Just a little change small to say the least (lundi 9 - 09h57)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 249
AVATAR : imaan hammam
ÂGE : 20
LOCALISATION : london, uk.
MÉTIER : femme de ménage.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 22500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Just a little change small to say the least (lundi 9 - 09h57)   Lun 9 Juil - 20:22

Après un bon petit-déjeuner bien copieux, je déambule sans réel but sur le bateau. Il fait chaud et je sais que la piscine sera le lieu de prédilection de la plupart des candidats. Pour ma part n’étant pas fan des maillots et du manque de pudeur que génère cette activité, je préfère faire autre chose. J’atterris dans la salle de spectacle un peu par hasard, appréciant l’air conditionné de cette pièce. Je n’ai jamais pris le temps d’apprécier cette pièce à sa juste valeur. Lorsque la regarde bien, elle est très grande, on pourrait faire rentrer facilement une centaine de personnes si je ne m’abuse. J’imagine les spectacles qu’à déjà dû connaître cette scène. Des gens du cirque, un concert de rock, un spectacle d’illusionniste et peut être même une danseuse du ventre. Je suis toujours fascinée par les personnes ayant la fibre artistique, chose que je n’ai pas, malheureusement. Il suffit de voir les dessins horribles que je rends à Estelle, je ne sais jouer d’aucun instrument, je ne sais pas réellement danser et encore moins jongler. On m’a déjà dit que je chantais plutôt bien, mais pas non plus de quoi soulever les foules. Je suis donc toujours admirative face aux talents des gens. Je balaye la salle du regard et je remarque une console un peu plus haut où se trouve des boutons divers et variés. Face à cette console, j’essaye quelques boutons pour voir à quoi cela correspond. J’actionne le bouton des spots qui éclairent la scène un peu intensément, il y a même une lumière qui tourne dans les sièges qui servent au public, mais je reteins ce bouton. J’active une lumière un peu bleuâtre Je constate qu’il y a une genre de tablette fixé sur le côté où plusieurs titres sont indiqués. Ne connaissant pas trop les musiques proposées, j’appuie sur une au hasard. Le son sort alors des haut-parleurs qui se trouvent un peu partout dans la pièce diffuse un son horrible à m’en crever les tympans. Je ne sais pas comment s’appelle ce type de musique, mais l’homme ne chante pas, il beugle comme un vrai malade comme s’il était en train de se faire agresser. Je tire une grimace avant d’appuyer sur un autre titre. Dès les premières notes, je suis submergée par tout un tas de sentiment. Cette musique est jolie, incroyablement douce et me procure tout un tas d’émotion. Je descends de nouveau pour me retrouver sur la scène où je me laisse porter par le rythme de la musique, fermant les yeux pour mieux l’apprécier. Je tournoie d’un bout à l’autre de la scène, mais en ouvrant les yeux, je remarque que quelqu’un se tient debout, face à la scène. Je mets ma main au-dessus de mes yeux pour ne pas être gênée par la lumière. La personne avance jusqu’à la scène afin d’y monter et je remarque enfin qu’il s’agit de @Alvaro. Je souris, toujours très à l’aise en sa présence et je lui tends la main. « Tu danses avec moi ? Je veux faire comme dans ce film où le monstre danse avec la jolie fille, je l’ai vu il y a quelques jours dans la salle de cinéma avec @Bambi. » Je ne sais plus le titre, quelques choses comme la jolie et la bête ou truc dans ce style. En tout cas, à la fin le monstre devient un prince et tout est bien qui fini bien. J’ai adoré ce film du début jusqu’à la fin. J’ajoute pour Alvaro : « Ne te vexes pas, je ne te compare pas du tout au monstre du film. D'ailleurs tu peux être la jolie fille et moi le monstre » Il ne faudrait pas qu’il prenne la mouche et puis, finalement le monstre n'en est pas un.

MUSIQUE

_________________
Les pentes de ses hanches étaient comme celles de la dune la plus aimée du vent de sable qui a mis un siècle à la construire de sa caresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Just a little change small to say the least (lundi 9 - 09h57)   Mar 10 Juil - 15:13

Ce matin a sonné le premier réveil à huit heures pour les candidats, la restriction de la semaine étant entrée en rigueur hier soir. Alvaro ça le change pas tellement de ses habitudes, dans la vie de tous les jours on le voit jamais se lever après sept heures donc il pense pas avoir de mal à s'habituer à ce nouveau rythme qu'Estelle a jugé bon de leur imposer. Le fait de fonctionner à heures fixes cette semaine est quand même un poil contraignant, surtout pour l'heure du coucher. Le cubain il a tendance à dépasser minuit en temps normal et même si ça ne change pas grand-chose, faut avouer que c'est pas super agréable de devoir se soumettre aux exigences d'un docteur qui jusqu'ici les a plus enquiquiné qu'autre chose. Il a pas été sensible au blabla qu'elle leur a sorti ces deux dernières semaines, d'abord sur les méfaits de la consommation d'alcool, puis samedi sur l'impact du sommeil sur leur santé. Son but c'est apparemment de les sensibiliser mais lui à partir du moment où ça le restreint dans sa liberté il fait la sourde oreille. Alvaro il joue pas les rebelles parce qu'il sait pas ce qui leur pend au nez s'ils respectent pas la restriction de la semaine, mais sur le principe on peut pas dire qu'il adhère. Il attend de voir aussi si ce nouveau rythme va lui réussir ou non, il a pas l'habitude de dormir autant et surtout pas sur demande comme ça, donc ça peut s'avérer très positif pour lui comme tout le contraire. Il en tirera le bilan dans quelques jours. Le cubain finit son petit-déjeuner tranquillement, en solo. Après quoi il se cherche un peu une occupation pour la matinée, se laissant encore une heure ou deux avant de passer aux choses sérieuses comme il le fait chaque jour. Il sait qu'on lui reproche de se prendre trop au sérieux, mais faut pas croire non plus qu'il a que le jeu en tête à peine levé, il a besoin d'un peu de temps pour être opérationnel lui aussi, ça reste un humain. Il s'y mettra tout à l'heure, c'est pas comme s'il était à une heure près, vu l'avance qu'il doit déjà avoir sur certains de ses camarades. Alvaro emprunte les ascenseurs jusqu'au pont F, et très franchement il a appuyé sur le bouton un peu au hasard. Il saurait même plus dire avec certitude ce qu'on trouve sur ce pont-là, soit c'est le pont des spectacles, soit c'est celui de la culture. Il pense avoir une chance sur deux, et à vrai dire la musique qu'il entend quand il sort de l'ascenseur le conforte plutôt dans sa première idée. Il suit celle-ci, et arrive devant la porte de la salle de spectacle. Il passe une tête, et voit que @leela est sur la scène et qu'elle danse sur la fameuse musique. Alvaro pourrait rebrousser chemin, mais il a bien envie de l'admirer parce qu'il ne l'avait jusqu'ici jamais vue lâcher prise comme ça. Elle semble se laisser transporter sans réfléchir, et il envie presque son insouciance sur le moment. Il s'approche de la scène pour la regarder, et elle met une bonne minute pour remarquer sa présence. Alvaro décide de la rejoindre sur la scène, un sourire au coin des lèvres, et maintenant qu'il n'est plus en pleine lumière elle doit pouvoir l'identifier. « C'est quoi comme musique ? » il lui demande alors, ça lui dit quelque chose mais il est incapable de mettre un nom sur cette voix masculine qu'il entend. Il a beau habiter en Angleterre depuis quelques années il n'est toujours pas calé sur les artistes anglophones et possiblement britanniques, comme ce gars-là. Sans vraiment qu'il s'y attende, Leela lui tend une main et l'invite à danser. Le cubain est un peu troublé sur l'instant, il y a bien longtemps qu'il n'a pas dansé avec une fille. « Je ne suis pas très bon danseur, mais oui, d'accord. » il laisse finalement entendre en saisissant la main tendue de sa camarade. Elle lui parle d'un film qu'elle a vu il y a quelques jours avec Bambi, elle ne se souvient visiblement pas du nom mais parle d'un monstre dansant avec une jolie fille. « La Belle et la Bête non ? C'est le seul truc auquel ça me fait penser. » Alvaro il est pas du tout un spécialiste de ce genre de films, mais il connait celui-là, et pour cause  « Ma sœur adorait le film original. C'est un Disney, je crois, et je me souviens qu'elle l'a beaucoup regardé à une époque. » il se justifie alors. Il sait pas trop pourquoi il parle de ça, sa soeur il l'évoque pas des masses parce qu'elle est partie bien avant lui de Cuba, dans des conditions qu'il s'explique toujours pas aujourd'hui. Leela lui dit de ne pas se vexer, y'a aucune comparaison entre le monstre et lui d'après elle. « T'en fais pas. Mais je te laisse être la jolie fille, t'es bien plus crédible dans ce rôle-là que moi. » qu'il ajoute en la gratifiant d'un clin d’œil. C'est assurément un rôle taillé pour Leela, mais il va éviter de dire qu'il la trouve jolie parce que la dernière fois qu'il a laissé entendre ce genre de choses on l'a affiché dans une rubrique en plein prime. Alvaro fait face à sa partenaire de danse, sa main gauche tenant celle de Leela et sa main droite positionnée au niveau de la hanche de celle-ci. Il fait les premiers pas et guide sa camarade comme il peut, avec une certaine maladresse car la danse n'est pas tellement son fort. Alvaro n'est pas hyper confiant dans ses mouvements, mais il tente de ne pas le montrer. « Alors mes "beaux yeux bleus" te manquent toujours le matin au réveil ? » il lui demande alors pour détourner son attention du fait que ses premiers pas sont laborieux. Il va sûrement gagner en confiance petit à petit, il n'y a rien qui puisse vraiment lui résister. S'il aborde le sujet c'est pas anodin non plus, deux semaines sont passées depuis la fin de leur collocation, et le fait qu'elle ait été la première avec qui il a partagé une cabine a forcément compté, pour lui. Il sait que pour elle aussi, il reprend d'ailleurs ce qu'elle lui a confié pendant la soirée jazz.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 249
AVATAR : imaan hammam
ÂGE : 20
LOCALISATION : london, uk.
MÉTIER : femme de ménage.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 22500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Just a little change small to say the least (lundi 9 - 09h57)   Sam 14 Juil - 1:36

Lorsque la musique s’enclenche, j’oublie tout ce qui peut bien se passer autour de moi. Les caméras ne sont plus là, les autres candidats non plus. Non, je suis seule sur scène et je me laisser porter par la musique. Je ne suis pas une experte de la danse, loin de là. Je tourne sur moi-même, je m’étire de tous mon long d’un côté et de l’autre mimant des gestes de danseuses classiques que j’ai dû voir dans certaines vidéos. En soi, c’est exaltant de se lâcher complètement sans penser à rien. C’est quand @Alvaro grimpe sur scène que je sors totalement de ma rêverie et que je me souviens où je suis. Dans une émission regardée par des millions de téléspectateurs à travers le monde, rien que ça. Je souris malgré tout, gardant une humeur plus que positive certainement pour le reste de la journée. Il ne me faut généralement pas grande chose pour être remplie de joie et ce petit moment de défouloir en est la cause aujourd’hui. Mon tout premier partenaire de cabine me demande de quelle musique il s’agit. Je réfléchis un instant, mais je suis sûre et certaine de ne pas avoir la réponse. Je hausse les épaules. « Je ne sais pas, j’ai juste appuyé sur un titre et cette magnifique voix est venue enchanter mes oreilles. » Je suis totalement sous le charme de ce chanteur même si je ne le connais pas, sa musique communique des choses qui font vibrer chaque parcelle de mon esprit. Et sans prendre le temps de réfléchir, je tends ma main vers Alvaro pour l’inviter à danser. Je pense que si on m’avait dit en début d’aventure, que je ferais une telle chose, je ne l’aurais jamais cru. Pourtant, j’ai tout de suite eu confiance dès les premiers instants où on a discuté ensemble. C’est pour cette simple raison que je sais que je peux lui demander de danser avec moi sans qu’il n’y ait de gêne ou d’arrière-pensée dérangeante. A cet instant précis, ce n’est plus la confiance habituelle qui se dégage du brun, il avoue lui-même ne pas être un très bon danseur. Mon sourire s’étend bien plus après ses paroles. « Ne t’inquiète pas, je ne suis pas une grande spécialiste non plus. » Faut dire que mon niveau de danse est basé sur les différentes vidéos que j’ai pu voir à l’extérieur, mais également la salle de cinéma. C’est même pour ça que je lui propose de m’accompagner, afin de reproduire la scène d’un film vu récemment en compagnie de Bambi dont je n’arrive plus à remettre un nom dessus. Alvaro retrouve le nom en moins de deux, mon visage s’illumine lorsque je reconnais enfin le titre. « Oui, c’est ça. La belle et la bête. » Il m’explique que sa sœur a adorait le film original et qu’elle le regardait très souvent. « C’est une si jolie histoire d’amour avec une très belle morale. Toujours regarder au-delà des apparences. » C’est une belle leçon de vie qui est bonne à prendre pour chacun d’entre nous. « Elle est mariée ta sœur ? » C’est une question un peu personnelle et encore sous le coup de l’émotion dû au film, je ne me rends pas compte que je me montre intrusive. J’ai simplement envie de croire qu’à force de regarder ce film, sa sœur a peut-être connu elle-même une jolie histoire d’amour. Alvaro me laisse avoir le rôle de Belle, prétextant que je suis bien plus crédible que lui dans ce rôle-là. Mes joues s’empourprent légèrement, tandis qu’on se place l’un en face de l’autre et que je laisse Alvaro mener la danse, ne sachant pas réellement comment on danse de cette manière à deux. « Tu seras beaucoup mieux dans le rôle du prince de toute façon. » que je glisse, gardant malgré tout ma concentration sur la position à adopter. Nos gestes sont maladroits, mais on trouve petit à petit notre rythme. Alvaro me demande alors si ses beaux yeux bleus me manquent toujours, reprenant mes paroles prononcées lors d’une soirée organisée la semaine passée. Je souris, plongeant mon regard dans ses fameux yeux qui sont d’un bleu océan, on finirait par ce noyer dedans. « Bien sûr que c’est toujours le cas. » que je réponds avant d’ajouter « C’est un peu comme le premier amour, ça ne s’oublie pas. » Je suis mal placée pour parler de ça ou pour savoir s'il s'agit d'une bonne comparaison, n’ayant jamais été dans ce cas précis, je ne sais pas réellement ce qu’on ressent par amour pour une personne qui n’est pas de notre famille. Ce que je sais par contre, c’est que malgré les bons moments que j’ai passé pendant mes autres colocations avec Nora et Bambi, c’est la compagnie d’Alvaro qui m’a le plus marqué et qui me manque au moment du coucher le soir.

_________________
Les pentes de ses hanches étaient comme celles de la dune la plus aimée du vent de sable qui a mis un siècle à la construire de sa caresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Just a little change small to say the least (lundi 9 - 09h57)   Jeu 19 Juil - 1:17

Alvaro passe la porte de la salle de spectacle comme il aurait tout aussi bien pu en pousser une autre, à vrai dire. C'est surtout la curiosité qui l'amène là puisqu'il a voulu savoir d'où provenait cette musique entendue dès sa sortie de l'ascenseur. Mais au départ quand il se rend sur le pont F il n'a pas de destination précise en tête, juste l'envie de bouger un peu sur ce grand bateau parce que rester à ne rien faire, ce n'est pas du tout son délire au cubain. Il y a beaucoup de choses à voir ici, en trois semaines on peut en faire le tour mais il restera toujours des lieux sur lesquels on ne se sera pas beaucoup attardé par rapport à d'autres. Alvaro c'est plus un habitué du casino et des bars - étonnant, n'est-ce pas - que de la salle de jeux ou du spa. Alors le matin il apprécie de partir à la découverte des endroits où il se rend un peu moins naturellement, pour pouvoir au moins dire qu'il sort de sa zone de confort et ne boude aucun recoin de ce bateau. Il capte pas l'intérêt de voir sans cesse les mêmes choses alors qu'ils ont l'embarras du choix ici. Du coup même s'il est pas le plus à l'aise sur le pont des spectacles parce que la musique c'est à petite dose chez lui et le bruit il s'en passe bien aussi, bah il s'y rend quand même pour ne serait-ce que voir ce qu'il s'y passe. Le danger en excluant des zones de ce bateau ce serait de rater des trucs importants qui s'y dérouleraient, or Alvaro il tient à rester relativement bien informé quant à ce qu'il se passe ici, il veut pas se retrouver en manque d'infos à la fin de la semaine voyez. En entrant dans la salle de spectacle il repère sa toute première partenaire de cabine sur la scène, qui danse sur cette fameuse musique qui l'a mené jusqu'ici. Celle-ci l'a conduit jusqu'à Leela du coup, et il sait pas, c'est peut-être un signe que lui envoie le destin. Peut-être que Leela était censée avoir un spectateur aujourd'hui, et qu'ils étaient destinés à se retrouver ici, tous les deux. Il savait même pas que Leela dansait, elle semble plus improviser que réaliser une chorégraphie vraiment réfléchie mais ça reste agréable à voir. D'ailleurs il se sent limite con de l'interrompre pour lui demander de quelle musique il s'agit. Leela n'est pas capable de lui répondre, elle dit avoir appuyé sur un titre sans trop savoir pourquoi et avoir été subjuguée par la voix du type. Alvaro le seul truc qu'il peut dire lui c'est que c'est une voix masculine qu'il entend sur le moment, la référence il ne l'a pas non plus. « Trop mielleux pour moi. » il se permet de commenter en haussant brièvement les épaules. Il comprend les paroles alors il peut dire que c'est le genre de chanson d'amour dont il ne raffole pas grandement, mais ça l'étonne pas que Leela aime de son côté, elle a cette candeur que lui n'a plus depuis longtemps. Il est un peu surpris lorsque sa camarade l'invite à danser là-dessus, cette invitation ébranle d'ailleurs quelque peu la confiance que le cubain a en lui car la danse il ne maitrise pas franchement, il n'a pas d'aisance particulière pour ça. Et puis une danse à deux, sur une chanson comme celle-ci, il voit venir le slow d'ici. Il se laisse quand même convaincre parce qu'il ne pense pas que Leela se moquera de lui s'il fait n'importe quoi sur cette scène, elle dit ne pas être une experte non plus mais ce doit être pour le rassurer ça. « Enfin de ce que j'ai vu tu te débrouilles plutôt bien toi. » Leela il vient de la voir danser, et il l'a trouvée assez à l'aise. Lui faudra pas s'étonner s'il donne l'impression d'avoir un manche à balais dans le derrière, en comparaison. « Je t'ai trouvée très gracieuse. » il ajoute avec sérieux, puis saisit sa main tandis que Leela lui annonce vouloir reproduire la scène d'un film qu'elle a récemment vu avec Bambi, et beaucoup aimé. Le monstre et la jolie fille, Alvaro ça lui rappelle la Belle et la Bête. Et il a vu juste, c'est bien de ce film-là dont parle Leela. Elle dit être sensible à la morale du film en question, qui est aussi d'après elle une jolie histoire d'amour. « Tu attaches pas beaucoup d'importance au physique toi alors. T'es plutôt sensible à la beauté intérieure, si je comprends bien. » il laisse entendre tout en accrochant le regard de sa camarade. Venant de Leela c'est pas du tout surprenant, c'est la fille la moins superficielle que l'on puisse trouver sur ce bateau, clairement. Alvaro il mentionne sa sœur parce que celle-ci adorait le film original, le Disney, qu'elle regardait beaucoup à une époque. Leela le prend un peu de court avec sa question. « J'en sais rien, peut-être. » Il saurait même pas dire où elle se trouve aujourd'hui, alors si elle est mariée.. La seule chose dont il soit sûr c'est qu'elle ne vit plus à Cuba. Car il reste en contact avec sa famille là-bas, et on lui aurait dit si elle avait été de retour au pays. La vérité c'est qu'il n'a aucune idée de l'endroit où elle peut être, ni même si elle va bien. Alvaro il préfère rester évasif là-dessus, et garder certaines choses pour lui. Ça le travaille depuis un moment et il s'accroche encore au fait de connaitre la vérité un jour. « Je retrouve un peu d'elle en toi. » il glisse à sa camarade dans un sourire, tout en effectuant les premiers pas de danse quelque peu maladroits sur la scène. Leela lui rappelle sa sœur parfois, et c'est sûrement pas pour rien qu'elles aiment le même genre de films toutes les deux. Alvaro laisse sa camarade tenir le rôle de la jolie fille, elle est bien plus crédible sur lui pour ça, y'a pas photo. Elle lui fait savoir que prince est également un rôle taillé pour lui, lui arrachant un sourire. « Pas un prince charmant en tout cas, parce que je doute d'avoir les qualités requises pour ce rôle-là. » Alvaro il est tout de même conscient de pas être l'homme dont les filles pourraient rêver. Il y a des qualités indispensables qu'il n'a pas pour endosser un tel rôle, il est même pas certain de pouvoir être considéré comme un gentleman, comme il l'a pourtant déjà entendu ici. Alvaro il en profite pour revenir sur ce que Leela lui a confié lors de la soirée à thème, à propos de ses beaux yeux qui lui manquent depuis qu'ils ne cohabitent plus dans la même cabine. C'est toujours le cas apparemment, et elle ajoute qu'à l'image du premier amour ça ne s'oublie pas. « Je ne pensais pas que mes yeux étaient mémorables à ce point. » il relève, amusé par la comparaison faite par Leela. Le premier amour c'est quand même quelque chose, ça marque à vie. C'est là où l'on découvre les premiers émois d'une relation amoureuse, où l'on aime pour la première fois, où l'on souffre aussi parfois. Certaines personnes ne se remettent jamais totalement de leur premier amour, comme un deuil impossible à faire. « Tu verras, quand tu connaitras ton premier amour, mes yeux tu les oublieras. Et moi avec. » Alvaro il doute pas de ce qu'il dit. Il a pas besoin de demander à Leela si elle sait de quoi elle parle, parce qu'il croit savoir qu'elle n'a encore jamais eu d'expérience amoureuse. « J'avais très exactement ton âge quand j'ai connu la mère de mon fils. » il lui confie alors, tandis que leurs regards se croisent. Alvaro guide toujours sa partenaire de danse au rythme de la musique, il sent qu'il gagne peu à peu en aisance, ce n'est pas encore ça mais il est déjà moins crispé qu'au début. « C'était mon premier amour, avec la passion et tout ce qui va avec. Cette histoire est la plus sérieuse que j'ai eue à ce jour, elle a duré sept ans. Le plus dur c'est quand ça se termine, car c'est plus qu'une page qui se tourne, c'est un bouquin qui se ferme et un nouveau qu'il faut écrire. » Il dirait pas qu'il en a souffert, parce que les sentiments n'étaient plus vraiment là quand il a pris la décision de partir. Mais il peut pas oublier toutes ces années passées auprès de Gabriella, cet amour qui fut si fort à l'époque, cet enfant qu'ils ont eu ensemble. C'était une belle histoire, malgré le fait qu'il pense aujourd'hui n'avoir jamais vraiment été compatible avec cette fille-là. Ils n'avaient pas les mêmes projets, pas les mêmes ambitions et ont fini par se déchirer comme c'était sûrement écrit depuis le départ. Mais il pourra pas nier que c'est la seule fille qu'il ait jamais aimée, en plus de trente ans d'existence, et il sait pas s'il y en aura un jour une autre à qui il ouvrira son cœur.

Citation :
pardon pour le retard. potéée

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
 

Just a little change small to say the least (lundi 9 - 09h57)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Obama;Change is coming to america
» échange crf 250 2010 contre une crf450
» On ne change jamais les bonnes habitudes... [open]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE SPECTACLE / DANSE-
Sauter vers: