soul's anthem (dimanche, 00h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: soul's anthem (dimanche, 00h20)   Lun 1 Oct - 2:28

SOUL'S ANTHEM.
W / @Livia

Comme pour n'importe quel autre éliminé sans doute, les quelques minutes qui avaient suivi son élimination avaient été pour Llewyn le début d'un dilemme inévitable, celui de savoir s'il resterait sur le bateau pour la dernière semaine de jeu ou regagnerait l'extérieur. Il avait hésité, dicté d'un coté par sa crainte de retrouver sa vie telle qu'il l'avait laissée et de l'autre par le sentiment de malaise qu'il avait éprouvé tout au long du prime entre ce que cette histoire de baiser avait provoqué autour de lui et certains secrets qui l'avaient particulièrement affecté. Celui de Bryce, mais aussi ceux de Poppy, Silvan et Hunter. Parce qu'ils avaient en commun de toucher à quelque chose qui lui était douloureusement familier, à savoir la perte d'un être cher. C'était déjà très éprouvant pour lui d'entendre Poppy et Silvan évoquer la mort de leur père et la façon dont ils avaient du la cacher pour pouvoir rester ensemble, mais quand il avait été question du secret de Hunter et qu'il avait compris ce qu'ils avaient en commun et à quel point il avait du souffrir à chaque fois que l'écossais avait évoqué son frère aîné, ça l'avait bouleversé. Ça l'avait ramené à sa propre souffrance et tout au fond de lui, alors qu'il prenait conscience que l'aventure approchait réellement de sa fin, il s'était dit que c'était peut être le moment d'affronter l'extérieur et les nombreuses craintes qu'il avait à l'idée de sortir et de se retrouver tout seul, sans repère et avec uniquement le poids invisible de ses tourments. Il avait regardé autour de lui et il s'était dit qu'après les quelques tensions que son geste vis à vis de Poppy avait provoqué, il avait peut être une occasion de soulager tout le monde de sa présence et d'éviter de créer plus de problèmes. C'était un peu comme ça qu'il se percevait depuis quelques temps, parce qu'il avait l'impression de systématiquement compliquer l'existence de ceux qui croisaient sa route. Quand il tombait amoureux de Livia alors qu'elle ne voulait que s'amuser sans qu'il y ait de conséquences. Quand il partageait sa souffrance avec Bryce et lui provoquait malgré lui une peine immense. Quand il embrassait Poppy et déclenchait la colère de son frère. Il avait le sentiment d'être une plaie pour les autres et il était persuadé que s'il n'avait pas embarqué sur ce bateau, beaucoup de personnes se porteraient mieux et envisageraient la fin de leur aventure plus sereinement. Mais c'était un sentiment qu'il éprouvait aussi vis à vis des personnes qu'il avait laissé derrière lui, et il appréhendait énormément de reprendre le cours de sa vie pour probablement constater que presque personne dans son entourage n'avait du regretter son absence. Il angoissait à l'idée que tout ça n'ait servi à rien, et qu'il ait juste offert deux mois de drames sentimentaux aux téléspectateurs pour ne jamais regagner ni l'estime ni la confiance de sa famille. Alors, lorsque Poppy lui avait demandé de rester, une partie de lui avait été soulagée qu'on veuille le retenir. Il n'aurait peut être pas pris la décision de rester de lui-même, parce qu'il avait le besoin de sentir que ça pourrait au moins faire plaisir à quelqu'un. Poppy, il s'était persuadé qu'elle avait surtout besoin de Silvan en cette semaine de finale, alors ça l'avait profondément touché qu'elle veuille le garder près d'elle. Il en avait envie aussi mais il n'aurait peut être pas osé le lui proposer pour ne pas créer encore plus d'histoires. Et puis, son regard s'était tourné vers Livia et il s'était dit qu'elle aussi, peut être, aurait besoin qu'il soit là. Ils n'avaient pas eu l'occasion de se parler au cours du prime, mais il avait croisé son regard après que les images du baiser aient été diffusées, et ça lui avait serré le cœur qu'elle ait pu mal le vivre. Il ne savait pas si elle lui en voulait de ne pas lui avoir dit, ou si ça la rendait triste, mais ça lui avait brusquement paru impensable de la laisser alors qu'elle n'avait pas le choix de son coté et passerait forcément les prochains jours sur ce bateau. Livia et lui, ils avaient toujours tout partagé dans cette aventure, c'était même une chose qui les avait amusés au départ. Quand ils étaient arrivés ensemble, qu'ils s'étaient retrouvés dans la même équipe puis dans la même cabine. Ça les avait beaucoup rapprochés et ça avait surtout été le début de beaucoup de choses pour lui. Il ne savait pas vraiment comment il se sentait vis à vis de tout ça, parce qu'il savait quelle souffrance lui aurait été évitée si ne serait-ce qu'un seul de ces détails avait été différent, mais qu'il était incapable d'éprouver des regrets. S'il en avait, ce n'était pas vis à vis des moments qu'ils avaient partagé, et il avait le sentiment qu'après toutes ses semaines il gâcherait quelque chose s'il ne restait pas à ses cotés jusqu'au bout et alors que c'était ce qu'il voulait. Alors il avait félicité tout le monde, avait promis à Poppy qu'il n'irait nulle part puis avait laissé la jeune femme profiter de la compagnie de son frère après l'épreuve qu'avait du être leur révélation. Là, il avait suivi Livia lorsque l'italienne avait quitté le salon sans avoir la moindre idée de l'endroit où elle aurait envie de terminer cette soirée. Peut être sa cabine, et dans ces cas-là il prendrait quelques précautions avant de s'y aventurer. En son for intérieur, il avait le sentiment qu'elle aurait besoin de s'échouer quelque part, de souffler dans un endroit qui pourrait représenter quelque chose pour elle. Et lorsque ses pas le conduisirent jusqu'au bar d'extérieur, il comprit qu'elle avait peut être aussi besoin de quelque chose pour faire glisser cette soirée. Alors il attendit qu'elle s'installe pour approcher, doucement, jusqu'à arriver à sa hauteur. « J'ai le droit de boire un verre si c'est pour trinquer avec toi ? » Il demanda au moment de croiser son regard, alors que ses lèvres s'étiraient en un léger sourire. Son rapport à l'alcool était un peu particulier depuis plusieurs jours, et Livia savait mieux que personne que ça pourrait devenir un problème, mais ce soir il n'était pas aussi vulnérable et bouleversé que le soir de son anniversaire. Il aimerait juste boire pour fêter une bonne nouvelle, mais il ne savait pas ce qu'elle en penserait après l'avoir entendu la supplier de lui laisser boire de la vodka l'autre soir. « Félicitations pour ta place en finale, tu la mérites. » C'était à ça qu'il voulait trinquer, et il le pensait vraiment quand il lui disait qu'elle méritait de faire partie des finalistes. Il était content pour elle, comme il était content pour Poppy, Ariadne et même Chaim, et beaucoup plus qu'il ne l'aurait été pour lui-même à leur place. Mais Livia, c'était encore un peu plus particulier parce qu'il savait ce que ça pouvait représenter pour elle d'aller jusqu'au bout. Pas seulement parce qu'elle était joueuse, mais parce qu'il savait ce que sa venue dans ce jeu signifiait pour elle et que le regard des autres n'avait pas toujours été bienveillant. « Je suis désolé de ne rien t'avoir dit... » Il reprit tout bas, songeant qu'elle comprendrait à quoi il faisait allusion. Il aurait du lui parler de ce baiser avec Poppy mais il lui aurait fallu trouver le meilleur moment et la semaine passée il n'y en avait pas vraiment eu, pas alors qu'il avait traversé des moments assez compliqués. Il se sentait mal et il aimerait prendre la température après ce qui avait été montré, parce qu'Elliot n'y avait pas vraiment mis les formes comme lui l'aurait fait.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: soul's anthem (dimanche, 00h20)   Mar 2 Oct - 16:03

Livia est en finale. Elle fait partie des quatre derniers candidats. Les survivants après une nouvelle hécatombe qui la laisse aussi trouvée que lorsqu’Eben s’était fait jeter du bateau sans qu’elle ne l’ait vu venir. Elle est étonnée, Livia. Ce n’est pas forcément le résultat qu’elle attendait, même si elle avait quasiment correctement pronostiqué ces dernières qualifications il y a plusieurs semaines. Il y a un moment un petit peu confus où les félicitations fusent de toute part, mais elle ne sait pas trop ce qu’elle glande encore dans le salon. Tout au long du prime, elle est légèrement resté en retrait alors qu’elle n’avait plus aucun secret à révéler. Poppy va certainement célébrer sa place de finaliste avec son frère, tandis que Chaim et Ariadne se trouvent près d’Alvaro. Llewyn, lui, il parle avec Bryce. Livia, elle a besoin de souffler et de festoyer à sa façon. Elle s’échappe l’air de rien du salon pour se diriger assez naturellement vers le bar extérieur tant qu’il est encore disponible. Elle n’a pas forcément envie de parler à quique ce soit, pourtant, lorsqu’elle constate que l’écossais est venu la rejoindre, ça lui fait plaisir. Elle lui adresse un petit sourire, avant de se figer légèrement lorsqu’il lui parle de trinquer à sa victoire. Elle ne sait pas si c’est une bonne idée après l’autre nuit. Il a l’air stable, mais le prime a pu être éprouvant entre les révélations des uns et des autres. Elle se doute que ça lui a fait quelque chose d’apprendre la maladie de Bryce. Et puis, il y a le secret d’Hunter. Lorsqu’elle l’écoutait parler, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à Llewyn, de se demander ce que ça lui faisait. « D’accord. » elle expulse finalement, parce qu’elle ne se sent pas la force de l’envoyer balader alors qu’il lui sourit et qu’il a vraiment l’air de vouloir partager ce moment avec elle. C’est leur truc de trinquer. Depuis le tout début. « Mais c’est moi qui choisit. » Llewyn, il peut dire aurevoir à sa copine la vodka, parce que ce n’est clairement pas ce qu’elle va lui donner à boire ce soir. Elle passe de l’autre côté du bar, avant de se décider pour une bouteille de vin rouge qui lui semble appropriée pour fêter cette place en finale. Elle leur sert un verre chacun. « Merci. » elle répond lorsqu’il la félicite et qu’il lui dit qu’elle mérite sa place en finale. Livia, elle est contente d’avoir réussi ça toute seule, sans l’aide de son mari ou de son père. Elle se sent indépendante, ça lui fait du bien, et un peu aimée par le public, c’est encore mieux. « Est-ce que tu crois que c’est parce que j’ai promis d’enlever un vêtement par semaine supplémentaire passée dans le jeu ? » elle interroge Llewyn, pensive. Elle mérite certainement sa place, Livia, autant que les autres finalistes ou que les candidats qui viennent juste d’être éliminés au bout de huit semaines, mais elle ne se voyait pas aller aussi loin. Elle ne pige pas ce qu’elle fout au milieu de ce quator, alors que par exemple elle était persuadée que cet abrutit d’Alvaro ferait un gagnant convaincant. Avoir réussi là où lui a échoué, c’est une petite victoire personnelle. Il n’en a certainement rien à foutre, il ne doit même pas y penser, mais Livia elle est contente d’être allé aussi loin malgré tout ce qu’elle s’est prise dans la tronche au cours de l’émission. C’est pour ça qu’elle commence à se poser des questions sur les raisons qui ont pu pousser les téléspectateurs à voter une nouvelle fois en masse pour la sauver. Il y a une couille quelque part. Peut-être une promesse qu’elle a faite et qu’elle se doit à présent d’honorer. Livia, elle est très réceptive au jugement de son environnement. Elle a pleinement pris conscience de son sentiment d’exclusion et elle ne sait pas comment régler ce problème autrement qu’en se foutant à poil sur les réseaux-sociaux pour jouer à celle qui se moque pas mal de ce que peuvent penser les autres. Ce n’est pas un problème en soit. Elle n’est pas pudique comme gonzesse quand ça ne compte pas. Et puis elle s’est déjà tellement exposée dans l’émission, qu’elle n’est plus à ça près. Livia, elle compte bien poster une photo d’elle dans le plus simple appareil, même si ça parait complètement con comme campagne pour grapiller des dernières voix en sa faveur. Ce n’est pas politique. Ce n’est pas pour ça qu’elle le fera, parce que dans le fond elle ne tient pas coûte que coûte à gagner. « Je suis contente de vous représenter, toi et Bryce. » elle souffle dans un petit sourire gêné parce qu’elle se dit que ça lui aurait fait du bien à Llewyn de se qualifier pour la finale. Pareil pour l’américaine, qui doit en avoir rien à branler que Livia ait la sensation de symboliser la réussite de leur petit trio de derniers arrivés sur le bateau. Ce n’était pas très bien parti au départ pour eux. Pendant longtemps, on les a considérés comme des nouveaux, des sous-candidats qui ne faisaient office que de remplaçants pour des concurrents bien plus légitimes. Tout au long de l’aventure, Livia, elle a essayé de démontrer sa valeur en se faisant une place de choix dans le programme et en accumulant les succès dans la chasse aux secrets. C’est bien qu’au moins l’un d’eux trois ait réussi à se hisser en finale, même s’ils ont au final tous eu un parcours plus qu’honorable par rapport à d’autres candidats qui étaient présents depuis le tout début. Livia, elle se pose sur un tabouret, restant silencieuse quelques secondes alors qu’il lui dit qu’il est désolé. Elle sait où il veut en venir, mais elle n’arrive pas encore à démêler correctement les émotions contraditoirs qui l’assaillent à l’idée que Llewyn ait embrassé Poppy. Le problème, c’est surtout qu’elle ne comprend pas d’où est-ce qu’il sort ce rapprochement. Est-ce que ça fait longtemps qu’ils se tournent autour ? Qu’ils se plaisent même sans en avoir conscience ? Livia, elle se sent surtout trahie et très conne de ne rien avoir vu venir. « Tu n’as pas à t’excuser. » elle souffle un peu froidement, même si elle aurait bien aimé être mise au courant avant de se voir infligée les images en plein prime, les chroniqueurs et téléspectateurs se délectant de ses réactions. C’est comme le coup du lap-dance de Bryce. Elle subit, Livia, mais elle ne peut rien faire sans qu’on l’accuse d’essayer de faire un scandale et d’attirer l’attention à cause de sa pathologie. De toute façon, elle n’a pas le droit. « Tu fais et parles à qui tu veux. » Et même si Livia est vexée, ça ne change rien. Llewyn, ce n’est pas son copain, il lui doit que dalle, même si elle lui en a donné l’impression d’une manière ou d’une autre. « Je ne t’en veux pas. » Ou pas totalement. Ca devrait finir par lui passer. « Mais ce que j’aimerais juste savoir, c’est si elle te plait Poppy ? » elle l’interroge doucement, d’une voix neutre. Sans doute, sinon il ne lui aurait jamais donné un baiser. Ce n’est pas ça la vrai question qui lui tourne dans la tête. « Je veux dire, est-ce que ça fait longtemps ? »

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: soul's anthem (dimanche, 00h20)   Mer 3 Oct - 3:44

Si Llewyn avait suivi Livia sans trop savoir où celle-ci déciderait de s'arrêter, il n'était pas mécontent qu'elle ait décidé de se poser au bar, parce que c'était un endroit plutôt approprié pour terminer une soirée comme celle-ci, mais aussi un lieu qui avait une certaine importance à l'échelle de leur relation. Ils y avaient trinqué lors de leur deuxième semaine sur ce bateau, à l'époque où ils n'étaient encore que des petits nouveaux qui ne s'attendaient probablement pas à terminer parmi les huit derniers candidats en jeu, et parmi les quatre finalistes pour Livia. Llewyn s'était beaucoup confié à elle à l'époque, et il lui avait aussi fait découvrir un Gin bien de chez lui, ce qui avait sans doute indirectement provoqué la suite. Aujourd'hui pas mal de choses avaient changé, leur relation était devenue plus compliquée et Livia avait cerné beaucoup plus de choses sur sa vie sentimentale et sa façon de s'attacher aux autres qu'elle n'en avait eu l'occasion le soir où il s'était confié sur ses anciennes relations amoureuses. Et surtout, son rapport à l'alcool était devenu plus complexe. Il y a quelques semaines, ils auraient sans doute plaisanté sur le fait que leur aventure ne terminerait pas comme elle avait commencé puisqu'il leur était possible de trinquer à sa fin, mais c'était avant l'incident de l'autre soir avec la bouteille de vodka. Ça l'inquiétait un peu d'être devenu aussi dépendant aux effets que pouvait avoir l'alcool sur sa souffrance, et c'est pour ça qu'il n'avait encore rien bu de la soirée et qu'il se montrait prudent en demandant à Livia l'autorisation de trinquer avec elle. Parce que ça le rassurait d'avoir quelqu'un pour s'assurer qu'il ne finirait pas dans le même état que l'autre soir. Il aimerait vraiment boire un verre avec elle pour fêter sa place en finale et sans doute aussi parce qu'il y avait certains détails de cette soirée qui lui paraîtraient un peu moins éprouvants, mais il ne lui en voudrait pas de penser que ça pouvait être une mauvaise idée. Livia accepta finalement et ses lèvres étirèrent un sourire, tandis qu'elle déclara vouloir choisir ce qu'ils boiraient. Il acquiesça pendant qu'elle sortit une bouteille de vin rouge et leur servit deux verres. « C'est parfait, merci. » C'était un choix qui lui plaisait parce qu'il était assez différent de ce qu'ils avaient bu jusqu'ici mais aussi parce que le degré d'alcool n'était pas le même que pour une bouteille de vodka et qu'il devrait ainsi beaucoup mieux vivre cette fin de soirée que celle de mardi dernier. Il la félicita pour sa place en finale parce que ça lui tenait à cœur et qu'il aurait été déçu pour elle si elle ne s'y était pas qualifiée. En comparaison, le fait d'avoir éliminé ne lui provoquait qu'un léger pincement au cœur, parce qu'il n'était pas forcément venu ici pour aller au bout. Livia le remercia avant de lui poser une question qui le laissa interdit l'espace d'une seconde. « Je crois que tu n'as jamais eu besoin de ça pour donner au public envie de te sauver. » Il souffla doucement, parce qu'il le pensait vraiment et parce qu'il n'avait pas envie qu'elle se convainque qu'elle ne devait sa place qu'à sa plastique ou à une quelconque promesse qu'elle aurait pu faire. « Tu es une enquêtrice exceptionnelle, qui a mené beaucoup d'enquêtes et découvert trois secrets. Tu es joueuse, intelligente et investie. Et même quand ça n'allait pas très bien, tu n'as jamais lâché. » Il lui sourit, espérant qu'elle comprendrait que c'était ça, les vraies raisons qui avaient du donner envie au public de la voir aller jusqu'en finale. « Tu te souviens de cette soirée dans la cabine... » Il baissa légèrement les yeux, un peu gêné d'y faire allusion après tout ce qui s'était passé, mais ressentant le besoin de la rassurer. « Tu étais triste, tu te dévalorisais et tu te sentais dépréciée... et pourtant le lendemain tu es allée au confessionnal, tu as buzzé Chaim et signé le deuxième exploit de ton aventure. Je suis sûr que beaucoup de gens t'admirent pour ce que tu as accompli. » En ça elle avait probablement impressionné plus d'un téléspectateur en plus d'avoir gagné le respect de plusieurs candidats, parce qu'elle n'avait jamais perdu son objectif de vue et qu'elle ne s'était jamais laissée abattre. Llewyn n'avait pas été capable de la même force de son coté, et c'est pour ça qu'il tenait autant à lui faire prendre conscience de ses atouts. Elle était magnifique Livia, mais même la plus belle fille qui soit n'arriverait pas à se hisser aussi haut sans s'être attirée l'admiration du public. « Tu vas vraiment poster une photo de toi dénudée... ? » Il reprit tout bas, mal à l'aise parce qu'il ne savait pas comment lui dire qu'il se sentirait gêné qu'elle le fasse. D'abord pour elle, parce qu'il ne voudrait pas qu'elle termine son aventure en pensant qu'elle devait absolument se montrer dans le plus simple appareil pour récolter quelques voix de plus, mais aussi parce qu'il n'avait déjà pas très bien vécu qu'elle poste une photo d'elle en petite tenue et qu'il savait que ce serait plus compliqué encore si elle allait plus loin. Il essayait vraiment d'avancer et de ne plus se sentir aussi troublé en sa présence, il avait constaté l'autre soir qu'il avait encore du chemin à faire et ça ne l'aidait pas vraiment de la voir se dévêtir sur le réseau social. Et puis, il l'avait vue nue et une partie de lui n'avait pas envie qu'il en soit de même pour plusieurs millions de personnes. Il ne pouvait pas l'empêcher de montrer son corps si c'était ce dont elle avait envie, mais il se sentirait mal qu'elle se sente obligée de le faire pour contenter des types derrière leur écran. Livia déclara qu'elle était contente de les représenter Bryce et lui en finale, et il esquissa un doux sourire. « Je suis aussi très fier que tu nous représentes. » C'était symbolique que l'une d'entre eux ait réussi à aller au bout, parce qu'ils savaient tous les trois que c'était loin d'être gagné au départ quand ils étaient arrivés après tous les autres. « Et justement, à propos de Bryce... » Il se pinça les lèvres, repensant tout à coup ce que l'américaine lui avait confié quelques instants plus tôt, sur le prime. « Elle m'a demandé de te dire qu'elle n'avait rien de personnel contre toi et qu'elle regrettait d'avoir parfois été dure. Il y a certaines choses qu'elle a eu du mal à accepter, mais je sais qu'elle n'a jamais voulu te blesser. » Il avait le sentiment que c'était le bon moment pour lui faire passer ce message, parce qu'il avait été touché que Bryce désire mettre les choses à plat et que c'était peut être le genre de choses qui pourraient faire du bien à Livia. « Je crois qu'elle ne pensait pas rester sur le bateau quand elle m'a transmis ce message, mais finalement elle est toujours là alors... vous pourrez peut être vous parler avant que tout ça se termine. » Il ne les y forcerait pas mais il trouverait ça bien qu'elles aient l'occasion de se dire les choses, parce qu'après tout ils étaient entrés à trois et il avait toujours trouvé dommage qu'elles ne s'entendent pas vraiment. Il s'était beaucoup attaché aux deux jeunes femmes et il aurait aimé qu'ils forment un trio indestructible dans l'aventure. « Je compte vous revoir toutes les deux dehors. » Il précisa dans un sourire, parce que c'était ce qu'il voulait et que c'était peut être aussi une façon de rassurer Livia après qu'il ait par le passé émis quelques réserves à l'idée de la revoir dehors si c'était pour agir comme un ami avec elle. Il ne savait pas vraiment ce qu'ils seraient l'un pour l'autre, mais il avait le sentiment qu'ils n'avaient pas forcément besoin de le savoir. Ça lui ferait trop de peine de ne pas lui faire une place dans sa vie après ce qu'ils avaient partagé. Et c'était aussi peut être une façon pour lui de se montrer un peu plus optimiste que la dernière fois concernant la suite, et ce qui se passerait pour lui une fois dehors. La dernière fois qu'ils avaient vraiment parlé, il avait fait état de l'envie qu'il avait de se faire du mal et même s'il n'était pas guéri de ses mauvaises pensées, il essayait de penser à des choses qui l'aidaient à aller un peu mieux et à moins s'angoisser. Faire des projets, ça l'y aidait un peu. Il ressentit finalement le besoin de s'excuser de ne rien lui avoir dit au sujet de son rapprochement avec Poppy, parce qu'il savait que les images de leur baiser avaient suscité des réactions et que bien qu'elle n'ait rien dit Livia ne l'avait probablement pas très bien vécu. Peut être qu'il ne lui devait rien, peut être aussi qu'elle s'était auto-exclue de sa vie sentimentale et qu'elle n'était pas forcée d'en connaître tous les rebondissements, mais ça n'était pas la raison pour laquelle il ne lui en avait pas parlé. Il n'avait pas vraiment été en état de le faire la semaine dernière dans le piano bar et même les jours qui avaient suivi, et il aurait aimé trouver le bon moment. Peut être aussi qu'une partie de lui redoutait un peu sa réaction, comme celle de Silvan à qui il n'avait pas osé en parler non plus. C'était un tort, mais il n'en avait pas été capable et Poppy non plus. Il sentit une certaine froideur dans la voix de l'italienne et baissa les yeux jusqu'à son verre, avant de les relever vers les siens quand elle déclara ne pas lui en vouloir. « Mais tu n'es pas vraiment heureuse pour moi... » Il souffla, d'un ton un peu triste parce qu'il n'avait jamais voulu que ce baiser créé la colère de Silvan et affecte Livia. Il n'avait pas vraiment réfléchi quand il avait initié cet échange, mais il ne le regrettait pas. C'était la première fois depuis des jours qu'il se sentait bien et il n'avait pas envie qu'on lui enlève cette sensation, même s'il culpabilisait de ne rien avoir dit. « Elle me plaît beaucoup, oui. » Il avoua doucement, quand elle l'interrogea au sujet de Poppy. Quelque chose chez elle lui avait donné profondément envie de lui offrir ce baiser, parce qu'il le pensait vraiment quand il lui avait dit qu'il la trouvait belle et qu'elle n'avait rien à envier aux autres femmes. Elle n'avait pas beaucoup confiance en elle et ça le touchait beaucoup, parce qu'il était un peu pareil de son coté. « Je l'ai toujours trouvé très jolie, mais je crois que j'ai commencé à poser un regard un peu différent sur elle il y a quelques semaines, lorsqu'on était à l'institut et que je l'ai massée... » Il évoqua cet épisode à demi-mot, parce que de ça non plus il ne lui en avait pas parlé. Il avait jugé que c'était préférable, parce que ça n'était pas si important à l'époque et qu'ils n'avaient fait que se masser l'un et l'autre. « Ça m'a un peu troublé, et quand il y a eu cette histoire avec Hunter on s'est rendus compte qu'on vivait un peu la même chose et qu'on pouvait se comprendre. Je crois que ça nous a aussi beaucoup rapprochés, puis on s'est retrouvés dans la même cabine... » Et les circonstances ainsi que cette nouvelle intimité avaient mené à ce baiser qui n'était pas qu'une envie qu'il avait ressenti sur le moment. Llewyn, il était troublé par Poppy parce qu'il se sentait très proche d'elle et avait le sentiment qu'elle pouvait mieux le comprendre que n'importe qui d'autre ici, et pas seulement au sujet de ses peines de cœur. Ils se ressemblaient beaucoup, quelque chose en eux était fissuré, et ça ne datait pas d'hier. Ils avaient certainement beaucoup manqué d'amour, souvent connu le rejet et recherchaient la même tendresse chez les autres, ce qui leur avait valu de souffrir. « Elle me touche énormément et elle m'apaise. Lorsque je suis avec elle, j'ai l'impression d'aller mieux. » Il ne pensait plus autant à ce qui le faisait souffrir et il avait comme l'impression de voir une lueur au fond du tunnel, ce qui n'était pas le cas le reste du temps. « Et je ne me sens plus aussi repoussant... » Il reprit tout bas, les yeux rivés vers ceux de Livia. Ils savaient tous les deux à quel point leur relation avait fait des dégâts à ce niveau-là, et que c'était loin d'être anodin pour lui. « Elle a dit que j'avais tout ce qu'une femme pouvait rechercher chez un homme, et on ne me l'avait jamais dit... » Pour des types comme Silvan ou Alvaro ce serait certainement un détail ou rien de très inhabituel, mais pour Llewyn c'était vraiment quelque chose de particulier et ça lui avait fait beaucoup de bien de l'entendre. Encore aujourd'hui il doutait un peu que ça puisse être vrai, mais ce n'était pas ça l'important mais que Poppy puisse le penser. « Je n'ai jamais voulu te donner l'impression d'avoir fait quoi que ce soit dans ton dos, mais je ne l'avais pas du tout prévu et... ensuite je n'étais pas sûr que ce soit une bonne chose de t'en parler. » Il savait qu'elle pourrait se sentir trahie de ne pas avoir été mise dans la confidence maintenant qu'elle savait que c'était plus qu'un baiser impulsif et une attirance physique, mais quand il avait senti qu'il se rapprochait de Poppy il s'était dit qu'une partie d'elle ne voudrait peut être pas le savoir. Elle n'avait quasiment jamais évoqué son mari avec lui pour des raisons évidentes, et il avait essayé de l'épargner elle aussi malgré le fait qu'il sache qu'elle n'avait pas de sentiments de son coté.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: soul's anthem (dimanche, 00h20)   Ven 5 Oct - 12:05

Livia, elle commence à interroger Llewyn sur les éléments qui lui ont permis d’atteindre les demi-finales. Elle a besoin d’être rassurée, même si elle n’est pas aussi convaincue qu’elle doive tout à sa plastique qu’elle peut le laisser croire. Il y a les secrets, effectivement. Difficile de rivaliser avec l’italienne à ce sujet. A partir du moment où elle a découvert son tout premier, elle a senti un vrai changement dans son aventure. On la prenait un peu moins pour une poupée superficielle qui ne servait à rien d’autre qu’à battre des cils pour l’ensemble des mâles du bateau. Elle est fière de ce qu’elle a accompli, mais elle aurait bien aimé qu’il lui parle d’autre chose. Être une enquêtrice exceptionnelle, ça n’a aucune importance hors de la sphère Thrown Dice. A l’extérieur, ça va lui servir à que dalle d’être douée pour débusquer des secrets. Elle détourne légèrement le regard quand il mentionne la soirée où elle n’allait pas bien. Elle ne se souvient plus exactement des émotions qu’elle ressentait après ce prime. C’est flou. Livia, elle ne sait pas comment elle s’est relevée pour filer ensuite le lendemain matin buzzer Chaim sans vaciller. C’est peut-être grâce à Llewyn. Ou peut-être que c’est simplement sa quasi-bipolarité latente et sa labilité émotionnelle qui lui a permis de passer d’une phase d’intense dépréciation à l’euphorie de venir tâtonner le buzzeur dans le confessionnal. Elle porte le verre de vin jusqu’à ses lèvres, pensives, avant de vriller ses prunelles sur le garçon quand il lui parle de la photo dénudée qu’elle a promis de poster. « Oui. » elle souffle simplement en le mettant au défi de tenter de la convaincre de ne pas le faire. Livia, elle ne compte pas faire quelque chose de vulgaire ou s’exposer en écartant les cuisses comme une actrice porno. Il y a beaucoup de beauté dans un corps nu. Ce n’est pas forcément sexuel, Livia, elle trouve ça touchant de se déshabiller. On se sent vulnérable quand on a plus de vêtements derrière lesquels se cacher. « Je ne vois pas pourquoi Silvan serait le seul à avoir le droit de poster des clichés où il est à moitié à poil sur les réseaux sociaux. » elle fait remarquer. Le gars, quand on regarde sa page personnelle, on a l’impression qu’il ne connait pas le concept de la chemise. Llewyn ne va sûrement pas capter pourquoi elle rapproche sa démarche de tout ce que leur camarade a posté au cours de l’aventure. Le problème c’est que le turc est un homme, que Livia est une femme et qu’automatiquement, ça créé une différence. Si elle montrait son buste frontalement à l’appareil photo, elle risquerait de se faire censuré, tandis que dans le cas de Silvan, tout est absolument normal. Il y a des chances pour qu’on finisse par supprimer ce qu’elle compte poster, mais elle a vraiment envie de le faire. Livia, elle n’a qu’une parole, mais ce n’est pas la seule raison qui la pousse à vouloir poster un cliché dénudé. « Je le fais pour moi. » On pourrait croire qu’elle essaye coûte que coûte de grapiller des voix, mais ce n’est pas le cas. Elle va sûrement attendre le tout dernier moment justement pour qu’il n’y ait pas de confusion. Livia, quand elle a commencé son petit manège, elle l’a vécu comme un énorme doigt d’honneur à toutes les personnes qui lui reprochaient d’avoir eu une relation sexuelle sous l’œil des caméras. « Pour moi, la nudité, c'est se débarrasser de son masque. C'est dire : " Prenez-moi comme je suis. " » Souvent, elle a l’air un peu dingue et extrême comme fille, mais dans son univers, ça fait sens. Si Livia a envie de se mettre à poil, elle a le droit. Si elle a envie de coucher avec un homme, il en va de même. Ça ne devrait concerner personne d’autre qu’elle, voir son mari, pourtant, ça ne s’est pas toujours passé comme ça dans l’émission. Justement, Llewyn commence à embrailler sur le cas de Bryce après que l’italienne ait évoqué leur trio du début. Son visage se ferme légèrement et ses doigts glissant sur le pied de son verre de vin. « D’accord. » Elle a assimilé l’information et de son côté, il a bien fait son petit boulot de messager. Livia, elle en a marre d’essayer de mettre les choses à plat et de pardonner à des gens qui n’en ont rien à foutre de son état émotionnel. Elle a essayé avec Alvaro et ça a été un fiasco monumental. Peut-être que si la candidate était venue lui parler directement ça aurait été différent, mais ce n’est pas le cas. Maintenant qu’elles ne partagent plus la même cabine, elles ont encore moins d’opportunité de s’adresser la parole, alors que déjà la semaine dernière, ça n’avait pas été la joie au niveau de leurs échanges. Livia, elle a eu la bêtise de penser que de tous les candidats sur le bateau, Bryce serait la dernière à la juger avec son attitude de grande gueule. Ses excuses, elles n’ont aucune valeur parce qu’elles interviennent uniquement après avoir constaté que Livia avait été blessé. Dans le fond, l’américaine continue sûrement de la considérer comme la pétasse de service, comme beaucoup d’autres tant à l’extérieur que sur le bateau. Livia, elle ne trouve pas ça très juste. Elle ne se résume pas à son attitude parfois trop séductrice et de toute façon, biaisée dès le départ parce qu’elle ne sait pas se contrôler à ce niveau. Elle est beaucoup d’autres choses et contrairement à certains de ses camarades, elle ne s’est jamais montrée désobligeante avec qui que ce soit sur le bateau. Elle n’a jamais été méchante, elle n’a jamais rien dit, encaissant les insultes et les méduses pour pleurer dans son coin en privé. Llewyn lui parle de se revoir à l’extérieur et elle hausse les épaules. Elle est un peu bizarre, ce soir. Comme si à mesure que l’écossais se sentait mieux, ça avait l’effet inverse sur ses propres émotions. Elle n’arrive pas à être heureuse pour Llewyn. Elle voudrait bien, mais ça ne fonctionne pas. Livia, elle a fait tellement de choses pour s’assurer de lui plaire et qu’il n’ait d’yeux que pour elle, qu’elle a du mal à encaisser qu’il ait pu aussi rapidement trouver une autre relation dans laquelle se plonger corps et âme. Même si elle ne dit rien et qu’elle fait comme si tout allait bien, ça la conforte pas mal dans certaines de ses réflexions internes. Ce n’est pas elle qui l’a bouleversé, qui l’a fait ressentir des sentiments très forts et trop douloureux. Il avait juste besoin d’une fille à laquelle s’accrocher après la mort de son frère et c’est tombé sur Livia, sûrement parce qu’elle est la toute première sur laquelle il a posé ses yeux avant de monter sur le bateau. Elle n’a rien de particulier. Ça aurait aussi bien pu être une autre, sinon il n’en serait pas déjà à distribuer des baisers à la ronde. Il aurait pu attendre. Au moins la fin du jeu, histoire que la connerie de Livia ne soit pas enregistrée pour la prospérité par les caméras. Elle lui souhaitait beaucoup de bonheur à Llewyn. Elle voulait qu’il se trouve quelqu’un, elle espérait qu’il n’allait pas se morfondre trop longtemps, mais dans le fond, elle croyait surtout mériter un peu plus de semaines de détresse post-rupture, elle qui a plusieurs fois tenté de crever en héroïne romantique des suites d’une peine de cœur. C’est con, mais elle se sent rejetée, quand bien même c’est elle qui a essayé de mettre fin à ce qu’ils partageaient. Elle ne voulait pas se sentir remplacée. Elle n’a pas à donner son avis, mais elle comprend la colère de Silvan. Il y a un truc bizarre dans l’enchaînement des sentiments de Llewyn et de Poppy respectivement envers elle et Hunter. C’est pour ça qu’elle se rend compte au fur et à mesure que ça n’est pas sortit de nulle part. Livia, elle est gênée, parce qu’elle n’arrive pas à croire aux histoires d’amour issues d’une amitié. Avec Javier, leur rencontre s’est passée d’une manière organique. Ils se sont vus et ils ont tout de suite saisit au premier regard ce qui allait se passer entre-eux. Elle se sent flouée, Livia, comme si depuis le tout début on lui avait mentit. Poppy, elle plait à Llewyn depuis plusieurs semaines et ça la blesse de s’en rendre compte sur le tard. « C’était quand ? » elle expire d’un air neutre lorsqu’il évoque un massage qui l’aurait troublé. Livia, elle veut comparer les dates. Elle veut savoir si c’était avant ou après qu’ils se soient rapprochés dans l’intimité. Avant ou après qu’elle lui ait demandé de la laisser tranquille. Ca fait une énorme différence pour elle, alors qu’elle a passé ces deux dernières semaines à se flageller et à se sentir monstrueuse. Elle ne dit pas que la souffrance de l’écossais en devient obsolète, mais dans sa tête, ce n’est plus tout à fait pareil. Elle l’a écouté, elle a essayé de le rassurer, elle s’est donné la nausée en se rendant compte qu’elle inspirait à un type des envies suicidaire, alors qu’en fait il venait tout juste de commencer à poser les bases pour une nouvelle histoire. Livia, elle se sent très conne et quoiqu’il puisse lui dire, ça ne changera pas. Llewyn, il parle encore et encore. « Je ne t’ai pas demandé de me raconter tout l’historique de votre relation. » elle le rembarre, alors que ça commence à l’agacer de devoir se farcir la suite logique d’épisodes qui ont finit par déboucher sur un baiser entre les deux candidats. Elle n’est pas très patiente, Livia. Elle lui a posé une question simple. Depuis combien de temps Poppy lui plait et elle a eu sa réponse. Le reste n’a pas d’importance, même si elle ne peut pas s’empêcher de rebondir sur quelque chose qu’il vient d’avouer. « Parce que tu considères que je t’ai fait te sentir repoussant ? » Ca la blesse réellement que ça soit sa perception des choses. Livia, elle a les boules. Elle sait pourquoi elle est allée aussi loin avec Llewyn lors de la nuit qu’ils ont passé ensemble. Ce n’était pas pour se sentir valoriser ou pour faire chier son mari au travers d’une infidélité contrairement à ce que tout le monde en a conclu. Livia, elle avait juste besoin d’un baiser et de belles paroles. Elle aurait pu s’arrêter-là, elle se sentait bizarre et vulnérable, mais c’est de se rendre compte qu’elle avait blessé Llewyn qui l’a convaincue de poursuivre. Elle voulait lui faire du bien, comme il l’avait fait de son côté. Elle voulait le rassurer et le flatter, alors que justement il venait de lui dire qu’il avait l’impression de la dêgouter. Livia, elle ne pouvait pas le laisser penser une telle chose. Ça l’avait vraiment touchée et c’est là qu’elle a décidé de prendre les choses en mains. Elle a tout fait pour le convaincre qu’il n’était pas repoussant, alors elle trouve ça un peu dur qu’il lui balance un truc pareil, même si sa démarche était clairement contre-productive.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: soul's anthem (dimanche, 00h20)   Sam 6 Oct - 4:40

Llewyn, ça l'embêtait beaucoup que Livia puisse penser qu'elle devait essentiellement sa place en finale à sa plastique et à cette promesse implicite qu'elle avait faite aux téléspectateurs quand ces derniers l'avaient sauvé pendant plusieurs semaines de la nomination. Il n'avait pas envie qu'elle pense en être arrivée là parce que derrière leur écran d'ordinateur, des types aux penchants voyeurs comptaient sur elle pour s'afficher dans le plus simple appareil et ainsi rentabiliser leurs votes. Il était persuadé que ça n'était pas la vérité et que beaucoup de personnes avaient tout simplement vu en elle une finaliste méritante, ne serait-ce qu'au regard de son parcours et de toutes les fois où elle était revenue d'une nomination, et de son investissement dans la chasse aux secrets. Il le pensait vraiment quand il lui disait qu'elle était à ses yeux une enquêtrice exceptionnelle, et pourtant elle savait qu'il n'était pas celui qui accordait le plus d'importance à ce genre de détails. Toute l'aventure, il avait été impressionné par sa détermination et sa ténacité, et il avait même fait en sorte de lui faire gagner quelques indices quand il en avait eu l'occasion parce qu'il avait très tôt compris que ce serait important pour elle de s'illustrer dans ce domaine-ci. Il l'avait vu passer par des phases difficiles dont elle s'était systématiquement relevée pour accomplir de nouveaux exploits, comme le soir où il l'avait retrouvé en pleine détresse dans leur cabine et qu'il avait tenté de la rassurer. C'était compliqué d'y faire allusion sans se sentir aussitôt en proie aux mêmes émotions que plusieurs semaines auparavant, mais là où la suite avait valu à Llewyn de dépérir progressivement jusqu'à atteindre un état de souffrance extrême qui avait entre autre conduit à la soirée de la semaine dernière dans le piano bar, Livia ne s'était quant à elle pas laissée abattre quand son secret avait été découvert et elle avait même signé une dernière réussite en bout de parcours en découvrant un dernier secret. C'est pour toutes ces raisons qu'il ressentit le besoin de lui demander si elle prévoyait réellement de poster une photo d'elle dénudée, comme ça semblait être prévu maintenant qu'elle était arrivée en finale. Elle lui confirma que oui et il baissa légèrement les yeux, pas certain de savoir de quelle façon il pourrait lui dire qu'il n'avait pas envie qu'elle le fasse. Il l'écouta poursuivre et releva doucement son regard vers le sien quand elle mentionna Silvan. « Ça ne me fait rien de voir Silvan s'afficher torse nu sur sa page... » Il souffla tout bas, embarrassé de devoir formuler le sentiment qui l'envahissait lorsqu'il tombait sur une photo de Livia où celle-ci était peu vêtue. Il se sentait faible d'être incapable de ne rien ressentir, mais leur rapprochement s'était ancré en lui et ce qui avait suivi aussi. Il ne pouvait pas faire comme s'il ne la voyait plus ou comme si plus rien chez elle ne l'attirait, parce que ce n'était pas possible quand bien même ce serait sûrement plus simple pour tout le monde. Llewyn, il se faisait violence pour ne plus la regarder comme il la regardait avant, pour ne plus chercher ses yeux comme lorsqu'il pouvait encore y lire quelque chose de rassurant, et pour ne plus lui offrir son affection de la façon dont il le faisait quand il avait toutes sortes d'espoirs assez stupides au sujet de leur relation. Il essayait de garder le contrôle sur ses sentiments, mais il ne pouvait pas les faire disparaître. Il essayait d'être aussi indifférent qu'un autre homme l'aurait probablement été après tout ce qu'il avait pris dans la figure, mais il n'y arrivait pas. Tout le monde s'était persuadé depuis le départ qu'il n'était qu'un idiot de plus qu'une jolie fille pouvait faire succomber en un battement de cils, mais ce n'était pas vrai. Llewyn, il la trouvait magnifique mais il aurait été incapable d'éprouver quoi que ce soit pour elle si elle ne lui avait pas plu bien au delà de ça, un peu comme il était persuadé que le public n'aurait pas pu voter uniquement pour un physique avantageux. S'il était troublé quand il voyait Livia montrer son corps à une flopée d'inconnus, c'était aussi parce que ça ravivait certains souvenirs. Ça ne faisait pas si longtemps qu'il avait intégré qu'il n'y aurait plus jamais quoi que ce soit entre eux, et c'était une prise de conscience particulièrement difficile quand on avait développé des sentiments aussi forts que les siens. Livia, probablement que ça ne lui ferait pas grand chose s'il s'affichait à moitié à poil sur sa page, mais lui il avait besoin de temps pour se sentir un petit peu mieux par rapport à tout ça et c'est pour cette raison que c'était compliqué. Elle lui expliqua qu'elle le faisait pour elle, que c'était comme un message qu'elle ferait passer, et il fixa son verre. « Moi je pense que tu n'as rien à prouver à personne. » C'était son point de vue, et elle devait savoir que malgré toutes les occasions qu'on lui avait donné de se retourner contre elle pour offrir encore un peu plus de drame aux téléspectateurs, il avait toujours été de son coté et n'avait jamais cédé ni à la haine ni à la rancœur. Quand certains candidats s'en étaient pris à elle, quand elle était arrivée première des méduses et qu'elle avait enchaîné les nominations, ça lui avait toujours fait beaucoup de peine et il l'avait rassuré pour qu'elle ne se sente pas plus longtemps mal-aimée et ressente qu'au moins une personne sur ce bateau tenait à elle en dépit de ce qui se racontait. Ce qu'il voulait qu'elle comprenne, c'est que personne ne faisait l'unanimité et que ça ne devrait pas autant importer que les gens la perçoivent de telle ou telle façon. Se déshabiller pour leur prouver que leur avis ne comptait pas, c'était précisément leur prouver le contraire et il n'aimerait pas qu'elle le fasse pour cette raison, même s'il se sentait un peu démuni face à sa détermination. Il enchaîna finalement sur Bryce et saisit cette occasion pour lui confier ce que la jeune femme lui avait avoué quelques instants plus tôt, quand ils étaient dans le salon. Il s'était dit que ça pourrait compter pour Livia de savoir qu'il n'y avait jamais eu de haine ou de ressentiment et que les raisons pour lesquelles Bryce avait pu se montrer assez dure à son égard étaient beaucoup plus complexes en réalité. On comprenait beaucoup de choses grâce à son secret, et il paraissait évident que son vécu n'était pas étranger au regard qu'elle avait très tôt posé sur sa relation avec l'italienne. Pourtant, Llewyn, il avait l'impression que Livia n'y accordait pas beaucoup d'importance. Il trouvait ça triste, parce qu'il aurait vraiment aimé que les choses s'arrangent finalement entre les deux candidates, ça aurait été plus que symbolique pour lui. Mais ce qui le blessa par dessus tout, c'est ce léger haussement d'épaules que Livia effectua lorsqu'il confessa avoir envie de les revoir toutes les deux dehors. Elle ne semblait pas réaliser ce que ça représentait pour lui de lui dire ce genre de choses alors qu'il y a quelques jours, il lui parlait de ses idées noires et de son envie de disparaître. Il lui avait fait la promesse d'essayer de trouver de l'aide à l'extérieur et c'est pour ça qu'il osait imaginer une suite où il lui serait possible de poursuivre les relations qu'il avait construites dans l'aventure, mais c'était loin d'être aussi simple. Il pensait vraiment qu'elle comprendrait que c'était sa façon de lui dire qu'il essayait de faire des projets pour se raccrocher à quelque chose de concret, mais c'était comme si elle n'en avait rien à faire. Peut être que c'était cette soirée qui influait sur son état d'esprit, ce serait à la fois rassurant et profondément troublant pour lui qui n'avait jamais voulu que cette histoire de baiser affecte la jeune femme. Il savait qu'il ne s'y était pas très bien pris et qu'il aurait du lui en parler quand il en avait eu l'occasion, mais plus il observait le visage de l'italienne et moins il avait l'impression que ça aurait changé quelque chose. Comme avec Silvan quelques heures plus tôt, il avait l'impression qu'on cherchait à ce qu'il se sente mal pour quelque chose qui l'avait fait se sentir bien sur le moment. Et c'est un peu ce qu'il ressentait quand il voyait son air fermé alors que lui espérait se rattraper quand il était venu la rejoindre au bar. C'était comme si Llewyn, il n'était censé connaître qu'une succession de phases douloureuses et dépressives, et certainement pas un revirement qui le ferait se sentir un peu moins malheureux. On le rejetait et on se montrait indifférent à sa détresse, mais on ne voulait pas pour autant qu'il tente d'aller mieux. On se complaisait d'une certaine manière dans la façon qu'il avait de souffrir et on préférerait qu'il ait la gentillesse de continuer à déprimer sans s'offrir la moindre chance de se sentir un peu moins mal. C'était vraiment ce qu'il ressentait quand il voyait son regard et qu'il n'y lisait rien qui lui laisserait penser que Livia pouvait être un tant soit peu heureuse pour lui qu'il ait au moins vécu un court moment de bien-être et de sérénité au milieu de plusieurs semaines de chagrin et de dégoût de lui-même. Livia, elle ne pouvait pas comprendre à quel point il avait été touché par les mots de Poppy lorsque celle-ci avait tenté de lui redonner confiance en ses atouts, après qu'il ait passé presque la moitié de son aventure à contenir le désespoir qui grandissait en lui. Il lui avait donné ce baiser alors qu'il aurait très bien pu se solder par un nouveau rejet, et pour la première fois depuis longtemps il avait réalisé qu'il n'y avait peut être pas que des mauvaises surprises qui l'attendaient sur son chemin. Après tout ce qu'il lui avait confié la semaine passée sur ses souffrances et sur ce qui le terrifiait, il aurait pensé qu'elle serait la mieux placée pour voir que s'il était loin d'être tiré d'affaire, c'était au moins une chance pour lui de se rendre compte qu'il pouvait finalement plaire à quelqu'un au moment précis où il n'en faudrait pas beaucoup pour l'anéantir définitivement. Même quand il lui parlait de Poppy, il avait le sentiment que tout ce qui l'inquiétait c'était de poser des dates, d'interpréter des faits, alors qu'il essayait juste de lui faire comprendre comment il en était arrivé à la voir comme une fille qui pouvait lui plaire. « La veille de ton anniversaire. » Il expira après quelques secondes, parce que ça suffisait sans doute à ce qu'elle comprenne que par là, il voulait parler de cette soirée sur le pont et de la façon dont elle s'était terminée. C'était probablement ce qu'elle voulait, pouvoir situer ce massage par rapport à leur relation. « Je n'ai rien fait de mal. » Son regard remonta jusqu'au sien, et il sentit sa gorge se serrer à l'idée qu'elle n'en pense peut être pas la même chose. Ce jour-là dans l'institut, il avait massé Poppy en l'absence de Sawelle, mais il ne s'était rien passé d'autre. Peut être qu'effectivement ça l'avait troublé, en partie parce que ça faisait longtemps qu'il n'avait plus massé une femme et que Poppy était une très jolie fille, mais il n'avait pas le sentiment d'avoir agi en salaud ou d'avoir trahi qui que ce soit. Si Livia tenait autant à resituer les choses dans leur contexte, elle devait savoir que cette semaine-là, il avait pris en pleine figure son interview avec Sawelle, dans laquelle elle criait son amour pour son mari sans se soucier un instant de ce qu'il pourrait ressentir. Ce même soir, elle avait aussi tripoté Ugo juste sous ses yeux et il s'était senti humilié, mais c'était probablement lui qu'elle allait réussir à faire culpabiliser. « Je ne t'ai jamais reproché ton attitude avec les autres garçons, et pourtant j'en ai profondément souffert. » Il ne l'avait jamais fait, et il s'en serait senti encore moins le droit lorsqu'il avait appris pour son trouble. Alors il trouvait ça profondément injuste qu'elle donne l'impression d'attendre le moment où elle pourrait lui tomber dessus et lui reprocher d'avoir porté de l'intérêt à une autre fille qu'elle, alors même qu'il n'avait absolument pas dépassé les limites avec Poppy durant ce massage et avait juste fait en sorte qu'elle se sente bien. En comparaison, l'attitude de Livia avec certains garçons paraissait beaucoup moins innocente et le secret d'Ugo à lui seul en disant assez long sur sa sincérité vis à vis d'elle. L'italienne parut contrariée au moment où il lui précisa la façon dont les choses avaient commencé à prendre une tournure différente avec Poppy, et il redevint silencieux quelques instants avant de reprendre la parole. « Tu réagis comme si on avait été ensemble... » Il souffla assez difficilement, ses doigts triturant le pied de son verre de vin. « Mais tu n'as pas voulu, Livia. » Elle n'avait pas voulu de son amour, de sa tendresse, et de tout ce qu'il lui aurait donné si les choses s'étaient passées autrement. Elle n'avait pas voulu de ses chansons, alors qu'il avait passé des semaines à les lui écrire. Elle l'avait non seulement rejeté, mais elle l'avait aussi évité plusieurs jours et lui avait fait comprendre qu'elle ne voulait plus rien de lui, ce qui l'avait au moins autant détruit que la fin de leur rapprochement. Et malgré tout ça, elle semblait fâchée qu'il ne dépérisse pas complètement et entre-aperçoive une lueur d'optimisme au beau milieu du vide intersidéral qu'était sa vie. Elle semblait oublier qu'il était resté là pour elle malgré ce qu'elle lui avait fait endurer, qu'il s'était inquiété de l'impact qu'il avait pu avoir sur son trouble et des choses qu'il avait pu l'inciter à faire sans qu'elle en ait vraiment eu envie. Il n'avait jamais agi en connard alors qu'il aurait eu bien des raisons de se rebiffer et de décréter qu'il en avait marre d'être traité comme un moins que rien par des filles incapables de l'aimer tel qu'il était. Livia parut surprise lorsqu'il confessa s'être senti repoussant et son cœur se serra à l'idée qu'elle ne s'en soit même pas rendue compte. « Comment tu te serais sentie si quelques jours après que tu aies couché avec moi, je t'avais rejetée et fait comprendre que je ne voulais plus rien qui vienne de toi ? » Il l'interrogea sérieusement, les yeux humides et les mains tremblant sous le coup de la fébrilité qui l'avait envahie. Est-ce qu'elle ne se serait pas sentie hideuse, indésirable et profondément repoussante ? Est-ce qu'elle ne se serait pas demandée ce qu'elle avait pu faire de mal, quand le timing aurait rendu ce rejet encore plus douloureux ? Est-ce qu'elle n'aurait pas eu atrocement honte alors que même un baiser ne semblait plus rien provoquer chez lui ? Llewyn, c'est par tout ça qu'il était passé quand Livia avait mis les choses au clair avec lui. « Si quelqu'un peut comprendre ce qu'on peut ressentir face à un rejet, c'est bien toi. » Livia, elle en avait longuement parlé au cours de sa révélation et elle avait mentionné un épisode en particulier qui l'avait marqué, celui de sa liaison avec un père de famille qui avait bien failli lui coûter la vie. Ce n'était peut être pas tout à fait la même chose parce qu'elle souffrait d'un trouble qui rendait ce genre de situations encore plus compliquées, mais elle savait ce qu'un rejet pouvait provoquer quand il y avait des sentiments et une profonde envie de vivre quelque chose. « Moi, j'ai pensé que tu avais du être déçue ou que tu n'avais pas aimé ce que tu avais vu ce soir-là... Et que je n'étais qu'un jouet sans importance dont tu t'étais vite lassée. » Llewyn s'arrêta brusquement de parler et mit sa main contre sa bouche avant de baisser la tête, ses yeux délivrant quelques larmes alors qu'il avait besoin de reprendre ses esprits. C'était atrocement difficile pour lui de le formuler clairement, parce que ça n'était pas le genre de pensées qu'on aimait généralement partager avec la personne qui nous avait fait nous sentir aussi mal. Mais il avait besoin qu'elle comprenne à quel point ça l'avait psychologiquement affecté alors qu'il n'avait déjà pas vraiment confiance en lui, et pourquoi « repoussant » était encore un terme loin d'être assez fort pour exprimer ce qu'il avait éprouvé quand elle s'était débarrassée de lui au pire moment. Lui n'aurait jamais pu lui faire une telle chose, parce qu'il savait qu'il lui aurait causé un mal irréparable. Quelques minutes s'écoulèrent au bout desquelles il osa recroiser son regard, la gorge serrée et la main refermée sur son verre. « Rassure-toi, je veux toujours mourir. » Il lâcha brusquement, la mine profondément triste mais fermée, comme s'il avait le sentiment que quelque part ça soulagerait quelque chose en elle de le savoir. C'était peut être aussi horrible à dire qu'à entendre, mais s'il y avait le moindre risque pour que Livia s'imagine qu'il était guéri malgré son baiser avec Poppy et ne ressentait plus rien notamment vis à vis de son frère ou de leur relation, il vaudrait mieux qu'elle sache que rien n'était réglé. Il avait le sentiment que dans le cas contraire, ça ne lui plairait pas qu'il puisse retrouver un semblant de sérénité, parce que ça voudrait dire qu'il avait tourné la page et ne souffrait plus autant à cause de la façon dont leur relation avait tourné. Ce n'était pas le cas et il n'était pas sûr qu'il pourrait supporter de l'entendre prétendre le contraire. Il voulait bien tout supporter, mais pas qu'on minimise ce qu'il éprouvait. Ni ses sentiments, ni sa douleur, ni le reste. Il faisait beaucoup d'efforts pour ne plus se laisser aller aussi facilement à ses pensées les plus sombres, mais ce n'était pas le genre de choses qui pouvaient se régler facilement. Il n'était même pas encore sûr de vouloir consulter, alors autant dire qu'il ne faisait pas des projets sur dix ans et ne prendrait pas un animal de compagnie à sa sortie. « Et je suis toujours amoureux de toi. » Au point où il en était, il pouvait bien la rassurer sur ce point-là aussi. Sans doute que personne ne s'attendait à ce que ses sentiments aient disparu en l'espace de trois semaines et alors qu'il n'était pas le genre de personne à se remettre facilement d'une désillusion, mais il n'était pourtant pas certain que ce soit aussi évident dans l'esprit de Livia. Parce qu'il embrassait une autre femme et tentait de s'en sortir, elle devait supposer qu'il l'avait rayée de son esprit. Il aimerait bien que ce soit aussi simple parce qu'il ne souffrirait plus autant, mais c'était trop tôt et tout ce qu'il pouvait faire c'était espérer que la fin de l'aventure l'aiderait à ce niveau-là et supporter les reproches qui lui tombaient dessus quand il osait se rapprocher d'une fille qui lui plaisait et avec qui il se sentait mieux. Livia de son coté allait retrouver son mari et faire comme si rien de tout ça n'était arrivé, mais il ne lui disait rien. Il lui souhaitait d'être heureuse, mais elle ne lui souhaitait pas de tomber amoureux d'une fille aussi douce que Poppy quand ce serait probablement la meilleure chose qui pourrait lui arriver.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
 

soul's anthem (dimanche, 00h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Body & Soul
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: BAR D'EXTÉRIEUR-
Sauter vers: