All the small things. (jeudi s5, 10h05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 448
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE:
AFFINITÉS:
MessageSujet: All the small things. (jeudi s5, 10h05)   Mar 7 Aoû - 2:49

@Ugo

Au bout d'autant de temps à vivre ensemble, on finit par connaitre les habitudes des autres, même ceux avec qui on n'a jamais vraiment dormi ou avec qui on n'a jamais partagé de pont ou de cabine. C'est devenu des rituels, des routines sur des créneaux différents, comme si on était encore tous branchés sur nos fuseaux horaires respectifs. On s'en rend pas vraiment compte au début, mais petit à petit, on remarque des choses, on intègre sans vraiment réaliser, on repère, on apprend, on note inconsciemment et puis on sait, tout simplement. On sait à quelle heure tel ou tel candidat aime se réveiller ou qui prend sa douche quand en fonction de l'affluence dans sa partie du bateau, on sait ce que les gens aiment manger le matin ou le soir. On sait même plus ou moins quand les filles prennent leur pilule, c'est pour dire. Ou peut-être que c'est que moi, peut-être que c'est que moi qui fais attention à ces choses-là, qui remarque les plus insignifiants détails et qui ai tendance à noter trop de trucs sur les autres, parce que c'est comme ça que je fonctionne et parce que je suis observatrice, la plupart du temps. J'en sais trop rien et à vrai dire, je m'en fous pas mal. Moi, ça me pose pas de problème que personne ne sache rien sur moi. Bref, j'ai une idée derrière la tête, je me suis réveillée dans cet état d'esprit sans trop savoir pourquoi, je suis d'une drôle d'humeur en ce moment, et il se trouve que je sais exactement de qui j'ai besoin et où le trouver à cette heure-ci. Moi je suis debout depuis un moment mais Ugo, il aime bien traîner un peu et si mes calculs sont bons, il devrait encore être sur le pont D, en ce moment. Aussi, je dévale les escaliers pour parcourir les couloirs et trouver sa chambre déserte. Hm. Sans me décourager, je tourne les talons pour me diriger vers la salle de bain, dont la porte s'ouvre au loin, tandis que j'aligne résolument les pas dans cette direction. Comme prévu - plus ou moins - c'est la silhouette d'Ugo qui en sort et je suis soulagée de voir qu'il est déjà prêt pour la journée. Ça veut dire qu'a priori, il devrait consentir à interagir avec quelqu'un d'autre. « Bonjour » je l'interpelle avec un beau sourire. Ugo, c'est vraiment bizarre, j'ai l'impression de rien savoir de lui et en même temps, c'est l'une des personnes que je préfère ici. Mais en même temps, j'ai peur que le fait de le connaître davantage ne ruine tout. C'est lui qui l'a dit, pas moi. Une fois devant lui, je me retrouve comme une conne. J'ai pas prévu de phrase d'accroche, de conversation bateau à avoir pour commencer ou de petites blagues à lui lancer tranquillement. Alors je lui jette un drôle de regard avant de balayer les alentours d'un coup d’œil scrutateur. « Tu veux bien que... j'essaie quelque chose ? » je lui demande avec prudence, en l'observant avec un tout petit sourire aussi engageant que possible. Oh c'est pas grand chose, vraiment pas grand chose en réalité, mais pour moi c'est différent. C'est inhabituel voire complètement inédit. Le genre de truc qui se compte sur les dix doigts des mains. Alors forcément, je me sens obligée de demander la permission avant, parce que je sais pas comment réagissent les gens par rapport à tout ça. Je préfère pas lui dire direct cela dit, parce que si je peux le prendre un peu par surprise, ça m'arrange aussi, des fois qu'il refuse. J'aurais bien trop honte s'il m'envoyait bouler ou s'il réagissait mal, je crois que j'irais me terrer quelque part pendant des jours et que je serais incapable de lui adresser la parole à nouveau. Je pourrais plus le regarder en face, ni lui ni personne. Finalement, prenant mon courage à deux mains, je fais un pas dans sa direction, puis un autre et on est vachement proches maintenant, mais tant mieux parce que c'est le but. J'écarte les bras pour les faire passer sous les siens et j'entoure son buste contre lequel je me colle. On a plus ou moins la même taille, avec Ugo, alors je peux sans peine poser le menton sur son épaule, tandis que je m'efforce d'apaiser mes muscles tendus à l'extrême par un exercice complètement nouveau et étrange. Un câlin. Oui, je lui fais un câlin. ça peut paraître débile mais je ne me souviens pas de la dernière fois où c'est arrivé. Même les fois où il se passait des trucs avec des garçons, ce n'est jamais arrivé ou quasiment jamais. Alors, en pleine expérience, j'en profite pleinement, je découvre des sensations nouvelles, un nouveau type de contact, je savoure la découverte, même programmée et peu naturelle, je m'apaise légèrement, mes épaules s'affaissent contre les siennes et à la fin, on aurait presque pu y croire. C'est à ce moment-là que j'ai décidé que c'était assez. Alors je me détache doucement pour m'éloigner de lui et réfléchir à la situation sans y parvenir, parce que c'est le genre de choses auxquelles on ne réfléchit pas. « C'était » mais je m'interromps, sans savoir quoi dire, « sympa » j'achève finalement d'une voix douce, sans trouver d'autre mot. Étrange, chouette, intrusif, agréable, raide, intéressant. Il y en a des tas, des autres mots, mais aucun ne me parvient, tandis que mon cerveau surchauffe. « Désolée de t'avoir dérangé » je marmonne finalement en reculant avec un petit rire gêné.

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 24
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: All the small things. (jeudi s5, 10h05)   Jeu 9 Aoû - 17:29

Un matin comme un autre à bord du yacht. Tu te presses pas, rien ni personne ne t'attend vraiment nulle part ici, tu peux te permettre de dormir aussi longtemps que tu veux, mais tu essayes de ne pas aller au lit trop tard pour ne pas déranger Ariadne en retournant tard dans votre cabine. Elle est aussi discrète que Jun. Tu t'es rarement réveillé avant l'une d'elles ou parce qu'elles faisaient trop de bruit, se cognant dans des meubles ou fouillant dans leurs affaires. Tu avais eu des colocataires plus bruyant, comme Milan bougeait pas mal dans son sommeil certaines nuits, et Hunter qui avait été malade la semaine précédente, tu ne pouvais pas lui en vouloir, ça avait été indépendant de sa volonté. Tu n'étais pas réglé à la minute comme ta nouvelle colocataire qui semblait se lever chaque matin à la même heure, mais tu avais tout de même réussi à prendre quelques habitudes, ou du moins à la es reprendre après les horaires imposés d'Estelle il y a quelques temps de cela. Ça t'avait plutôt bien réussi pendant une semaine et puis tu étais revenu à ton rythme personnel. Surement que quelqu'un qui t'observait un minimum, comme la production, ou certains candidats, sauraient prédire où tu te trouverais chaque matin à telle heure. Et imaginons que ce soit la vraie vie, que tu vives réellement comme ça dehors, tu aurais été une proie bien facile à cibler et à éliminer pour un tueur en série. La régularité, comme toute chose, avait du bon comme du mauvais. Enfin, à priori, personne ne devrait essayer de te tuer sur ce bateau. Tu n'étais pas mêlé à de si sombres affaires de la mafia que ça, tout de même. Ça se serait vu sur ta gueule si t'avais vraiment un passé lourd derrière toi, puis ça t'aurait forgé d'une certaine façon, comme il te semblait que c'était le cas pour d'autres ici. Toi, t'étais un gars plutôt normal, un peu bizarre sur les bords, comme tout le monde finalement, mais à ta façon, et tu savais que tout le monde était pas capable de l'accepter, mais c'était comme ça. En attendant, tu prenais ton petit déjeuné comme un bon gars normal, t'allais te doucher, te brosser les dents, te passer du gel dans les cheveux, te mettre du déo et trop de parfum, comme un bon gars, normal. T'es pas long à finir ta routine du matin, c'est pas comme si t'avais tout un tas de crème et de maquillage à te mettre sur la tronche. Et t'ouvres à peine la porte que Jun t'abordes. « Nǐ hǎo » Que tu réponds avec ton accent, et en inclinant un peu la tête. Y a pas grand-chose que t'as retenu de ce qu'elle a pu essayer de t'apprendre mais "bonjour" c'est resté au moins. « Je me suis un peu entraîné. Ça va ? » Que tu lui demandes alors qu'elle veut savoir si t'es ok pour qu'elle tente un truc. Tu hausses un sourcil parce qu'elle ajoute rien à sa question, zéro précision, donc t'es pas sûr à cent pour cent de lui dire oui. Bon, après c'est Jun, tu crois pas non plus avoir grand-chose à craindre. « Hm, oui, enfin c'est pas un truc... bizarre, j'espère ? » Ça aussi c'est assez vague comme terme, tout peut entrer dans cette catégorie, ça dépend vraiment du contexte -qui déjà en lui-même est plus étrange : vous êtes devant la porte de la salle de bain, qu'est-ce qu'elle pourrait bien avoir envie de faire ? te décoiffer ? Non parce que ça t'énerverait un peu si c'est c'est Jun, ça va, mais faudrait que t'y retournes parce que t'allais pas la poursuivre pour lui rendre la monnaie de sa pièce avec des mèches dans tous les sens, non. Finalement, elle s'approche, l'air pas trop sûr d'elle et tu comprends pas trop ce qui se passe non plus jusqu'à ce qu'elle soit tout contre toi. « D'accord... » Tu souffles, l'ai surpris et pas hyper à l'aise parce que tu t'y attendais pas, mais tu refermes quand même tes bras sur elle. Tu te détends assez vite, peut-être même plus vite que Jun. C'était pas le pire truc qu'elle pouvait faire, même que t'aurait dit oui si elle t'avait dit qu'elle voulait un câlin mais peut-être que ç'aurait été moins bien, plus mécanique et moins spontané. Tu laisses passer le temps qu'il faut, tu penses à rien, tu te demandes juste pourquoi un câlin, mais dans le fond, tu savoures parce que peut-être que c'est la première et dernière fois, t'en sais rien, seul l'avenir te le dira et autant en profiter maintenant. Finalement, cette émission c'est aussi censé être une aventure humaine mais y a pas beaucoup de contact, surtout du blabla. Tu sais pas quand ce sera la prochaine qu'une presque inconnue que t'aime bien sentira le besoin de te prendre dans ses bras sans aucune raison apparente. Tu lui laisses le temps qu'il faut avant d'interrompre l'étreinte, vue que c'est pas toi qui l'a initiée tu veux pas la repousser, de toute façon vous êtes bien. Si les secondes ne se faisaient pas longues, vous auriez pu rester comme ça longtemps. Et finalement, elle s'écarte lentement et tu souris, l'air un peu bêta. Elle commence à ouvrir la bouche et s'arrête, puis reprend pour dire que c'était sympa. « Ouais, c'est ce que j'allais dire. On devrait faire ça plus souvent. » Tu dis ça à moitié en plaisantant, c'était pas le meilleur ni le pire câlin que t'ait reçu, peut-être qu'elle manque un peu d'entraînement mais à force ça viendra. Elle s'excuse de t'avoir dérangé pour ça. Tu rigole un peu avec elle et hoches la tête de droite à gauche. « Ah non, mais t'inquiète. Je t'aime bien, tu sais, tu me déranges jamais. » Et même si ça avait été le cas, t'étais pas le genre de mec à faire en sorte que le malaise s'intensifie. Surtout, tu pouvais imaginer ce que ça avait dû lui coûter de venir jusqu'à toi et de se lancer. Mis en perspective, c'était vraiment loin de t'avoir dérangé.

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
 

All the small things. (jeudi s5, 10h05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Detroit: Je serai absent due mardi 25 octobre aux jeudi le 27 octobre
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Le Jeudi c'est pour les Amis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE BAIN COMMUNE-
Sauter vers: