she's a lady, mardi 09h33 (sem. 3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 24
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: she's a lady, mardi 09h33 (sem. 3)   Mar 10 Juil - 14:56



Encore un peu abrupt, le réveil à 8h. Tu te demandes si le docteur suit elle aussi le rythme qu'elle vous impose. Tu mets un petit moment à émerger, fixant vaguement l'océan depuis la fenêtre de la cabine. Tu l'aimais cette vue, tu avais voulue le retrouver dès ton premier matin dans la cabine E1. Vrai que tu pouvais voir l'eau de partout sur les ponts supérieur, mais ici c'était le mieux puisque t'étais pépère dans ton pieu, t'avais juste à tendre un peu le cou. T'avais aucune idée d'où était passée Jun par contre, peut-être déjà en haut pour le petit déjeuner. Tu te motivais à bouger tes fesses d'entre tes draps, il était temps. Tu ne savais pas si vous étiez vraiment surveillé sur ce point, si vous ne sortiez pas du lit immédiatement en entendant l'alarme, peut-être que vous seriez sanctionnez, et si tu étais curieux de savoir ce que pouvez vous réserver Estelle en terme de punition, tu préférais le découvrir suite à l'infraction d'un autre. Tu n'avais jamais été bon élève, pas très attentif à l'école, plutôt indiscipliné et casse-cou, mais ici tu cherchais davantage à te faire bien voir, ça te semblait être plus payant que d’enfreindre les règles. Tu t'adaptais. Peut-être que tu avais tort et que tu te prendrais le revers de ta façon d'appréhender le jeu en pleine poire, mais tu étais aussi là pour te tester. Enfin, il ne s'agissait jamais que de quelques minutes de plus au lit, tu ne t'attendais quand même pas à voir débarquer une équipe des forces spéciales pour te sortir du confort de ton matelas. Tu suivais Chaim qui comptait surement se sustenter. Il avait déjà l'air plus frais que toi, peut-être avait-il eu le temps de passer par le salle de bain. Tu restais en sa compagnie, vous vous installiez à la salle à manger extérieur pour avaler votre petit déjeuner, tu avais bien besoin de l'air frais pour te réveiller et te donner faim. Coup de fouet du café, fraîcheur du jus d'orange, crousty des céréales. Tu es un autre homme quand vous reprenez la direction de votre pont de luxe. Tu n'es pas encore passé par la case salle de bain ce matin. Tu y entre tout naturellement puisque la porte n'est pas verrouillée. « ...Et c'est à ce moment-là que j'ai compris pourquoi elle m'avait demandé de venir déguisé en centaure ; parce que tu vois... » Tu t'arrêtes parce que c'était Jun, et pas Silvan par exemple, dans la salle de bain, et tu veux pas la déranger ou quoi. Chaim et toi êtes peut-être sur le point de débarquer dans sa zone de confort, d'empiéter sur son intimité -enfin avec toutes les caméras déjà... « Pardon, Jun. On veut pas te déranger, si t'as besoin de la salle de bain, on repassera plus tard. » Le temps qu'elle termine et pense bien à enlever ses cheveux qui pourraient traîner dans la douche -elle avait été assez consciencieuse à ce propos jusqu'à présent. Après elle était peut-être même pas occupée à faire un truc de fille que les garçons comprennent pas ou devraient pas voir parce que ça casse tout le charme, mais voilà, tu voulais pas l'emmerder, qu'elle ait son petit espace tranquille. Tu faisais un signe discret à Chaim pour lui dire de peut-être se retourner, genre que c'était pas le moment. Si elle avait pas eu l'occasion d'avoir la salle de bain pour elle toute seule, tu voulais pas que vous veniez gâcher ça.

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: she's a lady, mardi 09h33 (sem. 3)   Mar 10 Juil - 22:15

On peut s’attendre à ce que je fasse un effort titanesque pour respecter les règles imposées par notre médecin à bord. La vilaine Estelle qui a décidé de tous nous embêter avec des suggestions stupides. Qu’elle décide de nous interdire de boire de l’alcool, pourquoi pas, ça peut donner une mauvaise image et encourager les jeunes générations à se tourner vers la bouteille pour avoir l’air cool alors que l’effet est inverse. Mais notre sommeil, s’attaquer à la seule chose que nous maitrisons réellement sur ce bateau, il n’y a pas pire décision de la part de la dame qui a frappé un grand coup et qui risque de faire face à un élan de rébellion. J’ai déjà montré le mauvais exemple, le soir du prime, en m’isolant avec Eben pour porter un dernier toast à notre poto Milan. Vais-je être puni pour une telle chose ? Je l’ignore et je m’en fiche complètement, je n’ai pas peur d’être sanctionné, cela fait parti du jeu. Pire encore que d’être confiné dans ma cabine à partir de vingt-trois heures, être obligé de me lever neuf heures plus tard, pour huit heures. J’ai déjà énormément de mal à trouver le sommeil, la faute à des habitudes plus tardives que vingt-trois heures, alors imaginez mon état lorsque le réveille sonne et que je dois prétendre péter le feu alors qu’au fond de moi, à l’intérieur… Je suis en train d’agoniser et de pleurer ma maman. Ce matin est encore pire que le précédent, j’ai les yeux complètement collés, la gueule enfarinée, j’enchaine les bâillements les uns derrière les autres et je dois ma sortie du lit à un @Silvan fraternel qui a surement eu pitié de ma pauvre situation. A présent je suis bel et bien réveillé, en effet, mais pas vraiment là pour autant. Un peu comme si mon âme s’était éloignée de mon corps, qu’il ne s’agissait que d’une enveloppe corporelle désertée. Contre tout ceci, rien de tel qu’un entrainement sportif improvisé, quelques gestes à répéter jusqu’à ce que l’énergie revienne. Une manière de siphonner un réservoir presque vide pour que tout son contenu puisse circuler à nouveau et offrir un ultime coup d’éclat avant l’aridité. Une centaine de pompes, des abdominaux enchainés les uns derrière les autres. Je sors progressivement de mon coma et marque un bref crochet par la salle de bain histoire de me laver les dents, plus pour m’assurer de ne pas refouler du saladier lorsque je croiserais mes autres camarades pour le petit-dej qu’autre chose. C’est @Ugo que je retrouve sur le chemin et que j’embrasse sur la joue, réflexe fraternel, avant de prendre le petit-déjeuner à ses côtés. Du fromage blanc, quelques céréales, un fruit, un café et un jus d’orange pour apporter le carburant nécessaire. Nous voilà partis pour rejoindre la salle de bain, prochaine étape à notre programme de la matinée. Ugo me raconte ses aventures et je bois ses paroles, fasciné, à fond même si très frustré par l’interruption brutale de son anecdote. @Jun est là, dans la salle de bain, et j’suis pas sûr d’avoir envie de me frotter à la mafia asiatique, si vous voyez ce que je veux dire. « On va attendre de l’autre côté, que tu aies terminé, fais nous signe quand on peut rentrer ! » Je tire mon pote par le bras et referme la porte. Quelques secondes passent et j’ose enfin lui susurrer à l’oreille, taquin. « Cette fille me fait peur depuis le premier prime, j’suis sûr qu’elle serait capable d’assassiner quelqu’un par la simple puissance de son regard. » Une petite pause et, soudainement. « Elle aimait les centaures, alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 448
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE:
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: she's a lady, mardi 09h33 (sem. 3)   Ven 13 Juil - 1:53

Ugo est toujours dans un coma profond lorsque je me réveille, le visage chatouillé par les rayons d'un soleil déjà bien levé. Comme d'habitude. Je respire un instant avec sérénité avant de rouler hors de mes draps et de me glisser sans un bruit hors de la cabine. Le couloir est silencieux, comme le reste du bateau et j'en profite pour aller manger une viennoiserie près de la piscine. En solitaire, mais c'est pas grave, ça reste agréable. Je resserre mes genoux contre ma poitrine pour me protéger de la brise matinale encore fraîche malgré le soleil brûlant d'Amérique centrale, en mâchonnant des morceaux de pain au chocolat et je profite de l'atmosphère paisible qui se dissipera dès lors qu'ils seront tous réveillés. En réalité, d'ici là, j'en aurai sûrement marre d'être seule et je partirai en quête de compagnie pour passer le temps. Bref, au bout d'un moment, je frotte mes mains l'une contre l'autre pour les nettoyer vaguement de miettes et je me relève souplement pour réintégrer les couleurs intérieurs. En retrouvant le plancher du pont D, j'aligne les pas jusqu'à ma cabine désormais vide (l'heure officielle du levé est dépassée, apparemment) pour attraper mes affaires de toilette et j'envahis la salle de bain qu'on se partage à quatre. Moi et trois garçons. ça me gêne toujours un peu mais moins. Globalement, les gens sont plutôt respectueux, ici, alors en guise de bonne volonté, je m'efforce d'y mettre du mien et de faire preuve de bonne volonté. Néanmoins, je ne m'attarde jamais, j'expédie les douches, aujourd'hui y compris, et c'est dès que je suis habillée que je me permets de me détendre complètement. Plantée face au miroir, je lorgne davantage l'océan qui s'étend à perte de vue derrière les murs vitrés que mon reflet, insignifiant en comparaison. Je me perds souvent dans la contemplation de l'horizon, depuis que j'ai intégré une cabine du pont D et la salle de bain qui va avec. Je n'en avais jamais vu une pareille à part dans les films ou sur internet. J'ai toujours un peu du mal à y croire. Du bruit me tire de ma rêverie, tandis que je suis en train de me brosser les dents et dans le miroir, je capte aussitôt Chaim et Ugo qui viennent d'entrer et affichent aussitôt un air gêné. Ou plutôt, tranquille pour Ugo et gêné pour Chaim, que j'observe un court instant sans me retourner. Je me contente de les écouter puis de les voir retourner de l'autre côté de la porte. Pourtant, je m'élance derrière eux silencieusement et j'ai la main sur la poignée, désireuse de leur dire de rester. Leurs voix résonnent toujours comme un écho, à peine audible, perceptible seulement parce que je me fige et que j'ai une bonne ouïe. Je ne capte pas tout, seulement quelques mots soufflés plus forts les uns que les autres mais malgré tout, mes doigts se desserrent sur la poignée en métal, tandis que mon regard s'échoue sur le sol. L'espace d'un instant, je me sens découragée, comme vidée de toute énergie, et j'ai envie de fermer la porte et m'enfermer dans cette pièce pour toujours pour m'asseoir face à l'océan et y rester. Chaim... Je lui ai jamais parlé, jamais vraiment en tout cas. C'est ça qu'il pense de moi ? C'est comme ça qu'il me voit ? Comme une psychopathe ? Mes lèvres se serrent et sur la pointe des pieds, je rejoins l'évier pour terminer de me brosser les dents. Je reste une seconde le regard rivé sur mon reflet, avant de m'asperger le visage d'eau froide et de secouer la tête en respirant profondément. « 廚房就在它的頭上 » je me mets à parler fort et toute seule, en racontant n'importe quoi. C'est pas comme s'ils allaient piger quoi que ce soit de toute façon. Et puis si je lui fais peur, autant y aller jusqu'au bout. Rien que l'idée me redonne un peu le sourire, m'enivre même en quelques millièmes de seconde à peine et déjà, j'ai envie d'éclater de rire avec hystérie, survoltée par une blague qui ne fera rire que moi. « 我再說一遍:廚房在它的頭上,它正在旋轉!» j'ajoute en parlant plus fort encore, tout en rangeant mes affaires. Voilà, en plus de tuer avec les yeux, je suis en plus une maboule qui hurle des phrases en mandarin sans raison. Je laisse passer quelques instants, avant de m'installer sur le rebord d'une baignoire. « Vous pouvez venir » je lance, avant de lever les bras pour commencer à brosser mes longs cheveux noirs. Je ne les regarde même pas tandis qu'ils entrent, pas besoin. Tout est normal. Tout va bien. Finalement, je lève un regard innocent dans leur direction. « Bien dormi ? » je roucoule avec bonne humeur. Sûrement que oui, mais pas assez. Je suis toujours dans les premières réveillées alors la règle de 8h du matin, elle doit en faire râler quelques uns, dont mon colocataire, ça je le sais. « C'est quoi un centaure ? » je demande alors joyeusement, l'air de rien. C'est bien de ça qu'ils parlaient, derrière la porte, pas vrai ?

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 24
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: she's a lady, mardi 09h33 (sem. 3)   Mer 18 Juil - 23:04

Avec Chaim vous déboulez dans la salle de bain, en même temps y avait pas d'indication que ça pouvait être occupé. Comme vous tombez sur Jun, que c'est la seule fille qui dort au pont D cette semaine, et que tu te dis qu'une présence trop importante de testostérone dans la pièce pourrait la déranger, tu t'excuse, Chaim lui indique que vous allez attendre qu'elle ait terminé derrière la porte, et vos reflet disparaissent bien vite du miroir. Elle a pas eu le temps de réagir, juste de capter vos regards alors qu'elle se brossait les dents, mais c'est surement mieux de la laisser finir avant de venir remplir la salle de bain de vos grosses voix et vos conversations débiles si elle voulait savourer son petit moment de calme. Comme il referme la porte, Chaim t'avoue tout bas que Jun lui fait peur depuis votre arrivée, il est même certain qu'elle pourrait tuer d'un simple regard. « Dans ce cas tu devrais plutôt essayer de te la mettre dans la poche, c'est un super pouvoir qui peut servir. » Beaucoup de monde saurait quoi faire d'une alliée aux yeux aussi puissant, dans la vraie vie surtout, pas forcément ici. Toi, elle t'avait jamais effrayé, t'avais noté la profondeur de son regard, mais rien de létal n'y transparaissait. « Moi je l'aime bien, faut juste oser lui parler. Elle mord pas. Enfin, moi elle m'a jamais mordu, je peux pas parler pour les autres. » Et tu pouvais rien assurer au pauvre Chaim, qui aurait du soucis à se faire si Jun apprenait qu'elle le fait flipper, vue sa réaction aux commentaires du duo de choc maintenant dissolu que formaient Eben et Milan. Tu marques une petite pause et affiche un sourire amusé. « Mais remarque, peut-être que c'est ce qui est arrivé à Neville. Il l'a saoulée à force de se traîner la semaine dernière comme ils étaient menottés, alors elle l'a Tu fais pointe tes yeux avec deux doigts puis pointe ceux de Chaim Et *couic* a pu Neville. » Explication de sa disparition que tu trouvais finalement plus que plausible, vu le boulet qu'avait l'air d'être ce type. Du coup la représentation qu'en avait fait Beth lors de l'atelier d'art thérapie prenait aussi tout son sens... Hm. Vous étiez peut-être sur une piste pour le secret de ton amie l'asiat' là, sans rire. Enfin, en parlant de ça, t'étais en train de raconter une bien bonne anecdote à ton poto Chaim du pont des riches -son nouveau titre officiel, oui, oui. A propos d'une nana qui t'avait demandé de venir en centaure, avec un costume fait par elle-même et tout, en espèce de papier mâché bizarre, et du tissu et des bouts de ficelle. Bref. Un bordel dont t'avais pas pu finir le récit puisque tu t'étais interrompu en entrant dans la salle de bain. C'est donc tout naturellement que ton camarade te demande de reprendre.  « Forcément, étudiante en histoire, trucs de mythologie je sais pas quoi ET cavalière depuis qu'elle était gosse... Un délire zoophile, rarement vue quelque chose d'aussi chelou en vrai. » Alors que sur internet... Tout le monde avait accès à des trucs pas très catho, et vu des choses qu'on préférerait oublier. « Enfin donc, elle me dit de venir à leur fête délire trucs de mythes et tout. Je veux conclure, tu vois, donc je viens. Mais le malaise quand je vois la taille des autres "centaures". Quatre mec du genre Eben, et un genre... Toi un peu, niveau carrure. Forcément, moi, c'était y a cinq ans, j'étais moins bien que maintenant donc déjà, je le sens pas. Et quand ça a commencé à partir en partouze là... J'ai dit non. C'était trop pour mon jeune moi encore pure et innocent. Je l'ai bloquée après. Elle fait ce qu'elle veut avec ses canassons, je suis pas de ce bord. » Voilà, voilà, la petite histoire du matin et maintenant que t'as fini ton récit épique, t'entends la voix de Jun de l'autre côté de la porte. « Ah bah je crois bien qu'elle nous maudit. » En vrai tu sais pas ce qu'elle dit, mais si ça se trouve elle s'est vraiment sentie envahie tout d'un coup, ou elle vous a entendu, et a jugé que vous méritiez un châtiment. Elle râlait sans doute juste comme ça, ça t'arrivait aussi de te parler à toi-même, en italien surtout si c'était à propos des autres. La demoiselle vous invite finalement à rentrer. « Ça va ? » Tu demandes parce que tu l'as pas encore vue éveillée jusqu'à maintenant en fait, et aussi pour savoir un peu ce qu'elle baragouinait deux secondes avant. Elle vous demande si vous avez bien dormi. « Pas assez, mais au moins ma colocataire de la semaine fait pas trop de bruit. » Comparée à Milan, en plus de retrouver le confort des cabines de luxe, tu avais retrouvé la tranquillité. Tu t'approches du lavabo pour t'humidifier le visage. T'hésite à tout raser comme tous les matins. Jun elle te surprends toujours avec des questions bizarres, et dès le matin, direct ça te fait marrer. « C'est une bestiole qui existe pas, mais dans les mythes c'est homme-cheval, donc avec une tête et des bras et un buste d'homme et en bas le corps d'un cheval. L'inverse serait perturbant. » Que tu fais remarquer maintenant que t'y penses. « Y en a pas de ces créatures dans la mythologie chinoise ? » T'y connaissais rien, mais tu croyais que c'était un peu universel les histoire d'animaux hybrides étranges.

(j'ai grave honte de vous répondre si tard, je vous présente mes excuses  :cache: )

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
 

she's a lady, mardi 09h33 (sem. 3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson
» presentation lady voldemort
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE BAIN COMMUNE-
Sauter vers: