TURN NASTY (APRES LE PRIME)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Lun 20 Aoû - 9:58

Le prime est terminé. Bryce est sauvée. En vérité, ça ne l’étonne pas du tout évidemment. Comment les téléspectateurs voudraient-ils et pourraient-ils se débarrasser d’un meuf comme elle. Bien que le résultats des awards ne lui conviennent pas totalement – et finalement elle se doute que son manque de résultat en est pour quelque chose – ce serait une erreur que de dégager une gros caractère comme elle. Sinon Eben serait partie direct dès sa première nomination. Parce qu’elle fait quand même la gueule de ne pas être considérée comme redoutable, comme stratège tout ça, mais ce n’est pas en étant malade comme une chienne qu’elle va réussir à quoique ce soit. Malade vraiment depuis une semaine, mais surtout malade dans sa tête. L’Awards de la plus excentrique, franchement, ça ne pouvait être que pour elle quand on voit leurs gueules de déterrés. L’awards du plus excessif, franchement, ils n’allaient le foutre à Leela. La meuf qui est devenu un fantôme du jour au lendemain. Autrement dit, elle est était plutôt contente de ces awards là, se demandant bien si elle ne faisait pas partie de ceux qui en avaient le plus. Deux c’est bien. Deux c’est cool… Bon d’accord elle en a un troisième, mais putain un awards de merde quoi ! Celui de la plus désagréable ? D’où ils ont vu qu’elle est désagréable. D’ailleurs elle choppe le premier candidat devant elle. Un gars en costume rouge, qu’elle attrape littéralement par le col de sa chemise pour l’arrêter et le faire se retourner. Immédiatement les traits familiés de Chaim la fait sourire légèrement en coin, avant de prendre à nouveau une mine… En fait une mine franchement désagréable pour le coup. À ne rien y comprendre… « Putain mais ils sont sérieux les gens ! D’où j’suis désagréable là ?! J’suis une putain de crème avec vous tous là… Ils ont d’la merde dans les yeux les téléspectateurs ou quoi ?! » Qu’elle souffle en fronçant les sourcils de « contrariété » bien qu’au plus profond d’elle elle n’en a rien à battre. « À moins qu’ça soit désagréable genre pour pas dire moche ? » Qu’elle se demande tout haut, parce qu’elle vient seulement de penser à cet éventualité. Ils en seraient capable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Lun 20 Aoû - 15:44

Le prime est terminé, il s’est clôturé sur l’élimination d’@Ugo et de @Leela. Le départ du premier m’embête dans le sens où j’aurais aimé avoir plus de temps à lui consacrer sur le bateau mais je sais qu’il me ne chagrinera pas plus que cela. Je ne puis en dire autant pour la jeune femme éliminée ce soir, nous étions proches tous les deux et son absence se fera très probablement ressentir les premiers temps. Sa discrétion ces derniers jours lui aura couté sa place, logique, le public ne peut pas soutenir quelqu’un qu’il ne voit pas. J’ai décroché deux Awards, celui de mec le plus drôle, une surprise, et celui du binôme que l’on shippe le plus aux côtés d’Hunter. Au-delà des statuettes qui font du bien à l’égo, je suis surtout ravi d’avoir grappillé deux mille livres supplémentaires, je suis dès à présent en position de buzzer et je ne tarderais pas à le faire. Je n’ai plus qu’à réunir certains de mes indices pour mettre au point le plus cohérent des intitulés. Ma cible ? @Beth, je me sens proche de son secret, de plus en plus proche. Réelle bonne impression ? Je suppose qu’il faudra attendre mon buzz pour en avoir le cœur net. Sur le chemin de ma cabine, désireux de déposer mes trophées avant de m’aventurer sur le bateau à la recherche d’Hunter, je suis interrompu par une demoiselle qui m’attrape par le col. Pas besoin de réfléchir cent mille ans, il ne peut s’agir que de Bryce, elle a l’air plutôt remontée, sur les nerfs. Je crois qu’elle a été vexée par le prix qui lui a été décerné en fin de soirée, candidate la plus désagréable, j’ai moi-même été très surpris par cela et je n’ai pas manqué de le faire savoir à tous mes autres camarades au moment de la remise du prix. « Ce n’est clairement pas à toi que j’aurais remis ce prix, si on m’avait demandé mon avis ! » Ce qui ne fut pas le cas, le public vote en son âme et conscience, loin de pouvoir se mettre à notre place en expérimentant ce que nous expérimentons. « T’es loin d’être dégueulasse, physiquement… Au contraire, t’es même plutôt jolie ! » Il n’y a pas à dire, je ne lui aurais pas attribué ce prix. « Reste positive, t’as gagné mille livres de plus avec ce prix, c’est toujours ça de pris ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Lun 20 Aoû - 22:52

D’un prime plutôt positif puisqu’elle ressort sauvée des éliminations, Bryce ne retient que le « pire ». On va dire que le fait d’être quasiment la plus drôle derrière le camarade qu’elle vient de chopper ne lui fait rien. Faut dire que derrière elle est considérée comme la deuxième plus illuminée, et la troisième plus superficielle alors qu’il n’y a pas plus naturelle que la nana quoi. Certes pas forcément niveau physique, mais totalement niveau comportement. Quoique illuminée, excentrique et excessif, ça ne pouvait être que pour elle face à des candidats tous passés sous lithium et ennuyeux. Mais ça la gonfle d’être considérée comme désagréable, alors qu’elle fait justement tout pour ne pas l’être. Qu’en dehors du bateau, elle l’est totalement, une vraie pute. Mais ici elle est non seulement cool, mais elle se ramolli avec les semaines. La preuve, elle lui a quand même demandé de devenir son pote histoire de pas être solo jusqu’au bout quoi. D’ailleurs ce dernier n’aurait pas dit elle, étonné aussi de cet award. « Et t’aurai dit qui ? » Qu’elle lui demande avec curiosité. Finalement quand elle se pose la question, les possibilités se réduisent et le vote du public peut se comprendre. Elle est curieuse de savoir qui il aurait mit à cette place. À moins qu’elle n’ait pas compris le sens de la question et que par désagréable ils entendaient à voir. Mais elle ne comprend pas forcément mieux pourquoi elle serait en première position ne se considérant ni comme un gros canon, mais certainement pas comme un camion. Il lui sort qu’elle est plutôt jolie. Elle baisse la tête deux secondes, en lui donnant un coup d’épaule. « Me drague pas toi ! J’sais qui t’es maintenant ! » En référence à la révélation de son secret. Avant de lui lancer une grimace. « J’peux te demander ce que tu ressentais en… En brisant des couples… » Qu’elle sort, la main sur le cœur. Ok elle avait poussé une gueulante quand on l’avait bassiné avec ça la semaine passée, et maintenant c’est elle qui cherche. Avant d’hausser les épaules. « Putain trois milles livres que j’ai gagné en une soirée ! Mieux qu’une pute ! » Qu’elle lâche en levant ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Mar 21 Aoû - 0:58

Bryce s’est transformée en un monstre assoiffé de revanche, elle est rongée par l’aigreur, ça se voit, ça se sent à dix mille kilomètres à la ronde. Regardez ses yeux globuleux, on dirait qu’elle a la rage, pire qu’un chien qui aurait été infecté par un gros virus, pire que les espèces de macchabés de la saga vingt-huit jours plus tard. Non, franchement, je crois qu’elle a vraiment été vexée par cet Award de la candidate la plus désagréable. Je peux comprendre, peut-être que j’aurais réagi exactement pareil qu’elle si je m’étais retrouvé dans sa situation… Ou peut-être pas, parce que tout ceci me passe au-dessus de la tête et que je n’aurais pensé qu’à l’argent. Cette thune fictive qui m’est pourtant nécessaire pour pouvoir avancer dans mes différentes enquêtes et, surtout, pour pouvoir presser le buzzeur et accrocher un secret à mon palmarès. Je n’ai pas uniquement envie d’être le candidat le plus drôle, dixit les Awards, je veux parvenir à percer un putain de secret à jour pour avoir la fierté d’y être parvenu. Pour le principe, parce que j’ai signé pour cela à la base. Merde, Bryce on dirait qu’elle sort tout droit des Gremlins, elle qui était une si gentille petite boule de poils au départ, elle a finalement été nourrie après minuit et se mue en un espèce de machin répugnant et sanguinaire. Pas sûr qu’elle parvienne à faire oublier son titre en se comportant de la sorte. La situation me fait rire, cela dit, elle le prend à cœur et c’est plutôt bon signe. Elle est investie dans son aventure, on ne pourra pas lui reprocher le contraire. Qui aurais-je désigné à sa place ? Excellente question. « J’aurais peut-être pensé à Silvan, parce qu’il a parfois l’air vachement hautain ou renfermé, surtout quand tu lui demande des trucs sur sa vie, sur son passé… » Mouais, peut-être que j’aurais opté pour lui, j’suis pas totalement convaincu mais faut dire que je ne trouve personne désagréable ici… Pas parmi les candidats encore en compétition en tout cas. Sa remarque sur la drague me fait rire, je lui mets un petit coup sur l’épaule et lui fait remarquer, taquin. « T’es en sécurité tant que t’es pas en couple, mon enfant ! » Aurait-elle déjà oublié ? Je ne drague que les gens qui sont casés, les célibataires ne rapportent pas suffisamment de flouze. « Au fond de moi, je crois que j’espérais me faire remballer, que l’on me prouve que j’avais tort en affirmant que l’amour n’est qu’une illusion, que l’homme est incapable d’aimer suffisamment au point de sombrer dans la monogamie. » Personne n’est parvenu à remplir ce contrat, la mission n’aura jamais été accomplie. « A chaque fois il y avait un mélange de déception et de dégoût… Mais pas à mon égard, parce que je ne faisais que mon travail en couchant avec ces personnes… Plutôt à leur encontre, parce que je savais exactement de quel crime ils se rendaient coupable en baisant avec moi ! » Ils ont été nombreux à me passer dessus, j’en ai baisé des dizaines et des dizaines sans bouder mon plaisir. Tout ceci pourrait-il faire de moi un monstre ? La question se pose. « Meuf… Un mec m’a filé quinze mille euros pour tester sa fiancée une fois… Le pire dans tout ça, c’est que j’ai mis à peine une soirée à me glisser dans leur pieux… Pas très confortable d’ailleurs, il aurait pu investir dans une literie de meilleure qualité avec une telle somme d’argent ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Mar 21 Aoû - 16:29

Chaim lui sort qu’il est étonné, qu’il n’aurait certainement pas dit son prénom pour la plus désagréable. Bien qu’elle s’emporte, elle s’en fout royalement parce qu’elle ne va pas changer de façon d’être pour rentrer dans un quelconque moule et être considérée comme une gentille fille fréquentable. Elle n’est pas fréquentable et ne le sera certainement jamais. Mais tout de même si elle accepte avec plaisir toutes les putains de statuettes les plus négatives, ça la gonfle de voir qu’elle n’arrive pas du tout à passer pour une fille sympa malgré son cerveau complètement explosé. Mais si son camarade n’avait pas pensé à elle, il avait pensé à une personne que jamais elle n’aurait cité non plus pour cet awards. Sincèrement étonnée de ce qu’il lui avance là, il a une vision du turc très particulière et bien qu’il ne soit pas totalement dans le faux, elle ne le trouve pas non plus dans le vrai. Elle fait une grimace. « J’le trouve pas du tout hautain… Et sérieux, si tu m’demandes un truc sur ma vie, j’gueule grave et tout... » Elle s’arrête d’un coup, lançant un regard à son camarade. « Mouai… » Peut-être bien qu’elle le mérite en fait cet award. En tout cas elle ne se plaint pas de ne pas avoir l’award de la bourreau des coeurs ou de la meuf la plus bonne. Ce n’est franchement pas son genre. Elle lève les yeux au ciel. « J’suis grave tranquille alors ! » Qu’elle souffle, sourire aux lèvres. Intriguée par son secret, certainement troublée un peu, elle lui pose la question qui lui passe par la tête : à savoir ce qu’il ressentait en brisant un couple. Ne sachant pas vraiment s’il voulait franchement en parler, genre par rapport à Hunter. Mais Chaim semble à l’aise et plutôt cool sur le sujet. Il lui répond normalement qu’il aurait envie qu’on l’arrête tout simplement. « J’pas tout compris à ton délire, mais sérieux tu trouves pas ça… Dégueulasse de coucher avec autant de personnes… Genre ton boulot ? Si une meuf fait ça, on dit que c’est une pétasse quand même... » Enfin c’est ce qu’elle pense de tout ça. Mais elle comprend amplement que les personnes en couchant avec lui, il trompe surtout leur conjoint. Tout en l’écoutant parler, Bryce pose sa main sur son coeur. « Tu crois que tu pourrais arrêter de faire ça si genre… Quelqu’un qui t’es… cher te le demandait ? » En gros sous entendu si ce putain d’Hunter lui demandait quoi. D’ailleurs en parlant de pute, elle dressait le bilan de la soirée des awards : trois milles boules sans rien faire de particulier. Effectivement, pire qu’une pute. Mais faut que Chaim casse le délire avec ses quinze mille euros là, même si elle ne sait pas ce que ça fait en dollars. « Putain tes sérieux là ? Laisses moi kiffer mes 3000 là ! Gars j’crois que j’aurai jamais 15000 balles sur mon compte ! » Elle souffle largement pour montrer son dégout et son mécontentement, avant de se retourner de nouveau sur lui. « Putain mais t’es riches alors ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Mer 22 Aoû - 1:07

Il y a bien des catégories où j’aurais pu choisir de nominer Bryce si on m’avait demandé de choisir les lauréats de chacun des Awards mis en jeu. La candidate la plus désagréable n’aurait certainement pas figuré parmi mes choix. Chacun son point de vue sur la question, je reste néanmoins on ne peut plus surpris par certains résultats et je ne tarde pas à le faire remarquer à ma camarade qui s’en étonne également. Elle a été sacrément vexée, blessée dans son amour propre dirais-je même. Qu’elle se rassure, tout le monde se fiche des prix qui ont été attribués, l’important c’est d’en avoir remporté quelques-uns pour dire de renflouer sa cagnotte et, là-dessus, la jeune femme a été plutôt chanceuse puisqu’elle a remporté trois prix. Trois mille livres pour renforcer son compte fictif et lui permettre de prendre quelques risques supplémentaires au gré de ses avancées dans la chasse aux secrets. J’ignore si elle chasse, d’ailleurs, nous n’en avons jamais parlé. Mon choix, Silvan, ne semble pas la satisfaire pleinement non plus, peut-être parce que je présente mon colocataire de cabine sous un angle qui peut surprendre. « Tout dépend du contexte, si tu es enclin à me poser des questions personnelles, tu te doutes bien que tu vas devoir y répondre également par exemple, tu vois ? Tu ne peux pas te refermer comme une huitre si t’es la première à t’engouffrer dans la brèche ! » En plus de frustrer ton interlocuteur, tu prends le risque de fortement l’agacer sur la durée. C’est ce qui m’arrive avec lui en ce moment, même si je l’adore, c’est un colocataire de rêve après tout. Je la rassure, taquin, en évoquant le détail qu’elle a oublié de prendre en compte : elle n’est pas en couple, naturellement pas une cible potentielle de mes actes de séduction rémunérés. « Vu l’état de notre société, si une meuf occupait la même position, on la traiterait probablement de pute. Et pourtant… » Ce n’est pas le cas, à moins que… « J’suis peut-être une sacrée pute moi aussi ! » On me rémunère pour aller jusqu’à l’acte sexuel afin de prouver de manière concrète que tromperie il y a. En quoi cela diffère-t-il d’une personne qui se fait rémunérer pour coucher tout simplement ? Ou pour escorter n’importe quelle bourgeoise à un gala et plus si affinités ? Je prends quelques secondes pour réfléchir à sa nouvelle question, la réponse me parait évidente, je pense immédiatement à Hunter… Tout ceci me semble si nouveau, inédit. Je ne me suis jamais retrouvé dans une telle position auparavant. « J’ai toujours fui les relations sérieuses, les sentiments, l’attachement… J’partais du principe qu’il n’y aurait rien d’autre que de la souffrance… Surtout quand tu vois le nombre de couples que j’ai brisé et la facilité avec laquelle j’y suis parvenu ! » Mais… Parce qu’il y a toujours un mais quelque part. « A l’heure d’aujourd’hui, je me rends compte qu’on peut briser le cercle… S’éloigner de tout cela… J’ai envie d’y croire en tout cas… Me mettre en couple, ce serait mettre fin immédiatement à cette activité annexe, bien évidemment. » Je casse le délire à Bryce en avouant avoir déjà touché quinze mille euros pour tester un couple, pour mettre à mal cette fidélité que tout le monde pense acquise. « Oh non, j’suis loin d’être riche… » Loin de là, si elle savait. « J’ai épongé pas mal de dettes avec cet argent, le peu qui me restait je l’ai investi dans mes différents voyages. Découvrir le monde à un prix. » Et encore… Je me suis essentiellement contenté de faire le tour de la France et de quelques pays frontaliers. « Tu ferais quoi dehors… Si t’étais riche ? J’veux dire… Vraiment riche ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Jeu 23 Aoû - 17:54

Chaim part du principe que parce que Silvan se braque à l’évocation de son passé ou de sa vie en général fait de lui quelqu’un de désagréable. Alors Bryce mérite amplement son titre, n’aimant pas évoquer ce qui fait sa vie. Elle a toujours tout miser sur son caractère et cela a toujours suffit. La façon de voir les choses de son camarade se tient. Evidemment que lorsque l’on demande des détails sur la vie de quelqu’un, on s’expose à ce que les questions soient retournées à l’expéditeur. Pour autant tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier. On peut tenter de poser des questions, ce n’est pas parce que les personnes en face se livre à livre ouvert que tout le monde doit être dans ce cas. Et puis poser des questions personnelles, c’est risquer de tomber sur une pépite : un gars qui kiffe tellement parler du lui qu’il en oublie de demander à l’autre des détails personnels. « Ca s’appelle le culot ! » Qu’elle lui répond simplement, un sourire en coin. Comme en ce moment, lorsqu’elle lui parle de son secret. Ok il est dévoilé et donc libre d’en être discuté, mais Chaim pourrait lui poser des questions en retour. Comme la poule aux œufs d’or dont elle parlait, il ne fait que parler de lui. D’ailleurs elle a un peu de mal à comprendre son activité. Ou tout du moins, comment on peut aller baiser à droite à gauche. Briser des coeurs. Elle fronce ses sourcils, posant d’ailleurs sa main sur le sien de coeur. Avant de déglutir. Elle ne fait pas de féminisme. Ca lui refile la gerbe rien que de penser féminisme. Mais il faut dire ce qu’il en est : un femme revendiquerait la moitier de son activité qu’elle serait traitée de putain, de prostituée, de grosse pouffe et tout les synonymes connu de prostitué. Chaim est d'accord, se traitant lui-même de pute. Ce qui fait rire Bryce, qui passe son bras autour du cou du mec. Comme un vrai gars quoi. « T’es ma putain ! Mais moi j’t’aime bien comme ça. » Qu'elle lui répond, lançant un rire débile. Le tout contrastant tellement avec sa robe en cuire rouge ultra féminine. Elle lui assène une petite baffe amicale, avant de lui poser une question qui lui tient tout de même à coeur. Revenant justement au coeur du sujet. Elle se demande bien ce qu’il va faire, maintenant que Hunter est là. Elle l’écoute parler, dodelinant de la tête. Elle a l’impression de s’entendre parler. Ca lui fait mal d’ailleurs. Toujours là, au coeur. Que de la putain de souffrance. Elle expulse de l’air fortement de sa bouche, avant de mordiller ses lèvres. « Et si Hunter se met à te tromper ? T’as raison, l’amour ça n’amène que d’la souffrance ! On est tellement mieux seul... » Qu’elle souffle, devenant limite extrémiste. Elle fait une grimace à l’entendre dire qu’il pourrait tout arrêter pour Hunter. Parce qu’autant elle ne comprend pas son activité, mais ça la gonfle d’entendre des gens arrêter toutes activités pour leur pseudo grand amour. Elle souffle encore. « Mais tu sais faire autre chose que ça ? » Qu’elle lui demande. Parce que pour se reconvertir après ça. Et que dire de l’argent que ça génère. Il lui sort qu’il n’est pas si riche. Les dettes passons. Le reste dans les voyages. « Te plains. T’as vu des choses. Moi c’est la première fois que j’me casse de chez moi... » Elle n’a même pas les moyens de dépasser les frontières de son état. « Est-ce que ça vaut la peine de se l'demander puisque je ne l'serais jamais... La vie, ça s'achète pas..." Qu'elle souffle. Putain elle fait tellement sa rabas-joie là que si quelqu'un lui avait répondu ça, elle aurait poussé une gueulante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10443-chaim#263353 

MESSAGES : 625
AVATAR : Trevor Signorino
ÂGE : 23
LOCALISATION : Lyon
MÉTIER : Responsable d'une salle de sport
ÉTAT D'ESPRIT : Conquérant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 3000 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: TURN NASTY (APRES LE PRIME)   Ven 24 Aoû - 17:16

J’ai un colocataire que j’adore, heureusement d’ailleurs, vous imaginez si nous ne pouvions pas nous supporter ? Ce serait l’horreur, surtout que nous partageons la même cabine sans interruption depuis la première semaine. Certains de nos camarades ont pu partager leur cabine avec plusieurs candidats depuis le début du jeu, ce n’est pas notre cas, si les choses ne changent pas d’ici nos éliminations respectives, nous aurons eu droit à une certaine forme d’exclusivité. Silvan est vraiment un chic type, je l’apprécie énormément même s’il me fait parfois vriller lorsqu’il se ferme comme une huitre. C’est bien simple, malgré toutes mes tentatives de lui soutirer quelques informations à son sujet, rares sont les fois où je suis réellement parvenu à le faire parler. Il est pourtant le premier à s’engager sur ce terrain, à me questionner, à attendre de moi une certaine forme de transparence que je n’hésite pas à lui fournir. Je ressors souvent de tout cela frustré, frustré de ne pas être récompensé de la même manière. Après autant de temps passé l’un avec l’autre, je devrais être capable de vous donner une tonne d’informations à son sujet, c’est pourtant loin d’être le cas. Dès que l’on s’éloigne des éléments les plus basiques, il ne me reste plus grand-chose à dire. « Du culot il en a, ça c’est sûr ! » J’aime les gens qui font preuve de culot, qui n’hésitent pas à s’élancer dans une brèche lorsqu’ils en voient une, rien de tel pour parvenir à avancer, mener sa barque et obtenir ce que l’on veut. Ceux qui n’osent pas, ceux qui se refusent à prendre des risques sous prétexte que rien n’est sûr… Ce sont eux qui font le plus de surplace et je préfère largement manger un mur en avançant tête baissée plutôt que de stagner. Stagner c’est comme pour un oiseau qui arrêterait de battre des ailes, c’est entamer une longue et douloureuse chute qui résulte en une mort atroce. Je n’ai aucune honte à admettre que, dans le contexte actuel, je fais office de prostitué. C’est ce que je suis, une pute, je suis cet homme qui accepte de beaux petits pactoles contre un service rendu et puisque j’ai à cœur de ne jamais décevoir ma clientèle… Le sexe pourrait être considéré comme un bonus, je perçois plutôt cet acte comme une preuve irréfutable de l’infidélité de mes cibles. Personne ne peut aller contre des faits alors qu’une simple hypothèse laisse toujours une immense place à l’interprétation et aux doutes. Croyez-moi qu’il n’y a plus aucune place pour le doute lorsque ma bite fait opérer la magie. Bryce elle a un rire communicatif qui me redonne immédiatement le smile, elle a le bras autour de moi, comme un pote le ferait et j’en profite… Je crois que j’ai besoin de tendresse, même si j’évite de l’exprimer explicitement. « J’espère bien ! On a fait un pacte, on est potes dorénavant, remember ? » Tu ne peux pas tourner le dos à un pote sous prétexte qu’il se comporte différemment de ce que tu attendais, oh que non. « Bon, j’attends toujours de te voir relever mon challenge sur les réseaux sociaux cela dit… » Je lui tapote le bras et en profite pour me moquer d’elle et de sa défaite cuisante aux auto-tamponneuses. « Tu ne t’es pas rasé les cheveux non plus… Que de paroles en l’air ! » Je lui tire la langue et me laisse tomber sur l’un des canapés. Putain ce que ça fait du bien de se poser après une soirée comme celle que nous venons de passer. Hunter, il est le moteur d’une révolution interne, il alimente quotidiennement cette petite rébellion qui me permet d’y voir plus clair au fur et à mesure, qui me donne espoir… De l’espoir, un truc que je n’ai jamais connu auparavant. Sa remarque me fait tiquer et relever la tête, mes sourcils se froncent, interpelés par cette éventualité. « J’ai du mal à imaginer qu’Hunter puisse être infidèle… Il est si… Il est différent ! » Je ne le connais pas depuis suffisamment longtemps pour pouvoir l’affirmer avec certitude. « Tu crois qu’il pourrait l’être ? Infidèle ? » Un truc m’interpelle à nouveau, elle partage ma vision extrémiste, est-ce signe d’un traumatisme ? « T’as déjà été déçue en amour ? J’veux dire… J’ai été témoin de tonnes d’infidélités… Probablement l’acteur principal de ces mêmes infidélités… Mais toi ? Qu’est-ce qui t’as fait perdre espoir ? Perdre foi en l’amour ? » Pour ma défense, je ne brise pas des couples pour le plaisir, je ne les entraine pas vers l’infidélité pour me divertir… Si ces couples sont brisés, c’est parce qu’ils l’étaient avant même que je ne me fraie un chemin jusqu’à la petite culotte de l’un d’entre eux. Il faut avoir atteint un stade relativement critique pour payer quelqu’un afin de tester la fidélité de ton mec ou de ta meuf… Je me contente d’être la cerise sur le gâteau, l’excuse pour en finir une bonne fois pour toute. Je facilite le processus et l’accélère au besoin. « Si j’sais faire autre chose ? Oh que oui ! » S’il y a bien une chose que j’ai appris de la vie, c’est que rien n’est impossible. « Tu serais surprise par ma capacité d’adaptation, j’ai de la ressource mon petit ! » Je ponctue mes propos d’un clin d’œil que je lui adresse directement avant d’être à nouveau heurté par certains de ses propos. Je la sens pessimiste, loin de cette luminosité qui l’accompagne en permanence et qui s’exprime à travers une vulgarité rafraichissante. « Attends, pourquoi ne deviendrais-tu pas riche un jour ? Qu’est-ce qui t’assure de finir ta vie sans le sou ? » Rien, elle ne trouvera aucun argument recevable à me proposer. « Meuf, t’es là, sur un bateau, à te la couler douce alors que tu pourrais être dehors, dans ton quotidien, à en chier comme un Russe… Rien n’est impossible, cette aventure c’est un tremplin… Sers t’en à bon escient… » Je marque une pause et, taquin, reprend, l’air de rien. « J’peux toujours te faire rentrer dans le milieu, si tu veux arrondir tes fins de mois en testant la fidélité de certains couples… » Je me suis plus ou moins retiré du milieu malgré une demande en constante expansion, j’suis sûr que j’pourrais lui trouver quelques contrats en un claquement de doigts. Tel un animal, hésitant, je m’approche, m’éloigne, et trouve un prétexte pour laisser ma tête se poser sur les cuisses de Bryce. Cette proximité est inhabituelle, mais pas déplaisante pour autant. J’sais pas trop comment elle le prendra cela dit. « T’aimerais aller où ensuite ? Si tu profites de Thrown Dice et de la thune amassée pour voyager ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

TURN NASTY (APRES LE PRIME)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» DEVONS-NOUS ATTENDRE LE PIRE ??APRES ARISTIDE,PREVAL ,JUDE VOICI LE CHOLERA !
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Le role du Canada dans l'Haiti d'apres-Aristide
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL-
Sauter vers: