SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 194
AVATAR : priyanka chopra
LOCALISATION : londres.
MÉTIER : tv host.

MessageSujet: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Ven 17 Aoû - 21:52

« Mesdames et Messieurs bonsoirs et bienvenue sur BBC One pour le sixième prime de cette onzième édition de Thrown Dice, l'émission de télé-réalité de référence en Europe ! Je suis Pia, et je serai votre présentatrice tout au long de cette incroyable aventure. Je suis ravie de vous retrouver pour cette soirée un peu spéciale puisque c’est vous, chers téléspectateurs, qui êtes mis à l’honneur aujourd’hui. Toute la semaine, vous avez été sollicités pour voter aux Awards de Thrown Dice qui seront remis en main propre ce soir, à nos candidats. Je sais que c’est un prime que tout le monde attend avec impatience car non seulement chacun espère voir son chouchou couronné d’un prix digne de ce nom, mais en plus les tenues de soirées sont de rigueur pour la cérémonie et tout le monde est sur son 31. Je ne vous cacherai d’ailleurs pas que, seule dans le studio à Londres, ma grande robe rouge fait un peu tâche ! Petit bonus cette semaine, les candidats, quand ils ne seront pas appelés pour remporter une petite statuette, seront confrontés à vos questions les plus indiscrètes et se verront obligés par notre Maître à tous, j’ai nommé monsieur William Quincy-Clifford, à y répondre le plus honnêtement du monde. Une soirée riche en révélations s’annonce, je ne vais donc pas vous retenir plus longtemps et fais place à mes petits camarades et à leurs rubriques ! »

note : Les candidats assistent au prime depuis l'écran du salon. Ils voient les interventions et les chroniques en temps réel, malgré le fait que les deux sujets de prime ne soient pas postés au même moment. Vous êtes libres de faire réagir votre candidat au fur et à mesure de vos posts si vous le souhaitez, si vous ne voulez pas tout commenter dès le début, pour garder de la matière pendant tout le prime. Par souci de cohérence considérez bien que votre candidat était présent dans le salon depuis le début du prime, il n'est pas venu une fois le prime de la production terminé.


_________________
Call Out My Name

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Ven 17 Aoû - 22:19

Un demi-tour sur moi-même, puis un second, un petit regard en arrière pour vérifier dans le miroir que tout est bien en ordre de face comme de dos. Je suis paré pour un prime placé sous le signe des Awards. Ces petites statuettes censées nous récompenser pour toute une série de titres divers et variés. La soirée sera certainement chargée en rebondissements, comme d’habitude, et le prime devrait être l’occasion d’obtenir quelques milliers de livres qui me seront précieux pour pouvoir prétendre à une chasse aux secrets digne de ce nom. Avec la découverte de mon secret par @Livia, plus tôt dans la semaine, je me retrouve fauché comme les blés et incapable de buzzer le moindre intitulé. Autant vous dire que je compte sur toutes les activités qui seront proposées dans les prochaines semaines pour renflouer ma cagnotte et pouvoir à nouveau prendre de gros risques. Vous savez ce qui serait le plus beau ? Que je découvre le secret de @Livia, que je le perce à jour pour prendre une revanche fair play, pour la beauté du jeu. En attendant d’en avoir la capacité, place à un soir de prime tant attendu et redouté. Parmi les nominés, trois des candidats que j’apprécie particulièrement et trois autres candidats avec qui je commence petit à petit à nouer des liens. Autant vous dire que les éliminations seront particulièrement cruelles pour moi. J’ai affiché mon soutien publiquement à @Eben, @Bryce et à ma copine @Leela qui se fait de plus en plus discrète parce que mon aventure a démarré sur les chapeaux de roue grâce à eux, @Livia @Ugo et @Jun méritent tellement d’être sauvés eux aussi. Il n’y a pas à dire, les résultats seront probablement très serrés et des surprises risquent fort d’être au rendez-vous. @Luca m’a envoyé une tenue quelques jours plus tôt et @Livia et moi avons pris soin d’essayer chacun notre tour le vêtement généreusement prêté par la petite blonde. Il n’y a pas à dire, elle nous a concocté des tenues avec goût et elle y a prêté beaucoup de soin. Je me sens beau ce soir, mis en valeur par une couleur que j’utilise trop peu lorsqu’il est question de m’habiller. J’ai opté pour des baskets de la même couleur que ma chemise, une petite entorse éventuelle au règlement qui stipulait d’être sur son trente-et-un et qui aurait pu signifier d’opter pour des chaussures plus classes. Tant pis, je ne m’attends pas à récolter le moindre Award alors pourquoi fournir un effort extraordinaire ? Le prime débute et les premières rubriques permettent à certains de mes camarades de se dévoiler, à d’autres de remporter de précieux points pour la course aux points, à certains chanceux de grapiller quelques milliers de livres comme c’est le cas lorsque je remporte la troisième place de la cote de popularité. Le prime devrait me permettre d’atteindre les cinq mille livres, une chance, je compte bien me servir de cet argent pour buzzer dès la semaine prochaine. @Ariadne nous mentionne à un moment, @Hunter et moi, et je ne peux m’empêcher d’avoir le sourire, gêné mais un sourire heureux et sincère. « Je crois que tout le monde m’a grillé en réalité… J’pensais être plus discret que cela ! » J’informe @Alvaro, taquin. @Silvan, de son côté, a découché cette semaine, chose que je sais déjà puisque son absence se remarque facilement. « Alors comme ça, on laisse bébé dans un coin pour aller rendre visite à une petite blonde ? » Et c’est moi qui surinterprète en les imaginant tous les deux potentiellement en couple.

TENUE DE CHAIM
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Ven 17 Aoû - 22:34

Livia, elle n’est pas complètement dans son état normal, quasi-euphorique à l’approche du prime. Faut dire qu’elle s’est permis un petit before au moment de se préparer dans la cabine de @Chaim. Elle a peut-être abusé. Ça se pourrait qu’elle se soit enfilé un peu plus d’un verre, en même temps qu’elle se maquillait et qu’elle commandait le candidat pour qu’il l’aide à se mouler parfaitement dans sa robe. Elle passe son bras sous le sien en observant leurs reflets dans le miroir, plutôt satisfaite du résultat. Si @Luca n’est pas contente de la promotion qu’ils lui offrent pour sa nouvelle marque de fringue, Livia ne pige pas trop ce qu’il lui faut. Ils se dirigent vers le salon pour le début de la soirée, jusqu’à ce que l’italienne ne les oblige à se freiner. « Attends. » elle expire pour faire face à Chaim. Elle l’observe d’un œil expert, avant de remettre correctement le col de sa chemise. Il n’y a rien. Pas le moindre défaut. Livia, c’est une maline. Elle essaye de gagner du temps, parce qu’elle veut faire une entrée réussite au prime. Elle sait que pour faire son petit effet, il lui faut s’assurer de pouvoir éblouir un public bien fournit, plutôt qu’un demi-auditoire subissant plusieurs retards. « Voilà ! » elle déclame en français, le sourire aux lèvres. Maintenant c’est bon. Elle juge que l’heure est correcte pour qu’ils daignent pénétrer dans le salon. Elle cherche @Llewyn du regard, afin de lui adresser un petit clin d’œil en même temps qu’elle s’amuse à tourner sur elle-même pour lui montrer sa robe. Peu de place est laissé à l’imagination vu comment celle-ci épouse ses formes sans concession, bien que dans le fond Micio n’a plus vraiment besoin de s’inventer des choses en ce qui la concerne. Livia n’a même pas pu enfiler le moindre sous-vêtement, ils auraient tout de suite été trop visibles à travers le tissu qui enserre ses courbes. Elle sait que ça se voit. Ou du moins qu’on le devine, qu’on l’espère et c’est tout à fait ce qu’elle recherche en le visant lui plus qu’un autre. Elle s’évapore du côté des boissons, une idée bien en tête. Ce soir, elle va offrir sa compagnie à une personne très spéciale. Elle est nominée, tout comme @Ugo. Elle aimerait vraiment qu’ils soient tous les deux encore dans le jeu à l’issu des éliminations, mais ça risque d’être compliqué au vu des autres nominés. Elle s’impose à ses côtés, se glissant délicatement sur le canapé. Sa robe est terriblement excitante, mais on a clairement fait plus pratique au niveau vestimentaire. « Tu sais comment on supporte des heures et des heures de cérémonies de remises de prix à Hollywood ? » elle ronronne en cherchant son regard. « Avec de l’alcool. » Beaucoup d’alcool. Elle lui présente la bouteille de prosecco qu’elle a volé pour eux au stand buvette. C’est un peu le champagne italien. Un très bon cru de ce vin égalise n’importe quelle coupe du liquide doré et pétillant conseillé pour ce genre d’évènements. Livia, elle a déjà un peu bu. Ça se sent peut-être un petit peu dans sa manière de se tourner en direction d’Ugo, toute à lui. Cette semaine, elle a décrété lors de son interview avec Sawelle qu’elle ne piquerait pas de crise comme ça a été le cas la dernière fois. Elle les emmerde tous avec leurs méduses ou leurs nominations. Elle se sent bien et elle voudrait partager un peu de son état avec son compatriote italien, commençant d’ores et déjà à leurs servir des verres. Vu sa descente, une seule boutique risque de ne pas faire long feu. « Comment tu trouves ma robe ? » elle cherche à savoir, organisant en plus de la promotion visuelle, une publicité également orale. Elle sait déjà que ça devrait lui plaire. Elle ne doit pas être très loin du costume de super-vilaine sur lequel il fantasmait en la concernant. Les chroniques se succèdent. « Je savais que t’étais un tendre. » elle se moque en douceur quand le débriefing d’Estelle en ce qui concerne leurs dessins abstraits apparait sur l’écran. C’est son petit poussin, elle se doutait déjà qu’il était tout doux sous les airs de matcho sicilien qu’il se donne. « L’organe totem de Llewyn, ce sont les testicules ? » elle s’interroge à voix haute dans un rire incrédule. Elle trouve ça hilarant, même si ce n’est pas forcément censé l’être. Livia, elle n’a plus l’esprit tout à fait clair.

(+ TENUE)

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 448
AVATAR : jing wen.
ÂGE : 24
LOCALISATION : londres, uk.
MÉTIER : employée du bureau des objets trouvés du métro londonien.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE:
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Ven 17 Aoû - 22:40

Aujourd'hui c'est une soirée spéciale, parce qu'il y a une remise de prix. Des awards. Je ne pense pas que je vais en gagner un seul alors ça ne m'inquiète pas trop. C'est plutôt le fait que je sois à nouveau nominée qui tourne dans ma tête. Et si, cette fois, je partais vraiment ? Si j'étais vraiment éliminée ? Je ferais quoi ? Je me retrouverais bien conne, à devoir partir, à être jetée comme une malpropre. Enfin, c'est le jeu mais je ne sais pas comment je le prendrais. J'ai aucun plan pour après. Je vais juste retourner chez moi, essayer de trouver un nouveau boulot. Peut-être dans une station service, ils cherchent toujours du monde, là-bas. Parce que j'ai vraiment pas envie de pourrir sur le deuxième bateau où vont les mecs pourris. Si je suis éliminée, je reste pas là-bas, c'est pas possible. Je serre vigoureusement les doigts sur ma brosse à cheveux à cette pensée et je vois mon visage se renfrogner dans le miroir. Je soupire, décide que la séance préparation est terminée et en faisant gaffe de pas foutre en l'air ma robe, je descends dans le salon pour le début du prime. Ils sont tous sur leur 31, j'ai l'impression de faire tâche mais je m'efforce d'écouter. Je papillonne du regard vers @Livia lorsque je l'entends confier à Sawelle que c'est mon secret qu'elle veut découvrir en particulier. Je suppose qu'en tant qu'enquêtrice en chef du jeu, ça l'a frustrée de ne pas savoir si ce qu'elle avait buzzé était juste ou non.  ça me fait sourire. Si je suis éliminée ou elle, il faudra un moment avant qu'elle ne le sache. Puis ce sont les tableaux créés par tout le monde qui captent mon attention. Il y en a des vraiment beaux et des dont l'analyse est plutôt pertinente. Le mien, je ne sais pas comment interpréter. Impuissance, épuisé, abattu. OK. Peut-être qu'un jour, je serai autre chose qu'une dépressive psychotique. Une dépressive psychotique rigide en plus. Et bien et bien. Par contre, je sais pas d'où elle sort qu'on aurait pu être "beustah" (je sais pas ce que c'est) avec @Bryce, je veux dire, on a jamais été hyper proches. Je secoue vaguement la tête, les poings machinalement serrés sur mes genoux. Je note rapidement que je ne suis plus dans les méduses, cette semaine, avant qu'ils n'annoncent la pause. Je me détends - la suite, hormis les éliminations, ne me soucie pas outre mesure. Il n'y a aucune question indiscrète qui me fait peur. Aussi, je balaie du regard l'assemblée de candidats avant de sourire et de me lever pour me rasseoir à côté de @Ariadne, mue par une inspiration étrange. « Tu es très élégante » je lui souffle avec un beau sourire. Comme d'habitude. Elle sait se rendre belle, Ariadne, sous ses airs de maman. Moi je trouve que c'est l'une des plus belles, ici. Je veux bien être comme elle, à son âge. Enfin, elle n'est pas si vieille que ça. De toute façon, les asiatiques ne vieillissent pas, c'est connu. « J'ai déjà porté cette robe à une soirée, tu penses que c'est grave ? » je m'inquiète en désignant vaguement ma tenue. J'ai quand même essayé de faire quelque chose de spécial avec mes cheveux pour changer un peu de la dernière fois et d'habitude aussi. Je fais rarement quelque chose avec mes cheveux. « Je n'ai pas d'autre tenue de soirée » je confesse d'un air embêté. J'ai bien d'autres robes mais aucune qui fasse vraiment tenue de soirée ou suffisamment haut standing que pour être portée ici. C'est la seule que j'ai trouvée, au fin fond d'une friperie, pour venir ici.

(tenue + coiffure)

_________________
我去哪裡都沒關係。 我是。
 
well, there you go again, acting like it's all about you and there you go again talking, talking, talking, no clue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Ven 17 Aoû - 23:14

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre en début de semaine, et plus personne sur le bateau ne peut à présent ignorer qu’une remise de prix se tiendra durant le prime. Le cubain n’en a pas fait une idée fixe de son côté ces derniers jours, il ne court pas après ce genre de distinctions et ne se sentira pas plus légitime dans cette aventure en raflant une statuette qu’en n’en raflant aucune. L’inverse est également vrai. Il pense quand même prêter un minimum d’attention à la distribution des prix, en tant que curieux de nature et parce qu’il n’y aura probablement pas tellement d’autres choses à suivre ce soir. Même si la production a dû leur préparer de quoi patienter entre les awards, pour éviter que la soirée ne vire à l’ennui et pour meubler un peu. Côté tenue, il a entendu dire qu’il fallait mettre le paquet et que William ne leur laisserait passer aucune négligence à ce niveau-là. C’est de toute façon pas dans ses habitudes de se ramener fringué comme un plouc, mais disons que ce soir il va y accorder une attention particulière histoire de pas passer pour le gars prenant ce genre d'évènements à la légère - c’est bien le cas pourtant, mais vaut mieux pas que ça se voit à sa tenue. Il est passé maitre dans l'art de sauver les apparences il y a bien longtemps le cubain, c'est pas nouveau pour lui. Et puis Alvaro quand il veut il a aucun mal à avoir l’air élégant, puisque paraît-il il est doté d’une certaine classe naturelle. C'est un truc qu'on lui a beaucoup répété dans sa vie, et même ici, c'est bien sa partenaire de cabine qui lui disait que peu importe ce qu'il pourrait avoir sur le dos il présenterait bien. Il gardait justement dans sa penderie un smoking pour le moins tape-à-l’œil qui devrait parfaitement faire l’affaire, et pour lequel il opte sans tellement d’hésitation. Il voit pas quand les strass seraient plus appropriés qu’à cette occasion-là, c’est sûrement un poil too much mais c’est dans l’esprit de cette soirée plus superficielle qu’autre chose à ses yeux. Le seul truc qui éveille une certaine curiosité chez lui c’est de savoir où les téléspectateurs auront éventuellement jugé bon de le classer. Il croit avoir vu quelques catégories dans lesquelles il pourrait avoir sa place, sans être toutefois susceptible d’en faire une maladie si son nom n’y ressort pas. Et puis ce serait bien la première fois de sa vie qu'il décrocherait un prix, la seule distinction qu'il ait obtenu jusqu'ici c'est son diplôme et dieu sait qu'à côté ces statuettes lui paraissent futiles et encombrantes pour un rien. Il sait même pas ce qu'il en ferait si on lui en décernait, et ses préoccupations ce soir sont à vrai dire toutes autres. Car alors qu'il prend le chemin du salon, il ressasse sans arrêt sa virée au bar d'il y a quelques jours dans sa tête. La gueule de bois le lendemain il l'a sentie passer, mais ce qu'il assume encore moins c'est de s'être ridiculisé comme il l'a fait ce soir-là. Il garde pas beaucoup de souvenirs de cette soirée, mais faut croire que son cerveau a décidé d'en retenir le meilleur histoire qu'il se paye la honte qu'il mérite. Après tout il n'avait qu'à avoir la main moins lourde sur la sangria, c'est pas faute d'avoir été prévenu en plus. Depuis il a du mal à croiser le regard d'ariadne sans se sentir profondément con, par rapport à l'image qu'il a montré de lui, et vis-à-vis de ses agissements aussi après que l'alcool lui soit monté à la tête. C'est pas dans ses habitudes de se mettre minable comme ça, mais ça l'étonnerait pas que ça suffise à lui faire perdre son rôle de prétendant exclusif. Car lui qui pouvait jusqu'ici se vanter d'avoir eu un comportement irréprochable en plus d'un mois d'aventure a aussi montré qu'avec quelques verres de trop il pouvait perdre le contrôle et devenir un autre homme. Comme la plus mauvaise version de lui-même qui serait ressortie, une exposition dont il se serait bien passé pour le coup mais qu'il ne doit qu'à lui-même. Soit, il jure en tout cas de limiter sa consommation d'alcool à compter de ce jour car son image survivra pas à un autre épisode du genre. Avec un peu de chance les images ne seront relayées nulle part et il s'en tirera juste avec un sentiment de honte passager, c'est avec ça qu'il se rassure tandis qu'il met les pieds dans le salon. Il jette un coup d’œil du côté des canapés et s'échoue là où il trouve de la place, entre ses camarades qu'il gratifie d'un mince sourire tout en ajustant sa veste en s'asseyant. Ce soir il ne veut pas entendre parler de champagne, il carburera à l'eau plate ça ne pourra pas lui faire de mal. À peine s'est-il assis que @chaim évoque les premières rubriques diffusées, dont celle de Soren. Il laisse entendre qu'il a été grillé, et sans doute dit-il ça par rapport à Hunter puisque ces derniers temps la rumeur enfle comme quoi les deux garçons se tourneraient autour. « La discrétion n'a jamais été ton fort mec. » il lui assure dans l'esquisse d'un sourire moqueur. « D'ailleurs vous allez passer la seconde quand tous les deux ? » À moins que ce ne soit déjà fait et qu'il ne soit pas au courant, ça le surprendrait d'être passé à côté d'une telle info mais il peut pas non plus savoir ce qui se passe derrière la porte de chaque cabine sur ce bateau. La preuve avec la lourde insinuation d'une chroniqueuse, ensuite. « Parce que regarde, y'en a qui ont apparemment pas pu attendre plus longtemps pour se sauter dessus. » il balance en se marrant devant la chronique d'Elliot qui sous-entend que l'italienne et le rockeur sont passés à l'action au cours de la semaine. Il avait flairé le truc à dix kilomètres donc il est pas tellement étonné, et ça le fait rire quand il repense à la conception du mariage que lui avait exposé la candidate. On s'étonne parfois que son opinion à lui soit aussi tranchée, mais faut dire que les exemples qu'on lui met sous le nez tendent la plupart du temps à le conforter dans ce qu'il pense. « En tout cas top ta tenue, elle a bien bossé la petite blonde. » Il était pas sûr de valider quand il a su que Chaim se ramènerait tout de rouge vêtu, mais il est bien forcé de constater que ça fonctionne hyper bien. Le choix de la tenue y est pour beaucoup, le costume tombe parfaitement et le met sacrément en valeur. Et pourtant c'est pas évident de l'habiller Chaim, ces fringues ont dû être ajustées pour s'adapter à sa carrure. Il est pas non plus épargné par Elliot qui se prive pas d'une grosse parenthèse sur son dernier échange avec @ariadne, celui qu'il aurait justement préféré ne pas voir affiché publiquement. La façon dont elle l'évoque sauve presque son honneur, mais elle se mêle du truc en allant jusqu'à avertir personnellement la candidate par rapport à lui. On lui reproche aussi, au passage, de dézinguer son ex mais c'est certainement pas une stagiaire qui va lui dire ce qu'il a le droit de dire ou non.


_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Ven 17 Aoû - 23:58

Llewyn n'avait plus porté de costume depuis son arrivée sur ce bateau, et le moins que l'on puisse dire c'est que ça ne lui avait pas particulièrement manqué. Mais ce soir il semblerait que l'on compte sur eux pour se mettre sur leur 31 en l'honneur de la remise de prix qui se tiendrait sur le prime. Lui, il faisait plus l'effort de s'habiller en conséquences parce que ça lui faisait plaisir de prendre part à l’événement que parce qu'il croyait vraiment avoir une chance de remporter quoi que ce soit, sachant depuis qu'il connaissait la liste des prix qu'il n'y avait sans doute pas beaucoup de catégories où il pourrait éventuellement ressortir. Il y avait bien un ou deux prix qu'il lui ferait plaisir de gagner parce qu'il aimerait renvoyer de lui-même une image plutôt positive, mais il n'accordait en réalité pas énormément d'importance à ce genre de détails et ne serait pas déçu s'il ne ramenait aucune statuette. Il y avait honnêtement des choses qui l'inquiétaient un peu plus, comme les éliminations à venir et le fait que plusieurs candidats qu'il estimait réellement se retrouvent sur la sellette. Il se rappelait comme si c'était hier du soir où Bryce, Livia et lui avaient foulé pour la première fois le sol de ce bateau et ça lui serrait forcément le cœur de les savoir en danger ce soir, en partie parce qu'il n'avait pas vécu l'échange le plus confortable qui soit avec Bryce cette semaine et qu'il s'était beaucoup rapproché de Livia ces derniers jours. Il avait beaucoup repensé à la nuit qu'ils avaient partagé, et il ne supporterait pas d'être séparé d'elle. L'italienne avait disparu quelques instants plus tôt, probablement pour aller s'habiller sans risquer qu'il ne la voit dans sa tenue de cérémonie, et lui-même pouvait entreprendre plusieurs essayages sans qu'on l'examine pendant qu'il hésitait entre deux couleurs de chemises. Llewyn, il n'opterait pas pour un costume cravate traditionnel quand bien même ce serait certainement le plus commode, parce que ça ne lui ressemblerait pas et qu'il n'était pas certain que la production cherche à ce qu'ils se présentent sous un faux jour, même pour l'occasion. Il jouerait le jeu dans un ensemble plus atypique, plus dans le genre de ce qu'il pouvait porter et qui détonerait peut être légèrement. Il ne cherchait pas à être particulièrement original, mais ça lui plairait assez de ne pas ressembler à tout le monde parce qu'il n'avait jamais cherché à suivre ni les modes ni les traditions. Le seul inconvénient à son choix de costume, c'est que le pantalon était plutôt serré et pas forcément aussi confortable que ses jeans habituels. La matière était un peu particulière, mais ce coté rock'n'roll lui plaisait bien et ce serait un défi plutôt amusant d'arriver à avoir l'air à l'aise dans cette tenue. Fin prêt, l'écossais prit donc la direction du salon, impatient de constater les efforts vestimentaires des autres candidats qui semble-t-il avaient pris les consignes très au sérieux. Attrapant un verre, il porta comme à son habitude son attention sur les premières rubriques diffusées. Son interview avec Soren lui rappela combien il avait eu l'impression de nager en plein inconnu face aux questions parfois surprenantes du chroniqueur, mais c'est l'entretien de Livia avec Sawelle qui attira particulièrement son attention. Llewyn, il y avait des choses qu'il n'avait jamais évoqué avec elle parce que ça les arrangeait probablement autant l'un que l'autre de ne pas voir certains détails planer au dessus de leurs échanges tant que certaines questions ne se posaient pas, mais à présent que Livia se confiait sur sa relation avec son mari, il réalisait pas mal de choses. Il sentit son cœur se serrer et baissa les yeux jusqu'à son verre, sans trop savoir dans l'immédiat ce que ça lui inspirait précisément. C'est au moment où il releva la tête que son regard croisa celui de @Livia et qu'il la surprit dans une robe qui ne laissait pas beaucoup de place à l'imagination, ce qui dessina un sourire troublé sur ses lèvres tandis qu'inévitablement cette vision en appela à sa mémoire. Il la soupçonnait d'avoir prévu son coup et aurait aimé lui dire ce qu'il en pensait précisément, mais devrait se contenter d'un long regard pour ça. S'essayant aux cotés de @Silvan à qui il adressa un sourire, il nota que l'appel de son camarade sur les réseaux sociaux avait porté ses fruits puisqu'il était plus qu'élégant. « Alors, impatient de découvrir les lauréats ? » Il souffla d'un ton amusé, songeant qu'un joueur comme Silvan devait accorder une certaine importance à tout ça, même si c'était assez symbolique. « Tu penses ramener combien de statuettes ? » Lui ne serait pas tellement étonné que Silvan en gagne un certain nombre, mais c'est peut être parce qu'il n'était plus très objectif à force de tous les côtoyer depuis des semaines et qu'il y avait plus d'une catégorie où il l'imaginait s'imposer. Posant ses yeux sur sa tablette pour suivre un peu ce qui se disait sur le réseau social, Llewyn faillit lâcher son verre en découvrant le message de Jean parmi tous les autres, le laissant interdit comme si elle était la dernière personne qu'il s'attendait à voir donner son avis. Et quel avis. Parce que c'était déjà perturbant de la voir poster, mais que ça l'était encore plus de la voir prendre Livia en grippe l'air de ne pas y toucher. Ça lui ressemblait bien et il est vrai que si on lui avait demandé si une personne de son entourage risquait de ne pas approuver son rapprochement avec l'italienne, il aurait tout de suite donné son nom. « Et dire que j'espérais découvrir un message de mon frère ou ma sœur... » Il commenta dans un rictus nerveux, un peu déstabilisé et pas certain de savoir quoi lui répondre ou d'en avoir seulement envie. Il savait pourquoi Jean réagissait comme ça et il ne lui en tenait peut être pas autant rigueur qu'il le devrait, mais ce n'était clairement pas la chose la plus intelligente qu'elle aurait pu dire.

(TENUE)

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Sam 18 Aoû - 8:08

Ariadne avait réfléchi assez longtemps à quelle robe serait l'heureuse élue pour cette cérémonie des awards. Elle se devait de garder deux tenues récentes dans le cas de figure où elle atteindra les demi puis les finales, qu'elle soit encore en course ou non, d'ailleurs. Elle n'était pas très douée pour ces maquillages et coiffures un peu élaborés et avait donc été chercher l'aide de @Bryce, qui lui avait proposé de lui faire des torsades plus tôt, offre poliment déclinée cela dit. Au final, c'était dans une longue robe drapée aux tons nude, attachée comme une toge antique sur son épaule par une pièce brodée de perles, qu'elle arriva dans le salon, cheveux relevés. Une sorte d'hommage à ses origines, en quelques sortes, puisqu'elle donnait surtout l'impression de sortir d'un légende de la Grèce antique. S'asseyant au salon, elle fut rapidement rejointe par @Jun qui la complimenta sur sa tenue. Ariadne lui adressa un large sourire. « Oh, merci, toi aussi, » fit-elle en désignant Jun d'un geste de la main. La jeune asiatique portait une très élégante robe noire qui s'assortissait parfaitement à son teint et ses longs cheveux de jais. Lorsqu'elle mentionna l'avoir déjà portée auparavant, Ariadne secouant la tête d'un air détaché. « Oh, non, on s'en fiche. Elle te va très bien, » fit-elle en confirmant le bon choix de Jun. Peut-être que la production utiliserait ce détail pour la descendre, mais ce n'était jamais qu'une simple tenue. Ariadne redoutait légèrement la chronique de Soren à laquelle elle avait été confrontée, et au final, ce ne furent pas tant ses réponses mais les commentaires du présentateur qui eurent le plus d'impact. Si elle se fichait complètement de ce que dirait Eben quant à sa première réponde - clairement, c'était si évident comme réponse qu'elle était certaine que le premier concerné serait du même avis - le commentaire de Soren sur sa relation avec Alvaro lui firent hausser les sourcils. Sa réponse à la question avait étê un peu hésitante, non pas parce qu'elle hésitait avec un autre nom, mais parce que c'était tout de même un peu fort de dire qu'elle ne pouvait plus se passer d'un ou une candidate quand ils ne se connaissaient que depuis un peu plus d'un mois. La logique avait voulu qu'elle réponde donc avec le prénom de son "lien principal" comme ils appelaient ça. Mais elle, faire des "yeux de merlan frit" au Cubain ? N'importe quoi. Elle eut un rire nerveux joint à son haussement de sourcils au ridicule de la remarque. Ils inventaient quand même n'importe quoi pour les audiences. Elliot trouva même de quoi en rajouter une couche, évoquant l'accident de sangria. Elle semblait même penser que Ariadne en était l'instigatrice ? Il faudrait mieux qu'elle visionne ses enregistrements avec un peu plus d'attention. « Dis-donc, je n'y étais pour rien, » commenta Ariadne avec un petit rire, sans vraiment s'adresser à personne. Peut être à Elliot, à @Jun ou à @Alvaro dont elle croisa le regard, pour lui jeter une oeillade amusée. Il n'était clairement pas à l'aise avec son petit moment d'ivresse et Ariadne avait pris soin de ne pas l'évoquer dans ses autres conversations, par politesse - et parce qu'elle comprenait le sentiment aussi. Cela dit ça avait été un moment plutôt drôle et pas vraiment si dramatique. Elliot sembla vouloir même prévenir Ariadne face aux soit-disant intentions du Cubain, rediffusant une citation d'une discussion avec Eben. Juste pour faire plaisir à Georgie, donc. Elle qui se plaignait de ne pas y voir clair, voilà qui était fait. Une partie d'elle ne pouvait s'empêcher d'être un peu déçue, ce qui était stupide - jamais elle ne prétendait à quoi que ce soit dans cette situation étrange et vraiment, elle ne s'attendait pas non plus à un retournement de situation romanesque. C'était même sympathique de la part d'Alvaro de suivre le mouvement de la blague pour que Georgie passe un bon moment de télévision. Bien tenté, Elliot, mais elle voyait vraiment pire intentions que celle-ci contre  lesquelles Ariadne pourrait se voir prévenue. Affichant son éternel sourire, elle saisit l'une des coupes de champagne proposées pour cette cérémonie d'awards et la porta à ses lèvres. Tant que ce n'était pas de la sangria...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10410-eben 

MESSAGES : 901
AVATAR : brock o’hurn


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Sam 18 Aoû - 11:56



Eben, il a comme une sorte d’illumination : pourquoi il se pointerait pas en tongs, à cette mythique soirée awards ? Pour probablement ce qui peut être l’une de ses dernières soirées malgré son petit air de bluffeur confiant qu’il affiche constamment, il marquerait sans aucun doute les esprits en étant le premier plouc de l’histoire de l’émission à débarquer avec ses tongs havaianas brésil jaune/vert fluo ou ses claquettes Gucci qui coûte tout de même la peau des fesses et que pas tout le monde ici peut se permettre d’enfiler. A H-3, l’idée commence à germer petit à petit dans son cône déficient, parce-que Eben, dans la vraie vie, il est clairement du genre à arriver en costard cravate trois pièces mais en tongs ou en short de plage juste en dessous parce-que c’est tout simplement sa façon à lui de pisser sur les codes bidons établies par la société. Déjà lui, il a de gros pieds, alors les chaussures classes, ça finit toujours par lui faire mal au moment d’ôter cette saloperie alors il préfère de loin le confort des claquettes ou carrément, les pieds nus. Et puis c’est qui qui a sorti cette connerie de smoking pour des occasions de ce genre ? Ça le fait marrer de toujours voir les têtes des gens qui le voient débarquer avec sa discordance vestimentaire, sa barbe blonde, sa dégaine de spartiate bodybuildé de 2m et ses cheveux de Jésus. Mais surtout ça renvoi de la puissance quand ces mêmes personnes s’aperçoivent que même s’il se pointait en slip, personne ne lui interdirait l’accès aux endroits les plus chics de LA ou partout où il s’est fait un putain de nom parce-qu’à lui tout seul, il claque le triple et rapporte au restaurent son revenue du mois. Ça lui donne une aura de VIP insolent que personne peut arrêter et ça lui plait. Sauf qu’ici, contrairement à dehors où il a sa fame 3A et son poingon pour s’imposer, il se dit que le vieux hésitera pas une seule seconde à lui taper sur les orteils ou à sévir façon Estelle et son petit costume de princesse. Voir même pire. Il s’imagine easy ce gros timbré l’exclure pour avoir osé faire le malin avec ses sandales alors il abandonne ce projet stupide et part se préparer comme tout le monde. Alors Eben, faut savoir qu’il se situe dans les extrêmes. Soit il se sape comme une merde je m’en foutiste, soit il frappe fort avec des costards italiens sur mesure vu la garde robe légendaire qu’il a ramené avec lui, mais qu’il ressort presque jamais, tellement il préfère se contenter d’un t-shirt ou deux par semaine. Il connait pas le juste milieu alors il enfile un beau truc de pingouin. La panoplie complète. Chemise, pantalon, veste, papillon et chaussure noire qui brille à trois kilomètres à la ronde. Il est fin prêt pour faire son entrée fracassante alors il se dirige avec sa marche de demi god et se pointe tout sourire dans le salon, aménagé pour l’occasion. Eben, quand il a vu le menu de la soirée, il s’est clairement préparé psychologiquement à remporter des awards, ça c’est sûr, mais surtout dans la catégorie B aka les awards de merde négatifs. Lui, il s’en branle complet. Pareil pour les questions des téléspectateurs. Eben, il est juste venu passer peut-être sa dernière soirée avec cette bande de demeurée avec qui il a quand même tissé de sacrés jolis liens, après six semaines de cohabitation non stop ensemble, et mettre l’ambiance, pour finir en beauté. Ouais pour son dernier jour, il veut boire, se marrer et déconner parce-qu’il est dans un bon mood. Lui, il est habitué à surnager dans ce genre de soirée qui lui rappelle sa vie dehors et où tout le monde se fait beau, même @jun qui a fait l’effort de se présenter à la soirée, elle qui se l’imaginait pas être dans ce style là « c’est drôle t’es vachement canon Lilynette » il est vraiment sérieux, étrangement il aime beaucoup ce qu’il voit et il est presque séduit par la tenue et le nouveau look de l’asiatique. Il dit même pas ça pour booster sa confiance en elle, même si c’est en partie dans ce sens là aussi mais il déconne vraiment pas. Eben, il est habitué à donner son avis sur tout, c’est souvent un avis de merde mais il lui arrive de sortir des compliments une fois toutes les quinzaines. Il arrive à hauteur de @Chaim accompagné de sa jolie italienne et le check comme d’hab, à présent et après six semaines les automatismes sont là, et le prend dans ses bras en matant un peu son costume rouge « haha regardez-moi ces deux belles merguez » deux grosses saucisses putain, ça le fait marrer comme un débile et il lâche son petit frangin avant d’aller déposer un petit baiser sur la joue de @livia « ça a l’air un peu léger, tout ça » qu’il souffle avec son sourire légendaire au coin, « j’aime ce que je vois » Eben, il viole le bouton bleu et valide ce qu’il a sous les yeux. Il les quitte avant d’aller poursuivre le rituel et se planter juste devant son autre frangin @alvaro qu’il check aussi presque naturellement avec son sourire habituelle « classe mon frère » le cubain, il se loupe presque rarement et c’est pas dans ce genre de soirée ou il risque de se planter. Il lui fait limite de l’ombre avec son costume, mais si y’a bien un type ici avec qui il a aucun problème à ce qu’il lui vole la vedette, c’est bien lui. Il laisse le cubain à sa gauche pour se glisser au côté de @beth, pas loin, avec son sourire de gros con tout mignon habituel qui le quitte à présent presque jamais « t’as prévu de me bloquer même dans la vraie vie ? » qu’il lance sur un temps léger avant de s’installer à ses côtés « t’as vu, j’ai prévu de passer ma probable dernière soirée avec toi » Elle doit se sentir chanceuse, hm. Eben, il sait parler aux gonzesses quand il le faut mais il sort ça surtout pour se payer sa tête, et la mettre dans un bon mood aussi parce-que c’est bon, elle doit se détendre la petite prof. « t'es magnifique » Eben, il commence à mater les rubriques qui défilent une à une. Le commentaire d’@ariadne, mine de rien, ça le touche profondément pour ce que ça représente dans une certaine sphère pour lui. Elle a pas idée à quel point elle vient de le planter dans son nerf le plus sensible qui soit, mais il laisse rien paraître et garde son sourire de petit con. Même son commentaire sur les réseaux sociaux, bien qu’il soit une sorte de réaction d’autodéfense primitive à l’état pure, il le décore pour bien montrer qu’il est pas atteint, mais au fond ça le touche et décide de plus donner de l’importance à cette conne. Il la raye définitivement et préfère se changer les idées sur autre chose de plus insignifiant en se tournant vers @beth. « Bibi, c’est quoi un Pancréas ? » articulant en forçant bien le trait sur le mot à l’encontre de la prof, assise à ses côtés. Eben, il sait c’est quoi cette merde, faut pas abuser, c’est juste qu’il aime bien faire le teubé quand ça lui chante et ça lui fait changer les idées, aussi. Mais il comprend que dalle à la chronique d’Estelle, c'est clair.


_________________

tranquille mon frère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Sam 18 Aoû - 13:22

Depuis quelques jours, la cérémonie des awards était sur la bouche de tous les candidats. Même sur celle de Silvan. D’après certains candidats, anciens téléspectateurs aguerris de l’émission très certainement, c’est le moment incontournable de l’émission. Il veut bien les croire. La production leur a quelque peu mis la pression, notamment avec ce dress code imposé. Associer dress code et Silvan dans une même phrase, ça peut paraître tout de même… étrange. Tout le monde sait que le turc ne se soucie guère de son style vestimentaire et se contente bien souvent de se présenter aux soirées de prime dans la tenue qu’il porte déjà, changeant juste son haut. Le métis s’est alors prêté au jeu. Il n’était d’ailleurs pas certain qu’il parviendrait seul à choisir, c’est pour cette raison qu’il avait lancé un appel sur les réseaux sociaux. Après quelques consultations d’avis féminins, il décide de laisser son tee-shirt et son short pour une chemise blanche élégante ainsi qu’un pantalon et une veste de costume bleus. Il ne sait pas s’il sera suffisant élégant pour la production ou si sa tenue respecte le code vestimentaire exigé pour la soirée. Habillé, il se rend dans la salle de bain pour finir de s’apprêter. Il passe rapidement sa main dans ses cheveux rasés puis dans sa barbe naissante de quelques jours. Il n’a pas envie de se raser, ce soir. Fin prêt, il se rend donc dans le salon pour retrouver ses autres camarades déjà présents dans ladite pièce. Il jette un rapide regard en direction de la petite assemblée déjà formée. Chacun a donné du sien, dans le choix de sa tenue, pour cette soirée. Il s’installe sur l’un des canapés, qui n’est occupé par aucun autre camarade. Il est rapidement rejoint par l’un de ses compères. Il accueille d’un sourire @Llewyn, qui prend place à ses côtés. Aussitôt le brun prend la température du côté du turc, face à cette soirée qui se prépare. Est-il impatient ? « Assez, ouais », scande-t-il, tout en réajustant les manches de sa veste de costume. « Tu crois que ma tenue est suffisamment… élégante ? », qu’il lui demande. « Je note en tout cas que je ne suis pas tout seul à avoir opté pour l’absence de cravate ou de nœud pap », souffle-t-il, en faisant référence à l’absence d’accessoire dans la tenue des deux garçons. Ni l’un ni l’autre ne porte de cravate ou un nœud papillon. Par la suite, l’écossais lui demande sur le nombre de statuettes qu’il pense remporter au cours de la soirée des awards. « Au moins un, ce serait déjà bien, non ? », qu’il énonce, en dessinant une petite moue. « Tu penses que j’en impose assez pour en remporter plusieurs, toi ? », l’interroge-t-il. Il est curieux de savoir ce que son camarade pense de lui. « Et toi, d’ailleurs, tu penses être lauréat de quelques prix ? ». Il le questionne en retour. Le regard de Silvan s’attarde quelques instants sur les premières rubriques qui sont diffusées. Certaines retiennent son attention. Il fronce légèrement en écoutant la rubrique d’@Elliot Ripley. « Je crois qu’Elliot a très envie de me décerner l’award du bourreau des coeurs », qu’il réplique, en direction de Llewyn, dans un éclat de rire, après avoir diffusé l’une des répliques du jeune homme, lorsqu’il a confié à @Ariadne avoir découché, en n’étant pas seul. Aussitôt, le regard de Silvan cherche celui de @Poppy. Le métis montre une certaine indifférence face aux propos de la chroniqueuse. Comme il l’a dit à la petite blonde, au cours de la blonde, les gens peuvent bien parler à leur sujet, eux savent très bien ce qu’il y a entre eux. Une nouvelle voix s’élève. Il s’agit de son éternel camarade de chambrée, @Chaim. Ce dernier émet un commentaire à ce sujet. Le métis se contente de hausser les épaules, l’air de dire que veux-tu. Il repose son attention sur l’écran, alors que son entrevue en compagnie d’@Eleonora Burton est diffusée. Il écoute distraitement. « Elle ne m’en veut pas trop, finalement... », souffle-t-il, dans un petit rictus. Ils apprennent ensuite l’absence d’Estelle Leriche et non le fait qu’il n’y aura pas d’atelier cette semaine. Il frappe entre ses mains. « Parfait ! », souffle-t-il. « Je rectifie : je ne me réjouis pas de ne pas avoir mon petit atelier de la semaine mais ça va nous laisser du temps pour travailler notre petit projet, tu vois », qu’il énonce, en direction de son camarade, Llewyn. Un petit air complice se peint sur le faciès du turc. Il remarque son camarade concentré sur sa tablette. Cela ne manque pas car il commente le fait avoir espéré recevoir un message de son frère ou de sa sœur. « Une ancienne copine ? », qu’il lui demande, intriguée par la relation que son camarade a pu entretenir avec la téléspectatrice.


[TENUE DE SILVAN]

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]   Sam 18 Aoû - 14:28


Bryce s’en fait pas sur l’issue du prime : elle va forcément rester, il ne peut en être autrement. Et puis si elle venait à se barrer du jeu, elle se fera une joie de sortir comme la reine des chieuses qu’elle est. En mode dram-queen de ouf et grande gueule de merde. Mais non vraiment, elle ne voit vraiment pas pourquoi elle aurait à se mettre dans ce mode là. Elle va rester. Pour autant, elle choisi une tenue assez spéciale sur ce prime une robe rouge certes mais en cuire, tout comme celle qu’elle avait décidé de mettre pour son entrée quelques semaine plus tôt. Ok ce n'est pas une tenue de soirée, mais elle n'en a pas. Elle n'a pas inclus ça dans sa garde robe. Malheureusement, en parlant de semaine, elle n’a pas été très éclatante. Plutôt discrète en fin de semaine surtout, ça l’avait grave saoulé ces questions de cul, sentiment et tout ça par les autres. Llewyn, Chaim et même la Jun si était mise là. Et puis un putain de mal de ventre la prend, alors du coup elle fait très mauvaise compagnie. Ca pète déjà dans son esprit, faudrait pas que ça pète non pus en live. Alors du coup elle s’installe dans un coin de canapé, bouge d’un coup l’un de ses camarades pour se faire la place qu’elle mérite et attend l’arrivée des chroniques. Se voyant dans les « bouées » et non plus dans les « méduses », elle se dit que c’est certainement un bon présage. Mais autant ne pas trop s’avancer, chaque saison arrive avec son lot de surprise niveau élimination. Ce soir, il sera question d’awards également. Ca la fait marrer cette idée, parce qu’elle sent de loin, de très très loin qu’elle n’en aura soit aucun, soit les plus négatifs dans le genre la pire emmerdeuse du jeu un truc du genre. Ca la fait déjà sourire d’ailleurs, ses lèvres découvrant ses dents blanches.

(je voulais absolument poster, mais je ne suis pas certaine de tenir pour le prime, désolé !)
Revenir en haut Aller en bas
 

SIXIÈME PRIME, S.11 - [17-19/08]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL :: PRIMES-
Sauter vers: