answerphone, wed. 06 - 19:49

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: answerphone, wed. 06 - 19:49   Dim 19 Aoû - 21:04

Cette semaine, Silvan a convié @Llewyn à le rejoindre dans la salle de spectacle. La raison de cette invitation n’est pas hasardeuse. En effet, la semaine passée, le turc a exposé à son camarade son envie de faire quelque chose pour l’association pour laquelle ils ont eu la possibilité de faire un don. Il a eu envie de mettre les mains dans le cambouis pour ces enfants. Quelques idées avaient germés dans son esprit mais il s’était arrêté sur l’une d’elle. Celle de s’associer avec Llewyn. Lui, à la musique, Silvan à la mise en scène. Du son et des acrobaties. L’écossais semblait enthousiaste par cette idée. Le métis ne sait pas ce qu’il en est, aujourd’hui. Il se dit que peut-être que depuis la semaine dernière, l’écossais a abandonné le projet. Ce qui le surprendrait car lors du prime, il avait émis de nouveau son enthousiasme à l’idée de travailler. Effectivement, Silvan a décidé de profiter de l’absence d’Estelle et donc de son atelier hebdomadaire pour travailler un peu plus sur ce petit spectacle pour les enfants. Silvan est le premier à arriver sur les lieux. Sans attendre, il investit déjà la scène. Il s’assoit sur le rebord et délasse ses chaussures pour les ôter et les déposer sur le rebord de la grande scène. Il se redresse et fait quelques pas sur le sol. Ses peids nus et le sol ne forment plus qu’un. En attendant l’entrée de l’écossais, le turc commence quelques mouvements d’échauffement. Des gestes rudimentaires pour mettre son corps en condition. Il redresse la tête et son attention se dirige aussitôt vers la porte lorsque celle-ci s’ouvre. Il ne sait pas qui est derrière la tête. Il espère que personne d’autre que Llewyn viendra. Il serait obligé de faire déguerpir l’intrus de la pièce qu’il n’avait pas convié pour l’occasion. Le métis prend très à coeur son idée. Il ne sait pas si elle fera plaisir à la docteure ou non. A vrai dire, il s’en fiche bien de savoir que cela sera mal reçu par la chroniqueuse. Un sourire se peint sur ses lèvres quand il voit apparaître le brun derrière la porte. « Mec, j’ai cru un instant que tu m’avais lâché sur ce coup », qu’il souffle, en posant ses yeux verts sur le visage de son camarade. Silvan se frotte les mains et s’approche du bord de la scène. Il ne quitte pas du regard son acolyte. « J’ai commencé à m’échauffer, en t’attendant », qu’il commente. « Tu crois que ça me comptera pour une séance de sport, aux yeux d’Estelle, ça ? », réplique-t-il dans un ton amusé. Il ricane légèrement. Cette semaine, la docteure leur a imposé d’exécuter au moins trois séances d’activités physiques, au cours de cette semaine. « Tu as eu le temps de travailler sur une musique, pendant la semaine ? », le questionne-t-il, d'un air concerné. Silvan s’assoit sur le rebord, posant ses mains sur ses cuisses. Il ne sait pas si le jeune homme a eu le temps de composer une mélodie pendant ces derniers jours ou s’il était trop préoccupé par autre chose que cela.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Lun 20 Aoû - 17:14

Llewyn n'avait toujours eu qu'une seule parole et l'engagement qu'il avait pris auprès de Silvan la semaine passée quand ils avaient convenu de monter un numéro ensemble, il était bien décidé à l'honorer. Il n'y avait sans doute qu'une élimination qui aurait pu l'empêcher de tenir sa promesse, parce que c'était véritablement une chose qui lui tenait à cœur et il se réjouissait encore plus à l'idée de cette collaboration artistique plutôt inédite pour lui qui n'avait pas l'habitude de travailler avec des acrobates. Il était curieux de voir Silvan à l’œuvre, son camarade lui avait déjà eu l'occasion de l'entendre jouer mais pas encore de le voir composer un morceau bien spécifique, ce serait donc l'occasion de se découvrir dans leur environnement respectif et d'allier deux univers et deux passions qui pouvaient probablement donner quelque chose de très intéressant quand on en capturait le meilleur. Llewyn, il avait jusqu'ici composé pour plusieurs candidats et des morceaux qui n'auraient sans doute pas trouvé leur place au milieu de ce qu'ils projetaient de faire, alors ça le rendait impatient de composer quelque chose de différent. Il avait vraiment envie de faire plaisir aux enfants de l'association d'Estelle, il se disait même que pour une fois les chroniqueurs pourraient délaisser le coté sensationnel de leurs rubriques pour s'intéresser à quelque chose qui aurait assez peu de chance d'attirer leur attention en temps normal. Quittant sa cabine équipé de sa guitare et de ses notes, il n'eut qu'à remonter le pont F pour atteindre la salle de spectacles où l'attendait Silvan. Il avait espéré ne pas l'avoir trop fait patienter, mais il semblerait qu'il lui ait laissé craindre qu'il avait quitté le projet. « Tu connais les artistes, on aime tous se faire un peu désirer. » Il souffla dans l'esquisse d'un sourire amusé, traitant avec dérision des clichés qui accompagnaient fréquemment le milieu de l'art où on imaginait facilement que tous ceux qui y évoluaient étaient des êtres capricieux qui aimaient faire attendre et rendre la vie impossible à ceux qui les entouraient. Lui ne se considérait pas vraiment comme ça, et pas seulement parce qu'il n'avait pas encore réussi dans le milieu de la musique. « Tu as bien fait. » L'échauffement était probablement une étape importante dans la préparation de Silvan et ça n'était sans doute pas plus mal s'il était déjà en condition. « Pour toi sans doute, mais à ta place je crois que j'irais quand même faire mes trois séances à la salle de sport. Tu as vu ce qui est arrivé à Chaim quand il a enfreint les règles. » Il lui lança un regard rieur, parce que c'était difficile d'oublier l'image de Chaim qui se promenait à travers tout le bateau dans une robe de princesse. Il doutait un peu que Silvan ait envie d'expérimenter la même chose. « Ton aura de candidat le plus séduisant risquerait d'en prendre un coup si tu subissais le même sort. » Et comme il l'imaginait avoir été plutôt flatté par cette distinction, il l'imaginait mal prendre le risque de décevoir toutes les filles qui avaient du voter pour qu'il remporte ce prix. S'avançant jusqu'à atteindre l'un des sièges, il commença à préparer sa guitare et releva les yeux vers le turc. « J'avais pas mal de choses à l'esprit, mais j'ai pu commencer à y réfléchir. Beth accepte plutôt bien d'avoir un musicien comme partenaire de cabine. » Il énonça dans un sourire, parce qu'il était un peu pensif ces jours-ci mais que composer lui avait aussi permis de prendre facilement du recul. La musique était très efficace pour ça. « Il faudrait en fait qu'on détermine le ton de ta prestation pour que le morceau colle avec tes mouvements. Si ce sera énergique ou plutôt sensuel, par exemple. » Il mentirait s'il disait qu'il s'y connaissait assez alors il comptait un peu sur Silvan pour l'éclairer, il avait sans doute une idée de ce qu'il voulait faire et Llewyn était de toute façon quelqu'un qui s'adaptait énormément.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Mar 21 Aoû - 13:19

Il semblerait que Llewyn n’avait pas quitté le projet mais il a une excuse toute trouvée. Les artistes aiment tous se faire un peu désirer. Il lui adresse un sourire. « C’est comme ça que tu fonctionnes avec les filles, toi ? », qu’il réplique sur un ton amusé. Quand il est question de travail, Silvan est du genre à être très ponctuel. Il faut dire que s’il venait à arriver en retard à une répétition, lorsqu’il faisait ses premiers pas d’acrobate, il se faisait taper sur les doigts. C’est une habitude qu’il a appris : arriver en avance, seulement dans son quotidien d’artiste circassien. En dehors de cela, il ne fait guère attention au temps. Il mène ses journées comme il l’entend, comme sur le bateau, à vrai dire. Il informe alors qu’il a profité de l’absence de l’écossais et de son retard pour commencer son échauffement. Une étape que le turc ne néglige pas. Une blessure est facilement arrivée. Il n’a pas envie de finir son aventure avec une jambe ou un bras drapé. Il se demande d’ailleurs si cette séance de travail sur le sol comptera comme une séance de sport aux yeux d’Estelle Leriche. Effectivement, la chroniqueuse et docteure de l’émission leur a imposé trois séances de sport à exécuter au cours de cette semaine. Bien que la femme soit absente, il est persuadé qu’elle aura un œil sur les activités de chacun, par écran intermédiaire. L’écossais le met en garde. Il n’est pas persuadé que cela compte comme une activité physique pour la chroniqueuse. Il ne s’agit pas de faire des galipettes sur le sol, ça reste un travail physique, un travail du corps et de l’expression. Cela demande une exigence physique, d’avoir un corps suffisamment musclé. Il lui rappelle la punition imposée par Estelle à Chaim, quand ce dernier n’avait pas suivi sa restriction. « Effectivement », réplique-t-il, quand l’écossais mentionne son aura de candidat le plus séduisant. « Je ne vais pas jouer avec le feu », qu’il reprend, dans un sourire amusé. Il s’adonnera à ses trois séances de sport pour cette semaine. Il est jusqu’à ce jour à une séance d’activité physique, faite à la salle de sport. Il s’y rendra demain puis samedi matin. Entre temps, le métis continuera à travailler sur son numéro qu’il a décidé de monter avec l’écossais. Autant dire qu’il aura fait suffisamment d’activité physique pour cette semaine : bien plus qu’en cinq semaines de jeu. Il questionne alors son camarade. A-t-il eu le temps de travailler sur la musique ? Il n’en sait rien et il ne sait pas ce que son acolyte fait de ses journées – enfin il a découvert, grâce à Elliot, ce qu’il faisait de ses soirées dans sa cabine quand il était accompagné d’une candidate ; information dont il se serait bien passée –. Il reconnaît avoir pas mal de choses à l’esprit mais a pu commencer à y réfléchir tout de même. Il mentionne sa cohabitation avec Beth, cette semaine. Ils doivent avant tout déterminer le ton de sa prestation. « Sensuel, sensuel, et ce n’est pas pour séduire Estelle qu’on fait ça », qu’il lâche, dans un ton amusé. « Il faudrait un truc qui monte en puissance, tu vois, le genre ? Au début, calme et ensuite, bam, ça claque », qu’il explique. « Tu crois que c’est faisable ? ». Il le questionne. Autrement, il peut tout à fait corriger.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Mer 22 Aoû - 20:28

Llewyn ne savait pas si Silvan était vraiment sérieux lorsqu'il disait avoir pensé qu'il avait pu vouloir renoncer à leur projet, mais dans son fort intérieur il espérait réellement que non. Il n'y avait pas grand chose dont il soit sûr depuis qu'il était ici quant à l'image qu'il pouvait renvoyer aux autres, même son award du candidat le plus bienveillant avait été une jolie surprise pour lui. Mais il aimait sûrement penser qu'il était quelqu'un de confiance vers qui on ne se tournait pas nécessairement sans raison. Il était capable d'une dévotion sans pareil pour les autres et ne faisait jamais de promesses qu'il ne pourrait pas tenir, alors il espérait que Silvan comprenait qu'il n'avait pas à faire à un candidat qui s'ennuyait simplement au beau milieu de son aventure. « Non, pas vraiment. » Il commenta dans un sourire, à la question du turc. En vérité il ne savait pas vraiment comment l'interpréter, alors il ne répondait pas avec beaucoup de sérieux. Mais c'est vrai, Llewyn était plutôt le genre d'homme à donner beaucoup et particulièrement à l'échelle de sa vie sentimentale, ce n'était pas trop son genre de se faire désirer ou de prétendre qu'il n'était pas sensible à quelqu'un quand il l'était indéniablement. Silvan lui fit savoir qu'il s'était échauffé, une bonne chose si l'on considérait qu'ils avaient un peu de pain sur la planche et pas tant de temps que ça pour mener à bien leurs ambitieux projets. Probablement que ce qui se jouerait dans cette salle permettrait à Silvan de gagner des points auprès d'Estelle, qui cette semaine comptait sur eux pour faire un maximum d'exercice, toutefois l'écossais doutait un peu qu'elle se contente de ça. Il l'imaginait plutôt sévir si Silvan délaissait la salle de sport pour cet endroit sûrement un peu moins adapté à ses attentes, et ils savaient tous les deux de quoi était capable Estelle quand elle n'était pas satisfaite de quelqu'un. « Sans compter que tu paraîtrais un peu moins redoutable dans une robe de princesse. » Il reprit dans un léger rire, repensant à tous les prix remportés par son camarade au cours du dernier prime. Un paquet, un peu à l'image de ce qu'il imaginait quand ils avaient commencé à partager leurs pronostics. Et même si lui ne savait pas vraiment ce qu'était un profil redoutable dans un jeu comme celui-ci, il devait bien avouer que ça ne l'avait pas vraiment surpris de voir le nom de Silvan être associé à cette récompense. Llewyn confia de son coté avoir eu pas mal de choses en tête ces derniers jours mais avoir pu commencer à réfléchir au morceau qui viendrait accompagner les mouvements de son camarade. Dans les grandes lignes, il avait effectivement une idée de ce qu'il pourrait proposer. Mais ce dont il avait besoin pour commencer à penser plus concrètement à une mélodie, c'était connaître le genre de chorégraphie que Silvan désirait mettre en place. Sa remarque lui tira un rire. « La sensualité ne va pas toujours de paire avec la séduction, surtout en art. » Sinon beaucoup de danseurs et musiciens seraient accusés de vouloir nouer une relation charnelle avec leurs spectateurs, or l'envie de toucher son prochain n'allait quand même pas toujours jusque là, aussi troublant soit parfois le lien qui unissait un artiste à son public. « Mais j'aurais pensé que tu en profiterais pour te faire officiellement pardonner auprès d'Estelle. » Il reprit dans un regard en coin, en référence au petit malentendu de l'autre fois et pour le tester un peu. Il doutait qu'Estelle soit le genre de femme à se laisser charmer aussi facilement, mais Silvan avait une réputation de bourreau des cœurs à entretenir. Il lui expliqua finalement son idée, et Llewyn acquiesça. « Oui, tout à fait. C'est même très commun en musique, on appelle ça jouer crescendo. » C'était une chose qu'il maîtrisait et qui donnait généralement des morceaux très forts et impactants, précisément pour le contraste entre leur début et leur fin. « Tu connais Hans Zimmer ? Il  applique beaucoup ce genre d'effets à ses compositions, et elles sont connues pour être puissantes et très émotionnelles. » Il était très loin de se comparer à lui, surtout que leur travail et leur style n'étaient pas vraiment les mêmes, mais c'était un compositeur de génie qui inspirait toute une génération de musiciens et lui ne faisait pas exception. « Tu veux bien me montrer le genre de mouvements que tu comptes proposer ? » Histoire qu'il en ait une idée assez précise pour trouver l'émotion à faire ressortir en priorité dans son futur morceau.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Jeu 23 Aoû - 21:09

Silvan chambre un peu son camarade. Fonctionne-t-il ainsi avec les femmes ? En se faisant désirer ? Un rictus s’imprime sur les lèvres du métis, alors qu’il détaille du regard la réaction de son camarade. Il semblerait qu’il n’agirait pas de la sorte avec les femmes. Il hoche mécaniquement la tête, comme pour noter qu’il a bien entendu sa réponse. «  Tu devrais essayer sûrement, ça doit faire son effet, j’imagine », qu’il réplique sur un ton taquin et amusé. Il rit de sa remarque. Son rire se dissipe rapidement, quand le jeune homme évoque leur projet. Un air sérieux se peint sur son visage. Il ne faut pas croire mais il prend cette idée très à coeur. Il a beau se cacher derrière un sourire perpétuel, à longueur de journée, briller par son ignorance qui respirerait presque une certaine candeur, il n’en reste pas moins un être humain doté de facultés à éprouver les choses. Il a d’ailleurs profité que son acolyte ne soit pas encore arrivé pour s’échauffer. Ils ne perdront ainsi pas de temps quand l’écossais arriverait dans la salle de musique. A ce propos, le turc postule que cela pourrait satisfaire une séance d’activité physique mais Llewyn ne lui conseille pas. Qui sait ce qui pourrait lui tomber sur le bout du nez comme punition pour ne pas avoir suivi les consignes. Définitivement il ne jouera pas avec le feu. «  Tu crois qu’elle recyclerait le costume de princesse ?  », qu’il lui demande, dans un air sérieux et concerné. Il faudrait renouveler la punition du costume princesse. Pour les téléspectateurs, c’est du déjà vu. «  Enfin je n’ai pas envie de tenter  », qu’il rétorque. Le métis décide de suivre à la lettre la restriction d’Estelle Leriche, cette semaine. Il ne jouera pas sur les mots, même s’il reste persuadé que cette séance d’entrainement vaut bien une séance de sport déroulée dans une salle de sport. Son camarade s’informe sur le style que le turc souhaiterait impulser à cette représentation. Rapidement, il commente le qualificatif de sensuel. Il tend une oreille concernée quand il mentionne Estelle : il avait pensé que le métis aurait saisi l’occasion pour se faire pardonner auprès d’Estelle. « Oh je ne sais pas vraiment si elle est du genre à être sensible à ça...  », qu’il souffle. Il est peu convaincu qu’elle s’y intéresserait. Peut-être qu’il se trompe. Au fond il espère peut-être se tromper sur le cas de la chroniqueuse. Il lui expose finalement ce qu’il avait à l’esprit : une musique douce qui finit par claquer. Il paraît que ça un nom en musique. Silvan ne s’y connaît pas vraiment en musique, si ce n’est pas du tout. Il peut citer quelques instruments mais de là à savoir en jouer et à connaître des termes techniques. Chacun son domaine. Ainsi cela s’appellerait jouer en crescendo. Il hoche hativement la tête quand son interlocuteur lui demande s’il connaît Hans Zimmer. « Un peu que je connais  », qu’il réplique. «  Ma première représentation – tu sais avec les copains, pour montrer fièrement à nos parents, ce qu’on faisait de nos vacances à l’atelier cirque au lieu de se toucher la nouille dans le hall de l’immeuble –, c’était sur l’une de ses musiques  », qu’il déclame. Il était encore à l’école, à l’époque et il n’avait pas envisagé que sa vie aurait pris un tel tournant la première fois où il s’est représenté et donné en spectacle. Pourtant, au moment de s’élancer sur son trapèze, c’est son destin en plein vol qu’il saisissait au même instant, sans s’en rendre compte. «  Oh attend, il doit bien avoir ça, le petit William, dans sa playlist  », qu’il scande, en courant pied nu vers la chaine hifi. C’est alors que son camarade lui demande une démonstration des mouvements qu’il compte propose. «  Oh...  », souffle-t-il. Le turc fait quelques pas en avant, sur la scène. Il joint ses mains et fait quelques mouvements circulaires avec ses poignets. Puis il commence quelques mouvements, il tente de se concentrer et de se caler sur un métronome fictif, qui tonne dans son esprit. Il a besoin de concentration. Il accompagne les pulsations de son métronome interne, de gestes, d’acrobaties, puis d’un saut. Il sait qu’il ne doit pas se foirer à la réception.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Dim 26 Aoû - 13:42

Llewyn n'aurait jamais pensé que sa petite plaisanterie ferait glisser le début de son échange avec Silvan vers son comportement avec les femmes, mais il trouvait amusant le conseil du turc, même s'il avait toujours aimé rester lui-même dans ce genre de situations. « J'imagine. » Il répéta d'un ton à moitié amusé, son esprit s'échappant un instant de la salle de spectacles pour le ramener à certaines pensées. Il ne voudrait pas donner à Silvan une fausse impression à son sujet, et ça le gênait peut être un peu de parler de tout ça depuis la tournure qu'avait prise sa relation avec Livia, et tout ce qu'il y avait eu plus récemment encore et qu'il n'arrivait pas bien à gérer... Ils se reconcentrèrent ainsi sur leur projet et sur l'idée qu'il valait peut être mieux que Silvan ne compte pas trop sur l'indulgence d'Estelle s'il décidait de troquer l'une de ses séances de sport hebdomadaires contre des répétitions dans la salle de spectacles, la chroniqueuse pouvant faire preuve d'un humour bien à elle quand il s'agissait de punir les candidats les plus rebelles. « Ça rendrait la punition encore plus cruelle, alors oui pourquoi pas. » Il souffla dans un rire, à l'idée qu'Estelle puisse ressortir la robe de princesse que Chaim avait du porter comme une seconde peau, parce que ce ne serait pas très hygiénique et plutôt prévisible de sa part quand il y réfléchissait. Llewyn, en tout cas, n'aurait pas été si étonné que Silvan profite de leur association pour briller aux yeux de la chroniqueuse, avec qui il y avait eu un léger malentendu quelques jours plus tôt. Mais il pensait surtout à la réputation qui lui collait à la peau depuis le dernier prime. « Tu es le candidat le plus séduisant en plus d'être considéré comme un bourreau des cœurs, la logique voudrait qu'aucune femme ne soit insensible à ce que tu proposes. » Il nota en affichant un sourire teinté de malice. Même si lui était à peu près convaincu que 99% des votants de ce genre d'awards étaient des adolescentes très portées sur les candidats mâles de l'émission, il était convaincu que ces récompenses n'auraient pu revenir à personne d'autre qu'à Silvan. « J'ai complimenté Estelle sur son charme et ça lui a fait plaisir. Peut être que tu pourrais commencer par là ? » Il reprit en lui lançant cette fois un regard complice, en repensant à la réaction de la chroniqueuse. L'écossais saisit en tout cas l'idée développée par Silvan quant au ton à donner à son morceau, et se remémora quelques unes des œuvres de Hans Zimmer qui reprenaient l'effet dont ils parlaient ici. On le connaissait surtout pour être un compositeur de bandes originales très réussies, mais tout son travail était infiniment inspirant. « Se toucher la nouille dans le hall de l'immeuble... » Il répéta en lâchant un rire franc, manquant de s'étranger face à ce qui ressemblait à une moitié de confession plutôt inattendue. Il était loin d'être choqué, mais celle-ci il ne l'avait pas vu venir. L'information à retenir étant plutôt que Silvan avait déjà monté un numéro sur ce genre de compositions. « C'est bien que tu connaisses son travail, ça va nous aider et puis ça prouve aussi tes bonnes références. » Il lui adressa un clin d’œil. Il ne doutait pas non plus que William ait ce genre de morceaux dans ses archives, mais dans l'immédiat Llewyn voulait surtout avoir un aperçu du genre de mouvements que comptait proposer Silvan. Ce serait plus concret que de parler d'intensité de son, et il était curieux de le voir enfin à l’œuvre. Le turc commença et il n'en perdit pas une miette, grattant quelques cordes et annotant ses feuilles à mesure qu'il enchaîna les acrobaties. « C'est parfait, ça me donne une idée plus précise des accords qui s'adapteront le mieux à tes gestes. » Son boulot, c'était tout simplement de rendre compte des mêmes émotions à travers sa mélodie que Silvan le faisait à travers ses mouvements. De créer un univers musical adapté à la création du turc. « Ce que tu fais est vraiment impressionnant. » Et il le pensait, il s'attendait au départ à quelque chose de très marqué artistiquement, mais il se lisait dans chacun de ses mouvements une véritable passion et c'était probablement le plus inspirant quand on collaborait avec un autre artiste. « Tu as des projets ce soir ? J'ai l'impression que ça va nous prendre un moment. » Il nota ensuite dans un léger rire, parce que même s'il n'y avait pas des milliards de choses à faire à bord, il avait peut être prévu de faire quelque chose... ou de voir quelqu'un, qui sait.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Dim 26 Aoû - 19:26

Silvan a pris la décision de ne pas jouer le feu avec la restriction d’Estelle – quand bien même il n’avait pas l’intention d’enfreindre les règles de cette semaine –. Llewyn laisse d’ailleurs entendre que la chroniqueuse pourrait estimer que son travail ne serait pas des activités physiques – alors, là, il voudrait bien la voir exécuter non pas une ou deux acrobaties mais plusieurs acrobaties à la suite, pendant au moins cinq minutes, en perpétuel mouvement, sans pause… . La chroniqueuse pourrait même recycler la punition attribuée à Chaim, le fameux costume de princesse que le français a porté pendant une semaine. Selon l’écossais, cela rendrait la punition plus cruelle. Silvan se contente de lui adresser peu convaincu. Quant à plaire à la chroniqueuse, le turc n’est pas certain que la femme soit sensible à ça… il a même l’impression que leur projet la laissera de marbre. Mais à vrai dire savoir ce qu’en penserait Estelle Leriche, il s’en fiche bien. Elle peut bien le moquer pour cette idée, qu’elle jugera très certainement de ridicule. Lui sait que quelque part quelqu’un le regardera avec des étoiles dans les yeux, à travers son écran, provoquant ce même état que lorsqu’il foule les pas de la piste pour se hisser dans les hauteurs pour dompter les tissus aériens. Il hoche légèrement la tête, l’écoutant. Il paraît qu’en tant que candidat le plus séduisant et bourreau des coeurs, la logique voudrait qu’aucune femme ne soit insensible à ce que tu proposes. Il arque un sourcil, quand son interlocuteur lui parle de complimenter la chroniqueuse. « Et pourquoi je ferais ça ? J’aurais encore le droit à une remarque d’Elliot, après », qu’il souffle. « Tu crois que je lui plais à Elliot, pour qu’elle réagisse comme ça, à chaque fois ? ». Il est sérieux quand il poste sa question. Il se souvient d’ailleurs des remarques d’Heather concernant la chroniqueuse et lui. Des remarques qui n’avaient pas manqué de faire réagir la jeune femme en question. Quant au nom du compositeur cité par son camarade, Silvan confirme connaître. Sa première représentation était sur l’une de ses musiques, comme il le lui confie. « Ne rien faire, si tu préfères », qu’il corrige, quand il voit la réaction de son camarade face à l’expression utilisée. « T’es un putain d’obsédé, en fait toi, je comprends mieux certains trucs... », qu’il réplique, face au visage hilare de l’écossais. Ce dernier reprend la parole, estimant que cela est bien qu’il connaisse et que cela prouve ses bonnes références. « Tu doutais de mes références ? », qu’il le questionne. Il imaginait peut-être le turc plongé dans un univers musical oriental ou urbain, il ne sait pas. Il ne faut pas se fier au style vestimentaire du jeune homme pour juger son style musical – style musical qu’il n’a pas –. Finalement, Llewyn lui demande une démonstration. Silvan s’échauffe un dernier instant. Il sait l’importance d’avoir préparé son corps au choc avant de se lancer. Ses chevilles et ses poignets sont très largement sollicités. Il commence par quelques figures statiques, puis en mouvement, offrant aussi quelques sauts. Il règle ses mouvements sur son métronome intérieur. Quand il se met à l’oeuvre, on oublie le Silvan idiot, sans culture. On capte un bout de son âme, dans ses mouvements. Silvan, son corps, c’est son langage, sa façon de s’exprimer. Il n’est pas doué avec les mots. Il est doué avec son corps. Il s’interrompt finalement, faisant face à Llewyn qui s’est installé dans l’un des fauteuils. Il juge ce qu’il fait impressionnant. Silvan reste silencieux, accueillant avec un sourire les paroles de son camarade. Il reprend son souffle, ses muscles encore contractés suite à l’effort. « Encore tu ne m’as pas vu en haut », qu’il commente, en levant les yeux en l’air comme pour désigner un tissu aérien fictif. C’est là-haut qu’il préférerait être. L’écossais lui demande alors s’il a des projets pour ce soir. « Rien de prévu. Et toi ? T’es peut-être attendu », qu’il réplique, sur un ton amusé. Il n’en sait rien.



_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: answerphone, wed. 06 - 19:49   Mar 28 Aoû - 0:14

Si Llewyn imaginait difficilement Estelle recycler ses punitions d'une semaine à l'autre, il fallait bien admettre que ce serait cruel d'imposer à Silvan de passer plusieurs jours dans la robe que Chaim avait lui-même gardé sur le dos la semaine où la chroniqueuse avait voulu lui donner une bonne leçon. L'écossais était en tout cas convaincu que derrière cet air sérieux que gardait souvent Estelle, il y avait une vraie sensibilité et elle l'avait d'ailleurs prouvé lorsqu'elle leur avait présenté son association. Difficile alors de ne pas l'imaginer être séduite par leur initiative, et s'il y avait bien quelqu'un qui était censé pouvoir attraire une femme, c'était Silvan et sa pléiade d'awards qui en faisaient a priori un individu plus convaincant que la moyenne quand il était question de susciter l'intérêt de la gente féminine. « Je ne sais pas si tu plais à Elliot, mais de toute évidence son opinion à elle ne te laisse pas indifférent. » Il souffla d'un ton entendu, peut être pour l'embêter un peu. Il savait bien qu'on taquinait beaucoup Silvan au sujet de ses rapports avec les filles et qu'il suffisait qu'il adresse la parole à l'une d'elles pour qu'on voit poindre au loin le début d'une romance, mais il devait bien y avoir un fond de vérité là-dessous. « Mais si tu veux mon avis, je pense un peu comme Ariadne. Je ne sais pas si c'est une bonne chose qu'Elliot flirte avec toi de cette façon. » Il était loin d'être scandalisé, mais il aimait penser que les chroniqueurs n'avaient pas été engagés pour envoyer ce genre de signaux aux candidats, même dans le cas d'une jeune femme aussi spontanée qu'Elliot. Mais entre ça et tout ce qui se disait sur Eben et Sawelle, peut être qu'il y avait des tas de liaisons secrètes entamées un peu partout entre candidats et membres de la production et qu'il n'était pas au courant. « Qui est-ce qui te plaît vraiment, parmi toutes les admiratrices qu'on te prête ? » Il reprit dans un sourire complice, juste pour se faire une idée plus précise de la situation et parce que ça ne lui déplairait pas de penser à autre chose qu'à sa propre vie sentimentale. Une chose est sûre, il n'aurait jamais pensé essuyer ce genre de réaction de la part de Silvan lorsqu'il s'était amusé à prêter une connotation ambiguë à ses paroles. « Pardon ? » Llewyn le fixa d'un air incrédule, pas certain d'approuver le ton que venait brusquement de prendre cet échange. « Vade retro, je cherchais juste à plaisanter. » Il le corrigea, un peu irrité par sa façon de l'épingler et surtout par l'insinuation qui suivit. « Je peux savoir ce que tu comprends mieux ? » Il préférait ne pas l'imaginer mais c'était difficile de ne pas en avoir une vague idée, et il préférerait vraiment se tromper. Il mouva doucement la tête à sa prochaine remarque. « Non, mais ça fait toujours plaisir d'entendre quelqu'un connaître Hans Zimmer pour autre chose que Batman. » Il reprit dans un léger sourire, étant bien incapable de juger des références de quelqu'un en un regard et n'en ayant surtout aucune intention alors que c'était plutôt un sujet susceptible de le rendre très curieux, il n'irait donc pas se priver d'en parler s'il en ressentait l'envie. Silvan aurait sûrement beaucoup de choses à lui faire découvrir, comme plus d'un candidat ici. Llewyn lui demanda par la suite de lui montrer quelques mouvements afin qu'il puisse amorcer précisément la composition de son morceau, et l'aperçu auquel il eut droit le rendit impatient de voir le résultat de leur collaboration. « J'aimerais bien, mais je ne suis pas sûr qu'ils aient prévu de quoi faire atterrir un hélicoptère si l'un de nous se blesse. » Il commenta d'un ton pensif et amusé, réalisant tout à coup qu'il ne faudrait pas qu'il y ait un problème sérieux, parce qu'Estelle risquerait d'être un peu dépassée devant un cas vraiment grave. Tout ça pour dire que c'était peut être mieux que Silvan évite de prendre des risques avec la hauteur, même s'il avait bien compris que ce n'était pas dans ses projets. En parlant de projets, il semblerait qu'il n'en ait pas pour cette soirée, et Llewyn haussa légèrement les épaules. « Non, même Mercury a ses propres plans pour ce soir. » Autrement dit personne ne l'attendait et c'était sans doute tout aussi bien pour ce qu'ils avaient prévu de faire. « Mais vu l'heure, je me dis qu'on va probablement être obligés d'aller chercher des provisions... » A moins que Silvan veuille rester le plus léger possible pour ses acrobaties, auquel cas il mangerait ses feuilles en désespoir de cause.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
 

answerphone, wed. 06 - 19:49

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE DE SPECTACLE / DANSE-
Sauter vers: