Partagez
 

 broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyDim 31 Mar - 18:29

@Nicholas

Je pensais que cet endroit n’existait que dans les films ou les séries télévisées. Ce n’est pas le genre de truc que l’on trouve à tous les coins de rue, encore moins en Afrique du Sud. Alors forcément, la curiosité prend rapidement le dessus sur tout le reste. J’ai prudemment regardé les autres, là, quelque part, tapie dans l’ombre. Je me suis laissé la réflexion alors que l’envie prenait clairement le dessus et maintenant, le moment semble venu. Qu’est-ce que j’en sais d’ailleurs ? Si le moment est réellement venu ou non ? Ma seule certitude, c’est qu’il n’y a personne et que je vais pouvoir en profiter pour me défouler sans aucun témoin pour m’empêcher d’y aller à fond les ballons. J’aurais tout le mal du monde à en faire autant si des regards indiscrets étaient là, à observer le moindre de mes faits et gestes. Je dis cela, mais n’ait-je pas une tonne de caméras qui immortalisent le moindre de mes mouvements, du plus grâcieux au plus… Tue l’amour ? J’ai l’impression de déjà être parvenue à faire abstraction de ce détail, comme si cette intrusion dans ma vie privée n’avait pas le moindre effet sur ma personne. Je savais très bien dans quoi je m’engageais de toute manière, une télé-réalité sans caméra, ça n’existe pas. Je ne suis pourtant pas très branchée voyeurisme, au contraire, mais je suppose qu’il faut l’être un petit peu pour participer à un tel programme. J’attrape un marteau, peu assurée, et observe les lieux. J’en déduis, avec tous les bibelots qu’il y a ici, qu’il faut que je choisisse ce que je veux détruire… C’est bizarre, comme manière de faire. Ces objets valent surement une petite fortune les uns additionnés aux autres, et on est là, à s’acharner dessus, à les briser en des dizaines et des dizaines de petits morceaux pour le plaisir de casser. Un plaisir purement gratuit et injustifié. J’attrape une assiette et la lance un peu plus loin, elle lévite un bref instant avant de percuter le sol. La réaction sonore est immédiate, le verre éclate en plusieurs fragments et… Oui, je dois admettre me sentir soulagée. C’est quand même sacrément étrange comme sensation, à la limite de me déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 460
AVATAR : sam claflin
ÂGE : 29
LOCALISATION : nyc.
MÉTIER : ex-flic, glandeur pro
ÉTAT D'ESPRIT : another day, another migraine.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23500£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyDim 31 Mar - 19:24

Ne me demandez pas c’que j’branle encore dans le sous sol. Parce que moi non plus, j’en ai aucune idée. En fait, j’ai l’impression que j’suis en train de reprendre exactement la même vie que j’ai à New York depuis mon accident. Celle ou j’fous rien d’autre qu’érer sans but, en croisant quelques fois du monde par-ci par là. Va vraiment falloir que j’me bouge le fion, parce que si c’est pour agir comme le même glandu que j’suis devenu, ça valait pas la peine d’aller s’enfermer dans un palai au bout du monde épié par des millions de personnes. Bon, après, c’est encore que le début, alors j’suppose qu’il faut pas non plus que j’sois trop sévère avec moi-même, mais, bon. Se bouger le derche le plus rapidement possible, c’est bien, aussi. Même si… j’sais pas vraiment comment on fait. Mmh. C’est peut-être une impasse, en fin de compte. Du coup… je suppose que de voir comment les choses se passent d’elles-même, c’est pas une mauvaise chose non plus ? ...Ouais, bon, trop compliqué pour moi, toutes ces emmerdes, là. Pour l’instant, j’vais juste tenter de me trouver une occupation, et puis voilà, ça sera très bien. J’étais d’ailleurs sur le point de retourner à l’ascenseur, quand j’ai remarqué une porte. Une porte que j’ai pas encore ouvert, ça j’en suis sûr. Et pourtant, j’suis déjà venu ici, hier. J’me demande c’qu’il y a, derrière. Du coup, je rebrousse un peu chemin pour arriver à cette porte clopinant avec ma canne, j’ouvre la porte, entre dans la pièce, et… bah putain, heureusement que j’ai encore de bon réflexes, parce que j’ai même pas eu le temps de capter ce que y’avait dans cette pièce que j’ai déjà du reculer la tête pour éviter je sais pas quel projectil. Un peu intrigué par ce comité d’accueil, j’hausse les sourcils alors que, par réflexe, je regarde l’objet se briser sur un mur à côté. On aurait dit… de la vaisselle. Enfin, un reste de vaisselles. Okay ? Cette fois mes sourcils, je les fronces un peu, avant de comprendre ce qui se trame ici en observant le reste de la pièce. Une sorte de rage room. Okay d’accord. Et au plein milieu, une nana qui, vu sa tête, n’avait apparemment pas le but de me tuer aujourd’hui -c’est déjà ça-. J’peux pas m’empêcher de lâcher un p’tit rire mi moqueur mi amusé devant ce joli spectacle. « Ah ouais, tant que ça ? » je lâche du même ton, faisant référence à une supposée râge qu’elle est en train d’évacuer. « qu’est-ce qu’elle t’as faite, cette vaisselle, elle avait l’air sympa, pourtant... » j’ajoute presque avec sérieux, alors que je m’avance dans la salle en regardant un peu plus ce qu’elle contient. Et puis, par terre, y’a un truc qui attire mon regard, et qui me tire de nouveau un sourcil amusé. J’me baisse assez difficilement à l’aide de ma canne, puis me relève une fois que j’ai ramassé… cette batte de baseball qui trainait à mes pieds. « ils doivent vraiment flipper qu’on se tape dessus, pour nous foutre des trucs pareils... » je remarque, en regardant cette batte sous toutes les coutures. Quand j’le disais, qu’ils sont dans l’exagération, à la BBC...

_________________
keep on haunting me

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyDim 31 Mar - 20:34

@Nicholas

Je me demande comment le concept de la Fury Room est né. Qui s’est un jour dit qu’une telle activité pourrait cartonner, de quoi est-ce parti ? Quelqu’un s’est-il vraiment attaqué à de pauvres assiettes et fournitures innocentes gratuitement un bon matin, sans savoir pourquoi ? Comment peut-il être parvenu à se dire qu’il s’agirait d’un bon filon à exploiter pour amasser de l’argent en masse ? Il y a surement tout un processus derrière tout cela, peut-être même des études hyper documentées et spécialisées sur le sujet, faudrait que je marque un arrêt par la bibliothèque pour me renseigner à ce sujet. Pas sûr que les lieux abritent les ouvrages qui abordent ce sujet, on lorgne plutôt du côté des mémoires, des thèses que l’on trouve en ligne… Chose que l’on ne peut malheureusement pas se dégoter ici, faute d’un accès wifi. Rien de plus frustrant, je vais devoir questionner tous les autres candidats à ce sujet et, soyons honnêtes, la probabilité pour que l’un d’entre eux puisse me renseigner est extrêmement faible. Aucun jugement sur leur capacité à réfléchir ou à se cultiver, je ne les connais pas après tout, mais je doute fort qu’ils soient du genre à se passionner pour ce genre de petites interrogations futiles. Je dégaine une assiette, perplexe, et la brise sur le sol. L’effet n’est pas immédiat, parce que je reste là, immobile, à me demander l’intérêt de s’adonner à un tel exercice. Ce n’est qu’à partir d’un certain temps que l’envie de recommencer se fait sentir, que j’attrape une deuxième assiette que je lance avec un entrain nettement plus assumé. Cette pauvre petite chose en porcelaine ne tarde pas à éclater en tellement de fragments qu’on pourrait lancer des fouilles pour recomposer la pièce sacrifiée à des fins thérapeutiques. Ce doit l’être, thérapeutique ? J’attrape une troisième assiette et la lance de toutes mes forces sans réaliser qu’un gars vient d’entrer dans la pièce. Le pauvre, appuyé sur une canne, passe à quelques centimètres à peine d’un gros bisou en verre. Vous imaginez le massacre s’il avait effectué un pas en avant ? Je crois être devenue toute blanche… Aussi blanche que je puisse l’être, entendons-nous. « Je suis désolée, je n’ai pas été très attentive ! » Il a l’air de le prendre plutôt bien, ça me rassure. Surtout lorsqu’il plaisante sur cette assiette et tout le mal qu’elle m’aurait prétendument fait ! De quoi me dérider un petit peu, mais juste un petit peu. « Elle m’a regardé de travers… Une assiette raciste… Tu sais… White power… White Supremacy, tout ça ! » Je me mordille la lèvre, consciente de ne pas connaitre mon camarade, peut-être qu’il n’aura pas le même humour que moi, surtout sur un tel sujet. Je préfère en rire, parce que le racisme plus ou moins extrême constitue une part intégrante de mon quotidien, jusque dans ma famille d’accueil, mais bon… « J’ai tendance à penser le contraire… C’est à se demander s’ils n’essaieraient pas de suggérer un passage à tabac en mettant autant de matériel à notre disposition… »
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 460
AVATAR : sam claflin
ÂGE : 29
LOCALISATION : nyc.
MÉTIER : ex-flic, glandeur pro
ÉTAT D'ESPRIT : another day, another migraine.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23500£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyDim 31 Mar - 22:24

Ah ça, si j’m’attendais en rentrant dans cette pièce à atterrir dans une sorte d’apocalypse vaisselière, ou si quelqu’un me l’aurait dit… j’pense que je l’aurais regardé un peu bizarrement. Mais en même temps, ça aurait été normal. Ils sont vraiment complètement timbrés, à la BBC. Comme si le palais à l’autre bout du monde, le singe à babysitter, la salle de surveillance ou j’sais pas quelle autre pièce, c’était pas déjà mille fois trop… maintenant, sur quoi j’tombe ? Une fury room ! A croire qu’ils tentent vraiment tout pour avoir de quoi montrer aux téléspectateurs. Et puis, là, niveau image à montrer, rien qu’une seconde de moins et ils auraient été servis, avec un handicapé qui se fait défigurer, ah non c’est sûr ça aurait fait un sacré buzz. Et moi, j’aurais pu porter plainte contre la production et j’serais devenu riche. Mouais. Bon. Riche ou non, j’avoue quand même préférer la version ou j’me prend aucun truc hyper coupant dans la gueule. Et celle qui me l’a balancé aussi, d’ailleurs, je pense.Elle s’excuse aussitôt en ajoutant qu’elle n’était pas attentive, et j’avoue que sa remarque me fait sourire. « non, jure ? » je lance, un peu taquin, dans un petit reniflement moqueur. Rien de méchant, ou rien du gars passif agressif, j’suis juste le genre de gars à taquiner. Et puis, bon, j’ai quand même vécu pire que ça, j’en suis pas mort, donc au final, j’m’en tape. C’pas comme si elle avait fait exprès. En tout cas, elle tarde pas à rebondir à ma question des assiettes qui avaient l’air sympa, et, apparemment, j’me fourrais le bras entier dans l’oeil. J’garde un peu mon sérieux pour rester dans ce p’tit jeu, mais j’peux pas non plus trop m’empêcher d’effacer le sourire en coin ou le regard qui trahissent un peu mon amusement « oh, je vois. » je souffle en hochant doucement la tête. « C’est peut-être pour ça qu’elle était ici, du coup. Une sorte de condamnation à mort version hardcore par les humains. » C’est vrai que quand on y pense, si les meubles étaient vivants à la toy story, ce genre de pièces… ça serait carrément des salles d'exécution, en fait. Glauque. « ah, c’est pas bête » je conçois, alors que je joue un peu avec cette batte que je viens de ramasser. Ca me rappelle un peu quand j’étais ado et que je jouais au baseball avec mes potes. Et, forcément, ça m’rappelle aussi que j’pourrais plus jamais y jouer de ma vie. Super, merci l’cerveau pour ces pensées joyeuses, t’es pas du tout un enfoiré. « alors, quoi, on serait dans une sorte de première édition d’Hunger Game, tu crois ? » je lui demande, railleur, en me tournant vers elle. Drôle de manière de commencer un jeu pareil, mais, bon qui sait. Si ça s’trouve, tout est scénarisé et dans quelque jours, on aura tous envie d’se foutre sur la gueule. « ça expliquerait pourquoi ils ont sélectionné des éclopés, remarque. Il faut bien des proies facile. » c’est en toute objectivité que la remarque me vient, avant d’me rappeler d’un détail un peu con : j’fais un peu partie des éclopé, moi aussi. « ça m’f’rait mal » j’ajoute, dans une grimace en m’imaginant le carnage. Même si, en vrai, éclopé ou non, dans une situation pareille, j’ai aucun doute quant à ma survie. J’ai quand même été flic pendant sept ans. Et pas dans les divisions les plus tranquilles.

_________________
keep on haunting me

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyLun 1 Avr - 16:21

@Nicholas

On ne pourra pas reprocher à la production de ne pas avoir murement pensé le moindre des lieux proposés cette saison. Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les humeurs et pour tous les tempéraments. Le plus surprenant, vis-à-vis du cadre proposé, c’est de se retrouver avec une pièce entièrement dédiée à une forme de violence très physique et frontale. Je n’en suis pas encore à critiquer un tel choix, parce que je pars du principe qu’il est toujours plus sain de se défouler sur une casserole, une assiette ou un meuble plutôt que d’aller casser des gueules en plein milieu de la rue… Toujours est-il que je suis plutôt mal à l’aise au moment de me saisir du premier ustensile de cuisine que je sacrifie pour le bienfondé de mon expérience. Les sensations ne sont pas immédiates, c’est certain, mais je peux déjà percevoir un petit quelque chose qui me motive à poursuivre sur ma lancée et à ne surtout pas renoncer. Une deuxième assiette y passe, puis une troisième qui manque de libérer une place une place au casting de cette saison de Thrown Dice. Une élimination malencontreuse pour abandon médical est si vite arrivée. J’en plaisante, parce que je préfère toujours rire de tout plutôt que d’en pleurer, mais j’aurais été sacrément embêtée si le monsieur s’était retrouvé avec un coquard ou des coupures à cause de mes bêtises. Tout cela parce que je suis tête en l’air, pas capable de me concentrer cinq secondes sur ce que je fais, toujours partout et nulle part à la fois. Heureusement pour nous deux, il a des réflexes suffisamment bons pour nous éviter la catastrophe. Il se moque de moi, enfin je crois, en me poussant à confirmer mes dires. Le pauvre ne se doute pas une seule seconde que j’ai un humour moyen quand je ne connais pas la personne qui me fait face… Je ne suis pas sociable de toute manière, ça me demande beaucoup trop d’énergie de faire des efforts, et aussi beaucoup de patience… J’ai dû être très attentive aux autres depuis le début de la semaine, j’ai pris sur moi pour aborder quelques-uns d’entre eux et ce fut diablement difficile. Je ne peux empêcher la méfiance de regagner le dessus, même lorsque je tente de baisser la garde. C’est un peu comme un boomerang, je le reprends en plein dans les dents à chaque fois. Plutôt que d’agir froidement, je préfère rebondir sur cette assiette et la sentence qui est irrévocable, comme les nombreux débris qui constituent désormais sa dépouille. « Un génocide est clairement en cours, on se souviendra de ces pauvres assiettes, sacrifiées au profit d’une cause que les jeunes ne comprendront plus dans quelques dizaines d’années ! » La production veut-elle nous voir nous affronter les uns les autres ? Très improbable, mais plus rien ne me surprendrait, surtout en 2019. « Non, parce qu’on ne prendra pas de volontaires pour s’entretuer, pas assez dramatique… J’dirais plutôt Battle Royale, c’est plus cruel, concret et viscéral. » Le résultat est aussi nettement moins adolescent, moins édulcoré. Ce serait plus proche d’une réalité alternative dans laquelle nous serions obligés de tous nous entretuer pour survivre. Quand il parle d’éclopés, j’ignore s’il se mentionne automatiquement, de quoi me mettre mal à l’aise – la gêne devrait être mon deuxième prénom tellement il me va bien – sans pour autant tourner autour du pot. « On sous-estime toujours les… Éclopés alors qu’ils sont souvent les plus sadiques. Ils surprennent tout le monde en prenant le dessus au moment où personne ne s’y attend. » Je le jauge du regard, a-t-il cela en lui ? L’instinct de tueur, assoiffé de sang et de violence, suffisamment sournois pour trahir les autres sans vriller ? « T’es comme ça toi ? Dangereux ? Insoupçonnable ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 460
AVATAR : sam claflin
ÂGE : 29
LOCALISATION : nyc.
MÉTIER : ex-flic, glandeur pro
ÉTAT D'ESPRIT : another day, another migraine.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23500£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyLun 1 Avr - 19:47

J’suis pas vraiment encore sûr de voir quel intérêt il pourrait y avoir au lancé d’assiette, surtout si c’est pour soit disant se sentir mieux après. J’veux dire, lancer une assiette, quoi. Y’a pas plus con, comme activité. Alors oui, j’veux bien concevoir que de péter des câble ça fait parfois du bien, mais, dans ce cas, ils sont en train d’essayer de nous faire dire que les assiettes peuvent nous aider à péter des câbles ? J’sais pas, j’en sais rien? Ca s’trouve y’a que pour moi que c’est bizarre, ça se trouve j’ai rien compris au pourquoi du comment du truc et du coup, ça s’trouve, tout ce que j’dis, là, bah c’est juste de la grosse merde. Après tout, j’suis pas non plus savant ou le gars l’plus sage de la planète, j’sais bien que y’a genre infinité de truc qui me dépassent et dont j’pige pas du tout le sens. ‘Faut croire qu’on vient juste d’en trouver un nouveau. Qui sait. Peut-être un jour ou j’me ferais chier, ou un jour où on m’aura trop fait chier, je retomberai sur cette pièce, j'essaierai cette solution miracle qu’est- le balargae d’assiette et peut-être qu’après, tous mes soucis auront disparus, après tout. C’est que, à voir la p’tite, là, qui était à deux doigts d’m’assassiner sans faire exprès, ça a l’air vachement prenant, comme activité. « “ces pauvres assiettes” ? tu changes de camps rapidement, dis donc… c’était pas pas toi, qui vient d’y participer à ce génocide, y’a à peine quelques secondes ? » je lui réponds, faussement accusateur dans mon sourire mutin quand madame-tueuse-d’assiette semble soudainement prise de pitié pour ces objets qu’elle avait quand même accusé de soutenir la suprématie des blancs. Quel joli retournement de veste, en même temps ! Et puis, toujours taquin, j’ajoute sur un ton se voulant compréhensif « ou alors, c’était juste une manière bizarre certes mais tout à fait innocente de me dire bonjour, c’est ça ? » vraiment, vraiment, vraaaiment bizarre, si j’tape dans l’mille. J’connais pas tellement les villes ayant pour coutume de se balancer des objets à la gueule pour se dire bonjour, mais après tout pourquoi pas ! Comme j’viens de le dire, j’ai pas la science infuse, donc bon. Ca se trouve, ça existe. Et comme notre conversation n’a rien d’une conversation irrationnelle, c’est avec la plus grande des logique qu’on commence à se demander si les autres ploucs de la BBc nous auraient pas enfermer là pour qu’on finisse tous par se buter, sous couvert d’une supposée fury room. Machinalement, parce que j’avais que ça en tête, je demande à cette p’tite si c’était Hunger Games qu’elle avait en tête, mais ça réponse est tout autre. «  Aaaah, battle royal » je répète doucement en hochant la tête. « j’avais oublié c’film. » ‘faut dire, j’ai du le voir qu’une ou deux fois, quand j’étais ado, et c’est tout. Bon, remarque, j’suis même pas sûr d’avoir déjà vu une fois un Hunger Game en entier, mais avec tout le bruit qu’il a fait dans les médias, c’est à lui que j’avais pensé naturellement. Mais maintenant que j’y pense, c’est vrai que notre situation se rapproche plus de celle de Battle Royal que d’Hunger Games. « Mais dans Battle Royal, les élèves sont prévenus assez rapidement de ce qui leur arrivent. » je note, en m’amusant toujours avec la batte de baseball. Alors ça se toruve, j’me gourre complet, hein, mais moi j’avais l’souvenir qu’ils avaient été prévu limite à leur arrivée, de ce qui allait se tramer pour eux. D’un autre côté, ils se connaissaient tous déjà, vu qu’ils étaient dans la même classe. « P’t’être bien qu’ils attendent que des affinités se créent avant d’nous demander d’nous entre-tuer. Ca serait du coup nettement plus larmoyant que si on reste des inconnus les uns pour les autres. » et dans ce cas là, les pièces du puzzle semblent bien coller entre elles. C’est là que je fais la remarque sur les estropiés. Je crois avoir décelé un peu de malaise dans sa réaction. Normal, jamais simple de savoir qui a de l’autoderision et qui n’en a pas, quand on connait pas ceux à qui on cause. Mais elle continue quand même, en faisant remarquer qu’il faut toujours se méfier du plus innocent et ça me décroche un sourire insolent. « oh, ça, t’as pas idée » je lui réponds un peu du même ton que mon sourire, quand elle me demande si c’est pareil pour moi. « après tout, estropié ou pas, j’suis sûr que j’reste le seul ici à parfaitement savoir comment me servir d’une arme, alors tu ferais bien d’faire gaffe » j’ajoute dans un petit sourire malin. J’laisse ça comme a, en suspens, juste le temps de lui faire se poser des questions, avant de rajouter « j’suis flic » alors que je laisse retomber la batte par terre, lassé du peu d’amusement que j’ai pu en tirer. J’inspecte encore c’qu’y a autour, en faisant quand même attention à là où j’fous ma canne, avant de me retourner vers la demoiselle « Ou alors, ils vont revisiter agatha christie et c’est la prod qui va se charger de nous tuer un par un sans rien dire ! histoire de faire monter la psychose, ça serait sympa, ça, aussi. » j’opine un peu du chef en terminant ma phrase, comme si j’avais réussi à m’autoconvaincre de mes propres conneries. Ca se trouve, sans le savoir, on a mis dans le mille du plan d’la prod, et nous, on s’marre comme des cons.

_________________
keep on haunting me

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyMar 2 Avr - 12:54

@Nicholas

J’ai du mal à croire que mes problèmes trouveront soudainement résolution après avoir éclaté deux ou trois bibelots, breloques et autres fournitures à même le sol. Il est certain que ce doit être efficace pour se défouler, taper sur tout et n’importe quoi avec une batte de baseball alors qu’une telle chose t’attirerait probablement des tas d’ennuis à l’extérieur de la Fury Room. Je trouve cela quand même sacrément bizarre comme idée, comme s’il fallait absolument user d’une forme de violence pour régler ses problèmes. Il existe bien d’autres moyens d’affronter ses démons, de se soulager la conscience, d’évacuer la colère et la haine qui peut parfois t’envahir. J’utilise le sport, jamais aussi motivée à l’idée d’aller dépenser des calories en masse que lorsque j’ai quelqu’un dans le pif et que je paierais pour casser des gueules. Le sport, c’est définitivement le meilleur moyen de se dépenser sainement, ta silhouette t’es infiniment reconnaissante pour les efforts accomplis et tu n’as pas à nettoyer une salle pleine de morceaux de verre après coup. Parce que j’imagine que l’un ne va pas sans l’autre ici, que la production ne va pas faire appel à des femmes de ménage pour venir ramasser tous les débris après que nous soyons passés par là. Non, je suppose qu’il faudra mettre la main à la pâte, attraper la pelle et la balayette pour remettre de l’ordre afin que les autres puissent utiliser cette salle dans les conditions optimales. J’en suis déjà blasée d’avance, heureusement que je n’ai cassé que trois assiettes avant d’être interrompue par le monsieur qui se trouve face à moi. « Tout est question de point de vue. Je ne suis pas l’un de ces vilains de blockbusters qui n’ont aucun sentiment… J’suis un méchant empathique ! » On se défend comme on peut, parce qu’il a tout à fait raison, je suis à l’origine du génocide que j’ai pris soin de décrire tout à l’heure. Un large sourire étire mes lèvres, peut-être bien le premier véritable sourire décroché dans l’aventure. « Peut-être bien… Les bisous, les câlins, les accolades… C’est beaucoup trop cliché, j’aime faire les choses à ma manière ! » Un coup d’assiette derrière les oreilles pour saluer, un sympathique programme, n’est-ce pas ? J’hausse les épaules pour mieux rajouter, le plus innocemment du monde. « C’est courant en Afrique du Sud… Les gens se saluent en se lançant toutes sortes d’objets à la figure. Attends de recevoir une babouche dans les narines… T’es vraiment très apprécié quand ça arrive ! » Loin de telles traditions qui auraient de quoi surprendre, nous voilà à imaginer un scénario digne de ce film très populaire en Asie, moins connu en Europe mais ayant largement influencé Suzanne Collins lorsqu’elle a écrit les Hunger Games. « Ils se réveillent dans une salle avec des colliers autour du cou, si mes souvenirs sont exacts. Mais bon… 2019 oblige, ils nous ont peut-être implanté des puces électroniques sans qu’on le sache… Tu devrais peut-être te palper la nuque, pour vérifier. » La production attend peut-être que de premiers liens soient tissés avant de lancer les hostilités, ce serait nettement plus intelligent, comme le fait si bien remarquer mon vis-à-vis. « Ils espèrent peut-être des scènes ultra dramatiques avec des hésitations, des dilemmes et des candidats qui se sacrifient pour protéger les autres… Ils vont être déçus avec moi ! » Un simple constat, parce qu’il est peu probable que je m’attache à qui que ce soit ici. Le mec se targue d’être estropié mais le meilleur tireur du casting, hyper étrange, surtout à le voir sourire de la sorte avec sa batte dans la main. « Les armes, c’est pour les faibles. Les vrais n’ont besoin que de leur corps ! » Est-ce une manière d’ouvertement le provoquer en remettant en cause ses capacités et son courage ? Peut-être, je suis piquante au quotidien. Flic, on a un flic au casting, intéressant. « Ah, et je vais prendre une prune pour outrage à agent ? » Je demande, provocatrice à souhait alors qu’il part dans une autre direction, inspiré par Agatha Christie. « Tu crois qu’ils préparent un remake à la sauce Dix Petits Nègres en temps réel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 460
AVATAR : sam claflin
ÂGE : 29
LOCALISATION : nyc.
MÉTIER : ex-flic, glandeur pro
ÉTAT D'ESPRIT : another day, another migraine.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23500£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyMer 3 Avr - 22:58

Faut croire que y’en a vraiment qu’on de l’argent à jeter par les fenêtres. J’sais pas si c’est le William ou les autres gars de la production de l’emission, mais qu’on aille pas me dire qu’on avait vraiment besoin de tout ça. J’pensais déjà ça avant d’entrer dans cette pièce, mais alors là c’est vraiment l'pompon. Une pièce faite pour tout foutre en bordel et tout péter. Littéralement, tout péter. Genre, ils ont fait venir des trucs qu’ils ont acheté et les ont foutu là dans le but que ça finisse en morceaux. Gratuitement. Si ça c’est pas foutre de l’argent en l’air, sérieux, j’sais pas c’que c’est ! Puis, c’est bon, quoi, c’est pas comme si on était enfermé à 20 dans un 8m², de l’espace, y’en a a revendre, alors même si y’en a qui ont besoin de péter des câbles ils peuvent tout aussi bien aller foutre des coups de poings à un arbre ou j’sais pas… cette bande de diva a toujours se sentir obligé d’en faire un million de fois trop, là... ‘M’enfin, peut-être bien que j’pense ça parce que j’deviens un vieux con aigri, et qu’en fait c’est normal d’avoir ces trucs là dans ces émissions comme celles-là, c’est pas comme si j’étais un expert en la matière, après tout. Donc bon. En tout cas, la p’tite nana qui a faillis me sacrifier la gueule à coup d’assiette, elle a l’air d’avoir de la répartie et ça c’est pas donné à tout le monde. Bien sûr, d’ailleurs, quand j’ai pointé du doigt l’air de rien sa propre contradiction, bien évidemment, mademoiselle a trouvé une pirouette. Une méchante avec un coeur. Mmh. C’est un concept. « et ça, ça change tout, c’est ça ? Tes victimes et leurs familles, ils t’en veulent pas, parce que tu tues avec compassion ? » alors qu’en vrai, ça devrait plutôt être tout l’inverse, parce que c’est mille fois pire : quelqu’un qui a de l’empathie pour les autres, qui comprends leurs sentiments mais qui décide quand même malgré ça de leur buter la tronche pour ensuite aller les pleurer après, moi, perso, j’appelle ça un psychopathe, mais bon, c’est sûrement parce que j’suis vieux jeu, hein. Comme au sujet du bonjour, apparemment, les simple saluts c’est passé de mode. J’pouffe un peu de rire quand elle évoque le sport national du lancé d’objets qui à l’air de se passer en Afrique, ah, oui, c’est sûr ça donne envie. « Rappelle-moi d’y apporter un bouclier et surtout de jamais le quitter si j’venais à y aller un jour » j’sais pas si j’aurais vraiment a y aller un jour, mais, bon, au moins j’aurais été prévenu, alors j’m’étonnerais pas trop si j’vois des babouches voler avec les oiseaux. Enfin bon, d’une manière ou d’une autre, on en vient à causer de Battle Royal, Hunger Games et autres émission charmante du genre où on est peut-être entrés sans même le vouloir. J’écoute avec attention quand elle me rappelle le scénario du premier film -si loin dans ma mémoire- et quand elle évoque une puce à la place du collier, je fais mine d’hocher la tête avec le plus grand des sérieux « C’était surement pour ça, tout c’cirque avec les yeux bandés. Soi-disant pour nous garder la surprise du lieu… en fait, c’était plutôt pour nous implanter leurs mouchards ni vu ni connu, les enfoirés ! » et pour moi, ces putains de bandeaux étaient tellement inutiles que quelque part, si toutes ces conneries venaient à être vraies… bah ça aurait plus de sens. J’dis pas que ça serait mieux, bien sûr que non, j’suis pas encore mazo. Mais on passerait d’un truc totalement con à un truc malin, et ce genre de pirouettes, pas tout le monde arrivent à s’en targuer. Pour ce qui est du lancement tardif du début des tueries, quant à lui, j’le met sur le compte deu p’tit temps d’adaptation dont on a besoin histoire de s’attacher les uns aux autres avant de devoir s’exploser la cervelles. Ma camarade confirme, mais apparemment, elle serait pas tellement du genre à jouer les sentimentales malgré tout. J’hausse des épaules léger sourire en coin. « j’suppose qu’il leur fallait aussi leur petit lot de tueurs sans coeur, pour donner plus de spectacle. Si tout le monde a pitié de tout le monde, personne se tue et c’est ennuyeux à regarder, tu vois » ils auraient vraiment pensé à tout, les enflures. Moi en tout cas, j’pensais que j’aurais pas trop à rougir de ma jambe en moins vu mon habileté aux armes à feux, mais apparemment, j’avais tout faux.  « oh, mince. J’vais devoir envisager de m’entrainer aux coups de tête mortels pour sauver mon honneur, alors. » je concède, mimant une moue ennuyée, comme si c’était des efforts trop chiants à accomplir. J’finis quand même par lui expliquer le pourquoi du comment des armes à feux après ça, histoire qu’elle me prenne pas pour un tueur ou j’sais pas quoi, quand même. Et ça a l’air de l’amuser, de s’avoir que je suis flic. ‘Fin, que j’étais, techniquement, mais, bon. Elle répond avec une certaine insolence, et ça peut que me faire renifler avec amusement. « une prune ? t’es optimiste, ma pauvre. T’es finie, là, dès ta sortie t’es bonne pour la taule, prépare-toi » après tout, moi-même, la dernière fois que j’ai collé une prune, c’était y’a bien longtemps. J’ai eu le temps de monter en grade depuis, autant dans les rangs que dans les affaires à traiter. Et heureusement, d’ailleurs. Et puis, me vient l’idée d’Agatha Christie. La p’tite saisie direct la reference, et j’hausse des épaules à sa question. « qui sait ? On est censés être là pour enquêter, on pourra pas dire qu’ils nous ont menti » bon, c’est sûr qu'on va grimper d’un seul coup d’un cran dans l’enquête, mais, en soit, ça reste une chasse aux secrets. Juste un peu plus morbide. « j’vois l’tableau d’ici : William qui simule sa mort pour mieux nous zigouiller ensuite. Le tout en nous montant les uns contre les autres bien sûr, sinon c’est pas drôle. » Ah, c’est sûr qu’avec ça, ils l’auraient, leur audimat, à la BBC ! Mais pas sûr que le public accepte vraiment un délire pareil…

_________________
keep on haunting me

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptyVen 5 Avr - 17:33

@Nicholas


Je suppose que l’excitation provoquée chez les candidats à propos de cette pièce retombera rapidement comme un soufflé. Je suis la première à avoir exprimer une certaine forme de curiosité à l’idée de tester la Fury Room, c’est justement la raison pour laquelle je suis là aujourd’hui, avec mes quelques assiettes ridiculement explosées sur le sol. On a tendance à tous avoir envie de se frotter à l’inconnu, surtout quand on te propose un concept aussi étrange que celui-ci. Je me dis qu’on a la chance de ne pas avoir à payer pour une telle prestation, mais je ne peux m’empêcher de me questionner sur ces gens qui, en dehors de ces murs, déboursent parfois plusieurs dizaines d’euros pour aller frapper sur un meuble à la batte de baseball ou qui se défoulent en explosant de la vaisselle par terre, contre les murs, sur une table ou autre part. Il serait surement plus aisé pour moi d’imaginer dépenser de l’argent d’une telle manière si je disposais d’un compte en banque généreusement garni, ce n’est malheureusement pas le cas. Je ne peux pas me permettre ce genre de coquetteries. Vous n’irez pas me faire dire qu’il s’agit d’un malheur cela dit, parce que je n’aspire pas à brasser du blé en masse pour le lapider d’une telle manière. Il existe bien d’autres manières de se canaliser plus sainement. Une fois l’effet de surprise passé, une fois que chacun se sera laissé convaincre de bousiller quelques objets une ou deux fois, je doute fort que cette pièce sera autant occupée qu’elle ne l’est actuellement. Je miserais même plutôt pour une désertion complète avec quelques exceptions pour ceux d’entre nous qui auront eu une journée vraiment merdique et qui n’auront pas meilleur choix que de venir ici tout défoncer plutôt que de taper sur la gueule du connard derrière un tel agacement. « J’sais pas moi, je n’ai jamais pris le temps de les questionner là-dessus. Demande plutôt à Thanos, je suis persuadée qu’il aura une tonne de choses à dire pour étayer mon propos ! » Je suis le stéréotype de ma génération, une gamine bercée aux films Marvel, qui ne louperait la sortie d’un nouveau volet pour rien au monde et qui risque de devoir éviter les spoilers à la sortie de Thrown Dice parce qu’elle aura manqué la sortie en salles du dernier volet d’Avengers. Il faut savoir faire des choix dans la vie, mais entre Game of Thrones, Sabrina, et Avengers… On m’en a demandé beaucoup en très peu de temps, pas sûr que je m’en remette. Saluer avec des objets, une manière comme une autre de se dire bonjour. Je préfèrerais largement me prendre une balle dans les trous de nez plutôt que de me faire agresser la bouche par une Esmeralda avide d’échanges buccaux. « Eh t’as pas vu Black Panther ? Pourquoi tu crois que tout le monde se trimballe avec des boucliers au Wakanda ? » Stop les références à Marvel, tu vas passer pour une geek. Passer… Je le suis réellement, bien plus branchée à l’idée d’assister à une soirée Marathon d’une saga de science-fiction ou d’épouvante plutôt que d’aller me déchirer la face en boite de nuit ou dans un bar. La preuve ? On passe d’une thématique cinématographique à une autre avec Battle Royal et les Hunger Games. Le coup de la puce serait sacrément bien pensé, surtout avec les yeux bandés et tout le cinéma qu’ils nous ont fait au début de l’aventure pour nous surprendre en nous embarquant en hélicoptère pour nous escorter jusque dans un stade. Tout comme le temps accordé à chacun d’entre nous pour se faire quelques amis, nouer quelques liens avant d’embarquer dans un massacre qui tiendra le spectateur en haleine et le fera vibrer. C’est bien connu, les alliances, dilemmes impossibles et autres monstres qui débarquent pour briser les couples qui se forment en tuant sadiquement les deux tourtereaux font le sel de ce genre de programmes. On déconne, mais cette perspective glaçante finira peut-être par devenir réalité un de ces jours. « Quand je te dis que je suis une tueuse empathique… Je te fais la promesse de ne pas trop te faire souffrir quand je viendrais pour toi… Je ferais les choses bien et vite. Tu ne sentiras presque rien ! » Je prends mon air le plus sadique pour étayer mon propos, parce que j’adore me glisser dans la peau de personnalités sadiques. J’aime effrayer les autres, c’est un passe-temps comme un autre, une capacité qui m’est très utile lorsque je panique à l’idée que l’on se rapproche de moi. Flic ou non, je me paie sa tête en comparant l’utilisation d’armes à feu à de la faiblesse, je le pense réellement d’ailleurs, un homme avec une arme n’a aucune valeur, il représente une menace, certes, mais peut retrouver les tréfonds de la chaine alimentaire en un battement de cils. « Tu peux toujours mettre des coups de canne, ça doit marcher ! » Je marque un temps de pause et reprend, presque enjouée. « Tu pourrais même customiser cette canne pour en faire un sabre, un pieux ou un truc du genre… Là, ça enverrait du lourd ! » Qu’il soit flic ou non, le respect est clairement mort à partir du moment où je me paie sa tête en parlant d’obtenir une prune pour outrage à agent. Il rentre dans mon jeu et fait preuve d’un second degré que j’apprécie particulièrement. « Papy, je te dirais bien de continuer à rêver mais bon… J’suis pas sûr que tu puisses me courir après ! » Pourvu qu’il ne le prenne pas mal, j’ai beaucoup de mal à trouver le juste milieu entre les taquineries que l’on peut accepter et celles qui sont too much, surtout quand elles ont attrait à un handicap partiel. William qui disparait, sa dépouille retrouvée, plus de contact avec l’extérieur, un huis-clos, des disparitions, des meurtres, des suspects qui ne cessent de se succéder, des fausses pistes. Ce serait tout de même sacrément excitant. « Arrête, j’aurais presque envie de le voir disparaitre, même pour de faux, histoire de passer par toutes ces émotions. Il y a quelque chose d’excitant à envisager résoudre une grosse énigme où tout le monde est potentiellement coupable et suspect. »      
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 460
AVATAR : sam claflin
ÂGE : 29
LOCALISATION : nyc.
MÉTIER : ex-flic, glandeur pro
ÉTAT D'ESPRIT : another day, another migraine.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 23500£
AFFINITÉS:
broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  Empty
MessageSujet: Re: broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas    broken (mercredi matin ~ dix heures) + Nicholas  EmptySam 6 Avr - 11:21

En soit, ça devrait m’faire assez rire, d’imaginer cette p’tite gamine dans la peau d’une tueuse sans foi ni loi -ah, mais, quand même empathique, c’est important-. Parce que bon. Elle a pas tellement la tête de l’emploi, à la regarder comme ça. Mais, mine de rien, c’est quand même arrivé quelques fois dans ma carrière, que j’me retrouve face à quelqu’un qu’on soupçonnerait pas mais alors pas du tout de chose horrible. Des personnes qu’on soupçonnait pas au début à cause de critère comme ça. Trop jeune, trop lisse, tout sage, trop rangé. Et pourtant, à la fin, c’est déjà arrivé plusieurs fois que derrière ce parfait tableau, se cachait presque exactement c’qu’elle est en train de me dépeindre la. Alors bon, j’suis pas en train de dire que j’suis en train de la soupçonner de pas mentir, et de tout avouer d’ses crimes par le biais de la plaisanterie, hein. Mais, pour dire, parfois, les apparences peuvent être trompeuses, et c’est pas toujours dans le bon sens, avec de bonne découvertes. ‘Fin bon. J’lâche un sourire quand elle évoque Thanos. Et, un instant, j’ai l’impression d’me revoir, au lycée, dans cette boutique de BD à côté d’mon lycée, à New York. Qu’est-ce que j’ai pu en passer, des heures, là bas. Et qu’est-ce que j’ai pu y dépenser, de l’argent d’poche, ou d’mes p’tits boulots. Bon, elle, dans son cas, j’me doute qu’elle parle du film, parce que les jeunes j’ai l’impression qu’ils regardent que les films. C’qui est pas vraiment mon cas, pour ma part. Mais plus parce que j’ai plus vraiment d’intérêt là dedans, pas parce que j’vais cracher à la gueule des films. J’suis certainement pas le type de gars qui va s’targuer d’être supérieur aux autres, juste parce que j’lisais des comics quand j’étais môme… contrairement à bien d’autres « c’est toi, qu’il aurait du adopter, en fait, il a manqué sa chance, là » non parce qu’avec elle, il aurait pu en ravager, des planètes. Quelle belle jolie p’tite relation père/fille ils auraient pu avoir. J’en verserais presque ma p’tite larmichette. En tout cas, j’peux noter que la p’tite aime certainement beaucoup marvel, parce que voilà qu’elle en refait référence, quand j’évoque le fait d’avoir besoin d’un bouclier pour pas s’faire attaquer par des objets volants identifiés. J’renifle un peu de rire parce que c’était quand même bien trouvé. « c’était donc pour ça... » je souffle, mimant le gars qui vient de faire la plus grosse découverte de sa vie. Black Panther, c’était pas vraiment mon préféré, à l’époque, mais ça m’avait pas empêché de quand même lire deux trois numéros à son effigie, alors j’me souviens un peu du plot de base. Bref, après tout cas, voilà qu’on tente de percer l’mystère de cette emission, et de manière vraiment hyper logique, on en arrive à la conclusion que Thrown Dice va bientôt rimer avec bain de sang, à la manière d’un battle royal version prendrez-vous donc un peu de lait dans votre thé. Bon, pour l’instant, ça a pas encore été annoncé, mais c’est juste histoire de nous permettre de bien nous aimer avant de nous demander de nous entre-tuer, histoire d’avoir un peu plus de larmes dans le lot. Enfin, des larmes, y’en a une qui va pas trop en avoir, apparemment, et quand elle m’annonce que, dans sa grande bonté d’ame, elle me fera pas mal quand elle me zigouillera, j’peux pas m’empêcher d’me marrer un peu. « quelle générosité, ça me touche… clairement mille fois plus généreux et empathique que juste de tuer personne, c’est sûr » j’suppose que de me tuer, ça va un peu être sa solution pour régler mes problèmes, dans sa grande empathie légendaire. Un peu l’inverse de mettre un pansement sur une jambe cassée, elle, elle préfère couper la tête de quelqu’un qui avait une migraine. Après c’est sûr que comme ça, la migraine disparaît, j’peux pas lui donner tort. En tout cas pour moi et ma jambe presque en moins, ça va être un peu plus dur de bien m’en tirer si j’peux pas m’servir d’arme à feu. Avant l’accident, j’aurais pu me venter d’mon grade en arts martiaux, mais maintenant, c’est foutu, un peu. Mais heureusement, il me reste la solution coup de canne qu’elle me propose « dans le style grand-père est en colère, ouais » parce que clairement, déjà que j’ai déjà l’allure d’un vieillard avec ce truc, si j’me met à frapper les gens avec, là, c’est bon, j’suis bon pour l’hospice avant l’heure, j’me fondrais parfaitement dans le décor, à râler toutes les cinq minutes avec les autres vieillards. Quant au fait que j’pourrais cacher des trucs beaucoup plus cool dans cette fameuse canne... « mais qui te dis que c’est pas déjà le cas ? » je lui réponds, dans un air mystérieux, p’tit sourire au coin des lèvres. « j’vais pas montrer tout c’que j’sais faire, après tout, ça serait gâcher la surprise » c’est vrai, quoi, depuis quand on montre direct toutes nos cartes ? c’est pas tellement la meilleure manière de gagner. Tandis que là, en laissant planer le doute sous le ton de la plaisanterie, quelque soit le résultat, elle sera quand même surprise, si c’est pas beau. En tout cas, ça a eu l’air de la faire marrer, cette p’tite de savoir faire face à un policier. Ses p’tites provocations m’font rire, elle a du répondant, celle là. Heureusement pour elle qu’auto-dérision est mon deuxième prénom. « t’inquiète. j’reprendrais mon fauteuil, et là, bonne chance pour me semer, quand j’suis en mode pilote de course » après tout, après tout le temps que j’ai pu y passer, dans ce putain de fauteuil, j’ai pu y devenir aussi agile qu’un singe sur sa branche. Et d’un seul coup, envolé, l’avantage de la vitesse ! Et puis, vient la possibilité d’un retournement de situation un peu différent concernant l’émission. Vu que c’est des british, après tout, ils seraient plus à même de penser à un plan morbide à la Agatha Christie, et nous faire devenir aussi bien enquêteur que suspects. Possibilité qui a l’air de ravir la p’tite. « dans c’cadre là, et pour de faux, oui, ça prend certainement beaucoup moins le chou qu’en vrai, c’est sûr » j’reponds dans un pouffement de rire. Non parce qu’en vrai, les enquête de meurtre avec une tonne de suspects qui se tirent dans les pattes, pour y avoir déjà eu droit, qu’est-ce c’est chiaaaaaaant. Mais, bon. Si c’est pour de faux, j’suppose que là, ça devrait être plus drôle. « va proposer l’idée à la prod, au pire : scusez-moi, vous pouvez tuer William qu’on puisse s’amuser à résoudre l’enquête, siouplais ? ah oui c’est sûr, ils seraient ravis. » Surtout William, tiens. Faire le mort pour qu’une bande de guignols fassent semblant d’enquêter, j’suis sûr que c’est son plus grand rêve.

_________________
keep on haunting me

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yosei, l'étoile du matin
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [JEU] Raconte ce que tu as mangé ce matin !
» La FMB à Westerlo ce mercredi 23 juillet 08
» L'Abyss :: 40K :: Mercredi (14) ou Jeudi (15)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: FURY ROOM-
Sauter vers: