Antigone. (mercredi à 15h15)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Antigone. (mercredi à 15h15)   Mer 3 Oct - 18:41

@Ariadne

La terrasse, ça aura sûrement été le spot préféré de Livia tout au long de l’aventure. Elle a passé un temps incommensurable à y trainer pour y parfaire son bronzage ou se sécher après être allé se baigner. Le temps est beaucoup moins clément qu’il y a quelques mois. Il fait froid, ce qui prouve bel et bien qu’ils sont entrain de remonter vers le nord, direction l’Angleterre. Elle ne se démonte pas, Livia. Malgré la météo, le rituel continue et la jeune femme se pointe du côté des transats avec la ferme intention de bouquiner un peu à ciel découvert. Elle s’approche du coin terrasse où se trouve déjà Ariadne. Livia, elle ne compte pas parler de cette histoire de cagnotte. Dès l’instant où elle a refilé un chèque à la candidate, elle a mis derrière elle tout ce que ces 17 500£ pouvaient représenter. Maintenant, elle s’en fout. Comme elle l’a déjà dit à sa camarade, celle-ci peut disposer de cet argent comme ça lui chante, l’encaissant ou non, le gardant pour sa famille ou l’offrant à une association. Livia, dans le fond, si elle a fait tout ça, c’est parce qu’elle s’est surtout sentie vexée que l’anglaise lui ait suggéré de faire un don, comme si elle n’aurait pas pu en avoir l’idée toute seule. Elle a l’impression qu’on continue sans arrêt à la prendre pour une gonzesse superficielle, prête à se payer une robe et des chaussures hors de prix grâce à une somme sur laquelle certaines personnes pourraient vivre plusieurs mois. Elle est sûrement beaucoup plus vénale qu’elle ne se perçoit, mais l’argent, ça n’a jamais été sa motivation première en venant s’inscrire à l’émission. Elle n’en a pas besoin et elle en a parfaitement conscience. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres. « Il y a une question à laquelle tu n’as toujours pas répondu… » elle expire d’un ton détaché en venant s’installer à côté d’Ariadne. « Tu vois ce dont je veux parler ? » Elle a forcément une idée, alors que les indices se succèdent entre le ton que l’italienne emploie pour les plonger dans une ambiance confession et ses yeux brillants de curiosité. Livia, elle aimerait bien l’entendre dire qu’Alvaro lui plait. C’est quelque chose qu’elle avait déjà essayé de savoir lors de leur confrontation, mais elle n’était pas parvenue à obtenir une réponse à cette question qui intéresse autant l’ensemble des candidats que la production. Elle n’est pas conne, Ariadne. Elle va sûrement faire comme si elle ne pigeait pas pour se dérober. Elle doit aussi trouver l’intérêt de Livia assez obscur, parce qu’elle ne la connait pas vraiment. Elle ne sait pas comment est régi son mode de fonctionnement interne. Personne n’a tout à fait saisit. En fait, elle aime bien les histoires d’amour, Livia, et quoi qu’on puisse raconter à son sujet, elle est beaucoup moins pétasse qu’on semble le penser. Ce n’est pas pour rien qu’elle a tenté à plusieurs reprises de jouer les entremetteuses pour le compte de Hunter et ensuite de Poppy. Elle voudrait que tout le monde soit heureux et connaisse ce qu’elle vit avec son Javier. Le problème, c’est qu’elle n’est pas très douée lorsqu’il s’agit de s’occuper de la vie sentimentale des autres. Autant que pour la sienne qui a connu son lot de drames et de tragédies. Livia, elle a passé énormément de temps sur le bateau à s’arranger pour faire passer un séjour agréable aux autres candidats, que ce soit grâce à des compliments, des gestes, du soutien. C’est pour toutes ces raisons qu’elle a été énormément blessée à chaque fois qu’elle s’est pris un sacré nombre de méduses en pleine tronche, sans tout à fait saisir ce qu’on pouvait avoir à lui reprocher. Elle voulait vraiment se faire apprécier, Livia. Mais comme ça ne marchait pas, elle a essayé de toucher son auditoire grâce à ce qu’elle considère comme sa plus belle arme. La plus efficace. « C’est lequel le secret que tu n’as pas du tout vu arriver ? » elle interroge sa voisine en douceur. Il y en a forcément un qui l’a surprise plus qu’un autre. Livia, même avec son titre de meilleure enquêtrice de l’émission, il y en a plusieurs qu’elle n’aurait certainement jamais trouvé, vu comment elle faisait fausse route. « Et celui qui fait le plus sens à présent ? » A chaque fois qu’un secret est révélé, on finit par se rendre compte à quel point c’était évident et que tout chez le candidat concerné menait vers cet intitulé bien précis. Livia, c’est comme ça qu’elle a réussi à en trouver autant au cours des derniers mois. Elle est très empathique et à chaque fois, elle essayait de se mettre dans la peau des autres contestants pour saisir leurs motivations et leurs agissements. Avec Ariadne, c’est exactement la méthode qu’elle a employée. Il y a toujours eu quelque chose de très fataliste dans la manière qu’elle avait de mentionner les pères de ses enfants. Souriante, certes, mais un peu bizarre. Livia, elle n’a toujours pas compris comment elle pouvait se considérer comme un porte-bonheur, alors que de son point de vu, voir les personnes qu’on aime finir avec quelqu’un d’autre tient plutôt de la malédiction.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 792
AVATAR : gemma arterton
ÂGE : 36
LOCALISATION : bath, uk.
MÉTIER : gérante d’un salon de thé/b&b.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 152,676 £
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Antigone. (mercredi à 15h15)   Jeu 4 Oct - 10:55

L’Angleterre se faisait proche. C’était emmitouflée dans une épaisse veste en laine tricotée que Ariadne s’était installée sur la terrasse, livre dans une main et tasse de thé chaud dans l’autre. Il faisait froid, mais la vue était encore appréciable, bien plus que de rester enfermée dans le bateau et se laisser rattraper par les émotions d’un voyage qui prenait fin sans profiter de ce qu’ils avaient face à eux. Livia semblait avoir eu la même idée, la rejoignant sur la terrasse, et Ariadne lui adressa un sourire serein. La candidate n’attendit pas bien longtemps pour réitérer une question qu’elle lui avait déjà posée durant leur confrontation, et que Ariadne avait esquivée sous prétexte que ça n’avait aucun rapport avec son secret - ce qui était, techniquement, vrai. « Moi qui pensais que tu oublierais, » plaisanta Ariadne avec un léger rire. Non pas que ça la dérangeait particulièrement mais elle préférait éviter de se lancer dans des déclarations face aux caméras. Mais voilà que le jeu touchait à sa fin et elle se sentait un peu obligée de répondre à la question de Livia. « Je pensais que c'était assez évident, je ne m’en plus pas spécialement cachée, » fit-elle avec un rire nerveux en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. Le candidat lui avait toujours inspiré un charisme certain qui ne la laissait pas insensible, même lorsqu’ils ne se connaissaient que très peu. Et avec toutes ces rubriques lui posant des questions à son sujet, elle aurait pensé que ses réponses rendues publiques n’auraient pas échappé à certains. Ou peut-être était-ce encore trop subtil et elle ne se rendait pas compte. Livia préféra alors opter pour une discussion autour des secrets, maintenant qu’ils étaient révélés. Ca avait été fort intéressant de découvrir une nouvelle facette de leurs camarades, éclaircissant beaucoup de choses pour certains, un peu moins pour d’autres. Mais il était facile de pointer du doigt ce qui l’avait le plus surprise. « Probablement celui de Wyatt. Je n’aurais pas soupçonné une seule seconde qu’ils étaient trois, » fit-elle en hochant la tête. De tous les secrets, c’était probablement celui qu’elle n’avait vraiment pas vu venir, du tout. « Mais maintenant qu’on le sait, ça explique ses sautes d’humeur un peu brusques, » ajouta-t-elle en haussant les épaules. Et pourquoi Wyatt - ou un de ses frères - avait semblé si instable et si changeant au fil des jours. Elle n’était toujours pas sûre de savoir lequel d’entre eux avait cohabité avec elle, mais peu importe. « Celui qui fait le plus sens... un peu tous, non ? » Chaque secret en soi avait contribué à comprendre un peu mieux qui étaient ces personnes qu’ils avaient côtoyées pendant deux mois, à des échelles différentes. « Si je devais en choisir un, je dirais... celui de Jun. » La candidate avait montré un tempérament particulier et des traumatismes émotionnels évidents, et son histoire tragique avaient expliqué nombre de ses réactions au fil de l’aventure. Peut-être aussi parce que Ariadne avait eu l’occasion de la côtoyer un peu. Elle aurait pu répondre Bryce, mais c’était différent - dans le cas de l’américaine, les blessures étaient devenues si évidentes que son secret, expliquant nombre d’entre elles, n’avait pas été aussi surprenant. Grand paradoxe. « Je dois avouer que je n’ai pas tout saisi à certains intitulés non plus, » fit Ariadne avec un petit rire. Elle aurait bien aimé en savoir plus sur ce que cachait Eben, outre son intitulé un peu mystérieux. Elle avait le sentiment que ça aurait également expliqué beaucoup de choses quant à ses relations plus ou moins saines avec les candidats et ses réactions déséquilibrées. Livia semblait éviter l’éléphant dans la pièce, peut-être pour une bonne raison, mais ça démangeait terriblement Ariadne. Tant pis. « Merci, pour le chèque, » commença-t-elle avec un sourire. Le geste était fortement apprécié, malgré le cas de conscience qui en avait découlé. Mais si elle faisait face à un tel dilemme, c’était peut-être aussi pour une bonne raison. Peut-être que Livia s’en fichait, mais pas elle, question de milieu social peut-être. « C’est très tentant, mais je ne suis pas sûre de pouvoir l’accepter. Je veux dire... tu as gagné cet argent en tout bien tout honneur et selon les règles du jeu. Ce n’était pas correct de ma part de te demander quoi que ce soit à ce sujet, je suis désolée, » déclara Ariadne avec une expression sérieuse. Elle n’avait pas encore pris de décision, mais elle avait peur de ce que accepter ce chèque pourrait lui inspirer, par rapport à ses propres principes. Cette demande avait été lancée sous le coup de l’émotion et d’un peu de déception vis à vis d’elle-même et de ce coup de malchance, en perdant son secret la veille de la demi-finale, et en aucun cas elle n’aurait dû demander une telle chose à Livia. Avec le recul, elle avait même un peu honte d’avoir fait cette requête, et elle avait vraiment besoin de lui présenter ses excuses. Ainsi que de lui faire savoir, pour ce chèque. « Je voulais juste que tu le saches, » conclut-elle avec un sourire. Pas besoin d’épiloguer si elle n’en n’avait pas envie, mais Ariadne préférait la prévenir que ces dix-sept mille livres risquaient de ne jamais quitter son compte bancaire - au cas où elle aurait des projets de son côté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 354
AVATAR : eiza gonzalez
ÂGE : 29


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 397£
AFFINITÉS:
MessageSujet: Re: Antigone. (mercredi à 15h15)   Dim 7 Oct - 2:10

Livia, elle n’oublie rien. Surtout lorsque ses questions ne trouvent pas de réponses, ce qui lui génère une forme de frustration pour laquelle elle n’a jamais été correctement armée. Ariadne a essayé de lui faire croire qu’on ne pouvait pas rapprocher ce qui se passait -ou justement ne se passait pas- avec Alvaro de son secret, mais elle n’y croit pas. L’italienne, dans le concept qu’elle a décidé de buzzer, elle imagine que si ça patauge autant entre les candidats, c’était parce que la candidate ne veut plus s’engager et qu’elle a fait une croix sur l’amour après avoir pigé que ça ne marchait pas des masses pour elle. Un léger sourire se dessine sur les lèvres de Livia. Un truc bourré de satisfaction, même si on ne lui enlèvera jamais qu’elle mérite beaucoup mieux que ce connard d’Alvaro. Elle s’attendait à beaucoup de choses au sujet du cubain et elle a finalement compris lors du dernier prime que ce type était une énorme arnaque. Tous les plans qu’elle s’était fait dans sa tête, les raisons qui pouvaient expliquer sa personnalité dénuée de toute empathie à son égard, les propos qu’il a osé venir lui adresser et tout le reste, ils n’existent pas. Alvaro est un enfoiré qui joue aux premiers de la classe et aux gentils devant la plupart des gens, mais l’hypocrisie ne s’est jamais étendue jusqu’à elle. « J’imagine que tu n’as pas envie de me dire ce que tu comptes faire à quelques jours de la fin ? » elle tâte l’air de rien le terrain. C’est clair que si Ariadne n’avait déjà pas eu envie de lui avouer si le candidat lui plaisait ou non, elle ne va sûrement pas se mettre à lui expliquer en détail l’état de sa vie sentimentale à l’heure actuelle. Pourtant, Livia, elle aimerait bien lui faire comprendre que c’est n’importe quoi cette histoire de superstition et qu’elle a le droit de vivre une belle histoire sans se faire jeter par la suite pour une autre femme. C’est juste trop con que le seul type qu’elles ont sous la main pour contredire cette théorie du porte-bonheur amoureux soit Alvaro. « Par contre, juste pour la précision, il ne risque pas de se marier, je peux t’assurer que ce n’est pas du tout sa came. » Il lui avait très bien expliqué la vision qu’il se faisait du mariage lors de leur première rencontre. Livia, elle n’avait encore rien faire de véritablement répréhensible à ce moment-là, mais elle l’avait pas mal pris pour elle qu’alors qu’elle n’avait de cesse de s’extasier sur Javier. Elle s’était sentie rembarrée, alors que de son point de vue, les promesses qu’elle a faites à son mari son très réelles. Livia évoque les secrets et elle hoche pensivement la tête à la mention de Wyatt. Elle non plus elle ne l’a pas vu venir cette histoire de triplets, malgré son statut de super enquêtrice. Les garçons doivent être extrêmement fusionels pour avoir réussi à les entuber de la sorte. « Je crois que j’ai eu affaire au plus chaud du lot. » elle souffle en se rémorrant l’échange étrange qu’ils avaient eu après avoir dansé ensemble et que Livia n’avait pas saisit. Elle avait cru qu’il s’était fait des idées à son sujet et avait décidé de changer complètement son attitude vis-à-vis d’elle par rapport à leur rencontre ou aux autres femmes du bateau sous prétexte qu’elle avait l’air d’une fille facile. Ça l’avait vexée, Livia. De son côté, elle avait vu venir le secret de Jun, comme celui d’Eben qui ne l’a pas du tout étonnée, parce qu’ils avaient été le point de mire de ses plus longues enquêtes dans le jeu. S’ils n’étaient pas partis, elle n’aurait peut-être jamais ressenti le besoin de se plonger sur le cas d’Ariadne. « Je n’arrive pas à savoir comment je dois prendre le secret d’Ugo… » elle souffle doucement. Ça peut paraître con face à la simplicité de celui-ci, mais c’est celui qui la laisse la plus perplexe. Elle ne sait pas s’il était toujours sincère avec elle. Livia, dans le fond, elle s’est toujours doutée qu’il voulait la baiser, mais elle avait l’impression que ça ne les avait pas empêchés pour autant de nouer de réels liens d’amitié.  Un léger silence s’installe que la jeune femme vient rapidement rompre pour mentionner le chèque que Livia lui a fait au cours du prime. Elle ne sait pas quoi dire de son côté, ni quoi répondre à ses remerciements. Ariadne poursuit en lui expliquant que finalement elle ne va pas l’accepter. Livia, elle se tait. Elle reste comme ça quelque secondes avant de reprendre la parole. « Depuis le début je comptais donner cet argent à une association. » Elle ne sait pas si son attitude de fille parfois précieuse a laissé croire certaines choses à son sujet, mais elle n’a jamais envisagé de conserver sa cagnotte alors qu’elle a une situation financière plus que généreuse. Elle ne va pas épiloguer sur les raisons qui l’ont poussée à chercher à lui rendre sa cagnotte, parce qu’elle a compris que ça ne servait à rien. Ariadne a pris sa décision en ce qui concerne le chèque. « Ca m’a un peu blessée que tu puisses croire le contraire. Je suis désolée si tu as eu l’impression que je te faisais la charité, je voulais juste que tu puisses offrir ce que tu t’étais imaginée à tes enfants… » Livia, même si elle n’avait pas de fric, elle n’aurait de toute façon personne à qui faire des cadeaux. Javier la détesterait si elle utilisait cet argent pour lui.

_________________

And from your lips she drew the Hallelujah
Revenir en haut Aller en bas
 

Antigone. (mercredi à 15h15)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MASTERCHEF - mercredi 4 juillet, 6h02
» Antigone est contagieuse [PV Annaelle]
» Antigone c'est juste une meuf frustrée d'pas avoir joué aux châteaux d'sable étant gosse
» Impact vs NY Redbulls - Mercredi 5 aout.
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE ::  :: COIN TERRASSES-
Sauter vers: