Partagez
 

 7 rings, 19:55 fri. 01

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyMer 3 Avr - 19:58

C’est ainsi qu’elle décrit Jesse : comme étant celui qui ne sait pas parler et qui n’est pas très épais. Le portrait lui correspond bien, elle trouve. Elle espère que cela aidera la mémoire de sa jeune camarade. Elle opine de la tête, quand elle lui demande si c’est le petit con qui bégaie. Le petit con, elle aurait pu le dire. L’intéressé se qualifie lui-même de gros con. « Tout à fait, c’est bien lui », qu’elle réplique. Elle lui confirme qu’elle voit de qui Anaswara parle quand elle mentionne Jesse comme étant le camarade qu’elle ne porte pas dans son coeur. Un rictus se fend sur ses lèvres, en écoutant la suite de la réplique de @Tasneem. « Je pourrais le détester pour deux, sans souci », qu’elle réplique, dans un léger sourire. C’est alors que la conversation dévie sur les rapports humains de la candidate. Elle note que cette dernière est aussi douée qu’elle en la matière mais elle cherche à comprendre pour quelles raisons, pour autant. Elle mentionne son entourage. Elle imagine qu’elle le mérite, dit-elle. « Tu connais la loi du karma ? », qu’elle lui demande. Il s’agit d’un concept central de sa religion. Finalement, Anaswara décide de se lancer dans cette nouvelle activité : elle s’arme du casque qu’elle ne tarde pas de se coiffer. Elle se tourne vers sa camarade qui préfère se contenter de l’observer de loin. « Très bien », émet-elle. « Tu m’aides à mettre les protections, s’il te plait ? », qu’elle demande dans son anglais un peu maladroit. La jeune femme profite de ce moment pour l’interroger sur là d’où elle vient. Elle vit à Dubaï. « J’y vis depuis huit ans », répond-elle. Quant à Tasneem, elle est sud-africaine. « Afrique du Sud, Cap Vert, Johannesburg », souffle-t-elle à voix basse, resituant les deux grandes villes sur sa carte du monde mentale. « Comment se fait-il qu’une sud-africaine participe à une émission anglaise ? », qu’elle lui demande, curieuse.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyVen 5 Avr - 15:56


Je ne suis pas spécialement familière avec Jesse, je ne lui ai réellement parlé qu’une fois, mais j’ai déjà une idée du personnage. Une vision suffisamment précise pour comprendre que c’est à lui qu’elle fait allusion lorsqu’elle tente de me le décrire le plus fidèlement possible. Moi, je suis nettement moins gentille que ma camarade et je n’hésite pas à utiliser des termes moins flatteurs pour dresser son portait. Rien de méchant, c’est juste que je n’ai pas l’habitude de mettre des gants et de faire attention au poids de mes propos, les mots sortent comme ils me viennent, sans filtre. Un gros défaut pour certains, une qualité pour d’autres, une réalité avec laquelle je compose en ce qui me concerne. « Mon petit doigt me dit qu’il ne se fera pas des tas d’amis ici ! » Ce sera le candidat typique, parce qu’il y en a un quasiment toutes les saisons dans ce genre d’émissions, qui est détesté ou adoré mais qui ne sait pas se mouvoir dans un juste milieu. Ma partenaire se chargera donc de le détester pour nous deux et de le massacrer virtuellement par le biais des différents ustensiles sur lesquels elle abattra son courroux. Notre conversation prend une dimension moins légère, nettement plus personnelle qui me place dans une situation très inconfortable. J’ai horreur de cela, parler de moi, encore plus lorsqu’on entre dans des remarques aussi profondes sur le rapport à soi, aux autres, à la présence (ou l’absence) de ces mêmes autres. Il y a de quoi se sentir mal à l’aise, certains vous diront qu’il faut que j’affronte ma pudeur, que je brise la glace en parlant à quelqu’un, je ne suis pas spécialement d’accord avec cela. Parler à quelqu’un, c’est lui donner les armes nécessaires pour te détruire si l’envie lui prend à un moment ou un autre, il faut toujours se méfier. « Cette idée qu’une personne qui n’est pas foncièrement gentille, qui ne fait pas que des bonnes choses attire le mauvais sort et se retrouve à payer pour ses actes en étant à son tour victime d’événements malencontreux ? » Si on se base sur ma vie, j’ai vraiment mauvais Karma et, partant de ce principe, je dois être une personne horrible. Anaswara me demande un coup de main que je lui apporte volontiers en attrapant les genouillères que je lui accroche autour des genoux en prenant soin de ne pas trop les serrer pour lui compresser la peau. « J’ai forcé le destin, j’aspire à m’éloigner de mes origines, à vivre de nouvelles aventures ! » Fuir une réalité et espérer trouver mieux ailleurs. « Et toi alors ? Pourquoi ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyVen 5 Avr - 21:27

A entendre la réponse de sa camarade, Tasneem, cette dernière ne semble pas porter le jeune candidat dans son coeur. Notamment quand elle lui propose de lui attribuer quelques coups pour elle. Anaswara serait capable de le détester pour deux, pour trois… pour tous ce qui le voudraient. «  Tu penses ? », qu’elle lui demande lorsque sa camarade émet l’hypothèse qu’il ne se fera pas un tas d’amis. Elle peine à croire que les autres habitants du palace vont détester Jesse. Concernant les rapports humains et les relations amicales de son interlocutrice, elle écoute attentivement ses réponses. Anaswara tente de comprendre comment elle a pu devenir méfiante à l’égard des autres. Elle évoque des autres qui l’abandonnent ou la déçoivent. L’Orientale essaie alors de comprendre, elle cite la loi du karma. «  Oui », affirme-t-elle, quand elle écoute les explications de la jeune femme. « Chez nous, la principale loi est que nous récoltons ce que nous semons », qu’elle continue. «  Nous devons alors continuellement chercher à améliorer notre karma en effectuant des bonnes actions. Sans oublier le respect du dharma », explique-t-elle. Finalement, Anaswara commence à s’apprêter en se coiffant du casque. Elle propose à Tasneem de l’aider à mettre les protections. Cette dernière, pendant qu’elle l’aide à poser ses protections, lui apprend qu’elle est sud-africaine. Elle est d’ailleurs étonnée de rencontrer une jeune femme sud-africaine dans un programme télévisé anglais – on pourrait d’ailleurs en dire autant de l’Orientale… –. «  Pourquoi s’éloigner de ses origines ?  ». Elle est intriguée par les mots employés par sa camarade. Elle parle d’un éloignement. Comme si elle cherchait à fuir ce qu’elle était par nature. Tasneem lui retourne la question. Pourquoi ? Pourquoi une femme comme Anaswara est là. « Pour sortir de ma zone de confort », comme pour chercher à se mettre en difficulté, quand d’autres semblent être comme des poissons dans l’eau. Une fois apprêtée pour cette session dans la fury room, elle se munit d’une batte de baseball. «  Je dois faire quoi maintenant ?  », qu’elle se tourne vers la candidate, armée de la batte.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyDim 7 Avr - 18:41


« Je pense qu’il va y avoir, d’un côté, ceux qui vont l’adorer parce qu’il a quelques qualités bien à lui… Une certaine franchise, une absence de filtre qui séduit forcément un petit peu… Et puis d’un autre côté, tu vas en avoir un paquet qui auront du mal à le supporter pour les mêmes raisons et pour son attitude complètement… Well… A l’imagine du bonhomme quoi, un branleur ! » J’ai l’impression d’avoir soixante-dix ans, avec mon analyse-minute du tempérament de notre colocataire et de ce que cela pourrait lui rapporter d’un point de vue social. Loin d’en être arrivée au stade de la haine, je navigue encore entre les deux, partiellement agacée par le monsieur mais quelque peu amusée par son comportement également. Ouais, je nage clairement en eaux troubles, incapable de me faire un avis définitif mais consciente qu’il me donne envie de le baffer suffisamment de fois dans la journée pour que je propose à Ana’ de l’imaginer à quelques reprises pour moi également lorsqu’elle frappera sur ces objets. Le Karma, si on se base sur la définition qu’en fait ma collègue, je dois véritablement être une mauvaise personne, une sorcière que l’on devrait brûler sur le bûcher au plus vite. Je ne vois que cela pour expliquer toutes les merdes qui se sont accumulées ces dernières années. Un détail me fait tiquer et j’enchaine sur cette partie spécifiquement, parce qu’il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur le reste. « Dharma ? C’est quoi le dharma ? » Je ne connais pas, cette notion m’est complètement inconnue mais j’ai le sentiment qu’elle est suffisamment importante pour s’attarder dessus plus longuement. Participer à Thrown Dice, au-delà de rendre service en aidant des candidates à enfiler les protections pour défoncer du vase, du verre, de l’assiette ou du petit mobilier, c’est m’offrir les moyens de quitter au plus vite cette barraque qui me fait laisse à l’agonie, me vider de toute énergie et de toute joie de vivre à petit feu… Ce serait m’offrir une nouvelle chance de m’en sortir, de choisir pour moi, de renaitre de mes cendres. « Pour fuir certaines personnes… Pour prendre du recul sur toute la nocivité qui m’entoure, qui m’encombre… Pour pouvoir être moi-même loin de tout cela. » Parce qu’il n’y a plus rien pour moi là-bas de toute manière. Sortir de sa zone de confort, le motif le plus régulièrement employé par les candidats de ce genre d’émissions, l’objectif recherché est clairement atteint. « Maintenant, tu dois choisir sur quoi tu veux cogner… T’as l’embarras du choix, regarde ! » Je lui montre du doigt l’espèce de réserve où l’on trouve – un peu comme dans la caverne d’Ali Baba – tout et n’importe quoi.        
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyDim 7 Avr - 19:16

Tasneem pense que leur camarade Jesse sera détesté, non seulement par Anaswara et elle-même. La brune écoute d’une oreille les justifications de sa jeune camarade. Selon elle, il y aura deux camps : ceux qui apprécieront et les autres. Sans hésitation, elle se place directement dans ce deuxième camps. Elle hoche la tête, alors qu’elles viennent à évoquer des relations sociales de la sud africaine. Elle mentionne la loi du karma – qu’elle a plus ou moins déjà entendu dans la bouche d’occidentaux pendant leurs séjours, ils parlent souvent du « karma », que le « karma est une b**ch ». Anaswara la connaît bien cette loi, elle sait qu’il faut s’évertuer à améliorer son karma et respecter le dharma. Ce dernier ne manque pas de retenir l’attention de la jeune femme. « Le dharma est l’un des quatre buts de notre existence, il correspond à notre vertu, à nos qualités. En s’efforçant d’être vertueux, on parvient au moksha, qui est la libération, le détachement – on y parvient en améliorant notre karma – », elle explique brièvement. Quant aux raisons de la présence de la petite brune dans l’émission de télé-réalité anglaise, celle-là la justifie par la volonté de fuir certaines personnes. Anaswara plisse les yeux. « Qui ? ». Elle tente de comprendre en son for intérieur la situation personnelle de Tasneem. Elle veut aussi être elle-même, prendre du recul avec la « nocivité » - comme elle le dit – qui l’entoure. Elle hoche légèrement la tête. « Et tu amélioreras ton karma », scande-t-elle, dans un sourire plaisant. Concernant l’Orientale, les raisons sont simples en apparence : vouloir sortir de sa zone de confort. Elle a décidé de jouer au niveau difficile, contrairement à la majorité de ses camarades qui semblent être comme un poisson dans l’eau dans ce palace. Elle adresse un sourire à la jeune femme pour la remercier de l’aider à se préparer pour cette nouvelle activité. Elle l’informe qu’elle doit d’ailleurs choisir sur quoi taper. Elle note et regarde tout autour d’elle, armée de sa batte de baseball. Elle s’humecte les lèvres, alors qu’elle se dirige vers un ordinateur. Elle se pose devant et se concentre, tentant de s’imaginer la silhouette rachitique de Jesse face à elle. Elle lève la batte et commence à cogner avec une force qu’elle ne soupçonnait pas exister chez elle. Elle tape si fort que l’écran s’envole pour s’échouer. Elle continue de s’acharner dessus, avant de se tourner vers un nouvel objet qu’elle brise d’un coup. Elle se défoule de longues minutes, oubliant la présence de Tasneem et crachant sa haine à travers cette batte qui est devenu une extension d’Anaswara. Cette dernière s’interrompt, avant d’enfoncer le talon de son escarpin dans l’écran déjà bien brisé. Elle redresse la tête et se tourne vers la candidate. « Je viens de lui écraser une testicule », qu’elle commente, sur un ton peu sérieux et riant si fort que de la buée se forme sur la surface vitrée du casque.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyDim 7 Avr - 21:54


Je ne suis pas la mieux placée pour analyser les autres, je ne dispose que d’une minuscule expérience de la vie et j’imagine que plus d’un de mes camarades se montrera plus habile et fin dans son esquisse de la personnalité de quelqu’un comme Jesse. Il doit être plus complexe qu’on ne veut bien l’admettre, c’est surement le cas pour chacun d’entre nous de toute manière. Tout ce que je sais, c’est que j’ai toujours été très observatrice, bien plus à l’aise dans l’ombre, à regarder les autres vivre pour ressentir à travers eux plutôt que de m’investir personnellement dans ma propre vie, dans mes propres expériences. Quand tu vis, tu souffres, et moi je ne veux plus souffrir. J’aspire juste à passer le temps sans être embêtée. Quoiqu’il en soit, et peu importe la véridicité de mon analyse, j’ai encore du mal à m’attribuer une catégorie. Il me faudra quelques jours supplémentaires pour parvenir à catégoriser le jeune homme qui a eu bien plus vite fait de me labelliser pucelle/clasheuse de la saison. Les explications de ma camarade sur le Karma et le Dharma mènent à la découverte d’un autre terme moksha qui m’est tout aussi inconnu mais que je parviens à peu près à cerner grâce aux détails donnés par Anaswara. « J’espère qu’il y a un bouquin à ce sujet à la bibliothèque, tu as piqué ma curiosité, j’ai envie d’en apprendre plus à ce sujet. » Je ne suis pas une grande croyante, bien au contraire, et j’aurais même plutôt tendance à provoquer des flots de haine en affirmant que les faibles se cachent derrière la religion et les croyances populaires pour ne pas avoir à se regarder dans le miroir et assumer leurs actions. « Je dois être sacrément garce alors, parce que j’ai le Karma le plus merdique de la terre… » Je pourrais établir une liste sans fin, avec des tas de petits détails qui feraient tour à tour sourire, rigoler, larmoyer et pleurer à chaudes larmes. Quoique je dise pour tenter de m’extirper d’une situation bien trop personnelle à mon goût, ma comparse parvient à me renvoyer la balle et à me ramener à ma propre situation. « Ma famille d’accueil, pour commencer. Ce serait un très bon début ! » Je ne suis pas spécialement à l’aise à l’idée d’en parler et je crois que ça se voit à présent puisque je fuis son regard au moment où je sens mes joues s’empourprer. Place au sport, à la destruction et à la découverte d’une femme dont j’ignorais l’existence. C’est bien simple, je reste là, bouche bée, à la regarder déverser un tas de mouvements d’une violence que je ne la soupçonnais pas d’avoir en elle. Elle y va à fond et, dans un mouvement iconique, digne des meilleurs plans cinématographiques, achève l’écran du bout de son talon aiguille. Plus cinématographique que la punchline qui s’ensuit, tu meurs. Elle est diablement efficace, à ce propos, et j’explose de rire en imaginant Jesse pleurnicher après un tel coup. « Tu devrais égaliser, l’autre risque d’être jalouse après tout ! »  
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyLun 8 Avr - 7:09

Elle tente de lui expliquer les quelques notions avec lesquelles elle a grandi. Les occidentaux connaissent le karma – elle ignore comment – mais le dharma et moksha sont des notions qu’elle n’a jamais entendu dans leur bouche. Anaswara tente d’expliquer à sa jeune camarade l’importance du dharma, qui est en quelque sorte la vertu d’une personne, et le moksha, la libération. Son anglais est maladroit et elle n’a rien d’une pédagogue. Elle hausse les épaules quand elle espère qu’un ouvrage à ce sujet se trouve à la bibliothèque. Elle ignorait déjà qu’il existe une bibliothèque au sein de ce palace et il est clairement le dernier endroit où l’on rencontrera Anaswara – si ce n’est pour se cacher d’une attaque. Elle sourit quand son interlocutrice continue de prendre la parole, elle aurait piqué sa curiosité. « Je l’ignore », émet-elle, quant à la probabilité que sa camarade trouve un ouvrage pouvant l’éclairer sur les préceptes de l’hindouisme. Tasneem conclut qu’elle doit être une garce et qu’elle possède le karma le plus merdique. « Ne dis pas cela », souffle-t-elle. « Le mien n’est pas glorieux non plus », qu’elle complète, dans un fin sourire. Concernant les personnes que la jeune femme chercherait à fuir en participant à Thrown Dice, la brune ne peut s’empêcher de la questionner. Il est question d’une famille d’accueil. Anaswara hoche la tête. Elle ne cherche pas à en savoir plus. Elle croit deviner un certain malaise naissant chez sa camarade. Sans le vouloir, elle vient de toucher du bout des doigts un sujet sensible. Afin d’estomper ce sentiment particulier, elle lui propose de l’aider à finir de se préparer pour s’élancer dans cette toute nouvelle activité. Fin prête, elle s’élance, sans se poser de question, avec cette extension d’elle-même, sa précieuse batte. Difficile d’imaginer une femme aussi élégante et rigoureuse qu’Anaswara dans un tel contexte. Elle dénote dans un tel endroit. Pourtant elle s’adonne sans difficulté. Quelques minutes plus tard, elle s’arrête, concluant cette session par briser un peu plus l’écran à l’aide du talon de l’un de ses escarpins. Elle ne peut s’empêcher en rire. Elle se décoiffe de son casque, afin de respirer un peu plus facilement. Elle pose son regard vers Tasneem qui lui suggère d’égaliser. « A toi l’honneur », scande-t-elle, alors qu’elle vient shooter avec son escarpin dans l’un des pans de l’écran de l’ordinateur en direction de la jeune femme. « Je n’aurais pas pensé que tu étais pour l’émasculation des hommes », commente-t-elle, peu sérieuse. Elle rit doucement. « Mais c’est vrai que c’est efficace comme endroit », articule-t-elle, comme si elle venait de soulager sa haine à l’égard de Jesse.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyLun 8 Avr - 23:28

Les notions introduites par Anaswara me sont complètement inconnues. Peut-être parce qu’on a l’habitude de simplifier tous les concepts pour les rendre plus accessibles à une majorité. Le Karma, on en a tous déjà entendu parler, peut-être parce que c’est une chose que l’on mentionne jusque dans les domaines artistiques. On sait tous résumer le Karma par la relation entre les décisions que tu prends, les actes que tu fais et les répercussions sur ton futur plus ou moins proche. Une personne foncièrement mauvaise s’attirera un mauvais karma, avec des conséquences désastreuses sur sa vie tandis que quelqu’un de foncièrement bon, qui prend soin de faire de bonnes actions aura un bon karma qui lui apportera son lot d’excellentes surprises. Voilà pour la théorie ringardisée et popularisée. J’imagine que si le Karma existait réellement – au même titre que les grandes religions et leurs dieux salvateurs – je ne me trouverais pas dans cette situation aujourd’hui… A moins peut-être d’être tellement à côté de la plaque que j’en inverse les concepts de bonté et de méchanceté. La question a le mérite d’être posée, ce qui me fait penser à tous ces tueurs sanguinaires… Ont-ils conscience d’être foncièrement mauvais ou pensent-ils être de bonnes personnes avec des circonstances atténuantes ? Tout est question de perception après tout. « On va pouvoir former un club alors, avec un Hashtag tout ça, les meufs les plus poisseuses de la terre, avec un Karma pourri ! » On pourra même inventer une rubrique qui recensera nos VDM du jour, avec de petites anecdotes croustillantes qui amuseront la galerie et nous permettront de dédramatiser avec humour. Je pense avoir transmis ma gêne à ma camarade qui décide de battre en retraite et d’en rester là pour le moment, une libération parce qu’il aurait été très difficile pour moi de m’aventurer sur ma famille d’accueil… Je ne suis pas prête à aborder certains sujets, à mettre des mots sur certaines cicatrices. Il est encore trop tôt pour cela. Je préfère nettement me payer le luxe d’être surprise par Anaswara lorsqu’elle dégaine la batte de baseball pour tout défoncer sur son passage. Comme quoi, toujours se méfier de l’eau qui dort. La jeune femme est pleine de surprises, il ne faut surtout pas lui casser les pieds si vous voulez mon avis, au risque de se brûler les ailes dans le cas contraire. A moi l’honneur ? « Hmmm… Je n’ai pas de talons aiguilles mais… Okay. » Je lui tends la main pour qu’elle puisse me prêter la batte de baseball puis j’hausse les épaules le plus innocemment du monde. « Les hommes n’ont aucun courage, de toute manière… Leur absence de virilité illustrerait davantage ce qu’ils sont réellement à l’intérieur ! » Les hommes et moi, une grande histoire basée sur des mecs qui n’ont fait que me décevoir à l’exception de mon défunt paternel. « Tu vois, je te l’avais dit… C’est presque perturbant d’en ressortir aussi soulagé ! »
Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyMer 10 Avr - 17:59

Les deux jeunes femmes semblent se rejoindre sur un point : la médiocrité de leur karma respectif. Anaswara ne peut s’empêcher de plaisanter à ce sujet. Elle esquisse un sourire en entendant la remarque de Tasneem. Cette dernière serait partante de lancer un club. « #badkarma », scande-t-elle de son anglais maladroit, en riant. #badkarma voilà ce qui pourrait faire un hashtag qui serait susceptible de rencontrer un certain succès auprès de certaines personnes – seulement auprès de celles qui jugent leur karma médiocre, mauvais ou peu glorieux mais combien sont-ils à le juger réellement comme tel ? Elle n’en sait rien, Anaswara. Alors elle spécule. Elles seront déjà deux à l’utiliser. Ce serait un bon commencement. La conversation s’enchaînant, la belle décide de se lancer enfin de cette nouvelle activité. Elle a cette impression de dénoter dans ce paysage : elle dans sa robe élégante perchée sur ses Louboutins. Sa camarade l’aide à s’apprêter et elle a tout le loisir ainsi de montrer toute sa haine à l’égard du jeune candidat, Jesse. Mieux que des mots, des gestes. Nul n’aurait deviné que la jeune femme rencontrerait une telle aisance avec une batte entre ses mains manucurées. Elle est plutôt amusée parce qu’il se passe devant ses yeux. Elle finit cette session en invitant sa camarade à achever un peu plus l’écran d’ordinateur qui est à ses pieds. Sa camarade paraît hésitante, prétextant faussement ne pas porter de talons aiguilles. Elle lui tend alors la batte de baseball. Anaswara plaisante sur le fait que la sud africaine serait pour l’émasculation des hommes. Elle écoute attentive la réflexion de sa camarade sur la gente masculine. Elle reste silencieuse, songeant à ces mots. « Je te trouve dure avec les hommes... », commente-t-elle, en observant le regard de sa jeune femme. « Certains sauvent tout de même l’image des hommes », qu’elle doit tout de même admettre. Par la suite, Anaswara doit vraiment remarquer que cette activité a été efficace. Elle sourit à la remarque de la jeune femme. « Effectivement... ».

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Tasneem
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11285-tasneem#280719http://www.throwndice.com/t11284-tasneem 

MESSAGES : 202
AVATAR : Amandla Stenberg
ÂGE : 18
LOCALISATION : Afrique du Sud
MÉTIER : Lycéenne
ÉTAT D'ESPRIT : Hyperactive


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 10000£
AFFINITÉS:
7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 7 rings, 19:55 fri. 01   7 rings, 19:55 fri. 01 - Page 2 EmptyMer 10 Avr - 18:55

On a connu mieux comme Karma, je ne suis surement pas la fille la plus à plaindre de l’univers mais, et surtout pour mon âge, j’ai déjà accumulé un joli petit tas de merdes aussi diverses que variées… Le genre de trucs dont on se passerait bien pour être honnête mais avec lesquels t’es quand même obligé de composer parce que bon, c’est ainsi que le monde tourne et parce que tu n’as pas de superpouvoirs pour soudainement changer la donne parce que t’estime être confronté à une énorme injustice. Je propose donc de former un groupe avec la totale, page sur les réseaux sociaux, hashtag pour que tout le monde puisse partager les coups du sort à la mode VDM… Le package intégral qui fait du bien dans les pires moments. La proposition d’Anaswara me plait bien, je l’écoute, hoche la tête et reprend juste derrière elle. « #BADKARMA. » Il n’y a pas à dire, ça a de la gueule. C’est super simple, concis et tu sais très bien de quoi il s’agit dès que tu entends cela. A défaut de pouvoir illustrer ce hashtag pour le moment – et je ne vais pas m’en plaindre, pour une fois que tout se passe à peu près bien pour moi – j’observe ma camarade pendant qu’elle dézingue un ordinateur. Elle ne montre aucune pitié, allant jusqu’à achever le pauvre écran avec un magnifique coup de talon aiguille qui pourrait choquer, troubler, horrifier ou exciter – et peut-être même les quatre à la fois – les spectateurs connectés devant l’un de leurs écrans. A côté, j’ai l’air d’être une nonne, avec mes jolies petites assiettes lancées timidement en début de semaine. Je n’ai même pas utilisé la batte de baseball, c’est pour dire, mais maintenant qu’elle propose, je me laisserais presque tenter à nouveau. Des hommes, je n’ai malheureusement pas eu le loisir d’en croiser des bons, pas dernièrement. Les mecs de mon lycée sont tous stupides, des connards qui profitent des autres, qui se moquent des filles avec quelques kilos en trop, qui font circuler des photos osées… A se demander s’ils n’ont pas de cerveau. Ceux d’entre eux qui ne s’intéressent pas à tout cela se contentent de suivre le mouvement pour ne pas être ciblés à leur tour. « A part mon père, paix à son âme, je n’ai pas connu beaucoup d’hommes bons… Et les derniers exemples en date ne rendent justice à personne ! » Parlons-en, du mec que je suis censée considérer comme un père de substitution mais qui est tellement ouvertement raciste que ma présence seule semble constituer un challenge insurmontable pour lui. J’attrape la batte de baseball et expulse cette colère inspirée par cet homme en quelques gros coups qui achèvent de détruire ce pauvre écran qui n’avait rien demandé à personne. « Okay… C’est mieux, et je me sens beaucoup mieux aussi ! » Je me redresse pour lui rendre la batte et proposer, maintenant qu’on a bien pris le temps de se défouler. « Café pour se remettre de nos émotions ? »
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Lyon] Kotei 2008 de Legend of the Five Rings, 19/20 Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: FURY ROOM-
Sauter vers: