LIKE YOU I DON'T LIKE (VENDREDI 10H46)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: LIKE YOU I DON'T LIKE (VENDREDI 10H46)   Lun 3 Sep - 23:24



Bryce avance vers le salon principal, où se passe normalement les primes. À vrai dire, mise à part lors des primes justement, elle ne met jamais les pieds ici. C’est simplement qu’en passant devant, aujourd’hui, elle se fait ce constat. Ce lieu totalement vide lui est complètement inconnu. Elle s’avance doucement, à pas de velours. Tellement qu’un gars assis tout seul ne se retourne même pas sur elle. Sans même l’avoir en face d’elle, l’américaine devine aisément qu’il s’agit d’Alvaro. Loin du crâne presque complètement rasé de Silvan ou de la tignasse coupée de Llewyn. Toujours doucement, elle s’approche de son camarade. Se demandant si elle allait lui faire peur et si oui, surtout comment. Finalement elle opte simplement pour un saute mouton complètement raté au-dessus du dossier du canapé, pour se retrouver la tête sur les genoux de son camarade et les jambes par terre. « tadaaaaaa » Qu’elle lance, lui adressant un sourire en coin. En mode c’est totalement ce que j’avais prévu de faire alors que pas du tout. Elle ne reste pas longtemps dans cette position, préférant allonger plutôt les jambes. Oh non, elle garde bien sa tête bien callée sur les genoux confortable de son camarade, trouvant cette position plutôt pas mal pour discuter. « T’sais que j’suis dans ma semaine de vérité là ! » Qu’elle commence à lui sortir, un léger sourire relevant la commissure droite de ses lèvres. « Me d’mande pas pourquoi, j’en sais vraiment rien… J’sais pas, j’ressens l’besoin de tout balancer ! » Et elle ne ment pas du tout. Bryce sans qu’avec la fin de l’aventure, elle a besoin de dire les choses bien plus honnêtement qu’à l’accoutumé. Quoique non pas plus honnêtement puisqu’elle a toujours été honnête… Plutôt plus directement et crument. Sans chercher à enrober le tout de fioriture. « Peut-être bien que c’est parce que ça sent la fin… Enfin j’sais qu’ça m’a foutue dans la gueule d’voir que autant d’monde kiffe la ritale et que j’ai failli tomber quoi… » Il faut dire que cette dernière est plus dans le jeu qu’elle et que Bryce a eut pas mal de coup de mou. Mais elle est remontée à bloc là. D’ailleurs elle entre rapidement dans le vif du sujet. « Enfin bref, tout ça pour dire que j’t kiffe franchement pas plus que ça en fait… Mais… » Elle fait une grimace. « Ca m’fait chier parce que j’ai l’impression que tout le monde te kiffe et c’est pour une bonne raison ! » Elle plante ses yeux dans les siens, histoire d’y lire une quelconque expression. « J’veux dire parfois on kiffe des gens sans raison et personne comprend… Toi nan c’pas l’cas. Du coup j’ai l’impression d’passer à côté de quelque chose quoi ! » Elle grimace de plus bel. En gros il fait partit des gars qu’elle aime le moins ici, mais contrairement aux autres, ça l’emmerde un peu de ne pas l’apprécier à sa juste valeur. Elle ne sait pas si c’est compréhensible pour lui. Elle s’en fout d’ailleurs. « Et puis du coup j’suis déçue d’pas être en binôme avec toi ! J’veux dire parce que j’aurai bien profité de toi, mais en même temps ça aurait été cool j’trouve. » Qu’elle conclut, un large sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: LIKE YOU I DON'T LIKE (VENDREDI 10H46)   Mar 4 Sep - 17:25

Le cubain est affalé sur l'un des canapés du salon, le visage grave et fermé et sa tablette posée à quelques centimètres de lui. Il vient de passer une bonne heure dessus à effectuer son petit tour du réseau social hebdomadaire, mais ce rituel n'a vraiment plus la même saveur depuis qu'il ne peut plus débriefer de tout ça avec son grand pote. Eben et lui aimaient se retrouver dans la salle informatique ou sur les terrasses du pont promenade inférieur avec leurs tablettes pour commenter les dernières photos ou interventions de leurs camarades sur leurs pages. Les observations très crues de son coéquipier lui manquent aujourd'hui, ils auraient en plus eu matière à en parler tous les deux. Il n'aura pas de réaction de sa part au message que lui a laissé l'italienne, devant lequel il s'est lui-même marré tout à l'heure en le découvrant. Alvaro il s'ennuie sans son pote ces jours-ci, il a même pas fini son repérage sur le réseau social tellement ça semble perdre de son intérêt sans lui. Il le reprendra un peu plus tard quand cette mélancolie passagère aura foutu le camp, et pour le moment il projette de rester là à ne rien foutre. Combien de temps il sait pas, c'est pas comme s'il était animé par l'envie de faire quoi que ce soit dans l'immédiat de toute façon. Alors qu'il est perdu dans ses pensées une camarade décide que le moment est bien choisi pour tomber la tête la première sur lui. Alvaro sursaute à peine, et il constate que @bryce n'est comme lui pas franchement une adepte des arrivées discrètes. « Quelle énergie. T'en aurais un peu pour moi ? » il lui lance tandis que Bryce se repositionne sur le canapé mais conserve sa tête sur ses genoux. Le cubain est pas gêné par ce contact qu'on lui impose, elle semble confortablement installée et il n'a de son côté pas prévu de bouger de là. Sa camarade lui annonce alors qu'elle est dans sa semaine de vérité, et qu'elle ressent du coup le besoin de vider son sac. « J'aime bien le concept. » il lui fait savoir dans une moue approbatrice. Il est le premier à déplorer l'hypocrisie règnant dans cette aventure, alors il valide complètement l'initiative de sa coéquipière. Au moins une qui assume de dire tout ce qu'elle pense ici, ils sont deux du coup. « Et tes vérités ont causé leur lot de drama jusqu'ici ? J'ai raté un tremblement de terre, quelque chose ? » Alvaro il aime lorsque les choses bougent sur ce bateau, et quand ce dernier est amené à trembler un peu. Bryce elle a pas sa langue dans sa poche déjà à la base, alors il se demande ce que ça donne quand elle se met en tête de balancer ses vérités à tout le monde. Il écoute alors d'une oreille attentive les confessions de sa camarade, celle-ci évoquant dans un premier temps le plébiscite de l'italienne sur les dernières nominations. « C'est une adversaire de taille, c'est sûr. Une joueuse comme on aimerait en voir plus. » Et il le concède sans mal, malgré le fait que l'italienne ait perdu tout son respect dernièrement et qu'il lui soit difficile de faire la part des choses entre l'enquêtrice qui aurait pu gagner son admiration et la femme sans principes dont il souhaite à tout prix se tenir éloigné aujourd'hui. « Mais dis-toi que t'as un truc qu'elle a plus : de la dignité. Et crois-moi ça n'a pas de prix. » il lâche l'air de rien, puisque après tout lui non plus n'a pas pour habitude de mâcher ses mots et d'épargner la susceptibilité des uns et des autres. C'est sa semaine de la vérité à lui aussi, même s'il a abordé chaque semaine depuis son entrée dans cette aventure sur ce principe-là. Il hoche la tête silencieusement lorsque Bryce lui apprend qu'elle est pas sa première fan, ce dont il ne doutait pas à vrai dire. « C'est pas une surprise. » il commente, puis pose sur elle un regard intrigué lorsqu'il entend ce qui suit. Tout le monde l'apprécie ? Il se demande bien d'où elle peut sortir une telle affirmation. « Je crois que tu t'emballes un peu. T'as dû remarquer qu'on était tous les deux dans les méduses cette semaine, et tu sais j'entretiens pas forcément de très bons rapports avec tout le monde ici. » Il pourrait citer deux candidats avec qui le courant passe pas trop voire pas du tout, et puis il y en a d'autres dont il a un peu pris ses distances petit à petit, quand il a compris qu'ils ne lui apporteraient rien du point de vue du jeu. « Il est jamais trop tard pour découvrir à côté de quoi t'es passée ces dernières semaines. » C'est elle-même qui dit avoir l'impression de passer à côté de quelque chose, si tel est le cas il lui est encore possible de rattraper ça auprès de lui. Le cubain est pas le gars le plus accessible qui soit à l'origine, mais il est disposé à laisser ses camarades venir vers lui même si ces derniers s'y prennent un peu tard. « C'est vrai qu'on est pas très potes toi et moi, mais pour ma part il a jamais été question de te mettre de côté. On est coéquipiers, c'est pas sans importance pour moi même si j'aurais pas forcément tenu le même discours il y a sept semaines. » Lui qui s'était ramené dans cette aventure avec l'esprit le plus individualiste qu'il soit possible de trouver, le voilà à présent ancré dans une logique d'équipe le poussant à considérer l'intérêt de sa team en plus du sien. À partir du moment où on leur a vendu ces équipes il s'est juré de faire triompher la sienne, et forcément son ordre des priorités en a été un peu chamboulé puisque sa team n'était pas censé y figurer. « J'ai rien compris au verdict de la test machine, c'est évident qu'on est un binôme de jeu 100% compatible. » Ses convictions ont été sacrément ébranlées l'autre jour, il en aurait mis sa main à couper pour Bryce et lui. Il avait bien envisagé d'autres pistes avant celle-ci, mais aucune ne s'était avérée aussi crédible à ses yeux, il y avait toujours un détail qui coinçait. « Bon du coup tu mises sur qui pour ton binôme maintenant ? » Il lui semble que sa camarade s'est déjà testée avec Wyatt, Ugo, Hunter et enfin lui, ça écrème pas tant que ça au final puisqu'il reste encore de nombreuses possibilités non étudiées. « J'aimerais pas apprendre que le mien est hors jeu, tu imagines la lose. » il lui fait remarquer en ouvrant de grands yeux, et il se prendrait effectivement une grosse claque s'il apprenait que son binôme a quitté l'aventure ou pire, sacrilège ultime, qu'il a fait partie de la vague d'abandons survenus en début d'aventure. Ça ce serait vraiment le coup de grâce pour le cubain, le pire affront que la production pourrait lui faire.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: LIKE YOU I DON'T LIKE (VENDREDI 10H46)   Mer 5 Sep - 13:34

Bryce tombe littéralement comme une merde sur Alvaro et ne se gène pas pour rester exactement dans la même position, callant même mieux sa tête tout contre ses genoux. À défaut de connaître son camarade parfaitement, elle en connait le caractère : si ça ne lui plaisait pas ou s’il était gêné, ça serait longtemps qu’il l’aurait viré. Comme ce n’est pas le cas, elle se contente d’apprécier cette position plutôt confortable, tout en lui lâchant un rire. « J’en ai à revendre ! » De l’énergie. Il faut dire qu’à force de repos pour ses zoules, elle avait réussi à emmagasiner quinze fois plus d’énergie que ce que son petit corps et son gros boule peut contenir. « Après quand j’dis que j’suis dans ma s’maine de vérité, j’dis toujours la vérité depuis l’début hein… » Qu’elle précise, histoire de ne pas passer pour l’hypocrite de service. « Nan pas grand-chose… T’es en train d’contempler la déception même là. » Qu’elle répond, en fermant ses yeux et exagérant une mine de tristesse. Ce qu’elle oublie de préciser, c’est la nature entière de ses vérités. Ok elle dit ce qu’elle pense d’eux à chacun des candidats du bateau, mais elle en profite aussi pour balancer des trucs sur sa propre personne. Des trucs qu’elle n’aurait jamais dit autrement que dans une semaine consacrée à la franchise totale. Alors ça ne la gêne pas de parler de l’italienne et de ne pas comprendre la fascination qu’elle suscite chez les autres. Enfin non ça c’est un mensonge honteusement lâché dans sa semaine consacrée à la pure franchise : au tout début, Bryce était fascinée par l’aura qui entourait la conne de ritale, mais cette fascination s’est rapidement transformé en un dédain total. Elle grimace alors exagérément à l’entendre faire quasiment des éloges sur leur camarade, bien qu’elle soit d’accord sur ce point. Et sur l’autre point initié par son camarade. Elle se contente de sourire en l’entendant de parler de dignité. Il ne sait pas à quel point elle tient à la garder. Mais l’italienne n’est pas le sujet principal. Non, elle compte lâcher à Alvaro ce qu’elle pense de lui, bien que ce ne soit pas plus corsé que ça face à ce qu’elle pense des autres. Et tellement logique. D’ailleurs il acquiesce facilement face à ce qu’elle lui sort. Ou pas pour tout ? « Ouai j’m’emballe peut-être mais en fait c’pas que les gens te kiffe… C’est mieux que ça ! Tu fascines gros ! T’es genre dans les méduses mais en même temps dans les ancres. » Qu’elle sort, se remémorant soudainement le classement. Son placement à lui est tellement pas logique que ça en devient ultra fascinant. Bien plus que son classement à elle, qui la classe à la fois dans les méduses, mais également dans les bouées. Bien qu’elle aime quand même l’idée de gagner encore un peu d’argent fictif. Si elle arrive à gagner, elle aura le plus gros pactole de sa vie. Cela n’empêche que même si elle s’emballe, elle pense clairement ce qu’elle dit : elle a le sentiment d’être passée à côté d’un gars qui finalement partage plus de valeurs avec elle qu’elle aurait pu le penser. Sa réponse la fait sourire. « Trop bon mon seigneur ! » Qu’elle commence, un sourire aux lèvres. Avant de reprendre plus sérieusement : « Nan mais tu vois c’que j’veux dire. J’crois qu’on est pas forcément partie dès le début sur une bonne opinion chacun… J’veux dire moi j’trouvais que t’avais une tête de gros con qui se croit supérieur et affreusement chiant… » Ca ne doit pas être une grosse surprise non plus pour lui… Elle n’avait jamais caché cet opinion sur lui. « Mais j’pense pas que ce soit le cas finalement… » Ouai elle fait son méa culpa en quelque sorte, sans avoir l’air d’y toucher. D’ailleurs son sourire augmente un peu plus au fur et à mesure qu’il lui parle d’équipe. « C’clair qu’on est tout les deux arrivés dans l’game en pensant qu’à notre gueule… » Qu’elle dit, presque nostalgique à repensait au tout début de son aventure. Même arrivée en retard par rapport à lui. « Mais ça m’aurait pas choqué d’être mise à part…. J’ai pas l’sens du groupe non plus et puis j’sais que j’suis une chieuse… mais j’aime bien notre team… Ca serait une honte que ce ne soit pas un de nous l’gagnant ! » Qu’elle souffle un sourire en coin, les yeux fermés. Elle ne parle pas pour elle. Bryce a bien compris que les énergumènes comme elle sont kiffant pour le jeu mais pas pour être gagnant. Et si elle est bien certaine de ça, concernant les binômes, elle n'a plus aucune certitude. Elle pédale dans la semoule malgré ses tentatives et ça la gonfle. Qui plus est alors qu’elle était persuadée d’être associé à Alvaro si présent. Lui aussi apparemment ça l’a étonné. « Sérieux ? T’as vraiment cru qu’on était lié ? » Elle sourit tendrement. « J’comprends plus rien aux binôme là ! J’ai tenté le gars le plus opposé de moi genre Hunter, le gars qui s’rapproche moi genre toi ! Un lambda genre Wyatt… Nan vraiment j’suis paumée » Qu’elle commence, se grattant le menton. « J’ai pas tenté Eben mais il est plus en jeu… Peut-être Ariadne ? » Elle fait une moue, avant d’ouvrir grand les yeux à la suite du commentaire de son camarade. « Putain mais ouai ! Peut-être que mon putain de binôme est déjà éliminé ! Putain la conne j’avais pas pensé à ça ! » Qu’elle souffle, avant de lâcher un rire. « Imagine mon binôme c’est Neville ! » Qu’elle sort en riant. Ca serait le comble de la loose là - comme il le disait bien - de se penser lier à Alvaro et finalement se retrouver avec Neville le fantôme du bateau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: LIKE YOU I DON'T LIKE (VENDREDI 10H46)   Ven 7 Sep - 3:13

Pas mal de monde s'accorderait sûrement à dire qu'il est pas un type très accessible, et c'est vrai que son attention se gagne pas facilement à la base, c'est aussi le genre de type s'ennuyant facilement au cours d'un échange et ne les éternisant généralement pas pour cette raison. Mais depuis qu'il a mis les pieds sur ce bateau il croit quand même pouvoir dire qu'il moins sauvage envers les autres, et se laisse plus facilement approcher qu'à l'extérieur. Le fait d'être passé d'une vie régie par le boulot où il n'a que très peu d'entourage à une colocation avec une vingtaine de personnes y est assurément pour quelque chose, il n'évolue pas dans le même environnement social que dehors et ça change tout pour lui. Ici il a le sentiment de n'avoir négligé personne, ou en tout cas pas parmi les candidats méritant à juste titre son attention. Il a repoussé aucun camarade venu solliciter un échange, quand bien même certains aient eu une approche un peu particulière parfois ou des intrusions légèrement brusques dans son espace vital, comme sa coéquipière aujourd'hui. Ça lui aura pas fait de mal au cubain d'avoir été au contact de tout ce petit monde pendant plusieurs semaines. Il aura eu l'occasion de constater qu'il est plus sociable qu'il ne l'aurait pensé, en tout cas suffisamment pour pas se sentir oppressé dans une telle aventure. Bryce lui impose donc sa présence ce matin-là, et sachant qu'Alvaro a laissé son sourire dans sa cabine en se levant cette compagnie pour le moins pittoresque tombe à pic. Il a besoin d'entamer une discussion qui lui fera oublier que sa semaine a été ponctuée de pensées nostalgiques et de sentiments contradictoires dont il se serait bien passé. Sa coéquipière s'est lancée dans une semaine de vérité, mais tient à faire savoir qu'elle n'a pas pour autant manqué d'honnêteté envers qui que ce soit jusqu'ici. « T'en fais pas, je le sais ça. Toi et moi on a en commun de dire les choses sans détour ni ménagement depuis le début. » On peut leur reprocher un certain nombre de choses à tous les deux, certainement, mais pas de donner dans l'hypocrisie sur ce bateau. Il pensait que les vérités de sa camarade auraient pu apporter leur petit lot de drama, mais il n'en est rien. « On aura beau dire, le roi des histoires restera la montagne de muscles qui a été notre coéquipier pendant six semaines. » il laisse entendre dans un discret sourire, et y'a rien à faire même quand il essaye de se changer les idées faut que son pote s'invite dans la conversation. Il fallait reconnaitre à Eben son étonnante capacité à s'attirer des ennuis sur ce bateau, il a même annoncé la couleur dès la première semaine. Bryce lui balance après ça ses vérités le concernant, vérités qui ne créent pas franchement un sentiment de surprise chez le cubain. Elle ne l'a jamais tellement aimé, c'est tout à son honneur de le reconnaitre devant lui mais on peut pas dire qu'Alvaro se soit un seul instant imaginé l'inverse. Leur relation, si on peut l'appeler ainsi, serait difficilement qualifiable tant ils se sont côtoyés sans réelle volonté de se découvrir et se connaitre, jusqu'ici. Cette situation embête un peu Bryce car celle-ci a ainsi l'impression d'être passée à côté de quelque chose avec lui, un sentiment qu'elle justifie par le fait qu'il soit un garçon apprécié et que ça ne peut être que pour une bonne raison pour elle. Alvaro il partage pas trop son avis sur la chose, il est bien placé pour savoir que tout le monde ne raffole pas de lui ici alors il a tendance à penser que sa camarade s'emballe un peu. « Je fascine, carrément. » il reprend les mots de Bryce dans un sourire en coin, alors qu'elle lui rappelle qu'il s'est pas seulement fait une place dans les méduses, il a aussi refait une apparition dans les ancres dans un même temps. « Tu as raison, je ne m'en souvenais même plus. » C'est dire l'importance et le crédit qu'il peut accorder aux classements de ce genre. Mais Bryce vient de soulever un point intéressant : le cubain apparait à la fois dans les candidats les moins appréciés et dans ceux qui le sont le plus, autrement dit il divise et ne laisse pas tellement les autres indifférents. Il court pas après une place dans un top, quel qu'il soit, mais c'est sûrement plus révélateur qu'il ne veut le penser. « T'as fait une double apparition dans la popularité, toi aussi je crois. » il lui fait remarquer en cherchant son regard. Ils ont en commun leur présence dans les méduses de la semaine, mais alors que lui a réussi à s'incruster également dans les ancres il lui semble que sa coéquipière a fait de même, mais dans les bouées. Bryce revient sur la première impression qu'il lui a fait, ne l'épargnant pas vraiment au passage. « Une tête de gland, tu m'avais dit une fois. » il la corrige en laissant échapper un rire. Elle s'est apparemment rendue compte qu'il n'était pas comme elle le pensait, son opinion le concernant a semble-t-il évolué, positivement ce qui a un peu le don de l'étonner. « C'est rare qu'on admette m'avoir mal jugé. » il lui confie, ne pouvant dissimuler la surprise qui est la sienne à ce moment-là. « Pour ma part je te trouvais insupportable au début, j'ai d'ailleurs jamais aussi mal dormi ici que durant notre colocation. » Sa camarade devait pas tellement en douter elle non plus, car il croit l'avoir déjà laissé entendre et c'est bien connu que sur ce bateau les nouvelles vont vite. « Y'a pas si longtemps je pensais encore qu'il était impossible d'avoir un échange calme, et agréable avec toi. Comme celui qu'on a aujourd'hui, tu vois. » Et en fin de compte l'un et l'autre reconnaissent s'être mutuellement jugés un peu rapidement, en se reposant uniquement sur les apparences. Bryce n'est pas l'hystérique qu'il a longtemps cataloguée comme telle, elle a aussi beaucoup plus de conversation qu'il ne l'aurait pensé. Il lui a tout de même accordé une attention automatiquement par rapport à d'autres, à partir du moment où ils ont fait partie de la même équipe. « On s'est bien trouvés quand même, du point de vue du jeu. » il laisse entendre avec conviction. Bryce reste la candidate dont la mentalité se rapproche le plus de la sienne ici, voilà pourquoi il s'était lui aussi convaincu du fait que la production avait fait d'eux un binôme de jeu. « Oui, je l'ai vraiment cru. » il lui assure alors. Ils ont la même conception du jeu, la même tendance individualiste à l'origine, ils sont un peu des alter-égos à ce niveau-là et donc il était pas envisageable pour lui que son binôme soit quelqu'un d'autre après plusieurs semaines de réflexion. Pourtant le verdict de la test machine s'est avéré sans appel. Sa camarade prétend ne rien comprendre aux binômes et à la logique qui a été celle de la production au moment de les former. « Si on avait les détails du test qu'ils nous ont fait passer pendant notre casting on y verrait sûrement plus clair. » Tout ça part du test social et psychologique sur lequel la production ne s'est évidemment pas étendue, et pour lequel d'ailleurs on a pas cherché à obtenir leur consentement à l'époque. S'ils savaient par rapport à quoi les binômes ont été créés, ce serait déjà moins difficile de trouver le leur, or ils n'ont jamais eu d'éléments de réponse par rapport à ça alors à partir de là on peut se dire que tout était un peu possible. Bryce semble maintenant envisager un possible binôme avec Ariadne, à défaut de pouvoir se tester avec Eben aujourd'hui. Mais ils peuvent pas exclure non plus la possibilité que leur binôme ne soit plus en jeu, et dans ce cas-là leurs chances de le trouver et de profiter des avantages allant avec sont réduites à néant. « On doit malheureusement commencer à l'envisager, à ce stade. » il déplore en expirant un bref soupir. Alvaro ça le ferait sombrement chier d'apprendre que son binôme est sorti avant lui car ça signifierait qu'on l'a potentiellement associé à un candidat qui s'est pas donné les moyens de réussir son aventure, ou pire qui a abandonné et donc adopté la pire attitude qui soit pour le cubain dans un tel jeu. Celle de capituler avant même le premier obstacle. Bryce lui sort un nom, et sur le moment il comprend pas à qui elle fait référence. Il reste silencieux un instant, avant de finalement tilter. « Ah, lui. Pendant un moment je me suis demandé de qui tu me parlais. » Neville c'est ce gars qu'il n'a jamais rencontré, non ? Oui sûrement ce type qui s'est évaporé après avoir pourtant intégré l'aventure en tant que premier sélectionné, et sur lequel la production s'est sacrément emballée pour le coup. « Imagine une seconde que la Test Machine ait été défaillante quand tu as testé notre compatibilité. La production s'en serait rendu compte mais n'aurait pas voulu assumer sa bourde et te retirer ta nomination parce que ça la foutrait mal que leur machin soit pas fiable avec tout le fric qu'ils ont dû mettre dedans. Du coup on est peut-être contraints d'accepter un verdict qui n'est pas le bon, alors que l'évidence est sous nos yeux depuis le début et que la vérité on la connait toi et moi. » Alvaro il préfère se faire tout un film dans sa tête plutôt que d'admettre qu'il a fait fausse route avec Bryce, et de toute façon une part de lui doutera toujours des versions officielles que la production veut bien leur fournir. Par exemple il croyait pas aux trois abandons survenus simultanément en début de saison, et encore aujourd'hui il continue de penser qu'on leur a pas tout dit à ce sujet.

_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades

Revenir en haut Aller en bas
 

LIKE YOU I DON'T LIKE (VENDREDI 10H46)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jeux de plateau vendredi 27 août ?
» Lyon - Ocotgones 5 - La Nuit des Siths- le vendredi 3 octobre 2014
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» Le PAM et AMURT appuient le nettoyage des écoles aux Gonaïves
» UN JEAN EN MOINS EN EXIL !L'AUTRE JEAN, CE RAT, EN HAITI VENDREDI MATIN !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL-
Sauter vers: