that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 24
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)   Mar 7 Aoû - 16:22



Une semaine de plus sur le yacht grâce aux téléspectateurs qui t'avaient largement soutenu comparé à Wyatt, et ça avait eu de quoi te surprendre par rapport aux votes de la semaine d'avant. Tu aurais surement partagé la cabine D2 que tu occupais depuis pas mal de temps maintenant. Tu n'avais pas connu les pires couchettes du bateau, contrairement à ton coéquipier maintenant disparu en mer, et à Ariadne, qui était devenue ta colocataire jusqu'à samedi prochain, au moins. Tu ne la connaissais pas bien -qui connais-tu seulement ici- mais elle te semblait être quelqu'un d'agréable avec qui tu n'aurais aucun mal à dormir, et à t'entendre en général.  Elle t'avait l'air plutôt calme, surement qu'elle serait souvent couchée et levée avant toi, comme ce matin. Tu ne l'avais pas trouvée dans son lit en te réveillant. Tu avais contemplé la vue, qui était peut-être un peu moins superbe à force d'habitude, t'étais étiré et avait pris la direction de la salle de bain, une tenue propre sous le bras. Tu comptais te doucher avant de monter prendre ton petit déjeuné qui serait surement l'un des plus copieux de ton aventure maintenant que le ban sur les produits trop caloriques était levé. En arrivant, tu trouvais bien heureusement l'endroit vide, décrochais ta serviette du portant et la rapprochais de la douche. Tu retirais ton pyjama qui consistait simplement en un boxer un et t-shirt et entrais dans la cabine pour cinq minutes, car vous aviez beau avoir de l'eau chaude ici, t'étais plutôt pro douches froides pour tous ses bienfaits, et surtout parce qu'il faisait trop chaud pour se doucher avec une eau à la température égale ou supérieure à l'air. Tu sortais et t'enroulais immédiatement une serviette autour de la taille, avançant vers un lavabo, tu laissais une odeur d'olive verte dans ton sillage. Tu attrapais une seconde serviette pour ta tête, et il avait suffit que tu fermes les yeux le temps d'ébouriffer tes cheveux afin de les sécher pour qu'apparaisse Ariadne dans l'ouverture de la porte. « Hey, salut ! » Tu l'accueilles dans un sourire et te retournes pour ne plus faire face et non plus seulement à son reflet. « Comment s'est passé ta première nuit sur le pont de luxe ? J'ai pas fait trop de bruits en venant me coucher j'espère. Toi je t'ai pas entendu te lever ce matin. » Elle devait avoir appris à se faire discrète pour ne pas réveiller ses enfants, c'est ce que tu supposais, ou alors tu avais eu le sommeil plus lourd que tu ne pensais. « J'en ai fini avec la douche, si tu veux tester, y a différents modes, je sais pas si t'as jeté un coup d'oeil. » T'avais pu tester pas mal de jets d'eau déjà, c'était une sacrée installation. Après, tu l'y invitais, mais surement qu'elle avait pu profiter que la voie soit libre plus tôt ce matin, sans garçons intrusifs pour squatter les lieux -elle était la seule fille ici, comme Jun quand elle avait partagé ta cabine, et ayant deux soeurs, tu pouvais comprendre qu'elle préfère avoir la salle de bain pour elle toute seule plutôt que d'avoir à la partager, ou du moins t'avais un peu subit ce besoin d'intimité plutôt féminin quand t'étais plus jeune.

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)   Mer 8 Aoû - 14:36

Ariadne avait pour habitude de se lever tôt pour profiter au mieux de sa journée. Si d'ordinaire elle était debout vers cinq heures pour s'occuper de l'hôtel et des enfants, elle avait réussi à décaler son rythme de sommeil de deux petites heures en arrivant sur le bateau. Ce matin là, après une fantastique nuit dans son nouveau lit du pont le plus luxueux, elle s'était levée pour aller profiter du lever de soleil à la salle de sport, allant courir un peu avant d'aller prendre un petit-déjeuner. C'était trempée de sueur, les cheveux tirés en arrière, en legging et brassière de sport qu'elle entra alors dans leur salle de bains, pour tomber nez à nez avec son colocataire de la semaine fraîchement sorti de la douche - et, fort heureusement, couvert de sa serviette. « Oh, bonjour Ugo, » s'exclama-t-elle avec un large sourire, sans trop lever la voix - elle était à 99% sûre que Chaim dormait encore comme un bébé à cette heure-ci. Le garçon lui demanda immédiatement si elle avait bien dormi, ce à quoi elle afficha un large sourire, serviette autour du cou. « Venant du pont le plus inférieur à ma première semaine, je dois dire que c'est très plaisant d'être arrivée jusqu'ici, » admit Ariadne en attrapant son maillot de bain spécial douche, pour aller se dissimuler derrière un paravent dans le coin de la salle de bains, pour troquer ses vêtements de sports pour les deux pièces. « Mais non, ne t'en fais pas, j'ai dormi comme un bébé, » lança-t-elle de derrière le paravent à Ugo, avant de sortir, changée, prête à se doucher malgré les caméras. Ce n'était jamais très flatteur ni très pratique, mais c'était mieux que de se montrer nue à la télévision et détruire sa réputation à la maison. « Mon dieu, la vue est époustouflante, » souffla-t-elle alors, en scrutant l'horizon, à travers la large baie vitrée de la douche. De loin la plus belle salle de bains du bateau, pour les avoir quasiment toutes testées. Revenant vers les lavabos pour détacher ses cheveux, elle ne put s'empêcher de laisser traîner son regard sur les petites étagères, couvertes des affaires des garçons résidant sur ce même pont depuis plusieurs longues semaines. « Cette salle de bains aurait besoin d'un coup de chiffon. C'est ce que ça fait d'être occupée par quatre garçons pendant un mois entier, » plaisanta-t-elle d'un ton léger. Ce n'était pas vraiment une critique, elle se connaissait très bien et savait qu'elle finirait par s'en occuper, et clairement, c'était loin d'être une surprise. Pour avoir vécu avec des hommes de manière ponctuelle dans sa vie, c'était à s'y attendre. En espérant que Tom serait un peu plus soucieux de la propreté de leur salle de bains en grandissant. Ariadne se plaça dans la douche, laissant la porte ouverte pour éviter de couper la conversation avec son camarade, mais en allumant le pommeau, c'est un jet puissant et clairement pas orienté de la manière dont elle aurait pensé qui surgit et vint arroser les pieds de Ugo derrière elle. « Ouh là, pardon, » lâcha-t-elle, faisant les gros yeux, laissant échapper un petit rire surpris. Il lui faudrait plusieurs tentatives pour dompter cette douche à l'italienne sophistiquée, en effet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 24
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)   Sam 11 Aoû - 23:31

Ariadne te rejoint en sueur dans la salle de bain. Ça te fascine un peu de la voir comme ça, déterminée à faire du sport si tôt le matin. « Wahou, tu reviens de la salle ? » Forcément que oui, et si tu demandes c'était surtout pour signifier ton étonnement et ton admiration -mais honnêtement si elle te répondait non, ça risquait de te faire buguer salement dès le matin. Ce qui t'intéressais aussi après sa première nuit dans sa nouvelle cabine avec toi comme colocataire, c'était de savoir comment elle avait dormi. Elle qui avait atterrit au pont le moins luxueux du bateau dès la première semaine avait réussi à atteindre les quartiers de "l'élite", des plus méritants selon l'échelle des points mais pas forcément le jeu en lui-même. « Oui, j'imagine, bravo. » Tu la gratifiais d'un sourire avec ça, parce que même si tu te rendais pas vraiment compte de ce que c'était dans les cabines du pont H, tu pensais pouvoir comprendre ce qu'on ressent quand on part pas forcément avec les meilleurs atouts dans la vie mais qu'on arrive quand même à se hisser plus haut. La candidate était allée se cacher derrière un paravent pour se changer, ce que ne faisaient pas forcément tous les pensionnaires ici, comme toi ou Chaim, mais c'est que vous étiez entre garçons encore la semaine dernière, et tu étais de l'avis que la production flouterait bien ce qui dépassait s'il le fallait pour ne pas choquer des yeux innocents -mais qui de base ne devraient peut-être pas regarder le programme. Mais à présent qu'il y avait de nouveau une dame sur ce pont, tu faisais un peu plus attention, et une fois sorti de la douche, tu garderais ta serviette autour de la taille jusqu'à avoir enfilé un caleçon. Quoi qu'il en soit, elle tenait à te rassurer, tu ne l'avais pas dérangée pendant qu'elle dormait, comme un bébé qu'elle te dit, ce qui te fit rire. « Tant mieux, je m'en serais vraiment voulu de t'avoir tiré d'un rêve. » Si elle dormait profondément elle ne s'en serait sans doute pas souvenu de toute façon, mais c'était histoire de sortir un truc gentil et un peu poétique avec ton air de charmeur à deux balles que tu lui donnais à voir dans le miroir alors que tu t'appliquais du déodorant en spray. En sortant de la salle de bain, la brune s'était soudain émerveillée de la vue que vous aviez sur l'océan depuis votre salle de bain de luxe. Tu esquissais un sourire, la remarquant alors toi aussi. Tu fixais l'extérieur un instant, puis tu écrasais une noisette de dentifrices sur ta brosse à dents. « C'est marrant, on finit par s'y habituer et ne même plus la voir. » Que tu rétorques en essayant d'être honnêtement un peu profond, mais t'aurais plutôt dû dire que c'était triste, que marrant, mais tu voulais dire "marrant" genre, "intéressant". Mais il n'y avait pas que la vue qu'Ariadne avait vite eut fait de remarquer. L'était de bordel de la salle de bain n'avait pas pu lui échapper. Tu prenais l'air un peu détâché, mais un poil gêné pour tes camarades aussi -parce que c'était Chaim moins ordonné de vous trois, puis Silvan, puis toi, ouais. « Ah moi, j'ai mes affaires là, je m'occupe pas de celles des autres. » Et le désordre d'autrui ça te passait complètement au-dessus, t'avais autre chose à faire que de nettoyer, puis en fait t'étais persuadé que vu comme vous étiez les boss ici, il devait y avoir une femme de ménage rien que pour votre pont -mais bon, tu faisais quand même ton lit le matin pour pas qu'elle ait à le faire, ou parce que tu le faisais même chez-toi sinon tu avais le droit à une bonne engueulade de la nonna. « Mais tu sais, on a eu Jun avec nous, à un moment. » Juste pour dire qu'il y avait pas eu que des mecs, mais c'était clairement pas elle qui avait pas rangé une fois partie vers un autre pont. Finalement, tu l'encourageais à tester la douche puisque tu avais fini, et de toute façon elle y semblait déjà résolue après s'être dépensée. La première fois, c'était pas tout de suite évident de régler la chaleur ou l'intensité du jet à sa convenance. Elle commençait à tester un peu et voilà qu'alors que tu t'étais bien séché les pieds, même entre les orteils et tout pour pas que ça s'irrite, de l'eau vient de nouveau s'y infiltrer. T'as l'air aussi surpris qu'elle et un peu contrarié, avec ta brosse à dents dans la bouche en plus. Puis tu te mets à rire et il faut que tu craches la mousse parce que tu vas en mettre partout. « Pas facile à dompter, hein. Besoin d'aide ? » T'avais aucun doute qu'elle pouvait y arriver toute seule, Ariadne elle te semblait assez débrouillarde dans son genre, elle élevait bien ses deux gosses toute seule, elle allait pas s'avouer vaincue si tôt face à la cabine de douche.

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)   Dim 12 Aoû - 18:31

Débarquant dans la salle de bains en sueur, elle tombait nez à nez avec son nouveau colocataire, qui sembla étonné de la voir en vêtements de sports. Peut-être qu'elle ne donnait pas l'impression d'être une grande sportive, ou que c'était juste qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle se bouge aussi tôt le matin, allez savoir. « Ah, oui. Rien de bien compliqué, je fais juste une petite heure de course sur le tapis de temps en temps, » répondit-elle avec un sourire. Ariadne fila rapidement se changer derrière le paravent mis à disposition pour les pudiques de l'émission, alors qu'elle s'efforçait de maintenir la discussion avec son camarade. Elle en savait peu sur Ugo, alors ça relevait vraiment des banalités, mais c'était un garçon qui était toujours aimable et sympathique avec elle. Il donnait l'impression d'un gamin bien élevé. Ariadne avait en effet gravi tous les échelons de la hiérarchie des cabines, ce dont elle n'était pas peu fière. « Dis-toi que le pont H n'avait pas d'eau chaude, » lança-t-elle avec un petit rire depuis derrière le paravent. La galère. Et dire qu'elle avait essayé de négocier un laisser-passer aux douches du pont supérieur avec Eben. Clairement, elle n'aurait pas se lancer dans un pire marché sur ce bateau. Sortant de sa cachette dans son maillot noir spécial douche-devant-les-caméras, Ariadne fut stoppée net par la vue. C'était si beau et si calme à cette heure-ci, elle pourrait presque y passer des heures. La remarque de Ugo était exactement l'une des choses qu'elle redoutait le plus en participant à Thrown Dice. « C'est sans doute ce qui me fait peur en sortant du jeu. De m'être beaucoup trop habituée au cadre, » fit-elle avec un sourire, avant de se retourner vers son camarade, près des lavabos. Qui étaient non seulement en fouillis, mais auraient besoin d'un coup d'éponge pour enlever la poussière et les cheveux. Ugo ne semblait pas vraiment gêné par le désordre, mais le contraire l'aurait étonnée. « Je vois. Mais ne t'embêtes pas, si il n'y a que moi que ça gêne, je m'en occuperai. » Elle n'était pas vraiment dérangée à l'idée de nettoyer un peu, et elle s'efforcerait de remettre toutes leurs affaires en place une fois le ménage terminé. Un mal pour un très grand bien. Ugo lui rappela d'ailleurs que Jun avait occupé la place d'Ariadne quelques semaines auparavant. « Ah, oui, c'est vrai. » Elle avait toujours tellement cette image du pont D occupé par les quatre garçons qu'elle avait oublié que la quatrième place avait un peu tourné parmi plusieurs candidats. Entrant dans la douche, Ariadne mit quelques secondes à trouver comment allumer la pomme, avant que l'eau ne surgisse d'un coup, alors qu'elle n'avait pas fermé la porte. Oups. Elle devrait éponger ça plus tard. Ugo offrit son aide, mais Ariadne préférait résoudre le puzzle elle-même. « Oh ça va, ça- ah, voilà, » fit-elle, alors que le jet d'eau retrouvait une forme et une puissance relativement normales. Ariadne passa sous l'eau, la tête sous le jet, pour lancer une question au hasard à son camarade qui se pomponnait devant son miroir derrière elle. « Tout se passe bien, en tous cas, avec Silvan et Chaim comme voisins ? » fit-elle d'une voix un peu forte, pour couvrir le bruit de la douche. Il cohabitait avec les deux garçons depuis quasiment un mois, elle se demandait quel genre d'ambiance c'était, chez eux. Ils devaient bien se sentir comme à la maison, depuis, avec leurs classements irréprochables. Ariadne passa alors la tête hors de la douche, trempé, pour jeter un oeil à Ugo. « Oh, est-ce que tu peux me passer le shampooing, s'il te plaît ? Je l'ai laissé sur le rebord du lavabo, » demanda-t-elle avec un sourire, les cheveux collés sur l'arrière de son crâne, dégoulinant le long de son cou dénudé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10425-ugo 

MESSAGES : 588
AVATAR : dacre montgomery
ÂGE : 24
LOCALISATION : sarausa (sicilia)
MÉTIER : mécano


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)   Mar 14 Aoû - 23:51

T'es plutôt impressionné de voir ta camarade de cabine revenir de la salle de sport comme tu le supposes. C'est que tu l'imaginais plutôt avoir pris sa douche dès le réveil, puis être allé flâné sur le pont promenade avant de se rendre au réfectoire pour le petit-déjeuné. C'était le genre de vibes qu'elle te renvoyait, lève tôt, tranquille, à faire les choses avant tout le monde parce que la plupart d'entre vous étant jeunes et indisciplinés, aviez un peu des horaires décalés puisqu'on vous laissez libre de faire comme bon vous semblez -à moins qu'Estelle s'en mêle. Et pourtant, Ariadne t'apprend qu'elle cours de temps en temps, rien de bien compliqué qu'elle dit. « Faut quand même être motivé, si tôt. » Ce serait une espèce de défi pour toi, de pas te réveiller avec une bonne douche ou de la bouffe mais plutôt d'aller te faire suer. « Tu me réveilles la prochaine fois, que je vienne avec toi ? » Tu savais pas si elle dirait oui, surement que c'était un moment de tranquillité pour elle et qu'elle voudrait pas que tu viennes empiété dessus. Mais genre, tu pourrais te mettre à une machine à l'autre bout de la salle par rapport à celle qu'elle choisirait. C'était juste histoire de voir ce que ça faisait, de changer un peu de routine matinale, quoi. En tout cas, t'avais pas mal de respect pour elle, d'être arrivée dans les meilleures cabines du bateau. Elle avait mis un peu de temps, venant du pont le plus bas, mais elle avait mérité le lit du pont D qui avait le plus changé de propriétaire depuis le début de la saison. Tu l'entendais rire du fait qu'il n'y ait pas même eu d'eau chaude pour elle et ses acolytes du pont H quand elle y était. « Oh, les douches froides c'est sympa ! Paraît que ça endurcit, en plus de bien rafraîchir l'été. » Et ce n'était pas plus mal, par les températures qu'il pouvait faire autour de l'Amérique Latine en ce moment, toi-même tu te douchais rarement à l'eau très chaude alors tu aurais supporté si tu avais été aussi bas dans le classement. Mais c'est que ça ne devait pas faire le même effet au dernier pont, où il fait surement le plus froid et le plus humide. De quoi attraper de bons rhumes si on se sèche mal. En revenant de derrière le paravent, elle te faire remarquer la vue, que tu oubliais un peu d'admirer même depuis ta cabine en te réveillant à présent. C'était un peu triste, mais c'est que de l'habitude naissait aussi peu à peu la nostalgie de ton pays. Tu ne savais pas trop quoi dire à Ariadne qui avait peur de trop s'être habituée au cadre de vie du yacht une fois dehors et que ça lui manque sans doute. « Hm, personnellement, la terre ferme commence à me manquer. Pas toi ? » C'est que vous n'aviez pas même eu droit à une toute petite escale depuis le début. Mais plus généralement, c'était un peu ta vie que tu avais envie de récupérer par moment, en plongeant ton regard vers l'horizon justement. Pas que tu souhaitais sortir tout de suite, abandonner comme d'autres candidats avant toi, mais tu aurais vite fait de te réhabituer à ton petit quotidien en Sicile une fois de retour. Ariadne, elle aussi avait une vie qui devait lui manquer plus que ne lui manquerait le bateau et tout le reste une fois la saison finit. Mais la brune ne perdrait pas ses réflexe de maman un peu sur le dos de ses enfants par rapport à la propreté de leur chambre, ou en l'occurrence, de leur salle de bain. Elle commentait l'état de celle que tu partageais avec notamment deux garçons depuis plusieurs semaines. Et tu pouvais bien leur rejeter la faute dessus, tu n'étais pas tout blanc non plus. Il t'arrivais de laisser traîner tes affaires et de salir le miroir sans l'essuyer ensuite, par inadvertance, vraiment. Tu n'allais quand même pas la laisser tout faire toute seule, en plus de cela, cette salle de bain était la plus grande de tous les ponts.  « Non mais c'est vrai que je partage aussi les lieux. On aura qu'à s'y mettre tous les quatre un après-midi, si Silvan et Chaim sont d'accord. Ça ira vite comme ça. » Chacun son coin de la pièce et en une heure, même pas, le ménage serait fait -pour la semaine du moins. Vous auriez même pas inviter tous ceux qui étaient déjà passé par le pont D, même seulement pour quelques jours et qui n'avaient peut-être pas toujours bien fait attention, mais ce serait peut-être pousser le bouchon un peu loin. Surtout qu'ils salissaient à présent une autre salle de bain, Jun, Hunter, et Eben -et d'autres anciens pensionnaires des cabines D1 et D2 que tu oubliais peut-être. Tu reprenais ta toilette pendant qu'Ariadne entrait dans la douche, la testant avec ses multifonctions pour la première fois. Comme toi, elle avait eu un peu de mal au début mais ne souhaitait pas que tu l'aides alors tu la laissais s'arranger avec le pommeau pendant que tu allais essuyer ton pied mouillé. Tu terminais de te brosser les dents et entamais le léger rasage du jour. Tu captais toujours sa voix qu'elle élevait exprès, même une fois la porte de la cabine rabattue et l'eau ouverte. La candidat souhaitait prendre la température du pont, savoir comment ça allait avec les deux autres garçons de la cabine D1. Tu haussais les épaules sans qu'elle puisse le voir, ton rasoir à la main. « Ça va, ils sont pas chiants. Bon, on pourrait croire qu'à force de se voir au levé, on serait devenus les meilleurs amis du monde avec Silvan, mais on se parle pas trop en fait. Et Chaim, toujours cool. » T'avais rien à lui reprocher, il était très sympa, vous vous faisiez même des bisous affectueux sur la joue en guise de bonjour -si c'était pas un peu gay. Autrement, t'avais pas grand-chose à dire sur eux, vous échangiez les banalités du matin, des regards à l'occasion avec Silvan, en fonction de si vous étiez d'humeur à vous jauger. C'est vrai que tu les voyais un peu comme des obstacles dans le sens où ils avaient la D1 et pas toi, et que si tu voulais être le boss il te fallait la place de Silvan, mais t'étais pas à fond compétition à ce point tout de même, t'étais bien en bon troisième, voire quatrième en fait, souvent tu sauvais ta place de peu, hein. Et puis alors que tu passais ton rasoir contre ton cou plein de mousse, tu vois apparaître dans ton champ de vision la tête d'Ariadne qui te demande son shampooing. Comme tu bouges un peu, tu te coupes, c'est rien mais ça saigne vite. « Ah, merde ! Oui, bien sûr. Tiens. » Que tu réponds dans un sourire aimable en lui tendant la bouteille, un doigt ton ta gorge pour éviter que ça pisse. « Je sais pas si t'as du coton par hasard ? » T'en avais piqué à Heather, puis à Jun pour quand ce genre d'accidents arrivaient, finalement plus souvent que tu ne voulais bien l'admettre, mais c'est qu'il faut souffrir pour pas avoir l'air d'un mec qui prend pas soin de lui -et surtout pour avoir une jolie petite moustache dont une sale repousse de barbe ne vient parasiter la beauté.

_________________
    me ne vado, ti lascio nella sera
    che, benchè triste, cosi dolce scende
    per noi viventi, con la luce cerea
Revenir en haut Aller en bas
 

that's the way everyday goes, dimanche 09h08 (sem. 5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kenneth Swanson | Mes amis, mes amours, mes emmerdes.
» Rye Jacob / Faking it everyday.
» [HOT] I fall in love just a little bit everyday with someone new. (wrena)
» dawn ♕ everyday's the same game
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE BAIN COMMUNE-
Sauter vers: