HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 194
AVATAR : priyanka chopra
LOCALISATION : londres.
MÉTIER : tv host.

MessageSujet: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Ven 14 Sep - 21:26

« Mesdames et Messieurs bonsoirs et bienvenue sur BBC One pour le huitième prime de cette onzième édition de Thrown Dice, l'émission de télé-réalité de référence en Europe ! Je suis Pia, et je serai votre présentatrice tout au long de cette folle aventure. Vous le savez, la demi-finale de cette onzième saison est plus proche que jamais puisqu'à l'issue de cette soirée, huit candidats seulement pourront prétendre d'ici une semaine à une place dans le carré final et pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de se qualifier, la demi-finale est encore un doux rêve qui peut être se réalisera d'ici quelques heures. En attendant, vous êtes probablement impatients de découvrir ce que William a réservé à nos candidats pour cette soirée qui promet de nombreuses surprises, et on m'a chuchoté à l'oreille que ce prime pourrait bien se concentrer sur le concept de vérité, un thème qui semble plutôt logique si l'on considère que nos candidats vivent ensemble depuis près de deux mois maintenant et n'auront bientôt plus l'occasion de livrer ce qu'ils ont sur le cœur. A quoi aurons-nous précisément droit ? Il vous faudra attendre encore quelques instants pour le savoir, car je laisse tout d'abord la place à mes chers collègues et à leurs rubriques que vous avez assurément hâte de découvrir elles aussi. Justement, voici la première d'entre elles ! »

note : Les candidats assistent au prime depuis l'écran du salon. Ils voient les interventions et les chroniques en temps réel, malgré le fait que les deux sujets de prime ne soient pas postés au même moment. Vous êtes libres de faire réagir votre candidat au fur et à mesure de vos posts si vous le souhaitez, si vous ne voulez pas tout commenter dès le début, pour garder de la matière pendant tout le prime. Par souci de cohérence considérez bien que votre candidat était présent dans le salon depuis le début du prime, il n'est pas venu une fois le prime de la production terminé.


_________________
Call Out My Name

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 582
AVATAR : anne hathaway
LOCALISATION : Londres
MÉTIER : Professeur de biologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 0:01

C’est très sereine que j’arrive au salon pour le prime, l’une des premières à pénétrer dans la pièce. Persuadée depuis l’annonce de ma nomination que je vais quitter l’aventure ce soir, je prends un certain plaisir à savourer les petites choses de l’aventure. J’ai fait un petit pèlerinage ce matin et suis passée dans toutes les pièces qui auront marqué mon passage sur ce bateau : la bibliothèque, l’observatoire, le pont promenade… Des lieux qui me manqueront assurément quand l’automne sera retombé sur Fulham. Là, en attendant que mes camarades ne daignent poindre le bout de leurs nez, j’attrape une coupe de champagne et m’appuie contre le mur, me mettant volontairement en retrait pour me laisser l’occasion de tout observer de l’extérieur. On ne me voit pas souvent boire, mais j’ai envie de donner un air festif à cette soirée, qui est ma petite finale, finalement. Ma tenue est un peu différente, mais elle me plait. Je ne sais pas ce que les autres en penseront, si ils la trouveront assez habillée pour un soir de prime, mais c’est le genre de questions qui, si elles me traversent l’esprit, ne me perturbent pas. Un petit crop top blanc qui avait du mal à trouver sa place dans mon armoire avant l’aventure et une jupe mi- longue qui, elle, a bien vécu, viennent s’allier aux quelques pinces qui parsèment mes cheveux qui commencent déjà à repousser. Alors que l’heure de l’apparition de Pia sur le grand écran approche, je finis par être rejointe dans la pièce encore calme, et salue le nouvel arrivant d’un signe en levant ma coupe en sa direction.


Interaction libre, vous pouvez venir me rejoindre :heart:

_________________
living in black and white
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 0:40

Plus on leur répétait que la demi-finale approchait à grands pas, et moins Llewyn savait comment il se sentait à l'idée d'y avoir gagné sa place quelques jours plus tôt, parce qu'il n'aurait sans doute jamais pensé atteindre ce stade de la compétition quand il avait vécu sa première semaine dans le jeu et constaté que l'intégration serait peut être un peu plus difficile pour Bryce, Livia et lui. Un sentiment particulier l'avait envahi quand il avait compris que la fin de l'aventure n'avait jamais été aussi proche et le retour à la vie extérieure par la même occasion. Parce que ça l'angoissait Llewyn, de savoir qu'il lui faudrait bientôt retrouver tout ce qu'il avait laissé derrière lui au moment de son entrée dans l'aventure, tout simplement parce qu'il n'avait pas laissé grand chose et qu'il craignait que son passage dans l'émission n'ait pas vraiment eu l'effet escompté en ce qui concernait sa famille et les personnes à qui il espérait vraiment demander pardon lorsqu'il avait décidé de défendre son secret. Son interview avec Eleonora lui avait fait prendre conscience qu'il s'était énormément accroché à ses rencontres dans l'aventure pour oublier qu'à l'extérieur sa vie et les relations qu'il partageait avec ses proches étaient loin d'être de franches réussites, et ça l'avait remué autant que ça lui avait fait du bien de livrer ce qu'il avait sur le cœur. La semaine avait été un peu compliquée pour l'écossais qui avait du affronter les conséquences du tournant qu'avait pris sa relation avec Livia, et la façon dont certains de ses camarades lui avaient rappelé qu'il n'avait pas assez tenu compte de leurs mises en garde par le passé et se serait peut être évité beaucoup de peine s'il l'avait fait. Il s'était préparé à ce qu'on le lui dise, mais ça n'avait fait que rajouter au mal être qu'il ressentait et son état d'esprit était d'autant plus singulier à quelques jours de son vingt-septième anniversaire. Ce serait un jour particulier pour lui et un cap que toute une partie de son être n'était pas forcément prête à franchir pour plusieurs raisons, et il avait sans doute un peu redouté de le vivre au sein de l'aventure alors que ça risquait d'être difficile pour lui de composer avec toutes les émotions que réveillerait cette journée. Il se posait déjà beaucoup de questions depuis certaines de ses discussions cette semaine, et il était plus généralement préoccupé à l'idée de savoir plusieurs candidats qu'il appréciait énormément être en danger sur ces dernières nominations. Il y avait ici des personnes qu'il ne s'imaginait pas perdre et il n'avait vraiment pas envie de sentir à nouveau quelqu'un qui comptait pour lui s'éloigner sans qu'il ne puisse rien y faire. Llewyn avait investi sa cabine pour se préparer à quelques minutes du début du prime, et il s'était assuré d'offrir suffisamment d'intimité à Livia pour que la fin de leur cohabitation cette semaine se déroule beaucoup mieux que son début. Il était content que les choses se soient arrangées à ce niveau-là et qu'elle n'ait finalement déserté leur cabine qu'une seule nuit, il avait eu le sentiment au cours de la semaine que ça les avait peut être un peu aidé d'arriver à se parler, même si les choses restaient compliquées et que ça lui pesait beaucoup de ne pas savoir exactement sur quel pied danser avec elle. Enfilant un pantalon et un haut sombres qu'il compléta d'une veste un peu originale qu'il avait du acheter dans une boutique typique de Camden Town, l'écossais entra dans le salon pendant que les rubriques commençaient à être diffusées. Outre son interview avec Eleonora, il s'attendait à ce qu'Estelle leur livre le QCM qu'elle leur avait promis et il avait d'ailleurs profité d'une partie de son après-midi pour réviser une dernière fois... pour finalement apprendre qu'il n'aurait pas lieu. Un sourire amusé gagna ses lèvres, parce qu'il avait le sentiment qu'on leur avait joué un vilain tour si l'on considérait qu'Estelle n'avait pas le profil de la femme distraite qui égare ses copies. C'était un peu frustrant d'avoir passé autant de temps à réviser pour rien, mais ça ne pouvait pas être complètement inutile vu toutes les informations qu'ils avaient du retenir. La rubrique de la chroniqueuse le laissa quant à elle interdit et silencieux, parce que cette semaine il y avait toute une partie de lui qui se reconnaissait dans sa façon d'évoquer la mélancolie et la dépression, et que la vulnérabilité dont il avait fait preuve avec Eleonora découlait sans doute de plusieurs années d'affaiblissement psychologique qui se manifestait plus clairement depuis que d'autres facteurs agissaient sur son moral. Son idée de prévention sur le réseau social, il la trouvait à la fois très bonne et embarrassante alors que ces temps-ci il n'était peut être pas la personne la mieux placée pour encourager les autres à sourire. Mais il trouvait ça bien, Llewyn. Croisant le regard de @Livia qui était assise à quelques pas de là où il se trouvait, l'écossais s'approcha d'elle après une seconde d'hésitation. « Je peux m’asseoir à coté de toi ? » Il demanda en esquissant un léger sourire, signe qu'il essayait vraiment de mettre de coté ce qu'il y avait eu ces derniers jours pour voir s'il ne leur était pas possible d'aller de l'avant et de faire un pas l'un vers l'autre plutôt que de partir une nouvelle fois dans la direction opposée. Il était fatigué de tout ça Llewyn, il voulait juste passer la soirée avec elle pour voir où ils en étaient, parce qu'il y a quelques semaines c'est exactement ce qu'il aurait voulu. Livia était nominée et il y avait toujours ce risque d'être séparés à l'issue de la soirée, il n'avait pas forcément envie d'aller s’asseoir à l'autre bout du salon s'ils vivaient peut être leurs derniers moments ensemble dans cette aventure. Il avait pris le risque plusieurs fois et pas toujours parce qu'il l'avait voulu, ce soir il n'en avait pas envie.

(TENUE)

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10413-alvaro 

MESSAGES : 986
AVATAR : maxi iglesias
ÂGE : 32
LOCALISATION : london, uk (ex. cuba)
MÉTIER : private investigator
ÉTAT D'ESPRIT : ambitieux


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 2:04

C'est bien la première fois que le cubain sait ce qu'il va se mettre sur le dos avant même d'avoir ouvert sa penderie. En temps normal il y jette un œil avant d'en sortir les fringues qui lui parlent le plus visuellement parlant, il s'imagine le look qui l'inspire et s'habille en conséquence. Là il a pas ce genre de préoccupation car dans sa tête c'est très clair depuis la veille, en fait. Il a convenu avec son pote @Chaim que tous les deux porteraient le t-shirt à l'effigie d'Eben en guise d'hommage, car le prime qui s'annonce marquera la première semaine sans leur frère et ils se doivent de lui faire ce clin d’œil. C'est donc tout naturellement qu'Alvaro enfile un jean noir, ledit t-shirt, l'une de ses paires de baskets à trois bandes et un blouson imitation cuir. Chaim devrait normalement se ramener avec une tenue semblable, tout du moins au niveau du haut à moins que le bonhomme ne soit pas parvenu à rentrer dans son t-shirt vu les bras qu'il doit y loger. Le cubain arrange un peu ses cheveux et le voilà fin prêt pour faire acte de présence au prime dans sa tenue de deuil. Il réalise que sa partenaire de cabine est prête en même temps que lui, et se dit qu'ils n'ont qu'à en profiter pour se rendre au salon ensemble, vu l'heure. « Ravissante, mais ça c'est la routine. » il commente à la vue de la tenue d'@ariadne, celle-ci les habituant de toute façon à beaucoup d'élégance à chaque fois. Il adhère toujours aux looks de prime de sa camarade, et pourtant il ne l'a jamais vue passer beaucoup de temps sur sa préparation. En deux semaines de cohabitation dans cette cabine elle s'est même souvent avérée prête avant lui. « Je te propose de rejoindre le salon ensemble, enfin si tu assumes d'apparaitre à mes côtés. » il glisse dans l'esquisse d'un sourire amusé. Ariadne ne lui a jamais fait ressentir qu'elle avait honte de lui, mais vu son accoutrement ce soir ça lui pend peut-être au nez. « D'ailleurs.. j'espère que mon t-shirt ne te fait pas trop offense. » La dernière de ses intentions est de la mettre mal à l'aise, et s'il s'en inquiète un peu c'est bien parce qu'il sait que ses rapports n'étaient pas tellement au beau fixe avec le sud-africain. Il saurait pas trop dire s'ils se sont quittés dans la rancoeur ou non, à vrai dire il pense aussi à Georgie qui comprendra peut-être pas ce choix vestimentaire et cet hommage rendu à son pote, qu'aux dernières nouvelles elle non plus ne porte pas dans son cœur. Ils empruntent l'ascenseur et atterrissent sur le pont C, avant de prendre la direction du salon en marchant cote à cote. « Tu te sens comment ? » il lui demande en tournant sa tête vers elle. Il lui est impossible de prédire l'issue de la soirée, qu'il espère évidemment favorable pour sa coéquipière et plus généralement pour son équipe. Ariadne étant nominée il désire passer cette soirée à ses côtés, qui n'a par ailleurs pas intérêt à être la dernière car c'est bon, il a déjà donné la semaine dernière le cubain. On va pas lui retirer une deuxième alliée ni amputer sa team à nouveau, ça c'est aucunement concevable pour lui. Galant, il laisse @ariadne entrer la première dans le salon puis la suit jusqu'au canapé sur lequel elle décide de prendre place. Il tarde certainement à tout le monde de connaitre le programme de la soirée mais avant celui-ci des chroniques sont diffusées à l'écran. Ils apprennent dans un premier temps que l'interro tant redoutée d'Estelle n'aura finalement pas lieu. « C'est sérieux là ? » il hallucine en jetant un regard de chaque côté du salon pour voir si ses camarades sont sur le cul comme lui. « Quinze feuilles bristol de notes, une migraine tous les soirs et tout ça pour... rien. On adore. » Il l'a un peu mauvaise le cubain de s'être pris la tête avec ces révisions pour rien. Si ça se trouve ça le sauve d'une nouvelle humiliation publique car rien ne dit qu'il aurait cartonné, et ce même s'il a travaillé sérieusement il faut le dire. Mais son excuse à Estelle elle est bidon, leur sortir qu'elle a oublié ses copies non mais elle espère tout de même pas leur faire avaler ça ? Alvaro s'enfonce dans le dossier du canapé et croise ses bras, avec l'amère sentiment qu'on s'est joué d'eux cette semaine. C'est une bonne nouvelle pour ceux qui n'ont encore rien glandé, mais ça aurait été sympa d'honorer le qcm pour ceux qui se sont fait chier à réviser jusqu'à pas d'heure, parfois, certains soirs. C'est la dernière fois qu'il prend ce genre d'histoire au sérieux le cubain, terminé, à son âge de toute façon il a plus rien à prouver. Il prête après ça attention à la chronique d'Elliot, le E-Gossip. Il est un peu surpris de découvrir une prétendue inimitié entre le turc et lui alors qu'il n'en est rien, et comprend assez vite qu'en fait la chroniqueuse ne l'aime pas des masses. Soit, ça l'empêchera pas de dormir ce soir. Des passages de sa passionnante discussion avec @chaim sont diffusés, et il aime vraiment pas se voir torché à l'écran, ça lui réussit pas du tout à Alvaro. Il affiche un sourire en coin en apprenant que @silvan a obtenu de sa coéquipière un baiser chocolaté comme le dit Elliot, et se tourne légèrement vers celle-ci. « Décidément il me devance à tous les niveaux celui-là. » qu'il remarque pour plaisanter, en référence au fait que le turc ait eu l'autre fois l'idée de soutirer des informations à Ariadne sur son secret en la faisant boire avant lui. Il est sur tous les coups le Silvan, même là où on l'attend pas. Enfin Elliot émet un commentaire les concernant tous les deux. D'après la chroniqueuse ils ne méritent même pas qu'on parle d'eux, tellement il ne se passe rien dans cette relation. « T'entends ça, elle voudrait du concret la petite. » il lance à Ariadne en désignant Elliot à l'écran d'un mouvement de tête. Celle-ci n'est apparemment pas satisfaite de l'évolution de leur relation, et s'étonne même que l'on puisse autant parler d'eux sur ce bateau. À se demander ce que ça peut bien lui faire, au pire elle n'a qu'à plus mentionner leurs noms dans ses chroniques ils n'en mourront pas. Il commence à se dire qu'Elliot et Georgie ont peut-être copiné dans leur dos, et que la première se fait messagère de la seconde pour leur adresser un message subliminal ce soir.


_________________
He may play the Jack of diamonds - He may lay the Queen of spades



Dernière édition par Alvaro le Sam 15 Sep - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 5:58

Après avoir essayé de calmer un @Hunter plus que nerveux à la bibliothèque, il était temps de descendre au salon. Ariadne avait enfilé une longue robe bustier blanche et avait demandé de l'aide à @Beth pour son chignon, mais avait préféré garder les choses simples niveau maquillage. Elle n'était pas exactement convaincue par l'effet du tout, mais ce serait suffisant. Il ne lui restait que deux robes après celle-ci, les plus élégantes qu'elle avait, probablement. Alors qu'elle s'apprêtait à remonter au salon, @Alvaro, encore dans la cabine, lui décrocha un compliment qu'elle accueillit avec un sourire timide. « Merci, » fit-elle. C'était donc que ce n'était pas complètement raté. Lorsque Alvaro lui proposa de se rendre au salon ensemble, elle hocha la tête. « Oh, non, bien sûr. » Elle n'allait pas refuser ça pour ce qui pouvait être son dernier prime à son colocataire et "lien principal", comme la production avait dit. Alors qu'ils sortaient vers le pont, la mention de son tee-shirt fit baisser les yeux à Ariadne qui n'avait pas remarqué. Ah, la tête d'Eben donc, avec une citation un peu tarte digne de tous ces "influenceurs" Instagram. « Hmm, offense n'est pas le mot mais... je ne suis pas une experte en mode, mais j'ai quelques doutes sur le bon goût de ce tee-shirt, » commenta Ariadne avec une grimace et un léger rire. Elle n'avait pas de problème avec la tête d'Eben, mais ce n'était clairement pas le genre de vêtement qu'elle imaginait dans un prime où tout le monde était toujours tiré à quatre épingles. « Je plaisante. Enfin, à moitié. Tu portes bien ce que tu veux, » ajouta-t-elle en haussant les épaules. Au pire, on s'en fichait bien. Marchant le long du pont pour atteindre le salon, son camarade lui demanda alors quelles étaient ses impressions. A vrai dire, elle avait eu toute la semaine pour rassembler ses pensées, auprès de beaucoup de candidats. « Tranquille. Évidemment que ce serait dommage de partir maintenant, aux portes de la demi-finale, maintenant que je suis arrivée jusque là mais... je ne pensais pas rester si longtemps, » répondit Ariadne d'un ton serein. C'était beaucoup plus que ses attentes personnelles et elle estimait avoir bien joué le jeu. Partir aussi tard relevait du miracle. Entrant dans le salon alors qu'Alvaro tenait la porte, elle lui adressa un sourire avant de prendre place et écouter les premières rubriques de la soirée. Entendre que @Hunter oublierait probablement sa personne très vite une fois sorti ne l'affecta pas le moins du monde - elle tendait même à penser que c'était le cas pour nombre d'autres candidats. Elle n'était pas exactement celle qui faisait la plus forte impression et n'avait que très peu discuté avec le garçon. @Poppy semblait elle aussi surprise qu'Ariadne quant à son parcours, ce qui lui arracha un petit rire tellement c'était criant de vérité. Et puis Estelle arriva à son tour pour... leur dire qu'elle avait égaré les tests qu'ils étaient sensés passer ce soir. Ariadne eut une expression de surprise, mais c'est en se tournant vers Alvaro qu'elle explosa d'un rire cristallin. « Oh mon dieu, tu devrais voir ta tête, » fit-elle entre deux éclats. Il avait l'air abasourdi, c'était particulièrement drôle à voir, lui qui avait grogné sur ces révisions toute la semaine, surtout après l'épisode du quiz de culture. « Au moins, tu as pu parfaire tes connaissances pour le prochain quiz de culture générale que tu croiseras, » railla Ariadne en lui tapotant l'épaule d'un air faussement compatissant. Elle se fichait d'avoir passé du temps à la bibliothèque - ça avait occupé sa semaine alors qu'ils commençaient tous à tourner en rond, et c'était intéressant - mais certains semblaient se sentir tout particulièrement trahis par ce retournement de situation, et c'était d'un comique délicieux. Elliot poursuivit en soulevant les discussions sensées être croustillantes de la semaine. @Chaim et Alvaro un peu pompette à parler de choses intimes, et puis évidemment, la récompense réclamée par @Silvan avec ce baiser sur la joue particulièrement ridicule. Alvaro ne manqua pas de soulever, ce qui la fit sourire d'un air amusé. « Je l'ai obligé à nettoyer la salle de bains avec moi pour ça. Toujours envieux ? » lui glissa-t-elle avec un petit rire. Peut-être qu'il laisserait finalement ça à Silvan s'il savait que c'était synonyme de nettoyage de vitres de salle de bains. Quant à leur relation à eux, Elliot semblait prendre le même chemin que Georgie, à réclamer qu'il se passe quelque chose. Probablement pour leur audimat plus que pour un objectif personnel. « Je l'avais dit, que la production était de mèche, » souffla Ariadne à Alvaro avec un nouveau rire, en référence à leurs nombreuses plaisanteries à ce sujet. Après la remarque sur Silvan, elle se demandait quand même si parler d'Elliot était réel ou simplement une excuse. Ariadne saisit donc le visage d'Alvaro des deux mains, et, de la même manière que plus tôt avec Silvan, plaqua sur sa joue un baiser bruyant bien ridicule dont elle avait le secret. « Là, voilà, un partout, la balle au centre, » railla-t-elle avec un rire. Pour venir essuyer la trace que son maquillage avait laissé sur la joue de son camarade avec un petit rire gêné. « À défaut de chocolat, ce sera du rouge à lèvres, » plaisanta-t-elle alors. Celui-là, c'était aussi un peu pour Georgie, dans toute l'innocence du geste.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 11:19

Bryce était consciente de la chance qu’elle a eut. Faut pas croire, elle n’est pas toujours cette grosse bourrins qui ouvre trop grand sa gueule. Parfois elle peut être reconnaissante de ce qu’elle a, bien qu’elle ait du mal à l’exprimer. Elle sait pertinemment que l’aventure va s’arrêter ce soir pour elle. Que c’est déjà un miracle qu’elle soit allée aussi loin, elle entend déjà ce genre de commentaire. Direct elle sent dans son tiéquar les teubés lui sortir ce genre de chose. Elle le sait et le sent aussi avec le départ d’Eben la semaine passée et son propre score plutôt faible. Elle avait vu tout ça comme une évidente alerte : les bonnes grosses gueules font bien rire. Elles font kiffer pour l’ambiance. Mais pas pour la gagne. Malheureusement elle avait vraiment besoin de tout le fric qu’elle a réussi à engendrer : histoire de se sortir de son quartier de merde, dans lequel elle va rentrer aussi vite qu’elle en est partie. Et si elle est peu encline à se mettre à chialer si elle venait à partir ce soir, une certaine appréhension se lit tout de même sur son visage fermé. Ca la fait chier d’ailleurs parce qu’elle n’est pas comme ça en temps normal. Elle cache toute trace de « dégoût » en passant sa main sur son visage. Et elle débarque dans le salon, uniquement vêtue d’une robe noire simple et de ses cheveux rasés et teint en violet flashy made by @Chaim. Elle balaye la pièce de son regard, histoire de choisir sa place. Elle pourrait se caler contre quelqu’un, mais finalement elle préfère s’installer sur un canapé pas encore squatté. Au passage elle s’était prise un verre de jus qu’elle avale d’une traite. Prête à s’étouffer comme une conne.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1901
AVATAR : blaaker (@n-dia)
ÂGE : 25
LOCALISATION : bursa (tr)
MÉTIER : acrobate


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24.549 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 15:52

Un nouveau prime. Le jeune homme s’apprête dans sa cabine, silencieusement, entendant l’affolement dans la cabine de son pont. Il ne s’occupe des autres occupants dudit pont. Il troque son short et son débardeur pour un costume et une cravate. Il passe rapidement à la salle de bain pour s’inspecter avant de rejoindre le salon. Quelques secondes après, il prend la direction de l’escalier et descend les marches, une à une. Il entre dans la pièce où quelques camarades sont déjà présents. Il les salue d’un geste de la main avant de s’asseoir sur le canapé. Son attention se porte rapide sur sa camarade qui ne se tient non loin de lui : @Bryce. Il cligne des yeux, quelques instants. « Dis-moi, t’as couché avec un Teletubbies pendant la semaine ? », qu’il réplique, avant de pouffer. Il la taquine, par rapport à sa coupe de cheveux et surtout par rapport à la couleur qu’elle a choisi. « Ca va, Bryce, je déconne », qu’il réplique, en se confrontant au regard de sa coéquipière. Le regard du turc se pose finalement sur l’écran. Il suit, de manière plus ou moins attentive, les chroniques qui s’enchainent, les unes après les autres. Un sourire se dessine sur ses lèvres en écoutant Poppy le citer à la question du candidat à qui elle fait entièrement confiance. Il la cherche du regard, quelques instants puis la voix d’Estelle Leriche le rappelle à la réalité. Il se souvient à avoir passé la semaine à étudier, élaborant des fiches. « QUOI ? », s’offusque-t-il, en se levant de son siège. Il se rassoit aussitôt sur son siège. Il s’était préparé à l’épreuve, pendant toute la semaine, prenant peut-être un peu trop à coeur l’exercice. Il était prêt à se donner et à donner le meilleur de lui-même. Il avait révisé, répété, encore et encore, comme il sait si bien le faire. Il soupire, croisant les bras. La chronique d’Elliot Ripley apparaît à l’écran. Cela ne manque pas de faire réagir quelques uns. Le baiser offert par Ariadne au métis a semblerait-il retenu l’attention de la chroniqueuse. Il capte quelques commentaires à son égard, prononcé par @Alvaro. « T’es pas jaloux, quand même ? », qu’il réplique, dans un ton amusé. Ca le fait marrer. Il s’esclaffe, avant de reposer son regard sur le visage de la chronique qui est affiché à l’écran. Apparemment certains font déjà leur petit pronostic par rapport à la finale. Silvan lève les pouces en l’air, en écoutant le carré final du cubain. Les quatre membres de son équipe en finale. Ce serait beau, non ? Puis une réplique de Poppy retient son attention. Il tourne la tête en direction de la jolie blonde, lui adressant un sourire. « @Poppy, il l’interpelle, tu n’as même pas à en douter ». Elle n’a même pas à douter de cela et elle doit même faire abstraction du commentaire d’Elliot.

[TENUE]

_________________
THAT LONELINESS IS MY DISEASE
i didn't know that i was broken
until i found my missing piece
it seemed like every door was closing on me
and you were so far out of reach
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 17:57

Livia, elle se situe dans un mood un peu particulier. La semaine a été difficile, elle n’a pas autant pris de plaisir à glandouiller sur le bateau que les fois précédentes. Elle a cette impression que son aventure touche à sa fin et qu’elle a déjà fait à peu près tout ce qu’elle avait à faire au sein de l’émission. Livia, elle s’est créé un titre d’enquêtrice hors pair, elle a abreuvé les téléspectateurs d’une romance foireuse qui est devenue obsolète depuis qu’elle y a mis fin et elle a perdu son secret, ce qui ne la rend pas indispensable pour les demi-finales. Elle ne pige plus trop ce qu’elle fait encore dans le jeu, même si pour sa satisfaction personnelle, elle aimerait se hisser le plus loin possible dans la saison. Elle a pas mal de choses à prouver. Ce n’est pas qu’un caprice, c’est un putain de besoin qui la prend aux tripes. Elle aimerait que les téléspectateurs la sauvent, parce qu’elle ressent la nécessité d’être appréciée, d’autant plus par rapport à son arrivage tardif vis-à-vis des autres candidats. Pourtant, c’est un peu la merde dans sa tête depuis le dernier prime et on aura beau lui dire le contraire comme l’ont fait Poppy et Llewyn, elle est convaincue d’être détestée. C’est son anxiété qui lui procure ce sentiment tenace. Elle n’arrive pas à s’en débarrasser, alors c’est difficile de rester sur le bateau. Ça ne lui fait pas beaucoup de bien et elle a très envie de retrouver son mari. Elle ne sait pas pourquoi elle survie à chaque nomination. Si c’est un effet du "hate watching" qui lui vaut d’être encore là, au mépris du bon sens et des côtes de popularité. Plus tu poses un problème, plus les gens ont envie de savoir à quel point tu es nulle, superficielle et vulgaire, jusqu’à se mettre à te suivre pour participer à la moquerie générale sur les réseaux sociaux. Elle a peur, Livia. Elle ne dit rien, mais elle ne se sent pas très bien. Elle a l’impression qu’on la hait, mais de l’autre côté, son penchant dépressif lui assure également que dans le fond personne n’en a rien à foutre d’elle, un peu à l’image d’une bonne partie de ses colocataires restants. Elle aimerait bien qu’on s’intéresse à elle, mais ce n’est pas le cas. Ou du moins, elle n’attire pas autant l’attention qu’elle le souhaiterait. Elle suit distraitement ce qui se passe au cours des chroniques du prime, un peu ailleurs. Livia, elle grince juste un peu des dents quand elle voit Alvaro et Chaim se pointer avec les t-shirt d’Eben sur le prime, ce qui apparemment était convenu depuis la nuit de l’élimination de celui-ci. Elle ne voit pas trop ce que ces deux glands ont fait pour aider leur frère à part le considérer comme un faire-valoir amusant. Elle, elle tenait vraiment à lui, comme personne ne peut réellement le saisir. Le gars, il était quand même perçu comme un type superficiel par les autres candidats, mais il la touchait. Elle est un peu vexée que les garçons n’aient pas jugés bon de la convier au pot de départ d’Eben, alors qu’elle est allée noyer sa peine à l’autre bout du bateau. Il y a même moyen qu’elle ait versé une larme pour ce connard, mais c’est difficile à dire tant elle se laisse bousculer par une multitude de choses différentes en ce moment. A en croire Eliott, Bryce craquerait sur Llewyn. Elle ne sait pas quoi en penser, ni ce que ça lui fait intérieurement. Livia, elle aimerait bien que micio se trouve quelqu’un, une personne qui lui donnerait l’impression d’être complet comme c’est le cas pour elle avec son mari. C’est difficile de débusquer le partenaire idéal, mais elle se rend compte en écoutant son interview à quel point c’est important pour lui. Elle comprend pas mal de choses en l’écoutant parler. Elle saisit peut-être un peu mieux ses récentes réactions vis-à-vis d’elle. Livia, elle voudrait vraiment qu’il se sente un peu moins vide, mais elle sait qu’elle ne pourra jamais lui offrir autant d’affection qu’il en a besoin. Ca la rend un peu triste. Peinée et pensive, le regard un peu troublé quand @Llewyn s’approche. « Assis-toi. » elle confirme doucement lorsqu’il lui demande s’il peut s’installer à ses côtés. Même s’ils ont cohabité assez pacifiquement dans la même cabine cette semaine, ils ne savent pas encore tout à fait comment ils doivent se comporter l’un avec l’autre. Ils réapprennent à s’apprivoiser. Elle glisse une mèche de ses cheveux attachés derrière son oreille, avant d’instinctivement remettre en place le col de la veste de Llewyn en place, après l’avoir zieuté en biais. « C’est mieux comme ça. » elle souffle, un peu hésitante, retirant sa main pour la poser sur sa propre cuisse. « Tu n’es pas trop embêté de ne pas passer d’examen ce soir ? » Autour d’eux, les exclamations continuent de fuser, alors que la plupart de leurs camarades semblent contrariés d’avoir passé autant de temps à la bibliothèque pour ne pas pouvoir étaler leur culture santé et bien-être à la fin. A moins que ce soit juste parce qu’ils ont l’impression de s’être fait entuber par la toubib.

(+ TENUE)

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 12665

MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 18:11

Après deux mois de cohabitation durant lesquels vous avez pu vous forger une opinion sur les uns et les autres, le Maître a décidé de vous confronter ce soir à ce que vos camarades pensent de vous. Au cours de la semaine il vous a demandé de lui faire parvenir un adjectif sur chaque candidat vivant dans sur ce bateau à vos côtés, et vous vous en doutiez certainement, ces adjectifs vont être dévoilés durant ce prime. L'objectif de ce prime étant de découvrir ce que les uns pensent des autres, et parfois un mot suffit à clarifier des pensées. Un mot, un seul peut véritablement avoir beaucoup de sens dans une aventure comme celle-ci, où la cohabitation permet de se faire une opinion sur chacun, que l'on soit de proches alliés ou non. Il est donc temps de faire la lumière sur tout ce que vous avez fait parvenir à votre Maître ces derniers jours. Il y aura certainement des évidences, comme des surprises. Reste à voir si vous assumerez tous vos adjectifs, et si ce que vous découvrirez vous concernant vous plaira ou non.

La révélation de ces adjectifs va s'effectuer en plusieurs temps. Tout d'abord, le Maître mettra à l'épreuve votre esprit de déduction. En effet, il vous faudra deviner quel adjectif un candidat aura attribué à un autre, parmi trois propositions. De l'argent est à gagner, comme à perdre, c'est là que nous allons voir si vous êtes assez observateur et logique. Ensuite, vous aurez la possibilité de découvrir personnellement ce qu'un candidat pense de vous, mais le Maître vous soumettra au dilemme suivant : accepter de dévoiler l'un de vos adjectifs, pour obtenir celui d'un candidat dont il vous importe de connaitre l'opinion vous concernant.

Parallèlement aux adjectifs, le Maître vous permettra de remporter de l'argent facilement tout en montrant de quoi vous êtes faits grâce à un jeu désormais culte auquel vous avez déjà sûrement tous joué : action ou vérité. Le principe vous le connaissez, le Maître vous demandera de choisir entre réaliser une action et dire une vérité. Il n'y a pas de bon et de mauvais choix, libre à vous de décider ce qui sera le moins contraignant pour vous. Une fois votre choix fait, vous serez confrontés à une action précise à réaliser si vous avez choisi action, ou une vérité à dévoiler si vous avez choisi vérité. Les actions devront être réalisées directement sur le prime, tout comme la réponse à la vérité qui vous sera demandée, elle se devra d'être donnée rapidement. Sachez par ailleurs qu'honorer une action ou une vérité est obligatoire, vous remporterez d'ailleurs 2000£ si vous faites ce qu'on attend de vous. Vous perdrez par contre 5000£ si vous refusez de réaliser une action ou de répondre à une vérité. Enfin, le Maître se réserve le droit de vous retirer une somme d'argent personnalisée s'il estime qu'une action n'a été que partiellement réalisée ou qu'une réponse à une vérité n'est pas complète. Veillez donc à ne pas perdre de l'argent bêtement en plus de passer pour un candidat incapable de se mouiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t10456-hunter 

MESSAGES : 603
AVATAR : brandon flynn.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]   Sam 15 Sep - 18:18

Tout ça pour ça. J'étais plutôt en retard pour le prime, parce que j'avais passé ma fin d'après-midi à réviser pour impressionner Estelle et ne pas finir mon aventure sur une note négative, et voilà que l'on m'annonçait au final qu'il n'y avait tout bonnement pas d'interro ? J'aurais pu être soulagé en vérité, mais non, j'étais plus déçu qu'autre chose parce que maintenant, j'avais l'impression de n'avoir aucun autre moyen de prouver ma valeur au sein de ce jeu. Bon, certes, c'était stupide de se dire qu'il fallait réussir à une interro de ce genre pour se dire qu'après sept ou huit semaines de jeu, nous méritions notre place ou non, mais c'était ainsi que je voyais les choses. Je m'étais même mis en retard tellement je n'avais pas envie de mal faire, et @Ariadne m'avait d'ailleurs rappelé à l'ordre et quasi obligé à aller me préparer. J'avais donc quitté la bibliothèque pour enfiler des vêtements en vitesse, optant pour une tenue entièrement en jean bleu avec un long manteau que je trouvais stylé, et qui changeait des costards classiques. Je sais, drôle d'accoutrement pour un probable dernier prime, mais j'arrivais à court de vêtements à porter, donc bon. Je rejoignais rapidement le salon, écoutant les premières rubriques avant que William annonce l'activité de la soirée. La soirée allait donc être basée sur les adjectifs que nous avions donné, ainsi que sur un action vérité qui s'annonçait tendu. De toute évidence, c'était le moment ou jamais de renflouer ma cagnotte après que j'en ai perdu la moitié la semaine passée. J'avais conscience que mes efforts allaient probablement être vains puisqu'il y avait de grandes chances pour que je sois éliminé, ou bien que l'on trouve mon secret en suivant, mais je me disais que c'était tout de même plutôt bien pour moi de tenter de gagner des sous. C'était quand même la raison pour laquelle j'étais ici. C'était également le premier prime sans @Jun et quelque part, ça faisait bizarre parce que j'avais pour habitude de m'asseoir à côté d'elle. J'avais l'impression d'être un peu tout seul sans ma partenaire de crime. Je prenais donc place à côté de @Bryce, également nominée, que j'avais appris à connaitre un peu plus cette semaine. « J-Je suis sûr que t'es prête à relever n'importe quelle action qu'il posera William. » lui dis-je quand même avec assurance, parce que la jeune femme n'était pas connue pour avoir froid aux yeux. « Si il te demande d'embrasser le garçon qui t'attire le plus... tu vas embrasser lequel ? » soufflais-je alors en un sourire, plus discret histoire que personne d'autre n'entendre la question.

+ tenue

_________________

Hold on, I thought that I was doing so well, Oh, like everything was under a spell. Now it's getting harder
Revenir en haut Aller en bas
 

HUITIÈME PRIME, S.11 - [14-16/09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Petit coup de déprime [Jeremy]
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALON PRINCIPAL :: PRIMES-
Sauter vers: