Partagez
 

 come show me your true colors (samedi, 23h45)

Aller en bas 
AuteurMessage
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 765
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 25 500£
AFFINITÉS:
come show me your true colors (samedi, 23h45) Empty
MessageSujet: come show me your true colors (samedi, 23h45)   come show me your true colors (samedi, 23h45) EmptyLun 15 Avr - 0:31


@anaswara
come show me your true colors


Malcolm il est plutôt content de pas avoir honoré la mission qu'on lui avait confié, c'est la petite fierté qu'il tire du prime de ce soir on va dire. Au bout de quelques jours il se voyait pas faire semblant d'avoir Noemi dans le pif alors qu'il a rien contre cette fille, au contraire le courant est plutôt bien passé entre eux. Il a pas voulu mettre ses principes de côté pour le jeu, y'a certainement d'autres missions qu'il accepterait d'exécuter mais pas celle-ci, pas à ce stade de l'aventure. La mission ça reste un truc qu'il pouvait contrôler, tandis que ses réponses aux questions d'Elena, on en a fait ce qu'on voulait clairement. Il ressent le besoin de rétablir sa vérité quant à un nom qu'il aurait donné, et qui n'est jamais sorti de sa bouche. Malcolm il laisse sa chance à tout le monde à partir du moment où c'est justifié, et y'a une personne dans ce palace qui s'est pas donné la peine de s'intégrer ni même de faire acte de présence devant les caméras. Une candidate qu'il a pas hésité à associer au mot "inutile" mais cette réponse-là devait être trop simple, on a préféré lui attribuer d'autres propos histoire de lui causer des problèmes avec quelqu'un d'autre, quelqu'un de bien présent là par contre. La candidate qui s'est retrouvée citée à tort fait partie des plus investies à sa connaissance, et il a pas envie qu'elle puisse croire une seconde qu'il respecte pas ça. Pour être inutile dans un tel jeu faut quand même le vouloir, il estime que ça concerne les candidats qui se laissent complètement vivre, à l'image de ceux éliminés tout à l'heure. C'est pas une étiquette que Malcolm collerait à n'importe qui et surtout pas gratuitement, du coup il a intercepté @anaswara un peu plus tôt dans la soirée pour lui demander de lui accorder un moment après le prime. Une fois que les résultats des nominations et du test sont donnés, ils sont tous libres de retourner vaquer à leurs occupations dans le palace ou d'aller se coucher, pour les plus petites natures. Malcolm en profite pour attendre Anaswara à la sortie du salon, essayant d'adopter l'attitude la plus tranquille possible histoire qu'elle n'imagine pas qu'il vient régler ses comptes. « Je te retiendrai pas longtemps. Tu viens ? » il l'invite avant de prendre la direction de la pièce voisine. Il prend pas la peine de s'assoir, Malcolm préfère rester debout. Appuyé contre une colonne les bras croisés, il laisse quelques secondes de flottement pour permettre à sa camarade d'en placer une si besoin. Sa démarche est totalement pacifique et il espère qu'à côté sa gestuelle est pas en train d'envoyer le message inverse, et d'intimider Anaswara car c'est pas le but. « J'veux pas de confusion entre nous, j'ai pour principe de jamais rester sur un truc pas clair avec quelqu'un. C'est pour ça que je voulais te parler, histoire de décanter cette histoire tout de suite. » Il sait pas si elle le voit venir avec ses gros sabots, car même si à ses yeux y'a qu'un truc qu'il pourrait vouloir clarifier c'est pas forcément aussi évident dans l'esprit de sa camarade. Si elle a raté son passage dans la rubrique d'Elena elle va pas savoir de quoi il parle, mais il part quand même du principe que ça lui a pas échappé. « Contrairement à ce que t'as pu voir ce soir j'ai pas donné ton nom quand on m'a demandé quel candidat était le plus inutile. Peut-être que tu t'en doutais, mais voilà je préfère que les choses soient claires à ce sujet et qu'après on en parle plus. » Malcolm il prendra pas cette responsabilité-là d'assumer un truc qu'il a pas dit, surtout pas auprès d'une candidate qu'il a pas encore pu découvrir et qui pourrait totalement se méprendre sur lui du coup. Il tient à faire les choses bien et à s'assurer que le terrain est sain pour apprendre à connaitre un camarade. Avant de construire la maison faut s'occuper des fondations. « Maintenant t'es libre de me croire ou de penser que je veux retourner ma veste pour pas me faire une ennemie. » il reprend en haussant les épaules. C'est à elle de trancher, il peut pas faire plus que lui donner sa version. Ça le ferait un peu chier qu'on mette en doute ce qu'il dit mais avec les manipulations d'Elena c'est difficile de savoir qui a vraiment dit quoi, il est le premier à se poser des questions suite à ce qu'il a entendu ce soir.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1752
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 30
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
come show me your true colors (samedi, 23h45) Empty
MessageSujet: Re: come show me your true colors (samedi, 23h45)   come show me your true colors (samedi, 23h45) EmptyLun 15 Avr - 10:13

Le prime vient de se terminer sur l’élimination de deux candidats. Sans surprise, Anaswara apprend qu’elle a interdiction de dormir dans la chambre qui lui a été attribuée et qu’elle doit dormir à la belle étoile. Elle ignore encore comment elle va gérer quelque chose qu’elle ne connaît pas. Elle se lève de sa place, accompagnée par @Bart. Ils se dirigent, l’un à côté de l’autre, vers la sortie. La belle est arrêtée par une voix masculine, à l’entrée du salon. Elle s’interrompt et pivote la tête vers ce nouveau venu. Il s’agit de @Malcolm, qui quelques minutes plus tôt, au cours de la soirée, est venu lui demander un entretien post-prime. Selon son coéquipier, avec qui elle a passé la soirée, l’américain souhaiterait la voir par rapport à ce qu’il aurait pu dire à son sujet, dans la rubrique d’Elena. Anaswara en aura le coeur net, puisqu’il vient de l’intercepter à sa sortie. Elle a cette impression qu’elle ne contrôle pas la situation. Il l’informe qu’il ne la retiendra pas longtemps. D’un geste presque mécanique, elle se tourne vers Bart qui… qui a déjà disparu au milieu de la foule. Elle ne peut même pas compter sur lui pour assurer ses arrières, au cas où tout cela viendrait à déraper. Elle ne connaît pas assez Malcolm, pour savoir si elle peut se sentir en sécurité avec lui – par nature, elle est en sécurité avec personne. Elle hoche la tête et le suit. Le bruit de ses escarpins contre le carrelage résonne dans le large couloir du palace. Ils pénètrent dans la pièce voisine. Anaswara fait quelques pas, alors que son instinct oblige son attention à se diriger vers l’entrée de la salle à manger. Ses pupilles naviguent entre l’attitude peu rassurante du jeune homme et l’entrée de ladite pièce. Elle lève la tête et pose ses opales sur le visage de son interlocuteur qui prend la parole. Il commence par lui expliquer qu’il ne veut pas de confusion entre eux. Elle sourcille, ne comprenant pas où il veut en venir. Elle reste silencieuse, tentant de se souvenir de ce qui a pu être dit dans la rubrique d’Elena. Elle se souvient que son prénom a été cité deux fois, par deux candidats différents. Un premier garçon l’a cité, sans explication – en réponse à une question à laquelle elle n’a pas prêté attention –, un second, expliquant que c’est son opinion. Elle essaie de tout resituer dans son esprit, en vain. Finalement, Malcolm reprend la parole. Il lui confesse qu’il n’a pas donné son prénom lorsque la chroniqueuse lui a demandé quel candidat était le plus inutile. Elle ne sait comment réagir et son regard se pose automatiquement vers la porte d’entrée, comme si quelqu’un viendrait lui souffler ce qu’elle devrait faire ou dire. Mais personne n’est là. Elle hoche doucement la tête alors qu’il continue de parler. « Tu avais peur que je t’en veuille ? », qu’elle lui demande. Ce n’est pas dans la nature de la jeune femme d’en vouloir, surtout pour une telle remarque. Il reprend la parole. Elle l’écoute et hoche de nouveau la tête. « Je te crois », souffle-t-elle, dans un discret sourire. Elle ignore s’il cherche simplement à arrondir les angles avec elle ou s’il est vraiment sincère. Elle aurait par principe tendance à rester méfiance. « Mais peu importe qui aurait répondu mon nom à cette question, celui-là a peut-être raison », scande-t-elle. C’est un peu l’histoire de sa vie, d’être considérée comme inutile par les autres, d’être celle qu’on jette et rejette. Ici, dans ce palace, elle fait plus partie du décor que n’importe quelle autre femme. Elles se démarquent toutes par leurs traits occidentaux, leurs codes bien appris, dans ce lieu où ils sont plongés et parmi elles, elle détone. « Mais passons », souffle-t-elle, en exécutant un geste de la main comme pour chasser cet échange et ces paroles que Malcolm n’aurait pas tenu à son égard.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur. et toutes les nuits je me questionne : Est-ce que j'guéris si tu me donnes Un coin pour me mettre à l'abri
Quand mon coeur s'alourdit.
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 765
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 25 500£
AFFINITÉS:
come show me your true colors (samedi, 23h45) Empty
MessageSujet: Re: come show me your true colors (samedi, 23h45)   come show me your true colors (samedi, 23h45) EmptyMer 17 Avr - 0:24

Il a préparé le terrain Malcolm avant de kidnapper Anaswara à la fin du prime, en la prévenant pendant la coupure pub qu'il souhaitait s'entretenir avec elle lorsqu'elle serait disponible. Elle est pas du tout obligée de le suivre quand tout est terminé, il a simplement pas ressenti que le projet lui déplaisait et elle n'a pas formulé de non quand elle en a eu l'occasion. Anaswara, elle a quand même l'air d'être sur ses gardes lorsqu'elle le suit jusqu'à la salle à manger, comme si elle était pas certaine de savoir où elle mettait les pieds et qu'il pouvait lui arriver n'importe quoi. Elle le connait pas suffisamment pour savoir qu'il y a rien à craindre avec un mec comme lui, mais il veut bien croire que sur le moment son approche puisse la laisser un peu sceptique. Il a pas pour habitude de passer par quatre chemins Malcolm quand il veut dire ou faire quelque chose, voilà pourquoi il a été très direct en allant la voir un peu plus tôt et a ensuite disparu aussi vite qu'il était arrivé. Peut-être que c'est pas la manière de faire la plus engageante qui soit mais c'est la sienne, il est comme ça. Son intention ce soir est d'instaurer avec sa camarade un dialogue dont le but est de clarifier ce qui à ses yeux a besoin de l'être, histoire de pouvoir passer à autre chose ensuite. Anaswara elle a pas eu de réaction en voyant son nom associé au mot inutile, et venant de lui d'après Elena, mais ça veut pas pour autant dire qu'elle a pas retenu ça dans un coin de sa tête. Malcolm il veut pas prendre de risque, certaines personnes ne montrent rien mais peuvent éprouver de la rancœur en silence. Ce qu'il veut pas, c'est se mettre bêtement quelqu'un à dos parce qu'une chroniqueuse a trouvé amusant de modifier ses propos. Il sait ce qu'il a dit et ce qu'il a pas dit en l'occurrence, mais s'il faut qu'à chaque fois il passe derrière pour rétablir la vérité okay, il le fera. Ce sera chiant, ce sera du temps perdu mais ce sera toujours mieux que de se laisser calomnier sans réagir. « Tu peux te détendre, on va juste discuter un peu. » il juge bon de préciser en voyant le regard de la candidate naviguer entre la porte et lui. Anaswara est pas à l'aise ça se ressent et il sait pas quoi faire pour la mettre en confiance. Elle a peut-être qu'une envie, celle de partir mais il espère quand même réussir à la faire rester assez longtemps dans cette salle à manger pour que tout soit mis au clair entre eux. Il déballe du coup sa vérité sans attendre, insistant sur ce qui lui semble important avant de lui laisser la liberté de le croire ou pas. « J'aurais trouvé ça con, ouais. » il confirme lorsqu'elle lui demande s'il craignait qu'elle lui en veuille. Elle le croit en tout cas, et le fait de l'entendre contribue à alléger un peu sa fin de soirée. Il aura pas mis plus de cinq minutes à clarifier les choses avec elle, et il continue de penser que c'était nécessaire car au moins comme ça il a éradiqué tout malentendu possible. « Si j'étais pas venu m'expliquer, tu te serais mis en tête que je te trouve inutile ? » Il sait pas ce qui lui a traversé l'esprit quand elle a découvert la rubrique, et il se demande surtout ce qu'il en aurait été s'il avait laissé les choses ainsi. Malcolm comprend pas sa remarque par contre, un candidat aurait soi-disant été dans le vrai s'il avait affirmé qu'elle était inutile. « Et pourquoi tu penses ça ? T'es vachement injuste avec toi-même. » Anaswara se laisse aucune chance, c'est un peu triste. Pourquoi elle serait plus inutile qu'un ou une autre, dans ce jeu comme en dehors, il saisit pas la pertinence du truc. Personne ne mérite à la base de récolter cette étiquette-là, à la limite les candidats fantômes qui intègrent ce jeu pour disparaitre aussitôt, mais sinon il se permettrait pas de catégoriser qui que ce soit de cette façon ici. « Rappelle-moi dans quelle chambre t'aurais dormi si t'avais pas eu ta sanction ? » De mémoire, pour avoir rapidement pris connaissance de la répartition des chambres tout à l'heure, il lui semble bien que sa camarade s'est classée dans le trio des candidats avec le plus de points. Ça vaut quoi, une chambre cinq étoiles ça non ? « Pour info moi j'me retrouve dans une chambre deux étoiles, je pense que la différence de standing est notable entre nous et j'ai envie de dire que c'est normal, tout se mérite ici on nous l'a bien rabâché. Mais du coup t'as pas l'impression d'être utile quand tu fais partie des candidats les plus investis dès la première semaine ? » il l'interroge en interceptant son regard une fraction de seconde, avant qu'à nouveau elle se mette à regarder autour d'elle comme pour chercher un échappatoire à cette situation. Malcolm il veut juste lui mettre les faits sous le nez, elle est dure avec elle-même alors qu'elle a objectivement fait une très bonne première semaine. Si c'est ça être inutile, lui il doit juste être inexistant ici en suivant la drôle de logique de sa camarade.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1752
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 30
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
come show me your true colors (samedi, 23h45) Empty
MessageSujet: Re: come show me your true colors (samedi, 23h45)   come show me your true colors (samedi, 23h45) EmptyMer 17 Avr - 10:31

Anaswara ne sait pas comment elle doit appréhender cet entrevu avec Malcolm. Premièrement parce qu’elle ne connaît pas son interlocuteur, et ne sait comment ce dernier pourrait se montrer avec elle, deuxièmement parce qu’elle ne connaît pas les raisons qui ont poussé son camarade à lui demander de s’entretenir avec lui. Du côté d’Anaswara, elle ne connaît aucun problème avec le jeune homme mais peut-être est-ce autrement du côté du garçon. Pourtant elle n’a rien fait pour mériter l’hostilité du garçon. Elle espère que Bart n’est pas loin, pour venir à son secours si la situation venait à déraper mais il est déjà parti, la laissant seule en tête à tête avec Malcolm. Elle espère tout de même que quelqu’un se permettra d’entrer pour couper court à leur échange, comme pour s’échapper des griffes inconnus du jeune homme. Ce dernier lui assure qu’elle peut se détendre, comme il dit. Elle hoche docilement la tête. Elle fait quelques pas et envisage un instant de s’asseoir sur cette chaise… sauf que son interlocuteur reste debout. Par mimétisme, elle reste debout elle aussi. D’autant qu’en restant debout, elle est à un avantage par rapport à son interlocuteur : sa taille. Perchée sur ses escarpins, elle peut le toiser, le dépassant de quelques centimètres. Pour certaines personnes, la taille impressionne. Elle se doute que Malcolm soit de ceux-là. C’est alors qu’il lui explique ne pas être celui qui aurait dit qu’elle était inutile au sein du palace. Elle en vient à penser qu’il aurait eu peur qu’elle lui en veuille. C’est mal connaître la jeune femme. Il lui explique qu’il aurait trouvé ça con. Il la questionne alors, l’obligeant à réfléchir quelques instants. Est-ce que s’il n’était pas venu s’expliquer, aurait-elle pensé qu’il la trouve inutile. « Non », scande-t-elle. « Je ne m’aurais pas formalisé », qu’elle répond. Il est libre de penser ce qu’il veut, comme l’indique la déclaration universelles des droits de l’homme. Pour autant, elle lui précise que peu importe l’énonciateur de ce jugement, celui-là a peut-être raison de le dire et le clamer. Elle est inutile. Malcolm la trouve injuste avec elle-même. Elle tente de mettre un peu d’ordre dans ses pensées pour ne pas en dire trop – ou pas assez –. « Quand j’étais adolescente, c’est souvent ce que l’on me répétait... », souffle-t-elle, calmement, plantant son regard noir dans celui de son interlocuteur. « Comme si c’était marqué quelque part dans mon ADN ». Elle est un peu fataliste, Anaswara. Elle hausse légèrement les épaules. Elle fronce légèrement les sourcils, quand il l’intime de se remémorer dans quelle chambre elle aurait pris place si elle n’avait pas été sanctionnée par la production. « L’une de celles du deuxième étage », souffle-t-elle, elle se souvient que c’est Esaias qui sera l’heureux pacha qui jouira d’une chambre rien que pour lui. Malcolm lui fait remarquer à juste titre que le concernant, il a hérité d’une chambre deux étoiles. Elle reste silencieuse, face aux mots du garçon. Elle croise son regard. « Tu penses que je suis trop dure avec moi ? », qu’elle lui demande. Anaswara n’a jamais caché qu’elle était exigeante avec elle-même et qu’elle ne se laissait le droit à aucun faux et ne se laissait aucune marge d’erreur quand cela était question d’elle. « Pourquoi on a voulu essayer de m’attribuer l’image de la femme inutile, au détour d’une réponse ? », elle le questionne, comme si Malcolm avait la clé.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur. et toutes les nuits je me questionne : Est-ce que j'guéris si tu me donnes Un coin pour me mettre à l'abri
Quand mon coeur s'alourdit.
Revenir en haut Aller en bas
Malcolm
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11270-malcolmhttp://www.throwndice.com/t11214-malcolm 

MESSAGES : 765
AVATAR : abel tesfaye
ÂGE : 26
LOCALISATION : fresno, ca
MÉTIER : taximan


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 25 500£
AFFINITÉS:
come show me your true colors (samedi, 23h45) Empty
MessageSujet: Re: come show me your true colors (samedi, 23h45)   come show me your true colors (samedi, 23h45) EmptyDim 21 Avr - 17:43

Malcolm il annonce la couleur en douceur à sa camarade, le but étant de signifier clairement son intention de discuter mais sans l'inquiéter pour autant. Il veut pas lui laisser penser qu'elle va passer un sale quart d'heure car c'est pas du tout le cas, elle va de toute façon s'en apercevoir assez vite. Anaswara a vraiment pas de raison de redouter l'échange qui va avoir lieu mais il est pas dans sa tête, il sait pas comment elle interprète les choses. Le seul truc dont il soit à peu près sûr à ce moment-là c'est qu'elle préfèrerait être n'importe où sauf ici, avec lui dans cette salle à manger. Il la sent pas très à l'aise mais pour l'avoir un peu observée depuis leur entrée respective dans ce palace il semblerait que ce soit la marque de fabrique de la candidate, elle ne transpire vraiment pas l'assurance et peut-être qu'elle perçoit comme une attaque le simple fait qu'il veuille s'expliquer avec elle ce soir. Malcolm il prend les précautions qu'il peut mais il reste un gars direct qui dit et fait les choses franchement, c'est un truc qu'on pourra pas lui enlever. Maintenant que tout est clarifié entre eux il cache pas que sa première réaction en découvrant le détournement de ses propos a été de craindre de se mettre quelqu'un à dos de la plus bête des façons. Sachant qu'en plus Anaswara ne faisait pas partie des candidats avec lesquels il avait beaucoup échangé jusque là, il voulait pas passer pour le gars qui juge et catégorise les gens sans s'être donné la peine d'apprendre à les connaitre avant. C'est vraiment pas le style de la maison mais elle était pas censée le savoir, sa camarade aurait très bien pu partir avec une fausse image de lui et c'est le genre de malentendu qu'il souhaitait éviter. Il se demande ce qu'il se serait passé s'il n'était pas venu se dédouaner ce soir, est-ce qu'elle aurait sérieusement pu croire qu'un mec qu'elle connait pas la trouve inutile. Apparemment non, et il est à peu près sûr qu'avant d'être venu lui en parler Anaswara avait à peine relevé l'information de son côté. C'est bien ce qu'il lui semblait, mais il estime pas pour autant que cette discussion ne sert à rien, ça lui permet quand même de rétablir les choses et de pas se laisser attribuer des propos qu'il a pas tenus. Mais là il se pose des questions Malcolm, pourquoi se mettre en tête qu'on est inutile comme Anaswara le fait ? Elle est vraiment pas tendre avec elle-même, forcément il s'interroge sur comment elle peut justifier ça car à ses yeux c'est une autocritique gratuite ne reposant sur rien. Il soupire lorsqu'elle évoque les remarques qu'on lui aurait beaucoup fait durant son adolescence, ça viendrait donc de là. « Qui te disait ça, des ados aussi ? » C'est l'âge bête, on voit souvent les gosses être cruels les uns envers les autres à l'adolescence mais ce serait plus alarmant à ses yeux que de telles remarques soient venues d'adultes, de proches ou de professeurs, on peut imaginer beaucoup de choses. « Je parie que tu t'es construite en tant qu'adulte sur la base de ce genre de commentaires.. Putain, ta confiance en toi doit être proche d'inexistante aujourd'hui. » il remarque assez désabusé. Évidemment il espère se tromper mais Anaswara semble quand même avoir intégré ce qu'elle a entendu et s'en être persuadée, et ça, ça craint vraiment. « Sois pas modeste comme ça. » il reprend dans un fin sourire, parce qu'elle dit pas clairement qu'elle aurait dormi dans une chambre cinq étoiles si cette sanction lui était pas tombée dessus. Elle peut être fière d'avoir brillé en terme d'investissement, elle a mérité l'une des plus belles chambres de ce palace et c'est assez dégueulasse de l'en priver comme ça parce que ça revient à nier ce qu'elle a accompli pendant la première semaine de jeu. « Ouais, je pense pas j'en suis sûr. » il affirme en décroisant les bras pour enfouir ses mains dans ses poches. Anaswara s'interroge sur la volonté qu'a eu la prod de lui coller l'étiquette d'inutile en modifiant ses propos à lui. « Sûrement parce qu'Elena s'est dit que ça pourrait te toucher plus que d'autres, le but c'est de foutre la merde tu te souviens. Que ça puisse te blesser ou te perturber, elle s'en fout. Idem que je puisse passer pour un connard c'est pas son problème. » C'est le principe même de la rubrique, transformer ce qu'ils ont dit pour faire des problèmes et peut-être bien qu'au bout d'un moment ça en fera vraiment. Malcolm il ressent pas le besoin de préciser le nom qu'il a donné à l'origine parce que ça relève de l'évidence pour lui, et c'est sûrement parce que c'était trop attendu aussi qu'on a préféré mettre Anaswara à la place histoire d'atteindre autre chose qu'un fantôme ici. « T'aurais répondu quoi toi, si on t'avait demandé le nom du candidat le plus inutile ? » Il croit se souvenir que c'est pas une question qui lui a été posée, vu qu'ils ont pas tous eu droit aux mêmes. Sa camarade semble avoir du mal à sortir des prénoms quand on lui en demande, en témoigne les deux blâmes qui se sont transformés en sanction pour elle, mais il a quand même envie de croire qu'elle osera nommer quelqu'un et se cachera pas derrière un joker. C'est un petit risque à prendre, y'en aura d'autres. « Ça restera entre nous, je balancerai pas. » il l'informe alors. Tant que personne ne choisira d'exploiter ces images bien sûr, une garantie qu'ils n'ont pas mais faudrait pas commencer à agir en fonction de ça.

_________________
crucifié sur une caravelle, sous l’œil éternel d'une étoile filante

Revenir en haut Aller en bas
Anaswara
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 1752
AVATAR : la padukone (by n-dia)
ÂGE : 30
LOCALISATION : dubaï (éau)
MÉTIER : hotesse de l'air


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 0 £
AFFINITÉS:
come show me your true colors (samedi, 23h45) Empty
MessageSujet: Re: come show me your true colors (samedi, 23h45)   come show me your true colors (samedi, 23h45) EmptyDim 21 Avr - 20:40

Anaswara ne serait pas étonnée d’entendre dire que l’un de ses camarades la juge inutile, au sein du palace. Elle confesse à Malcolm que, pendant son adolescence, elle entendait beaucoup ce jugement à son égard. Cette critique était devenue le refrain de la bande originale de sa vie d’adolescente. Elle avait l’impression que tout ce qu’elle faisait, tout ce qu’elle était à l’adolescence n’était qu’inutilité. Son regard coule jusqu’au visage de son interlocuteur qui l’interroge sur les auteurs de ces critiques. « Des ados, des adultes aussi », qu’elle répond. Un soupir las s’échappe de sa bouche peinte, comme si son corps tentait de chasser ces images du passé. Elle aimerait bien réussir à passer au-dessus. Elle y était parvenue, jusqu’à maintenant, en feignant une sorte d’amnésie de ce qu’elle était enfant. Elle sait qu’au sein de ce palace on l’inviterait à parler de son présent et de son passé – le futur ? Non –. Elle n’était pas préparée à cette éventualité, comme elle n’était pas préparée à vivre et partager son quotidien avec autant d’individus. Elle s’est jetée dans le bain, sans préparation psychologique, se croyant plus forte que ce qu’elle n’est réellement. Elle reste silencieuse, face aux paroles de Malcolm qui pense qu’elle s’est construite en tant qu’adulte à partir de ces commentaires. Il évoque par la suite sa confiance, ou plutôt son manque de confiance. « Comment peut-on évaluer une confiance ? », qu’elle lui demande. Elle ne se fout même pas de lui, elle est sérieuse avec sa confiance. Comment peut-on évaluer la confiance d’une personne ? Et surtout comment peut-on évaluer sa confiance ? Quant à la chambre qu’elle s’est vue attribuer pour cette semaine, elle reconnaît avoir hérité de l’une des chambres du deuxième étage. Elle se souvient avoir fait partie des quatre heureux élus qui ont atteint cet étage – mais elle ne pourra pas profiter de cet avantage, ce qui ne la dérange pas tant que cela. Selon lui, elle ne devrait pas être modeste. Elle arque un léger sourcil, ne comprenant pas les paroles de son camarade. Elle reste silencieuse, quelques instants, alors qu’elle lui demande s’il pense qu’elle est trop dure avec elle. Ses prunelles sombres croisent celle de son camarade. Il ne pense pas, il en sûr. « Est-ce mal ? ». Est-ce mal d’être dure avec soi-même ? D’être exigeante avec elle et de ne pas se laisser le droit à l’erreur ? Elle a appris qu’elle n’avait pas le droit à l’erreur et que personne ne lui laissera une chance de se rattraper. C’est son expérience de la vie qui l’a rendue ainsi. Revenant au sujet initial de leur conversation, elle questionne Malcolm sur les raisons qui auraient pu pousser certaines personnes à lui attribuer cette étiquette de femme inutile. Elle écoute alors d’une oreille attentive la réponse de son camarade. Elle hoche légèrement la tête. « Mais ça n’a pas eu l’effet escompté », pense-t-elle à haute voix, plus pour elle-même que pour son camarade. En aucun cas, Malcolm n’est passé pour un connard, du moins aux yeux d’Anaswara, et cette dernière n’a pas été affectée par cette remarque, lors du prime. Elle réfléchit un instant à la question que son camarade lui pose, il précise d’ailleurs que ça restera entre eux. « J’aurais probablement répondu Sekhmet », souffle-t-elle. La jeune femme n’a pas fait d’effort d’intégration dans le palace. Difficile de faire plus inutile, dans un jeu, où les interactions avec les autres sont permanentes. «  Qui avais-tu répondu ? », qu’elle lui demande finalement, plantant ses opales ébènes dans son regard.

_________________
Don't wanna wake up
and feel insecure
L'hiver se déguise En amour, en printemps, En ivresse, en âme sœur. et toutes les nuits je me questionne : Est-ce que j'guéris si tu me donnes Un coin pour me mettre à l'abri
Quand mon coeur s'alourdit.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» samedi 7 janvier
» Retro Taco Show.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: SALLE A MANGER-
Sauter vers: