unwritten, wed. 04 - 00:05

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: unwritten, wed. 04 - 00:05   Lun 30 Juil - 17:32

Harry Potter. Ce nom, il l’a déjà entendu quelque part. Il croit savoir qu’il s’agit d’un sorcier, ou quelque chose comme cela. Il n’est pas sûr de lui. Poppy lui confirme que c’est cela. Elle ajoute quelques précisions. Il y a différents personnages, dans Harry Potter, des apprentis sorciers venus à Poudlard pour apprendre. Elle parle de quatre maisons – c’est à ce moment que Silvan commence à être un peu perdu – et Harry serait dans celle des Gryffondor. Il hoche vaguement la tête, énonçant un furtif « d’accord, d’accord ». Il n’est pas certain qu’il s’en souviendra demain matin. Avant de reprendre la lecture de son œuvre du moment, le Petit Prince, le métis souhaite revenir sur la promesse qu’il lui a faite faire le jour de son anniversaire. Elle la tient toujours, lui dit-elle. Il lui fait confiance. Il a envie de faire confiance. Il espère qu’elle ne trahira pas sa confiance parce que le jeune homme n’accorde pas facilement sa confiance. La confiance de Silvan est difficile à gagner mais elle est facile à perdre, difficile à reconquérir par la suite. Mais il n’a pas envie de penser qu’il pourrait perdre cette confiance – même infime – qu’il accorde à la jolie blonde. D’un geste presque protecteur, il l’enlace de son bras et la serre contre lui. Il se moque de la façon dont son geste pourrait être interprété par le regard extérieur. Il sait ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Il évoque par la suite l’équipe de la jeune femme. Il a pu capter quelques bribes de conversation pendant leur concertation, lors du dernier prime. Il a pu remarquer quelques attitudes des coéquipiers de la petite blonde. Des attitudes qu’elle a notées aussi. Le métis l’intime d’être prudente. Elle lui affirme qu’elle est toujours prudente. Il lui adresse un sourire. Il espère que la jeune femme sera prudente. Le turc balaie finalement cette conversation. Il lui confie qu’il pourrait rester là une bonne partie de la nuit, dans ce salon, sur ce canapé, en compagnie de la jeune femme. Cette dernière lui affirme qu’ils sont bien là. Ces quelques mots arrachent un sourire au bellâtre. « Tu crois qu’on nous en voudra si on passe la nuit ici ? », qu’il la questionne. Il doute que Chaim se formalise et se soucie de l’absence du turc. Il ne lui en voudra pas. Mais avant de songer à passer la nuit dans le salon, le jeune homme a une lecture à reprendre. Poppy lui fait remarquer qu’il ne va pas se finir tout seul. « Allez, c’ est parti… », émet-il, en reprenant en main le livre. Elle lui dit qu’elle veut entendre la suite. « Genre tu ne connais pas la suite », pouffe-t-il. Après un éclat de rire, il reprend la lecture. Il se racle la gorge et se lance : « Le petit prince fit l’ascension d’une haute montagne. Les seules montagnes qu’il eût jamais connues étaient les trois volcans qui lui arrivaient au genou. Et il se servait du volcan éteint comme d’un tabouret. « D’une montagne haute comme celle-ci, se dit-il donc, j’apercevrai d’un coup toute la planète et tous les hommes… » Mais il n’aperçut rien que des aiguilles de roc bien aiguisées. ». Il marque une pause dans sa lecture, cherchant du regard les prunelles de la jolie blonde. Il lui adresse un sourire entendu, puis reprend. « -Bonjour, dit-il à tout hasard. – Bonjour… Bonjour… Bonjour… répondit l’écho. – Qui êtes-vous ? dit le petit prince. Qui êtes-vous … qui êtes-vous… qui êtes-vous… répondit l’écho. –Soyez mes amis, je suis seul, dit-il. – Je suis seul… Je suis seul… je suis seul… répondit l’écho. ». Il s’interrompt une nouvelle fois. « Ca te fait plaisir, au moins ? », qu’il la questionne, quittant son éthos de conteur, pour reprendre celui du mec banal qu’il est.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 555
AVATAR : Chloe Moretz
ÂGE : 20
LOCALISATION : manchester
MÉTIER : future étudiante en sociologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20353£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: unwritten, wed. 04 - 00:05   Lun 30 Juil - 23:06

Bon on va arrêter là sur le sujet Harry Potter parce que je sens que je vais le perdre sinon. De toute façon je me doute bien qu'il n'est pas vraiment le public cible. Bien qu'il doit avoir l'âge parfait pour avoir évolué en même temps que le petit Harry. Mais bon il avait sûrement d'autres centres d'intérêt, des trucs plus de garçon dans sa jeunesse. Surement trop occupé à embêter les filles par exemple. En attendant, il émet l'idée de rester ici plus longtemps, de prolonger le plaisir en quelque sorte. C'est que je suis bien dans ses bras je vais pas m'en plaidre. Je dois sûrement faire des jalouses.  Est ce que nos camarades de chambre nous en voudront si on découche une bonne partie de la nuit ? J'en doute. " Je crois qu'ils remarqueront même pas notre absence. Ariadne doit déjà dormir en plus. “ A moins qu'elle me prenne pour sa fille et qu'elle soit du genre à ne pas réussir à dormir tant que je ne suis pas rentrée car trop inquiète. Sauf que bon là je risque pas grand chose, c'est pas comme si j'allais me faire attaquer sur le chemin du retour. Donc elle doit sûrement déjà dormir oui, d'autant plus qu'elle se couche habituellement tôt. C'est une maman quoi. Allez, on peut reprendre la lecture. Je veux connaître la suite! " On sait jamais, peut être que c'est une édition spéciale et qu'elle a changé... “ Bon n'importe quoi. Il s'agit de la version originale. Donc à moins que William ne se soit amusé à trafiquer les livres de sa bibliothèque en remplaçant des pages par d'autres, la suite devrait être la même. Allez, on reprends rapidement notre sérieux. Je me reconcentre et suis toute ouïe. Je ferme les yeux pour écouter ses paroles. Et là...je sens un flot d'émotions me submerger. Des flash back me reviennent en mémoire. Si bien que sans m'en rendre compte, j'ai les larmes qui me montent aux yeux. Probablement une bonne chose qu'ils soient fermés pour l'heure. Lorsque Sil' s'arrête de nouveau, je murmure comme pour continuer. ” Quelle drôle de planète... “ La vérité, c'est que je l'ai lu, et relu, et rerelu. Tellement que je pourrais vous citer des passages entiers par coeur. Finalement Sil' me tire de mes songes et me ramène à la réalité. Une larme a roulé sur ma joue, je réouvre les yeux, ils doivent être brillants. Ah c'est malin, de quoi j'ai l'air maintenant ? Et qu'est ce qu'il va penser ? La fille qui se met à chialer alors qu'il lui lit juste un bouquin. ” Si si oui, je suis désolée...Pardon, j'étais partie...loin “ C'est sur que vu comme ça on pourrait pas croire. ” Je...C'est juste que... Ce livre a une histoire pour moi...Et...je pensais pas que ça me ferait remonter autant d'émotions... “ Il doit se dire que finalement, peut être qu'il a plus envie de passer la nuit en compagnie d'une pleurnicharde. Qui tout à coup devient émotive sans raisons apparentes. ” Mais...Enfin...c'est pas une mauvaise chose... " Malgré tout. C'est un peu comme si mon père était là avec moi.” Tu peux continuer " que je lui dis dans un sourire qui se veut rassurant.

_________________
your future is as bright as your faith


J'ai enlevé les deux « f »du verbe souffrir, maintenant je vais bien. (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: unwritten, wed. 04 - 00:05   Mar 31 Juil - 10:14

Silvan s’interroge sur leur absence dans leur cabine respective. Est-ce que celle-là sera remarquée par leurs camarades ? Est-ce que ces derniers leur en voudront de ne pas les avoir rejoint, d’avoir passé un peu (trop) de temps ensemble ? Selon Poppy, Chaim et Ariadne ne remarqueront même pas leur absence. Il hoche la tête, « c’est vrai », émet-il ensuite dans un ton évasif. La jolie blonde lui explique que sa camarade de chambrée doit déjà dormir – raison supplémentaire pour qu’elle ne remarque pas l’absence de la jeune candidate. Quant à Chaim, le métis doute que ce dernier dorme déjà à cette heure. Il ne pense pas que sa présence soit nécessaire aux côtés du jeune homme pour qu’il trouve sommeil, même si cela fait déjà la troisième semaine qu’ils partagent la même cabine. Il ne pense pas non pus que son camarade lui demandera de rendre des comptes pour cette absence. Il saura quoi répondre : il a passé un peu temps avec Poppy, dans le salon, à discuter. Il taira la présence du livre parce que c’est entre elle et lui ça. D’ailleurs, le turc décide de reprendre la lecture du fameux livre. La petite blonde aimerait savoir la suite… il émet un doute quant à la méconnaissance de la suite de l’œuvre par elle. Selon elle, cela pourrait être une édition spéciale et que la suite pourrait être changée. « Hein ? Il y a des éditions spéciales dans les livres ? Mais ça sert à quoi de faire ça ? », qu’il la questionne. Assez parlé. Silvan se concentre une nouvelle fois. Pour la première fois, un air sérieux se peint sur son visage basané. Il articule quelques mots. Il s’interrompt par moment, pour reprendre son souffle principalement. Il profite de la pause pour détailler du regard le visage de sa camarade. Il reprend sa lecture. Il s’arrête de nouveau. Est-ce que ça lui fait plaisir ? Il se souvient ce qu’elle lui avait dit pour le convaincre de lire : ça lui ferait plaisir de partager son goût pour la lecture avec lui. Il a envie de s’assurer que ça lui fait bien plaisir. Il tourne légèrement la tête pour pouvoir mieux l’observer. Il reste silencieux, la détaillant. Il essuie une larme qui perle sur sa joue à l’aide de son pouce. Elle se dit désolée. « Ce n’est pas grave », souffle-t-il. Il caresse sa joue du revers de la main. « Si on m’avait dit que je ferais pleurer une fille en lui lisant un livre… », émet-il, dans un sourire amusé. Il essaie de détendre l’atmosphère, peut-être un peu maladroitement. Un mince rictus se peint sur les lèvres du jeune homme, en écoutant les explications de sa camarade. Ce livre aurait une histoire pour elle et elle n’avait pas anticipé le flot d’émotions qu’il pourrait emporter avec lui. Il pince ses lèvres, restant silencieux. Selon elle, ce ne serait pas une mauvaise chose. Il se souvient du choix du livre de sa camarade qui sonne en écho avec cette nouvelle confidence de sa camarade. Ses pensées commencent à s’éveiller. Il dépose un baiser sur le front de sa camarade. Cette dernière l’intime de continuer. Il hoche la tête. « Quelle drôle de planète ! pensa-t-il alors. Elle est toute sèche, et toute pointue et toute salée. Et les hommes manquent d’imagination. Ils répètent ce qu’on leur dit… Chez moi j’avais une fleur : elle est parfait toujours la première… ». Il s’interrompt pour tourner la page. « Mais il arriva que le petit prince, ayant longtemps marché à travers les sables, les rocs et les neiges, découvrit enfin une route. Et les routes vont toutes chez les hommes. – Bonjour, dit-il. C’était un jardin fleuri de roses. – Bonjour, dirent les roses. Le petit prince les regarda. Elles ressemblaient toutes à sa fleur. ». Il marque une pause, son regard se pose sur le visage de sa camarade. « On continue ? », qu’il l’interroge, alors qu’au même moment, il se met à bailler. « Oh merde, je commence à avoir les yeux qui piquent », souffle-t-il, en mettant une main devant sa bouche pour cacher un nouveau bâillement.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 555
AVATAR : Chloe Moretz
ÂGE : 20
LOCALISATION : manchester
MÉTIER : future étudiante en sociologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20353£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: unwritten, wed. 04 - 00:05   Mer 1 Aoû - 21:33

Si il y a des éditions spéciales dans les livres ? Non mais en vrai j'ai raconté n'importe quoi, je pense pas. Après j'ai déjà vu des romans ou c'est genre le même mais raconté du point de vue d'un autre personnage. Bref reprenons les choses sérieuses, la lecture. Cela fait remonter en moi tout un flot d'émotions. Je suis bien plus chamboulée que je ne l'aurais cru. J'en ai même les larmes aux yeux. Je m'excuse auprès du bonhomme le pauvre, qu'est ce qu'il va croire. Il me dit que c'est pas grave, et plaisante sur le fait qu'il aurait pas cru faire pleurer une fille en lui lisant seulement un bouquin. " T'as vu à quel point t'es doué " Comme quand t'écoute une musique qui t'émeut aux larmes. Le mec il a un tel talent que paf j'en suis toute retournée. Bon bah pas sur que ça soit vraiment ça mais... J'ai le droit à un baiser sur le front avant qu'il ne reprenne la lecture. Si on continue ? Finalement il semblerait qu'il fatigue. " attends je vais prendre la suite " À moi de montrer mes talents de conteuse maintenant. " Qui êtes-vous ?leur demanda-t-il, stupéfait. - Nous sommes des roses, dirent les roses. - Ah ! fit le petit prince…' Et il se sentit très malheureux. Sa fleur lui avait raconté qu’elle était seule de son espèce dans l’univers. Et voici qu’il en était cinq mille, toutes semblables, dans un seul jardin !" Je m'applique je prends différentes intonations pour les voix. « Elle serait bien vexée, se dit-il, si elle voyait ça…elle tousserait énormément et ferait semblant de mourir pour échapper au ridicule. Et je serais bien obligé de faire semblant de la soigner, car, sinon, pour m’humilier moi aussi, elle se laisserait vraiment mourir… » Je regarde Sil, il a les yeux fermés, je crois qu'il s'est endormi ça y'est. Il luttait mais il fallait bien que va arrive. Je ferme le bouquin et le pose sur la table basse. J'éteins la petite lumière, remonte la couverture pour bien nous couvrir tous les deux et ferme les yeux à mon tour, prête à rejoindre les bras de morphée.

_________________
your future is as bright as your faith


J'ai enlevé les deux « f »du verbe souffrir, maintenant je vais bien. (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: unwritten, wed. 04 - 00:05   Jeu 2 Aoû - 21:56

Silvan s’interrompt dans sa lecture. Il veut s’assurer que son attention – celle de lui faire une lecture à haute voix d’un passage du Petit Prince – lui fasse plaisir. Il s’est souvenu des mots qu’elle lui a tenu, à la bibliothèque, quand elle a voulu l’encourager à lire. Elle voulait partager quelque chose avec lui et surtout cela lui ferait plaisir. Il ne s’attendait pas à voir sa camarade fondre en larmes, entre ses bras. Il préfère essayer d’en plaisanter, peut-être pour dédramatiser l’instant. C’est bien la première fois qu’il fait pleurer une fille seulement en lui faisant la lecture. Il ricane en écoutant la réponse de sa camarade : elle lui fait remarquer le fait qu’il serait doué dans ce domaine – celui de faire pleurer les filles en lisant, donc. S’il avait su… Il ne se serait peut-être pas proposé pour cette lecture à voix haute, pourtant cela venait de lui – de son cœur, peut-être même -, son attention n’avait même pas été encouragé par la jolie blonde. Il lui demande s’il continue, avant de se laisser entrainer par un enchainement de baillements. Ses yeux commencent à lui piquer, comme il fait remarquer à sa camarade. Cela fait déjà plusieurs minutes qu’il lutte contre la fatigue. Elle se propose pour prendre la relève. Il hoche légèrement la tête comme pour approuver et laisse la jeune femme prendre la parole. Il pose une main sur sa bouche pour cacher un nouvel bâillement. Il laisse la voix de Poppy trouver refuge dans le creux de son oreille. Il laisse sa tête se reposer contre celle de sa camarade. Il suit les premiers mots, la première phrase… et finalement, décidé de ne plus luter contre le sommeil et cède. Il ferme ses paupières et il a l’impression qu’au fur et à mesure de a lecture la voix de Poppy s’éloigne jusqu’à ne plus l’entendre. Il s’assoupit. Il dort profondément, Poppy entre ses bras. Il se réveillera peut-être, quelques heures plus tard, au matin, aux côtés de sa camarade… ou seul. Il ne sait pas. Il ne s’en soucie pas, il dort.

[THE END]

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
 

unwritten, wed. 04 - 00:05

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ▬ unwritten ▬ caden et vic.
» CHAE JE HUN ♦ The future is unwritten [End]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL-
Sauter vers: