CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 9:51

Aussitôt le prime débuté que quelques bribes de phrases retiennent l’attention du turc, ce qui ne manque pas de le faire réagir. Come par exemple avec cette remarque adressée à @Alvaro, au sujet de Bryce. Cette dernière n’est pas si pénible et si bruyante par moment – c’est ce qu’il a pu remarquer de ses propres yeux. Son coéquipier est d’ailleurs sceptique face à ses mots. Un rictus s’éprend des lèvres du jeune homme. « Faut le voir pour le croire », scande-t-il, quand son interlocuteur lui confie avoir du mal à y croire. Il y a encore quelques jours il aurait pu approuver les propos du cubain à l’égard de leur coéquipière et aurait peiné à croire que Bryce peut être silencieuse et mutique face à lui. « Parce que j’aurais été autant sceptique que toi !, rétorque-t-il, je t’expliquerai » mais il doute que cela intéresse vraiment son camarade. L’attention de Silvan se reporte finalement sur les différentes rubriques ; il écoute d’une oreille attentive ce qu’il se passe et ce qui est diffusé à leur propos. Il est surpris… mais agréablement surpris comme les propos tenus par Millie Pettigrew sur lui. Toutefois il y a quelque chose depuis le début du lancement de cette soirée qui a retenu son attention et son incompréhension : les mots de Pia Roshan, évoquant des choix cornéliens. Mais c’est quoi ça ? Des choix cornéliens ? Sans réfléchir, il pose la question à son camarade qui se trouve à ses côtés. Il s’agit de @Wyatt. Ce dernier lui explique que c’est un choix entre la raison et les sentiments… Le turc arque un sourcil, alors que son camarade lui donne alors un exemple d’un choix cornélien que la production pourrait faire. Silvan fronce les sourcils, mimant le type qui réfléchit sérieusement au dilemme. « Et toi, tu choisirais quoi, donc ? », qu’il le questionne. Son attention pivote sur la nouvelle venue. Ils sont rejoints par @Bryce, sa coéquipière. Celle-là répond qu’elle nominerait même sa meilleure amie. « Les téléspectateurs ont raison donc… », souffle-t-il, en faisant référence au sondage qui annonçait la jeune femme comme étant l’une de celle qui sacrifierait son équipe et ses liens pour son avantage. Le regard du métis détaille quelques instants la tenue de la jeune femme, dévalant les formes qu’elle veut leur offrir ce soir. « C’est comme ça que tu montres que tu es en forme ? », l’interroge-t-il, dans un sourire taquin. Il fait référence à sa coéquipière qui, quelques jours plus tôt, lui avait dit qu’elle était en forme. « En tout cas, ça fait son petit effet », glisse-t-il, son regard croisant celui de la belle. Il ne perd pas son sourire. Il profite d’un court instant de silence pour défaire sa veste qui commence à lui donner chaud – il l’avait porté seulement pour faire son entrée et faire plaisir à Poppy qui l’avait conseillé un peu pour cette fois. « Tu n’es pas d’accord, @Wyatt ? ». Il interpelle leur camarade, lui demandant d’une certaine manière son avis sur la tenue de la jeune femme. Enfin il a cru comprendre que son truc à Wyatt, c’est quand même les asiatiques et non les femmes à la peau ébène. Son attention est tirée par une nouvelle voix. Il croise le regard d’@Ariadne, son autre coéquipière. Elle lui parle de leur échange de cette semaine, qui n’a pas manqué de retenir l’attention de la production. Soren n’a pas manqué d’émettre quelques commentaires sur la culture du métis. Un commentaire qui ne l’effleure même pas. Il ne lui apprend rien. Silvan a toujours dit qu’il était con. « Tu te souviens encore de ce que l’on s’est dit, en fait ? », qu’il l’interroge. Elle parle ensuite d’une chute dans la piscine. « Et ça, c’était après combien de verres de sangria ? ». Un air taquin et amusé se peint sur le visage du turc. Il rit légèrement. « Vous pensez donner quelque chose, vous, pour les dons ? », questionne-t-il ses trois camarades. Il se gratte le haut de son crâne. Il se méfie de la production, il se demande si ce n’est pas un moyen pour leur liquider leurs cagnottes. « Par contre, j’espère que ce n’est pas du vent son histoire de travail associatif à Estelle », souffle-t-il. Il préfère mettre les mains dans le cambouis que sur le portefeuille. Il trouve cela honorable d’agir, de s’investir pour une association en travaillant, en faisant des activités.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach


Dernière édition par Silvan le Sam 4 Aoû - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 12:22

L’explication de Wyatt sur ce qu’était un choix cornélien lui plaisait vraiment. D’ailleurs elle ne se garde pas pour le dire tout haut, choisissant pertinemment de se mettre en avant au détriment de son groupe ou d’un autre candidat. Bon elle dit sa meilleure amie, mais elle n’en a pas. Elle n’est pas de ces gamines donnant tant d’importance à une amitié en particulier sur les autres. Elle a des sœurs, des frères du tiéquar, mais pas une super meilleure amie pour la vie. Mais l’idée était là. Ce qu’elle dit attire l’attention de @Silvan qui se tourne vers elle. Selon lui les téléspectateurs auraient raison. Elle sait bien de quoi il parle. Du sondage sur la personne qui ferait passer son intérêt avant celui des autres en gros. Bryce fait mine de réfléchir, avant de faire une légère grimace. « Pas vraiment... » Qu’elle souffle en bougeant sa tête de gauche à droite. Ses yeux de fixant sur leur camarade à côté d’eux, @Alvaro. Elle a beau affirmer qu’elle veut faire en sorte que sa team soit la meilleure de toute – ce qui en soit est vrai car elle n’admettrait pas d’être dans une team de looser - elle ne sert que son propre intérêt à terme. Elle lève un sourcil, incrédule. « Ils mettent Alvaro avant moi, j’trouve ça honteux !» Qu’elle souffle à nouveau, un sourire moqueur sur les lèvres. On ne peut pas dire qu’elle connaît vraiment @Alvaro. Si lui peut se permettre de dire qu’elle est particulièrement chiante après une semaine de colocation - ce qui ne lui fait ni chaud ni froid d’ailleurs – l’américaine ne sait pas vraiment qui est le gars. Mais l’idée de ne pas être considérée comme la plus opportuniste du jeu la vexerait presque. Réfléchissant au reste des chroniques, @Silvan la sort de sa rêverie par un rire largement débile pour casser le délire entre eux, mais d’éprouvant de l’étonnement. Elle ne s’attendait pas à ça. Comprenant qu’il parle de ses formes physique et de sa tenue, elle baisse la tête pour se regarder… Avant de lui lancer un regard hilare. « Non bébé j’suis encore trop couverte là... » Qu’elle répond en lui lançant un clin d’oeil, tentant de minauder à sa place parce qu’il parle d’un petit effet que ça lui ferait. Dans sa tête, elle le traite de véritable gros con, mais elle se contente de réprimer un rire. Et de bouger sa tête de droite à gauche. Faut faire le show, elle doit s’en souvenir. Mais à ce qu’il lance ensuite, elle lâche véritablement un rire. Elle ouvre grand ses yeux et de ses doigts donne une pichenette sur le bras du pauvre @Wyatt. « T’as pas intérêt d’me mater toi ! » Qu’elle lui dit de ses yeux noirs. En fronçant ses sourcils. Sous entendu que le turc était bien le seul à pouvoir non seulement le faire, mais en faire des commentaires à voix haute. D’ailleurs l’attention de l’américaine se tourne à nouveau vers lui. Elle plisse ses yeux. « D’ailleurs j’pensais qu’notre ambiguïté intéressait la prod… Va falloir redoubler d’effort... » Qu’elle lui annonce avec un sourire en coin, tandis que sa langue humidifie doucement sa lèvre supérieure. C’est tellement plus facile pour elle de jouer les greluches dragueuses devant tout le monde qu’en tête à tête et dans lieu clos avec lui. Sentant son coeur se chambouler au contact de ses yeux, elle se renfonce dans son fauteuil. Le reste des chroniques la fait sourire légèrement, démontrant un désintérêt certain lorsque l’on ne parle pas d’elle. Avant d’entendre que l’on parle de dons. Bryce avait réussit à ramasser plus d’argent qu’elle n’aurait imaginé en avoir sur son compte en banque. Et si elle sait pertinemment que cet argent n’est pas encore à elle, virtuellement si. Et s’il fallait les dépenser, ce ne serait certainement pas dans une association. Ca peut la faire passer pour une sans coeur certes, mais elle cœur, elle sait qu’elle en a un. « J’suis pauvre wesh. C’est à moi qu’on devrait faire des dons ! » Qu’elle souffle dans une moue amusée, sachant que ça ne ferait pas rire tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 582
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 13:48

Enfin. Ma fièvre est tombée, le souffle dans ma voix a disparu, et je suis à nouveau moi-même. Je ne pourrais pas être plus heureuse en ce matin de prime, nouvelle semaine durant laquelle j’ai réussi, par je ne sais quel miracle, à éviter le banc des nominés. Mais la journée que je pensais tranquille s’avère chamboulée du tout au tout par Llewyn que je croise par hasard. Sans trop savoir comment, après avoir écouté un temps ses confidences, je me retrouve embarquée dans la salle de bains du pont G et bientôt mes longues boucles brunes rejoignent les mèches lisses du candidat sur le sol. Face au miroir qui semble me fixer plein de jugement et de questions, je passe ma main dans mes cheveux, nouvellement coupés très courts, à la garçonne. C’est un changement, ça c’est certain.
Je ne suis pas quelqu’un qui accorde énormément d’importance à son apparence, même si je fais attention à la manière dont je me présente et que j’estime qu’il faut faire des efforts lorsque l’on est en société. Autant dire que je ne vais pas faire une dépression nerveuse pour une coupe qui, de toute façon, repoussera, mais j’ai du mal à m’y faire. Mon visage est si différent sans ma crinière qui l’entoure. Je ne sais pas vraiment si cette nouveauté me plait ou non, mais je décide qu’il est inutile de se poser trop de questions. C’est fait, je ne peux pas changer le résultat, alors autant s’y habituer maintenant.
Je passe le reste de l’après-midi à essayer de me concentrer sur un livre, ou diverses activités mais mon esprit reste focalisé sur le sommet de mon crâne. Tant bien que mal, je finis par réussir à trouver une robe qui me satisfait pour la soirée. Elle est un peu plus extravagante, et brillante que ce que j’ai l’habitude de porter, mais j’espère peut-être, inconsciemment, qu’elle détournera l’attention de ma coupe de cheveux. Je retrouve Llewyn pour me rendre au salon, comme un soutien moral mutuel alors que nous allons dévoiler nos bêtises de l’après-midi au reste de nos camarades. Nous nous séparons sans un mot, lui pour aller voir Livia, moi pour rejoindre @Chaim sur l’un des canapés. J’essaye de faire comme si de rien n’était et me concentre sur les chroniques. Je souris en regardant celle de Soren qui repasse ma brève rencontre avec Eben. Je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel, une fois de plus, en repensant à notre échange, et murmure à destination de mon voisin :  « Promets-moi que tu ne deviendras jamais comme ça. » Il ne me doit rien, Chaim, n’est obligé en rien de me répondre positivement, mais j’aime à espérer qu’il comprend ce que je dis et qu’il n’approuve pas le comportement de son camarade. Je regarde d’un œil distrait mon interview réalisée par Leo, supportant avec difficulté de me voir à l’écran. Décidément, je ne suis pas faite pour devenir une star de la télévision, Millie n’aura pas besoin de faire une longue analyse de ma personne pour le deviner.

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 14:31


Eben , même s’il a beau être nominé pour on ne sait quelle énième fois, il se pointe peinard au salon, les mains dans les poches avec son insouciance habituelle et son sourire énervant plaqué sur les lèvres. Il en a quand même marre de se taper le SAS chaque semaine, surtout qu’il a un rencard avec lui la semaine d'après aussi en vue de sa nomination d’office au cas où il venait à survivre à celle-là, mais à force de se planter devant cette putain de machine de merde, ça se sentait venir en tout cas. Au moins cette fois, on pourra pas se donner le plaisir jouissif de le nominer et pour ça, il se sent d’ailleurs très mal aimé dans cette aventure à force de se faire désigner par les autres, alors que lui il comprend plus trop pourquoi sachant comment il les considère tous. Mais c’est pas grave, c’est le jeu et ça l’empêche pas de débarquer avec son naturel alarmant et se planter au beau milieu du salon pour sonder la pièce. C’est à ce moment là où il se rend compte d’une chose : il est un peu paumé niveau configuration de liens, voir très dépassé vu qu’il sait plus trop où il en est avec la majorité de ces cons. Il se pose pas non plus trente six mille questions et décide de s’installer près de son frangin @alvaro, peut-être la seule valeur sûre du lot. « calmos hermano, je suis sobre cette fois » qu’il souffle en ricanant, avant de se jeter de tout son poids sur le canapé qu’il déforme au passage. Eben, c’est un pro de l’autodérision. Il se paye sa propre tête de con parce-qu’il sait qu’à chaque fois qu’il zone avec son frère, il est soit torché comme une loque, soit en cours d’anesthésie du cerveau par de l’alcool alors grosse première ce soir : aucune bouteille en vue. Et cette fois-ci, il compte bien rester sobre vu qu’il s’est un peu habitué à trop se laisser aller dans les primes. C’était presque devenu un rituel. « T’as vu je suis classe ce soir » qu’il s’auto-congratule, en attendant même pas l’avis de l’autre. Avec son petit gilet gris, sa chemise et sa cravate, il a trop l’impression d’être un peaky blinders en plus. La veste en cuir et le jean, un peu moins mais c’était pour moderniser le look et pas s’afficher comme un pingouin des années vingt. « ton frère va se marier ce soir héhé » qu’il raconte avec son sourire confiant habituel. Il a beau ne pas être vraiment sérieux, avec Eben, tu peux jamais savoir s’il parle pour de vrai ou s’il raconte des conneries et c’est ce qui est troublant. « souhaite moi bon courage » il en aura sacrément besoin. Mais bref, c'est pas le courage qui lui manque alors il arrête de badiner et s’installe confortablement pour suivre les rubriques. Les choses sérieuses commence avec le nouveau capitaine Alvaro qui semble déjà vouloir mettre en place un combat d’anthologie entre @chaim et lui, et l’idée l’amuse. Niveau muscles, et vu le rapport poids/taille/corpulence, pas la peine de jouer les pronostiqueurs, on sait tous qui va gagner, par contre dans le sas, c’est une autre histoire vu que le candidat jouit quand même d’une sacrée notoriété aussi. D’ailleurs c’est le cas cette semaine, et il est quand même curieux de voir le résultat car ça sera très révélateur pour la suite. « Tu sais, si j’avais le pouvoir d’être le maître des nominations un jour, je te mettrais toi contre Silvan, Ariadne et Poppy et je me ferais un bon pop corn juste pour mater ce putain de combat epic. » c’est clair que cette affiche, elle a de la gueule vu qu’elle réuni à son sens, les quatre gros favoris de cette saison. Bien évidement, lui il n’en fait pas partie. Y’a qu’à voir comment il se fait nominé à la pelle chaque semaine pour comprendre qu’il fera pas long feu très longtemps, à moins que le public décide le contraire mais c’est clair qu’à mi-chemin, les gros favoris se dégagent déjà. Il fini premier d’un sondage vestimentaire bidon et ça l’impressionne pas vu que la moitié des mecs ici s’habillent comme des rats, mais ça lui fait gagner du fric alors il est preneur. Ensuite, la belle Sawelle fait son apparition pour s’entretenir avec Hunter mais le plus intéressant, c’est la partie où elle évoque leur petit plan à trois avorté. C’est vrai qu’il a été trop con de se pointer à une heure très tardive. Il l’avait fait exprès parce-que se faire massé de nuit, c’est pas comme de jour, hm. Ça donnait toujours des idées, et pendant que lui était entrain de commenter sur sa tablette avec ses fameux commentaires de merde vides, sans smiley ni hashtag dont il en l’habitude, il voit débarquer une @Livia en fureur qui lui balance sa petite tablette sur lui et il comprend que dalle, l’espace d’un quart de seconde. Oula c’est quoi cette merde encore une fois ? Limite, le petit sourire bête qu’il avait sur les lèvres au moment de commenter fini par disparaitre pour laisser place à une expression un peu plus mitigée. En fait, il sait vraiment pas comment réagir, parce-qu’il est encore au stade de la compréhension. Il jette un petit coup d’œil pour voir de quoi il s’agit, et il comprend que sa réaction fait suite à leur conversation instantanée par écran interposés. Lui, il se marrait bien avec ses petits commentaires de boulet, mais cette nana, c’est quand même une barge à prendre ses insinuations au premier degré. Sans le montrer, elle lui fait très peur aussi, parce-qu’elle est complètement imprévisible cette gonzesse. Elle peut lui fracasser une tablette sur le crâne comme l’afficher comme elle vient de le faire, devant tout le monde, en le faisant passer pour le plus gros des cons. A force, il en est limite habitué. Surtout dans les instants de prime. Il a déjà reçu un verre dans la tronche, maintenant une tablette. La prochaine fois ça sera une tarte dans la gueule, un coup de poing aux burnes et ainsi de suite. Mais en ce moment, il en qu’à faire de sa propre santé parce-que l’urgence principale, c’est de la calmer. Livia, à l’entendre parler, elle a un sacré problème. Cette fille est pas nette, elle a une tumeur au crâne ou un truc dans le genre c’est pas possible. Parce-que ce genre de réaction démesurée pour si peu, c’est pas habituelle. Eben, il sait qu’elle aime bien en faire des masses. C’est une as de la dramaturgie et de la théâtralisation. Elle constitue le tableau clinique typique d’un trouble de personnalité histrionique ou border-line. « t’as rien compris » Alors il arbore un sourire confiant et se relève, plantant son regard dans le sien. Elle a beau porter des talons cette conne, il arrive toujours à faire trois têtes de plus qu’elle et ça rééquilibre presque automatiquement les rapports de force. « Livia » il prend un air un peu plus solennel, regard toujours connecté au sien. Attention, connerie en vue. Livia a peut-être zappé le panneau de signalisation qui indiquait la survenue d’une grosse connerie à 120km à l’heure. Il sait vraiment pas dans quoi il se lance, surtout en vue de l’instabilité émotionnelle de l’italienne, mais il dépose son genou au sol pour ressortir une bague et faire sa demande « Veux-tu bien m’épouser ? » à ce moment là il se retient de rire parce-que ça condamnera l’authenticité de son acte, mais au fond de lui qu’est ce qu’il se marre. Eben, il en a rien à foutre de passer pour un pingouin devant tout le monde, au beau milieu de ce prime. Il est habitué à avoir des tonnes de regards constamment sur lui et enchaîner les frasques alors c’est limite du pain quotidien pour lui. Il sait qu’il l’a pris de cours et se saisi de ce petit moment de flottement ou elle peut pas encore réagir pour lui glisser sa propre alliance au doigt. C’est une façon comme une autre de la lui rendre, puisqu’elle a gagné mais lui, il aime bien faire croire des choses, comme elle. Au fond, y’a absolument rien. Il demande en mariage personne, il est pas du tout sérieux et s’en branle complet de l’idée d’être associé à elle. Il se relève mais sait pas trop à quelle réaction s’attendre. Pour lui, il est peut-être con de le croire, mais il se dit que ça lui ferait peut-être plaisir de le voir comme un boulet mettre un genou au sol pour elle devant toute l'angleterre. Ce que même ce con de Javier a jamais pu faire. Lui il l'a fait alors ça doit être forcément son kiff. Ou pas. Il est dans l'inconnu la plus totale et c'est ce qui le branche. « haha tu l'avais pas venu venir, celle là » preuve que lui aussi, il peut la surprendre, comme elle le fait très bien.  « c’était con, je sais » mais il pouvait pas s’en empêcher, c’était trop tentant. Il se marre enfin avec son sourire de merde et se rapproche d’elle pour lui glisser à l’oreille, un sourire au coin « le massage était nickel, princesse » bien évidement, Sawelle aurait été pas de trop mais il est prêt à lui avouer exclusivement ce qu’elle rêve de le voir crier sur tous les toits, chose qu’il ne fera jamais. « maintenant va rassurer ton mini prince charmant. Il se fait du souci pour toi » qu'il lui souffle avec son sourire crâneur. Lui, il part rejoindre sa place auprès d'@Alvaro, fier de sa connerie et prêt à s'en amuser avec lui, mais un peu déçu quand même parce-qu’avec l’alliance de Livia, il avait quand même une sacrée raison de bien s’amuser dans ce bateau.


_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 538
AVATAR : Ezra Miller
LOCALISATION : Montréal
MÉTIER : Narrative & Game designer
ÉTAT D'ESPRIT : Déterminé


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 14:56

@Silvan te demande ce que tu choisirais, tu croises alors son regard, et réponds : "Je pense que ça dépendrait de la personne. Si je pense que son jeu est bon, je lui donnerai l'immunité." Avoues-tu en toute franchise. Ta réponse peut paraître froide, mais en même temps c'est un jeu et tu penses avoir assez prouvé que tu es quelqu'un de foncièrement gentil, toutefois il ne faut pas être naïf, si vous avez décidé de participer à ce jeu c'est pour aller le plus loin possible et si tu restes après cette soirée, tu aimerais bien passer une semaine tranquille. Juste une fois. @Bryce est sur la même longueur d'onde que la tienne, tu lui adresses un clin d'oeil avant de reprendre une gorgée de ta bière. "Je peux comprendre." Dis-tu, avant de te re concentrer sur ta bouteille. @Silvan t'interpelles sur la tenue de @Bryce. "C'est vrai que t'es canon !" Réponds-tu sans en rajouter plus. Bryce est une très belle femme, mais ce n'est pas ton type, de plus tu sais que tu dois faire attention lorsque tu te lances à faire des compliments aux autres femmes, parce qu'une pourrait se vexer à l'extérieur et déjà que tu sais que tu vas devoir te rattraper sur quelques points, tu te dois de te la jouer fine, même si au même moment, ton regard se fixe sur @Jun. @Silvan attire de nouveau ton attention sur les dons et sur ce qu'on compte faire. Pour le moment, tu ne sais pas trop. Hésite. Tu aimerais bien avoir plus de temps que celui d'une soirée pour peser les pour et les contres. Tu as peur qu'on te fasse regretter ton choix... "À voir... pour le moment je préfère voir la suite des événements avant de me fixer, et toi ?" demandes-tu au candidat qui doute de l'honnêteté de la docteuresse. Tu te dis que ça ne doit pas être le style de l'émission, ils ont bien trop à perdre si ça s'ébruite. "Je pense pas... Ce serait franchement un bad buzz que ce soit pour l'émission ou même pour notre adorable docteuresse Leriche !"

_________________

Wyatt
Design won't save the world, but it damn sure makes it lookgood !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 16:37

Il écoute attentivement la réponse de son camarade, @Wyatt, qui est installé à ses côtés. Il hoche doucement la tête. Selon Wyatt, sa réponse dépendra du choix de la personne choisie pour son dilemme. « De toute façon, la production sait très bien de qui on est le plus proche et qui est notre allié », émet-il. « Toi, par exemple… c’est Jun, non ? », qu’il le questionne, sans arrière pensée ni jugement. Jun doit être celle dont le jeune homme est le plus proche dans le jeu, du moins c’est ce que le truc croit. @Bryce intervient. Sa décision semble être toute prise, avant même que les dilemmes ne soient lancés : elle s’avantagerait. Sa réponse ne l’étonne pas ou peu, elle va dans le sens de l’opinion des téléspectateurs à son sujet. D’ailleurs, Silvan se permet une remarque à ce sujet. Sa coéquipière n’est pas d’avis et conteste le sondage : Alvaro est devant elle et ce serait honteux. Le jeune homme ricane légèrement avant de prendre la parole. « Il faut croire que certains téléspectateurs croient voir en toi un petit cœur… », souffle-t-il, dans un sourire, en plantant son regard dans le sien. Il se moque un peu d’elle. Il se permet d’ailleurs la liberté d’émettre un commentaire sur sa tenue. Une tenue qu’il estime légère, très légère, qui met en avant ses atouts, c’est incontestable. Selon elle, elle est encore trop couverte. « Oh ? », s’exclame-t-il. Il doit tout de même reconnaître que sa tenue fait son petit effet. Il interpelle d’ailleurs Wyatt à ce sujet. Leur camarade intime ce dernier de ne pas la mater. Un sourire amusé se dessine sur la bouche du métis, devant la réaction de la jeune femme. Le canadien est tout de même d’avis avec le métis. Il lui offre même un compliment : elle est canon. L’attention de Silvan pivote vers Bryce pour détailler sa réaction face aux paroles de leur interlocuteur, Wyatt. @Bryce lui adresse la parole. Elle parle de leur ambiguïté naissante qui intéressait la production. Elle lui annonce qu’il faudra redoubler d’effort. « Patience… », émet-il. « Mais je vois que tu prends ça à cœur », souffle-t-il, alors que sa main se pose sur la bretelle de la robe noire. Ses doigts viennent remettre en place ladite bretelle à sa place, sur le haut de l’épaule, effleurant son épiderme. Il lui adresse un fin sourire. « Ca te ferait plaisir de passer plus de temps à mes côtés ?! ». Il ne la quitte pas du regard. C’est elle qui a insinué qu’il faudra redoubler d’effort – il prend cela comme un appel à passer plus de temps à ses côtés. Silvan n’en oublie pas le prime et les dons. Bryce annonce qu’elle est pauvre que ce serait à elle qu’ils devraient faire des dons. « Tu devrais essayer de faire entendre ta cause », glisse-t-il. Quant à Wyatt, lui dit réfléchir. Il préfère voir la suite des événements avant de se fixer. « Qu’est-ce qui te fait hésiter ? », qu’il l’interroge. « Moi ? Ouais ». Après, quant à la somme, il doit la jouer stratégique pour cela. Il écoute attentivement son camarade. « Oui, mais… j’espère que ça va être un truc qui envoie du lourd, tu vois ? Pas un petit truc. Franchement, ça me dérange pas de mettre les mains dans le cambouis », émet-il. Silvan est quand même plus manuel qu’intellectuel. Il agit plus qu’il ne réfléchit. « Tu penses que ce sera quoi, toi ? », qu’il le questionne.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 17:34

@Llewyn parle d’un besoin de changement à propos de sa nouvelle coupe de cheveux. Livia, elle reste quelque peu interdite, parfaitement consciente que ce geste est dans la continuité de la révélation de son secret. Secret qu’elle a elle-même buzzé, au risque de l’obligé à se confronter à la réalité du décès de son frère plus tôt qu’il ne l’avait peut-être espéré. Ils ne sont pas cons, ils savent tous qu’un jour où l’autre ils devront parler de leur secret dans l’émission, mais pour la plupart d’entre-eux, le plus tardivement possible reste le mieux. Livia, si elle avait son mot à dire, elle préfèrerait que ce qu’elle cache soit découvert lors du prime prévu à cet effet. Pas avant. « Il faut que je m’y habitue… » elle souffle quand il lui demande si elle ne le préfère pas avec son nouveau look. Micio, il va sûrement se faire des idées. Il va croire qu’elle n’aime pas ce qu’il a fait à ses cheveux, mais ce n’est pas le cas. Ca lui fait juste bizarre à Livia, c’est tout. C’est pour ça qu’elle n’arrive pas encore à statuer sur ce qu’elle en pense, mais après quelques jours à se confronter à sa nouvelle tête, ça devrait aller beaucoup mieux. Elle aimerait bien cesser de s’inquiéter à propos des nominations, mais elle angoisse réellement à la perspective de se soumettre au jugement des téléspectateurs. Livia, elle aimerait vraiment leur plaire, se rendre compte que même si ses camarades l’ont nominée, de l’autre côté il y a un public qui apprécie ce qu’il voit en ce qui la concerne. Elle fait beaucoup d’efforts pour satisfaire les téléspectateurs, s’adonnant à un peu tout ce qui existe dans le genre. Elle buzz, elle met le nez dans la vie amoureuse de ses camarades, elle créé des petites scénettes intéressantes pour donner matière à commenter lors des chroniques… Llewyn lui souffle qu’il serait content que le fait d’avoir trouvé son secret l’aide à obtenir quelques voix supplémentaires. « Tu penses vraiment que ça peut avoir une influence ? » elle l’interroge avec curiosité. Si on réfléchit de cette manière, il y a aussi Bambi qui a réalisé l’exploit de trouver son binôme de jeu, alors que personne ne l’attendait là. Livia, elle a découvert un secret, mais mine de rien il y a aussi Wyatt qui s’est essayé au buzz ou Ugo et Eben qui ont écopé de nominations d’offices à cause de leurs échecs à la Test Machine. Dans le fond, elle n’est pas plus méritante parce qu’elle a eu la chance de bien assembler les indices qu’elle avait reçu au sujet de micio à ce qu’elle connaissait déjà de lui. Tous les nominés font des efforts, parfois même plus que le reste des candidats qui savent déjà qu’ils auront le droit à une semaine supplémentaire sur le bateau. Livia, elle est un peu dans sa bulle au cours de la diffusion des premières chroniques. C’est loin d’être une attitude très respectueuse vis-à-vis de Llewyn qui tenait à l’épauler en attendant d’avoir le verdict à propos des nominations, mais elle a dû mal à s’en empêcher, surtout après la première réponse de cet abrutit d’@Eben qui l’oblige à garder l’œil rivé sur la tablette en attendant ses excuses publiques. Mais ce gros connard, il ne dit rien. Elle se lève d’un bon pour aller le rejoindre, entendant juste la voix surprise de son voisin l’interpeller d’où elle l’a laissé. Livia, elle fait un vague geste de la main sans se retourner, l’air de lui dire de ne pas s’occuper de ce qui va suivre, elle gère. Sauf que l’italienne, elle gère que dalle tant elle se trouve dans une de ses phases de bouleversement émotionnel capable de lui faire faire n’importe quoi pour obtenir ce qu’elle désire. Elle se plante devant l’autre con, prête à s’embrouiller avec lui comme elle sait si bien le faire. Limite, les engueulades, c’est son talent caché tellement elle est douée pour la tragédie. Lui, il s’en tape. Il lui sort son sourire de teubé et lui affirme qu’elle n’a rien compris. Livia, elle fronce les sourcils et le fixe en attendant qu’il veuille bien lui fournir plus ample explications à ce sujet. Il se redresse, met un genoux à terre et elle ne s’y attendait tellement pas qu’il arrive à lui mettre la bague au doigt. « Je comprend mieux comment t’as fait pour être marié. » Eben, en fait, il les a par surprise, presque contre leur volonté. Elle a récupéré son alliance, mais elle n’arrive pas à s’en satisfaire. Elle a l’impression qu’il lui a volé le rôle de la projection qu’elle avait prévu de base en faisant le guignol face aux autres candidats. Elle ne sait plus comment réagir, l’italienne. Elle croise le regard d’@Alvaro qui est assis là où Eben s’était installé, avant de se replonger dans son rôle. « Compte pas sur moi pour te masser encore une fois. » Livia, elle claque la porte. Elle quitte officiellement son poste de responsable du pôle animation d’Eben qu’elle avait décidé d’occuper pour lui faire plaisir. C’est quoi cette phrase bidon qu’il lui sort pour la calmer avec son air de gros branleur ? Son massage, il n’était pas juste nickel. Livia, elle le tenait métaphoriquement et presque littéralement par les couilles pendant toute la séance. Pour les images enchanteresses qu’elle lui cédait généreusement de manière à l’aider à se vider un peu face à sa pénurie sexuelle prolongée, il peut aller se brosser. « J’espère que t’en as bien profité parce que ça n’arrivera plus. » elle siffle assez convaincue de ce qu’elle raconte, même si elle est tellement instable et d’humeur changeante, qu’il y a des chances pour qu’elle retombe dans ses travers à son contact. Il la congédie presque en lui disant de rejoindre @Llewyn auquel il a attribué un nouveau surnom stupide. Ceci-dit, il y a du progrès par rapport au précédent. « Va te faire foutre. » elle souffle, avant de partir s’installer ailleurs. Sauf qu’elle ne retourne pas du côté de micio, Livia, non seulement par esprit de contradiction par rapport à ce que vient de dire Eben, mais aussi parce qu’elle se sent en proie à un trop plein d’émotions qu’elle ne sait pas trop comment évacuer pour ne pas avoir l’air de la tarée du coin. Elle se pose toute seule sur un canapé, jambes et bras croisés, les yeux rivés sur l’écran. La production choisit justement ce moment pour balancer le classement de popularité de la semaine où elle occupe la première place des candidats les moins appréciés du bateau. Et ça, ça la touche énormément pour tout un tas de raisons. Elle est nominée, elle a un grave souci avec ce que les autres pensent d’elle. Livia, ce n’est pas le genre de gonzesse qui va le prendre bien. Elle serre les dents et essaye vraiment de ne pas craquer. A sa connaissance, personne n’a jamais pleuré dans cette émission pour avoir obtenu le plus grand nombre de méduses. C’est juste trop con. Elle fait des efforts considérables pour ne rien laisser filtrer, même si au fond d’elle, elle espère intéresser suffisamment l’autre gros gland pour qu’il la regarde et se sente mal et honteux de l’avoir vexée en jouant au con.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah


Dernière édition par Livia le Dim 5 Aoû - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 23
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 17:47

T'es pas hyper à l'aise dans ton costume mais tu te devais de faire l'effort, après plusieurs semaines plutôt bof en terme de tenue. Ça te faisait un peu chier de te l'admettre rien qu'à toi-même mais le regard des téléspectateurs comptait un peu pour toi, ça te saoulait un peu qu'on t'ait pas cité une fois dans les trois premier du sondage du mieux fringué, mais surtout t'avais pas bien digéré les commentaires de Livia à ce sujet. Elle avait raison, tu le savais, tu représentais un peu ton pays en étant ici, et jusqu'à présent t'avais tout de même essayé de pas en donner une trop mauvaise image, mais alors il te fallait relever ton niveau vestimentaire. Tu croisais les doigts pour que le William ne se décide pas à vous faire courir partout ce soir par contre, parce que là sûr qu'Ariadne pourrait te devancer dans une épreuve de rapidité. Et puis, en plus de ça, t'étais quand même pas super serein vis-à-vis de l'issu du prime. Déjà ta première nomination tu l'avais pas bien comprise et tu l'avais un peu mal prise, mais alors là, te faire nominer par ton manque de discernement à la test machine, ça t'avait encore plus foutu les boules. Tu l'avais pas trop montré aux autres en début de semaine parce que tu savais pas à qui t'attendre comme adversaire. A l'approche du prime, ta gorge se serrait un peu. Tu trouvais que tous les autres nominés avaient de bonnes chances de rester, soit parce qu'ils étaient plutôt sympas, ou plutôt très impliqués dans des histoires ou des aspectes du jeu ou sur le réseau. Tu savais pas ce qui pouvait faire le différence entre toi et un de tes camarades. Peut-être le costume ce soir, t'allais jouer la carte de la classe à l'italienne, ça pouvait marcher, voilà. T'arrivais dans le salon et allait t'installer sans t'attendre particulièrement à ce que ce soit @Alvaro qui prenne place à côté de toi, mais il était le bienvenu. « Salut. » Que tu réponds dans un léger rictus. C'est que le gars se ramène juste à peu près pile au moment où tu l'entends te citer comme le candidat (encore en jeu) à qui il donnerait une pièce s'il t'avait croisé dans la rue. T'es un peu vexé, tu vas pas le cacher, surtout au sujet des cheveux et de la moustache. Puis ça n'arrange rien qu'il te dise que t'étais que son deuxième choix. « Un prêté pour un rendu. J'imagine qu'on est quitte maintenant. » Rapport à la semaine dernière où t'avais tenu à citer son nom alors que t'avais déjà choisi de répondre autre chose. C'était peut-être un peu de provoc' de ta part, ouais, et il te rendait la monnaie de ta pièce, voilà. Tu te passais une main dans les cheveux. Ce soir t'avais la classe et rien ne pourrait arriver à te convaincre du contraire, par même les arguments fallacieux de ton camarade -non parce que pour toi, t'aurais dû être son troisième ou quatrième choix, même que si t'avais été mal fringué la semaine dernière c'était la faute de Wyatt qui était pas le plus stylé des gars du bateau non plus. Alvaro tentait tout de même de se rattraper en remarquant tes efforts du soir. Tu accueillais la remarque d'un signe de tête reconnaissant. Mais tu tiquais un peu de voir qu'il obtenait un grade supérieur au tien à la suite de la chronique de Soren. « C'est dommage, c'est un peu bidon ces grades. » C'est juste donné comme ça, histoire de dire un peu qui semble plus honnête, plus cash qu'un autre, mais finalement, ça dépend que de Soren qui est seul juge et qui peut se planter en étant par exemple pas très objectif. Bon, tu pouvais pas lui jeter la pierre, tu l'étais pas forcément non plus tout le temps, ni Alvaro d'ailleurs. Mais malgré tout, le candidat avait fait un pas vers toi. Il te remerciait à présent pour ce que tu avais bien accepté de faire pour lui. « Pas de soucis. » C'était rien qu'une peluche, soit pas grand chose en apparence, mais ça t'importait peut-être un peu plus que ce que tu laissais paraître parce que tu savais que c'était pour un gosse qui grandissait sans un père très présent. Bon, tu pensais toujours que de lui offrir des cadeaux comme ça, c'était un peu merdique, mais c'était déjà un petit geste, et c'était toi qui avait choppé la peluche alors tu te sentais un peu fier quand même. « Tu lui diras d'y faire attention, un peu. » Genre de pas la perdre, mais il pouvait la bousiller, la déchirer un peu aux coins, la foutre dans l'eau ou dans la boue, au moins elle en aurait vécu des aventures avec lui. Mais s'il la perdait t'aurait été contrarié -pas que tu le saches jamais un jour, ni que tu puisses le sentir depuis la Sicile, genre y a pas un lien invisible qui s'est formé entre toi et le pauvre truc que t'as réussi faire sortir de la machine. Comme vous discutiez, tu suivais ni le fil sur le réseau social, ni vraiment les chroniques, surtout celle de l'esthéticienne avec Hunter, bon, pas le plus passionnant, mais tu captais la fin comme elle parlait de @Livia et @Eben -qui s'était ramené de l'autre côté d'Alvaro et tu l'avais senti se vautrer mais tu le calculais pas trop. Non, tu regardais un peu l'italienne de travers en voyant à quoi monsieur muscles avait eu droit et pas toi, et même le reste de la conversation. Tu comprenais pas bien pourquoi elle perdait son temps avec ce gars, pourquoi elle avait joué son jeu et perdu sa bague aussi. Mais à la fois, c'était pas forcément tes affaires et tu pouvais t'imaginer qu'elle savait ce qu'elle faisait. Des deux, évidemment, tu voulais qu'elle revienne et pas lui, comme ça tu serais un peu débarrassé d'un rival, mais ce serait pas le dernier, comme le type à tes côtés ce soir. T'écoutais un peu la fame academy puisque Millie parlait de Jun et de Silvan, deux candidats pour qui tu avais un intérêt bien différent l'un de l'autre, mais dans le fond, tu trouvais la chronique assez superficielle. Pour ce qui était des ateliers d'Estelle, tu gardais en tête ce qui te semblait pertinent, ou drôle, parce que c'était pas ce qui manquait encore une fois dans ses chroniques participatives. « Un super-héros qui se dédouble entre autre pour aller voir son fils qui est loin de lui, hm, ça me dit quelque chose. » Tu devais pas être le seul, mais t'aimais aussi pointer les évidences, et y en avait pas mal d'autres sur d'autres de tes camarades mais t'allais pas aller les stalker un par un pour le leur faire remarquer, alors qu'@Alvaro était juste à côté. Par contre, tu notais qu'Estelle t'avais donné un niveau plutôt moyen, même pas 50 -de quoi faire frémir ta petit moustache dans un semblant de grommellement. Puis on vous apprend que vous êtes quelque part près de la Colombie -pays dont tu n'étais même plus certain de connaître l'existence. A la suite de quoi, Elliot et son trailer vienne te rappeler à toi et à tes camarades nominés que vous l'êtes, nominés. La vidéo est sympa, mais ça te saoule à t'en faire croiser les bras. La chronique de Soren te déride un peu, surtout que tu ne t'attendais pas à ce qu'il mentionne une interaction aussi anodine que celle que tu avais eu avec Leela à l'observatoire. Le maître rappelle les gains de la roulette et tu adresses un petit sourire narquois à l'attention d'@Alvaro alors que tu n'as jamais gagné que 1500£ -mais comparé à ce que lui avait reçu de la roulette, ce n'était pas rien. Puis la première partie du prime se finit vite, entre la popularité qui t'étonnera toujours, notamment au niveau des méduses, l'entretien d'une Beth encore malade par Léo, et une annonce pour une charité dont est présidente Estelle. Tu remarques avec soulagement qu'elle n'a pas relevé votre petite entorse à la restriction de la semaine, à toi et Bryce. En plus, pas de nouvelle restriction pour la semaine qui vient. Tu seras peut-être pas là pour goûter à cette mini-liberté, mais ça te fait sourire. « On peut remercier généreusement les enfants papillons, je crois. » Que tu fais remarquer finalement, même si c'est pas la seule raison qui te poussera à laisser un petit peu de ta cagnotte pour la cause. Quant à savoir ce que le maître vous réserve pour la suite... « Du moment qu'on a pas à sauter dans tous les sens, ou à trop compter sur la chance... » Tu t'inquiétais pas plus que ça, disons. Non parce que sortir des trucs au pif c'était marrant un temps, mais tu préférerais éviter trop d'action ce soir. Enfin, tu ne décidais de rien, et la présentatrice avait parlé de choix. Cela pouvait s'appliquer à tout et n'importe quoi, bien sûr tu t'attendais à pas mal de trucs reliés au jeu, mais il pourrait tout aussi bien demander à un candidat de trouver une restriction à Estelle pour cette semaine, tiens, et tu n'aurais vraiment pas aimé être la personne à qui l'on pourrait demander.

tenue

(pardon comme je veux tout commenter c'est long  face )

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 17:58

Bryce se moque bien de savoir si elle est considérée comme la plus opportuniste, ce qui l’emmerde le plus c’est de ne pas gagner autant d’argent du coup au final. C’est surtout ça qui la motive. Gagner les sondages, les machins et les trucs qui pourrait lui apporter du pèze et des points. Alors non à son avis le public n’a pas raison. La réaction de sa camarade lui fait presque avaler sa salive de travers. Pour lui, les téléspectateurs croient voir en elle un petit coeur. Elle lève un sourcil pas du tout convaincue avant de lâcher un rire. Sans passer par l’idée qu’évidemment un coeur sinon elle ne vivrait pas, mais à côté évidemment qu’elle a un petit coeur. Mais ce n’est certainement pas à un gars comme lui qu’elle irait le montrer. Pas consciemment en tout cas. Il lui parle ensuite de sa tenue, qu’elle savait évidemment courte et passablement faite pour aguicher. Faut dire qu’elle avait surtout vu le côté pratique de la tenue et pas forcément le côté fashion. Parce qu’à son avis, cette robe est juste affreuse, mais elle se sent tellement bien dedans. Silvan en profite pour faire allusion à leur échange, en parlant de sa manière de lui montrer qu’elle est en forme. Évidemment que non. Pour lui montrer parfaitement sa forme parfaite, elle devrait se foutre à oilpé. Ca semble étonner le turc, à qui elle adresse un sourire équivoque. Elle bouge sa tête de haut en bas pour appuyer son propose, avant de se tourner vers @Wyatt. Parce que même si Silvan lui demande, il n’a pas à donner son avis. Ca ne l’intéresse pas elle et puis elle se fout bien de savoir comment il la trouve. Apparemment la pichenette ne lui fait pas peur puisqu’il lui répond. Et pas une réponse pourave, il lui dit tout de même qu’elle est canon. Bryce ne peut s’empêcher de regarder @Wyatt avait des yeux plus brillant, feignant la reconnaissance. « Oh merci mon p’tit champignon… Ca m’touche ! » Qu’elle lui répond, posant la main sur son coeur l’espace de quelques secondes. Avant de lâcher un rire débile. Et de reporter son attention sur @Silvan qui avait promis – ou presque – qu’un rapprochement aurait intéressé la production. Mais pas un mot sur ça. Alors parler du putain de Kamasutra encore une fois ils savent le faire, mais du petit truc entre l’américaine et le turc, walou. Il lui dit de patienter. Par du principe qu’elle prend ça à coeur. « Mais ouai gars j’prends ça à coeur… J’me souviens qu’une pote m’disait que dans c’jeu on aime bien les rapprochement et tout… Apparemment ça rapporte... » Ok elle ne parle que pour elle sur ce coup. À en croire le classement de popularité, lui est déjà super apprécié. Elle parle surtout de son intérêt à elle – encore. Si elle aime l’idée de faire partie du trio de méduse, faudrait pas non plus qu’elle se fasse virer à la moindre occasion parce qu’elle vraiment une vilaine fille. Se faire apprécié par le premier du classement pourrait être un tremplin pour elle ? Si elle se tait en cet instant, ce n’est pas que parce qu’elle réfléchi. Mais aussi parce qu’il est en train de la toucher. Il frôle son épaule, remet en place sa bretelle. Elle reste suspendu à ce moment, regardant le sourire de son coéquipier. Il lui demande si ça lui ferait plaisir de passer plus de temps à ses côtés. Elle se mordille une lèvre. « T’crois que c’est pour quoi que j’veux le plus de points possible… J’veux être dans la même cabine que toi... » Elle lui adresse un sourire léger et onvaincu. Non en fait elle aimerait juste être la première – la première en tout, son leitmotive de toute la compétition - mais elle préfère changer la vérité. « Mais oui forcément que je veux passer plus de temps… À tes côtés » Elle fait clairement la pute, en faisant une phrase juste tout à fait normale pour lui répondre. Elle énonce clairement bien tout les mots, alors qu’elle papillonne des cils. Lui caresse maladroitement la main qui lui effleur la peau. Mais elle lâche un souffle presque trop bruyant quand son camarade parle du fil du prime et des dons à faire. Elle part du principe qu’elle fait partie d’une couche sociale à qui on devrait donner du fric, alors elle ne se gêne pas pour l’énoncer à voix haute. Son camarade lui parle de faire entendre sa cause. Elle se retourne à nouveau vers lui, à nouveau toute pimpante de sa répartie. « T’as raison, j’vais faire un téléthon moi aussi ! Ca va cartonner… » Ca va être à chier, mais elle ne va pas aller sortir ça. Son attention se porte à nouveau sur leur camarade @Wyatt. « Tu m’donnes du frics et j’te montre mes eins ? » Qu’elle souffle dans un sourire perturbant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]   Sam 4 Aoû - 18:00



Chers candidats, vous assistez ce soir au cinquième prime de votre aventure et celui-ci marque votre premier mois de jeu sur ce bateau. Le Maître a jugé bon, pour l'occasion, de tirer un premier bilan de ces cinq semaines d'aventure en vous confrontant aux liens que vous avez forgé depuis votre arrivée.

Au fil des semaines certains rapprochements ont eu lieu, des amitiés semblent s'être créés tandis que pour certains on peut sûrement davantage parler d'attirance et même de naissance de sentiments. Rien de plus normal, au bout d'un certain temps de cohabitation tous ensemble, de s'attacher les uns aux autres. Beaucoup de candidats avant vous sont passés par là, cette aventure a même vu naitre de belles histoires d'amour et d'amitié. Mais où en êtes-vous vraiment dans vos liens avec les autres candidats aujourd'hui ? Il se pourrait que vous vous retrouviez ce soir dans une situation quelque peu délicate vis-à-vis de vos camarades et en particulier de ceux avec lesquels vous vous entendez le mieux. Le Maître est observateur, il s'est attardé sur vos liens principaux dans cette aventure et cela afin de vous demander de faire des choix pouvant s'avérer difficiles pour vous et qui ne seront pas sans conséquences également pour vos liens. Le but est tout simplement de vous pousser à privilégier des liens plutôt que d'autres, et cela se fera sur fond de dilemmes. Ces dilemmes engloberont des décisions à prendre sur les nominations, les secrets ou encore les cagnottes. Sachez que des bonus et des malus équivalents seront mis en jeu, et qu'il vous faudra les attribuer dans tous les cas à vos liens les plus importants. Pour chaque dilemme, le Maître demandera à un candidat de trancher entre son lien principal et trois autres de ces liens, également importants. Il s'agira pour vous de décider si votre premier lien passe logiquement au-dessus de tous les autres, ou si vous ne faites pas tant de différence que ça entre vos camarades et ne vous sentez pas d'handicaper trois d'entre eux. Lorsque le Maître s'adressera personnellement à vous pour vous soumettre votre dilemme, il vous sera conseillé de bien réfléchir avant de rendre votre décision car certaines seront lourdes de conséquences pour la suite. Aussi, une réponse courte et claire vous sera demandée, en évitant au passage de faire attendre le Maître puisque celui-ci n'est pas tellement réputé pour sa patience, vous le savez. Alors, lesquels d'entre vous termineront la soirée avec des problèmes de conscience ? Qui se montrera sans scrupules vis-à-vis de ses camarades ? Et la stratégie aura-t-elle une place ce soir dans le cadre de ces dilemmes ?

note : L'administration a elle-même établi un quatuor de liens pour chaque candidat avec un lien principal, et trois autres liens importants à exploiter lors des dilemmes. Cela a été déterminé à partir de vos popularités et des affinités dans vos profils, d'où l'importance de les tenir régulièrement à jour.
Revenir en haut Aller en bas
 

CINQUIÈME PRIME, S.11 - [03-05/08]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL :: PRIMES-
Sauter vers: