Partagez
 

 Sekhmet, 30 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 13727


Sekhmet, 30 ans Empty
MessageSujet: Sekhmet, 30 ans   Sekhmet, 30 ans EmptySam 30 Mar - 16:15


informations

AGE : 30 ans. NATIONALITÉ : Égyptienne. HABITAT : Paris. PROFESSION : Sœur dans un hôpital psychiatrique. ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle. STATUT SOCIAL : Célibataire. SIGNE ASTROLOGIQUE : Lion.
profil psychologique

Quel âge as-tu dans ta tête ? 30 ans, le cap est franchi. Bien dans ma tête. Quand as-tu menti pour la dernière fois ? Ce matin à mon employeur pour venir passer le casting, le « Je suis malade », l'excuse classique, simple et efficace. Quel don aurais-tu aimé avoir ? La télépathie, lire dans les pensées de l'autre. Après ta mort, qu'aimerais-tu qu'on retienne de toi ? Une femme extraordinaire. Avec quelle personne te sens-tu le plus "vrai" ? Avec Dieu. Quel rêve aurais-tu aimé réaliser ? Saut en parachute. Quelle est la plus précieuse leçon que tu aies apprise ? La persévérance, rien est figé. Il suffit juste d'y croire.
courageuse
obstinée
ambitieuse
indépendante




rends-nous curieux


Il est temps de te présenter. Que dirais-tu de te livrer à une petite autobiographie ? Parle-nous de toi, de ce qui fait ta vie et ton quotidien, et de tout ce qu'on devrait savoir pour se faire une première idée de la personne que tu es. Nous aimons les détails, alors n'hésite pas à développer si l'envie t'en prend.
Née au Caire, en Egypte, le pays des pharaons, des pyramides somptueuses où le désert s’étale à perte de vue. Ce magnifique paysage de carte postale a bercé mes premiers cris, ont rempli l’air mes minuscules poumons. Hélas, l’instant a été tragique puisque je suis le fruit d’un viol. Mon père était un chef de tribu bédouin et ma mère faisait partie de ce même groupe. Elle avait accouché seule dans le désert, coupant mon cordon avec ses dents. Elle avait été ensuite répudiée par cet homme et mourait très peu de temps après ma naissance. Je vis ma petite enfance dans la honte d'être la fille d'une femme rejetée, élevée par ma grand-mère dans la pauvreté et destinée à être bergère. Grâce à un cousin sédentarisé, je me fixe au Caire, la ville la plus proche. Étant bédouine, je n’ai pas accès à l’école. J’apprends à lire seule en allant écouter l'instituteur, qui remarque mes dons et finit par m’aider. Je parviens ainsi à faire mes études et obtient mon baccalauréat à dix-sept ans. Avec le peu d’argent de côté, je m’installe à Paris. Boursière, j'étudie la musique au conservatoire pour devenir chanteuse, mon rêve. Sept ans à composer, écrire et apprendre. Une voix mélodieuse. Un physique avantageux. Et pourtant ça ne suffit pas. Mon premier album est un véritable fiasco. Une grosse arnaque. Je paye encore les dettes de résiliation de contrat à mon ancienne agence de production. J'ai bien songé d'en finir avec la vie mais soyons réaliste, je manquai de courage. Rongée par la déprime et le peu d'estime de soi, je me tourne vers l'alcool, mon refuge. Comme les problèmes n'arrivent jamais seuls. Je renverse une petite fille. Mon délit de fuite m'a conduite à avoir un accident de voiture, en fonçant dans un arbre devant un couvent. Une nonne, venue me demander si j'allais bien, me donne l'envie de devenir soeur. A vingt-quatre ans, j’avais conscience d’un seul fait : Ma vie était un échec et il me fallait quelqu’un pour m’aider à la remettre en ordre. Je le savais, Dieu devait intervenir mais j’ignorais comment le trouver. C'est un passage du texte biblique qui me fait découvrir le visage du Christ dans tout son éclat. La transformation fut spectaculaire, comme je ne l’aurais jamais imaginé. Il m'est impossible de la décrire autrement. Je commençais à étudier la Bible, ce qui révolutionna complètement ma vie. A trente ans, j'ai déjà vécu beaucoup de choses, mais j'ai compris que dans la vie pour y arriver, il faut se battre. Confiante et déterminée à réussir, je me fixe de nouveau objectif. Aujourd'hui, je vois la vie différemment grâce à la religion.


Quelle vision portes-tu sur ta personne, en toute objectivité ? Ton caractère, tes grands principes, ce qui fait que les autres peuvent t'aimer ou te déprécier. Qu'est-ce qui fait ta particularité ou te rapproche du plus grand nombre ? Quels seront d'après toi tes atouts dans une telle aventure, et qu'est-ce qui pourrait bien être ta principale faiblesse ?
J'ai longtemps été perdue. Je me suis cherchée puis enfin trouver auprès de Dieu. Sous ses traits de femme forte se cache une dominatrice. Je n'ai pas froid pas aux yeux. Ne croyez pas que je suis une Sainte qui ne connait pas le péché. Je suis ouverte d’esprit. Le sexe fait partie de ma vie. Sous ma robe de soeur se cache des dessous coquins. On peut être une nonne et avoir des plaisirs, des envies non ? J'assume pleinement mon orientation sexuelle. Difficile de choisir quand on aime les hommes et les femmes, les deux m'attirent. Avant d'être nonne, j'avais d'ailleurs beaucoup d'hommes à mes pieds. Dieu ne m'en voudra pas si je déroge à cette règle. C'est lui qui a dit : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés », il nous invite à suivre son exemple, à faire comme lui. Certains diront que je ne suis pas totalement dévouée à Dieu puisque je fantasme sur mon supérieur. L'amour n'a pas de limite, ni de frontière. La tentation au sein du jeu pourrait me faire plonger. Mais si ma communauté l'apprenait, que diraient-ils ? S'il-vous-plait, cachez l'alcool et prenez des thons. Ensuite, je dirai que j'ai coeur sur la main, j'aide mon prochain. Je suis membre d’une association humanitaire et j’oeuvre pour la bienveillance et l’empathie. Si je fais partie de l'aventure, je serai proche des candidats. Ils pourront se confesser et nous parleront... De la parole de Dieu ? S'ils le souhaitent. S'ils sont égarés ou perdus, je peux les sauver; parole de Sainte.  


dévoile ton potentiel


Alors que tu enquêtes sur le secret d'un candidat depuis plusieurs semaines, tu apprends qu'un de tes camarades nourrit lui aussi une piste sur ce secret et projette de le buzzer pour en avoir le cœur net. Décides-tu de verrouiller ta cible en actionnant le buzzeur en premier pour gagner du temps et tenter de dissuader ton adversaire de continuer dans cette voie, ou juges-tu cette compétition grisante au point de te réjouir de cette menace ? Préfères-tu garder ta cible pour toi ou en faire une véritable course au buzz ? Es-tu un enquêteur forcené ou imperturbable ?
Honnêtement, dans un premier temps, j'essaye de le dissuader en gagnant du temps. Puis, si je vois qu'il ne veut pas en démordre. Ce qui m'étonnerait, vu que j'ai un don pour retourner le cerveau d'une personne. Hé oui, à l'église, il suffit de porter la robe de bonne soeur pour avoir des dons. Il faut aussi de temps en temps, écarter les cuisses. On a besoin de fond, d'argent et les donateurs sont rares. Donc, je m'exécute, je donne de ma personne, pas besoin de vous faire un dessin. J'ai de très bons arguments pour amadouer les plus récalcitrants. Avec mon charme et mon charisme, j'en ai fait chavirer plus d'un et d'une. Je suis déterminée à avoir le plus de secrets et gagner ce jeu.


Tu apprends qu'une carte représentant un pouvoir exceptionnel a été cachée quelque part dans la demeure du Maître et il t'est offert le choix de la jouer solo ou d'unir tes forces à celles de tes alliés pour mettre plus facilement la main sur cet avantage et éviter à tes adversaires d'en profiter. Décides-tu de faire cavalier seul ou de collaborer ? Es-tu plutôt du genre à tracer ta route sans l'aide de personne ou à créer des liens sur ton chemin ? As-tu l'âme d'un grand sociable ou d'un loup solitaire ?
Il faut collaborer pour avancer et s'entourer des bonnes personnes. Si j'avais le choix, j'aiderai mon équipe. Cela me paraît naturel. Je ne me vois pas être solitaire et garder cet avantage pour moi. Le partage est essentiel pour avancer. Allons-y et traçons notre route collectivement. La meilleure solution, c'est l'entraide. J'en suis le fruit d'une communauté.


Ton allié dans l'aventure et toi-même êtes placés devant deux boîtes, dont l'une contient une immunité et l'autre une nomination d'office. Tu es le seul à être informé du contenu de ces boîtes et le Maître te demande de conseiller ton allié sur le choix de l'une d'elles, tandis que la seconde te reviendra. Quelle boîte lui conseilles-tu de choisir ? Adoptes-tu une stratégie pour le convaincre de te faire confiance et l'inciter à choisir la nomination, ou fais-tu en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité ? Entre stratégie et amitié, que choisis-tu ?
Je fais en sorte de l'avantager en lui faisant choisir l'immunité. S'il a compris mon jeu, il sait que je suis honnête. Je n'ai pas besoin de mentir, il comprendra. Même s'il me fait une crasse, je pardonne et Jésus m'a appris à pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FINALE DU TOURNOI: Khenty de Sekhmet // Yan du Corbeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: Les candidats-
Sauter vers: