no one should be left alone in the dark (vendredi, 20h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: no one should be left alone in the dark (vendredi, 20h40)   Lun 1 Oct - 23:18

NO ONE SHOULD BE LEFT ALONE IN THE DARK.
W / @bryce

C'était leur dernière vraie soirée dans cette aventure, et la perspective d'une fin imminente faisait souffler un vent de nostalgie à travers le bateau. Llewyn avait invité Bryce à dîner avec lui sur le pont pour profiter comme il se doit des dernières heures de cette journée avant qu'ils ne regagnent leur cabine et que le soleil ne se lève sur un nouveau jour, celui de la finale. Il n'avait pas vraiment envie que tout ça s'arrête, mais ça ne l'empêchait pas de se réjouir pour ceux qui retrouveraient une partie d'eux à l'extérieur, quelqu'un qui les aurait attendu pendant toutes ces semaines et à qui ils pourraient faire le récit détaillé de cette aventure. Il aimerait bien être dans ce cas, mais il n'était pas certain que s'il se pointait chez son frère et sa sœur, ces derniers auraient envie d'entendre ce qu'il avait fait à l'autre bout du monde pendant deux mois. Peut être qu'il essaierait, ou peut être qu'il se contenterait de rester devant chez eux et qu'il repartirait sans avoir osé frapper. Ça lui paraissait absurde de se poser la question alors qu'il était encore en mer à fixer l'horizon, mais demain soir tout serait différent. « Il paraît qu'on est tout près de l'Angleterre, je crois que j'aurais eu tort de quitter le bateau alors qu'il me ramène chez moi. » Il souffla dans un sourire amusé, réalisant tout à coup que son dilemme de l'autre soir n'avait pas vraiment lieu d'être, d'un de point de vue géographique mais aussi parce qu'il s'en serait beaucoup voulu d'avoir laissé Poppy et Livia derrière lui. C'est au moment où il avait décidé de rester qu'il avait demandé à Bryce de rester elle aussi. « Je me disais qu'en fonction de l'endroit exact où on arrive, tu pourrais peut être rester le temps du week-end et passer un peu de temps à Londres avec moi ? » Il releva doucement les yeux jusqu'à ceux de Bryce et ses lèvres esquissèrent un sourire un peu plus timide. « Je suis désolé... non, bien sûr, tu dois avoir vraiment hâte de revoir ta mère. » Il savait à quel point elles étaient proches toutes les deux et il se sentait un peu bête de lui avoir proposé de rester avec lui alors que ça ne devait pas être une perspective particulièrement réjouissante en comparaison. « J'ai juste peur de... me retrouver tout seul d'un seul coup. » Ça l'angoissait beaucoup, parce qu'il avait passé deux mois entouré de personnes qui brusquement retrouveraient leur vie, leur quotidien, et repartiraient parfois à plusieurs milliers de kilomètres de là. Il savait que tout le monde aurait hâte de reprendre le cours de sa vie, mais pour lui ce serait un peu différent. Il n'était pas encore sûr de ce qu'il allait retrouver et le moment qu'il redoutait le plus était probablement celui qui arriverait juste après qu'on l'ait relâché dans la nature. Quand il errerait pour retarder le moment de rentrer chez lui parce qu'il redoutait un peu ce qui pourrait se passer si la réalité le rattrapait trop brutalement. Alors oui, une partie de lui aimerait bien retenir Bryce et passer sa première soirée dehors à rire plutôt qu'à pleurer, mais ce serait égoïste et il ne voulait pas l'être. « Tu sais déjà ce que tu vas faire de l'argent que tu as validé ? » Il reprit dans un nouveau sourire et en tâchant de retrouver un air moins triste, parce qu'il n'oubliait pas que Bryce avait validé une coquette somme et qu'il savait que ça pourrait représenter beaucoup pour elle. Son regard détailla un instant la table qu'ils avaient garni à l'occasion de cette soirée, avant que son regard ne se plante dans le sien. « Ta maladie... il n'y a pas d'opération possible ? » Il demanda tout bas, sentant sa gorge se serrer et son cœur se presser en repensant à sa révélation et à toutes ces choses qui avaient fait sens. Il s'inquiétait beaucoup pour elle depuis qu'il savait et il se sentait vraiment impuissant face à ce qu'elle vivait. Il aimerait pouvoir faire quelque chose, trouver un moyen de l'aider, sinon il se sentirait profondément inutile.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 485
AVATAR : KEKE PALMER
ÂGE : 22
LOCALISATION : LOUISIANE
MÉTIER : BONICHE CHEZ POPEYES


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14500£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: no one should be left alone in the dark (vendredi, 20h40)   Mar 2 Oct - 23:25

Bryce devait s’en aller à la fin du prime. Comme elle s’y attendait, non seulement elle n’accédait pas à la finale, mais elle terminait aussi bonne dernière. La grande joueuse qui se cache en elle est meurtrie d’avoir terminé à la pire des places, mais elle est tellement heureuse. Tellement de repartir avec une énorme cagnotte qu’elle avait pris soin de garder la plus intacte lors de son aventure. Le chèque empoché, elle avait décidé de descendre du bateau et de rejoindre le plus rapidement possible sa mère. Elle ne va pas mentir, la finale ne lui convient guère et surtout, elle ne soutient personne. Non par manque d’intérêt mais d’affinité. Elle aime beaucoup Chaim, mais elle pensera toujours que la douceur de Llewyn ou la compétitivité d’un Alvaro ou d’un Silvan avait plus leur place en final que lui. Ou Poppy. Ou Ariadne. C’est vrai qu’elle n’a pas une grosse passion pour Livia, mais elle avait su se réveiller être une bonne enquêtrice. Sa place était toute tracée vers la finale. Mais si elle se trouvait encore sur ce bateau, c’était pour Llewyn justement. Il le lui avait demandé et finalement, elle n’avait pas pu faire autrement que céder. Evidemment que sa mère lui manque, mais cette aventure est tellement exceptionnelle et unique que l’américaine, par la force des choses, voulait en profiter une dernière semaine. C’est ce qu’elle a fait. Avant ce moment fatidique. Ce moment où elle devra retourner à sa petite vie de misère, sans plus aucune saveur. Parce qu’un caractère ne fait pas tout. Elle a beau être exubérante, sa vie ne lui permet tellement pas de vivre de merveilles choses. Et contrairement à ce que beaucoup pense, elle n’aura certainement pas beaucoup l’occasion de faire de shows tv. Les télévisons parleront surtout de la gagnante ou du gagnant. Bryce avait répondu présente à l’envie de Llewyn de diner avec elle. Elle avait même fait l’effort de s’habiller un minimum correctement et de coiffer ses cheveux qui commençait à repousser. Elle sourit au commentaire de son camarade. C’est vrai qu’il avait de la chance de faire route vers chez lui, quand elle ne fait que s’éloigner de son chez elle toujours un plus. Son sourire s’étendit encore un peu plus en entendant la proposition de son camarade. Elle sourit même à pleine dents, avant de faire un mouvement de sa main. « Evidemment que j’ai hâte de la revoir… » Elle fait un petite moue. « Mais je la vois déjà me traiter d’folle si j’dis non… J’aimerai beaucoup visiter ton chez toi… » Qu’elle conclut dans un sourire amusé. Elle voit sa mère se mettre carrément en pétard. Parce qu’elle veut voir Bryce vivre une vie épanouie. Elle se mordille un peu ses lèvres pulpeuses. Puis fait une moue face à la tristesse affichée de son camarade. Elle ne peut dire que ça lui déchire le cœur parce que ce serait fatal pour elle, mais ça la touche tout de même. Quand quelques semaines plus tôt elle aurait joué les insensibles. « Si un jour tu te sens trop seul… T’es le bienvenue chez moi… Enfin chez ma mère… J’sais qu’elle sera d’accord ! » Qu’elle lâche d’un coup, terminant sa phrase dans un rire. « Ok c’pas la porte d’à côté et j’pourrais pas t’payer l’avion mais… T’as compris l’idée ! » Qu’elle continue dans un sourire toujours amusé histoire de le faire sourire lui aussi. Mais elle ne peut s’empêcher de tiquer sur cette angoisse d’être seul. Parce qu’elle n’a pas l’impression qu’il sortira de l’aventure seul. « Tu ne penses pas que… Poppy voudrait rester avec toi ? Vous être proche non ? » Qu’elle lui demande avec une certaine gêne. De lui demander ça. Pas vis-à-vis de toute l’histoire derrière son crush. Et puis Livia. Voudrait-elle couper les ponts avec lui ? Bryce en doute. Dans tout les cas elle hausse les épaules, les yeux un peu dans le vague. Malgré la révélation de son secret au grand jour, c’est toujours un peu difficile. Elle souffle. « En fait tout est pour ma mère… Elle s’est pas mal endettée pour nous trouver un appartement décent… Pour me soigner… Les soins c’vraiment pas pour rien chez moi… » Elle se frotte le coup, pensant à la vie de sa mère. Elle souffle à nouveau. « Elle s’est complètement sacrifiée pour moi et ça a été très dur pour elle… J’veux tout lui donner pour la remercier… » Elle sourit tendrement. Elle sait qu’elle est profondément loin de la Bryce qui débarque dans le jeu en cuir et qui fait son intéressante. Elle a vraiment du cœur, fragile, mais un cœur plein de reconnaissance pour la femme fantastique qu’est sa mère. « C’était pour ça que l’argent a toujours été ma motivation ici en fait… Finalement c’était quoi la tienne en venant ici ?... » Qu’elle lui demandant, entendant bien évidemment lui demander si cet objectif est rempli. Se prouver quelque chose ? Ou pour s’aider à révéler au grand jour son lourd secret ? Bryce s’était donnée pour objectif de gagner le jeu histoire d’avoir assez de monnaie pour déménager ailleurs avec sa mère. S’éloigner de leur misère. Avec l’argent qu’elle a récolté, elle pourra au moins éponger ses dettes. D’ailleurs Llewyn se fait plus curieux et lui demande si elle ne pouvait pas se faire opérée. L’américaine sourit tristement. Elle sourit de se voir quelqu’un se soucier d’elle. Elle se sent reconnaissante. Tristement parce qu’ainsi va sa vie. Elle bouge doucement sa tête de droite à gauche. « Non aucune… J’dois vivre avec ça toute ma vie… » Mais elle ne veut plus s’apitoyer ici sur le bateau. Sa révélation avait été très dure. Les jours d’avant aussi. Maintenant tout est tellement plus simplement. Elle fini par poser ses mains sur son ventre. « Bon on mange quoi ce soir ? J’ai la dalle ! » Qu’elle lui demande finalement, regardant cette table totalement dressée pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 629
AVATAR : james bay.
ÂGE : 27
LOCALISATION : londres, uk.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 14 568£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: no one should be left alone in the dark (vendredi, 20h40)   Jeu 4 Oct - 4:28

Llewyn avait demandé à Bryce de rester sur le bateau après le prime parce qu'il était lui-même resté pour passer cette dernière semaine en compagnie des personnes qui comptaient pour lui et que ça n'aurait pas été pareil sans l'américaine. Ils avaient commencé cette aventure ensemble, avec Livia, et maintenant que l'italienne était en finale ça lui semblait important de rester ensemble jusqu'au bout. Il n'était pas naïf, il savait bien que Bryce n'était pas restée pour Livia, mais il aurait trouvé triste qu'elle reparte chez elle alors qu'ils avaient la possibilité de passer encore quelques jours tous ensemble. Lui aussi avait hésité avant d'accepter de rester lorsque Poppy le lui avait demandé, et il ne le regrettait pas. Parce qu'à choisir de rentrer, il aimait autant faire le voyage avec ses camarades. De toute façon, depuis qu'il savait que le bateau faisait route vers l'Angleterre, il savait qu'il aurait eu tort de repartir alors qu'on le ramenait dans son pays d'adoption. Une pensée qu'il partagea avec Bryce, qu'il avait conviée à dîner sur le pont pour célébrer leur dernière vraie soirée sur ce bateau, et à qui il proposa de passer le week-end avec lui à Londres à l'arrivée du bateau. Il se sentit cependant idiot de lui faire cette proposition alors qu'elle devait avoir hâte de revoir sa mère. Pourtant, l'américaine se fendit d'un sourire et laissa entendre qu'elle en serait heureuse. « Je suis content que tu acceptes. Tu verras, une balade dans mon quartier sera beaucoup moins triste que d'attendre des heures à l'aéroport, et je ne parle même pas des restaurants. » Il souffla dans un sourire amusé, ajoutant. « Ce sera la toute première fois que tu mettras les pieds à Londres ? » Il lui semblait que oui mais il n'était pas sûr. Il était en tout cas beaucoup plus serein quant à sa sortie maintenant qu'il savait qu'elle serait là, parce que c'était une chose qui l'angoissait beaucoup de savoir qu'il risquait de se retrouver seul une fois dehors, après deux mois où il y avait toujours eu quelqu'un pour lui changer un peu les idées. Son sourire s'étendit par la suite. « J'adorerais vous rendre visite en Louisiane, depuis le temps que j'en entends parler. En plus, j'aime déjà la nourriture locale. » Il lui adressa un clin d’œil, repensant à la fois où elle lui avait fait goûter une spécialité de chez elle, dont il avait oublié le nom mais pas le goût. « Ne t'inquiète pas pour ce genre de détails, avec un peu de chance j'aurai touché les royalties de mon premier album d'ici là. » Il émit un léger rire, toujours un peu sceptique quant à l'idée que tout le monde l'imagine percer dans la chanson après sa participation à Thrown Dice, parce qu'il n'était pas sûr d'avoir pu donner envie à quelqu'un de le signer à sa sortie, et peut être aussi parce qu'il ne saurait pas trop comment réagir si ça devait arriver. La vérité, c'est qu'encore aujourd'hui il avait bien plus d'argent qu'il ne saurait en dépenser, prendre l'avion pour la Louisiane ne serait pas un problème. Bryce l'interrogea ensuite au sujet de Poppy, et un sourire plus doux étira ses lèvres. « On est proches oui, mais elle aura sûrement envie de passer du temps avec Silvan en sortant et de retrouver sa famille. J'aimerais beaucoup qu'elle veuille rester avec moi, mais je ne crois pas que je serai sa priorité et c'est normal. » Ça le rendait un peu triste mais il était très réaliste, il savait bien que Poppy aurait des choses à faire le soir de sa sortie, que contrairement à lui elle avait une famille, des parents qui attendaient impatiemment son retour. Et puis un frère, qu'elle avait retrouvé dans cette aventure et avec qui elle aimerait sûrement rattraper le temps perdu. « Et ça c'est uniquement si elle ne gagne pas et ne devient pas la nouvelle coqueluche de la presse. » Il reprit dans un petit sourire amusé. Il était persuadé que Poppy avait toutes ses chances et que même sans victoire elle risquait d'attirer l'attention des médias. C'était souvent ceux qui faisaient le moins d'efforts pour se faire remarquer dont on finissait par parler de plus, et peut être qu'en fin de compte elle serait réellement repérée pour participer à son émission de danse. Interrogeant Bryce sur la façon dont elle voudrait dépenser l'argent de sa cagnotte, il posa sur elle un regard attendri lorsqu'elle évoqua sa mère et le fait qu'elle désirait lui donner cet argent pour la remercier pour tout ce qu'elle avait fait pour elle. « J'envie votre relation et la façon que tu as de parler d'elle. » Il esquissa un sourire sincère, parce qu'il avait toujours été touché de l'entendre parler de sa mère comme si elle était tout pour elle et que c'était une relation qu'il aurait aimé partager avec la sienne. « Et même si je suis persuadé qu'elle estimerait que chacun de ses sacrifices en a valu la peine, je trouve ça très beau de vouloir lui donner cet argent. Tu es quelqu'un de bien, Bryce. » Et il le pensait vraiment, elle était d'une sensibilité incroyable et elle avait énormément de cœur, il suffisait de l'entendre parler de sa mère pour comprendre qu'elle était capable d'une immense tendresse, et qu'on ne la connaissait pas vraiment jusqu'à ce qu'on décide de voir plus loin que l'image qu'elle pouvait renvoyer au départ. « Mais j'aimerais bien que tu repartes avec de quoi profiter toi aussi... » Llewyn reprit d'un ton plus embêté, parce qu'il aimerait qu'elle puisse se faire plaisir une fois dehors. Il savait que pour elle non plus la vie n'avait pas été simple, et il ne savait pas comment lui proposer son aide sans risquer de la vexer comme la dernière fois. Ce n'était pas de la charité, encore moins de la pitié, il aimerait juste que les gens qui comptent pour lui soient heureux. Il se mit à réfléchir, tandis qu'elle lui précisa que sa motivation dans ce jeu avait toujours été l'argent, avant de l'interroger en retour. « Je suis venu ici parce que j'avais besoin de me libérer. De parler ouvertement de ce que j'avais gardé pour moi pendant des années, et de tenter de faire la paix avec moi-même aussi. Mais je voulais surtout demander pardon à mon frère et à ma sœur, et j'espérais que mon passage dans l'émission aiderait à nous rapprocher... » Il baissa légèrement la tête, parce que c'était toujours un sujet compliqué pour lui qui n'avait pas eu de leurs nouvelles durant ces deux mois. Beaucoup de personnes ici lui avaient assuré que ça finirait par s'arranger à l'extérieur, et il essayait vraiment de s'en convaincre. Mais la plupart du temps c'était difficile. Llewyn se sentit assez mal au moment où il lui demanda s'il n'existait pas une opération qui permettrait de lui faciliter un peu la vie avec sa maladie, parce qu'il avait vraiment été très éprouvé par sa révélation et par ce qu'elle impliquait. Sa réponse lui serra le cœur. « Je ne peux probablement rien faire, mais... je te promets que tu ne me perdras jamais, quoi qu'il se passe. » Il riva son regard vers le sien, et l'observa avec douceur. Il n'avait pas envie de la laisser, mais s'il ressentait le besoin de le lui dire c'est parce qu'il savait qu'elle redoutait de s'attacher aux autres à cause du risque de les voir un jour disparaître de sa vie. Llewyn n'allait pas très bien, il y a quelques jours il aurait été incapable de lui faire cette promesse et ça n'aurait pas été une question d'envie, mais depuis que certaines choses avaient été dévoilées au prime et qu'il s'était entendu formuler son mal-être, il essayait de s'accrocher et de ne pas laisser certaines pensées prendre le dessus sur tout le reste. C'était difficile, mais il essayait vraiment. « Je suis désolé pour ton père... » Il reprit doucement, l'air plus triste. « Je comprends pourquoi tu n'as jamais vu ma relation avec Livia d'un bon œil, et j'espère... que tu sais que je n'ai jamais voulu détruire quoi que ce soit ni faire souffrir personne. » Depuis qu'il savait que son père était parti pour une autre femme et les avait laissé sa mère et elle, il comprenait ce qui avait pu la déranger dans le fait qu'il se soit rapproché d'une femme mariée. Pourtant Llewyn, il n'avait jamais voulu prendre la place de qui que ce soit, il s'était simplement épris de quelqu'un qui ne pouvait pas lui rendre ses sentiments et il ressentait probablement quelque chose pour Livia avant de comprendre qu'elle n'était pas libre. Il était peut être idiot, naïf et assurément beaucoup trop romantique pour son propre bien, mais il n'était pas mal intentionné. Il rêvait juste d'amour et il n'avait jamais vraiment été doué pour le chercher au bon endroit. « Justement, j'ai une surprise pour toi... » Il retrouva un large sourire au moment où Bryce s'inquiéta de ce qu'ils mangeraient. S'emparant d'une assiette qu'il avait recouverte à l'aide d'une autre, il en dévoila le contenu et guetta sa réaction. « Des lasagnes au saumon ! » Et s'il se montrait enthousiaste, c'est parce que ce n'était pas un choix tout à fait anodin et elle savait pourquoi. « Je ne peux pas te garantir qu'il vient d’Écosse, mais je me suis dit que ça te ferait plaisir d'en manger alors j'ai peut être bien soudoyé les cuisiniers... » Il lui lança un regard rieur, laissant planer le doute quant au fait que ça puisse être vrai ou non. Mais si c'était le cas, ce ne serait sûrement pas très grave puisqu'il n'était plus en jeu et qu'en plus c'était l'avant-dernier jour de l'aventure. « Pour le reste, j'ai pris un peu de tout ce qu'il y avait au menu du réfectoire, et je nous ai pris des bières en passant. » Sur ce coup il était un peu moins sûr de lui parce que tout le monde n'était pas fan de bière. Mais il l’imaginait avoir des goûts très simples et dans le pire des cas, il y aurait bien quelqu'un qui passerait par là et serait ravi de repartir avec une bière bien fraîche.

_________________
I watch you on
the red horizon.
we live through scars this time, but I've made up my mind. we can't leave us behind, anymore.
Revenir en haut Aller en bas
 

no one should be left alone in the dark (vendredi, 20h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» — You left me in the dark
» 03. This is the way you left me
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: SALLE À MANGER EXTÉRIEURE-
Sauter vers: