Partagez
 

 arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 922
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K £
AFFINITÉS:
arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) Empty
MessageSujet: arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)   arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) EmptyDim 31 Mar - 6:36


@kenza
arms crossed with the attitude


Il a encore du mal à réaliser que c'est ici, dans un gigantesque palace plus beau que tout ce qu'il a pu voir dans sa vie, qu'il vivra durant les prochaines semaines si la chance se range de son côté. Le contraste est saisissant entre son milieu de vie aujourd'hui, et celui qu'il a laissé à Fresno. Malcolm arrive même pas à payer son loyer, il a connu la rue à une époque de sa vie alors cette aventure lui ouvre clairement les yeux sur un monde très éloigné du sien, où il a du mal à se sentir à sa place pour le moment. Ce luxe à outrance, il est pas habitué à ça et il a pas envie de s'y habituer d'ailleurs, il veut pouvoir revenir à sa vie de misère sans regret quand ce sera fini. Cette parenthèse dorée il souhaite pas y prendre goût, ce sera peut-être une très belle aventure mais il garde bien en tête que tout ça, tout ce qu'on lui offre aujourd'hui, c'est un monde de paillettes qui peut lui être retiré à tout moment. Il doit être l'un des plus dépaysés ici, et contrairement à d'autres il n'a pas des étoiles plein les yeux en découvrant son nouvel habitat. C'est beau, oui, mais c'est une réalité de quelques semaines tout au plus. Toutes les pièces du palace ne transpirent pas non plus la démesure, la salle informatique par exemple n'est pas plus tape-à-l’œil que ça et c'est peut-être pour ça qu'il aime bien y trainer. C'est là, alors qu'il paresse les fesses bien enfouies dans un fauteuil, qu'il croise @kenza en fin d'après-midi. Il l'identifie en quelques secondes, faut dire que c'est pas le genre à se fondre dans la masse. « Tiens salut.. Kenza, c'est ça. Je crois avoir quasiment retenu tous les prénoms, j'pensais que ça me prendrait plus de temps que ça. » Il y a bien quelques prénoms farfelus qui lui résistent encore, mais Malcolm compte bien les intégrer avant la fin de la semaine, c'est qu'une question de jours avant qu'il devienne incollable sur les blases de tout le monde ici. « Si j'me goure pas on est coéquipiers, mais c'est quoi cette histoire de teams en fait ? » il demande d'un air inquisiteur, se remémorant l'annonce faite à ce sujet à l'issue du prime. Il a pas trop compris à quoi serviraient ces teams, ou alors ça a pas été explicitement dit et dans ce cas c'est plutôt logique qu'il soit largué. Peut-être que sa camarade est mieux informée sur cette compétition des équipes instaurée alors qu'ils avaient à peine mis les pieds dans le jeu. La production a pas perdu de temps pour les opposer les uns aux autres, et il se demande bien ce que ça va donner tout ça dans le jeu. Malcolm il a pas l'esprit de compétition très développé alors il espère que ça restera bon enfant leur truc, et que ça l'empêchera pas d'apprendre à connaitre ses "adversaires" des autres teams car lui de son côté ne fera pas vraiment la distinction. « T'es typée un peu, tu viens d'où ? » il l'interroge en croisant ses bras. « Et t'étais déjà là quand je suis arrivé samedi, je me souviens, t'es rentrée avec qui du coup ? » Son regard détaille la candidate tandis qu'il cherche dans sa tête avec quel candidat elle se trouvait lorsqu'il a fait son entrée. Elle était assez bien entourée ce soir-là alors il saurait pas dire, et c'est de toute façon mieux que l'apport de cette information vienne d'elle, il préfère l'idée d'un dialogue à celle d'un monologue.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 748
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 2500£
AFFINITÉS:
arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) Empty
MessageSujet: Re: arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)   arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) EmptyDim 31 Mar - 19:26


Kenza, en plus de soigner son image corporelle, son physique ou ses actions, travaille aussi son image sur les réseaux sociaux. Elle ne déconne pas avec ça. Tout ce qui se rapporte à ce qu’elle peut renvoyer de l’extérieur, elle le travaille pour le parfaire au plus haut point. En plus d’être une grosse perfectionniste, elle aime bien que tout soit en ordre, que tout soit propre et bien à sa place. Sa page sur les réseaux sociaux, elle compte bien l’entretenir, d’une façon régulière car après tout, c’est ce qu’elle adore faire. Paraître belle sur les photos et les partager pour en récolter ensuite des likes et des messages en guise de compliments qu’elle n’ouvre même pas. C’est très con, mais ça la stimule. Alors elle investit toute son après-midi pour bien organiser son espace virtuel. Elle crée sa page en choisissant d’office une de ces photos favorites. Parce-que chez elle, tout est planifié à l’avance. Que ça soit son statut, sa photo et sa façon d’écrire, tout est déjà pensé dans sa petite tête en hyper fusion. Elle sait tout. Même le nombre de smiley à utiliser par message, le nombre de mots ou d’hashtag à employer, tout est programmé à l’avance. De l’extérieur, on ne se doute même pas de ce qui se passe à l’intérieur de son crâne mais ça marche à 100 à l’heure. Elle contrôle quasiment tout et elle ne s’imagine pas vivre autrement. Tout simplement car elle ne peut pas. Elle a essayé, elle n’a pas pu. Alors elle s’est résignée à vivre ainsi, en ayant le contrôle sur absolument tous les aspects de sa vie. Dans un jeu pareil, ça risque d’être dur à gérer, mais elle est prête à relever le défi. Elle sait qu’avec un trait de caractère comme le sien, elle aura du mal à encaisser certaines choses, mais ça aussi, elle s’y est déjà préparée. C’est un peu chiant, parce-qu’à force de tout prévoir et tout analyser, on a l’impression qu’elle sait déjà tout à l’avance. Qu’elle aperçoit l’avenir trois secondes à l’avance et ça peut fatiguer un bon nombre. Même @malcolm, elle le voit venir à des kilomètres. Avant même qu’il n’ouvre sa bouche pour articuler, elle sait plus au moins ce qu’il pourrait dire. Elle sait pas comment, mais elle arrive à détecter ce genre de chose. Après tout, elle est vachement habituée à ce qu’on vienne souvent l’aborder, et au final, c’est souvent la même chose. La même chanson. Des interrogations sur son prénom. Des compliments. Des approches douteuses. Pas toujours. Les exceptions existent, comme les surprises, mais c’est surtout son prénom qu’on demande. Comme cette fois. Comme elle le prévoyait déjà. « c’est bien ça » qu’elle souffle avec un petit sourire sur les lèvres. Ça lui fait toujours plaisir d’entendre son prénom. C’est con oui mais c’est suffisant pour la faire sourire le temps d’une seconde. Mais pas plus. « toi ? » car oui, contrairement à lui, elle n’a pas retenu grand-chose de tout le monde. A vrai dire, même si elle le connaissait déjà, elle ferait semblant de pas le connaître alors ça ne change pas grand-chose au fait que c’est toujours un passage obligatoire, pour tout le monde. « oui je sais » elle avait bien pris la peine de tout enregistrer dans sa petite tête. Kenza, elle est loin de rater des informations comme ça. Le nom de sa team ainsi que sa composition, ça ne lui avait pas échappé. « mais pour être franche avec toi, c’est loin d’être mon délire » cette histoire de team et tout ce qui va avec. Il a vraiment ciblé la mauvaise personne pour avoir des infos sur ça, car pour l’instant, elle, elle se soucie que d’elle et sa petite tronche super lisse. Mais c’est pas encore fixe dans sa tête. Il se peut qu’elle change d’avis, comme il se peut qu’elle garde son entêtement de ne pas prendre part à ce délire. Ça ne dépend pas que d’elle à vrai dire. Mais aussi de ses coéquipiers. « Typée ? » elle détourne la tête de son écran car ça la fait tiquer. Comment ça, typée ? Elle arque un sourcil, temporisant avant de lui répondre. En attendant, elle commence à follow back ceux qui l’ont déjà follower. Kenza, elle veut pas non plus passer pour la petite candidate précieuse qui follow personne. Elle a toujours refusé cette connerie de faire sa princesse. Alors bien sûr, elle ne followera jamais en premier, ne fera jamais le premier pas, mais à l’image d’un miroir, c’est quelqu’un qui vous le rend très bien. « avec un homme marié » qu’elle glisse d’une manière très indifférente. Parce-que Kenza, elle a quand même pas été vernie de ce côté-là. Il fallait qu’elle tombe sur le seul type déjà pris du lot alors oui, y'a pas de quoi s'en vanter « la chance, je sais » bien évidement, c’était très sarcastique, mais ça lui allait très bien. Au moins, c’était beaucoup mieux que le silence qu’elle adore arborer. D'ailleurs il devrait se sentir très privilégié qu’elle s’exprime déjà assez. « et toi ? » elle en a aucune idée, mais ce qu’elle sait déjà, c’est que ça n’aurait pas pu être plus pire que de rentrer avec Pierpaolo, hm.

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 922
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K £
AFFINITÉS:
arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) Empty
MessageSujet: Re: arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)   arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) EmptyLun 1 Avr - 18:48

Il y a des noms qui se retiennent plus facilement que d'autres en ce début d'aventure, mais deux jours après son arrivée dans le palace il demeure très peu de candidats que l'américain ne soit toujours pas capable de nommer. Quand il sait pas de toute façon il n'hésite pas à redemander, c'est comme ça que ça finira par rentrer. C'est pas le genre à essayer dix mille noms avant d'avoir le bon, si l'info lui manque il va la chercher c'est aussi simple que ça. Il rencontre pas du tout ce problème avec Kenza, et ce même si sa camarade ne lui a pas fait forte impression jusqu'ici compte tenu des rares mots qu'ils ont eu l'occasion d'échanger. Il sait pas encore si le courant pourra passer avec cette fille mais plutôt que de partir avec une idée préconçue sur elle, il préfère se laisser le temps d'avoir une vraie discussion avec l'intéressée pour déterminer les chances d'entente entre eux. C'est peut-être bien ce qui se profile ce soir dans cette salle informatique, leur premier vrai échange dans cette aventure, échange mettant d'ailleurs bien vite en lumière que contrairement à lui Kenza ne peut pas encore se vanter d'avoir assimilé les noms de tout le monde. Peut-être que c'est juste le sien qui coince un peu, ou peut-être qu'elle s'est globalement pas donné la peine de retenir une information comme celle-ci de ses camarades. Chacun son truc, l'américain lui a besoin de pouvoir mettre un nom sur un visage et c'est d'autant plus vrai lorsqu'il vit sous le même toit qu'une vingtaine de personnes. « Malcolm. » il l'informe simplement, pas dérangé par le fait de devoir encore se présenter car bon, la semaine ne fait que commencer et il en verra peut-être d'autres. Kenza réagit pas vraiment au sujet des teams, ça a l'air de lui passer un peu au-dessus de la tête en fait. Il n'y voit pas plus clair qu'avant de poser sa question du coup, le voilà bien avancé. « Ça t'intéresse pas ou t'attends de voir en quoi ça va concrètement consister ? » Il a peut-être à faire à une camarade individualiste qui n'a pas pour projet de collaborer avec qui que ce soit dans ce jeu, mais elle n'en reste pas moins une coéquipière, donc le fait qu'elle puisse prendre ces histoires à la légère le concerne un peu lui aussi. Malcolm est pas plus joueur que ça, l'esprit de compétition l'a jamais animé mais même s'il saisit pas bien l'intérêt des teams il veut être plongé dans l'action pour comprendre, et s'il faut s'investir pour le groupe alors il donnera ce qu'il pourra. Sa camarade rebondit sur sa prochaine remarque, visiblement il en a trop et pas assez dit à la fois en soulignant son côté typée, à ses yeux. « Ouais j'sais pas trop, typée méditerranéenne je dirais. » il déballe sans grande conviction, en se fiant uniquement à ce qu'il a sous les yeux. C'est ce que Kenza lui inspire, quant à dire quelle rive de la méditerranée par contre il en sait rien, il a pas poussé son raisonnement aussi loin pour tout dire. Quoique, vu son prénom ça semble indiquer une probabilité plus importante au sud qu'au nord. « T'aurais pu donner un indice moins déterminant quitte à me faire deviner. » Là y'a vraiment qu'une possibilité, c'est pas comme si les hommes mariés couraient les rues ici - ou plutôt les couloirs. Et l'italien, Pierpaolo, ne mérite apparemment pas qu'on le nomme par son prénom. « Ça te dérange qu'on t'ait attribué un homme maqué ? » il lui demande en notant bien le ton employé par la candidate, le laissant imaginer qu'elle est peut-être restée sur sa faim avec son binôme d'entrée. « Une blonde, canadienne je crois. » Comme elle il se contente d'en dire le minimum, et il s'attend de toute façon pas à ce qu'elle parvienne à identifier Noemi sachant que des blondes y'en a plusieurs et que canadienne, c'est un détail qui fait la différence mais qu'elle doit pas connaitre encore. « Haha, tu t'es abonnée en retour. » il note dans un lèger sourire en coin en ayant la notification sur sa tablette. Il espérait pas forcément avoir un follow back de la part de Kenza et il sait pas trop ce qui lui vaut ça en fait, peut-être que sa devise c'est simplement de renvoyer ce qu'on lui donne. « Pourquoi t'es là ? Dans ce jeu, j'veux dire. » Ce serait intéressant de savoir ce qui a amené chaque candidat à tenter sa chance pour une telle aventure, et il se doute bien que les motivations sont très différentes d'un candidat à l'autre. Il parlera des siennes que s'il sent que ça peut intéresser les autres, il en a parlé durant son entretien avec les casteurs mais c'était histoire de démontrer qu'il avait vraiment besoin de cette place. Au final il sait pas si ça a pesé dans la balance ou pas.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 748
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 2500£
AFFINITÉS:
arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) Empty
MessageSujet: Re: arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)   arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) EmptyMer 3 Avr - 2:53


Kenza, elle sait très bien comment il s’appelle. C’est même pas très dur à trouver puisque il lui suffit de jeter un coup d’œil aux différentes pages du réseau social pour le savoir, mais elle demande quand même son prénom car c’est un protocole qu’elle a toujours respecté. Elle est trop vieille école et ne prend pas ces choses à la légère. Ouais. Elle ne peut pas appeler quelqu’un par son prénom s’ils ne se sont pas déjà présentés officiellement. Elle ne peut pas se le permettre. Les intros, c’est une case obligatoire. Voir même sacrée alors qu’à la base, c’est ultra con. Elle se complique la vie. Mais c’est comme ça, elle n’y peut rien. « enchantée Malcolm » qu’elle expire avec sa petite voix. Elle ne s’éternise pas non plus sur le sujet des teams. Elle ne pense pas que c’est quelque chose qui pourrait l’intéresser dans l’immédiat, alors elle le lui fait savoir avec son élan de spontanéité clinique habituel. Sauf qu’il veut en savoir d’’avantage et ça lui soutire un soupir. Il le sait pas encore, mais s’il continue comme ça, il va trop lui prendre la tête avec ce sujet. Parce-qu'elle avait bien l’impression d’avoir été assez claire juste avant, hm. « si je vois que tout le monde est impliqué, j’y songerais » elle reste vague, comme toujours, mais elle a quand même donné 85% de la réponse. Son degré d’implication dépend essentiellement de trois critères : la qualité de son groupe, les efforts consentis et les potentiels bénéfices à tirer de cette guerre des clans. Si elle voit par exemple qu’elle va fournir des efforts pour rien, c’est sûr qu’elle va pas trop y prendre part. Kenza, c’est vraiment pas la coéquipière idéale qu’on rêverait d’avoir avec soi. Elle est tellement lunatique et tellement instable qu’elle peut vous lâcher à tout moment. Mais bon, eux même n’ont encore reçu aucune information à propos de cette partie du jeu, alors elle a le temps de voir venir. Elle arque un sourcil devant sa remarque et lui demande de développer. Méditerranéenne. Ça la fait sourire un quart de seconde. « D'accord. Du coup devine. » ça l’amuse un peu de tester les connaissances du bonhomme. Il n’a pas l’air très fort en géographie, mais elle espère pour lui qu’il va trouver. C'est le genre de chose qui l'impressionne beaucoup et il paraîtrait moins con vu les clichés qui circulent sur les américains pas foutus de situer certaines villes sur une carte. Parce-que oui, il doit certainement venir des states. ça, elle, elle l'a bien deviné. Elle détourne un instant son attention de l’écran pour dévisager @Malcolm du regard. « pourquoi ? » Kenza, il lui arrive par moment de perdre l’intégralité de ses neurones et plonger dans une débilité profonde. Mais d'un autre angle, elle a peut-être raison de se se poser la question « il n’y’en a pas qu’un, je crois » elle sait pas trop, mais elle a eu l’impression qu’il y’avait un autre type, assez âgé et forcément maqué lui aussi. Elle croise les bras contre sa poitrine, un peu contrariée. « non ça ne me dérange pas » qu’elle réplique, presque froide. Après tout c’est qu’une entrée alors elle ne voit plus l’intérêt de trop polémiquer là-dessus. Enfin si, elle a pas trop apprécié certaines choses et ça la frustre de pas en parler. « j’estime juste que je n’ai pas eu l’attention que je méritais » qu’elle rajoute avec son indifférence habituelle. Un peu comme pour dédramatiser les choses, même si à la base, elle fait déjà l’inverse. Lui, apparemment, il est rentré avec une blonde canadienne. « je vois » à vrai dire non, elle voit absolument rien. Elle sait pas de qui il parle alors curieuse qu’elle est, elle rajoute « qu’est ce qu’elle portait ? » Kenza, elle a eu le temps de scanner tout le monde et serait capable de se refaire les visages de chacun juste à travers une légère description de ce qu’ils portaient. Parce-que oui, c’est le genre de truc girly qu’elle passe son temps à observer chez les autres. Elle ferme plusieurs onglets qu’elle venait d’ouvrir histoire de follow back ce qui l’ont suivi, et ça le fait réagir. Elle sait pas trop si c’était nécessaire comme intervention alors elle glisse un simple « oui normal » avec la petite grimace qui va avec. Elle ne sait pas non plus quoi répondre à sa question, même si elle s’était déjà préparé à ce qu’on la lui pose en venant ici. Le problème, c’est qu’à force de songer à des réponses toutes faites, aucune ne l’a vraiment convaincu alors elle se lance dans un truc qu’elle juge très risqué, et qu’elle ne fait que rarement : l’improvisation. « je voulais tenter l’expérience. » à vrai dire, il y’a des tas d’autres raisons, qu’elle se gardera pour elle tellement c’est loin d’être le moment pour les révéler, alors il se contentera de cette maigre réponse. Après tout, il n’a pas le choix. « et toi ? »

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 922
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 33K £
AFFINITÉS:
arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) Empty
MessageSujet: Re: arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)   arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) EmptySam 6 Avr - 6:52

S'il peut aujourd'hui restituer la quasi totalité des noms ici, il peut comprendre que ce ne soit pas le cas pour tout le monde et que certains aient besoin d'un peu plus de temps pour se familiariser avec ça. C'est quand même une vingtaine de noms à retenir et à associer aux bonnes personnes, et pour ça chacun est libre d'y aller à son rythme pour lui, il ne juge vraiment pas. Les présentations sont donc officiellement faites avec Kenza, ça fait une personne de plus dans ce palace capable de mettre un nom sur sa tronche, même si très franchement il a pas la moindre idée du nombre de camarades dans ce cas-là à cette heure-ci. Malcolm s'en fout un peu d'être celui dont on pourrait ignorer le nom même après un mois d'aventure, il estime juste que c'est plus pratique pour échanger les uns avec les autres et, forcément aussi, un signe d'intérêt témoigné à ses camarades de faire l'effort d'intégrer ça dès les premiers jours de cohabitation. Kenza n'est pas qu'une camarade pour le coup, c'est aussi une coéquipière et cette info n'a pas non plus échappé à l'intéressée. Ils font partie de la même team mais question implication, il sait pas trop où se situera la jeune femme pendant cette aventure étant donné qu'elle prévoit d'envisager de donner de sa personne si le groupe s'investit d'abord. Il comprend que c'est pas celle qui portera l'équipe à bout de bras si les autres en glandent pas une, son investissement a l'air de coûter cher et ne sera donc pas forcément automatique. « J'imagine qu'on nous mettra rapidement en conditions pour tester l'efficacité de l'équipe de toute façon. » il laisse entendre d'une voix convaincue. Il voit pas la production attendre des semaines avant de lancer de façon officielle cette compétition des teams, car autant les jeter dans le bain tant que les équipes sont au complet. « À part la fille que j'ai perdu de vue depuis samedi soir, j'ai l'impression qu'on a plutôt de bons éléments avec nous. Affaire à suivre. » Il cherche pas à la motiver ou quoi, c'est l'honnête constat qu'il a fait ces deux derniers jours en passant en revue la composition de leur team. Il est évidemment un peu tôt pour estimer ce que telle ou telle personne pourrait apporter de bon à cette équipe, mais il est déjà possible au bout de quelques jours d'évaluer l'investissement des uns et des autres - et en l'occurrence, aussi, le côté fantomatique de cette fille au nom imprononçable. Malcolm il a l'impression que certains camarades lâcheront moins facilement des informations sur eux que d'autres, à croire qu'il est là pour jouer aux devinettes et qu'il a vraiment que ça à faire. Il vient de supposer que Kenza venait de quelque part dans la région méditerranéenne mais sans certitude, et maintenant celle-ci lui demande des précisions. « Bon écoute j'trouve que tu ressembles vachement à une candidate de la dernière saison, Livia. Vos traits sont similaires, genre y'a vraiment un truc, du coup je vais pas me mouiller et je vais dire que t'es italienne toi aussi. » Ça suit le fait qu'il l'ait située en méditerranée, et c'est vrai que sur le moment il s'interroge pas trop sur la provenance du nom Kenza étant donné qu'il saurait pas du tout faire la différence entre un blase italien et un blase grec, admettons. Peut-être qu'il vient de sortir une énormité là Malcolm, mais il se sentait obligé de souligner la ressemblance qui lui a sauté aux yeux le premier soir. Livia l'a marqué parce que ses anciens collègues étaient comme des fous sur elle, il s'en souvient que trop bien. À partir du moment où Kenza lui apprend que le type avec lequel elle a fait son entrée est marié, il pense aussitôt à l'italien. Elle dit qu'il est pas le seul dans ce cas, et ça lui fout le doute. « Ah ouais ? Je sais pas, tu penses à qui ? » il demande en cherchant lui-même dans sa tête un second mec marié qu'il pourrait avoir zappé. Il est pas sûr en fait, personne ne l'a crié sur tous les toits mais c'est vrai qu'il a pas fait gaffe à une éventuelle alliance au doigt de quelqu'un. « Si j'comprends bien tu t'es sentie négligée par ton partenaire d'un soir. » C'est ce qu'il déduit du fait qu'elle dise ne pas avoir eu l'attention qu'elle méritait. « C'est quoi le problème, il t'a mise de côté pour aller rejoindre sa blonde ? » Malcolm il a pas assisté à la scène parce qu'il est arrivé après eux et n'a pas conversé avec le même groupe de candidats ce soir-là, mais il tente d'imaginer le contexte. Peut-être que l'italien a mis de la distance entre eux pour pas froisser sa femme, ou que c'est tout simplement pas un gars très avenant qui apprécie la compagnie des autres. De son côté, l'américain tente de se rappeler comment était habillée Noemi samedi. « Pas le genre de truc à demander à un mec. » il souffle en se grattant la tête. C'est bien connu les mecs font pas attention à des détails de ce genre, et ce soir-là y'avait une dizaine de filles fringuées différemment les unes des autres, le puzzle est pas simple à reconstituer. « J'crois qu'elle portait une jupe de couleur et tout le reste était noir, ouais, ça ressemblait à ça. » Quelle couleur, ça par contre il se prononcera pas parce que c'est flou dans sa tête. Et c'est pas plus mal parce que les filles sont à cheval sur les nuances et tout le bazar, il voudrait pas sortir que c'était orange alors que c'était corail et se faire incendier là-dessus. À sa question concernant la raison justifiant la présence de Kenza dans ce jeu, il obtient une réponse toute simple, limite un peu bateau. L'envie de tenter l'expérience, c'est ce qui l'a amenée ici, tout bêtement. « Okay. » il réplique en haussant les épaules. Il va devoir s'en contenter il le sent bien, elle en dira pas plus. « Moi c'est pour l'argent que je suis là, on va pas se mentir. J'ai un projet que je pourrai pas concrétiser sans un max de thune, et quitte à faire de l'argent facile autant que ce soit de façon légale. » Ça veut pas dire qu'il a pensé à donner dans l'inégalité car ç'aurait clairement été s'attirer encore plus d'emmerdes, mais bien sûr on lui a proposé, un gars comme lui c'était évident qu'on l'approcherait pour ça. Il parle d'argent facile alors que rien ne lui garantit qu'il sortira de ce jeu les poches pleines, c'est clairement son goal de se constituer une grosse cagnotte mais si c'est pour pas la valider à l'arrivée, aucun intérêt. « On lance les paris sur le meilleur enquêteur de la saison ? » Il sait que c'est un peu le titre convoité chaque saison, celui du candidat qui pètera le plus de secrets et dont la cagnotte surpassera les autres de très loin. Malcolm est prêt à y aller de son petit pronostic aujourd'hui, histoire de voir dans quelques semaines s'il se sera complètement planté sur l'identité du futur roi ou de la future reine du buzz.


_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11216-knzhttp://www.throwndice.com/t11224-kenza 

MESSAGES : 748
AVATAR : olivia culpo


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 2500£
AFFINITÉS:
arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) Empty
MessageSujet: Re: arms crossed with the attitude (lundi, 18h30)   arms crossed with the attitude (lundi, 18h30) EmptyMar 9 Avr - 5:14


Ce n’est que le début de l’aventure, ils viennent de dire bismilah comme on dit chez elle, alors Kenza, elle voit pas trop pourquoi elle se mettrait déjà à penser à cette histoire de team. Elle a déjà planifié comment se déroulerait son aventure de A à Z, mais ce détail là, elle ne l’a pas trop prévu. Il sort un peu de nul-part et risque de lui éparpiller ses cartes. Elle ne veut pas que cette histoire de team lui nique ses calculs. Parce-que elle, elle se connait. Elle a jamais brillé dans un groupe. A l’école, c’était celle qui foutait absolument tout, toute seule, sans demander de l’aide à personne. Le travail d’équipe, elle connait pas trop. C’est une notion qui lui parait très floue car elle s’est toujours habituée à obtenir ce qu’elle voulait toute seule. Ce type, il a l’air d’être tout le contraire avec un mindset totalement différent du sien. Il a déjà analyser la compo de leur team et lui livre même ses premières impressions. C’est clair qu’il a prit de l’avance sur ce coup là, parce-que sincèrement, elle ne s’était pas encore penchée sur la question. « j’espère que tu te trompes rarement dans tes premières impressions dans ce cas » qu’elle souffle sans réelles convictions. Elle en est pas très sûre, mais bon, affaire à suivre comme il dit. Quant à la candidate qui semble avoir disparu, elle sait pas trop encore si ça la gonfle ou si au contraire, ça lui plait bien. Parce-que dans un sens, elle veut pas non plus que quelqu’un lui fasse de l’ombre dans cette team au cas où il fallait briller dans des compétitions, et dans un autre, se savoir entourée de bons éléments ça la réconfortait un peu alors elle est encore mitigée. Elle se tourne néanmoins vers lui, quittant son écran du regard pour le planter sur lui. Il doit pas être habitué à ce qu’on le dévisage de cette façon, mais c’est sa façon à elle d’imprimer sa présence. A défaut de parler, on peut sentir à travers son regard qu’elle est curieuse de voir ce qu’il pense de sa provenance. Il lui parle d’une ancienne candidate qu’elle reconnait très bien pour avoir suivi la dernière saison, mais elle ne sait pas pourquoi il fait le rapprochement. Cette gonzesse, c’était une grosse tarée. Et même physiquement, elle est d’une qualité nettement inférieure alors elle arque un sourcil, avant de laisser échapper un sourire navrée. « non je vois pas trop où se situe la ressemblance. » Kenza, elle donnera jamais du crédit à une autre bitch qui pourrait être susceptible de la concurrencer dans l’un de ses domaines de prédilections. Malcolm, il en a pas vraiment conscience, mais l’air de rien il se lance naïvement dans un sujet très risqué. « pour toi les brunes doivent toutes se ressembler » qu’elle lance avant de reprendre son sérieux. « je suis marocaine » qu’elle corrige avec une voix neutre. Il s’est planté, mais il était pas très loin vu la promiscuité des deux lieux. A vrai dire, les marocaines sont réputées pour avoir certaines caractéristiques qui font d’elles les femmes les plus prisés du monde arabe, mais elles ont  aussi une plastique qui se fonderait très bien dans une communauté européenne. A Milan, ou à Rome, elle passe même pour une citoyenne de la ville alors elle ne lui en veut pas de s’être trompé comme une merde. « un homme assez âgé, avec des lunettes. » elle décrit vaguement la personne qu’elle a longuement détailler l’autre soir. Il avait attiré son attention justement à cause de son âge qui devrait se situer vers la quarantaine. Chose qui n’est pas très courante dans les émissions de ce genre. Donc lui oui, c'est sûr qu'il est marié aussi. Elle se tourne vers lui un instant quand le sujet de son entrée revient sur la table. « on n’a même pas eu l’occasion de faire connaissance qu’il est parti rejoindre une autre, oui » qu’elle confirme avec son ton et sa manière très spéciale à elle d’amplifier les choses. Kenza, elle se dit que si elle attendait vraiment quelqu’un à l’intérieur, elle aurait tout de même papoté un peu avec son binôme, quand bien même ce n’est qu’un duo à titre décoratif pour faire jolie. C’est pour ça qu’elle a une très mauvaise image de ce type, et vient même à le détester par moment en se remémorant l’inattention quasi-totale à laquelle elle a eu à faire. Pour quelqu’un qui n’est pas habituée à se faire calculée de la sorte, ça l’a marqué. Et la pilule ne passe pas vraiment. Elle décide néanmoins de changer de sujet pour s’intéresser à son entrée à lui. Elle arque un sourcil parce-qu’elle le voit très bien, avec son attitude de mec macho qui fait pas attention aux gonzesses alors que ceux là, c’est les plus gros pervers qui passent leur temps à mater tout le monde. Il fait genre qu’il se souvient pas de la tenue qu’à porter son binôme. Très crédible. « Et bah dis donc. » qu’elle souffle, un peu surprise. « t’es pire que mon binôme toi » il vient de surclasser Pierpaolo, clairement. « Tu te souviens de ce que je portais, moi ? » qu’elle expire un peu subitement avec son regard qui en dit long façon tu passes le test de ta vie sans le savoir, ouais. Mais bon, elle s’en moque un peu qu’il se rappelle de ce qu’elle portait ou non. Elle croit que tout le monde l’a assez remarqué et qu’elle a attiré plusieurs regards sur elle alors elle ne cherche ni confirmation, ni approbation. Elle l’écoute parler sur les raisons de sa participation, et enregistre les informations qui l’intéresse. Il est là pour l’argent. Ça veut dire qu’il est fauché, ou presque, et c’est un détail qu’elle prend toujours en considération. Mais il a de l’ambition, alors son pronostic n’est peut-être pas aussi sombre qu’on le croirait. « c’est quoi comme projet ? » qu’elle demande, très curieuse pour le coup. Quand ça parle argent, projets, ambitions, elle dégaine toujours ses deux opales intrusives parce-que c’est des sujets qui l’intéresse.  « je suis nulle en prédictions » qu’elle glisse dans un soupir. Enfin si, elle, elle est très douée pour prédire qui va finir avec qui et des trucs futiles comme ça, mais jamais les choses les plus importantes, comme le meilleur enquêteur ou le futur gagnant. « Tu penses à qui, toi ? »

_________________
What is a heart? If I rip
open your chest, will
I find it there? If I crack
open your skull, will
I find it there?
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avez vous la slacking attitude ?
» Sims attitude! ;)
» Right Here in my Arms - V2 [Pv Lun]
» Lundi 25 octobre 21H - Domptage du cheval de l'Eriador
» Sabaton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALLE INFORMATIQUE-
Sauter vers: