connection, mon. 03 - 12:55

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: connection, mon. 03 - 12:55   Jeu 19 Juil - 15:38

Silvan ne peut s’empêcher de répliquer sur la remarque de sa camarade. Il pose son regard sur son visage, détaillant son expression. Bryce ne tarde pas à répliquer. Elle se désigne comme une sauvage. « Une sauvage... », qu’il réplique, en la répétant. Son sourire s’élargit. «... Chaim m’a confié que tu avais beaucoup de choses à nous apprendre... », commence-t-il, en laissant sa voix en suspens. Le turc ne fait que de lui confier ce que son camarade de chambrée lui a livré, un soir, dans leur cabine. «... au lit. Tu confirmes, [i]wild girl[/il] ? », qu’il l’interroge, en émettant un rire. « Enfin, après, ce qu’il se passe entre Chaim et toi, ne me regarde pas ». Il dessine un geste de recul avec ses bras, singeant le fait que cela ne le concerne pas. Concernant sa coéquipière, il devine à l’écouter qu’elle est américaine. Le métis a encore du mal à deviner les différents accents de ses camarades, malgré les quelques explications de Beth à ce sujet. Il arque un sourcil, quand elle lui fait remarquer qu’elle n’est pas africaine. « Tu aurais pu être jamaïquaine, par exemple », énonce-t-il, en haussant légèrement les épaules. Il la questionne sur sa vie, notamment sur la façon dont elle la décrirait. La réaction de sa camarade lui arrache un éclat de rire. Elle le compare à un psychologue - ou psychanalyste, il ne connait pas vraiment la différence entre les deux appellations, les deux commençant par «psy» -. D’après Bryce, des filles paieraient pour obtenir une séance avec lui. Il lui adresse un large sourire, découvrant ses dents blanches. « Ah ouais ? Tu penses que je devrais me lancer ? », qu’il l’interroge, son regard croisant celui de sa camarade. «Il y a moyen que je trouve quelques monnaies d’échange, sur ce bateau», souffle-t-il, d’un air évasif. Il ne parle pas d’échange en nature, chassez-vous cette idée de la tête, bande de coquins. Il parle en terme d’indices, par exemple, car il n’en oublie pas le jeu. Il sait pourquoi il est là. « Tu accepterais d’être ma première patiente, Bryce, alors ? », scande-t-il, en questionnant la jeune femme. Il doute qu’elle accepte. Il a plutôt cernée le personnage jusqu’à maintenant. Son acceptation l’étonnerait. Bryce lui répond finalement. Le métis ne perd pas son sourire. Elle crache sur sa vie sans pour autant chercher à faire mieux. « Pourquoi tu ne cherches pas à «faire mieux» comme tu dis ? Je suis certain que tu pourrais aspirer à mieux, si tu t’en donnais les capacités », dit-il, en lui donnant le fond de sa pensée. Quant aux raisons de la participation du jeune homme, il ne les a jamais caché depuis le début et il les a toujours annoncé : il n’est pas venu là pour jouer aux claquettes. Maintenant que la production lui a donné la chance d’être présent, il va se donner. La suite de la conversation le surprend. Elle estime le prénom du turc bizarre. D’après elle, tous les arabes mâles se prénommeraient Mohammad. Il ne peut réprimer son rire. « Je ne suis pas totalement arabe, j’ai aussi du sang anglais qui coule dans mes veines », révèle-t-il. Il l’avait annoncé lors de son casting qu’il possédait la double nationalité : anglaise et turque. Jusqu’à maintenant, il ne s’était jamais épanché sur sa nationalité anglaise et notamment sur ses origines qui coulent dans ses veines, qui marquent son adn comme le fer brûlant. Il n’en a jamais parlé parce qu’il doute que cela n’intéresse quelqu’un. « C’est marrant parce que, moi, je pensais que toutes les américaines s’appelaient Britney », qu’il réplique sur le ton de la plaisanterie. Bien entendu, il taquine sa camarade. Il hausse les épaules à la nouvelle interrogation de Bryce. « Pas plus dur que d’être américain, je suppose », qu’il réplique, sans réfléchir.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
 

connection, mon. 03 - 12:55

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Débrider sa connection
» Peut être prochainement une connection internet ?
» connection instable
» Forum les colleurs de plastiques
» L'audace du deputé de Leogane est sans pareille.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: RESTAURANT JOHNNY ROCKETS-
Sauter vers: