Partagez
 

 chiaroscuro - domenica 11h25

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 698
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 35
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 34000£
AFFINITÉS:
chiaroscuro - domenica 11h25 Empty
MessageSujet: chiaroscuro - domenica 11h25   chiaroscuro - domenica 11h25 EmptyDim 14 Avr - 23:12

Pierpaolo ne comptait pas faire ça maintenant, mais l’occasion se présente. Il voulait avoir une conversation avec sa femme hier soir, mais il ne sait pas comment ils se sont débrouillés, mais elle est partie de son côté et lui du sien et il ne se sont pas encore croisés ce matin. Signe qu’il y a une ambiance folle. Alors quand il la trouve aux abords de la piscine, il se dit que son moment de détente attendra. « Che cazzo ? C’était quoi cette façon de me parler hier ? » lâche-t-il sans vraiment prendre la peine de la saluer ou de se montrer tendre. D’habitude il le ferait, et d’ailleurs ça l’emmerde de pas le faire parce qu’il ne passe pas une bonne journée quand elle ne commence pas avec une marque d’affection de @Judith. Mais il ne sait pas combien de temps ils ont pour parler librement et pour tirer les choses au clair avant de devoir retourner à leur vie chacun de leur côté. Alors Pierpaolo prend le taureau par les cornes et croyez-moi, Judith est un taureau de compétition. « J’ai rien dit pendant le prime parce que c’était pas le moment, que les indices sur mon secret sont tombés et que j’avais autre chose à penser. Mais ora, j’apprécierais une spiegazione ! » dit-il, la voix vibrante d’un agacement que seules Judith et Agatha connaissent vraiment. Pierpaolo n’est pas un garçon qui laisse parler ses émotions, il réfléchit et fait ce qui est le mieux pour lui, pour elles, pour eux. Hier il a jugé qu’il valait mieux laisser la situation redescendre mais maintenant il attend des comptes, quelque chose qu’il sait ne pas être dans les habitudes de Jude et encore moins dans sa liste de choses préférées à faire. Tant pis. Il va changer ses plans et s’installer sur un transat, histoire d’être au moins confortable pendant cet échange qui promet de ne pas l’être quand dans la périphérie de son regard il aperçoit quelque chose bouger.  « Oh. @Anaswara. Désolé. » laisse-t-il échapper en voyant que c’est la jeune femme qui habite déjà les lieux. Peut-être qu’elle a dormi là ? Après tout elle est coincée dehors toutes les nuits. Il ne sait pas depuis quand elle est là ni ce qu’elle a entendu, il n’a pas vraiment fait attention à ce qui les entoure parce qu’il voulait régler la situation avec Judith. C’est pas rare qu’ils se prennent le bec pour des trucs idiots, c’est pas rare qu’il plie en bon roseau qu’il est et qu’il la laisse gagner, mais sa réaction hier était tellement disproportionnée et aurait tellement pu les foutre dans la merde s’il ne savait pas tenir sa langue et prendre sur lui, que Pierpaolo a décidé d’adresser le problème. Anaswara aura qu’à partir si elle ne veut pas être mêlée à ça. Cependant si elle veut des pop corns, il y a moyen qu’elle ait droit à un show qui vaut le coup.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Judith
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 489
AVATAR : margot robbie
ÂGE : 27
LOCALISATION : genève, suisse
MÉTIER : traductrice


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15 500£
AFFINITÉS:
chiaroscuro - domenica 11h25 Empty
MessageSujet: Re: chiaroscuro - domenica 11h25   chiaroscuro - domenica 11h25 EmptyMar 16 Avr - 20:59

chiaroscuro
Dimanche, 11h25
@Pierpaolo & @Anaswara

« Oh si tu l’avais vue ce jour-là, dans sa jolie petite robe tâchée de terre et des brins d’herbe plantés dans les cheveux. Je te montrerai une photos, un jour… » Judith rit en racontant cette adorable anecdote sur sa fille à Anaswara. Elle aimerait pouvoir dégainer son smartphone pour lui montrer l’une des dizaines d’images qu’elle a prises ce jour-là, mais la production leur a malheureusement confisqué leurs effets personnels en descendant de l’avion.
Allongée sur son transat près de la candidate sous le soleil brûlant d’Abu Dhabi, ses gènes suisses commencent à se réveiller et bientôt la chaleur devient insupportable. « Bouge pas, je reviens. » Elle se lève rapidement et s’approche de la piscine. Après avoir trempé ses pieds, elle prend un peu d’eau fraiche au creux de ses mains et se mouille la nuque et le visage. A peine pour elle le temps de tourner les talons pour retourner sur sa chaise longue qu’elle est interrompue par la voix de Pierpaolo qui l’interpelle. « Che cazzo ? C’était quoi cette façon de me parler hier ? » Ses yeux s’écarquillent. « Scusami !? » Quel toupet. Judith voulait enterrer le prime, passer à autre chose et essayer d’oublier la mauvaise soirée qu’elle a passée, mais c’est sans compter sur l’insistance de son mari. « J’ai rien dit pendant le prime parce que c’était pas le moment, que les indices sur mon secret sont tombés et que j’avais autre chose à penser. Mais ora, j’apprécierais une spiegazione ! » Du bout des doigts, elle enlève les lunettes de soleil qui trônaient sur son nez pour les poser au sommet de son crâne. « C’est moi qui dois m’expliquer ? C’est la meilleure ! » Elle croise les bras sur sa poitrine, se donnant un air dramatique. « Bonjour à toi aussi, mon amour. Non, j’ai pas bien dormi, si tu veux tout savoir. J’ai pas dormi du tout même. » Son regard suit la silhouette de Pierpaolo qui s’éloigne pour prendre la place qu’elle occupait quelques minutes plus tôt. En même temps que lui, elle remarque la présence d’Anaswara qu’elle avait totalement occultée. « Oh. @Anaswara. Désolé. » Elle lève les yeux au ciel et le rejoint sur le transat. Malgré la colère et la dispute qui vient d’éclater, elle ne peut s’empêcher de poser la main sur le genou de son mari, inconsciemment. « Tu sais que je déteste quand tu fais ça… Tu me fais pas confiance. » Elle contrôle avec beaucoup d’attention son ton, essayant de ne pas hausser la voix, sachant pertinemment qu’elle peut très vite s’emporter.

Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1974
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 31
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 27.154 £
AFFINITÉS:
chiaroscuro - domenica 11h25 Empty
MessageSujet: Re: chiaroscuro - domenica 11h25   chiaroscuro - domenica 11h25 EmptyMer 17 Avr - 8:29

Elle a une saveur particulière cette journée, peut-être est-ce parce qu’il s’agit de son premier matin après avoir passé sa première nuit à la belle étoile. Cette étrange sensation de première fois, peut-être. Après avoir pris son petit-déjeuner et s’être apprêtée pour affronter cette journée, la belle se dirige vers la piscine. Ce n’est pas un lieu qu’elle pourrait qualifier comme son « endroit préféré ». Si elle devait énumérer ses endroits, celui-là obtiendrait l’une de ses dernières places. Elle est rejointe par Judith, avec qui elle n’avait pas encore pris le temps d’échanger jusqu’à maintenant. Judith est celle dont a collé l’étiquette de la femme mariée, dès le premier soir, et excessivement jalouse. Elle redoute d’attiser son ire involontairement. Elle n’a aucune raison d’être jalouse d’une Anaswara. Elles viennent à parler de l’enfant de Judith et Pierpaolo. Elle finit par lui dire qu’elle la lui montrerait en photo. « Tu n’as pas emporté avec toi de photos ? ». Anaswara, si elle avait un enfant, elle aurait toujours avec elle une photo d’identité de sa progéniture au fond de sa veste, comme pour l’emporter toujours avec elle. Néanmoins, elle n’a aucune progéniture et ses chances d’en avoir une sont faibles. Les deux jeunes femmes sont dérangées par la venue d’un candidat dont la voix grondante s’élève dans les airs. Nulle hésitation à avoir : il s’agit de Pierpaolo. Anaswara se pince les lèvres et observe du regard Judith. Cette dernière l’intime de ne pas bouger, la brune hoche la tête. Elle tourne la tête, suivant le mouvement de sa camarade qui se pose devant son mari. Celui-là prend la parole. Quand Pierpaolo parle, elle ne comprend que partiellement ce qu’il dit, ayant l’impression d’avoir l’un de ses touristes qui grouillent dans un vol d’avion. Elle essaie de ne pas prêter attention à ce qu’il se passe derrière elle, néanmoins les deux candidats sont tout… sauf discrets. Elle croit comprendre qu’il est question de la soirée de la veille et notamment de la réaction de l’un ou de l’autre au cours de ce prime. Anaswara n’a pas suivi ce qu’il s’est passé entre eux. Elle avait, sur le moment, d’autres centres d’intérêt que le couple du palace. Elle a peut-être été égoïste, quand d’autres leur ont porté attention. Elle reste sur le qui-vive alors qu’elle croit entendre des pas venir en sa direction. Elle tourne la tête et croise le regard de… Pierpaolo. La brune se redresse. Elle reste silencieuse, quelques instants. « Je devrais peut-être vous laisser… », souffle-t-elle, en lançant un regard en direction de l’homme puis de la femme. Cette dernière s’approche et vient se place aux côtés de l’homme. En une fraction de seconde, elle vient de basculer du côté de l’élément en trop dans la scène, de celui qu’on doit pousser, effacer parce qu’il n’est pas là où il doit être. « ...Mais vous ne devriez pas vous disputer comme ça, de la sorte », émet-elle calmement. « Ca n’apportera rien de bon », énonce-t-elle, sur le même ton. Anaswara n’est pas de ceux qui prônent la violence verbale, ni même physique. Il n’y a qu’à se remémorer le ton paisible et calme qu’elle avait employé avec Jesse la semaine passée pour s’emporter contre lui. Elle essaie d’apaiser les deux feux brûlants qui l’entourent mais elle n’est pas certaine qu’ils prennent en compte ce qu’elle dit.

_________________
you say why do you talk to yourself like that
I just wanna love my body
Like you love my body
I wanna look in the mirror
And tell it that it's beautiful like you do.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 698
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 35
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 34000£
AFFINITÉS:
chiaroscuro - domenica 11h25 Empty
MessageSujet: Re: chiaroscuro - domenica 11h25   chiaroscuro - domenica 11h25 EmptyVen 19 Avr - 21:33


« Je te pardonne ma chérie. » répond-il avec un ton doux comme la soie. Elle s’excuse après tout, certes c’est une façon pour elle de marquer sa stupéfaction, mais elle s’est excusée quand même après qu’il ait mentionné qu’il était fâché. Voilà, conflit réglé. Non ? « Stai esagerando. » râle-t-il dans sa barbe. Ce qui va à tous les coups la faire grimper encore plus dans les tours. Ils s’aiment à la folie mais parfois ils sont aussi les meilleurs pour se pousser à bout sans le moindre effort. C’est comme jouer avec quelqu’un quand on a le contrôle absolu de ses réactions. « Vraiment ? Tu veux faire la gueule pour ça aussi ? » demande-t-il un peu désabusé parce qu’il trouve qu’elle pousse vraiment le vice. S’il l’avait saluée avec la douceur dont il fait preuve d’habitude avant de rentrer dans le vif du sujet, elle l’aurait traité d’hypocrite pour avoir ménagé ses effets. Il peut pas gagner. Ceci dit quand elle lui dit qu’il ne lui fait pas confiance il sent le feu lui monter aux joues et pas de honte, non de colère. « Ma che dici ! J’ai vu que tu ne buvais pas la même chose que moi, c’était la même chose que dans le verre de Niels, j’allais pas lui demander à lui quand MIA MOGLIE est à côté de moi. » explique-t-il avec sincérité. Est-ce que dans le fond de son esprit il était intéressé par le contenu parce qu’il avait peur qu’il y ait de l’alcool ? peut-être, mais honnêtement c’est tellement habituel pour lui qu’il ne fait même plus attention et qu’il s’intéresse davantage à la sélection de Judith qui lui a donné un verre sans lui laisser voir ce qu’elle s’était servie. Il comprend pourquoi elle est pas contente, il pense juste qu’elle laisse sa peur d’être jugée entacher sa vision de la situation. Lorsqu’Anaswara fait preuve de son malaise Pierpaolo se sent immédiatement coupable. « Non, non, Anaswara, ne te dérange pas pour nous, si Judith n’est pas capable de voir qu’elle se prend la tête pour un truc sans importance, je vous laisserai à votre conversazione. » dit-il en s’empressant de répondre. Il s’en veut vraiment de mettre mal à l’aise leur camarade et franchement si ça tenait qu’à lui, il n’y aurait pas eu de dispute, mais @Judith est parfois un peu caractérielle et quand ça pète, il faut qu’ils règlent les choses pour repartir sur de bonnes bases, ce que Pierpaolo espérait faire en arrivant et en mettant Jude devant son erreur, évidemment ça n’a pas marché. Une femme qui admet quand elle a tort ? Pierpaolo se sent bien naïf par moments. « Tu as bien dormi à l’extérieur @Anaswara ? Tu as besoin qu’on te rapporte des trucs pour être plus à l’aise ce soir ? » demande-t-il en tirant la langue à sa femme parce qu’il sait que ça va l’agacer encore plus de voir qu’il pose la question à sa camarade alors qu’il a été un peu trop bulldozer pour prendre le temps de saluer sa chère et tendre. En même temps Anaswara elle est vachement plus mal logée que Judith et elle a pas agressé Pierpaolo deux fois en moins de vingt-quatre heures alors c’est normal qu’il se montre charitable.


_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Judith
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 489
AVATAR : margot robbie
ÂGE : 27
LOCALISATION : genève, suisse
MÉTIER : traductrice


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 15 500£
AFFINITÉS:
chiaroscuro - domenica 11h25 Empty
MessageSujet: Re: chiaroscuro - domenica 11h25   chiaroscuro - domenica 11h25 EmptyJeu 25 Avr - 22:08

« Tu n’as pas emporté avec toi de photos ? » Judith rit face à cette question, sans trop savoir si c’est une interrogation naïve ou si la candidate la juge à demi-mot, estimant qu’elle est une mauvaise mère si la réponse est négative. « Bien sûr que si ! Mais pas celle-là en particulier. J’aurais dû… » Cette image qui ne manque jamais de lui rendre le sourire aurait pu lui être bien utile, mais elle ne pensait pas forcément qu’elle en aurait besoin dans l’aventure.
Lorsque Pierpaolo arrive et l’accable aussitôt, elle retrouve l’état de nerfs dans lequel elle était plongée la veille, après le prime. Depuis le temps, les deux se connaissent bien, et cela s’avère particulièrement destructeur lors de leurs disputent puisque chacun sait appuyer à là où cela fera le plus mal.
« Ma che dici ! J’ai vu que tu ne buvais pas la même chose que moi, c’était la même chose que dans le verre de Niels, j’allais pas lui demander à lui quand MIA MOGLIE est à côté de moi. » Elle lève les yeux au ciel avant de souffler entre ses dents : « Pierpaolo, non sono un'idiota. Je sais très bien ce que tu faisais. » Elle essaye de garder une attitude sévère et dure, mais Judith a toujours eu beaucoup de mal à se disputer dignement. Elle tombe toujours dans l’un de ses deux travers en se mettant à hurler, ou en éclatant en sanglots de manière beaucoup trop dramatique. Et c’est cette seconde solution qui se profile doucement à cet instant précis.
« Je devrais peut-être vous laisser... Mais vous ne devriez pas vous disputer comme ça, de la sorte, ça n’apportera rien de bon » La petite voix douce d’Anaswara est la distraction parfaite dont avait besoin la blonde, alors concentrée à dénouer sa gorge. « Non, non, Anaswara, ne te dérange pas pour nous, si Judith n’est pas capable de voir qu’elle se prend la tête pour un truc sans importance, je vous laisserai à votre conversazione. » Jude fait un pas en arrière, et rassemble son courage pour répondre, et rétablir la vérité : « Sans importance ? Peut-être qu’on pourra parler le jour où tu arrêteras de me rabaisser comme ça ? » Il y avait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie infantilisée de la sorte. D’habitude Pierpaolo est plutôt doué pour comprendre ses émotions et être en phase avec celles-ci, mais la situation est différente aujourd’hui. Les caméras et l’attention de tous sont braqués sur eux, et leur niveau de stress, même inconscient, flirte avec le plafond.
« Tu as bien dormi à l’extérieur @Anaswara ? Tu as besoin qu’on te rapporte des trucs pour être plus à l’aise ce soir ? » C’en est trop pour elle, ignorant tant bien que mal l’émotion qui menace de noyer ses yeux, elle répond d’une voix étranglée : « Oh bien sûr. Parfait, gentil, attentionné Pierpaolo qui s’occupe des autres pendant que sa folle de femme lui fait une scène. On connaît la chanson… » Elle serre les dents et rattrape une larme au coin de sa paupière d’un revers de la main. Nerveusement, ses doigts trouvent son épaule gauche, nue, qu’elle raye à coup de griffes. Paradoxale qu’elle est, la seule chose qu’elle ait envie de faire à cet instant précis est de se réfugier dans ses bras de Pierpaolo en ravalant sa fierté. Mais elle ne le fait pas, et se contente de chercher son regard en espérant qu’il lise la détresse dans ses yeux clairs, désormais dénués de toute colère.

(Je m'excuse pour le vent total que Jude fout à Anaswara Arrow Parfois elle a aucune social awareness troll )
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PISCINE-
Sauter vers: