feel the fear and do it anyway (lundi - 16h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 555
AVATAR : Chloe Moretz
ÂGE : 20
LOCALISATION : manchester
MÉTIER : future étudiante en sociologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20353£
AFFINITÉS:
MessageSujet: feel the fear and do it anyway (lundi - 16h30)   Lun 17 Sep - 21:53

Aujourd'hui j'ai décidé de faire une folie. Je viens d'enfiler un maillot de bain, tenez vous bien...deux pièces ! Moi qui depuis le début de l'aventure ne vais à la piscine qu'avec le maillot intégral, et bien là j'ai décidé qu'il était temps de me faire violence. Assez de me cacher constamment. Cela a assez duré. Je dois assumer mon corps, et ses imperfections. Je ne dois pas avoir honte de ma cicatrice aussi imposante soit elle. Elle fait partie intégrante de moi, de mon histoire. Sois en fier ! J'ai beau me dire ça dans ma petite tête ça reste quand même plus facile à dire qu'à faire. En tout cas pour l'heure, j'ai fais le premier pas d'enfiler le bikini. Maintenant est ce que je vais réussir à me baigner ainsi, c'est pas encore garanti. Pour l'heure, c'est encore caché puisque je me suis enroulée dans un paréo. Lunettes de soleil sur le nez, je me rends à la piscine, où je trouve une @livia confortablement installée sur l'un des transats. Je la gratifie d'un sourire. " Coucou. Tu vas bien ? " Je m'assoie sur le relax à ses côtés. Je retire mes lunettes pour les mettre sur ma tête. Je suis à l'abris du soleil puisque protégée par l'un des parasols. " Au fait, J'ai pas pu te le dire lors du prime, ça a été un peu la folie mais j'ai beaucoup aimé ton poème. “ Entre les divers défis qui s'enchainaient, la révélation sur mes liens familiaux avec Sil' et l'élimination de Hunt et bien je n'ai clairement pas pu lui en parler. ” Je suis honorée que tu m'aies choisie. “ Peut être que les autres ont été jaloux, mais le poème était rien que pour moi et ouais ! " Mais euh...tu pensais tout ce que t'as dis dedans ? “ Je fais surtout référence aux derniers strophes ou elle parle de baiser. Je dois avouer que ça m'a un peu perturbé. ” D'ailleurs, c'est toi qui m'a qualifié d'attirante ? “ Je fais partie des chanceuses qui ont vu tous leurs adjectifs révélés lors du prime, et clairement on peut dire qu'ils ont tous été adorables avec moi. Que des choses gentilles pour me désigner. Charmante, attachante, touchante, trop mignonne, altruiste... Chanceuse même, bien que ça ne serait pas le premier mot pour me qualifier au vu de mon passif. Mais après d'un point de vue strictement du jeu c'est clair que je le suis. Et puis il y'a eu aussi attirante. Je ne vois pas qui d'autre que Livia en fait pour m'attribuer celui là. En tout cas évidemment que tous ces adjectifs m'ont fait plaisir à entendre. De son côté Liv a pas forcément été gatée mais bon forcément ils ont révélé celui de Bryce, surement l'un des seuls aussi méchant. Je suis persuadée que plein de monde avaient de gentilles choses à dire sur elle non ? Bon peut être pas Alvaro non plus, mais le reste ?

_________________
your future is as bright as your faith


J'ai enlevé les deux « f »du verbe souffrir, maintenant je vais bien. (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: feel the fear and do it anyway (lundi - 16h30)   Jeu 20 Sep - 20:37

La piscine, c’est un des lieux significatifs de l’aventure de Livia. Elle a passé un nombre incalculable d’heure à traînailler dans l’eau ou sur les chaises longues, entre soleil, moiteur, et odeur de chlore. L’endroit est idéal pour faire passer la langueur de ses journées passées sur le bateau, dans un délicieux ennui estival. Plus de travail, plus d’obligations à l’exception des primes chaque samedi soir. Livia, elle est alanguie sur un transat lorsque Poppy débarque pour venir s’installer sur celui voisin au sien. Elle fait infiniment glisser ses lunettes de soleil sur son nez pour gratifier la petite blonde d’un regard chaleureux. « Molto bene, gattina. » elle susurre de son accent chantant dans sa langue maternelle quand elle lui demande comment elle va. L’italienne, elle a ses phases. Beaucoup d’instants intenses et tristes, mais aussi, des pauses plus douces et agréables comme ça peut être le cas en cet après-midi. Poppy lui parle du poème qu’elle a dû écrire en guise de défi lors du prime en faisant un acrostiche avec son prénom. Livia, elle s’était un peu emballée et avait pris très au sérieux sa mission, incapable de se contenter d’énumérer une liste d’adjectifs. Sans qu’on ne lui ait rien demandé, elle avait augmenté toute seule le niveau de difficulté de l’exercice en ajoutant des rimes et un message. Elle se doutait qu’elles allaient aborder le sujet à un moment ou à un autre. C’était même certainement fait un petit peu exprès, parce que l’italienne, quand elle lui annonce qu’elle a déjà envisagé de lui donner un baiser, ça ne sort pas de nulle part. Poppy, elle a eu quelques moments difficiles au cours des dernières semaines. Elle se croit incapable de plaire aux autres, de susciter une forme de désir, alors que c’est n’importe quoi. Livia, elle a été très touchée par leurs précédentes conversations et elle aimerait bien l’aider à s’ouvrir un petit peu sur le plan sentimental et à prendre conscience de ses nombreux atouts qui ne s’arrêtent pas à ce que tout le monde lui rabâche. Elle est gentille, elle est mignonne, mais ses qualités vont au-delà de son personnage de meilleure copine ou de petite sœur qui s’est fabriqué au cours de l’émission. L’italienne, elle s’en fout un petit peu de Silvan qui n’avait pas du tout l’air content de son job auto-proclamé d’entremetteuse dans l’émission. Avec Hunter, ça a été un échec, mais il y a de nombreux garçons qui sont certainement prêts à se battre pour lui témoigner à quel point ils la trouvent belle et magnifique. « Je suis contente si ça t’a plu. » elle souffle tranquillement. Elle avait choisi Poppy pour lui faire plaisir et pour la remercier à sa façon d’avoir été présente au cours de la semaine passée, alors que ça n’allait pas très fort de son côté. Un sourire s’esquisse sur ses lèvres quand la jeune femme lui demande si elle pensait tout ce qu’elle avait écrit dans son poème. « Oui. » elle répond d’un air détaché. Elle n’a pas de soucis à l’admettre. « Le soir de mon anniversaire, tu m’avais dit que tu aimerais te sentir au moins une fois désirée. Je l’ai envisagé à ce moment-là. » Livia, elle avait amorcé un geste en glissant une mèche des cheveux de Poppy derrière son oreille. C’était un moment un peu particulier, mais il ne faut pas non plus trop se prendre la tête là-dessus. Un matching amoureux entre les deux candidates ne fonctionnerait certainement pas du tout. La petite blonde est trop jeune, trop inexpérimentée, tandis que Livia est complètement folle et surtout très mariée. « Mon secret n’avait pas encore été révélé à ce moment-là. » Elle était un peu en roue libre et se laissait beaucoup guider par ses échanges avec les autres avant qu’ils ne soient mis au courant de son trouble de la personnalité. Poppy, elle aurait bien aimé l’aider, lui faire plaisir, lui offrir ce qu’elle pouvait attendre sans trop réfléchir aux conséquences. « Et je te trouve très attirante, en effet. » elle confirme dans un hochement de la tête. Elle le lui a déjà dit, ce n’est pas une grosse surprise. « Je ne pense pas être la seule à le penser. » Poppy est une jeune fille très désirable, mais elle est aussi attirante par sa personnalité lumineuse et son authenticité. Il y a beaucoup de gens ici qui doivent être d’accord avec l’italienne. « Qu’est-ce que tu en penses, toi ? » elle finit par l’interroger. Est-ce que ce genre de confessions la gênent ou au contraire, est-ce qu’elle se sent flattée comme c’était l’objectif de Livia ?

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 555
AVATAR : Chloe Moretz
ÂGE : 20
LOCALISATION : manchester
MÉTIER : future étudiante en sociologie


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20353£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: feel the fear and do it anyway (lundi - 16h30)   Sam 22 Sep - 19:22

Livia me répond dans sa langue natale. Molto bene. Elle m'abreuve de mon nouveau surnom trop mignon gattina. En effet, elle a l'air de très bonne humeur aujourd'hui, ma foi c'est tant mieux. Je préfère ça, plutôt qu'elle veuille se saouler pour noyer sa peine. " Sono felice di sentirlo. “ En espérant que ça dure. Je ne suis pas sure d'avoir dit ces quelques mots correctement, je n'ai pas beaucoup l'occasion de pratiquer l'italien. Je m'installe alors sur le transat à ses côtés. Ah regardez là, toujours aussi magnifique. C'est qu'elle aurait de quoi vous donner des complexes. Heureusement que je suis pas du genre envieuse. J'évoque sans plus attendre le petit poème qu'elle m'a écrit lors du prime. C'est qu'elle y a mit du coeur à l'ouvrage, allant même à en faire plus que demandé. Le tout pour me dire des jolies choses. Alors bien sur que ça m'a fait plaisir et je tiens à la remercier de l'attention. ” On m'avait jamais écrit de poème auparavant. “ Elle est la première. Par contre je dois avouer qu'il y'a un petit passage, celui de la fin, qui m'a quelque peu perturbé. Alors je me demande si c'était juste pour la rime, parce que ça sonnait bien, ou alors si c'est véridique ce qu'elle a avancé. Oui apparemment. Elle précise le soir de son anniversaire. Lorsque j'ai avoué vouloir me sentir désirée. Hm c'est que j'en ai dites des choses ce soir la. Ah l'alcool. Du coup je me rappelle de ce moment où elle a jeté le trouble lorsqu'elle a initié un contact physique, en remettant mes cheveux derrière mon oreille, tout en déclarant que j'étais magnifique. ” Et qu'est ce qui t'en a empêché ? “ que je demande alors. Elle précise que c'était avant la révélation de son secret. ” Qu'est ce que ça change ? “ Si elle fait la précision c'est qu'il doit bien y'avoir une raison. Quoi qu'il en soit, je la soupçonne d'être à l'origine du qualificatif ”attirante" que j'ai reçu lors du prime. Ce qu'elle confirme. Et elle ne pense pas être la seule à le penser. J'espère bien, sinon je ne suis pas prête de trouver qui que ce soit dans ce bas monde. Ce que je pense de tout ça ? Voyons voir... " Je suis flattée... “ N'est ce pas là son but recherché d'ailleurs ? ” Presque déçue de cet acte manqué. “ Quoi ? Je ne viens pas de dire ça ? Mais si mais si. ” Mais euh... “ Cette fois la gêne me rattrape quelque peu, par que je m'apprête à faire. Rien de bien extraordinaire, un geste même anodin pour beaucoup, mais qui pour moi est assez compliqué. Je défais lentement le nœud de mon paréo pour ensuite retirer le bout de tissu qui me couvrait. Me retrouvant ainsi en bikini. A la piscine, on a déjà vu plus fou n'est ce pas. Sauf que le port du maillot de bain deux pièces c'est tout nouveau pour moi. Et exposer ainsi ma cicatrice, chose que je ne fais jamais, ça revient un peu à me sentir nue. " Tu me trouves toujours aussi attirante maintenant ? " que je lui demande le plus sérieusement du monde, en posant mes petites prunelles dans les siennes. C'est que j'ai toujours eu cette hantise que cette vilaine cicatrice puisse en rebuter plus d'un. D'un point de vue physique, mais aussi de par sa symbolique. Ce qu'elle représente. Ce petit rappel que la Poppy, elle a quand même été sacrément malade, et que son espérance de vie est très certainement plus courte que la moyenne.

_________________
your future is as bright as your faith


J'ai enlevé les deux « f »du verbe souffrir, maintenant je vais bien. (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: feel the fear and do it anyway (lundi - 16h30)   Mer 26 Sep - 0:23

L’humeur de Livia, elle joue un peu aux montagnes russes depuis plusieurs jours. Avec elle, ça a tendance à être tout l’un, ou tout l’autre. Elle ne sait que faire dans la démesure et dans les extrêmes. Cet après-midi, elle est dans la phase ascendante de son état émotionnel. Elle sourit, elle ronronne. Un infime rire s’échappe de ses lèvres lorsque Poppy lui répond en italien. Non pas que son accent se prête à la plaisanterie, mais elle est juste ce qu’il faut d’euphorique pour s’épancher positivement sur les capacités linguistiques de la petite blonde. C’est peut-être dû au bain de soleil qu’elle se prend depuis plusieurs heures. Il y a moyen pour que son taux de mélatonine soit idéalement régulé, à moins que le diagnostique le plus logique soit une bonne insolation. Poppy lui avoue que personne ne lui avait jamais écrit un poème. Ce n’est pas non plus comme si c’était un cadeau très répandu. La plupart des candidats sur ce bateau doivent se trouver dans la même situation, pourtant, Livia a choisit de venir flatter la jeune femme de ses rimes. Elle est contente de ce choix, d’autant plus quand elle constate à quel point ça semble avoir fait plaisir à Poppy. Elle se pose forcément quelques questions à propos de ce poème, mais sa réaction reste essentiellement positive, même à propos de ce baiser manqué. Elle lui demande ce qui l’a empêché de le faire et Livia mentionne son secret. « Je ne voulais pas non plus te gêner. » Elle est jeune, elle passe à la télévision, ce genre de rapprochement imprévisible aurait pu l’embarrasser. Silvan n’aurait pas forcément apprécié, d’autant plus vu comment ça semblait ne pas lui plaire d’imaginer sa petite sœur avec un garçon au cours de l’aventure. Peut-être qu’il en va de même dans le cadre d’une proximité physique avec une fille. Livia, elle ne voulait pas non plus se faire rembarrer et se sentir plus honteuse de ses actes que ça peut déjà lui arriver dans l’émission. Avant la révélation de son secret, elle ne réfléchissait pas trop en conséquences. Elle se contentait d’avancer les yeux fermés et les paumes devant, refusant de voir, d'entendre et de réfléchir. Livia, elle faisait tout ce qui lui chantait et on voit où elle en est arrivée. « Je fais plus attention, maintenant. » Elle ne peut plus se cacher derrière son secret en espérant que les détails de son trouble de la personnalité remettraient les compteurs à zero, une fois que les autres auront été mis au courant. « Je n’ai envie de blesser personne. » Ni elle, ni Llewyn qui a déjà eu sa dose la concernant. Elle se demande comment il aurait réagi. Il ne lui a jamais rien dit quand elle s’amusait avec Ugo ou Eben. Micio, il ne s’est jamais permis de lui faire la moindre réflexion, mais ça ne signifie pas pour autant que ça ne lui posait pas de problèmes de la voir flirter avec les uns et les autres. Poppy, elle l’aurait bien embrassée cette fois-là, sans vraiment se préoccuper de ce que les autres auraient pu avoir à y redire. Elle en avait ressenti l’envie, non seulement parce qu’elle avait envie de flatter la blonde, que parce qu’elle avait été touchée par sa personnalité ou ses questionnements internes. Livia, elle esquisse un doux sourire lorsqu’elle lui avoue être déçue par cet acte manqué entre les deux candidates. Il n’y a pas eu de baiser à ce moment de l’histoire, mais ça ne signifie pas pour autant que c’est totalement mort. Pourquoi pas ? Voilà. C’est ce qu’elle se dit au fond de sa tête, mais son attention se laisse capturer par le geste que Poppy commence à amorcer. Elle se redresse et défait le nœud de son paréro pour dévoiler son corps vêtu d’un bikini. Elle ne l’avait jamais vu aussi peu habillée, mais Livia, elle ne réagit pas vraiment. Elle ne comprend même pas immédiatement où elle veut en venir quand elle lui demande si elle la trouve toujours attirante. « Pourquoi est-ce que ça changerait ? » elle expire après un court silence. Sa cicatrice ne devrait pas être une source de complexe. « Au contraire, je te trouve même bien plus séduisante. » C’est agréable de la voir sans se cacher son torse. Livia se redresse légèrement pour venir poser une main apaisante sur le bras de sa camarade. « Elle raconte ton histoire et démontre ta résilience. Ce n’est pas une imperfection. Moi je trouve ça beau. » Ca montre qu’elle a vécut des choses, qu’elle est une battante. Le problème, c’est que les femmes sont censées correspondre à un certain idéal de beauté. En dévier peut sérieusement entamer la confiance en soi. Pourtant, un homme possédant une cicatrice est bien souvent perçu comme plus séduisant, mystérieux et excitant de par sa blessure. Il devrait en aller de même pour le sexe opposé. « Tu devrais en être fière. » Elle le serait à sa place. Livia, elle est magnifique, mais d’une manière très superficielle. Elle a une belle poitrine, des courbes envoûtantes, mais ça ne veut pas dire grand-chose dans le fond.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
 

feel the fear and do it anyway (lundi - 16h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Possession du Nogitsune | | « You think you can beat me at my game, but when you shoot me I can feel the fear into your vein... give me your sorrow and scream » || Validée
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Absent jusque lundi
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: Piscine-
Sauter vers: