare entre les mains, pour profiter de la douceur nocturne et du calme qui entourait cette partie du bateau à cette heure. Il ne savait plus exactement depuis combien de temps il jouait, ni combien d'airs avaient eu le temps de passer entre ses doigts, mais il aimait jouer dans des atmosphères à part et ici, maintenant, il ressentait quelque chose de particulier. Quelque chose d'inspirant qui pourrait le garder éveillé un moment, comme lorsqu'il montait sur le toit de son immeuble pour accompagner le coucher du soleil au son de sa guitare. Ici le soleil était couché depuis longtemps, mais il n'était pas pressé de le voir se lever, aimant particulièrement la nuit pour ce qu'elle avait de fascinante, d'un peu dangereuse parfois. La nuit, le temps semblait ralentir sa course et les angoisses qui polluaient le quotidien s'évanouissaient au profit des rêves. La nuit, on voyait rarement plus loin que le bout de son nez et on découvrait le monde un peu autrement, en développant notre imagination lorsqu'on regardait le noir en face et qu'on s'imaginait pouvoir y trouver tout et n'importe quoi. Et puis, la nuit, on osait plus. On laissait tomber les inhibitions, on transgressait. Rien d'étonnant à ce que son frère, David, ait fait vivre des nuits d'angoisse à leurs parents chaque fois qu'il lui avait pris l'envie de découcher pour aller faire les quatre-cent coups avec ses potes. Ou à ce que lui-même ait écrit ses titres les plus personnels, les plus osés et percutants aussi, à la lumière de sa table de chevet. Comme ce soir, où des mots lui venaient à chaque corde qu'il grattait comme si l'inspiration choisissait toujours le même moment pour le foudroyer. Les yeux dans le vague, l'écossais mit quelques secondes à remarquer qu'un candidat s'était approché. Il leva les yeux vers lui et se redressa par réflexe, esquissant un sourire. « Salut, tu te joins à moi ? » Histoire de ne pas rester tout seul avec sa guitare alors qu'il avait une chance d'engager une discussion avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas encore. Llewyn faisait passer sa musique avant beaucoup de choses, mais pas les contacts humains. « Quand je pense que j'arrive la semaine où on est tous condamnés au régime sec.  J'aurais pas dit non à une petite bière, entre nous. » Il haussa les épaules, pas traumatisé mais un peu déçu quand même parce qu'il trouvait ça généralement plus chaleureux de sympathiser autour d'une bière bien fraîche, c'était aussi le genre de choses qu'il aimait partager avec son frère quand ils se voyaient encore alors c'était plus que symbolique pour lui. Donc oui, un peu déçu parce que la saveur était du coup un tout petit peu différente, mais ça ne lui ôtait pas pour autant l'envie d'apprendre à connaître son camarade, avec qui il n'avait pas encore eu l'occasion de vraiment échanger. « T'es Alvaro, c'est ça ? » L'écossais finit par demander, en cherchant au fond de sa mémoire pour éviter de l'appeler par le mauvais prénom, ajoutant. « T'étais proche des candidats qui ont abandonné ? J'ai cru voir que t'étais pas parmi les plus enchantés à notre arrivée ici. Et c'est pas un reproche, hein, même nous au final je crois qu'on était plutôt surpris par tout ça. » Surpris de se voir finalement offrir une chance d'intégrer l'aventure, disons, parce qu'au début quand on leur avait mis la réalité bien en face, ils s'étaient probablement tous les trois dit qu'il faudrait tout un concours de circonstances assez improbable pour qu'ils touchent à leur but et que personne n'imaginait sans doute qu'ils arriveraient même à trois. Alors oui, Llewyn il comprenait que tout le monde n'ait pas été transi d'enthousiasme face à leur arrivée. « T'avais déjà été témoin de conflits ici, avant samedi ? » Il demanda ensuite, en s'arrêtant de jouer un instant pour reposer son regard sur lui. Il lui demandait ça pour se faire une idée plus précise de l'ambiance à bord et pour savoir comment se positionner par rapport à tout ça, songeant qu'au pire des cas la musique adoucissait les mœurs.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 723
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23 666£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ashes to ashes (mercredi, 01h30)   Mer 27 Juin - 0:23

Le cubain reste imperturbable cette semaine malgré l’épée de damoclès qui gravite au-dessus de sa tête. Il n’est pas à l’abri d’écoper d’une nomination dans quelques heures, ça il le sait et même si cette éventualité pourrait inquiéter la plupart des candidats à un stade aussi peu avancé de l’aventure lui ne le perçoit pas forcément comme une mauvaise chose. S’il doit en être ainsi il acceptera son sort et cela lui permettra au moins d’entrer tout de suite dans le vif du sujet. Une nomination d’entrée de jeu c’est l’occasion de se tester auprès du public, alors bien sûr il ne faut pas se louper mais si le test s’avère positif ça peut être prometteur pour la suite et dissuader également ses camarades de le remettre trop tôt sur la sellette. Il n’attend pas le verdict avec impatience, pas plus qu’il ne s’en ronge les ongles ou s’en donne mal au ventre à vrai dire. Pas une pointe d’appréhension à l’horizon pour Alvaro, ça ne l’a pas empêché de dormir ces derniers jours, il y pense forcément sachant que l'annonce approche mais il n'a pas que ça en tête non plus. Il commence à se faire tard, la nuit est tombée il y a un moment mais ça n’est pas encore l’heure de dormir pour le cubain, il n’en a pas décidé ainsi. Il préfère pour le moment profiter du calme qui a gagné le bateau, une partie des candidats ayant rejoint leurs ponts respectifs. Et il ne se lassera décidément jamais de ce paysage de nuit, ce clair de lune sur la mer noire qu'il pourrait regarder des heures. Alors qu’il fait le tour du pont principal en s’octroyant une petite ballade nocturne, une cigarette à la main, son attention est attirée vers ce qui a tout l’air d’être le son d’une guitare, un peu plus loin. Alvaro rejoint le coin terrasses d’où provient la mélodie, l'éventuelle présence d'un musicien sur ce bateau l'intrigue et il se retrouve alors face à l’un de ses camarades, plus précisément l’un des nouveaux venus. « Allez. » il formule lorsque le type l’invite à le rejoindre, c'est un bon projet pour ce soir et il n'est pas contre découvrir un peu le personnage. Alvaro ne se fait pas prier et prend donc place à côté de lui. « C'est quoi que tu joues ? Une création perso ? » il l'interroge en désignant brièvement d'un mouvement de tête l'instrument de son camarade. Alvaro c'est pas un mélomane alors même s'il s'agissait d'un morceau super connu aucune chance qu'il puisse le reconnaitre. Mais ce type il l'imagine bien composer ses propres trucs, et parait-il que les artistes, que ce soient les musiciens, les écrivains ou d'autres, sont plus productifs la nuit que le jour. Ce serait une question d'inconscient qui s'éveillerait davantage qu'en journée pour laisser place à la créativité, même si ces choses-là ont tendance à lui échapper complètement. Le nouveau déplore l'interdiction de boire en vigueur depuis le début de semaine, et c'est vrai que le coco n'est pas arrivé au bon moment pour ça. Il aurait pas dit non à une bière, et à vrai dire le cubain non plus. « M'en parle pas. Et si on a droit à une privation comme celle-là chaque semaine je me dis qu'elle risque de taper encore plus fort les prochaines fois. » Il en grincerait presque des dents. C'est frustrant, et il se demande ce qu'Estelle va bien pouvoir leur trouver pour la semaine suivante. Il a élaboré quelques uns des pires scénarios imaginables avec Chaim samedi, et autant dire que si elle vient piocher là-dedans un vent de révolution risque de souffler sur le bateau. « C'est ça. » qu'il acquiesse d'un léger hochement de tête. Le nouveau a imprimé son prénom ce qui prouve qu'il retient vite, alors qu'Alvaro il a encore un petit doute sur le nom du bonhomme de son côté - il fait pas tellement d'effort, non plus. « Toi t'as un prénom impossible à écrire je crois. Ça sonne un peu comme Levyn non ? » Il a pas encore trop pris le temps de se pencher sur les trois nouveaux à vrai dire, ils sont un peu tombés comme un cheveu sur la soupe samedi soir et Alvaro a pas forcément vu leur arrivée d'un bon œil sur le moment. Ça n'a d'ailleurs visiblement pas échappé à son camarade, qui lui en fait lui-même la réflexion. Il lui demande dans un premier temps s'il était proche des trois qui ont abandonné. « Je les connaissais que de vue, y'a pas eu d'échanges. » il lui expose en tirant une bouffée de sa cigarette. Il peut pas regretter des candidats qu'il a pas connu, encore moins déplorer les départs de trois adversaires d'un coup. « Mais je m'interroge encore sur les vraies raisons qui les ont conduits à partir. » Sans pour autant en faire une obsession depuis samedi, Alvaro cogite sur le sujet parce que la version donnée par la production l'a pas convaincu. « Je vais pas te mentir, j'aurais préféré qu'ils ne soient pas remplacés. On perd trois adversaires mais on nous en remet trois nouveaux derrière, du point de vue du jeu moi c'est pas une situation qui m'arrange tellement. Et même pour vous je sais pas, cette posture de postulants recyclés craint un peu je trouve. Tu vois les choses comme ça aussi ? » Il conçoit que ce fut surprenant pour eux d'être finalement greffés à la saison alors qu'ils n'étaient pas censés l'être à l'origine, mais à leur place Alvaro douterait quand même un peu de son potentiel. C'est pas sur eux qu'on avait misé au départ, la production les a simplement gardés sous le coude pour parer d'éventuels abandons en début de jeu. « Je suis l'un des seuls à ne pas être venus vers vous je crois, samedi. Et je comprendrais que ça ait pu être mal perçu. » Il s'est d'ailleurs mangé les votes d'une des deux filles entrées avec le grand brun, sûrement pour cette raison-là. Alvaro est resté à sa place au lieu de venir les saluer, c'était pas super poli de sa part il le réalise maintenant avec le recul. Mais n'est pas prêt à s'en excuse pour autant. Son camarade mentionne l'ambiance quelque peu électrique dans laquelle ils ont fait leur entrée, lui demandant s'il avait déjà été témoin de conflits sur ce bateau avant ce soir-là. « Non c'était resté relativement calme jusque là. J'aurais pas pu me douter que ça partirait en vrille comme ça. » Il n'y avait pas eu de précédents et d'un autre côté ils n'avaient passé qu'une semaine tous ensemble avant ça, en si peu de temps il risquait pas d'y avoir de guerre mondiale de déclarée sur le bateau. « L'intégration est pas trop compliquée du coup ? » il lui demande à son tour, quand même curieux de savoir comment les choses se dessinent pour les trois nouveaux et s'ils s'en sortent bien malgré le fait d'avoir loupé une semaine. « Tu te sens un peu largué ou ça va ? Parce que je te rassure, au final vous avez pas raté grand-chose la première semaine. » Avant qu'ils arrivent il n'y a pas eu de buzz, de gros rapprochements ou d'alliances évidentes entre candidats, pas d'évènement marquant à proprement parler en fait. Les trucs qui ont fait du bruit tout le monde les a découvert lors du prime, donc les nouveaux ont pu se mettre tout de suite à la page et sûrement aussi se demander où ils avaient atterri vu le bazar que ça a été foutu.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 385
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 4 750£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ashes to ashes (mercredi, 01h30)   Jeu 28 Juin - 3:18

Llewyn accueillit son camarade au son des accords que sa main gauche jouait sur le manche de sa guitare, s'amusant à rythmer les pas du candidat jusqu'à ce que celui-ci s'assoit face à lui. Il était l'un de ceux avec qui il n'avait pas encore eu de vraie occasion de discuter, et s'il pouvait avoir l'air absorbé par sa musique dès lors qu'il avait sa guitare entre les mains, elle ne l'avait jamais empêchée de tenir une conversation, au contraire. Il l'avait dit dans son casting, il n'était pas de ces musiciens reclus qui se coupaient de tout pour jouer, l'écossais se nourrissait au contraire de tous les échanges et de toutes les compagnies pour enrichir son répertoire. Ça ne l'empêchait pas de rechercher un certain calme quand il finalisait une composition ou la jouait dans sa version finale avec l'envie d'être seul juge du résultat, mais la plupart du temps il aimait faire deux choses à la fois et comme ici, ça lui plaisait assez de voir si un échange influencerait sa façon de jouer ses accords, ou changerait le rythme de ses mélodies selon les émotions qu'il ferait naître chez lui et qu'il transférerait automatiquement dans sa musique. Son camarade l'interrogea d'ailleurs sur les sons qu'il produisait et l'écossais releva complètement la tête, souriant. « Des brides de création, plutôt. Je joue un peu ce qui me vient au moment où ça me vient, et comme pour chaque nouveau morceau je joue d'abord des séries de 10 notes pour voir si le rythme tient la route et si je peux y poser des mots. Mais j'ai pas pris de quoi noter alors c'est pas ce soir que je vais écrire mon prochain « tube ». » Il rit parce que « tube » n'était pas un mot qu'il aimait employer pour parler de musique, préférant penser que les bonnes chansons n'étaient pas toujours celles qui marchaient le mieux, ou en tout cas plus à leur époque. D'ailleurs, il composait pour écrire des titres forts qui sauront toucher autour d'eux et enthousiasmer le public devant lequel ils les testeraient en live, et non avec l'espoir qu'un jour ils arriveront en tête des ventes de disques. Une chose est sûre, par cette chaude soirée l'écossais n'aurait pas été contre une bière bien fraîche, partagée avec son camarade histoire de briser la glace et d'apprendre à se connaître. Llewyn était persuadé d'avoir besoin de peu de choses pour être heureux, ses meilleures soirées il les avait passé avec sa guitare, une bouteille de bière, ses potes ou une galante compagnie. Alors oui cette interdiction tombait plutôt mal, et sur ce point Alvaro semblait d'accord avec lui. « C'est un risque ouais, d'ailleurs ce serait quoi le pire truc dont on pourrait te priver ici ? » Il lui demanda, les yeux rivés vers les siens, songeant immédiatement que ça n'était peut être pas une question à poser à n'importe qui ici, et encore moins depuis les échos qu'il avait eu samedi soir. Il avait en tout cas retenu son prénom, mais son camarade de son coté avait un peu plus de mal à se remémorer le sien. Difficile de lui en vouloir quand lui-même reconnaissait que ses parents avaient redoublé d'imagination pour le choisir. Il émit ainsi un léger rire, reprenant. « Presque : Llewyn. C'est pas facile à prononcer c'est vrai, ma sœur m'appelait 'Wyn quand elle était petite parce qu'elle arrivait pas à le dire correctement. » Et c'était même resté quelques années après ça, si bien qu'il lui arrivait encore d'abréger son prénom parce qu'elle aimait que le lien qu'ils partageaient soit un peu à part. Interrogeant Alvaro sur les candidats ayant abandonné, il acquiesça silencieusement lorsque son camarade lui avoua n'avoir noué aucun lien d'aucune sorte avec eux, avant de l'entendre émettre des doutes sur les circonstances de leurs départs. « On nous a pas donné de détails, à nous, mais je suppose qu'ils seraient pas partis sans avoir eu une bonne raison. » Simplement parce que ça restait une chance d'être ici et que quelqu'un qui avait autant voyagé pour participer à ce jeu n'irait pas le quitter sur un coup de tête, du moins de son point de vue. La suite lui valut de hausser doucement les épaules, comme quand il sentait qu'on essayait indirectement de le faire réagir mais qu'il restait dans une sorte de bulle qui atténuait pour une fois ses émotions. « Je sais pas, je prends les choses du bon coté alors je me concentre plus sur le fait qu'on soit là plutôt que sur le fait qu'on n'était pas censés l'être. Quand j'étais enfermé une semaine à l’hôtel, j'étais pas contrarié de pas avoir été choisi dès le départ, je me disais simplement que ce serait dément que la situation s'inverse. Et puis, je sais pas combien on était à attendre de peut être intégrer le jeu, mais peut être que d'une certaine façon on nous a quand même choisis. » C'était ce genre de sentiments qui l'avaient animé pendant son petit séjour à l’hôtel, quand bien même il s'y était beaucoup ennuyé. « Mais je comprends que toi et d'autres n'ayez pas été enchantés de voir arriver trois nouveaux adversaires. C'est normal que l'enthousiasme soit plus venu de notre coté que du votre, vu la situation. » Puisqu'Alvaro n'irait sûrement pas le contredire, l'accueil qui leur avait été fait samedi soir avait été chaleureux de la part de certains candidats, et un peu moins de la part de quelques autres. Et Llewyn ne s'en était pas formalisé dans la mesure où il se doutait qu'en arrivant à trois et dans ces conditions, on ne s'empresserait pas de trinquer à leur entrée dans l'aventure. Alvaro, d'ailleurs, revint sur le fait que lui-même ne leur avait pas prêté attention ce soir-là, et l'écossais balaya ses propos d'un revers de la main. « Comme je disais à Ariadne lundi, je pense que ça aurait été encore plus compliqué pour nous si on avait été le centre de toute l'attention, alors je vois les choses comme ça : ça m'aurait fait plaisir que tout le monde vienne nous saluer parce que je suis un mec qui adore partager et célébrer, mais c'est pas grave si ça s'est pas fait. » Il n'avait pas mémorisé les visages de ceux qui les avaient ignoré en se promettant de leur tomber dessus, au contraire il espérait avoir l'occasion de les découvrir comme il était entrain de découvrir Alvaro, pour gommer un peu de leur scepticisme. Son camarade lui confia en tout cas qu'à sa connaissance, aucun conflit n'avait encore eu lieu sur le bateau avant samedi. « Justement, toi qui a entendu les propos qui ont provoqué tout ça, ils étaient vraiment inadmissibles ? » Il le questionna, parce que lui s'était vu rapporter la situation par Ugo mais qu'il restait un peu dans le flou d'avoir raté le moment qui avait fait réagir et qu'il valait sûrement mieux qu'il en sache un maximum pour éviter de mettre les pieds dans le plat un jour. Aux questions d'Alvaro, il reprit. « On ressent forcément un tout petit décalage quand on vous voit déjà assez complices les uns avec les autres, mais je me sens pas si largué que ça, peut être parce que j'ai eu le temps de me préparer. » Même s'il était resté prudent et n'avait pas fondé d'espoirs inutiles durant sa semaine à l'hôtel, il avait eu largement le temps de penser à l'éventualité d'intégrer l'aventure, et ça l'avait aidé à appréhender tout ça assez calmement. « Pour le reste, je vais tout faire pour m'intégrer, quitte à tous vous inviter à un concert privé dans ma cabine. Bon par contre, il faudra se serrer un peu. » Il émit un rire en repensant à sa cabine, justement, qui n'était pas conçue pour accueillir plus de deux personnes. Littéralement. « Y'a vraiment rien eu d'important, les premiers jours ? Toi t'apprécies tout le monde jusqu'ici ? En laissant de coté le prime, je veux dire. » Parce qu'il avait un peu observé ses camarades et qu'il lui avait semblé surprendre quelques regards noirs entre Alvaro et Eben, ce qui lui avait laissé penser qu'il avait pu être déçu du comportement de leur camarade, sûrement parce qu'ils avaient un peu sympathisé jusqu'ici.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 723
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 31
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : self-employed
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23 666£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ashes to ashes (mercredi, 01h30)   Ven 29 Juin - 17:25

Il n'a tellement pas prêté attention aux nouveaux venus samedi qu'il découvre seulement ce soir que l'un d'eux est musicien. Le type doit se trimballer partout avec sa guitare, mais Alvaro il a pas trop fait gaffe jusque là, et l'occasion s'était pas encore présentée de faire la connaissance du grand brun non plus. Mais ce soir il a presque envie de croire que c'est pas un hasard s'ils se retrouvent tous les deux sur ce pont à une heure plus que tardive, et peut-être que c'est le signe qu'il lui faut accorder un peu de son temps et d'attention à son nouveau camarade après tout. Du coup Alvaro il décline pas l'échange qui s'engage, il rejoint même le candidat sans se poser de questions. C'est pas comme s'il avait prévu d'aller se coucher dans la demi-heure, et Poppy doit certainement déjà dormir depuis un moment, elle, alors elle s'en rendra pas compte si le cubain rejoint leur cabine à une heure indue. Le bonhomme est en train de jouer quand il se ramène, et il cherche à savoir si ce qu'il joue est une création personnelle, car là comme ça on peut pas dire que ça lui parle. Apparemment il joue ce qui lui vient, et en fait il commence à partir dans des explications complexes par rapport à la simplicité de la question que le cubain lui a posé. Un oui aurait limite suffit, les détails il en a pas nécessairement besoin lui. « T'es connu d'ailleurs dehors ? En tant que musicien, ou chanteur, je sais pas exactement dans quoi tu t'illustres. » Il aurait aussi pu lui demander s'il a fait de la musique son métier et parvient à en vivre, mais il suppose que son camarade répondra indirectement à ça aussi. Comme il a parlé de tube, Alvaro s'est imaginé que peut-être il avait devant lui le prochain John Lennon - ses références en musique britannique s'arrêtent un peu là, plus récent il connait pas trop. Et décidément l'interdiction de boire qu'ils doivent à ce cher docteur Leriche n'en finit par d'animer les discussions entre candidats cette semaine. Alvaro il pense bien s'en être plaint une bonne dizaine de fois depuis samedi, et c'est même pas fini. Il laisse entendre sa frustration dès qu'il le peut, au moins on ne peut pas dire que les décisions d'Estelle ne font pas réagir sur ce bateau. Le nouveau il aurait pas dit non à un peu de picole lui non plus, et ça se comprend, il aurait quand même mérité d'être accueilli comme il se doit, avec une bonne bouteille ou une bière ouais. Le cubain se retrouve du coup interrogé sur le pire truc dont on pourrait le priver ici, et à vrai dire la réponse est toute trouvée. « C'est déjà fait, en fait. Mon téléphone. » il rétorque aussitôt. Ça n'a pas été évident pour lui de s'en défaire le premier soir, car ce téléphone contient toute sa vie, et sans ça il ne peut plus se tenir informé de comment vont ses affaires. « Toi ce serait quoi, ta guitare ? » qu'il suppose en observant à nouveau ledit instrument. Bah un mec comme lui doit avoir du mal à s'imaginer sans sa guitare, du moins c'est ce qu'il se dit, mais la réponse de son camarade sera peut-être toute autre. « Llewyn, ok je retiens. » Il l'écrit avec le bout de son doigt sur la table, et punaise ses parents se sont vraiment cassé la tête avec ce prénom, ils ont pas fait dans le simple. Il relève pas l'anecdote sur sa sœur qui l'appelait d'une certaine façon à une certaine époque, ça n'a aucun intérêt pour lui sur le moment. Lllewyn aborde ensuite les abandons survenus samedi soir, qui lui ont permis à lui et aux deux autres filles d'intégrer cette aventure une semaine après tout le monde. Alvaro il cache pas qu'il était pas proche des trois candidats sortis, et il exprime aussi les doutes qu'il a toujours sur les vraies raisons de leurs départs. La version officielle donnée par la prod il y croit toujours pas, y'a rien à faire. Il pose un regard inquisiteur sur son camarade qui déclare n'avoir eu aucun détail à ce sujet. Il sait pas trop s'il est disposé à le croire sur le moment, il se contente de rester silencieux pendant que Llewyn expose sa façon de voir les choses quant à son intégration tardive. Le gars se considère pas tellement comme un postulant recyclé, il a l'air de davantage s'attarder sur la deuxième chance qu'on lui a donné plutôt que sur le fait d'avoir été recalé à la base. C'est un discours optimiste, on va dire. « J'ai surtout l'impression que vous êtes pas totalement dénués de potentiel tous les trois, j'ai le flair pour ces trucs-là. » il reconnait en tirant une nouvelle fois sur sa cigarette. Et forcément c'est pas la meilleure configuration qu'aurait pu espérer le cubain, ça pourrait compliquer son jeu à lui, même si ça le pimentera sûrement aussi du coup. Il a pas encore pu cerner les trois nouveaux mais il sent qu'il peut y avoir une place pour eux dans ce jeu, une place de choix. Il considèrera l'éventualité d'en faire des alliés s'ils font rapidement leurs preuves, autant les rallier à sa cause s'ils peuvent lui apporter quelque chose du point de vue du jeu. « Ouais et puis vous êtes pas forcément arrivés au meilleur moment non plus. » Avec l'affaire qui a secoué le prime et fait souffler un vent d'indignation dans tout le salon, leur arrivée a pas forcément été évidente dans une telle ambiance. Le gars le questionne justement à ce sujet. « J'ai entendu les propos en question, oui. On était clairement sur de l'inacceptable. Et c'est pas plus mal que t'aies pas entendu mec. » Si Llewyn a pas eu l'occasion de les entendre grand bien lui fasse, et faut pas compter sur le cubain pour lui ressortir les choses car si ses oreilles peuvent en être épargnées c'est une bonne chose. « J'ai personnellement pas toléré ce qui s'est dit parce que j'ai pensé à ma soeur, au fait que j'aurais pas du tout aimé qu'on parle d'elle en ces termes. » il ajoute en laissant son regard filer vers l'horizon un instant. Du coup il a pris position, sans faire de vagues certes, mais il s'est pas contenté de rester les fesses posées sur le canapé sans avoir la moindre réaction. Car se taire c'est en quelque sorte accepter, et ça c'était pas possible. Il a simplement pas jeté d'huile sur le feu en prenant à partie ses deux camarades, qui ont eu suffisamment à gérer sur le moment. « Je pense que ça va le faire. Donne-toi quelques jours, et tu verras à la fin de la semaine t'auras l'impression d'être là depuis le début. » Même s'il n'a pas vu d'un bon œil la venue de nouveaux candidats, Alvaro doit quand même reconnaitre que le fait d'intégrer ce bateau une semaine après eux ne devrait en principe pas créer d'important décalage. Ils vont devoir prendre leurs marques rapidement les premiers jours, et puis après ça ira tout seul, il s'en fait pas pour ça. S'ils ont de bonnes capacités d'adaptation ils s'en sortiront sans problème, le tout c'est de vouloir s'intégrer et de faire en sorte que ça se fasse. Et le Llewyn il en veut apparemment, il parle même de les convier à un concert privé dans sa cabine, au calme. « Je crois qu'on campera plutôt dans le couloir, hein. » Parce que le gars a hérité de la pire cabine de ce bateau, et il doit déjà avoir du mal à y tenir avec sa partenaire de chambre. Mais sinon la représentation privée pourquoi pas en vrai. « Tu poses pas la question à la bonne personne je crois. » il rétorque avant de se marrer. « Moi "j'apprécie" pas les gens, surtout pas après sept jours de cohabitation. Je les cerne, je les découvre mais les vraies affinités viendront plus tard. Et surtout je me cherche pas de potes, note-le bien ça. » Il pense que c'est important de le préciser à un nouveau venu, qu'il s'imagine pas s'en faire de suite un pote ou autre. Si ça se trouve ils vont super bien s'entendre pendant cette aventure mais Alvaro il le considèrera toujours comme un adversaire avant tout, et y'a rien qui puisse passer au-dessus de ça. « J'ai plus accroché avec certains que d'autres mais c'est une question de feeling ça. Eben par exemple il a fait le con mais c'est un bon gars je pense. Enfin voilà profite de cette semaine pour aller vers les gens, et repère tes potentiels futurs alliés, perds pas de temps pour ça. » C'est un conseil qu'il peut lui donner car même si le cubain prône l'individualisme avant tout ici, il est le premier à envisager de se trouver des alliés pour pouvoir avancer un peu plus vite, dans certaines situations. Il a jamais caché non plus qu'il ne s'alliera aux autres que par intérêt, il pense avoir été très clair par rapport à ça durant son casting histoire que ses camarades sachent à quoi s'attendre avec lui.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 385
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 4 750£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: ashes to ashes (mercredi, 01h30)   Sam 30 Juin - 15:48

Si Llewyn n'avait pas pris de quoi noter les séries de notes que ses doigts jouaient aléatoirement sur sa guitare, c'est parce qu'il ne s'était pas posé sur ces canapés avec pour projet d'écrire son prochain morceau. Il recherchait comme chaque soir l'inspiration parce que c'était une chose qui s'entretenait, mais une chanson ne se composait pas en un soir et aujourd'hui n'était que la genèse de ce qui donnerait peut être lieu à un titre à part entière dans quelques jours. Il n'avait jamais travaillé sous la pression parce que c'était en prenant son temps qu'on pouvait véritablement puiser au fond de soi-même pour sortir tout ce qu'on aspirait à mettre dans un morceau. Alors ce soir, s'il semblait absorbé par ses essais de mélodies, l'écossais n'en était pas pour autant sur le point d'avoir une illumination. Il le sentait chaque fois que c'était sur le point de se produire et ce soir il ne faisait qu'esquisser les contours de son futur dessin, comme aurait sûrement dit Estelle. Alvaro témoigna une certaine curiosité pour sa musique et c'est par un fin sourire que Llewyn accueillit sa question. « Je suis guitariste et auteur-compositeur au départ, et je suis devenu chanteur soliste la première fois que j'ai monté un groupe, simplement parce qu'on n'avait personne au micro. Depuis je chante la plupart des morceaux que je compose et je me rends compte que j'aime vraiment ça. » Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il avait été frappé par l'évidence le jour où il avait saisi un micro pour la première fois parce que ça lui avait demandé beaucoup de travail de se perfectionner en chant, mais aujourd'hui il ne se verrait pas revenir en arrière parce qu'il avait trouvé dans la chanson un moyen d'exprimer beaucoup de choses qu'il gardait le plus souvent pour lui, derrière son calme et sa décontraction habituels. « Mais je suis pas connu dans le sens où tu l'imagines, non. Je joue dans des salles à Londres où je commence à rencontrer un peu de succès, mais j'ai jamais fait de démarches pour vraiment me faire connaître, même si j'essaie d'étendre ma popularité à ma façon. » Il n'avait jamais tenté sa chance à un télé-crochet musical, n'avait jamais démarché une maison de disque ni envoyé une maquette à un producteur de musique, tout ce qu'il avait fait c'était se produire dans des salles branchées et se créer une petite communauté en ligne pour partager sa musique. Ce n'était pas un manque d'ambition, juste sa façon de laisser les choses se faire sans se prendre la tête avec des problématiques qui risqueraient de parasiter son inspiration. Il voulait vivre de sa musique, mais pas en faire son but absolu non plus. Une chose était certaine, en tout cas, cette première semaine dans le jeu aurait eu pour lui une saveur encore plus agréable si seulement on ne les avait pas privés d'alcool. Parce que rien qu'une bière, dans des moments comme celui-ci, rendait les échanges un peu plus chaleureux. Le pire étant qu'Estelle pourrait très bien décider de ne pas en rester là. Une occasion de demander à Alvaro ce dont il aurait le plus de mal à se séparer, et la réponse ne se fit pas attendre. « C'est probablement aussi la réponse qu'aurait donné mon petit frère. » Il souffla dans un léger rire, respectant toutefois le fait que des hommes de l'âge d'Alvaro aient de bonnes raisons d'être attachés à ce que pouvait contenir leur téléphone. Lui aussi regrettait un peu le sien, mais comme le devina son camarade ça n'était pas la pire chose dont on aurait pu le priver. « Ma guitare, oui. Depuis que je suis là j'essaie de jouer dans des endroits peu fréquentés et à des heures plutôt creuses, alors j'espère qu'elle me dira pas que je gêne les autres avec ma musique. » Ce serait forcément compliqué pour lui de se séparer de sa guitare alors qu'il faisait son possible pour ne pas jouer sous le nez des autres à n'importe quel moment de la journée. Et puis il aimait croire que là où la consommation d'alcool posait des problèmes évidents par rapport à l'image du programme et du public qui le regardait, une guitare et quelques notes de musique étaient un moindre mal en comparaison. Même, il était toujours déterminé à l'utiliser comme un remède anti-cafard si la situation se présentait, parce que la musique faisait parfois du bien au cœur et au moral. Alvaro nota son prénom dans un coin de sa tête, avant qu'ils ne reviennent ensemble sur les abandons survenus samedi soir et qui avaient conduit à leur arrivée à Bryce, Livia et lui. Car si son camarade semblait voir ça comme une solution de secours avant toute chose, l'écossais lui préférait se concentrer sur le fait que la situation avait fini par tourner à leur avantage et par leur permettre de gagner leur place dans le jeu eux aussi. Mais là où il le comprenait, c'était dans le fait que voir trois adversaires arriver n'était pas forcément une bonne nouvelle. « J'aimerais pouvoir dire que les autres ont pu penser comme toi et que c'est pour ça qu'on nous a épargnés au moment des pré-nominations, mais je pense que ce serait un peu naïf de ma part. » Il émit un léger rire, conscient au fond de lui qu'une partie de leurs camarades avaient sûrement voulu leur laisser une chance de s'intégrer, quand une autre avait voulu régler quelques comptes et pénaliser des candidats trop discrets. Et ça lui allait très bien, lui ne demandait qu'à prendre ses marques et à se dévoiler progressivement, sans commencer à envisager d'arriver à un stade ou à un autre du jeu parce qu'il ne pensait pas aussi loin. Il acquiesça en tout cas à l'idée que le timing ait pu jouer contre eux au moment de leur arrivée, avant d'interroger Alvaro sur les fameux propos qui avaient nui à l'ambiance sur le prime. « Dans ce cas c'est bien qu'il y ait eu des réactions, et c'est sûrement pas plus mal que ça arrive à ce stade du jeu, les tensions auront le temps de se calmer un peu. » Parce que de son point de vue ce serait dommage que le groupe reste coupé en deux alors qu'ils allaient vivre un certain temps ensemble. « J'ai eu la même pensée que toi quand on m'en a parlé, surtout que ma sœur est plus jeune que moi et que je suis le seul à vraiment veiller sur elle aujourd'hui. » Entre l'attitude de leurs parents et le départ de David, c'était un peu à lui de la surveiller et même s'il n'avait pas toujours l'impression de s'y prendre comme il fallait, il savait qu'elle faisait partie des personnes qu'il protégerait envers et contre tout, et tous. Simplement parce qu'il ne connaissait aucune demi-mesure et surtout pas en amour. « J'espère que t'as raison. » Il reprit, dans un sourire, au moment où Alvaro se montra optimiste sur ses chances de s'intégrer. Llewyn ferait son maximum pour ça, quitte effectivement à convier tout le monde à un petit concert privé dans sa cabine, parce que pourquoi pas ? Il aimait faire le show, comme il aimait faire partager sa passion alors c'est certain qu'il serait plus que dans son élément. Mais n'ayant pas hérité d'une cabine très spacieuse, ce projet fou risquait de connaître quelques contre-temps. « Bonne idée. Même avec la porte fermée, je suis sûr que l'insonorisation est tellement mauvaise que vous auriez l'impression d'être au London Palladium. » Il préférait s'en amuser parce qu'il n'y avait pas mort d'homme à dormir dans une cabine étroite et pas des plus luxueuses, d'ailleurs si la situation devait durer il le vivrait sûrement plutôt bien. Interrogeant finalement Alvaro sur ses liens dans le jeu à ce stade de l'aventure, il comprit bien vite qu'il avait à faire à quelqu'un pour qui l'affect n'avait aucune importance dans ce contexte, et peut être pas seulement. « Je le note, je le note. » Qu'il reprit, amusé qu'il se sente obligé de le lui dire comme on refuserait une demande d'amis sur facebook. « Et il me tarde encore plus de voir la team Bohol en action maintenant que je connais ta vision du jeu, si tous tes coéquipiers sont aussi déterminés que toi. » Ça dépendait de la façon précise dont les équipes avaient été constituées, mais Alvaro avait l'air d'accorder beaucoup d'importance au jeu et à en juger par certaines personnalités de cette équipe, il avait comme l'impression que la compétition serait rude. « Merci pour tes conseils. J'espère que la prochaine fois qu'on partagera une conversation comme celle-ci, ce sera autour d'une bière cette fois. » Il ajouta, lui adressant un clin d’œil, en référence au début de leur conversation. L'interdiction ne devrait pas durer plus de quelques jours, et après ça il espérait avoir plusieurs occasions de trinquer comme il se doit.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
 

ashes to ashes (mercredi, 01h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ashes to ashes
» Faeryl + ashes to ashes
» MASTERCHEF - mercredi 4 juillet, 6h02
» 05. From the ashes I will rise
» up from the ashes ▲
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: COIN TERRASSES-
Sauter vers: