Partagez
 

 mojo, 09:30 wed. 01

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyDim 31 Mar - 14:11

@esaias
On lui a appris à être impeccable, à respecter les codes esthétiques. Elle sait que si elle n’est pas parfaite, elle sera sanctionnée. Son quotidien est d’être inspectée avant chacun de ses vols. Un maquillage mal fait, un cheveu qui dépasse, un poids de forme non respecté… et elle reste à terre. La terrible sanction. En se promenant dans le palace, elle a aperçu une salle de sport. Elle sait qu’elle n’a pas le droit à des écarts, même au sein de l’émission. Personne ne le lui permettra. Après être passé dans sa chambre et avoir revêtu une tenue de sport, elle se rend dans ladite salle. En poussant la porte, elle découvre l’endroit désert. Tant de superficie pour une seule personne. Elle fait quelques pas et son regard s’attarde sur un détail. Mécaniquement ses pas la mènent jusqu’aux larges vitres, elle dépose délicatement la paume de sa main contre la surface vitrée. Son regard contemple la vue qui s’offre à elle. Elle touche du bout des doigts le panorama chaleureux. Un mince sourire se peint sur ses lèvres. Elle reste plantée là, sans bouger, pendant de longues minutes. Le claquement de la porte la fait sursauter, l’avertissant par la même occasion de l’entrée d’un camarade. Elle recule d’un mètre de la surface vitrée, comme si elle était fautive. « Je m’excuse », articule-t-elle, comme si elle venait de faire ce qu’il ne fallait pas faire dans l’antre de William Quincy-Clifford. « Ce n’est pas ce que vous pensez… enfin je ne sais pas ce que vous pensez et je crois que je ne veux pas le savoir », souffle-t-elle péniblement, en dodelinant la tête de gauche à droite, puis de droite à gauche. « Je… Je vais reprendre ma séance », pense-t-elle. La commencer, surtout. D’une démarche presque mécanique, elle avance jusqu’au tapis de course. Elle s’active autour de la machine afin de la faire démarrer puis elle s’installe. Son regard se pose sur le jeune homme blonde. « Je suis Anaswara », enfin celle que tout le monde veut appeler Ana, parce que c’est plus simple pour eux. Elle lui adresse un sourire.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11250-esaiashttp://www.throwndice.com/t11278-esaias 

MESSAGES : 554
AVATAR : christopher mason


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 500£
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyDim 31 Mar - 15:20

@Anaswara

Nouvelle journée au sein du Palace de William Quincy machin-chose. T’as déjà une routine au bout de quatre jours de jeu. Tu te lèves, tu vas pisser, ensuite, tu vas déjeuner, puis tu te mets en tenue sport et puis, direction la salle de sport. Pas question que tu ne t’entretiennes pas physiquement sous prétexte que tu vis dans un nouvel environnement s’apparentant à un club de vacances. Au contraire même, tu te dois d’avoir un corps parfaitement présentable sur les écrans. Faut bien que tu puisses séduire les jeunes téléspectatrices afin de récolter des votes si jamais un jour tu te retrouves nominé. Tu sais pertinemment que ça jouera forcément en ta faveur. Ton caractère de merde ne te rattrapera probablement pas et ce, même si jusqu’à présent tu l’as plutôt bien dissimulé. Du moins, t’as été assez sage à ton goût. A voir si ça continue par la suite. D’ailleurs, en ouvrant la porte de la salle de sport, tu te retrouves face à une demoiselle figée devant les vitres. Tu te demandes un instant si c’est la femme de ménage qui fait une pause sur le nettoyage des vitres puis, tu réalises que non, il s’agit bien d’une candidate. Celle-ci se fond d’ailleurs en excuses. Tu hausses un sourcil, trouvant la scène un peu curieuses. – Tu t’excuses de ? – Clairement, tu aimerais bien savoir ce qu’elle faisait ou du moins pourquoi elle se sent gênée. Elle te dis que ce n’est pas ce que tu penses, ce qui te fait réfléchir encore plus et émettre d’autres théories. – Tu ne comptais pas te.. défenestrer, rassures-moi ? – Ta présence aura au moins été veine si c’était le cas. On pourra dire que tu seras arrivé à temps. – Tu fais ce que tu veux. – Tu l’as trouve bien étrange cette fille. Elle aurait mieux fait de ne pas réagir depuis le début et de faire comme si de rien n’était, tu n’aurais probablement rien dit. Là, elle ne fait qu’éveiller des soupçons à son égard. T’imagines vite des choses qui pourraient être liées de prêt ou de loin à son secret alors que tu ne la connais aucunement.  – Et qui es-tu, Anaswara ? – Trop simple de te présenter à ton tour. Tu veux en savoir d’avantage sur sa personne maintenant. Tu veux qu’elle occupe ton esprit tandis que ton corps commence déjà à s’exercer sur un rameur, non loin d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyDim 31 Mar - 16:13

La question d’@Esaias sonne en écho dans son esprit. De quoi s’excuse-t-elle ? D’être là ? De sa présence ? Probablement. Elle se pince les lèvres, alors qu’elle reprend la parole. Ce n’est définitivement pas ce qu’il peut penser. A vrai dire, elle ne sait même pas ce qu’il a pu traverser l’esprit du jeune homme à partir du moment où il a franchi la porte et que son regard azuréen s’est posé sur sa silhouette. Il lui demande alors si elle ne comptait pas… se défenestrer ? Elle hausse les sourcils, silencieuse. « Oh non… », souffle-t-elle, comme pour le rassurer – quand bien même qu’elle pense qu’il n’ait pas besoin d’être rassuré –. « ...Attendons encore un peu pour ça », qu’elle émet. Un rire nerveux s’échappe de sa bouche. Ce n’est pas drôle. Elle n’a pas tous les codes oratoires qu’ils possèdent tous. Tout lui échappe. Comment parler, quel ton employer… Elle lui adresse un rictus désolé, alors qu’elle décrète qu’elle va reprendre sa séance de sport. Elle se contente de hocher la tête à la réponse du blond qui lui dit qu’elle fait ce qu’elle veut. Elle fait ce qu’elle veut. Il a raison. En théorie, elle fait ce qu’elle veut. En pratique, il lui est difficile d’affirmer qu’elle fait ce qu’elle veut. Une légère moue se peint sur son visage, alors que ses pensées viennent effleurer son pensées. Elle tente de se concentrer sur la machine. Ses pas foulent le tapis de la machine. Elle sent le rythme de son coeur s’accélérer dans sa cage. Elle ferme doucement les yeux, comme pour reprendre le contrôle de toute cette mécanique corporelle. La voix du jeune homme vient s’élever dans la pièce. Elle détourne son attention et l’observe. « Je suis Anaswara », répète-t-elle quand il lui demande qui elle est. Ce n’est très certainement pas la réponse à laquelle il s’attendait. Définitivement pas. Elle peut le lire sur son visage. Elle étouffe un éclat de rire. « Je… je suis népalaise et je viens de Dubaï, mais je crois que cela n’a échappé à personne », scande-t-elle. Combien lui on fait remarquer que son voyage a été de courte de durée, qu’elle n’était pas dépaysée ? Elle ne compte plus les remarques qu’on a pu lui adresser à ce sujet. Elle sent le regard insistant du jeune homme posé sur elle. Elle ne sait pas si elle doit le détester ce regard posé sur elle. Elle ne sait pas comment elle doit l’interpréter. « Je suis hôtesse de l’air, je vis seule et je n’ai personne dans ma vie. Je crois « seule » est l’attribut qui me correspondrait le mieux », énonce-t-elle. « Il y a des moments où vous avez déjà eu l’impression d’être seul ? », réplique-t-elle, en continuant les foulées. Son regard se perd sur la surface vitrée qui lui fait face.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11250-esaiashttp://www.throwndice.com/t11278-esaias 

MESSAGES : 554
AVATAR : christopher mason


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 500£
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyDim 31 Mar - 18:30

@Anaswara

Bon, pas de panique, celle que tu un instant prise pour une femme de ménage n’avais pas pour intention de se défenestrer. Te voilà rassuré. Non pas que tu aies quelque chose à faire de la demoiselle mais plus car tu n’as pas envie d’être témoin de ça. Et puis, si c’était arrivé, ça aurait directement impliqué la fin du jeu. Assez morbide quand même tout ça. La demoiselle n’a visiblement pas de tendance suicidaire. Il s’agissait simplement de rêveries. Ça aurait pu t’arriver d’être à sa place, en train de songer devant la vitre pendant un moment, oubliant tout le reste. – Attends qu’il y ait personne alors. – Tu lui adresses un sourire presque complice après avoir ri à son humour noir, que tu as apprécié sur l’instant. Tu aimes plaisanter de tout et en particulier de choses dont on ne devrait pas rire. Passé cette introduction surprenante, vous vaquez chacun à vos activités sportives respectives. Tu ne sais pas comment relancer la conversation. Tu n’y penses même pas à vrai dire. T’es concentré à t’installer sur le rameur et à bien enfiler tes gants de sport. La jeune femme te dévoile alors son prénom. Tu le répètes dans ta tête pour le mémoriser avant de lui demander qui elle est, réellement. Tu te doutes que ce n’est pas la réponse qu’elle attendait. Elle aurait sans doute préféré que tu dévoiles ton prénom comme n’importe quelle conversation lambda. Sauf que tu n’es pas lambda. Tu lèves la tête vers elle pour l’écouter, tout en ramant sur ta machine. – Et tu te sens dans ton élément ? – Tu fais des déductions sur ces premières révélations en faisant le rapprochement entre ses origines, son lieu de vie et votre localisation actuelle. Tu continues à la fixer en espérant qu’elle se livre davantage, ce qu’elle finit par faire. Tu l’écoutes, sans la couper une seconde cette fois-ci, mettant forcément en relation certains propos avec ta vie actuelle. – Tu peux me tutoyer, tu sais. Je ne suis personne pour mériter le vouvoiement. – C’est étrange mais t’as l’impression que le fait de vous dépenser mutuellement sur vos machines fait ressurgir uniquement de la sincérité d’une part et d’autre. Tu n’as pas envie de plaisanter sur le moment, ni te moquer d’elle, ce que tu aurais peut-être pu faire dans d’autres circonstances. – Je suis seul. Constamment. Même quand des gens m’entoure. – Tes prunelles se décrochent des siennes pour aller se perdre sur le sol. T’es émotionnellement affecté mais tu ne le montreras pas. Tu préfères paraître froid plutôt que faible.  – Esaias. – Tu lâches alors, brisant le silence. A un moment où la jeune femme ne s'attendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyDim 31 Mar - 21:36

Elle préfère plaisanter de la proposition soumise par son camarade. Elle souhaiterait se défenestrer. Non. Pas encore. Elle attendra encore quelques semaines pour le faire, qu’elle plaisante. Plaisanterie de mauvais goût, vous l’entendez bien. Anaswara ne cherche pas à être drôle. Elle n’est pas drôle, elle le sait. Un sourire amusé et nerveux se peint sur la bouche peinte de la jeune femme. Il lui soumet l’idée d’attendre qu’il n’y ait personne. « Bien entendu ! C’était tout vu », qu’elle réplique. Comme si elle avait déjà tout planifié. Il n’en est rien. Elle ne sait pas si la production sera soucieuse d’entendre ce pan de conversation. Le jeune homme vient par la suite la questionner sur… qui elle est. Elle est quelque peu déconcertée par la question. Elle est Anaswara, ça suffit. Néanmoins le regard du blond l’incite à parler plus. Elle parle de ce qu’ils savent tous déjà : elle vit dans les Emirats Arabes Unis, à Dubaï. Ils le savent tous, comme si la nouvelle avait soufflé dans chacune des oreilles des candidats. Elle hausse les épaules, quand il lui demande si elle se sent dans son élément. « La cohabitation avec autant de personnes… », émet-elle avant de s’interrompre pour reprendre de plus bel «  je ne peux pas dire que je suis dans mon élément ». Elle accélère doucement la cadence de ses pas sur le tapis, alors qu’elle avoue être seule. Elle ne l’a jamais caché. Elle est profondément seule. « Seule » est l’attribut qu’on pourrait lui donner. Telle est sa destiné d’être seule. Nul ne peut déjouer sa destinée. Elle arque un sourcil quand son camarade lui fait remarquer qu’elle peut le tutoyer. « Vous êtes–tu es sûr ? ». Cela ne lui paraît pas naturel de tutoyer quelqu’un. Cela ne fait pas partie de ses codes… mais elle va devoir se conformer aux codes des autres. Elle le questionne sur un semblant de solitude qu’il aurait pu connaître. Sa réponse sonne en écho avec ses paroles précédentes. « Moi aussi », émet-elle, en fixant la surface vitrée. Elle détourne son regard pour le poser quelques instants sur le visage de son camarade. « Comment vous pouvez l’expliquer ? », qu’elle lui demande. Comment peut-il l’expliquer ce sentiment perpétuel de solitude, comme si la solution était entre les lèvres du blond. « Pardon… je… comment tu ». Cela ne lui paraît tellement pas naturel. Ce dernier décline finalement son identité. Il s’appelle Esaias. « Enchantée, Esaias », scande-t-elle. « Il me semble que nous sommes dans la même équipe ». Elle n’est pas certaine mais il lui semble avoir entendu son prénom dans la composition de son équipe.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11250-esaiashttp://www.throwndice.com/t11278-esaias 

MESSAGES : 554
AVATAR : christopher mason


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 500£
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyDim 31 Mar - 22:39

@Anaswara

T’as beau être rassuré par les dire d’Anaswara, tu te dis que la production devrait quand même surveiller la jeune femme au cas où. On ne sait jamais, des fois qu’elle ait véritablement des tendances suicidaires et qu’en plus de ça, elle soit dans le déni. Ça serait terrible pour elle n’empêche. T’en vieux à lui donner des faux conseils sur son prochain suicide. Euh.. il est temps d’arrêter la plaisanterie. Ça devient trop glauque. Du coup, tu la questionnes un peu sur sa vie alors que tu mets ton corps à l’épreuve à travers le rameur. T’apprends qu’elle vient de Dubai et qu’elle est Népalaise. Le moyen-orient n’a donc pas vraiment de secret pour elle. Est-ce qu’elle est pour autant dans son élément ? Pas vraiment si t’en crois ses dires. Elle a du mal à cohabiter avec autant de personnes. – Je comprends. – Tu clôtures sans rien ajouter d’autre. Toi aussi, t’as vraiment du mal à vivre en communauté. T’es un garçon solitaire. T’as du mal à te sociabiliser. Tu te rends compte que tu partages des points communs avec la candidate. D’ailleurs, il serait temps qu’elle arrête de te vouvoyer. T’es pas ministre. – Oui. – Tu réponds froidement et fermement histoire qu’elle ne s’y reprenne plus. Tu veux être sur un même piédestal et hors-de-question que tu la vouvoies donc ça sera tutoiement collectif. Tu finis d’ailleurs par te confier à ton tour à ta grande surprise. La jeune femme a employé des mots qui t’ont touchés. Elle est seule. Tu es seul. Si on pourrait penser que vous vous en contentez, il faut bien prendre conscience que non, vous en souffrez plus qu’autre chose. – Je… je ne sais pas. Mon passé sûrement. – Ton regard quitte le sol pour la regarder à nouveau. Tu te refermes aussitôt. D’ailleurs, pour marquer le coup, tu te décides de changer de machine et d’en choisir une qui lui tourne presque le dos. Mais très vite, le silence qui s’est instauré te pèse. Tu le brises en dévoilant ton prénom. Elle se dit enchanté et parle ensuite d’équipe. C’est vrai, t’avais zappé cette histoire. – Ah ouais ?! Tu crois que notre équipe a des chances de gagner ? – Tu ne sais même pas qui compose l’équipe. Et tu ne te souviens plus non plus à quoi ça sert. Y’a quoi à gagner d’ailleurs ? Si elle pouvait te faire un récap’ du système d’équipe, ça serait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyLun 1 Avr - 10:13

Elle ignore quelle image se forgerait ceux qui prendrait cette conversation en cours de retour. Celle de la dépressive désespérée… Ils n’auraient pas tort de la peindre de la sorte. Bien que son voyage ait été court et qu’elle ne soit guère dépaysée avec son quotidien, elle ne cache pas qu’elle ne se sent pas pour autant à l’aise ici. La présence de toutes ces personnes y est pour quelque chose. Elle n’a jamais vécu avec autant de personnes sous le même toit qu’elle. Elle a essayé en vain un jour de partager son antre avec un autre qu’elle. Ca a certainement été la pire idée de sa vie. Elle se pince les lèvres, alors qu’@Esaias lui dit qu’il comprend. « Vous avez déjà vécu en colocation ? ». Ca a l’air d’être un concept que de nombreux jeunes gens en Occident choisissent pour vivre, souvent par souci d’économie, parfois par choix de vie. Elle ne sait pas dans quelle case le ranger. Il lui demande de la tutoyer… « Je vais essayer mais je ne vous promets rien ». Elle n’est pas certaine de s’y tenir. Pourtant elle est obligée de composer avec les codes des autres. Tous ces codes occidentaux qui lui échappent. Par la suite, il lui révèle lui aussi être seul. Elle reste silencieuse, comme si elle comprenait chacun des mots articulés par le blond. Elle ne les comprend pas. Elle les ressent. « Vous avez été abandonné ? », qu’elle lui demande. Il explique sa solitude par son passé. Alors peut-être a-t-il été abandonné. Abandonné par qui ? Ses parents ? Une fiancée ? Un ami ? Tous ses proches ? « Tu. Pardon… je n’y arriverai vraiment pas », déplore-t-elle, alors que son regard épouse le panorama qui s’offre à elle. Elle n’arrivera vraiment pas à le tutoyer. Elle fait des efforts pourtant. Le blond se prénomme Esaias. L’évocation de ce nom lui rappelle immédiatement un pan de la soirée de samedi soir : la composition de son équipe. Le jeune homme a été cité comme l’un de ses coéquipiers. « Si nous unissons nos forces, il n’y a pas de raison que nous n’y parvenons pas… Il va falloir avoir confiance en chacun d’entre nous », émet-elle. Elle ne connaît pas assez ses coéquipiers pour pouvoir dire qu’elle leur fait confiance ou non. « Je ne sais pas concrètement ce qu’il y a à gagner mais je doute fort que Crystal Heaton et Marco Lawes soient heureux qu’on perde… », songe-t-elle à haute voix.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11250-esaiashttp://www.throwndice.com/t11278-esaias 

MESSAGES : 554
AVATAR : christopher mason


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 500£
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyMar 2 Avr - 0:28

@Anaswara

Tu ne comprends vraiment pas cette histoire de vouvoiement. Ça ne devrait d’ailleurs pas exister à ton sens. T’aimerais que tout le monde se parle de la même manière ou du moins soit sur un pied d’égalité. Ça n’est hélas pas le cas. C’est vrai qu’il y avait jadis des rois et leurs sujets dans de nombreux pays. Mais ça ne fait pas parti de ta culture ou du moins de tes idéaux. Tu exiges que la jeune femme te parles normalement mais visiblement, c’est plus fort qu’elle. Elle mets cette distance entre vous à travers cette formulation. – Ouais, je vis en coloc’. Du moins, je squatte chez un pote. – T’es forcé d’admettre que ce n’est pas vraiment de la colocation. Du moins, c’est temporaire, le temps que tu te trouves quelque chose à toi. Après le jeu probablement. Cela ira déjà mieux financièrement. – Et toi ? Tu as déjà vécu avec quelqu’un ? – Ce n’est pas tellement ton genre habituellement de retourner les questions. Tu n’as pas pour coutume de t’intéresser aux autres mais la candidate est différente. Elle t’intrigue un peu, t’es forcé de l’admettre. Peut-être car tu t’es rendu compte que vous partagez des points communs malgré vos différences. – Non. – Tu réponds très sèchement. Non, tu n’as pas été abandonné. Enfin pas vraiment. Pourquoi elle te pose cette question d’abord. Et puis, elle se remets à te vouvoyer alors que tu lui as demandé de ne plus le faire. Ça t’agace. – Essayes encore. – Tu persistes. Faut qu’elle fasse des efforts. Tu ne lui laisses pas le choix de toute façon. Tu veux qu’on te tutoies, c’est comme ça. Tu te refermes peu à peu face à elle. D’ailleurs, la machine de guerre que tu utilises dorénavant l’illustres bien. Tu muscles tes bras en faisant des mouvements vers l’intérieur puis l’extérieur. C’est tout toi ça. Dès que tu commences à t’ouvrir un peu, à te dévoiler, le naturel revient au galop et tu te refermes. – La confiance, ce n’est pas mon fort tu sais. – Et faire parti d’une équipe non plus. Tu risques d’être un poids pour eux plus qu’autre chose. De toute façon, tu ne sais même pas ce qu’il y a à gagner en faisant parti d’une équipe. Pour toi, ce jeu est individuel. On te l’a d’ailleurs vendu comme ça. – On ne perdra pas. – Tu te fiches qu’un tel ou une telle soit pas content du résultat, ce qui t’importe, c’est toi. Tu ne veux pas perdre. Tu n’es pas là pour ça.– Tu comptes courir combien de temps encore ? – Tu constates qu’Anaswara a de l’endurance. Cela fait un moment qu’elle est sur son tapis de course. Tu n'as pas fait gaffe à sa vitesse mais toi t’as eu le temps de changer de machine qu’elle est encore sur la première.
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 1916
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyMar 2 Avr - 20:45

Son camarade a-t-il déjà vécu en colocation avant de partager un palace aux multitudes de pièces avant ce jour ? Il lui apprend qu’il vit en colocation chez un ami – colocation qu’il appelle squattage. Qu’en est-il d’Anaswara ? A-t-elle déjà vécu avec quelqu’un ? « Non », souffle-t-elle, sans une once d’hésitation. « Je veux dire à part avec mes parents quand j’étais enfant… mais je n’ai jamais vécu avec quelqu’un », qu’elle confesse. Son regard s’échoue sur le cadran de la machine. Elle se mord la lèvre inférieure, en silence. Quant à la solitude d’@Esaias, celle-là ne s’explique pas par un abandon. Elle sursaute légèrement sur sa machine, quand le ton de sa voix retentit dans toute la salle. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il réagisse ainsi. Elle reste songeuse et silencieuse, quelques instants. Elle tente de se concentrer sur son rythme cardiaque et sa cadence, quand le blond l’intime de le tutoyer. Elle doit essayer. Ils veulent tous qu’elle essaie mais ils ne se mettent pas à sa place. Personne ne pourrait se mettre à sa place. « D’accord », qu’elle souffle à voix basse, dans une expiration. Quand il lui révèle son prénom, elle ne peut s’empêcher à la composition de son équipe. Elle ignore en quoi consiste la compétition entre les différentes équipes composées mais elle a cru comprendre qu’ils devraient prendre l’affaire au sérieux. Elle ne sait pas comment elle va devoir composer avec cela en plus… Personne n’est là pour la guider. Concernant les chances de leur équipe de gagner, elle estime que si chacun y met du sien et qu’ils unissent tous leurs forces, ils peuvent potentiellement gagner. Néanmoins elle n’a pas encore eu l’occasion d’échanger avec tous ses coéquipiers, certains restent encore des inconnus à ses yeux. Elle tourne légèrement la tête en direction d’Esaias, croisant son regard. Il n’est pas du genre à faire confiance. « On devra pourtant chacun mettre du nôtre... », souffle-t-elle. Chacun devra apporter sa contribution à l’équipe afin de les mener à la victoire. « Sûr ? ». Est-il si sûr que leur équipe ne perdra pas ? Le regard de la jeune femme vogue ça et là, alors que la voix de son camarade retentit. « Euh... », émet-elle. « jusqu’à perdre haleine ». Elle plaisante à demi-mot. « Vous...Tu fréquentes souvent les salles de sport ? ».

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11250-esaiashttp://www.throwndice.com/t11278-esaias 

MESSAGES : 554
AVATAR : christopher mason


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 32 500£
AFFINITÉS:
mojo, 09:30 wed. 01 Empty
MessageSujet: Re: mojo, 09:30 wed. 01   mojo, 09:30 wed. 01 EmptyMer 3 Avr - 22:51

@Anaswara

La colocation, ce n’est pas toujours facile. Et tu en sais quelque chose. Surtout quand tu es hébergé chez un ami. Vous avez tout de suite pas le même statut et n’êtes pas de base sur un pied d’égalité. Tu vis chez lui. C’est ça qui est différent et que tu dois prendre en compte. Bon, globalement, ça se passe assez bien. Surtout qu’au final avec ton boulot et tes horaires vous ne vous croisez pas des masses. Mais tu ne te sens pas chez toi. Et ce, même si tu lui rembourse une partie de son loyer. – Et tu pourrais, vivre avec quelqu’un ? – Tu ne perds pas du regard Anaswara. Elle semble mal vivre au quotidien le fait d’être seule. Tu le comprends parfaitement. T’as également l’impression d’être seul constamment. Comment tu l’expliques ? Tu ne sais pas trop. En tout cas, t’as pas été abandonné. Du moins, pas comme elle l’entends. Tu le lui fais savoir sur un ton sec et presque effrayant. Tu ne te rends pas vraiment compte de ta froideur. D’ailleurs, tu persistes quelques secondes plus tard en lui donnant presque pour ordre de ne plus te vouvoyer. C’est que ça te perturbe vachement. Tu ne te dis pas que pour elle c’est sûrement le cas à l’inverse aussi. – T’as sûrement raison. – T’as bien conscience qu’il va falloir que tu fasses des efforts et que tu prennes sur toi au sein de l’équipe à laquelle t’appartiens afin de ne pas tout faire capoter. Ça ne s’annonce pas facile. Pour autant, t’as l’intime conviction d’avoir atterri dans la bonne équipe, sans même en connaître les membres, et que tu goûteras prochainement à une voire plusieurs victoires collectives.– On ne peut être sûr de rien. Mais faut partir confiant. – La maturité de la jeune femme te fait du bien. Tu deviens presque sage et mûre. En tout cas, elle ne fait pas ressortir ton côté gamin et t’apprécies. – Tant que tu ne perds pas connaissance. – Tu plaisantes alors lâchant un rictus étouffé en constant qu’elle courre déjà sur son tapis depuis un bon moment. Votre conversation te fait assurément perdre la notion du temps. Mais t’en es toi à ta deuxième machine. – Oui. C’est mon exutoire. – Tu tiens grâce à ça. C’est le moment où tu vides tes pensées pour te concentrer sur des actes uniquement. – J’veux pas pour autant devenir TROP musclé. – Il y a certaines limites que tu ne franchiras pas pour ton bien.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CETTE NUIT, C'EST MOJO ! [Cherry et Eric]
» Mojo est libéré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALLE DE SPORT-
Sauter vers: