Partagez
 

 April, 27 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 13727


April, 27 ans Empty
MessageSujet: April, 27 ans   April, 27 ans EmptySam 30 Mar - 16:10


informations

AGE : vingt-sept ans. NATIONALITÉ : américaine. HABITAT : cincinnatti, ohio (usa). PROFESSION : coach en gymnastique artistique. ORIENTATION SEXUELLE : bisexuelle. STATUT SOCIAL : célibataire. SIGNE ASTROLOGIQUE : lion.
profil psychologique

Quel âge as-tu dans ta tête ? Sans doute un milliard d’années, au minimum. Quand as-tu menti pour la dernière fois ? Je m’en rappelle pas. J’aime pas le mensonge. Quel don aurais-tu aimé avoir ? Celui de me rendre invisible. ou de faire taire ceux qui parlent trop pour ne rien dire. Après ta mort, qu'aimerais-tu qu'on retienne de toi ? April, toujours fidèle à elle-même face à la connerie du genre humain. J’aurais aussi voulu marquer l’histoire de mon sport d’une autre manière qu’en perdant une jambe. On se rappelle des autres, mais jamais de moi. Avec quelle personne te sens-tu le plus "vrai" ? Ma mère. Quel rêve aurais-tu aimé réaliser ? Vivre ma vie avec honneur et droiture. Après Londres 2012, Katelyn et moi avions comme projet de monter notre propre école après notre retrait du circuit international. On sait tous comment tout ça s’est fini. Quelle est la plus précieuse leçon que tu aies apprise ? Ne jamais prendre les choses pour acquises.
ambitieuse
méfiante
franche
atone




rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
(soupir) Vraiment ? Si vous insistez. J’imagine que c’est pour les archives vidéo. Je m’appelle April Coleman. J’ai vingt-sept ans, je suis originaire de New York et je suis coach en gymnastique artistique à Cincinnatti, Ohio. Vous connaissez peut-être déjà mon visage ou mon nom. Je suis double médaillée aux Jeux Olympiques d’Été en gymnastique artistique, ma vie privée a été étalée dans les torchons à ragots, et j’ai brièvement été l’égérie pour une grande marque de sportswear. (...) (soupir) Médaille d’Argent en 2008, Médaille d’Or en 2012 pour mes derniers jeux avec l’équipe nationale américaine. Et puis notre van s’est explosé dans un terre-plein central d’une autoroute à Los Angeles il y a six ans, j’ai perdu une carrière, une moitié de jambe, et ma meuf. L’accident a fait les choux gras des tabloïds. Une prothèse plus tard (soulève légèrement son legging, découvrant une prothèse en titane à la place de sa jambe droite, à partir du genou), j’ai repris un poste de coach en 2015, avec un court contrat pour une marque de sport voulant surfer sur mon retour. Bref, voilà. (...) Non, vraiment, là, j’ai plus rien à dire. Je sais pas ce qu’il vous faut d’autre.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
J’ai grandi dans le milieu de la gymnastique professionnelle. Je crois que ça résume bien le truc. J’en ai pris plein la gueule pendant ma carrière, trop grande, trop maigre, trop asiatique, trop blanche, trop silencieuse, pas assez expressive, pas assez musclée. Tu devrais sourire plus pour les juges, April. Il faut encore ajuster les barres pour April. April Coleman, quelle pétasse snobinarde. Le truc, c’est que j’ai jamais rien connu d’autre. J’ai grandi seule avec ma mère, et c’est la femme la moins expressive que je connaisse. Les chiens font pas des chats. Le sport, c’est bâtard. C’est exigeant, fatiguant, et impardonnable. Tu dois te forger ta carapace et obéir à une discipline de fer si tu veux pas te faire bouffer, arraché entre les entraînements quotidiens, les attentes de tes coachs et de ta famille, les rivalités, la pression. Les adultes qui abusent des gamines influençables. Alors ouais, y’en a beaucoup qui disent que April Coleman est une sale conne aigrie. Que je me prends trop au sérieux, que je suis odieuse. Ils ont pas tout à fait tort. Je suis pas quelqu’un de joyeux ou de solaire. Je préfère le silence à une conversation idiote de banalités. Je ne supporte ni la médiocrité ni la feignantise. Je dis ce que je pense, parce que les sensibilités des uns et des autres, c’est pas mon problème. Ceux qui ont pu voir plus loin que ça, c’est parce que je les ai laissés entrer dans ma bulle, et je les compte sur les doigts d’une seule main. Alors dans votre truc, là… on va sans doute me détester. Le public va adorer me cracher dessus. Les autres candidats vont sans doute m'étiqueter comme la connasse de service. J’ai l’habitude. C’est à prendre ou à laisser.


dévoile ton potentiel


Alors que tu enquêtes sur le secret d'un candidat depuis plusieurs semaines, tu apprends qu'un de tes camarades nourrit lui aussi une piste sur ce secret et projette de le buzzer pour en avoir le cœur net. Décides-tu de verrouiller ta cible en actionnant le buzzeur en premier pour gagner du temps et tenter de dissuader ton adversaire de continuer dans cette voie, ou juges-tu cette compétition grisante au point de te réjouir de cette menace ? Préfères-tu garder ta cible pour toi ou en faire une véritable course au buzz ? Es-tu un enquêteur forcené ou imperturbable ?
Je suis là pour aller loin. La compétition est toute ma vie. Mais je ne fais pas partie de ceux qui se trouvent grisés par les rivalités ou l’idée de faire face à un adversaire. Je ne vais pas me contenter de faire le chemin pour laisser passer les autres devant moi si près du but. J’ai grandi dans l’idée qu’à toute compétition son prix, récompensant les meilleurs. Mon objectif, c’est la victoire. Une victoire juste et méritée, pour laquelle j’ai travaillé dur de manière honnête. J’irai donc buzzer, parce que premier arrivé, premier servi. On n’a rien sans rien. Cela fait partie du jeu et je n’ai aucun compte à rendre à qui que ce soit. Ils avaient qu’à être plus rapides que moi.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Je préfère chercher moi-même. Les autres ne seraient qu’un poids pour ma propre enquête, une distraction qui ne ferait que nous ralentir, et créer des conflits inutiles au cas où on viendrait à devoir partager le prix, ou à ne devoir le donner qu’à un seul d’entre nous. Pas d’allié, pas de problèmes. Pas de jalousies, pas de manipulations. Jeu ou pas, je ne fais confiance à personne, et on n’est jamais mieux servis que par soi-même.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu de ces boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Un allié ? Quel allié ? Je n’ai pas prévu de me faire d’ami dans ce jeu, jusqu’à preuve du contraire. Si par allié vous entendez, un ou une candidate qui me paraît plus sympathique que les autres, eh bien, ils savent à quoi s’attendre. Je suis là pour gagner, et ils le savent. Je vis aussi une vie dénuée de tout mensonge ou manipulation, et s’ils me connaissent un minimum, ils le savent également. Je suis ambitieuse, mais pas perverse. Si je dois être nominée pour avoir joué le jeu de manière propre et juste, alors je ferai face aux votes du public la tête haute. Avec toutes ces informations en main, cette autre personne pourra donc prendre sa propre décision et en assumer les conséquences de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lè yo touye ti kochon kreyòl yo, yo fini ak klass peyizan yo.
» APRIL L. WORTHLEBERRY
» April ∞ Smile the world
» EHM Predictions
» April ❖ Like me, oh please like me... ❖ [Acid]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: