a mess of blues (vendredi, 22h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 239
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Lun 9 Juil - 1:23

A MESS OF BLUES.
W / @hunter

S'il n'avait plus mis les pieds dans un casino depuis des années, Llewyn redécouvrait les lieux comme si tout remontait à hier. Il revoyait son père assis à la table de black jack, jouant des économies qui ne lui manqueraient pas et être guetté du coin de l’œil par sa mère qui craignait toujours dans ces cas-là qu'il rencontre une fille plus jeune, plus attirante, qu'il pourrait vouloir entretenir à son tour comme il l'avait fait pour elle dès le jour de leurs fiançailles. C'était un univers très surfait où on ne parlait que d'argent, et où les réussites et les échecs prenaient rapidement une dimension particulière à partir du moment où toute une vie pouvait se jouer sur un coup de chance. Et tout ça, ça ne manquait pas du tout à Llewyn qui avait vu assez de gens s'éterniser dans ce genre d'endroits pour savoir que l'argent, définitivement, ne faisait pas le bonheur. Entre ceux qui perdaient tout ce qu'ils avaient sur une mauvaise mise et iraient se jeter d'un pont, et ceux qui gagnaient tellement d'argent qu'ils n'auraient jamais assez d'une vie pour tout dépenser, il y avait quelque chose de profondément triste dans le fait de ne vivre que dans le but d'amasser des fortunes. Et pourtant il savait que le choix qu'il avait fait de s'éloigner un peu de tout ça ne pourrait pas être compris par tout le monde, que certains ne croiraient peut être pas au fait qu'il ait simplement voulu d'une vie tournée vers la passion, l'incertitude et la vraie vie, et y verraient plutôt le caprice d'un fils à papa qui souhaitait se prouver des choses et se mettre en danger sur un coup de tête. Et ils n'auraient pas complètement tort, car Llewyn avait voulu se prouver qu'on pouvait naître quelque part et ne pas être pour autant conditionné par tout ce et ceux qui nous entourent. Qu'on pouvait rechercher la simplicité quand on avait connu tout l'inverse, et trouver le bonheur dans de petites choses quand toute notre vie on nous avait appris à être exigeant et difficile. Alors non, il n'aimait pas tellement ce que dégageaient ce genre d'endroits, mais ici l'argent restait purement fictif et c'était sans doute la raison pour laquelle il s'y était aventuré à une heure relativement tardive. Les yeux rivés sur la machine à sous qui lui faisait face, il songea justement à l'heure qu'il pouvait être au moment où un candidat entra dans son champ de vision. C'était Hunter, et tout à coup il se demanda depuis combien de temps il pouvait bien être assis ici, à jouer. « Ne me dis pas qu'il est déjà 23h ? » Il lui demanda, dans un sourire à la fois amusé et résigné, car lui qui était un couche-tard invétéré et un maigre dormeur vivait plutôt mal cette histoire de couvre-feu. Il avait toujours tellement d'énergie à dépenser qu'il n'arrivait pas à dormir avant le milieu de la nuit. « Je sais qu'on devrait être entrain de rejoindre notre pont respectif, mais je suis en veine jusqu'ici. C'est une bonne raison pour s'attarder un peu, non ? » Il chercha son approbation en lui lançant un regard complice, l'air de lui confier un secret, appuyant sur l'un des boutons pour finalement porter son attention sur son camarade. « Et toi, c'est quoi ton excuse pour traîner ici à cette heure ? Ne me dis pas que Poppy te fait des misères, je te croirais pas. » Il plaisantait, mais il avait eu l'occasion d'échanger avec la jeune femme et n'avait rien décelé chez elle qui puisse laisser penser qu'elle soit une partenaire de cabine difficile à vivre. Au contraire, et à en juger par la personnalité de Hunter, il les imaginait plutôt s'entendre à merveille.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 421
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Lun 9 Juil - 10:06

Je n'étais pas un grand joueur lorsqu'il s'agissait des casinos. A vrai dire, il m'était même compliqué d'y mettre les pieds. J'avais un rapport tellement étrange avec l'argent qu'en dépenser aussi vainement que dans un endroit comme celui-ci me paraissait peu correct, voire inenvisageable. Il faut dire que je n'avais jamais roulé sur l'or et que la vie m'avait appris à compter la moindre pièce avec minutie de façon à ne pas faire trop d'excès. Me dire que certains pouvaient dépenser, ou gagner des fortunes ici me paraissait alors peu probable. Mais sur ce bateau, je savais que le casino ne représentait que de l'argent fictif et que de ce fait, je n'avais rien à perdre et rien à y gagner non plus. Et ce non-enjeu me plaisait déjà un peu plus, c'était certain. Je m'y étais donc aventuré dans les alentours de vingt-deux heures, plus réellement conscient de cette histoire de couvre-feu. En début de semaine, j'avais été assez agacé à l'idée de devoir me coucher aussi tôt, moi qui étais toujours plus productif une fois la nuit tombée. Parcourant un instant les machines, je jetais finalement mon dévolu sur une machine à sous qui semblait avoir mon nom écrit dessus. Parfait ça. Je mis quelques instants à comprendre le fonctionnement alors que celui ci était plutôt simple au final. Il fallait insérer une pièce dans l'une des trois fentes en haut, celle ci glisserait ensuite pour en faire tomber d'autres et espérer décrocher les goodies insérés à l'avant. Il y avait un porte clé "chiot" qui était plutôt mignon, et qui me rappelait la fameuse statuette que j'avais désigné à Chaim lorsqu'il m'avait demandé un objet qui pouvait me ressembler. Cependant, j'avais l'impression que plus j'insérais de pièces, et moins elle semblait vouloir s'avancer jusque dans le trou, comme si le tout n'avait aucun effet. La voix d'un candidat finit par me surprendre et me tirer de ma grande concentration. « Oh... je t'avoue que j'ai perdu le fil du temps. » ça devait bien faire trente bonnes minutes que je jouais à cette machine. De toute façon, moi, dès que l'on me lançait dans une activité "ludique" comme des jeux vidéos ou des jeux de plateaux, on pouvait facilement me perdre pour toute une soirée. Llewyn était apparemment là depuis un moment aussi, mais le casino était tellement grand que nous ne nous étions pas vu. « J'essaie d'avoir ce chiot depuis tout à l'heure, j'aimerais justement le donner à Poppy... mais j'y arrive pas, on dirait que rien ne bouge. Je crois que je fais un truc mal. » forcément puisque j'avais plus l'impression de bloquer le jeu que de le faire avancer « En même temps je suis sûr que tout est calculé pour faire en sorte de mettre plus de pièces que ce que l'on peut réellement gagner. » J'étais mauvais perdant alors forcément, je commençais à voir le mal partout. « Tu viens souvent dans des endroits comme celui-ci toi ? » dis-je en insérant une nouvelle pièce, qui évidemment, tombait aléatoirement dans un coin, n'impactant absolument pas le jeu.

_________________

Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 239
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Mar 10 Juil - 0:16

Près d'une semaine avait passé depuis le début du couvre-feu instauré par Estelle, et pourtant Llewyn était toujours parcouru du même frisson quand approchait l'heure de regagner sa cabine pour tenter d'y trouver le sommeil. Il savait bien que le docteur instaurait toutes ces règles pour leur bien et il était même prêt à admettre qu'un temps de sommeil régulier pouvait offrir un certain nombre de bienfaits, seulement lui qui ne calculait rien et surtout pas le nombre d'heures qu'il passait à dormir restait frustré de ne pas pouvoir improviser au cours de ses soirées comme il aimait le faire. Tout ça, ça enlevait cette part de surprise qu'il aimait retrouver un peu partout et ça le rendait un peu moins spontané que d'habitude, puisqu'il savait qu'il ne servait à rien de commencer quelque chose ou de se poser avec sa guitare aux alentours de vingt-deux heures trente alors qu'il lui faudrait tout interrompre par la suite. Mais ces machines à sous, il y jouait depuis un moment maintenant, s'amusant de ne jouer que pour le plaisir de tester son potentiel de chance et sans risquer de gagner ni de perdre autre chose qu'un peu de son temps et des pièces sans valeur. Hunter entra dans son champ de vision et lui rappela justement qu'il n'avait pas surveillé l'heure et que s'il ne faisait pas un minimum attention, il risquait de dépasser le couvre-feu et de s'attirer les foudres d'Estelle. Et pas sûr qu'il puisse compter sur son camarade pour lui faire la morale, ainsi ils allaient vivre dangereusement pendant quelques minutes. « Je suppose qu'ils vont couper le courant si on dépasse le couvre-feu, à moins qu'Estelle vienne nous taper personnellement sur les doigts. » Et ça pouvait avoir l'air plutôt tentant étant donné que c'était quand même une très jolie femme, mais il ne faudrait pas qu'elle débarque avec des piqûres prêtes à l'emploi et les plonge elle-même dans un sommeil profond. Confiant au jeune homme qu'il avait un peu de chance jusqu'ici et envie de voir si ça durerait, il apprit qu'Hunter essayait quant à lui de récupérer un porte-clés en forme de chiot qu'il comptait offrir à Poppy. « C'est pour une occasion spéciale ? » L'écossais demanda, dans un sourire. Probablement qu'il voulait surtout faire plaisir à sa compagne de cabine et c'était gentil de sa part, en plus il y avait peu de femmes susceptibles de résister à petit chiot qui ne demandait qu'à être aimé. « Oui j'ai toujours pensé que ce genre de trucs étaient juste là pour nous faire perdre notre temps. Au final tu joues des pièces qui permettront à un autre, bien après toi, de gagner ce qu'il y a là-dedans. » Et c'était de son point de vue le coté fourbe de ce genre de machines, où on jouait plus de pièces qu'il était possible d'en faire tomber, même avec une main chanceuse. Et ça, si quelqu'un ne venait pas les ré-éloigner du bord pour compliquer encore un peu plus cette entreprise déjà scabreuse. « Mon père était persuadé qu'on avait plus de chances de gagner aux machines à sous avec des pièces chaudes, alors il les frottait entre ses mains avant de jouer. » Ce qui de son point de vue était un peu optimiste étant donné qu'il imaginait mal les constructeurs avoir doté leurs machines de détecteur de température, car ça n'aurait pas été dans leur intérêt. Drôle de croyance d'un homme qui avait sans doute passé trop de temps dans ce genre d'endroits. Quant à lui. « Non, plus depuis quelques années. J'y allais parfois avec mes parents mais ça m'ennuyait un peu de voir des gens dilapider de l'argent qu'ils auraient pu tout aussi bien donner aux pauvres, vu que le résultat était souvent le même. » Ça c'était son coté altruiste, et bien sûr il savait que ces gens jouaient de l'argent qu'ils espéraient récupérer en quantité encore plus importante. Mais étant donné qu'ils perdaient souvent tout ce qu'ils jouaient, autant en faire bon usage. « Et toi, tu essaies souvent de récupérer les petits chiots coincés dans les machines ? » Son sourire s'élargit tandis qu'il se permit de prendre l'une des pièces qu'il avait dans sa main pour la glisser dans la machine d'Hunter, pensant qu'ils ne seraient peut être pas trop de deux pour tenter de récupérer ce porte-clés.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 421
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Mar 10 Juil - 13:56

Depuis tout petit, je comptais mes sous avec minutie, comme si la moindre pièce allait être capable de me sauver d'un désespoir profond. Ça n'était pas totalement faux cela dit, même si je restais que l'argent ne faisait pas le bonheur non plus. Le fait d'être balancé de famille en famille créait une certaine instabilité en grandissant, alors forcément, mon petit porte monnaie d'économies était bien tout ce à quoi mon frère et moi pouvions nous rattacher. J'avais d'ailleurs travaillé tous les été que j'avais pu et ce dès que l'occasion m'en avait été attribuée. A mes dix huit ans, j'avais ainsi pu louer un petit appartement, terminer mes études et commencer à directement entrer dans le monde du travail. Une part de moi en avait marre de chercher à survivre, et cherchait plutôt à vivre, tout simplement, mais il fallait bien avouer que j'en étais encore pleinement loin. Je n'étais donc pas le seul à tenter ma chance auprès des machines du casino puisque Llewyn s'y trouvait également. « Tu penses vraiment qu'elle viendrait elle-même nous chercher ? Personnellement, je trouverais ça un peu ironique qu'elle ne respecte elle-même pas son propre couvre-feu. » si elle se déplaçait jusqu'ici, elle risquait de ne pas avoir le rythme qu'elle nous avait imposé. Personnellement, je me fichais pas mal de ça, je veux dire, j'avais passé l'âge qu'on me dise à quelle heure je devais me coucher, ou ce que je devais absolument manger à chaque repas. Pour sûr qu'elle finirait par aborder le sujet dans l'une de ses prochaines rubriques, cela dit. J'expliquais donc au brun que je souhaitais récupérer le petit chiot en porte clef, à l'attention de Poppy, et il me demandait s'il s'agissait d'un cadeau pour une occasion particulière, ce que je niais. « Non pas vraiment, mais je me doute que ça lui fera plaisir, et vu qu'on est dans la même cabine cette semaine, c'est une bonne manière de terminer notre cohabitation je trouve. » Et peut-être que pour ses suivantes, elle se dira intérieurement que j'étais quand même un meilleur colocataire que mes camarades, haha. Il s'agirait bien là d'une première. Llewyn ne semblait pas bien positif concernant mes chances de le remporter cela dit, d'ailleurs il m'expliquait que c'était probablement juste une perte de temps et que même la technique de son père ne semblait pas être particulièrement fonctionnelle. « Peut-être que si je mets beaucoup de pièces d'un coup, ça finira par le faire avancer ? » je savais que mon temps risquait d'être court « J'ai pas trop envie de quitter la salle tant que je l'ai pas. » je me sentirais bête de partir me coucher sans rien, et puisque j'avais du mal à accepter la défaite, je me disais qu'il fallait absolument que je réussisse. « Peut-être que... si tu m'aides, genre t'en mets dans l'autre fente à côté, ça va aller plus vite ? » difficile de faire les deux en même temps, mais c'était peut-être ça la technique ancestrale que nous n'avions pas réussi à déceler jusqu'ici ? Llewyn n'aimait apparemment pas les casinos et ce depuis tout petit. « T'es du genre à souvent donner aux associations etc toi non ? » il n'y avait rien de mal à ça, bien au contraire, mais je ne m'étais pas imaginé Llewyn comme le sauveur du pauvre et de l'orphelin jusqu'ici. Il me retournait la question et je répondais tout en insérant une pièce dans la machine « Jamais, j'aime pas trop ça de base. Et je suis un peu trop radin pour donner des sous aussi facilement. » m'amusais-je avant d'ajouter « Mais là je me dis que c'est plus ou moins gratuit, alors c'est le moment... » je pouvais bien mettre cent milles pièces, je savais que ça reviendrait au même. « Oh et... du coup, toi et Livia, vous... ? » il voyait très bien de quoi je parlais, de cette fameuse conversation que nous avions eu lors du prime dernier.

_________________

Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 239
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Mer 11 Juil - 17:22

Ce n'était pas totalement de la mauvaise volonté, mais Llewyn oubliait facilement de regarder l'heure quand il savait que le couvre-feu approchait, simplement parce qu'il avait toujours eu un peu de mal avec les contraintes et les impératifs. Il n'était pas opposé à l'autorité sous toutes ses formes, parce qu'ici il reconnaissait à Estelle une bienveillance certaine et n'avait pas envie de discuter les ordres d'une femme qui ne faisait que son boulot. Mais quand même, il se faisait toujours violence quand on lui imposait de suivre des règles qui s'opposaient radicalement à sa philosophie de vie, et il aimait plus généralement s'approcher de la ligne rouge, c'était ça qui l'excitait. Llewyn, c'était le genre de types à marcher sur les pelouses interdites aux passants en faisant semblant de ne pas avoir vu le panneau. S'il était le héros d'un film, il serait sûrement ce type un peu rebelle qui protestait contre les grandes lois et les injustices. « Non, entre nous j'espère qu'elle a mieux à faire de ses soirées que de nous regarder jouer aux machines à sous. Ou qu'en tout cas il se passe quelque chose d'un peu plus excitant dans un autre coin du bateau. » Il souffla à l'attention de Hunter, et dans un sourire amusé, plutôt conscient qu'en effet il devait y avoir peu de chances – ou de risques, ça dépendait du point de vue qu'on adoptait – qu'Estelle se déplace elle-même pour leur rappeler les horaires du couvre-feu. Son camarade lui expliqua alors qu'il jouait pour tenter de récupérer un porte-clés en forme de chiot qu'il comptait offrir à Poppy, visiblement pour marquer le coup après une semaine de colocation. Les lèvres de l'écossais s'étirèrent à cette idée. « T'as raison, je suis sûr que ça lui fera plaisir. Sinon, au cas où tu aurais besoin d'une deuxième idée, je crois savoir qu'elle aime le foot. Ou qu'en tout cas elle soutient l'équipe d'Angleterre. » Ce qui n'était pas tout fait la même chose, certes, mais pourrait présenter un intérêt si jamais Hunter était amené à faire d'autres cadeaux à sa compagne de cabine. On ne sait jamais, ils se retrouveraient peut être à nouveau ensemble, après tout il avait cru comprendre que certains scénarios s'étaient déjà répétés. « Il faut tout essayer, t'es pas très loin du but en plus. » Ce n'était pas encore gagné mais ils avaient sans doute encore assez de temps devant eux pour avoir cette machine à l'usure, car bien sûr, l'écossais accepta de lui prêter main forte. « Compte sur moi. Je me sens impliqué maintenant de toute façon, ce porte-clés j'ai envie que tu le gagnes. Et si t'arrives à m'avoir un truc à moi aussi, je suis pas contre. » Il lui adressa un clin d’œil amusé, faussement sérieux, tout en introduisant une première pièce dans une des fentes. En vérité lui jouait surtout pour son plaisir et pas nécessairement avec un objectif en tête. Et puis, il était convaincu que l'union faisait la force en toutes circonstances, c'était ici l'occasion de le prouver. A la question de Hunter, il se pinça les lèvres. « C'est plus compliqué que ça. Je viens d'une famille où l'argent n'a jamais manqué, loin de là, et tout le temps où j'ai vécu dans ce confort je culpabilisais de vivre cette vie-là parce que j'avais rien fait pour la mériter. » Son père avait travaillé dur lui, et ça au moins c'était une chose qu'il lui reconnaissait amplement. « Y'a quelques années, j'ai décidé de prendre mon envol et de ne plus dépendre financièrement de mes parents. Ça a pas été facile, surtout au début, parce que j'avais été mal habitué. Mais aujourd'hui j'ai un train de vie plutôt moyen qui implique certains sacrifices, en attendant de peut être vivre un jour de ma musique. » Et pourtant il y avait de l'argent, quelque part, qui n'attendait que d'être utilisé. Un compte que son père avait ouvert pour lui et dont il avait utilisé une partie pour payer son appartement. « J'essaie de donner, mais ce que je fais surtout c'est que je participe à des concerts de charité. C'est comme des galas de bienfaisance où des musiciens se produisent et où le prix des entrées est reversé à des associations. » Forcément ça n’attirait pas autant de monde que si Bob Dylan montait sur scène, mais les musiciens à l'aube d'une reconnaissance critique étaient souvent bien plus disposés à donner de leur personne pour les autres. « C'est pour l'argent que tu es ici ? » Il reprit, dans un sourire, lorsque Hunter reprit la parole. C'était probablement une source de motivation pour beaucoup, et lui qui semblait très jeune avait sûrement des tas d'idées pour le dépenser. Et puis, son camarade le questionna sur Livia et par réflexe l'écossais stoppa son geste lorsqu'il s'apprêta à insérer une nouvelle pièce. Il voyait très bien pourquoi il lui posait la question, et ça l'embêtait un peu d'être placé dans cette situation où une partie de lui voulait offrir la vérité à Hunter, et où une autre ne voulait pas lui laisser penser que Livia avait pu lui mentir. « Je crois qu'elle t'a dit ça pour t'aider à relativiser sur cette histoire de rubrique. » Il souffla alors, dans un sourire, en croisant le regard du candidat. «  Mais il ne s'est rien passé. » Et c'était peut être mieux qu'il le sache, en plus ça ne contredisait pas complètement la version de l'italienne qui n'avait pas dit explicitement qu'il y avait pu y avoir quelque chose. « Cela dit, c'est pas pour autant qu'elle avait pas raison. » Il finit par reprendre, lui lançant un regard rieur, et simplement pour faire comme n'importe quel mec qui se sentirait obligé de préciser que non, il n'en avait pas une toute petite. Alors qu'il s'en fichait, Llewyn, de ce genre de choses. Il laissait penser aux gens ce qu'ils voulaient, pour ça comme pour le reste. Il avait toujours pensé que ceux qui se vantaient le plus étaient ceux qui avaient le moins de raisons de le faire.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 421
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Jeu 12 Juil - 14:43

Je me demandais comment vivaient les chroniqueurs, si il y avait des histoires entre eux, si au contraire ils s'évitaient au maximum, si ils passaient réellement leur temps à nous observer. Enfin bon, ça m'importait peu au final. Mais le curieux qui était en moi voulait tout de même savoir quelques détails. De toute façon, j'étais comme ça depuis tout petit, même si ça ne me regardait pas forcément et que je ne ferai rien de l'information -soit quatre-vingt dix-huit pour cent du temps- j'avais toujours ce besoin de savoir. D'après Llewyn, Estelle aurait donc mieux à faire que de venir nous taper sur les doigts en personne, et il n'avait pas tord sur le sujet bien que « Enfin, ça ne va pas l'empêcher de nous rappeler à l'ordre lors du prochain prime je pense... Pour tout te dire, j'ai déjà fait un sortie nocturne hier, j'avais beaucoup trop chaud du coup je me suis permis de prendre l'air plutôt que de suffoquer dans ma chambre... Du coup, on verra bien comment cette histoire tourne. Mais je ne voudrais pas trop abuser non plus en le refaisant une seconde fois, c'est pas trop mon genre que de ne pas suivre les règles... » je préférais être celui qui rentrait dans les lignes et qui ne faisait aucune réelle vague. Le brun ajoutait que dans tous les cas, le porte-clés ferait probablement plaisir à Poppy ce que j'approuvais d'un hochement de tête. Information que je ne savais pas cela dit, c'est qu'elle aimait le foot. « Je retiens ! » mais j'allais tout de même partir sur le porte-clé, parce que ça me ressemblait tout de même légèrement plus, d'offrir quelque chose du genre, plutôt que d'offrir un truc en rapport avec le foot, même si j'aimais bien ce sport. Llewyn était dans tous les cas partant pour m'aider ce qui me fit sourire. Il était même prêt à vouloir un truc pour lui « Beh euh... t'as la statuette d'alien vert là à gagner aussi. » elle était d'ailleurs plus proche de tomber que le chiot, il suffisait simplement de pousser les pièces un peu plus sur le côté droit. J'étais certain qu'en en mettant assez nous réussirions à avoir les deux. « Je suis pas certain que ça soit hyper représentatif de ta personne, cela dit. » et à cette pensée, un léger rire s'échappa de mes lèvres. Y'avait plus flatteur que d'être représenté par un alien, c'était certain. Limite c'était peut-être même plus pour moi que pour lui, vu comment j'étais en général peu adroit avec l'humanité en règle générale. L'anglais m'expliquait donc que sa famille n'avait jamais vraiment eu de problèmes d'argent et que le tout l'avait même fait culpabiliser. C'était étrange, parce que personnellement, j'aurais bien aimé avoir un peu plus de sous, et une situation plus stable lors de mon enfance. Sa vie avait l'air radicalement opposée à la mienne, du moins son passé. « Ça doit être super compliqué de percer dans un milieu aussi artistique que la musique. » j'imaginais qu'il fallait beaucoup de boulot, mais également un peu de chance. Jouer au bon endroit, devant la bonne personne. Être créatif, c'était également une qualité qu'il fallait indéniablement avoir, mais ça se voyait que Llewyn n'était pas à plaindre sur le sujet. « Oh c'est bien ça ! Tu fais plus de l'acoustique en général, ou t'essaies de mixer un peu ? » je l'imaginais bien simplement avec sa guitare, mais peut-être lui arrivait-il de jouer avec groupes ? Il me demandait si j'étais là pour l'argent, et j'haussais les épaules légèrement « Oui et non... je ne cracherais pas dessus, mais je suis surtout là pour essayer de briser un peu ma coquille, ça fait un moment que je n'ai pas été entouré d'autant de gens différents. » si ce n'est jamais en fait, parce que je n'avais jamais été quelqu'un de très sociable, à me mélanger. On en venait au sujet de Livia et il niait instinctivement les faits, bien que d'après lui, ça ne changeait pas forcément certains détails de ses propos. « Oh euh... du moment que tout rentre dans ton pantalon. » j'étais à la fois amusé et gêné, si bien que je passais une main sur ma nuque. « Mais elle te plairait ou pas du tout ? » je n'insinuais rien, simplement que je voyais que le courant passait bien entre eux jusqu'ici, et je ne connaissais pas grand chose de la vie de la brune jusqu'ici.

_________________

Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 239
AVATAR : james bay.
ÂGE : 26
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 13 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: a mess of blues (vendredi, 22h40)   Sam 14 Juil - 4:32

Sans savoir si les chroniqueurs avaient réellement le pouvoir de les épier nuit et jour dans une salle de contrôle remplie d'écrans, Llewyn imaginait quand même qu'Estelle avait mieux à faire de ses soirées que de les regarder jouer aux machines à sous, surtout si comme il se l'imaginait des choses un peu plus passionnantes se passaient sur le bateau. Ce qui était plutôt rassurant s'ils devaient se rapprocher de l'heure du couvre-feu, bien que Hunter semble moins serein que lui à l'idée de se faire tirer les oreilles. Pourtant, il n'en serait pas à son coup d'essai et cette idée le fit sourire. « Mais si, regarde, tu dis toi-même que tu es sorti prendre l'air au milieu de la nuit. Et ce soir tu es là à discuter avec moi alors que tu ferais probablement mieux de rejoindre ton pont. » Il lui lança un regard en coin, l'air de sous-entendre qu'il était peut être un peu plus rebelle qu'il le pensait, après tout. « Tu trouves pas ça excitant de braver l'interdit ? » Même pas un petit peu ? Au fond si Hunter lui disait qu'il était heureux en suivant les règles, il ne l'en blâmerait pas, seulement il était jeune et Llewyn avait simplement envie de le pousser à en profiter un petit peu. Pas forcément vis à vis de cette histoire de couvre-feu, d'ailleurs, parce que même lui reconnaissait qu'il valait sans doute mieux rester raisonnables. Confiant au jeune homme qu'il se souvenait que Poppy lui avait dit soutenir l'équipe anglaise de football, il accepta d'aider Hunter à récupérer le porte-clés qu'il comptait lui offrir, se permettant de glisser au passage qu'il ne serait pas contre se voir offrir un petit cadeau lui aussi. Juste comme ça, parce que ce genre de gadgets l'avaient toujours amusé. C'était le genre de trucs que son père trouverait ridicules mais qui pouvaient facilement gagner une vraie valeur sentimentale selon le contexte, comme ici avec le porte-clés que Hunter offrirait à Poppy. Le candidat désigna alors la petite statuette en forme d'alien, et il émit un rire. « Attends, au contraire, je trouve que ça me correspond assez. Chez moi on disait toujours que j'étais un OVNI, alors tu vois on n'est pas très loin du compte. » Et même, l'image l'enthousiasmait assez tant il s'était parfois lui-même considéré comme débarqué de sa propre planète, quand le dialogue était impossible avec son père et que ça avait un coté rassurant de se dire qu'il était peut être arrivé là par hasard finalement. Se confiant justement sur sa famille et ce qui l'avait peu à peu conduit sur une voie où il tâchait maintenant de vivre assez simplement, il expliqua notamment qu'il attendait de pouvoir peut être vivre un jour de sa musique. « Oui, même si moi je fais probablement pas tout ce qu'il faudrait pour que ça aille plus vite. Mais ça me plaît assez d'être dans cette situation sans savoir si demain ma vie sera la même ou si elle changera du tout au tout. » C'est pour ça qu'il jouait sans vraiment penser à tout ça ni chercher à provoquer le destin, parce qu'il préférerait que la vie le surprenne et qu'il n'ait rien vu venir plutôt que d'avoir vécu avec une idée fixe pendant des années. « Toi c'est pas vraiment l'artistique ton domaine, je me trompe ? » Il demanda, dans un sourire et parce qu'il lui paraissait beaucoup trop raisonnable pour nager dans des eaux aussi incertaines, et peut être un peu trop tendre pour un milieu où l'on voyait pas mal de choses, même quand on n'en vivait pas. « Je joue beaucoup sur des guitares électriques, j'en ai d'ailleurs apporté une, mais je joue aussi de la musique acoustique parce que le son n'est pas amplifié et que ça a un coté très authentique. Je me suis déjà produit sur scène dans les deux cas, seul ou avec un groupe. » Il avait fait beaucoup de scènes et dans des contextes et des lieux très différents, la seule chose c'est que jusqu'ici il n'avait encore jamais joué pour la télévision, du coup cette émission multipliait son nombre habituel de spectateurs. Hunter reconnut qu'il était en partie ici avec l'espoir de remporter l'argent du vainqueur, mais aussi pour s'ouvrir un peu aux autres. « Je suis sûr que cette aventure va beaucoup t'apporter et que tu vas te rendre compte qu'on t'a mis des gens cools avec qui tu vas pouvoir nouer des tas de liens. » Llewyn l'encouragea, en lui adressant un clin d’œil et se en promettant à ce moment-là que s'il pouvait l'aider à quitter sa carapace, il le ferait. « Si jamais tu sens que c'est dur pour toi d'aller vers les autres, viens me voir et je t'aiderai. » Ça lui paraissait normal de lui proposer son aide étant donné que lui avait beaucoup de facilités avec les contacts humains et qu'il aurait fait la même chose pour son petit frère. Hunter revint ensuite sur les propos de Livia lors du prime, et Llewyn restaura un bout de vérité, simplement pour qu'il y voit un peu plus clair et parce que c'est vrai, il aimerait mieux qu'il ait de bonnes raisons d'avoir ce genre de doutes. Sa petite précision, elle, eut apparemment pour effet d’embarrasser légèrement son camarade, et il émit un léger rire. « Je suis désolé si je t'ai choqué. » Et il était sincère, il avait juste dit ça pour ironiser, ça n'était pas son genre d'en parler dès qu'il en avait l'occasion. L'écossais se tourna complètement vers Hunter lorsque celui-ci l'interrogea à nouveau au sujet de Livia. « Oui. » Il souffla dans l'esquisse d'un nouveau sourire, avec sincérité et simplicité, avant de reporter son attention sur la machine. « Et j'aurais pu tenter de lui gagner quelque chose, mais je doute qu'elle me prenne très au sérieux si je lui fais ce genre de cadeaux. » Son regard croisa celui de Hunter et Llewyn lâcha un rire, parce que oui il aimerait faire plaisir à Livia comme il en avait pris l'habitude. Mais c'était une chose que Hunter offre un porte-clés adorable à Poppy pour célébrer leur cohabitation, et une autre que Llewyn se risque à ce genre de présents avec l'italienne, qui certes avait montré qu'elle aimait les intentions simples, mais n'était pas pour autant une fille à qui il se verrait offrir l'équivalent de son maigre butin et le premier gadget qui tomberait dans le bac de la machine.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
 

a mess of blues (vendredi, 22h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Papy Blues
» Natural blues....Moby
» St-Louis Blues
» Jeux de plateau vendredi 27 août ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: CASINO-
Sauter vers: