catharsis, fri. 07 - 12:45

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: catharsis, fri. 07 - 12:45   Lun 3 Sep - 11:37

Pour son déjeuner, en ce vendredi, Silvan se permet de se rendre au Johnny Rockets. Cela doit bien faire la troisième ou la quatrième fois qu’il y met les pieds, en sept semaines de vie à bord de ce bateau. Ce n’est pas un grand client de la junk food – et ce n’est pas une excuse culturelle. Des McDo, il y en a aussi chez-lui. Il se promène sur le pont A, avant de se rendre dans l’endroit. Il aperçoit au loin, installée à une table, l’une de ses coéquipières. Il s’approche, un sourire au bord des lèvres. Il prend place autour de la table, s’asseyant sur la chaise, juste en face de la brune. Il ne lui demande pas la permission ou si elle attend quelqu’un. Il est possible qu’elle attend quelqu’un. Quelqu’un qui n’est pas Silvan. Tant pis. Maintenant ce quelqu’un a un nom, un visage et une personnalité : c’est Silvan. « Ne me dis pas que tu te noies dans la junk food depuis la semaine dernière, tellement faire le ménage avec moi t’a traumatisé », qu’il réplique, dans un air taquin et amusé. Un rire vient accompagner la fin de sa réplique. « Je m’en voudrais », reprend-il, dans un sourire sincère. Il espère tout de même que la séance de ménage en sa compagnie n’a pas été un moment pénible pour l’anglaise. Il y avait les maladresses du turc, c’est certain, mais il avait tout de même essayé de faire du mieux qu’il pouvait avec ces deux mains. Toutefois @Ariadne ne semble pas être traumatisée de cet épisode – il faut dire que si elle l’avait été, elle n’aurait dû s’en prendre qu’à elle-même puisque c’est elle qui a insisté. Le métis se laisse retomber mollement dans son siège, ses yeux se posent sur le visage de son interlocuteur. Un sourire nait dans la commissure de ses lèvres. « Je n’ai pas oublié que tu me dois un baiser... », scande-t-il. « Tu peux même m’en offrir un deuxième ». Il n’a pas oublié sa rétribution pour sa tâche effectuée. Ce n’est pas la seule rémunération qu’il avait obtenu, mais chaque chose en son temps.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: catharsis, fri. 07 - 12:45   Lun 3 Sep - 18:20

Ariadne était d'ordinaire cliente de salades composées plus que de fast-food. Le Johnny Rockets avait été pendant quasiment deux mois le repère des garçons - plus Bryce - alors qu'elle préférait les légumes du réfectoire, opinion partagée par Livia et Beth, du moins. Mais ce midi, elle avait bien envie d'une glace. Les hormones mensuelles sans doute, ce besoin de sucre soudain. Elle savait bien que le Johnny Rocket's avait ces sundae sur lesquels ils pouvaient choisir leur garniture, et c'était exactement ce qu'elle voulait maintenant. S'asseyant à une table avec son trophée, elle attaqua alors la glace avec sa cuillère, alors que Silvan débarquait pour s'asseoir à côté d'elle. Elle lui adressa un regard un peu surpris alors qu'il prenait place, cuillère en bouche. Sa remarque lui arracha un sourire amusé. « Je mange juste une glace. Ces trucs-là, pleins de gras, je ne peux vraiment pas, » rétorqua-t-elle en désignant le restaurant d'un geste de la main, pointant le comptoir avec sa cuillère. Une glace, oui, mais un de ces burgers à vous en boucher les artères, clairement pas. Elle ne les digérait probablement pas, de toutes façons. La référence à leur petite séance de ménage rappela à Ariadne qu'elle avait acheté les services de Silvan en échange de quelque chose - elle avait complètement oublié. Curieusement, ce n'est pas la question que Silvan posa en premier, mais cette histoire de bisou sur la joue. Léchant sa cuillère, elle eut un petit rire. « Je crois que tu ne veux pas que je m'exécute maintenant que j'ai de la sauce au chocolat sur le nez, » fit-elle pour plaisanter. Mais elle avait promis, elle s'exécuterait donc - c'était tout à fait innocent, de toutes façons, et elle avait bien sa petite idée pour l'embêter un peu. « Je ne risque pas de m'attirer les foudres des fans de Silvan-et-Poppy, c'est promis ? » s'assura-t-elle d'un ton faussement inquiet avec un sourire amusé. C'était la dernière chose dont elle avait besoin, cette semaine. Il lui fallait des votes, pas des messages haineux pour avoir osé poser ses lèvres sur la joue de Silvan. Mais Ariadne posa sa cuillère dans son pot de glace pour se pencher, attraper Silvan par le menton, et plaquer un baiser bien bruyant sur sa joue, digne de la plus emmerdante des grand-tantes dans un repas de famille. Laissant une trace de sauce au chocolat sur la peau du candidat, de la forme des lèvres d'Ariadne, comme un rouge à lèvres un peu foireux. « Voilà. Parfait, » souffla-t-elle en contemplant son oeuvre avec un petit rire amusé, fière d'elle. Pour finalement reprendre son dessert, et poursuivre sa quête de récompense. « J'imagine que tu viens aussi réclamer ma réponse à ta question ? » fit-elle avec un sourire. Elle redoutait un peu ce qu'il allait demander, mais elle l'avait promis, ça aussi, et elle se devait de répondre de la manière la plus honnête possible. En espérant qu'il ne pose pas de question trop embêtante, que ce soit trop personnel ou... trop lié à son secret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: catharsis, fri. 07 - 12:45   Mer 5 Sep - 18:57

Aussitôt qu’il aperçoit sa coéquipière dans l’endroit, le turc se dirige vers elle et s’installe à sa table, sans un mot. Il lui glisse alors une remarque, sur le fait qu’elle aurait pu noyer son désespoir dans junk food. Un sourire amusé illumine son visage. C’est alors que la brune lui informe qu’elle mange seulement une glace. « Bon appétit, d’ailleurs », qu’il glisse, alors que sa main se promène sur la table jusqu’à atteindre la carte. Il l’ouvre et commence à la parcourir du regard, quand l’anglaise l’informe qu’elle ne peut pas avec ces trucs-là qui sont pleines de gras. Il redresse la tête. « Une fois, de temps en temps, ça ne fait pas de mal », qu’il siffle. Il n’est pas un grand consommateur de ce genre de repas. Quand il était enfant, il ne s’y rendait rarement. Aujourd’hui encore, c’est un endroit qu’il fréquente rarement. Il côtoie surtout la roulotte de la doyenne du cirque, qui souvent se transforme en restaurant. Evoquant leur fameuse session ménage, le métis n’en oublie pas sa rétribution. Elle lui avait promis un baiser, et aussi une question – qu’il n’a pas oublié. La jeune femme laisse entendre qu’elle aurait du chocolat sur le bout de son nez. Il lui adresse une petite moue, alors qu’elle reprend. « Nul inquiétude ». Il est très mauvais juge. Il n’a pas conscience de l’engouement qu’il peut y avoir derrière lui, mais aussi derrière son duo jugé emblématique par les téléspectateurs de l’émission. C’est alors que sa coéquipière s’exécute, exagérant le baiser. Un baiser qu’elle juge parfait. « Par contre, je crois que la deuxième joue est jalouse... », qu’il souffle, dans un petit ton taquin. Il s’amuse. « Effectivement », énonce-t-il, quand elle évoque sa seconde rémunération qu’il n’a pas oublié. Il avait d’ailleurs remarqué qu’à la fin de leur session de ménage, l’anglaise s’était dépêchée à le quitter, comme si elle voulait échapper à sa question. « Allez, une question facile : estimes-tu avoir été chanceuse en amour ? », qu’il la questionne, en plantant son regard vert dans le sien.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: catharsis, fri. 07 - 12:45   Dim 9 Sep - 15:28

Silvan lui glissa un "bon appétit" à sa glace, ce à quoi elle lui répondit d'un signe de tête, cuillère à la bouche. Elle n'était pas friande de junk food, de burgers et autres mets gras et salés, mais une petite glace à la vanille de temps en temps, ça, elle ne disait pas non. Son côté dent sucrée sans doute. Le candidat admit simplement les fréquenter une fois de temps en temps, et ne pas en abuser, ce à quoi Ariadne hocha la tête, nuançant ses propos. « Oh, certainement. Mais je dois avouer que ce n'est pas trop ma tasse de thé. Je crois que j'ai passé l'âge, » dit-elle avec un petit rire à la fin de sa phrase. Georgie était une cliente régulière quand son argent de poche le permettait, élisant domicile au Burger King du centre-ville avec son gang de copines, et Tom réclamait de temps en temps aussi - ce à quoi Ariadne se sentait toujours un peu obligée de céder de temps à autre. Evoquant leur session de ménage et ce qu'elle avait promis au candidat s'il l'aidait, Ariadne s'exécuta pour plaquer un baiser bruyant sur une des joues de Silvan avec un regard amusé. Il tenta même de réclamer un bonus, ce à quoi Ariadne afficha une expression sévère. « Elle devra se contenter de ça pour le moment, » rétorqua-t-elle. Elle avait promis un seul et unique baiser, et honnêtement, elle préférait éviter de prolonger ce moment pour éviter que la production ne torde leurs propos et la situation à leur profit. Elle avait aussi promis une réponse à une question, et en effet, Silvan ne fut pas décevant pas à ce sujet. Ariadne lui jeta un regard en coin un peu amusé, creusant dans sa glace. « À ton avis ? » souffla-t-elle, avant de laisser un petit silence s'installer. Elle cherchait surtout ses mots, parce que c'était une question qui ouvrait à tellement de choses qu'elle préférait faire attention à ses propos. « Il y a eu des hauts et des bas. Et même si je suis actuellement célibataire, je ne suis pas malheureuse pour autant, » répondit-elle avant de lécher sa cuillère, pour ajouter une dernière remarque. « J'ai bien peur de ne pas savoir quoi dire de plus sans me mettre dans une situation délicate. » C'était le mieux qu'elle pouvait faire, parce qu'elle se refusait de mentir, et que de toutes façons, elle était bien mauvaise à ce petit jeu. Mais cette question particulièrement ciblée piqua sa curiosité. « Tu as une piste en tête ? Il faudra faire vite pour buzzer, il ne reste plus beaucoup de temps, » railla Ariadne avec un regard amusé. Encore moins si elle venait à quitter le bateau le lendemain, même. Les révélations approchaient à grand pas dans tous les cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: catharsis, fri. 07 - 12:45   Lun 10 Sep - 7:42

Silvan n’est pas un grand adepte de la junkfood et de ce genre d’endroit. Il doit l’avouer. Ariadne lui révèle avoir passé l’âge, comme s’il y avait une limite d’âge pour fréquenter des chaînes de restauration fast-food. « Tu n’y es jamais allée avec tes enfants ? ». Il a souvenir d’avoir rencontré sur les terrasses des trentenaires accompagnés de leurs petites têtes blondes d’une dizaine d’années. Finalement, le métis vient quémander sa rétribution pour sa séance de ménage. La brune lui accorde un baiser. Il plaisante sur le fait que sa second joue est jalouse de ne pas avoir son baiser elle aussi. Mais Ariadne n’est pas décidée de lui donner un deuxième baiser. Il ouvre doucement la bouche, singeant de s’offusquer. « Je vais devoir faire une deuxième session de ménage pour y avoir le droit, c’est ça ? ». Puis quoi encore ! «  Ce n’est qu’un baiser », qu’il reprend. Elle n’a rien à craindre pour un baiser sur une joue. Il n’y a rien d’équivoque, du moins dans l’esprit du métis. Ce n’est peut-être pas aussi claire dans celui de l’anglaise. Il lui pose ensuite une question. Estime-t-elle avoir été chanceuse en amour ? Il porte son attention en sa direction, un regard intéressé. Il détaille attentivement les traits de son visage qui se font et défont. Elle lui révèle qu’il y a des hauts et des bas, et qu’elle n’est pas malheureuse malgré son statut de femme célibataire. Pour le moment, elle ne répond pas à sa question. Elle avoue ne pas savoir quoi lui dire sans se mettre dans une situation délicate. Il sourcille. De quelle situation parle-t-elle ? « Comme tu ne me réponds pas, j’ai le droit à une nouvelle question », qu’il réplique, arborant un petit rictus. Pour le moment, elle n’a pas répondu à sa question. « Pourquoi tu penses avoir été chanceuse ? », qu’il lui demande. Il plante son regard vert dans le sien. C’est alors qu’elle lui demande s’il a une piste. Il dodeline doucement la tête de droite à gauche, puis de gauche à droite. « non », souffle-t-il. « à moins que tu ne m’aides un peu, un touuut petit peu », qu’il miaule.

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: catharsis, fri. 07 - 12:45   Mer 12 Sep - 17:12

Si Ariadne n'était pas une grande fan et avait aussi passé l'âge de l'être, elle n'avait en effet pas échappé à un Happy Meal par ci ou un Burger King par là. Ils avaient beau vivre dans un pays où ils pouvaient aussi simplement avoir accès à un délicieux fish and chips arrosé de vinaigre au coin de la rue, les gamins semblaient hypnotisés par les géants américains. « Oh si. J'y ai été obligée. C'est un rite de passage en tant que parent, à ce qu'il paraît, » rétorqua-t-elle avec un sourire pour marquer la plaisanterie. Qui n'en n'était pas vraiment une à la fois, parce qu'il y avait une grosse par de vérité là-dedans. Ariadne finit par obtempérer quant à la requête de Silvan pour sa récompense pour avoir participé au ménage. Elle n'était pas vraiment gênée par le fait d'offrir un baiser sur la joue du candidat, maintenant qu'ils se connaissaient un peu mieux après tout ce temps passé en colocation, elle avait juste un peu peu de ce que la production en ferait. Lorsque le candidat évoqua devoir participer au ménage une seconde fois pour en avoir un deuxième, Ariadne hocha la tête. « Exactement. » Ce n'était pas la seule récompense qu'elle lui avait promis, d'ailleurs. La question posée par Silvan était délicate puisqu'elle dû faire des bonds pour éviter de prononcer des mots qui pourraient lui attirer des soucis, ce qui serait dommage, à ce niveau de l'aventure. Le candidat réclama donc une question bonus. « Je t'en prie, » acquiesça Ariadne en raclant son pot de glace. Pourquoi avait elle été chanceuse ? Elle n'avait même pas à réfléchir à la réponse une seule seconde, c'était évident pour elle. « Oh, c'est simple. Peu importe les circonstances, ces histoires m'ont apporté deux enfants parfaits, et un entourage familial que je n'échangerais pour rien au monde, » fit-elle sans une once d'hésitation. Ses enfants, mais aussi Callum et Jeremy, deux piliers de son quotidien et de sa vie désormais, et qui pour elle étaient indispensables à leurs vies à tous. Silvan nia avoir une piste quelconque, et sa réclamation décrocha un sourire à Ariadne. « J'en ai déjà bien assez dit. » Elle ne pouvait vraiment rien ajouter, à ce stade. Entre tous ces indices révélés et leurs discussions, il n'avait littéralement qu'à recoller les morceaux dans le bon ordre. Mais assez parlé d'elle. « Et toi, tu ne veux pas m'aider sur ton secret ? Tu n'as eu aucun indice de révélé, tu as bien de la chance, » fit-elle avec un sourire. Elle aimerait bien entendre un petit indice, elle aussi, histoire de compenser tout ce qu'elle avait pu raconter pendant ces deux derniers mois quant à ce qu'elle cachait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

catharsis, fri. 07 - 12:45

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Catharsis d'un mauvais film [PV Erin]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: RESTAURANT JOHNNY ROCKETS-
Sauter vers: