MODOK ♆ mercredi vers 16h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 898
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: MODOK ♆ mercredi vers 16h    Lun 9 Juil - 2:27


ft. Llewyn

Eben, quand il se fait chier, il aime bien passer du temps sur les consoles de la salle d’arcade. Ça lui rappelle les années de l’âge d’or du borne arcade où il atomisait tout le monde sur les vieilles machines Namco. Quand il a été en mesure de se construire sa propre piaule abusée à l’âge de 17 ans, il a pas oublié d’y inclure une putain de salle d’arcade perso avec tous les engins disponibles à faire pâlir un salon de e-sport international, et où il glandouillait de temps en temps avec les invités qui viennent parasiter chez lui presque quotidiennement. Mais lui, ce qu’il aimait par-dessus tout, c’était de sortir dans le quartier et squatter chez Ulrich qui gérait une salle d’arcade hyper branché au Cap. Là-bas, il était intraitable et sans pitié avec les gars qui venaient le défier en 1 vs 1 sur une machine. Lui, c’était le boss de tout. Il était ultra polyvalent. Il touchait presque à tout, à croire qu’il avait un don pour finir premier dans toutes les disciplines, études exceptées. Baby-foot, billard, king of fighter ou même les machines avec des voitures de course. A l’époque, il était beau, riche et en plus de ça, il était vachement doué dans n’importe quel jeu d’arcade et ça donnait un peu l’impression qu’il était over cheaté et presque parfait. A force, ça devient un peu chiant parce-que lui-même il sait qu’il va toujours l’emporter tellement il a hacké tout ce bordel qui lui sert d'existence. Dans tous les aspects de sa life, il a réussi alors c’est vraiment plus très drôle, à force, au point de commencer à s’ennuyer, et Eben, au fond il n’attend que ce moment où il se fera vraiment battre par quelqu’un tellement il est saoulé de toujours gagner. Eben, c’est un peu comme la vie. C’est un combat perpétuel avec la certitude d’être vaincu vers la fin alors il se la ramène avec son nouveau gros boulard et se dandine fièrement avec ses claquettes à 3000 balles dans cette salle d’arcade où il fait office de king incontesté. Eben, il a vachement changé. Il est un poil plus dépressif et moins épanoui, mais il est nettement plus compétiteur et assassin dans sa façon de sourire aux autres. Il check les machines une à une pour voir un peu les scores des autres et s’auto-kiffe devant son pseudonyme qui arrive en tête de liste sur tous les écrans. Mjolnir. Sauf dans une seule, et ça le fait bloquer deux secondes. Il s’arrête devant la plate-forme de Dig dug et essaye de comprendre un peu la couille de ce système défaillant. Eben, il se dit qu’il y’a bien une erreur dans le classement, parce-qu’il est sûr de pas être deuxième vu qu’il a quand même foutu pas moins de 650 990 pts durant la dernière partie pour battre le record minable de Milan, paix à son âme « Non » c’est pas possible « putain c’est qui MADMAX ? » qu'il raconte un peu pour lui-même. C’est qui ce putain de pseudonyme à la con qui a explosé le score de 751 300 bordel de merde ? « C’est toi MADMAX ? » qu’il balance vers @llewyn qui vient de débarquer vers lui. Eben, il y croit pas trop, enfin il sait pas mais il veut bien connaître l’identité de ce MADMAX. Ça vire limite à l’obsession, mais il oublie un peu cette histoire avant de se concentrer un peu sur mignon, le nouveau familier attitré de Livia qu’il s’amuse à utiliser pour la chambrer. Au fond, il a rien contre lui, et à vrai dire et il a le souvenir d’avoir bien accroché avec lui au début, mais il s’en fout un peu parce-que les liens qu’a bien pu tisser l’autre ne sont pas forcément les siens, d'une certaine manière « tu sais jouer à King of Figters ? » qu’il souffle en ricanant avec sa voix grave en tapotant une machine qui fait pile poil sa taille. Alors ? Il veut venir jouer avec les vrais bonhommes dans des combats sanglants ou bien il préfère aller refaire les petits ongles de Livia le petit ?

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 564
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 12 250£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: MODOK ♆ mercredi vers 16h    Lun 9 Juil - 20:06

Llewyn ne passait pas pour quelqu'un de très compétiteur, et c'est vrai, il ne voyait pas nécessairement la compétition comme un moteur à la vie en communauté, qui pour lui était plus synonyme de partage et d'expériences. Il n'adressait pas la parole à quelqu'un avec l'idée de lui faire dire des choses qui plus tard le placeraient dans une situation inconfortable à l'échelle du jeu, tout comme il s'intéressait plus généralement aux autres pour ce qu'ils étaient plutôt que pour ce qu'ils avaient à lui apporter. C'était certainement son coté artiste, ou quelque chose qui résultait de son éducation très stricte et du contre-pied qu'il avait décidé de prendre avant de finir comme son père, incapable d'accorder sa confiance à qui que ce soit et persuadé que la moitié des personnes qui l'entouraient complotaient pour l'assassiner et faire main basse sur son argent. Mais là où Llewyn donnait peut être aussi l'impression de ne pas toujours savoir où se situaient ses intérêts, il était en fait beaucoup plus conscient de ce qu'il inspirait aux autres et de la façon dont on pouvait parfois vouloir profiter un peu de ce qu'il donnait sans vraiment se soucier de recevoir. Il en jouait même parfois, parce que ça n'était pas toujours aussi désagréable qu'on pouvait le penser et qu'à partir du moment où on lui prêtait un certain intérêt, quelle que soit la raison qui puisse le motiver, il y trouvait son compte. Ce n'était pas pour autant qu'on pouvait tout obtenir de lui, que ce soit son code bancaire ou ici l'intitulé de son secret, mais tant que ça ne dépassait pas certaines frontières il était prêt à jouer le jeu des autres et à se montrer un peu crédule, plus qu'il ne l'était en réalité. Il savait par exemple que Livia et Bryce s'étaient amusées de son dévouement au cours du prime, puis qu'Eben y avait été de ses petits commentaires, mais ça ne l'avait pas dérangé dans la mesure où rendre service aux autres, et précisément à Livia ce soir-là, ça lui faisait plaisir à lui. On pouvait mettre ça sur le compte de tout un tas de choses et la plupart se vérifieraient sans doute, mais la plupart du temps c'était simplement qu'il voyait ça comme quelque chose d'assez naturel et que là où certains grimaçaient quand on leur demandait de rendre service, lui le faisait avec une apparente bonne humeur. Il y avait toutefois un endroit où Llewyn pourrait bien se montrer un peu plus compétiteur que d'habitude, car s'il y avait bien une chose qu'il aimait faire avec son frère aîné quand ils étaient plus jeunes et qu'ils tentaient d'oublier dans quelle famille étrange ils étaient élévés, c'était d'aller à la salle d'arcades pour se faire quelques parties comme n'importe quels adolescents que des jeux à base de zombies et de voitures savaient enthousiasmer. Aujourd'hui les choses étaient un peu différentes et pas seulement parce que David et lui n'avaient plus l'occasion de se retrouver pour jouer ensemble, mais la présence d'une salle d'arcades sur le bateau ravivait certains souvenirs chez l'écossais, qui n'avait plus que ça pour penser à lui. Il entra alors et nota assez rapidement la présence d'Eben devant l'une des machines, avançant vers lui pour l'entendre pester, apparemment pour une histoire de score. Le genre de choses que lui ne prendrait pas assez au sérieux pour se mettre dans ce genre d'états, mais Eben semblait un peu différent depuis samedi et cette scène contribuait à le lui faire penser. « C'est moi, oui. » Il souffla, dans un sourire un peu énigmatique, sans rien laisser paraître qui l'aiguillerait sur le fait qu'il dise ou non la vérité. Il pouvait s'agir d'une révélation inattendue, preuve supplémentaire que c'était toujours un tort de sous-estimer quelqu'un et que l'issue n'était pas toujours favorable à ceux qui se persuadaient de pouvoir écraser tous ceux qui croisaient leur route. Tout comme il pouvait s'agir d'une feinte, influencée par l'envie de provoquer une petite réaction chez son camarade. « Je devrais pouvoir me débrouiller. » Il reprit lorsqu'Eben évoqua un jeu auquel il n'était pas certain d'avoir déjà joué, sûrement parce que les jeux variaient d'un pays à l'autre. « Je suis sûr que ma façon de jouer t'inspirera tout un tas de commentaires, et j'ai hâte de les entendre. » Et il disait ça avec une certaine complicité dans la voix, parce que non il n'avait pas mal pris l'attitude d'Eben sur le prime, mais que oui ça l'intéressait assez d'en entendre davantage, étant donné qu'il avait surtout ricané à l'oreille de Livia et ne lui avait pas vraiment dit les choses en face. « Je suis particulièrement habile de ma main droite. » Il lança d'ailleurs, dans un regard faussement équivoque, parce que le sous-entendu n'était pas nécessairement celui qu'on croyait mais qu'Eben avait l'air assez intéressé dès qu'on touchait à ce genre de sujets. Et c'était toujours bon à tenter si ça pouvait les aider à se parler comme la semaine dernière, malgré un petit changement d'ambiance du coté du grand blond.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 898
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: MODOK ♆ mercredi vers 16h    Sam 14 Juil - 4:09


Alors apparemment, Llewyn c’est MADMAX, mais Eben il se couche pas totalement. Ça se trouve, ce petit con est entrain de bluffer quand il a comprit de quoi il s’agissait. Alors Eben, il a des doutes. De sérieux doutes. Il est pas très sûr de lui et hésite à le prendre au mot. C’est peut-être une intox. Comme ça peut être la vérité vu qu’il a tendance à sous-estimer ce petit nouveau. En plus ce débile joue très bien le jeu. Il laisse rien paraître alors il est prêt à lui accorder le bénéfice du doute. Parce-que Eben, lui, il connait le pseudo de Hunter par exemple pour le défoncer sur presque toutes les consoles, mais ce MADMAX, il sait pas d’où il sort. Ça parait aussi très probable vu qu’il vient d’arriver de nul-part, ce Llewyn. Il l’a pas vu venir, un peu comme la façon dont il s’est intégré dans cette aventure. Mais lui, ce qui l’intéresse le plus, c’est pas l’aventure de ce petit con mais plutôt comment il vient de l’atomiser au Dig dug sur la base d’un record qu’il pensait impossible à battre. Forcément, ça le pousse à se remettre en question et réévaluer l’image qu’il se faisait du candidat, passé du petit gars qu’il prend pas trop au sérieux avec un t-shirt pour mieux l’intégrer à un véritable adversaire sur qui il devrait se méfier. Non ça change absolument tout alors que l’autre a même pas l’impression de jauger l’ampleur du déclic dans la façon qu’avait Eben de le percevoir. Quel con. Il sait même pas s’il fait exprès d’être un péquenot où s’il manie très bien l’art de la dissimulation. Pour l’instant, il est partagé, mais au moins l’effet de surprise est consumé alors il pourra plus la lui refaire à l’envers, maintenant qu’il est un peu plus sur ses gardes « Pourquoi MADMAX ? » ouais, si c’est bien lui alors pourquoi ce choix de pseudo ? A ce qu’il sache, il s’appelle pas Max, alors oui c’est une véritable question qu’il se pose. Eben, s’il porte bien le célébrissime  nom de code Mjolnir, c’est pour une raison bien particulière et il a surtout tendance à croire que le choix des pseudos qu’on choisissait révélait bien plus sur nous qu’on le croyait. MADMAX, ça voulait forcément dire quelque chose, alors oui il reste attentif parce-que ça l’intéresse, et qu’il pourrait aussi le démasquer s’il lui sortait une fumisterie. Pendant ce temps, il l’invite à venir se mesurer à lui au KOF, et mine de rien Eben il a pas choisi ce jeu pour rien. S’il lui a proposé de venir se fighter sur cette arcade et pas une autre, c’est tout simplement parce-que Eben est quasi sûr de gagner. S’il y’a bien une probabilité nulle à ce qu’il se fasse dégommé, c’est bien avec celle-ci. Lui, il laisse rien au hasard. Il gagne toujours parce-qu’il sait qu’il joue à des jeux qu’il est sûr de gagner, et c’est comme ça qu’il reste invaincu dans la vie. C’est un gros compétiteur, mais à la manière d’un floyd mayweather jr qui organise ses propres combats en négociant ses propres conditions, pour être sûr de gagner et protéger ses statistiques. Au KOF, qu'il soit MADMAX ou monsieur racine carré de ses chaussons sur l’infini de son cul, il s’en fout, parce-que Eben part déjà avec l’idée de lui faire l’amour à ce jeu. Il déconne pas. Il joue plus que son honneur. S’il perd, il pourrait plus se voir dans un miroir tellement il aurait honte de lui. Mais il va pas perdre, et s’il prend la peine de lui demander s’il sait jouer au KOF, c’est juste pour jauger un peu son lvl. @Llewyn, il joue le modeste qui peut te surprendre avec deux/trois combinaisons qu’il a appris par chance, mais ça l’impressionne pas. Au contraire, ça le rassure plus. Il est quasi sûr de le mettre en pièce alors il l’invite à venir choisir sa team. Eben, il est rodé. Il a même pas besoin de réfléchir pour choisir son équipe devant le large choix qu’on leur offre, avec pus d’une quarantaine de combattants à choisir. Lui, il a plusieurs teams dans son cône qui se bousculent et avec lesquelles il peut plus au moins niquer Llewyn, mais il choisi celle qu’il maîtrise le plus. Il veut mettre toutes les chances de son côtés parce-qu’il veut rien risquer. Il est un peu tenté à l’idée de l’humilier avec une team plus faible, mais il cède pas à son arrogance et valide sa team de warriors. Mine de rien, c’est pas qu’une simple partie de jeu d’arcade. Eben, il y voit plusieurs extensions et il est excité par cet affrontement sur multiples étages psychologiques simplement parce-que ça lui parle, comme si cette nouvelle compétitivité loin d’être anodine le faisait ressusciter de son ennui pathologique. « Je choisi Kyo. Iori et Rugal  » une composition meurtrière qu’il annonce avec un sourire au coin. Y'a qu'à voir la tête des types qu'il a choisi pour comprendre qu'il est pas là pour rigoler. C'est des tueurs dans la vie. Comme lui. Eben, il est tellement habitué à gagner qu’il utilise rarement les deux derniers. Il peut faire tout le combat en manipulant simplement Kyo. Iori, rarement où il a besoin de lui mais souvent il sécurise encore plus la compo et Rugal c’est vraiment en cas de force majeure où il se fait bousculer par quelqu'un, mais il prédit déjà un parcours solo avec son unique premier perso. « Je vais bien te faire l’amour mon frère » qu’il annonce avec son petit sourire au coin. Le trash talk pre-combat pour avoir l’ascendant psychologique, ça le connait. Il en est même expert et il a réussi à pas mal de reprises de déstabiliser quelqu’un juste avec son attitude et son aura qu’il dégage. Mais ça reste bon enfant, parce-qu’il a beau afficher une attitude déterminée, il va pas non plus le violer pour de vrai. Au contraire, ça prouve à quel point il est à l’aise avec lui, et qu’il l’a même adopté pour en faire son nouveau petit frère suite au départ de Milan. Il ricane à la remarque de l’écossais et le dévisage un instant. Il a comprit le double message. Eben, il est plus aussi superficiel ou con qu’avant, alors il est en mesure de capter ce genre d’ambiguïté. Mais il a raison sur un point. Eben il est très critique. Il ira surement avec ses petits commentaires parce-qu’il ne peut tout simplement pas s’en empêcher, c’est plus fort que lui. « je te vois bien choisir une équipe de gonzesses par exemple » qu’il lui souffle avec son sourire crâneur de merde. Ouais Eben il voit bien Llewyn jouer avec une Athena, une Leona ou une Kula diamond parce-que ça cadrerait avec son style. C’est clair que s’il venait à perdre contre une team pareille, il péterait la machine parce-que ça serait trop humiliant et il doute fort que ça soit la raison principale d’un choix pareil, mais plutôt parce-que ce petit bonhomme, c’est un peu le sentiment qu’il lui fait ressentir dans sa manière globale de jouer en étant quelqu’un qui a l’air d’avoir mis les gonzesses dans sa poche, à force de les manipuler en exauçant tous leurs désirs. Ce petit con, il a quand même réussi  à se faire une petite place bien secure au milieu de tout le monde, et ça l’étonnerait pas qu’il aille très loin avec une stratégie pareille. C’est même une stratégie nettement plus payante que celle d’Eben vu qu’il serait même protégé des nominations tellement il le verrait mal se faire nominé cette semaine, contrairement à lui, la target facile. Mais bon, il est vraiment ravi d’avoir une opposition de ce style en face, parce-que Eben, ça reste un gros compétiteur avec ses défauts, certes, mais il aime bien quand il a devant lui autre chose qu’une bite molle comme Wyatt avec laquelle il peut se fighter sans que ça  le brusque « vu comment tu sembles être parti t’auras pas vraiment besoin de ta main droite mon frère » Eben, il se marre parce-que c’est le genre de conneries qui le font kiffer, mais il déconne pas non plus et s’amuse aussi à renvoyer des messages sous forme de missile aérien à tête chercheuses. Au fond, il aime bien ce mini jeu d’ombre avec Llewyn aussi. Ça titille son intérêt et il est prêt à jouer à ce terrain là s’il le désire, mais lui il reste concentré sur le game et attend le choix définitif de Llewyn en matière de team, parce-que c’est sa priorité absolue : il veut ni le nominer, ni comploter pour l’éliminer ou trouver son secret . Lui, il veut juste le défoncer à KOF pour le moment, parce-que oui il a fait fixette sur ça, et rien d’autre.

_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 564
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 12 250£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: MODOK ♆ mercredi vers 16h    Dim 15 Juil - 0:32

Llewyn n'y avait pas réfléchi à deux fois avant d’énoncer, devant un Eben un peu incrédule, qu'il était bien ce MADMAX qui semblait lui donner tant de soucis. Que ce soit vrai ou pas, ça l'amusait assez de constater la réaction de son camarade, notamment quant à l'idée qu'il puisse possiblement cacher ce talent pour les jeux vidéos derrière une allure d'artiste bohème qui ne laissait rien paraître. Llewyn, il savait bien comment Eben avait tendance à le percevoir. Il l'avait deviné à leur discussion de la semaine dernière, et plus récemment à la façon dont il s'était adressé à Livia sur le prime. Il avait probablement une idée très arrêtée de sa personne, bien au delà du dessin qu'il avait fait de lui, et ça l'intriguait assez de l'imaginer se poser mille questions maintenant qu'il était face à la possibilité qu'il puisse être un peu plus que ce qu'il avait cerné de lui jusqu'ici. A l'idée qu'il ait pu le sous-estimer pour plus d'une raison. Soit parce qu'il était arrivé après les autres et que du point de vue de certains, ça voulait forcément dire qu'il avait moins convaincu au départ. Soit parce qu'il dégageait une certaine bienveillance et que dans un jeu, ça pouvait facilement être interprété comme une faiblesse. Ou parce qu'il se montrait particulièrement attentif à ce que désirait Livia et que ça avait apparemment légèrement attiré son attention. Oui, Llewyn sentait bien qu'il était l'une des personnes ici qu'Eben n'aurait jamais pensé à associer à ce pseudo, parce qu'il avait sûrement l'air d'un joueur relativement inoffensif depuis qu'il était ici et que ça voudrait dire qu'il cachait bien son jeu. Et c'était possible après tout, car malgré son apparente décontraction et le fait qu'il ne prenait sans doute pas le jeu autant au sérieux que certains, Llewyn avait quand même passé une semaine coincé dans un hôtel avec l'espoir d'intégrer l'aventure et il n'était pas venu ici sans but aucun. La perplexité d'Eben put alors se lire sur son visage, et c'est un Llewyn préparé à ce qu'il ne le laisse pas s'en tirer aussi facilement qui accueillit sa question. Pourquoi ce pseudo ? « Stranger Things. » Il souffla, les yeux rivés vers Eben, et dans ce qui ressemblait à un élan d'inspiration. « C'est le pseudo qu'utilise le personnage de Max pour jouer aux jeux vidéos, exactement sur ce genre de machines. Elle aussi bat tous les records et finit par intriguer une bande de garçons qui la démasquent et réalisent qu'ils n'auraient jamais pensé que quelqu'un comme elle, une fille, puisse être aussi douée. » Et Eben comprenait sans doute le parallèle qu'il était entrain de faire entre l'histoire de ce personnage naturellement sous-estimé du fait qu'elle était une fille qui jouait dans un univers masculin, et lui qu'il n'attendait pas non plus à cette place. « Max, c'est la nouvelle qui débarque de Californie et que tout le monde regarde un peu bizarrement au début. Elle met du temps à s'intégrer, mais elle y arrive. Tout le monde finit même par la trouver super cool et par lui faire confiance. » Et ça aussi, ça faisait étrangement écho à sa position dans cette aventure, lorsqu'il était arrivé après une semaine d'isolement et avait du faire ses preuves avec un peu de retard. L'accueil lors de sa première soirée avait été un petit peu mitigé, quand on y repensait, et pourtant quelques jours plus tard il se sentait comme un candidat à part entière au milieu de personnes qu'il commençait déjà à apprécier. Cette anecdote aurait alors probablement pour conséquences d'épaissir le flou dans lequel devait se trouver Eben par rapport à la situation. Parce qu'en soi, ça prouvait surtout qu'il était à la page en matière de séries ou plutôt converti malgré lui aux goûts de son frère et de sa sœur, pour le reste il pouvait soit s'agir d'un coup de chance mêlé à un certain talent pour l'improvisation, soit de la preuve ultime qu'il ne s'illustrait pas toujours dans les domaines où l'on attendait le plus. « Je trouvais ça sympa comme clin d'oeil, enfin c'est plutôt ma sœur qui risque d'aimer. » Il ajouta, dans un sourire amusé, peut être histoire de le faire douter encore un peu plus. Eben avait de toute façon déjà une petite idée derrière la tête pour se faire une opinion de ses hypothétiques talents de joueur, et c'est un Llewyn assez partant à l'idée de faire une partie qui accepta de l'affronter à King of Fighters. Et là, il aurait pensé qu'Eben réagirait au fait que pour quelqu'un qui était censé être un as des jeux vidéos, il n'avait pas vraiment l'air de savoir de quel jeu il était entrain de lui parler. Mais son camarade semblait déjà déterminé à lui montrer de quel bois il se chauffait, et ça n'était pas Llewyn qui irait l'empêcher de lui montrer de quoi il était capable. Au contraire, il avait bien saisi qu'Eben avait besoin d’asseoir sa supériorité à ce genre d'occasions, et il n'était pas de ceux qui s'empresseraient de le faire redescendre de son nuage. Au contraire, il n'avait aucun intérêt à le bousculer, il connaissait assez bien les types dans son genre pour savoir que la meilleure tactique à adopter avec eux, c'était d'aller dans leur sens et même de les encourager. Parce qu'au fond, il n'était pas bien méchant Eben, il était sans doute simplement entrain de s'imaginer lui coller la raclée de sa vie, et franchement ça ne le dérangeait pas. Il avait accepté de jouer pour le plaisir, pas parce qu'il croyait un seul instant pouvoir le battre sur un jeu qu'il avait l'air de plutôt bien maîtriser. Eben constitua son équipe et l'écossais nota directement qu'il avait choisi trois éléments apparemment très forts sur le papier, ce qui n'était pas vraiment une surprise étant donné que ça traduisait assez bien sa personnalité. Tout comme ses choix risquaient de traduire la sienne, car Llewyn avait déjà une petite idée du genre d'équipe qu'il aimerait former, et elle risquait d'être un peu plus surprenante. « On se connaît à peine. » Il souffla, en réprimant un rire et en lançant à Eben un regard malicieux. C'est sûr que sortie de son contexte, sa phrase pourrait inspirer un ou deux chroniqueur(s), et même si Eben l'avait dit avec un autre genre d'idée derrière la tête, il ne l'aurait probablement même pas choqué – simplement laissé un peu interrogatif étant donné qu'ils avaient plutôt l'air de chasser sur le même terrain. Parce que Llewyn, il n'était pas très regardant sur ce genre de choses en réalité, les attractions ne se commandaient pas et il n'avait jamais eu besoin de beaucoup connaître une fille pour se sentir physiquement attiré par elle. Le fait d'évoluer dans un milieu artistique avait largement contribué à modifier son rapport aux autres et notamment au sexe, et aujourd'hui ça n'était pas de faire l'amour avec une quasi inconnue qui représenterait une difficulté pour lui, même s'il était toujours sensible à une personnalité avant d'être sensible à un extérieur. « Je peux pas te faire ça, tu t'en remettrais pas de perdre dans ces conditions. » Il reprit finalement, en lui lançant un regard à la fois joueur et amusé, juste pour le titiller un peu et parce qu'il sentait bien depuis son arrivée qu'Eben avait un rapport particulier avec la gente féminine. L'écossais se demandait tout à coup comment pouvait bien se dérouler sa cohabitation avec Ariadne, cette semaine, mais c'était une question pour un autre moment. Son allusion à sa main droite fit évidemment réagir son camarade, qui quand bien même n'était pas nécessairement le sous-entendu qu'on pouvait penser inspira à Eben une insinuation qui lui valut d'esquisser un sourire. « Attends de me voir jouer. » Son regard se fit plus mystérieux, parce que bien sûr il avait saisi le double sens de ses propos et croyait deviner où il voulait exactement en venir, mais dans l'immédiat ça l'amusait assez de jouer à celui qui ne saisissait que la moitié de ses insinuations. Il allait l'affronter sur son terrain et partait avec un sensible désavantage étant donné qu'il ne connaissait pas ce jeu, alors c'était sa façon à lui de le tromper encore un peu. « Je vais choisir Choi Bounge. » Parce qu'il avait une certaine classe, avec son chapeau, ses lunettes et ses griffes. « Terry. » Balaise sur le papier, avec une coupe de cheveux originale. Un bon élément sans doute. « Et Leona. » Pour la touche féminine et parce qu'elle semblait allier charme et force de caractère, une combinaison assez gagnante quand on devait affronter des hommes. Il lança un regard complice à son camarade, qui ne serait sûrement pas étonné et pourrait interpréter ça de différentes façons. La vérité, c'est que Llewyn ne voulait pas d'une équipe dangereuse sur le papier, son truc à lui c'était plutôt d'associer des singularités entre elles et de parier sur des mélanges audacieux. Il aimait l'originalité, la différence, et c'est pour ça qu'il misait sur trois personnages apparemment assez dissociables, quitte à fragiliser ses chances de tenir le niveau face à un Eben apparemment très préparé. « Qu'est-ce que tu penses de mon équipe ? Elle est pas mal, non ? » Il l'interrogea d'ailleurs, prenant l'expression d'un sélectionneur qui savait que son équipe de foot allait avoir du mal à tenir la comparaison mais qui gardait la face et souhaitait jouer pour l'honneur. C'était souvent sa philosophie de vie, de préférer la jouer simple plutôt que de prendre les choses avec arrogance, et ici il voulait juste d'une partie sympa avec un Eben probablement beaucoup plus docile quand il était victorieux.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
 

MODOK ♆ mercredi vers 16h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Retour vers son coeur.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE D'ARCADES-
Sauter vers: