Partagez
 

 Judith, 26 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 13727


Judith, 26 ans Empty
MessageSujet: Judith, 26 ans   Judith, 26 ans EmptySam 30 Mar - 16:07


informations

AGE : 26 ans. NATIONALITÉ : suisse. HABITAT : genève. PROFESSION : traductrice. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. STATUT SOCIAL : mariée et mère. SIGNE ASTROLOGIQUE : cancer.
profil psychologique

Quel âge as-tu dans ta tête ?Je pense que mon âge me représente assez bien, à la croisée des chemins entre la folie de la jeunesse qui s’amuse et fait la fête, et la maternité qui me ramène sur terre. Quand as-tu menti pour la dernière fois ? C’était il n’y a pas très longtemps, quand j’ai prétexté à un client que j’étais employée par un congrès alors que je venais passer les castings. Quel don aurais-tu aimé avoir ? j’ai toujours rêvé de voler, un classique qui ne déçoit pas. Après ta mort, qu'aimerais-tu qu'on retienne de toi ? que j’ai mené une vie bien remplie, et que ceux qui m’entourent ne regrettent pas de m’avoir connue, et aimée. Avec quelle personne te sens-tu le plus "vrai" ? sans hésitation, mon mari. Il doit être la seule personne à connaître tout de moi, et à m’aimer quand même. Quel rêve aurais-tu aimé réaliser ? J’ai toujours considéré que les rêves sont faits pour être réalisés, et mon plus cher souhait, actuellement, serait de participer à cette saison de Thrown Dice. Je suis en bonne voie, non ? Quelle est la plus précieuse leçon que tu aies apprise ? Que les apparences sont parfois trompeuses et que tout le monde mérite le bénéfice du doute.
passionnée
égoïste
stratège
jalouse




rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Face aux équipes de production, une petite blonde aux yeux pétillants, un sourire radieux jusqu’aux oreilles, qui peine à contenir son excitation. Assise sur ses mains pour les empêcher de s’agiter, elle commence à parler comme si elle n’attendait que cela. « Vous le savez déjà, ça doit être écrit sur vos petites fiches, mais je m’appelle Judith, Jude si vous préférez, je suis suisse et j’ai 26 ans. Dans la vie, quand je ne traverse pas l’Europe pour passer des castings, je suis traductrice-interprète en français, allemand et italien, même s’il m’arrive de travailler en anglais également. Je travaille la plupart du temps depuis chez moi, ce qui me permet d’organiser mon temps à ma guise pour m’occuper d’Agatha, ma petite fille. Enfin ma fille, qui est petite, pas ma petite-fille, Dieu merci je ne suis pas encore grand-mère, ce serait très bizarre… Elle a trois ans, et fait notre bonheur à Pierpaolo et moi, même si son activité préférée du moment semble être de nous faire tourner en bourrique. Pierpaolo c’est son père, mon mari. » Elle extirpe sa main gauche de sous sa cuisse pour montrer sa bague de fiançailles et son alliance au casteur, en guise de preuve de ses dires. « D’ailleurs je crois que vous allez très bientôt le rencontrer, il attend dehors, c’est le prochain sur vos listes. Il m’a fallu un peu de temps pour le convaincre de venir, mais vous allez voir, il est super ! En tout cas, moi je suis super contente d’être là, ça va être trop bien ! Pardon, je m’emballe, c’est vrai, ce ne sont que les castings. J’ai déjà l’impression d’être dans l’aventure, je crois… Il faut dire que le simple fait d’être devant vous aujourd’hui est une aventure en soi, c’est bien loin de ma petite vie bien rangée genevoise. Bon, ok, elle n’est pas si rangée que ça, j’ai encore mon quart d’heure adolescent de temps à autres, mais la télé c’est totalement nouveau. J’ai suivi les saisons passées, et la dernière m’a vraiment décidée à postuler. Honnêtement, qui ne rêverait pas de passer des semaines sur un bateau, au soleil, à s’amuser avec des gens tous plus beaux les uns que les autres ? En tout cas, moi je suis in ! »


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
« Tout d’abord, petit disclaimer, je suis très mauvaise à ce petit jeu. Je suis incapable de me décrire avec justesse, vous auriez plus de succès en demandant directement à Pierpaolo je pense. Mais je peux essayer, pour vous, pour vous faire plaisir. La première chose que je dirais, c’est que je suis entière. Je sais, c’est absolument nul comme description, et ça n’a pas vraiment de sens… Mais ce que je veux dire, c’est que je m’investis à 100% dans tout ce que je fais, je fonce même parfois tête baissée sans m’arrêter pour me poser des questions. Je suis aussi hyper sensible, pas dans le sens pleurnicheuse, mais plutôt parce que je ressens tout très fort. Mes émotions sont très intenses, la plupart du temps, et elles régissent souvent ma vie, parfois malgré moi. L’avantage que ça a, c’est que je vis tout pleinement, je m’amuse beaucoup et profite pleinement de la vie, mais certaines choses peuvent m’affecter plus que de raison. Une autre de mes qualités, et ça vous paraîtra probablement paradoxal puisque je viens de vous dire que je n’étais pas très douée pour me décrire, c’est que je me connais bien. J’ai peut-être du mal à vous le communiquer, mais je sais qui je suis, ce que je vaux et ce qui me plait. Je tire de cela une certaine confiance en moi et une assurance, celle de ne jamais être prise au dépourvu. Le challenge que devrait me poser une telle expérience, c’est d’accepter de partager tous ces aspects de ma personnalité que je refuse parfois de montrer au grand jour et de m’ouvrir un peu aux autres. Je suis très sociable, enjouée, positive et j’aime être le centre d’attention, mais toujours en gardant une part de contrôle sur ce que je partage. Peut-être égoïstement, peut-être par instinct de préservation. A cause de cela, je peux parfois surprendre ceux qui m’entourent, et ça pourrait être ma plus grande faiblesse dans cette aventure. Les candidats pourraient mal prendre certaines de réactions, les analyser comme des trahisons même, je n’en sais rien, mon intention n’est pourtant jamais maligne, et j’ai peur que cela me porte préjudice. »


dévoile ton potentiel


Alors que tu enquêtes sur le secret d'un candidat depuis plusieurs semaines, tu apprends qu'un de tes camarades nourrit lui aussi une piste sur ce secret et projette de le buzzer pour en avoir le cœur net. Décides-tu de verrouiller ta cible en actionnant le buzzeur en premier pour gagner du temps et tenter de dissuader ton adversaire de continuer dans cette voie, ou juges-tu cette compétition grisante au point de te réjouir de cette menace ? Préfères-tu garder ta cible pour toi ou en faire une véritable course au buzz ? Es-tu un enquêteur forcené ou imperturbable ?
« Je veux participer à Thrown Dice avant tout pour le jeu, pour le fun, m’amuser et vivre l’aventure à fond. Je ne recherche rien d’autre, je ne le prends pas plus au sérieux que cela, c’est un jeu. Bien sûr, le pactole fait rêver, on pourrait en faire des choses avec l’argent promis au vainqueur. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que ça ne me fait pas un peu tourner de la tête. Mais de l’argent, si je n’en ai pas à jeter par les fenêtres, je n’en ai jamais non plus manqué, donc ce n’est pas ma motivation première. L’amour ? Je l’ai trouvé, je n’ai pas besoin de l’émission pour cela. Que reste-t-il alors ? Le jeu et des camarades, peut-être même des amis si j’ai de la chance. Alors comptez sur moi pour ne pas passer une occasion de jouer. J’ai tendance à croire que je serais du genre forcené du buzz, sans grand succès, j’en ai peur. Je ne suis d’ailleurs pas sûre que ça soit une très bonne idée de vous l’avouer… Je ne miserais pas sur mes chances d’enquêtrice si j’étais vous, mais une chose est sûre : je me donnerai à fond et j’essayerai sans relâche de percer à jour le mystère d’un candidat. Et au pire, vous aurez des séquences pour le bêtisier ! »


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
« Tout dépend de ce pouvoir, j’imagine. Sait-on de quoi il s’agit ? De toutes façons, j’imagine que mon allier naturel dans l’émission sera Pierpaolo, c’est évident que nous partagerons tout. De là à vous dire si d’autres affinités se noueront au point de s’unir dans de telles circonstances ? Je ne sais pas. Honnêtement j’en doute. Je vous l’ai dit, je viens pour jouer, pour m’amuser, et pour jouer il faut quand même avoir un peu envie de gagner, sinon il n’y a aucun enjeu, ça perd tout son intérêt. Mais allié ou pas, une chose est sûre, c’est que je ne suis pas du genre à promettre monts et merveilles à quelqu’un et à changer d’avis au dernier moment. Je ne ferai pas semblant de m’allier avec quelqu’un pour retourner ma veste juste devant la ligne d’arrivée. Peut-être qu’une solution serait de commencer à chercher ensemble, et de séparer nos chemins avant d’avoir touché au but, pour garder une part de suspense, mais collaborer tout de même ? »



Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu de ces boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
« L’un et l’autre n’ont pas nécessairement besoin de s’opposer. Je ne laisserai jamais l’immunité à quelqu’un d’autre de bon gré. Bon, ok, ne jamais dire fontaine blablabla… Alors disons qu’il serait vraiment très peu probablement que je laisse l’immunité de bon gré à quelqu’un d’autre. En revanche ça ne signifie pas non plus que je mentirai éhontément. Je serais plutôt du genre à mettre carte sur table, et à trouver une manière de trancher. Si la personne veut m’offrir ce pouvoir, je ne le refuserai pas. Si nous ne parvenons pas à trouver de compromis, je préfère encore laisser la délibération entre les mains du destin. Au moins personne ne sera à blâmer. Un bon vieux shi, fu, mi, ça règle tout ! »
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi. [Judith & Ciáran]
» PRIAM&JUDITH&TONIA - Tattoo are the girl best friend !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: