Sirènes. (mardi à 13h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Sirènes. (mardi à 13h40)   Mar 24 Juil - 1:40

@Bryce

Livia, elle se retrouve à lézarder au soleil, couchée sur une chaise longue, comme elle le fait assez souvent depuis qu’elle a débarqué sur le bateau. Elle aimerait pouvoir y passer des heures, mais ça, ce serait oublier un peu vite ses chances de se choper un coup de soleil ou un mélanome. D’autant plus qu’à ce qu’il parait, elle serait un terrain à risque de ce côté-là. Il y a justement Bryce qui passe dans son champ de vision, venant envahir le coin terrasse par sa présence haute en couleur. Livia fixe quelques secondes la candidate dans un sourire, avant de relever ses lunettes de soleil pour l’interpeller en capturant son regard. « Tu veux bien m’aider, gattina ? » elle ronronne de sa voix douce et tranquille qui lui permet généralement d’obtenir tout ce qu’elle désire. Avec la jeune femme, ça reste toutefois un choix risqué. Elle ne réagit pas de la même manière que beaucoup d’autres au phénomène Livia, immunisée face à ce genre de gonzesse. C’est peut-être pour ça que l’italienne s’en tient légèrement éloignée depuis le début de leur aventure, malgré le lien qui les unie entant que dernière arrivée avec son petit micio Llewyn. Elle attrape la bouteille de crème solaire pour la lui designer d’un air entendu. Il y a toujours des zones qu’on ne peut pas atteindre tout seul au moment de s’étaler la lotion sur le corps. Elle tombe à pique. « Indice 50. » elle souffle. Genre t’inquiète, je gère mon bronzage maintenant, je sais prendre en compte les remarques que l’on me fait. Elle conserve un ton détaché et neutre, presque amusé, mais en vérité elle aurait vraiment pu très mal prendre les propos de Bryce la concernant lors de la chronique diffusée au prime. Parce qu’on dirait comme ça que tout va bien, mais son corps de déesse, elle ne le sort pas de nulle part. Livia, elle fait très attention à son physique, à ce qu’elle mange, à ce qu’elle fait subir à sa peau quand elle prend des bains de soleil. Elle sait qu’elle est belle, mais il lui arrive toute de même de douter parfois de son enveloppe charnelle. Il suffit d’un regard qui n’accroche pas aussi longtemps qu’elle l’aurait voulu ou d’une réflexion négative et ça lui fout un vif sentiment d’angoisse. Elle sait qu’il ne faut pas prendre au sérieux tout ce que dit Bryce. Elle provoque beaucoup. Livia aussi, elle aime provoquer et jouer la comédie, mais d’une manière complètement différente de celle de la jeune femme. Toutes les deux, elles se ressemblent autant qu’elles diffèrent, au point que si on demandait à l’italienne quelle est la candidate dont elle est le plus proche au niveau de la personnalité et celle dont elle est la plus éloignée, il y a de fortes chances pour que Bryce obtienne les deux palmes. « Comme ça, personne ne pourra plus me comparer à une morue, un cachalot, ou toute autre créature maritime autre qu’une sirène. » elle expire d’un ton léger, un peu plaisantin, mais pas trop. Et franchement, Livia, ça l’arrangerait vraiment à l’avenir que personne ne vienne à nouveau ébranler le mythe qu’elle constitue en prime time devant des millions de téléspectateurs.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah


Dernière édition par Livia le Mar 24 Juil - 11:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Sirènes. (mardi à 13h40)   Mar 24 Juil - 10:09

Bryce débarque sur le pont B, non pas pour se prélasser à la base, mais retrouver un bracelet qu’elle avait paumé en venant ici hier. Un bracelet sans grande importance à première vue, en toc, ne lui appartenant ni à elle, ni à sa famille. Un bracelet que Big Teresa lui avait passé avant le jeu parce qu’elle le trouvait trop beau et qu’il passerait bien à la téloche. Et même si elle est du genre à s’en foutre royalement de perdre un truc qui ne lui appartient pas, là dans ce cas elle va le chercher. Parce qu’il s’agit de Big Teresa et que si elle se fout en rogne, elle pourrait l’écraser comme une petite fourmi tellement elle est grosse. Elle bouge les coussins de plusieurs fauteuils. Fait le tour de la piscine. Regarde un peu partout. Et puis elle voit un truc scintillant en dessous d’un fauteuil suspendu. Elle se penche et comprend qu’il s’agit du dit bracelet. Elle souffle de soulagement. Son heure n’est pas encore venu. Elle tourne les talons pour se barrer, ne prêtant pas attention aux camarades autours d’elle. Quand la voit de l’italienne raisonne dans son sens. Bryce fronce les sourcils tout en la regardant, histoire d’essayer de comprendre ce qu’elle lui veut. Elle lui demande de l’aide. Et même si la réponse est déjà toute trouvée, elle attend un peu plus de précision. Elle lui montre de la crème solaire, précisant l’indice. Bryce, incrédule, fait une grimace. « Nan… Allez si donne ! J’vais t’aider grosse ! » Qu’elle souffle, un léger sourire en coin. Elle va faire sa bonne action du jour. Elle vient s’asseoir alors à côté de sa camarade, lui sommant de tourner le dos vers elle pour venir lui appliquer de la crème sur ce dernier. Elle lui étale une première couche, fine et plus appliquée. Quand la deuxième est bien moins régulière, mais bien plus épaisse. En vérité de son doigt, elle vient dessiner des volutes sur la peau de sa camarade. Qui ne tarde pas à faire écho à ce que Bryce avait dit sur son compte lors du prime. Ou plutôt aux questions de Soren. Dans les quelques questions auxquelles elle a répondu, jamais elle ne se serait attardé sur celle-ci. Franchement elle a exprimé clairement son envie d’étouffer la pauvre Bambi quoi. Pas sérieusement, mais c’était bien plus choquant que de comparer Livia a un cachalot… Ou une morue. « T’as bien raison ! Ca s’rait dommage et trop humiliant de s’faire traiter de ça une deuxième fois ! » Qu’elle répond dans un large sourire. Si Livia croit que Bryce va se repentir et s’excuser, ça serait mal la connaître. Et penser qu’elle n’est toujours que dans le show, ça serait de la pure sous-estimation. Quand l’américaine la traite de morue plus que cachalot, forcément un fond de vrai subsiste. Elle pense franchement qu’au-delà de ses grands airs, Livia fait un peu pute pour être cash. Et si elle ne lui dit pas tout de suite, ce n’est pas dit qu’elle le lui dira à un moment donné. « Enfin tu crois qu’s’est flatteur d’être comparée à une sirène ? Ca n’reste qu’une créature mi-femme mi-thon… » Qu’elle souffle encore. Bryce vient d’un Etat où l’on bouffe beaucoup de produits de la mer, alors des comparaisons maritimes elle en a plus qu’il n’en faut. « C'est ça alors l'odeur? » Qu'elle souffle une dernière fois dans un sourire véritablement moqueur alors qu'elle fait mine de la sentir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Sirènes. (mardi à 13h40)   Ven 27 Juil - 0:36

Livia, quand elle demande à Bryce de venir lui étaler de la crème solaire dans le dos, elle ne sait pas trop à quoi s’attendre. Il y a sûrement des chances pour qu’elle lui dise d’aller se faire foutre, mais elle tente tout de même sa chance avec sa petite voix mielleuse sensée se montrer convaincante. L’américaine, elle est un peu intimidante d’une certaine manière. Livia, elle ne pige pas trop par exemple pourquoi une bite accessible comme Eben s’en est mis plein les poches lors du prime puisque les téléspectateurs l’ont élu comme le candidat qu’ils n’auraient jamais osé aborder à l’extérieur à sa place. C’est peut-être une histoire de comportement. Bryce, depuis le premier jour où elles sont toutes les deux montées sur le bateau, elle ne joue pas trop le jeu que tente d’instaurer italienne avec toutes ses petites scénettes improvisées. Elle doit la prendre pour une conne. Ou une morue comme elle l’a si bien dit lors de la chronique de Soren, même si elle ne sait pas trop bien ce que ça signifie. « Merci. » elle souffle de son doux soprano, pivotant légèrement pour lui présenter son dos. Livia relève ses cheveux et laisse la jeune femme étaler la crème solaire sur son épiderme. Elle évoque l’histoire du cachalot l’air de ne pas y toucher. Elle n’attend pas des excuses, elle s’en fout. Elle voudrait juste lui retourner l’esprit et plutôt que de se faire comparer à un poisson, elle aimerait bien voir les métaphores la concernant s’upgrader. « Tu ne trouves pas ça canon les sirènes ? » C’est quand même une créature légendaire et mythologique, ça lui parle pas mal à Livia. Elle trouve terriblement sexy les histoires qu’ont leur prêtes. Ces meufs-là, elles entraînent quand même de pauvres marins qui n’ont rien demandés jusqu’au fin fond de leurs cavernes maritimes. Livia, elle essaye d’adapter ses réactions à son interlocutrice. Elle ne va pas monter sur ses grands chevaux comme le faisait Heather avant son élimination à la vanne de Bryce. Elle est douée cette pute. Sa répartie est toujours excellente, elle lui prédit un bon avenir dans l’émission, parce qu’une telle candidate demeure bien plus précieuse que tous les joyeux bisounours qui peuplent le bateau. « Le parfum de la magnificence ? » elle propose tranquillement. Ouais, c’est ça qu’elle flaire Bryce. Rien d’autre. Dans le fond, elle s’en fout Livia. Si elle a l’odeur d’une sirène, alors le flot de son parfum devint une marée, un effluve prêt à submerger le premier idiot qui croise son chemin pour l’attirer dans les tréfonds de ses délires. Bryce, elle pourrait promener ses narines de sa poitrine jusqu’à ses cuisses dorées et ne pas être accommodée une seconde par l’odeur de l’italienne. Parce que Livia, elle est envoûtante, elle est bandante comme une toute nouvelle expérience sensorielle qui te touche d’un peu partout. « C’est marrant, personne n’a jamais vraiment élucidé la manière dont les sirènes faisaient l’amour … » Le mythe n'est pas poussé jusque-là. Les lèvres pulpeuses sont bien présentes, mais pour le vagin c'est encore autre chose. « Il y a plein de types qui sont chauds pour se taper Ariel, mais il y a quand même un petit déficit d’orifices chez la belle. Ca se reproduit comment au juste une femme-poisson à ton avis ? »

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Sirènes. (mardi à 13h40)   Ven 27 Juil - 10:43

Livia lui demande sans vraiment lui demander de lui passer de la crème solaire. En temps normal elle aurait dit non, mais pour le coup elle répond par l’affirmative. Enfin elle ne dit pas vraiment oui, elle dispose sans franchement résister. Bref, elle joue plus avec la crème solaire qu’elle ne lui étale correctement. Les volutes qu’elle faisait de son index se transforment peu à peu en de petites bites toute mignonne. Ouai elle lui dessine de petits pénis pendant qu’elle parle tranquillement. Insistant bien sur la crème. Llivia ne devrait pas la remercier aussi vite, quand son bronzage ne ressemblera plus à rien qu’un champs de teub. Comme il ne faut pas qu’elle s’attende à une espèce de début d’excuse pour la réponse à son questionnaire. Etant donné qu’elle se moque bien de savoir si elle blesse quelqu’un lorsqu’elle parle. Mais comme elle avait précisé à Llewyn, Bryce ne pense franchement pas que l’italienne soit du genre à être affecté par ce genre de commentaire. C’est les gamines pisseuses qui pleurent pour un commentaire sans importance. Bref. Tant mieux d’ailleurs qu’elle n’en a rien à faire. Elle pense que toutes deux vivent de meilleures vies en se foutant des autres. Livia se projette en tant que sirène. C’est vrai que les sirènes sont considérées comme des canons en mode j’attire les gars pour les réduire à néant. L’espace d’un instant, elle se dit que c’est absolument ce que Livia dégage. Mais Bryce ne peut s’empêcher également de penser que les sirènes ne sont que des poiscailles à moitié thon. « Pas vraiment, les écailles c’pas mon kiff... » Qu’elle sort avec une mine de dégoûts, avant d’ajouter. « Et on voit rarement des sirènes blacks... » Donc en gros non, elle ne trouve pas ça canon. Enfin l’idée de puer la poiscaille de l’enchante guère. Sa répartie est sans faille, mais Livia se défend bien. Bryce fait mine de la sentir, mais elle ne peut pas mentir. Livia sent bon. « J’avoue. Tu sens aussi bon qu’t’es bonne... » Elle est sincère sur ce coup. Le fait d’être une morue n’est qu’une manière d’être, à côté elle est vraiment belle et elle le sait. Comme Silvan sait qu’il est beau. Comme Bryce sait qu’elle est meilleure que tout les candidats réunis. Les mains de l’américaine descend un peu plus sur les hanches de sa camarade. Quand cette dernière lui parle de reproduction de sirènes. Elle insiste bien. « J’en ai aucune idée et t’sais quoi ? J’m’en tape... » Parler de la petite sirène avec elle, ce n’est franchement pas dans ses projets. Mais elle la fait marrer quand même parce qu’elle a beau s’en taper, c’est une bonne question. Un sourire narquois nait en coin de sa bouche. « Ils se reproduisent entre eux donc va savoir si les sirènes mecs ont des teubs... » Elle continue, toujours avec ce même sourire. « P’t’être qu’elles sont plus connue pour leur pipe en mode gorge profonde... » Qu’elle souffle l’air de rien. Avant de lâcher une exclamation genre Eureka. Elle ouvre grand la bouche et lui tapote l’épaule. « J’comprend pourquoi tu t’compares à elle alors... » Bryce voit tellement bien Livia en reine de la pipe. Quand elle dit à Jun que les noich sont les experts en fourberie c’est parce qu’elle n’écoute que les clichés. Et les italiennes ne sont pas en reste non plus sur les clichés. Souvent vue comme des grosses putes quoi. Llewyn a beau lui avoir dit qu’elle était marié, le mariage n’empêche pas les fellations à droite à gauche. Sucer est-ce tromper ? « Ou alors t’as pas d’vagin ? » Mais ça, c’est certainement peu probable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Sirènes. (mardi à 13h40)   Lun 30 Juil - 20:03

Livia, elle peut comprendre l’avis de Bryce à propos des sirènes. C’est vrai que la diversité ethnique, ça n’a pas vraiment l’air d’être le mot d’ordre dans le monde maritime. Il suffit de voir une œuvre comme La Petite Sirène pour se rendre compte qu’à part la minorité des roux, il n’y a pas grand monde d’autre de représenté dans le long-métrage. D’autant plus que lorsqu’on voit le personnage du bernard-l’hermite pondu par les studios Disney, il y a quoi de se poser des questions. Disons que le crustacé possède quelques caractéristiques subversifs entre ses grosses lèvres et son activité de chanteur de reggae qui vante les mérites de vivre sous l’océan pour ne rien foutre de son existence. La candidate fait mine de la renifler, peut-être pour guetter l’odeur de poisson qu’elle essaye de lui prêter. Mais Livia, c’est un petit bijou. C’est comme les princesses qui sentent toujours bons et qui n’ont jamais besoin d’aller aux toilettes. On n’a jamais vu une jolie princesse chier malgré le nombre incalculable de films pour enfants sortis à ce jour. Il y a des tas de choses passées sous silence et jamais montrées sur le grand écran. Tant d’éléments laissés en suspens et qui obligent les téléspectateurs à se faire leurs propres hypothèses à ce sujet. La reproduction des sirènes, ça en fait partie, mais un peu comme dans le fond le manque de détails qui fuite sur la vie sexuelle de la Belle et la Bête qui s’apparente pas mal à de la zoophilie d’un point de vu extérieur. Bryce, elle commence par dire qu’elle s’en fout, mais elle finit tout de même par entrer dans le délire en essayant de trouver une explication au phénomène. « Les poissons pondent des œufs, j’imagine qu’il en va de même pour les sirènes… » elle expire dans un premier temps, avant de poursuivre dans un sourire amusé. « T’imagines la scène ? » L’homme sirène, obligé de se branler furieusement au-dessus des œufs pour dispatcher sa semence sur ceux-ci. Surtout que ça ne doit pas être si facile que ça en étant immergé sous l’eau. L’autre soucis que sa camarade souligne, c’est de savoir si ces derniers ont des bites, ce qui vient faire foirer toutes les conjonctures de la jeune femme. Comme quoi, le sujet n’est pas complètement con, il fait se poser pas mal de questions. Livia, quand elle a lancé Bryce sur cette thématique, c’est un peu comme lorsqu’elle essaye de divertir Eben. Ce con, c’est tout à fait sa came de s’interroger comme un teubé sur la vie sexuelle des sirènes. L’italienne, elle essaye pas mal de s’adapter à ses interlocuteurs, mais avec Bryce, elle ne sait pas encore tout à fait la meilleure méthode à employer avec elle. Livia, elle ne peut pas l’entuber avec ses petites formules de séduction habituelle comme elle l’a tout de suite capté lors de leur arrivée sur le bateau. Elle ne se voit pas non plus s’intéresser à sa vie sentimentale comme elle le fait avec les autres nanas de l’aventure à l’image de Poppy, Bambi ou Leela qui ont des étoiles dans les yeux quand elle évoque son mari. C’est pour ça qu’elle se lance là-dedans, elle sait qu’elle s’entend bien avec l’autre gros gland, alors elle utilise le même genre d’approche. Ça permet à sa camarade de briller avec sa répartie qui fuse à chacune de ses phrases. Elle est douée cette conne. Livia, ça la fait marrer sa réflexion sur les fellations, parce que derrière ses airs de petite fille précieuse, elle aime bien ce genre d’humour. C’est pour ça qu’elle arrête pas de sortir des blagues de bite à Eben. « T’as tout compris… » elle expire dans un clin d’œil. Livia, d’une manière ou d’une autre, elle finit par te sucer de toute ta vitalité et de ta patience. La fréquenter, c’est se mettre un peu dans la merde. C’est agréable, certes, mais non moins dangereux. « Tu dis ça justement parce que tu ne retrouves pas d’odeur de marée ? » elle rétorque quand Bryce lui demande si elle n’a pas de vagin. Peut-être que ça la perturbe pas mal de ne pas flairer de parfum de fruit de mer dans les environs par rapport à ce à quoi elle est habituée de son côté.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
 

Sirènes. (mardi à 13h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Parlementaires « Ne vous laissez pas effrayer par les sirènes de la haine »
» Sirènes
» Soirée Livre épique V - Mardi 30/09 - (Validé)
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» MARDI GRAS
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: COIN TERRASSES-
Sauter vers: