Partagez
 

 There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) Empty
MessageSujet: There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)   There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) EmptyDim 31 Mar - 12:06


There aren't any old times.
When times are gone they're not old, they're dead!

avec @Niels

Jesse, il est venu pour se montrer. Il est venu pour faire le con. Il est venu pour s’échapper du quotidien, ouai à vingt-ans il pense à ça. Mais il est surtout venu pour trouver des secrets. Faut pas déconner non plus, il a pour ambition d’être le premier à buzzer, quand bien même ce serait pour une connerie. Alors cette histoire de casier, ça l’attire. Ca le rend curieux. Evidemment ce n’est pas ce qui attire véritablement son attention première depuis qu’il a foulé la pelouse du stade, qu’il est entré dans le palace, mais il essaie depuis quelques jours de mettre de côté cet espèce d’incompréhension qu’il a dans un coin de sa tête. Non il se concentre sur ce qu’il a compris de la compétition. Il avait bien entendu au prime qu’une salle renfermait apparemment des casiers, associé chacun au secret d’un candidat. Et qu’à tout moment l’un d’entre eux pouvait s’ouvrir et dévoiler son contenu, soit des indices. Alors il ne réfléchit pas une seconde lorsqu’il quitte la table de la salle à manger qu’il a investit pour son petit déjeuner, sans même prendre la peine de débarrasser derrière lui. Quoi ? Ils ont pas des bonniches à disposition pour nettoyer derrière eux ? Il n’est pas au courant. D’ailleurs c’est en courant qu’il quitte donc la pièce. Il est peut-être handicapé, mais c’est pas le même genre que les deux jambes folles là. Lui peut s’enfuir rapidement. Et donc il se retrouve dans les couloirs du palace. Et déambule ici et là, comme s’il avait toujours connu les lieux. En vérité, il ne sait même pas où se trouve ces putain de casiers et ce n’est qu’au bout d’une bonne demi-heure d’exploration qu’il les trouve. Heureusement qu’ils étaient au premier étage. Pas certain qu’il aurait couru plus longtemps que ça. Il ouvre la porte et honnêtement, il est très étonné. Parce qu’il s’attendait tellement à voir des vieux casiers en métal comme au lycée, qu’il en arrive à trouver la pièce belle. Alors que tellement basique. Il s’approche. Tente évidemment d’en ouvrir un. C’est naturel d’essayé. Mais l’est-ce d’être borné ? Parce que ce n’est pas qu’un seul qui tente d’ouvrir, mais toute la rangée de droite dont ses mains atteignent facilement le loquet. Et comme il a la sensation de faire quelque chose ne pas forcément permis, il sursaute et arrête son activité passablement criminel quand quelqu’un entre dans la pièce à son tour. Il est con. De réagir comme ça. Alors il continue. Ou pas. Parce que bientôt Niels débarque dans la pièce. Et Jesse qui était détendu, l’est un peu moins. Il détourne sa tête un petit instant vers les casiers pour pas lui montrer sa mine actuel. Il s’acharne un peu. Secoue l’espèce de verrou. Enfin, il détourne sa tête pour la reposer sur le candidat. « Qu’est-ce que t-tu fou là ? » Qu’il lui demande d’un seul coup, soutenant son regard un moment. Un moment ouai. Sans rien dire. Passant un éclair dans le regard. Avant de lâcher une espèce de rire débile. Narquois. Moqueur. « Nan je v-veux dire… T’as qu-quoi ? Bientôt cin-cinquante balais non ? Tu te s-sens pas déjà dé-dé-dépassé papi? » Ok la vanne facile sur l’âge. Mais c’est tout ce qu’il a pour l’instant. C’est facile en plus. Cette saison contrairement à d’autres, il est vraiment le seul vioc. « Moi c’est Jesse... » Qu’il souffle alors, se présentant parce que c’est l’usage ici.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) Empty
MessageSujet: Re: There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)   There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) EmptyDim 31 Mar - 21:52

La présence d'une salle des casiers un brin mystique dans le palace avait attiré l'attention de Niels comme elle avait certainement attiré celle des autres, et c'est naturellement qu'il avait décidé d'y faire un tour pour voir de ses propres yeux cette pièce qui visiblement pourrait leur causer pas mal de tort mais aussi leur être d'un précieux secours dans la chasse aux secrets. Il ne savait pas si sa curiosité tenait plus à l'une ou à l'autre de ces deux idées, et s'il espérait surtout tomber sur quelque chose d'intéressant au gré d'une visite ou simplement être dans les parages lorsqu'un indice sur son secret fuiterait, mais Niels préférait se familiariser avec cet endroit le plus tôt possible au cas où la production déciderait de ne pas attendre qu'ils se soient tous acclimatés à leur nouvel environnement pour commencer à déverrouiller ses casiers. Gagnant ainsi le premier étage après un petit tour à la salle de sport où il n'excluait pas de reprendre un peu ses habitudes maintenant qu'il avait plus de temps libre, Niels entra dans la salle des casiers pour aussitôt constater que l'endroit était un peu plus grand et un peu moins sommaire que ce à quoi il s'attendait. Un peu moins vide, aussi, puisque ses yeux ne mirent qu'une seconde à se poser sur la silhouette qui se tenait debout près des casiers et sur les deux mains qui semblaient s'acharner à vouloir les ouvrir. Il reconnut Jesse et sa mine changea en même temps que ses pas le guidèrent un peu plus loin de la porte, qu'il referma derrière lui avant de lui faire de nouveau face. Il pensait profiter des lieux seul et repartir comme il était venu et se retrouvait à devoir composer avec une confusion interne qu'il n'avait pas prévue et qui lui faisait dire qu'il avait peut être mal choisi son moment. « Je vois ce que je ne suis pas censé voir, visiblement. » Il énonça d'un ton paradoxalement calme, continuant d'approcher malgré le fait que Jesse lui envoie apparemment tous les signaux du monde pour l'inciter à ne pas le faire. Il tombait manifestement mal et personne n'aimait être pris la main dans le sac pendant qu'il essayait d'ouvrir ce qu'il n'était pas censé ouvrir, et pourtant d'eux deux c'était probablement lui qui aurait préféré se trouver ailleurs à cet instant. Sa prochaine remarque dessina sur ses lèvres un sourire sans joie, et il haussa les épaules comme s'il était loin de se formaliser de ce genre de choses. C'était assez vrai et il savait en arrivant ici que le fait d'être un peu plus vieux que les autres candidats n'inspirerait pas que des plaisanteries bienveillantes. « Quarante. Mais pour moi aussi c'était du pareil au même quand j'étais un gamin et que je ne réfléchissais pas toujours avant d'ouvrir la bouche. » Il garda un air grave mais lui lança un regard dénué d'animosité, parce que ça ne l'amusait pas particulièrement de rentrer dans ce jeu-là ou de piquer parce qu'on l'avait piqué et simplement parce qu'il avait toujours pensé qu'il fallait recadrer ce qui devait l'être sans attendre. Jesse déclina son identité et il cligna une fois des yeux comme pour dire qu'il le savait déjà avant de souffler. « Niels. » Il préférerait qu'il l'appelle par son prénom mais quelque chose lui faisait dire qu'il trouverait d'abord d'autres plaisanteries à faire sur son âge. S'approchant jusqu'à se poser à coté de lui, il observa un instant les mains de Jesse autour du cadenas qui semblait depuis tout à l'heure faire de la résistance, puis releva les yeux vers les siens. « Et si tu laissais ce cadenas tranquille et que tu me parlais plutôt de toi ? Je doute  que la production ait enfermé des indices dans ces casiers s'il y avait la moindre chance qu'on parvienne à les ouvrir. » Et accessoirement, il aimait autant profiter d'être là pour discuter avec lui plutôt que rester planté à le regarder s'acharner sur un cadenas qui ne lui céderait pas. « Pourquoi tu es ici ? » Dans ce jeu, puisque maintenant il avait une petite idée de la raison qui l'avait conduit jusqu'à cette salle.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) Empty
MessageSujet: Re: There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)   There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) EmptyLun 1 Avr - 18:00

Pris la main dans le sac alors même qu’il ne fait rien de bien grave en soit, il ne peut s’empêcher de sursauter quand même. Va comprendre. Encore, s’il était pris sur le fait, en train d’essayer de péter carrément les cadenas ou de saccager une pièce ok c’est compréhensible. Mais il est certain qu’il ne pourrait réussir à les ouvrir à la seule force de ses mains. Même avec la meilleure volonté du monde. Alors que ce qu’il fait ne relève en rien de l’horrible crime qui correspondrait à ce sursaut et ce coeur qui manque un battement. D’ailleurs tout ça s’arrêterait net si n’importe quel lambda venait de débarquer et donc avait causé tout ça. Mais non. Ca le fait d’autant plus chier d’avoir sursauter quand il voit qui entre dans la pièce. Le mec quoi. Non le candidat. Candidat. Il ne peut s’empêcher de serrer la mâchoire. Plus encore quand le silence qu’il affectionnait jusque là se rompt. « J’ai r-rien à ca-ca-cacher... » Qu’il souffle autant pour Niels que pour lui même, une espèce de petite pique dans la voix. Et il reprend son occupation. S’acharner sur le cadenas entre deux paroles, deux pensées, pour ne pas donner l’impression qu’il veuille faire la conversation. Parce que ce n’est pas du tout ce qu’il a envie de faire. La conversation. Quand bien même il pose la question de savoir ce qu’il peut bien foutre là. Mais ce n’est pas une invitation à discuter. Juste savoir. Ce qu’un homme comme lui, de son âge – ok il se trompe de quelques années – peut avoir comme intérêt à participer à une telle émission. Il doit bien avoir une famille non ? Des personnes dont il faudrait s’occuper non ? Sa réponse lui convient que très peu. Parce qu’en fait il ne formule aucune réponse. Il ne fait que s’occuper des choses qui ne le regarde de pas et faire la leçon. Monsieur veut asseoir son grand âge en se faisant passer pour sage. Et parler d’expérience. Lui aussi gamin il parlait sans réfléchir. Jesse se marre. Il lâche un rire. « P-parce que tu c-crois que ré-ré-fléchir avant d’ou-ouvrir la b-bouche c’est une qu-question d’âge ? » Qu’il lui demande, sous entendu qu’il se demande si lui, à son âge, n’a jamais dis ou fait quelque chose qu’il regrette ? Et pas uniquement à vingt ans. Le gamin qu’il est donc, continue de soutenir le regard de vieux. Avant de reposer ses mains sur le cadenas pour lui trouver une faille. Et inviter son camarade à le laisser à nouveau seul après une présentation sommaire. Il en fait de même. Donc Niels, c’est confirmé. Et Niels aimerait que Jesse lui raconte sa vie. Lui parler de lui, qu’elle idée. « J’ai p-pas en-envie de dé-déballer ma vie dès l-le d-début ! Moi je p-pense qu’il v-vaut mieux l-laisser un peu d-de my-my-mystère t-tu vois ! » Ouai il doit bien voir et à la limite il s’en fout Jesse. Il continue de soutenir le regard de Niels. « T-tu de-devrais en f-faire de mê-même je t-trouve ! » À savoir que même s’il a des milliers de choses à dire vu son grand âge, il devrait ne pas se dévoiler immédiatement.  Pourquoi il est ici ? Allez il concède. « P-pour f-faire une p-pause dans ma v-vie… T-tu s-sais… F-fuir le né-né-négatif... »

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) Empty
MessageSujet: Re: There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)   There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) EmptyMar 2 Avr - 4:23

Sa main s'attarda un instant sur la poignée de la porte sans qu'il ne sache s'il allait la refermer ou s'y engouffrer dans l'autre sens, parce que Niels avait senti dès son arrivée dans la salle des casiers que le moment n'était peut être pas aussi propice qu'il l'avait cru à la découverte de ces lieux qui pour le moment étaient déjà occupés par un Jesse essayant d'ouvrir un cadenas à la force de ses mains. Mais il finit par s'éloigner de la porte et avança de quelques pas pour montrer au jeune homme en face de lui qu'ils allaient être forcés de partager cette salle pendant les prochaines minutes. Une perspective qui fit vaciller quelque chose en lui, mais sans qu'il ne montre le moindre signe d'un changement d'attitude. Pourtant, il n'aimait pas la position dans laquelle il se retrouvait ni être celui qui le surprenait au moment où Jesse tentait de forcer un casier. Jesse dont l'allusion à son âge le piqua peut être un peu plus qu'il ne le montra sur l'instant, ce qui pourrait expliquer les mots qui quittèrent ses lèvres et l'envie qu'il eut à ce moment-là de jouer au même jeu sans pour autant se vexer. Il disait vrai quand il faisait allusion à lui plus jeune et au fait que comme n'importe quel gamin il ne mesurait pas forcément la portée de tout ce qu'il disait et de comment il le disait, mais c'était aussi une façon de lui mettre une légère tape à l'arrière de la tête pour lui faire comprendre que non, il ne fallait pas qu'il s'engage complètement sur ce terrain-là ou qu'en tout cas il n'allait pas rester assis à l'écouter sans réagir. Il ne pouvait pas. Jesse se mit à rire et lança une remarque qui cette fois était plutôt sensée, et l'allemand nia par un léger mouvement de la tête. « Non, les adultes aussi disent des tas de conneries. Mais ce n'est pas une raison pour prendre exemple sur eux. » Niels, dernièrement les conneries il les faisait peut être plus qu'il ne les disait parce qu'il avait appris à faire attention à ce qui sortait de sa bouche et que c'était aussi dans sa personnalité de ne pas dire tout ce qui lui passait par la tête. Et peut être que c'était trop tard pour lui mais probablement pas pour un garçon comme Jesse qui, derrière sa capacité à montrer les dents comme un petit chien mal domestiqué mais pas bien méchant, ne voulait probablement pas blesser quand il ouvrait la bouche. Et parce qu'ils savaient probablement l'un comme l'autre que ce cadenas n'avait pas été choisi par hasard par la production mais parce qu'il était assez solide pour résister à une tentative de pillage d'indices, Niels lui proposa de le laisser tranquille et de lui parler plutôt de lui. Il aurait bien des questions, des points sur lesquels il était intrigué et particulièrement à cet instant précis où la tension restait palpable dans la salle, mais il comprit à peine après avoir ouvert la bouche qu'il n'obtiendrait pas grand chose. « Je n'ai pas l'intention de parler de moi, c'est toi qui m'intéresse. » Il lui précisa aussitôt, parce qu'il n'avait pas besoin de ramener les choses à lui, ce n'était pas dans sa façon de faire avec les autres et de toute façon il savait pertinemment que Jesse ne voulait pas savoir. Ou pas maintenant ni ici. Et alors qu'en tentant de savoir quelle raison l'avait conduit dans ce jeu Niels se demanda si c'était à considérer comme une information trop personnelle et que Jesse ne voudrait pas lui céder non plus, celui-ci lui apporta une réponse. « Et tu te plais dans ce jeu, jusqu'ici ? » Il demanda en reposant son regard sur lui, frottant ses mains l'une contre l'autre comme lorsqu'il ne savait pas comment les occuper mais qu'il en avait besoin. « Je t'ai observé samedi soir, tu avais l'air dans ton élément et bien entouré. » Et ça avait probablement fait une moyenne avec lui qui, concernant le premier point, ne s'était pas forcément senti complètement dans le sien, ce qui ne l'avait pas forcément surpris.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 521
AVATAR : t. chalamet
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada
MÉTIER : étudiant


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 29 500£
AFFINITÉS:
There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) Empty
MessageSujet: Re: There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)   There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) EmptyJeu 4 Avr - 0:07

Alors qu’à la base secouer un casier et tenter de l’ouvrir à main relevait plus de la blague et qu’il trouvait ça quelque peu amusant l’idée qu’à force de tenter il puisse être récompenser. Genre, le bon et grand William qui capte rapidement la volonté du gamin à découvrir un indice et qui donc décide d’ouvrir machinalement ( ?) ce même casier. À moins qu’un membre de la production aille carrément l’ouvrir de lui-même en passant pas une petite cachette et donc attends que la pièce soit vide pour le faire. Et alors là Jesse aurait l’air con. Mais maintenant qu’il n’est plus tout seul dans la pièce, ses mains s’acharnant contre la petite pièce en métal relevait plus du défouloir. Parce qu’il ne peut rien contre elle, comme il ne peut rien contre la présence de Niels. Pour une fois qu’il aurait aimé être seul en fait, pour réaliser son dessein. Sans avoir à être juger de sa stupidité. En parlant de stupidité, les deux candidats semblent être sur la même longueur d’onde. Dire des conneries, ce n’est pas une question d’âge. Les adultes, puisque apparemment Jesse n’en est pas encore un, en disent aussi. Et quand Niels ajoute qu’il ne faut pas prendre exemple sur eux, il lâche un rire. Forcé. Amusé. « T’in-inquiète j’ai pas été é-é-éduqué moi. Alors p-prendre e-exemple sur les a-a-adultes ça ri-risque pas… » Qu’il annonce gouailleur. Comme-ci cela pouvait intéresser le vieux. Ajoutant rapidement. « Ils ne f-font pas qu-que di-dire des co-conneries d’ailleurs… » Ne sachant que c’est ce que pense pertinemment son camarade au fond de lui. Sous-entendu que les conneries faites, comme celle dite, n’est l’apanage de la jeunesse seule. Que sous ses airs de coincé, il a dû en faire aussi de grosses conneries. Mais son âge apparemment lui permet de faire la leçon. Seul avantage d’être le doyen ? Jesse soupire une première fois. Puis une deuxième fois plus ostensiblement pour faire comprendre son agacement. Il est cool en temps normal. Il aime bien vanner, être méchant, mais sans vraiment le montrer. Mais quand une chose, une idée s’implante dans sa tête il déteste qu’on le force à pousser de travers. Pire encore qu’on lui force la main. À défaut de le lui dire distinctement, il stipule clairement qu’il n’a pas envie de parler de lui. Qu’il aimerait laisser une certaine part de mystère concernant sa vie, ce qu’il est. C’est ouf, parce que c’est une idée qui lui est tombé d’un coup dans la tête, comme ça, sur l’instant. Mais non. Niels insiste. Un bon point, il a compris tout seul que Jesse n’en avait rien à faire de sa vie. Qu’il n’avait nullement l’intention de lui demander des détails. Par contre le gars a occulté le fait que lui non plus n’avait aucune envie de discuter. Alors il donne un coup de poing contre le pauvre casier. Pas un trop fort, il est trop douillé pour ça. Avec la peur de se faire virer pour dégradation de matériel. Non juste faire un peu de bruit est son seul but. « T-tout rou-roule ouai » Qu’il répond alors maintenant le dos appuyé contre le casier. Il se plait vachement dans le jeu, mais quelque chose au plus profond de lui sait que l’aventure aurait pu être meilleure. Qu’un petit détail gâche la fête. Les yeux posés sur le sol, il répond. « J’ai l-le d-don d’a-attirer la cu-curiosité. » Effectivement il se sentait bien entouré et particulièrement dans son élément, quand il n’est pas seul. « P-pourquoi tu m’as o-o-observé ? Ton dé-délire c’est l-les pe-petits j-jeune ? » Qu’il demande, grimaçant sous l’effet de son bégaiement.

_________________
- La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels 

MESSAGES : 1402
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 41


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 40 923£
AFFINITÉS:
There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) Empty
MessageSujet: Re: There aren't any old times... (s1. mardi 10h45)   There aren't any old times... (s1. mardi 10h45) EmptyVen 5 Avr - 0:22

Niels avait peut être donné l'impression de placer l'âge et la maturité à un même niveau, mais il était en réalité loin de se faire le défenseur des adultes sur la question et n'irait pas prétendre que les conneries n'était le fait que des gamins simplement parce qu'un déni aurait rendu la situation un peu plus confortable pour lui face à un Jesse déjà quelques peu insupporté. La vérité, c'est que là où on accordait facilement l'excuse de l'âge aux gamins et aux adolescents montrant les premiers signes d'un comportement incontrôlable, égoïste ou tyrannique, c'était plus difficile de trouver des circonstances atténuantes à des adultes pas toujours très bien placés eux-mêmes pour enseigner à ces mêmes enfants l’altruisme, le respect ou la maîtrise de soi. Et si Niels ne ressentait pas le besoin d'entrer dans les détails en ce qui le concernait, il n'allait pas prétendre que sa vie d'adulte était un modèle d'exemplarité parce qu'en réalité il n'y avait rien qui lui inspire plus de regrets que les dernières années de sa vie, et ses lunettes lui permettaient au moins de regarder la vérité bien en face quand il n'était pas trop occupé à fouiller dans la vie des autres pour éviter de penser à la sienne. « Il n'y a pas d'adulte que tu aies déjà perçu comme un modèle ? » Il demanda en tournant son visage vers le sien, d'un ton qui cherchait à comprendre, à cerner, à s'expliquer pourquoi ça n'avait pas l'air de lui faire quoi que ce soit alors qu'il connaissait bien ce mécanisme de repli sur soi et qu'il ne serait pas étonné que Jesse sélectionne scrupuleusement chaque mot et chaque information qui sortait de sa bouche. Il avait raison, les adultes ne faisaient pas que dire des conneries et c'était plus généralement leurs actions qui étaient chargées de conséquences. Il hocha alors doucement la tête, pas certain que Jesse ait envie d'entendre ce qu'il aurait à en dire et alors qu'il l'avait déjà interrompu dans un moment où la dernière chose qu'il souhaitait c'était probablement de tenir une conversation. Il délaissa le cadenas auquel il tentait de venir à bout mais ne fut pas pour autant enclin à lui parler de lui, ce qui n'était pas une surprise pour Niels. Jesse devait déjà rêver au moment où il le laisserait redisposer des lieux et reprendre là où il s'était arrêté, alors se confier ne devait pas lui sembler une perspective particulièrement alléchante, quand bien même Niels se contenterait de peu. Il ne parlerait pas de lui à moins que Jesse ne le souhaite et il savait que c'était peu probable, et parce que ce n'était pas ce qui en sortant d'ici lui donnerait l'impression d'avoir bien employé son temps. Il l'interrogea alors sur son début d'aventure, et obtint cette fois le prémisse d'un début d'information. « Tu as déjà fait des rencontres intéressantes ? » Il questionna en songeant qu'à force de lui poser des questions plus précises, il obtiendrait peut être un peu plus de lui. Il l'avait observé samedi soir tandis qu'il discutait avec plusieurs candidats, et il avait eu l'impression qu'il était à sa place et nettement plus à l'aise que lui au même moment et à quelques mètres de là. Sa question finit par lui faire froncer légèrement les sourcils tandis qu'il retrouva son regard. « Beaucoup de gens t'ont observé ce soir-là sans que tu aies forcément pensé que leur intérêt était malsain, alors pourquoi le mien l'aurait été ? » La vérité, c'est qu'il n'y avait pas de réponse qui lui aurait convenu alors Niels brodait à sa façon pour lui en offrir une qui tout au plus se heurterait à son sarcasme ou à son indifférence. « Est-ce qu'à l'avenir j'aurai besoin de ta permission pour le faire ? » Il reprit d'un ton plus sérieux qu'il le laissait paraître derrière cette question au goût un peu âpre qu'il aurait aimé ne pas avoir à poser mais qui était une façon de remettre les compteurs à zéro et de lui montrer qu'il ne voulait pas l'agacer. « Et si tu t'asseyais ? Un casier va peut être finir par s'ouvrir. » Et en dehors de ça, ce serait peut être plus simple de tenir une conversion s'il n'avait pas l'impression que Jesse risquait de filer à tout moment.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALLE DES CASIERS-
Sauter vers: