CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 194
AVATAR : priyanka chopra
LOCALISATION : londres.
MÉTIER : tv host.

MessageSujet: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Ven 3 Aoû - 22:10

« Mesdames et Messieurs bonsoirs et bienvenue sur BBC One pour le cinquième prime de cette onzième édition de Thrown Dice, l'émission de télé-réalité de référence en Europe ! Je suis Pia, et je serai votre présentatrice tout au long de cette folle aventure. La chaleur tropicale qui berce nos candidats depuis le début de l'aventure a finalement gagné l'Angleterre, et tout le Royaume est plongé dans une douce torpeur qui pousse tous ceux qui le peuvent à rester chez eux. J'en profite pour glisser deux petits mots à nos téléspectateurs : pensez bien à boire régulièrement pour vous hydrater, évitez de sortir aux heures les plus chaudes, et prenez des nouvelles de vos proches ! Mais retournons sur le Royal QC pour passer une nouvelle soirée en compagnie des participants à l'émission. Si la semaine dernière les équipes ont été mis à l'honneur lors d'un quizz de culture générale, ce soir ce sont des choix cornéliens qui vont être présentés aux candidats, et ils vont devoir prendre des décisions qui pourraient bien changer le cours de leur aventure. Mais je ne vous en dis pas plus, et fais place à mes collègues pour leurs chroniques. Je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps, voici la première de nos rubriques, très chers collègues, à vous l'antenne ! »

note : Les candidats assistent au prime depuis l'écran du salon. Ils voient les interventions et les chroniques en temps réel, malgré le fait que les deux sujets de prime ne soient pas postés au même moment. Vous êtes libres de faire réagir votre candidat au fur et à mesure de vos posts si vous le souhaitez, si vous ne voulez pas tout commenter dès le début, pour garder de la matière pendant tout le prime. Par souci de cohérence considérez bien que votre candidat était présent dans le salon depuis le début du prime, il n'est pas venu une fois le prime de la production terminé.

_________________
Call Out My Name

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 538
AVATAR : Ezra Miller
LOCALISATION : Montréal
MÉTIER : Narrative & Game designer
ÉTAT D'ESPRIT : Déterminé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Ven 3 Aoû - 22:17

On peut dire que ta semaine a été rude. Est-ce les chaleur de la Jamaïque qui t'ont atteint ? On peut dire que tu as eu un virus et que cela ne t'as pas forcément aider... Tu as pourtant eu l'occasion de parler à plusieurs candidats, mais cela n'a pas suffit... au contraire tes coéquipiers ont encore tout fait pour que tu puisses t'asseoir sur ce cher tendre banc des nominés. Ce n'est pas une question de fatigue, mais ça commence forcément à t'agacer. Tu pensais avoir des alliés dans cette aventure et tu constates finalement qu'ils ont beau avoir un tendre discours envers d'autres... tu ne peux compter que sur toi. Heureusement, tu as le public derrière toi et espères continuer cette aventure, malgré ta baisse de régime de cette semaine dernière. Tu te dis que la confrontation avec @Chaim va avoir sa résolution ce soir. Tu es curieux de connaître la finalité de cette discussion et de ses doutes que tu as sur lui.

C'est une soirée de vérité, à laquelle tu vas devoir te confronter dans une tenue des plus soyeuse. Choisie par la joueuse @Livia. Tu n'oublies d'ailleurs pas qu'elle fait partie du trio des méduses. Tu es étonné de ne plus en faire partie. Tu ne sais pas trop ce que ça signifie et ne préfère pas supposer. Tu accèdes au salon en toute tranquillité et vas te chercher une bière. Tu t'installes dans l'un des canapés et attends que la pièce se remplisse et que l'activité commence.

- TENUE WYATT -

_________________

Wyatt
Design won't save the world, but it damn sure makes it lookgood !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Ven 3 Aoû - 22:21

Un nouveau prime. Comme chaque fin d’après-midi, ce samedi, la majorité des candidats s’affairent dans leur cabine respective afin de s’apprêter pour cette grande soirée. Le métis n’est pas de ceux qui perdent son temps dans des superficialités – preuve en est ses précédentes tenues lors des soirées de prime-time où il se présente à l’écran en polo et en short, comme c’était le cas la semaine dernière, par exemple. Il a passé sa journée en short et ne pense pas que la production appréciera qu’il se présente torse-nu et en short de bain à l’écran pour une soirée comme celle-ci. Enfin il doute que cela déplaise aux téléspectateurs. Quoiqu’il en soit, il troque son short pour un jean. Il boucle sa ceinture en cuir havane puis enfile une chemise à carreau. Une fois n’est pas coutume, il n’a pas longuement disserté pour savoir ce qu’il va porter. Cependant il a tout de même écouté le conseil d’une de ses camarades, @Poppy, qui lui a conseillé de porter une veste. Il ne sait pas si cela sera de bon conseil ou non, mais il se souvient que sa tenue choisie par la jolie blonde lors de la soirée spéciale organisée par la production avait fait son petit effet chez ses camarades. Cette fois, il a tout de même échappé à la cravate. Il pourra respirer sereinement. Le turc enfile sa paire d’adidas puis se rend au salon, afin d’y retrouver les premiers camarades déjà prêts. Aussitôt il s’installe sur l’un des canapés et attend patiemment que le prime débute. Il tire légèrement sur les manches longues de sa veste. Les premières rubriques sont diffusées. Il écoute avec une attention partielle les interventions des différents chroniqueurs ; certains bribes d’entrevues retiennent l’attention de Silvan. Comme par exemple, @Alvaro citant @Bryce comme étant insupportable : aux premiers abords, lui-même aurait pu la citer comme telle mais étrangement c’est une toute autre image d’elle qu’elle lui a offerte cette semaine. « Tu serais surpris d’apprendre qu’elle peut être très silencieuse », qu’il glisse à l’oreille du cubain, au sujet de Bryce. La suite des rubriques s’enchaine et il est quelque peu surpris de se voir cité dans le sondage, notamment dans la partie des meilleures tenues. Il écarquille légèrement les yeux. En un sondage, il passe du mec de la saison le plus mal habillé à celui qui est bien habillé, selon les téléspectateurs. Il est tout autant surpris de voir qu’il a retenu l’attention de @Millie Pettigrew. Il écoute attentivement les commentaires de la chroniqueuse, sourire aux bords des lèvres. Concernant l’atelier de cette semaine menée par Estelle Leriche, il n’est pas surpris de voir qu’il est dans les derniers – elle a cru qu’il était Shakespeare ? d’autant plus que maintenant elle parle d’un atelier théâtre… euh ? –. Il découvre ensuite, comme tous ses autres camarades, la côte de popularité. Il fait partie cette semaine des candidats les plus appréciés sur le bateau. Il lance un furtif regard autour de lui. La chroniqueuse revient d’ailleurs quelques instants plus tard pour la restriction de la semaine… non, finalement, elle leur annonce qu’il n’y a pas de restriction mais un travail associatif. Il fronce les sourcils. « Qu’est-ce qu’elle va nous faire faire encore ? », souffle-t-il, réfléchissant à haute voix, plus pour lui que pour ses camarades déjà camarades. Pour le moment, la chroniqueuse s’est montrée très évasive sur ledit travail. Elle leur annonce ensuite un appel aux dons pour une association. Finalement Pia Roshan réapparait à l’écran. Silvan se tourne vers son camarade installé à ses côtés (LIBRE), « dis, c’est quoi un choix cornélien ? », qu’il le questionne. Parce qu’un choix, il sait ce que c’est… mais un choix cornélien ? Qu’est-ce que c’est ? Il va certainement encore passé pour le con mais franchement ? Il se moque bien de ce que les gens vont penser de sa question.

tenue

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 538
AVATAR : Ezra Miller
LOCALISATION : Montréal
MÉTIER : Narrative & Game designer
ÉTAT D'ESPRIT : Déterminé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Ven 3 Aoû - 22:26

Tu bois quelques gorgées de ta bière avant que @Silvan ne fasse son apparition et s'installe à tes côtés. En parlant d'un candidat que tu pensais être ton allié. Il y a plusieurs points et événements derniers qui t'ont amené à douté de l'acrobate. Toutefois tu te vois mal en discuter avec lui en ce soir de prime. Tu décides donc de lui adresser un sourire et de reprendre une gorgée de ta bière. Pensant que vous passerez ce début de soirée sans discuter, cette situation ne te dérangeant pas plus que ça, il pose une question. Tu lui réponds alors tout en fixant droit devant toi : "C'est un choix qui constitue un dilemme entre, généralement, la raison et les sentiments." énonces-tu en toute simplicité. "Du genre, Préfères-tu recevoir une immunité et nominer ton plus proche allié ou recevoir la nomination et immuniser ce plus proche allié ?" rajoute-tu, tu esquisses un léger sourire en te demandant ce que tu choisirais.

@Silvan

_________________

Wyatt
Design won't save the world, but it damn sure makes it lookgood !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Ven 3 Aoû - 22:58




La semaine passée, Bryce n’avait pas pu se rendre au prime. La pire des diarrhée l’avait tellement défoncée qu’elle n’aurait jamais réussi à tenir le coup. Alors même si comme ça, ça la fait chier d’avoir raté tout un prime, elle n’en a pas plus de remord non plus. Même s’il s’agissait d’un prime pour défendre son groupe. Elle ne va pas aller s’excuser pour ça. Pour autant, elle est bien contente de revenir en forme pour ce prime-ci. Tellement en forme qu’elle se moque royale de comment elle est maquillée en ce moment. Elle ne se remaquille pas. Elle se fout aussi de sa coiffure : elle laisse ses dreads rouges attachés en une queue haute et pendre dans son dos. Parce qu’elle s’est choisi une tenue particulièrement moche pour ce retour de prime, mais surtout avec le moins de tissu possible. Et c’est mission réussi. On voit presque ses seins. Presque son cul. Son dos est dénudé. Et le tissu est assez léger. Elle aurait pu choisir mieux, mais elle n’a pas mieux dans sa garde robe. Déjà que les trois quart des robes ne sont pas à elle. Et puis elle garde sa plus belle tenue pour le prochain prime, celui où elle est déjà nominée d’office. Histoire de sortir comme une reine et pas une gueuse si elle venait à se barrer. Ce qui dans son esprit est très peu probable, même si cette semaine elle fait son entrée fracassante dans les méduses. Pas forcément un bon signe lorsque l’on sait que les nominés éliminés ont selon son souvenir toujours fait partie des méduses. Mais en même temps, elle est toujours contente de faire partie de la popularité de @Millie Pettigrew. On dit toujours qu’il vaut mieux être détestée que d’être ignorée. Elle adore cet adage. Et cette histoire de charité, d’association, de fondation pour les enfants ne va pas améliorer son image. Ca v ala faire souffrir que d’allonger le pez qu’elle amasse depuis son arrivée. Et elle préférerait l’utiliser autrement. Un autre truc aussi lui semble vraiment génial : cette histoire de choix cornélien, que @Wyatt explique à @Silvan. Comme ce dernier, elle ne savait pas trop ce que ça voulait dire. À présent qu’elle sait, elle adore. Sans se soucier de savoir si on veut vraiment de sa présence, Bryce écrase son gros cul dans le canapé à côté de @Wyatt à qui elle adresse un large sourire. « J’nominerais même ma meilleure amie si ça pouvait m’rapporter une immunité ou du fric... » Qu’elle souffle, son large sourire se transformant en un sourire carnassier. Histoire de bien en rajouter sur l’idée qu’elle joue franchement solo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Ven 3 Aoû - 23:08

Llewyn était dans un état d'esprit un peu changeant depuis la révélation de son secret, qui en plus d'avoir ravivé beaucoup de souvenirs, lui avait fait prendre conscience qu'il avait vécu dans le passé durant de nombreuses années, entre les espoirs auxquels il s'était raccroché et le déni dans lequel il s'était consciemment enfoncé ensuite. Llewyn, ça faisait dix ans que toute une partie de sa vie tournait autour de son frère. Dix ans qu'il n'arrivait pas à s'épanouir pleinement dans ce qu'il faisait, qu'il finissait par faire capoter tout ce qu'il essayait de construire. Dix ans qu'il écrivait des chansons pour extérioriser ce qu'il ressentait à défaut de savoir l'exprimer autrement. Dix ans, finalement, qu'il n'était jamais vraiment heureux sans toutefois s'autoriser à la dire. Alors lorsqu'il s'était posé devant le miroir quelques heures plus tôt, il s'était fait la réflexion qu'il n'arriverait pas à avancer tant qu'il ne ferait pas un premier pas vers l'avant. Il s'était observé de longues minutes avant qu'une idée qu'il avait déjà eu quelques jours plus tôt, après sa révélation, ne lui traverse à nouveau l'esprit. Il avait croisé @Beth un peu plus tôt et s'était confié à elle sur son envie de changement, son désir de se libérer de toutes ces choses qui symbolisaient son passé. Et il avait compris qu'elle désirait elle aussi opter pour quelque chose de nouveau, de différent, ainsi ils s'étaient retrouvés dans la salle du bain du pont G pour opérer un changement de look radical, pour elle comme pour lui. Llewyn avait gardé les cheveux longs pendant de nombreuses années, et aujourd'hui ça lui était presque insupportable de les sentir tomber sur son épaules, comme s'ils symbolisaient à eux seuls le poids qu'elles avaient longtemps soutenu. Son chapeau, lui, était un accessoire auquel il était attaché mais sous lequel il avait l'impression de s'être caché pendant toute une partie de sa vie, et aujourd'hui tout ce qu'il voulait c'était prendre le contre-pied de tout ça. Il s'était donc saisi de la paire de ciseaux et avait coupé tout ce qui lui était tombé sous la main, ressentant à chaque fois un bien être particulier et inattendu tandis qu'il s'était métamorphosé sous ses propres yeux. Il s'était à peine reconnu lorsqu'il avait de nouveau affronté son reflet dans le miroir, et c'est peut être ça qui lui avait procuré un certain soulagement. Ce changement de look symbolisait beaucoup de choses pour lui et ce besoin de couper ces liens symboliques avec ses choix passés, il l'avait ressenti jusque dans sa chair. « Je me sens déjà différent. » Il souffla à l'attention de sa camarade, avec qui il se réjouissait d'avoir pu partager ce moment parce que tout seul, il aurait peut être hésité une seconde de trop. Llewyn avait ensuite rejoint sa cabine pour choisir ce qu'il porterait à l'occasion du prime, croisant @Leela et Mercury qui eurent peut être un peu de mal à le reconnaitre sur le moment, avant d'agrémenter sa tenue d'un blouson dont l'originalité lui avait plu au premier coup d’œil. Retrouvant Beth avec qui il prit la direction du salon, ils se séparèrent à leur arrivée sur place, l'écossais laissant son regard détailler la pièce à la recherche d'une présence en particulier. Celle de @Livia, qui se retrouvait nominée et auprès de qui il avait envie de passer cette soirée. Les choses s'étaient enchaînées très rapidement entre l'annonce des nominations et la révélation de son secret, Llewyn avait eu besoin de se remettre de ses émotions alors il n'avait peut être pas été un soutien aussi infaillible qu'il l'aurait voulu ces trois derniers jours, précisément parce qu'elle était la dernière personne devant qui il avait voulu se montrer vulnérable. Aujourd'hui ça allait un peu mieux, il pensait encore beaucoup à tout ça mais ce soir il voulait véritablement la soutenir. Finissant par l'apercevoir sur l'un des canapés, il vint s’asseoir près d'elle avant de croiser son regard. « Comment tu te sens ? » Ses lèvres étirèrent un sourire. Il supposait que Livia puisse être le genre de personne à garder beaucoup de choses pour elle, à vrai dire il était pareil à ce niveau-là, et ici c'était sa façon de lui dire qu'elle pouvait lui parler si elle en ressentait le besoin, parce qu'il imaginait bien que cette situation n'était pas évidente. Elle ne l'aurait pas été pour lui non plus. « Je veux vraiment que tu restes. » Il souffla avec douceur et sincérité. Son attachement envers Livia, il avait suscité pas mal d'interrogations depuis le début, mais lui savait ce qu'il en était et quelle importance elle prenait pour lui au fil du temps. Il y avait d'autres candidats qu'il espérait voir rester à l'issue de cette soirée, mais il tenait à elle d'une façon qui rendrait son départ vraiment difficile pour lui. Les rubriques quant à elles étaient diffusées au même moment, et l'attention de l'écossais se porta sur les premières interventions des chroniqueurs, toujours très divertissantes. Quant aux choix dont il serait apparemment question ce soir, ça l'intriguait fortement.

(TENUE)

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 1:19

Livia, elle ne sait pas trop comment aborder sa nomination. C’est un vrai casse-tête. Elle se trouve partagée entre son envie de se la jouer veuve noir face au potentiel décès à venir de son aventure et entre son désir de montrer à tous les autres candidats qu’elle n’en a rien à foutre de risquer sa place ce soir. Ce n’est pas le cas. Ou disons que ce qui l’emmerde profondément, ce n’est pas l’idée de devoir débarquer sur la terre ferme cette nuit, mais plutôt celle de savoir qu’elle n’est pas aussi appréciée qu’elle le croyait. Quand elle est arrivée dans l’aventure, elle se doutait que certains liens seraient compliqués à supplanter avec le retard accumulé. Mais Livia, ça va maintenant faire trois bonnes semaines qu’elle évolue sur le bateau, de quoi normalement largement amadouer son auditoire au vu de ses capacités personnelles. Elle est vexée. Arrivée dans le salon, elle va s’asseoir sur un canapé en croisant élégamment les jambes, rapidement rejointe par @Llewyn. Ils ne se sont pas beaucoup parlé depuis la révélation de son secret. Livia, elle s’est presque demandé s’il lui en voulait de l’avoir buzzé. Elle sait bien que si c’était le cas, c’est quelque chose qu’il ne s’avouerait pas ou dont il n’aurait pas conscience. Mais même s’il ne le dit pas ou ne le ressent pas, ça ne veut pas dire que c’est faux. Sans l’intervention de l’italienne, il irait beaucoup mieux. « Qu’est-ce que t’as fait à tes cheveux ? » elle l’interroge, surprise par ce brutal changement de look. Elle n’est pas complètement conne, Livia. Elle sait ce qui s’est passé dans la tête de Llewyn, mais elle ne parvient pas à déterminer son sentiment personnel à propos de tout ça. Il est très beau, mais ça lui fait bizarre de ne plus le voir avec ses cheveux longs et son éternel chapeau. Elle a l’impression que ce n’est presque plus le même gars et c’est sûrement tout l’intérêt de son geste. En attendant, la véritable question qu’elle se pose sans oser la formuler, c’est de savoir qui est l’auteur de cette œuvre capillaire. Livia, ce qui l’embête plus que ce changement physique chez l’écossais, c’est de découvrir égoïstement qu’il n’a pas jugé bon de la consulter afin de lui demander son avis. C’est surtout trop bien fait pour qu’il s’en soit occupé tout seul. Il y a une personne derrière ce coup de ciseau et Livia serait prête à parier qu’il s’agit d’une femme. Le plus probable, c’est qu’il s’agisse de Leela puisqu’ils partageaient leur cabine cette semaine, mais elle ne peut pas en être sûre. Elle fixe le jeune homme quelques secondes, avant qu’il ne lui demande comment elle se sent. « Je ne sais pas. » C’est la vérité. Livia, elle n’arrive pas à rationaliser les émotions qui se bousculent au fond d’elle. D’un côté elle se sent confiante face au quatuor de glands qui lui servent d’adversaires et qui ne possèdent clairement pas les mêmes atouts qu’elle. Elle est belle, elle est bandante, elle a découvert un secret. Qu’est-ce qu’ils ont au juste pour rivaliser avec ça ? De l’autre, elle a peur de se soumettre aux votes des téléspectateurs et de découvrir un résultat qui lui serait défavorable. « T’es trop mignon, micio. » elle ronronne quand il lui dit qu’il désire la voir rester. Il ne se rend sûrement pas complètement compte de ce que sa réplique représente pour l’italienne. Ça va faire quelques jours qu’elle se trouve dans un mood un peu bizarre. Il y a son assurance qui part en vrille. C’est la merde, elle ne se sent pas très bien, presque persuadée que tout le monde la déteste et essaye de la nominer. Elle est un peu paranoïaque quand elle s’y met. Llewyn, il lui dit exactement ce qu’elle a besoin d’entendre. Elle vient déposer sa main sur sa cuisse affectueusement, tout en lui souriant. Ils n’ont pas eu une fin de semaine très facile tous les deux. Ne serait-ce que pour lui, elle espère ne pas essuyer une élimination à la fin du prime. Les chroniques se succèdent et elle tilte au moment où Sawelle mentionne ce qu’elle a surpris entre elle et Eben dans son institut. Ça l’amuse plus que ça la gêne et elle en profite pour laisser un petit mot suggestif sur les réseaux-sociaux en se mettant en scène avec la chroniqueuse et l’autre gros gland. Livia, elle tient à alimenter l’imaginaire du public de l’émission en évoquant un plan à trois. Sauf que là, il y a ce connard d’@Eben qui répond une connerie aussi grosse que sa queue. Un truc qui semble anodin, mais qui peut vraiment la faire exploser tant elle n’est pas tout à fait clair dans sa tête. Sérieusement, il se prend pour qui pour insinuer qu’il aurait besoin d’une autre nana pour profiter pleinement de la prestation de l’italienne ? Elle ne pige pas son délire ou ce qu’il lui prend. Elle cherche son regard de l’autre côté de la pièce, mais cet enfoiré en a tellement rien à foutre d’elle qu’il n’a pas les yeux rivés dans sa direction comme ça devrait normalement être le cas. Même dans les explications qu’elle réclame par écran interposé, il se fout de la gueule. Livia, elle est vraiment remontée. Elle l’a dans le viseur et elle oublie un peu tout ce qui l’entoure. De Llewyn installé à ses côtés aux autres candidats qui ne veulent certainement pas assister à l’une de ses crises personnelles. Livia, elle se lève, imperméable aux détails précédents, pour venir se planter face à Eben. Ils ne sont même pas encore en pleine coupure publicitaire, mais dans l’immédiat, elle en a rien à branler des codes qui régissent les primes de l’émission. « C’est quoi ça ? » elle lui demande férocement en lui balançant la petite tablette sur laquelle s’affichent leurs échanges. Elle espère vraiment que le projectile qui rebondit sur l’un de ses pectoraux en plastique est douloureux. Livia, on dirait qu’elle n’a pas beaucoup de force comme ça, mais c’est comme ces histoire incroyables où des mères de familles sont capables de soulever une voiture pour sauver leur môme. Chez-elle, plus que l’adrénaline, c’est sa colère se propageant dans son système veineux qui peut faire des miracles. « J’ai à peine posé un doigt sur toi que tu bandais déjà. » elle déclame, assez insensible au fait que tous les autres candidats sont spectateurs de ce qu’elle lui raconte. Il était tout dur et excité, Eben, faut arrêter de la prendre pour une demeurée en parlant le phénomène physiologique. C’est quoi son problème à ce connard ? Elle a l’impression qu’il ne la juge pas assez bien pour lui. Ou du moins à 50%, en l’attente d’une autre gonzesse pour venir compléter la jauge de satisfaction du bonhomme. Elle est vraiment énervée, Livia, voir même troublée à l’idée qu’il puisse réellement le penser. Elle a une boule au fond de sa gorge et des prunelles furieuses qui détaillent le visage de cette bite d’Eben.

(+ TENUE)

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 2:34

Quand on compare les tenues qu'il arborait en tout début de saison à celles qu'il arbore désormais sur les primes, on peut se dire que le cubain ne se soucie plus tellement d'apparaitre dans le salon en toute élégance et à vrai dire, il y a un peu de ça. Disons plutôt qu'il ne se prend pas la tête pour ce genre de futilités car il se moque bien de paraitre ou non bien habillé, ce n'est clairement pas une idée qui l'obsède à l'approche d'un prime. Il ne néglige pas non plus cette étape-là, c'est juste qu'il ne se voit pas revêtir un costume chaque semaine sachant qu'il se sent bien mieux dans des fringues confortables qu'il mettra aussi dix fois moins de temps à enfiler. Alvaro il supporte pas les cravates qu'il considère comme des objets de torture et il se sent toujours limité dans ses mouvements avec une veste cintrée sur le dos. Du coup il a tendance à préférer des trucs un peu plus passe-partout qui ne lui feront clairement pas rafler le prix du candidat le plus chic et distingué mais ça de toute façon il s'en fiche bien. C'est pas un défilé de mode, alors il estime pouvoir se fringuer comme ça lui chante sans pour autant passer pour le plouc de service. Et puis surtout, il y a toujours pire que lui sur les primes, toujours. Car Alvaro même dans des fringues qui paient pas de mine il donne l'impression d'avoir un minimum soigné son look, peut-être parce qu'il fait attention aux détails qui mine de rien peuvent complètement relever un look aussi banal soit-il au départ. Aujourd'hui ce détail réside dans le fait d'avoir rentré sa chemise dans son pantalon, ça a l'air de rien comme ça mais il parait déjà plus endimanché que s'il l'avait laissée sortie. Il opte sinon pour un pantalon droit, un bomber et une paire de bottines chelsea. C'est sobre mais c'est justement ce qu'il veut, après s'être permis une excentricité la semaine passée. Sa préparation pour le prime ne lui aura pris qu'une dizaine de minutes montre en main, et à présent que celle-ci est terminée le cubain peut prendre la direction du salon. Il emprunte l'ascenseur et rejoint le pont C, qu'il traverse d'une démarche dynamique tandis qu'il songe aux nominations de la semaine. Son équipe s'en sort bien, un seul nominé dans leurs rangs et Alvaro n'oublie pas le sacrifice d'Eben, s'il se retrouve sur la sellette c'est parce qu'il a pris ces voix d'office qui devaient revenir à l'un d'entre eux. C'est le genre de geste qui compte et qu'on retient, même pour un individualiste comme lui, et il conçoit pas un seul instant de pouvoir perdre son coéquipier ce soir. Ils ont beau ne pas avoir la même conception du jeu et de la victoire, ça reste son allié de la première heure et un mec pour lequel il a beaucoup de respect. Et puis la team Bohol peut pas se permettre de perdre un membre, pas après la sortie de Nora la semaine passée. Ils forment une sacrée équipe tous les cinq et le cubain a vraiment aucune envie d'en voir partir un de si tôt. Il débarque dans le salon les mains dans les poches comme à son habitude, scrutant la pièce afin de se dégoter une place pour finalement venir poser ses fesses à l'extrémité d'un canapé. Il se met à l'aise et attend patiemment l'arrivée de ses camarades, tandis qu'à l'écran sont diffusées les premières rubriques de la soirée. Il se demande pour le coup s'il arrivera à se mettre autant dans la merde que la semaine dernière, mais y'a peu de risque, Soren a pas pu trouver de quoi l'afficher une deuxième fois. Et encore ça va, le cubain il a réussi à se dépatouiller de cette histoire de lettre au final, les deux intéressés lui en veulent apparemment pas d'avoir merdé ce qui lui vaut d'avoir la conscience particulièrement tranquille, ce soir. À peine arrivé y'a @silvan qui l'interpelle justement par rapport à l'une de ses réponses au garde à vous, et d'après lui @bryce peut aussi s'avérer très silencieuse. Le cubain affiche un air sceptique. « J'ai du mal à te croire. » Il a cohabité une semaine avec l'intéressée et si y'a un adjectif qui ne qualifie pas la candidate à ses yeux c'est bien silencieuse, ou alors il l'a côtoyée dans sa phase hystétique, elle était peut-être sous médocs il sait pas. Alors qu'il est confortablement installé il repère @ugo à quelques mètres de là, et décide de s’incruster auprès de lui. Il le choisit lui parce que le bonhomme lui a obtenu une peluche aux machines à pinces pour son fils après qu'il lui en ait formulé la requête sans grande conviction. Au final malgré le fait qu'ils ne soient pas vraiment potes tous les deux son camarade a accepté de l'aider et Alvaro il a apprécié ça de sa part. « Salut mec. » il formule en se déplaçant sur le canapé pour venir se poser à côté de lui. Bon, Alvaro il choisit pas forcément bien son moment puisque Ugo apprend dans la foulée qu'il l'a cité en tant que candidat à qui il aurait donné une pièce s'il avait croisé dans la rue. Les remarques qu'il a pu faire pour justifier ce choix étaient peut-être un poil mauvaises, mais si ça se trouve le sicilien relèvera même pas. « Garde en tête que tu étais mon deuxième choix. » il laisse alors entendre en référence au premier nom qu'il a sorti, celui de Milan, et à vrai dire entre les deux y'a pas photo car Milan en plus de s'habiller très mal n'avait même pas le physique pour se rattraper. Ugo il a une belle gueule, il sait juste pas se fringuer... quoique. « Mais tu vois y'a du mieux ce soir, t'es donc pas un cas désespéré. » il souligne finalement dans un fin sourire, venant taper dans le dos de son camarade avec entrain. Alvaro il distribue pas des compliments très souvent, mais là il doit reconnaitre que le candidat le surprend dans le bon sens et en même temps ça le fait limite chier d'avoir sorti son nom et que ce dernier le fasse mentir dans la foulée. « Au fait, encore merci pour.. » Il finit pas sa phrase, Ugo aura sûrement compris vu le regard qu'il lui lance. Il est bien sûr question de la peluche, et même si pour son camarade ça représente peut-être pas grand-chose, Alvaro il est content d'avoir un truc à ramener à son gamin. Et puis il se satisfait aussi du fait d'avoir trouvé un camarade plus patient que lui qui n'a pas renoncé face à ces machines capricieuses sur lesquelles il faut souvent s'acharner pour obtenir ce qu'on veut. « Après le quizz de culture générale je suis curieux de voir ce que nous réserve ce bon vieux William. » Et ils ne devraient pas tarder à être fixés quant au programme de la soirée. Alvaro il veut que ça bouge mais pas dans le sens rapidité et réactivité comme ça a pu être le cas au dernier prime, lui il espère plutôt des bouleversements dans le jeu et il serait pas non plus contre une pincée de drama pour pimenter le tout.


_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 6:28

Si pour la plupart des gens se couper les cheveux ne représentait qu'un choix esthétique, pour Llewyn c'avait été un besoin viscéral au moment où il s'était retrouvé face à son reflet dans la glace. Plus que des cheveux, c'était véritablement des liens symboliques avec un passé douloureux pour lui, et avoir remué tout ça lors de la révélation de son secret lui avait ouvert les yeux sur une envie qu'il avait probablement depuis un certain temps. Llewyn, il croyait vraiment au fait qu'on puisse se tourner vers ce genre de choix quand on expérimentait quelque chose de difficile et y trouver un certain réconfort, comme l'impression de faire un premier pas vers la guérison. Ce n'était jamais que quelques coups de ciseaux, mais ça pouvait avoir des vertus thérapeutiques incroyables, et sans doute qu'il l'aurait fait plus tôt s'il en avait eu conscience. Installé près de @Livia à qui il voulait tenir compagnie, Llewyn accueillit la question de la brune avec un fin sourire, bien conscient que ce changement était radical quand on l'avait toujours connu avec ses cheveux longs. En fait, quand il y repensait, c'était le cas de la plupart des gens en dehors de sa famille. « J'avais besoin de changement. » Il avoua, son regard rivé vers le sien comme pour tenter d'y lire ce qu'elle en pensait. S'il ne l'avait pas fait pour les autres mais bien pour lui, ça n'était pas pour autant qu'il n'espérait pas que ça plairait un petit peu, notamment à Livia. « Je crois que je me préfère comme ça. C'est un peu plus spontané et puis j'avais un peu fait le tour de mon ancien look. » C'était au delà de l'aspect esthétique, néanmoins il est vrai qu'il avait toujours été un partisan du changement et qu'il ne s'expliquait pas comment il avait pu rester autant d'années avec la même tête. Il n'avait absolument aucun recul quand il était question de lui-même, alors il serait incapable de dire si ça lui allait vraiment mieux ou non. Mais ce qu'il savait, c'est qu'il avait aimé ce qu'il avait vu dans le miroir, après sa transformation. Il s'était trouvé l'air plus mature et avait apprécié de ne pas totalement se reconnaître, parce que se réinventer, c'était aussi un art à part entière. Et lui, ça lui parlait beaucoup. « Pas toi ? » Il demanda doucement, dans un regard en coin. C'était toujours assez compliqué de cerner les pensées de Livia, alors il n'avait pas vraiment de moyen de savoir ce qu'elle en pensait réellement. Peut être qu'elle approuverait l’initiative sans pour autant valider complètement le résultat, peut être qu'elle condamnerait les deux ou peut être – et c'était forcément la perspective qu'il préférait – qu'elle s'habituerait à ce changement et finirait par penser comme lui, que c'était peut être mieux comme ça. Ce n'était jamais que des cheveux, mais mine de rien il attachait peut être un peu plus d'importance à ce que les autres en penseraient qu'il n'osait se l'avouer. Après tout, Llewyn, il était un peu comme ceux qui cherchaient inconsciemment à plaire sans pour autant entreprendre beaucoup de choses pour que ce soit le cas. L'écossais interrogea Livia et il comprit qu'elle n'était pas sûre de savoir ce que tout ça, sa nomination surtout, lui procurait comme sentiment. Mais lui, il imaginait facilement ce qu'elle pouvait ressentir. C'est pour ça qu'il lui souffla qu'il voulait vraiment la voir rester. D'abord parce que c'était vrai et que sa nomination n'avait pas vraiment aidé à ce qu'il se sente mieux ces deux derniers jours. Et ensuite parce qu'il avait comme l'intuition que c'était ce qu'elle avait besoin d'entendre. « Tu sais, je serais content que la découverte de mon secret t'aide à gagner plus de voix. » Il souffla avec douceur, après qu'elle ait semblé touchée par sa confession. Il lui rendit son sourire et baissa les yeux sur la main qu'elle avait déposé sur sa cuisse, avant de retrouver son regard. Tout ça, c'était sa façon de la rassurer en se montrant parfaitement sincère, mais aussi de lui faire comprendre que même s'il aurait peut être aimé protéger son secret un peu plus longtemps, il ne lui en voulait pas de l'avoir découvert et était même le premier à espérer que ça l'aiderait à séduire une partie encore plus importante du public. Lui il était attaché à ce qu'elle représentait, mais si quelqu'un à l'extérieur devait avoir d'autres raisons de la sauver, ça lui irait aussi. Reportant son attention sur les rubriques, Llewyn sentit ses lèvres s'étirer lorsqu'Estelle révéla les descriptifs des super-héros et super-vilains et qu'il constata que son idée lui avait plu. Ce n'était pas difficile de comprendre d'où l'inspiration lui était venue quand on faisait attention aux détails, alors ça comptait vraiment beaucoup pour lui, surtout cette semaine. La rubrique de Sawelle et sa mention à l'échange survenu entre Livia et Eben le mit quant à elle un peu plus mal à l'aise, dessinant sur son visage une mine un peu différente. Llewyn, il entendait pas mal de choses sur les rapports de Livia avec les autres candidats depuis qu'il était ici, mais c'était la première fois qu'il était réellement atteint par une allusion, même s'il essayait de ne pas trop le montrer. Mais c'était difficile avec les commentaires qu'il interceptait malgré lui sur le réseau social, et particulièrement ceux de l'italienne qui l'incitèrent finalement à refermer sa tablette, la gorge nouée. Il ne savait pas vraiment comment interpréter tout ça, mais si elle tenait visiblement à ce que tout le monde s'imagine des choses, il était bien le premier à le faire. Son regard chercha le sien au moment où Livia se leva d'un bond, le laissant complètement interdit sur son siège. « Livia ? » Il eut à peine le temps de l'appeler qu'elle avait déjà filé à l'autre bout du salon, le laissant planté comme un idiot alors que lui, il était venu la voir pour lui apporter son soutien et la rassurer, parce qu'il s'était dit qu'elle apprécierait peut être de se sentir soutenue en cette soirée pas forcément évidente. Il était venu avec toute sa dévotion habituelle et l'envie sincère de lui changer les idées. Et en l'espace d'une seconde, c'était comme s'il avait complètement cessé d'exister. La façon dont elle interpella publiquement Eben lui fit encore un peu plus de peine, sans qu'il soit vraiment capable de s'expliquer pourquoi. Ce soir, il ne comprenait pas vraiment la Livia qu'il voyait alors qu'il s'en était senti particulièrement proche l'autre soir au piano bar. Si encore elle s'était confiée à lui, elle n'aurait peut être pas eu besoin de se mettre dans cet état. Enfoncé dans son siège, les sourcils froncés sous le coup de l'incompréhension, Llewyn tâcha de reporter son attention sur les interventions des chroniqueurs et notamment sur cette histoire de dons évoquée par Estelle. Llewyn, il avait toujours été très sensible à l'idée de donner à ceux qui en avaient le plus besoin, c'était même parce qu'il avait toujours raisonné de cette manière qu'il avait renoncé à une vie qu'il n'avait pas eu l'impression de mériter, quelques années en arrière. C'est pour ça qu'il bossait au lieu de compter sur son père, et ce qu'il y avait de plus paradoxal dans le fait d'être un peu plus limité financièrement, c'est que ça l'avait aussi rendu plus généreux. Alors oui, cet appel aux dons tombait assez mal pour lui qui n'avait plus grand chose à sauver dans sa cagnotte, mais justement il partait aussi du principe qu'il ne pouvait pas tomber beaucoup plus bas. Et puis, c'était mieux de penser à ça que de penser au reste.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 8:23

Ce prime se déroulait relativement sans encombres pour Ariadne qui aurait pensé sue la production s'amuserait un peu plus avec ses exploits de la semaine. Que ce soit entre sa chute dans la piscine, suivie de sa baignade en sous-vêtements, ou le reste des propos un peu alcoolisés dans cette conversation avec  Silvan, finalement, elle était relativement tranquille. Elle avait ouvlié de transmettre les informations de son classement de popularité habdomadaire, malheureusement ; la deadline était juste le lendemain de sa soirée sangria et elle avait complètement zappé d'aller au confessional pour ça. Et visiblement, d'autres avaient fourni à Soren de quoi s'amuser, bien plus intéressants qu'Ariadne tombant dans la piscine. L'entrevue entre Eben et Livia au salon de massage, suivie de l'intervention de Sawelle puis des commentaires d'Eben sur le réseau social, puis de la vive réaction de Livia n'arrachèrent à Ariadne qu'un soupir las en levant les yeux au ciel. Indécrassable, définitivement. Livia entrant dans sa petite combine n'était pas beaucoup plus intelligent après les premières frasques d'Eben avec la gente féminine mais le candidat prouvait encore une fois son manque cruel de finesse et de maturité. Un vrai gosse de quinze ans en pleine puberté sous ses muscles. Finalement, les magnétos et les rubriques s'interrompirent pour la publicité, et Ariadne se tourna vers @Silvan avec un rire étouffé un peu gêné. « Cette conversation n'avait ni queue ni tête. Je ne sais pas comment tu as bien pu suivre, » fit-elle, un peu honteuse de sa conversation décousue, même si elle n'avait pas été ivre au point de ne rien se rappeller ni de raconter de grosses bêtises. C'était même un peu drôle, même si pas forcément le genre d'image qu'elle voulait renvoyer à la télévision. « Mais tant qu'ils ne repassent pas ma chute dans la piscine aux spectateurs, je ne vais pas faire la fine-bouche, » ajouta-elle en baissant légèrement les yeux dans un rire ausé et encore un peu plus gêné, cherchant @Alvaro du regard par la même occasion, lui jetant un oeil amusé et un tantinet complice, dans le secret de ce gag qui était très bien là où il était : aux archives de la production.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL :: PRIMES-
Sauter vers: