Partagez
 

 eve of destruction (mardi, 15h25)

Aller en bas 
AuteurMessage
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1034
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyLun 15 Avr - 3:44:32

EVE OF DESTRUCTION.
W / @Pierpaolo

Planté à l'entrée de la fury room, face à un dilemme qui consistait à choisir une arme pour taper sur tout ce qui lui tomberait sous la main, Niels ne pouvait pas s'empêcher de penser que c'était presque dommage qu'il n'ait pas eu accès à une pièce comme celle-ci à l'époque où il n'arrivait pas forcément aussi bien à contrôler ses émotions et aurait eu bien besoin d'un défouloir pour passer sa frustration sur un écran de télévision ou une pile d'assiettes. Sa femme n'aurait pas aimé qu'il s'attaque à celles de leur cuisine, et lui n'aurait pas aimé agacer sa femme, alors au bout du compte il avait explosé à sa façon et si ça n'avait pas forcément été beaucoup plus beau à voir à l'arrivée, ça avait probablement laissé un peu moins de bazar, tout du moins du genre de ceux qu'on pouvait nettoyer avec une balayette et jeter au fond d'une poubelle comme s'ils n'avaient jamais existé. Finalement, l'allemand porta son choix sur une batte de baseball facile à manier et un peu plus familière que la plupart des autres armes qui lui donneraient l'impression d'être un fou furieux venu pulvériser tout ce qui se trouvait sur son passage, quand c'était encore une chose qu'il ne s'avouait pas totalement. Parce qu'un type comme lui répandait plutôt l'idée qu'on pouvait évacuer les choses par des moyens plus thérapeutiques et que si l'un de ses patients allumait sa télévision pour voir son sophrologue éclater de la vaisselle avec une batte, il aurait probablement un moment d'absence au bout duquel il conclurait soit que le type qui ressemblait comme deux gouttes d'eaux à son thérapeute n'était qu'un sosie très ressemblant, soit que tout le monde finissait parfois par avoir besoin d'un peu plus que des séances de relaxation. En réalité, Niels n'excluait pas de recommander l'expérience à ses patients si elle présentait certains résultats sur quelqu'un comme lui, parce que si ses méthodes n'étaient pas toujours traditionnelles, l'hypnose n'était pas non plus la dernière frontière de ce qu'il pouvait proposer pour soulager les gens. Délaissant ses assiettes pour taper sur une imprimante qui se trouvait à proximité, il mit quelques secondes à noter la présence de Pierpaolo, vers qui il se tourna après s'être momentanément stoppé. « J'ai hésité avec le pied-de-biche, si tu avais besoin d'un conseil. » Il énonça comme si Pierpaolo lui avait demandé son avis, surtout parce qu'il avait appris à meubler les silences qu'il savait souvent plus incommodants pour les autres que pour lui et parce que tous les deux n'avaient pas encore eu assez d'occasions de vraiment discuter pour qu'il passe directement à un sujet plus personnel. Comme il s'apprêtait à le faire. « Les choses se sont arrangées avec Judith ? » Il se posait la question depuis le prime et cet échange un peu vif auquel il avait assisté et qui l'avait laissé avec beaucoup d'interrogations lorsqu'il n'avait pas forcément voulu interférer dans une dispute de couple qu'il aurait très bien pu vivre des années plus tôt. Et qui faisait que d'une certaine manière, il se sentait étrangement proche de Pierpaolo là où quelques jours plus tôt sa seule présence et celle de sa femme dans l'aventure réveillaient pas mal de souvenirs compliqués chez lui.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 614
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 34
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24000£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyLun 15 Avr - 17:32:15

Pierpaolo est en vadrouille, il n’y a pas d’autre mot, il marche sans but dans le palace quand il entend du bruit venir de la fury room. Ça attire son attention parce qu’il n’a pas vraiment eu l’occasion ou l’envie d’y mettre les pieds. Il est un peu surpris de voir Niels s’atteler à la démolition d’une imprimante à coup de batte. C’est pas vraiment le genre d’activité qu’il imaginait le sophrologue-hypnothérapeute avoir, mais bon, tout le monde a une face cachée il semblerait. « Non merci, je suis non violent. » explique-t-il en refusant la proposition de Niels. C’est pas tellement qu’il ne veut pas jouer le jeu mais Pierpaolo n’aime pas l’idée de mettre dans l’univers ce genre de violence. Il n’a pas de raison d’être en colère et il n’a rien à expier. Sa frustration envers Judith est passée depuis longtemps et même si certains candidats le gonflent, il n’est pas prêt à prendre une arme et taper sur des objets pour autant. Mais il peut regarder, ça l’amusera tout autant… ou pas. Et puis, Pierpaolo décide qu’il peut juste lâcher un peu de lest et se laisser aller à une activité à laquelle il ne se livrerait pas habituelle. Et puis il finit par soupirer. « Mais je veux bien casser un piatto o deux. » admet-il en entrant dans la pièce parce qu’il ne veut pas non plus totalement tirer un trait sur la possibilité de s’amuser un peu. Et puis il y a quelque chose de satisfaisant dans l’idée de faire quelque chose qu’il n’est pas supposé faire. Les assiettes à disposition sont très basiques et pourtant il aurait aimé que ce soit les assiettes que sa nonna avait et qu’il a toujours trouvé si belles à cause de leur fragilité. Ces assiettes de porcelaine qui pouvaient se casser sans même que de la force soit appliquée. Il attrape une assiette et la lance comme on lance un frisbee et la regarde éclater. Dieu ce qu’il aimerait avoir le pouvoir de voir ça en slow-motion. Niels lui pose une question qui lui fait hausser un sourcil. C’est étonnamment personnel comme question et Pierpaolo ne pensait pas que Niels attaquerait aussi fort. C’est presque trop personnel pour qu’il réponde autrement que par l’évitement. « Les choses s’arrangent toujours avec Judith. C’est un pò notre façon d’aimer. » explique-t-il. La réalité c’est que Judith est une personnalité ambivalente, par moment accommodante et parfois belligérante. Il la connaît, il la maîtrise, il sait comment la prendre et pourtant, elle arrive encore à le surprendre comme lorsqu’elle explose sans raison apparente sur le prime. Le mélange de leurs personnalités fait que Pierpaolo n’est pas du genre à chercher le conflit, il préfète attendre que la tension retombe pour régler le problème parce qu’il sait qu’une Judith sur les crocs n’est pas une personne avec qui il peut avoir une conversation. Ceci dit, il se demande ce que pense Niels de tout ça. Lui qui est un professionnel de l’être humain dans toute sa complexité. « T’es un pò psicologo, tu as des conseils à donner en terme de vie commune ? » demande Pierpaolo conscient qu’il n’écoutera probablement pas les conseils éventuels parce qu’il est entêté et qu’il n’a pas vraiment besoin de l’opinion de qui que ce soit. Cependant, il n’y a pas de raison de ne pas partir à la recherche d’éléments de réponse et de pistes à explorer. Après tout autant se baser sur les erreurs d’un homme divorcé pour ne pas les commettre ensuite.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1034
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyMar 16 Avr - 6:28:09

Niels restait imperturbable tandis qu'il frappait cette imprimante, mais au fond de lui il sentait déjà quelque chose d'assez agréable se répandre à travers ses veines, comme une montée d'adrénaline qui accélérait les battements de son cœur, tendait ses muscles et augmentait sa force. Maintenant qu'il en faisait l'expérience, il se rendait compte que c'était différent des effets qu'on pouvait obtenir grâce à une séance de respiration, comme un moyen détourné mais pas moins efficace de libérer ses émotions. Il n'était pas convaincu que les bienfaits de cette méthode soient aussi durables, mais il devait reconnaître qu'il y avait quelque chose de libérateur dans le fait de pouvoir s'évader physiquement et mentalement rien qu'à l'aide d'une batte. L'arrivée de Pierpaolo l'incita à s'interrompre, et il remit ses lunettes qu'il avait rangé dans sa poche au cas où un geste brusque les ferait tomber de son nez, tandis qu'il proposa au candidat de se défouler à son tour et essuya dans un premier temps un refus. « Je ne pulvérise pas non plus des imprimantes en temps normal. » Il énonça lorsque l'italien s'avoua non-violent, hésitant à lui préciser que lui non plus mais qu'ici ce n'était pas de ça dont il était question, mais plutôt d'évacuer. Il imaginait bien que Pierpaolo n'attrapait pas un pied-de-biche tous les dimanches pour aller détériorer des vitrines de magasins, et si ça pouvait le rassurer lui n'avait pas tenu une batte de baseball depuis une éternité. Il finit par se laisser convaincre, et Niels lui désigna une pile d'assiettes qui attendaient d'être cassées, quand lui-même avait trouvé agréable d'en briser quelques unes tout à l'heure. « D'habitude quand je dis à mes patients que frapper dans quelque chose jusqu'à le détruire est libérateur, c'est juste dans le cadre d'un exercice de visualisation. Je me demande si je devrais faire installer un endroit comme celui-là à l'arrière de mon cabinet. » Il reprit d'un ton dénué de sérieux, en tout cas pour ce qui était de la dernière partie et parce qu'il ne s'imaginait pas prescrire des séances de fury room à ses patients, quand bien même il pouvait constater que ça avait certains bienfaits sur les émotions et que c'était un exercice aussi émancipateur qu'instructif. Profitant du fait que Pierpaolo l'ait rejoint, Niels revint sur ce qu'il avait pu observer samedi soir quand Judith et lui avaient eu un échange un peu vif, et parce que c'était le genre de choses qu'il n'avait pas peur d'évoquer quand il avait l'habitude de questionner de façon plus frontale des personnes qu'il connaissait moins que Pierpaolo avec qui il vivait depuis quelques jours. « L'autre soir, j'aurais peut être du  dire que je savais que son verre ne contenait pas d'alcool parce que j'avais porté mon choix sur le même. » Il ne savait pas si ça aurait pu éviter que le ton monte légèrement, peut être qu'en réalité ce serait passé pour une intervention malvenue, toujours est-il qu'il avait hésité et avait finalement décidé qu'il valait mieux qu'il les laisse régler ça. Sa prochaine question le fit se tourner complètement vers lui. « A vrai dire, j'interviens surtout auprès de couples en souffrance et je sais généralement à quel problème m'atteler pour que les choses aillent mieux. » Ce n'était pas théoriquement des conseils, parce que si ses patients ignoraient pour la plupart qu'il était divorcé il ne se sentirait pas forcément légitime en distribuant des brochures qui expliqueraient comment réussir sa vie de couple. Il entamait plutôt ce qu'on appelait une thérapie et guidait des couples à sortir du conflit. « Il y a un point qui pose problème entre vous ? » Il n'avait pas forcément poser la question pour cette raison, mais rares étaient les couples qui ne traversaient pas de crise et ça pouvait être aussi bien un problème de communication, d'écoute, ou lié à une frustration, au sexe ou à de facteurs extérieurs.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 614
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 34
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24000£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyVen 19 Avr - 20:43:59


« Décevant. » lance-t-il avec un haussement d’épaule. Parce qu’un psychologue, ou un truc du genre, qui aurait pour passe-temps de tout démolir autour de lui ça serait vachement plus intriguant qu’un mec qui lit Freud dans son coin. Mais bon, il peut comprendre que c’est aussi assez hors norme comme activité alors il n’en tient pas rigueur à Niels. « Honnêtement ? Je penso che ça pourrait être une vraie bonne idée. Pour commencer ou finir une séance, de casser des objets qui devraient finir à la casse pour faire retomber la pressione. » dit-il avec le plus grand sérieux du monde parce qu’il pense que ça serait un service supplémentaire, original, que pourrait proposer le cabinet (c’est bien ça qu’il a non ?) de Niels et qui lui permettrait de mettre les patients (clients ?) à l’aise et de leur faire un sas de décompression pour assurer qu’ils soient dans de bonnes dispositions pour parler. « C’était vraiment pas le problème, j’étais juste curioso et elle l’a mal pris parce que je sais qu’elle tient pas l’alcool. Je lui fais completamente confiance pour savoir s’arrêter si elle décide de boire. » dit-il ce qui est presque à cent pour cent vrai. Il lui fait confiance plus pour ne pas commencer que pour s’arrêter. Pour l’arrêter il se fait surtout confiance à lui-même parce qu’il sait comment s’assurer qu’elle ne boira pas plus que de raison. Quand bien même ça doit finir en cris, piaillements et autres noms d’oiseaux échangés. Niels lui explique qu’il est surtout sollicité par des couples en souffrance et Pierpaolo ça le fait un peu rire ce genre de terme. Il n’y a pas de couples en souffrance, il y a des couples qui se donnent pas assez de mal. Point barre. « Les causes désespérées tu veux dire ? » dit-il en rigolant. Pierpaolo il ne croit pas vraiment au divorce. Il a fait un serment devant Dieu le jour où il s’est uni à Judith et il compte l’honorer jusqu’au bout. Il comprend que certains aient du mal à tenir mais sans se battre vraiment pour maintenir son couple et si on n’a pas la foi pour se guider, il peut entendre que les gens échouent. Niels lui demande s’ils ont des problèmes et Pierpaolo fait non de la tête. « Pas que je sache, mais generalmente c’est Judith qui choisit quand il y a un punto qui pose problème. » Ok il exagère un peu et, en vrai, à l’extérieur il n’y a vraiment jamais de problèmes entre eux. Mais vivre dans le cadre de l’émission, être enfermés et stressés de façon quotidienne, être surveillés par leurs camarades qui n’arrivent pas à savoir quels secrets ils peuvent bien cacher avec leurs extérieurs de couple modèle, ça pèse sur leurs épaules et parfois ils finissent par craquer et se montrer les crocs. Judith surtout, parce qu’elle a des dents plus aiguisées. « Tes patients te demandent jamais si t’es bien placé en tant que divorcé pour sauver des couples ? » Pierpaolo il sait qu’il n’est pas vraiment fait pour la thérapie parce qu’il est trop prompt au conflit et qu’il est bien trop entêté pour entendre une personne qui est étrangère à la situation donner des conseils et les trouver avisés. Il sait que c’est irrationnel parce qu’il se pense de bon conseil quand on lui demande son avis, mais il préfère largement faire de l’écoute active et laisser les personnes trouver elles-mêmes les réponses à leurs questionnements. Au moins il ne peut pas être responsable si ça part en eau de boudin. Thérapeute c’est trop de responsabilité, Pierpaolo il préfère tailler des pierres qu’il peut ruiner avec un seul geste maladroit, c’est pas du tout risqué.


_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1034
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptySam 20 Avr - 18:48:13

Niels eut un léger haussement d'épaules à la remarque de Pierpaolo, qui semblait déplorer avec plus ou moins de sérieux qu'il n'ait pas pour habitude de casser du mobilier de bureau entre ses rendez-vous. Il arqua ensuite un sourcil intrigué lorsque le candidat valida cette idée de fury room installée dans son cabinet et que Niels avait surtout mentionné pour faire la conversation. Il aurait pu penser qu'il se fichait de lui s'il n'avait pas l'air convaincu, et c'avait un coté fascinant parce que la plupart des gens lui auraient dit que c'était une bonne vanne. « Il vaudrait mieux miser sur une bonne insonorisation alors, parce que je suppose que quand on n'est pas à l'intérieur tout ce bruit devient vite crispant. » Et ce n'était pas vraiment le but recherché, cela dit ici c'était un détail que la production avait réglé alors sans doute que ce ne serait pas différent ailleurs et qu'on ne devrait pas entendre des assiettes se briser depuis l'autre coté du mur. La conversation dévia rapidement sur l'échange qui s'était tenu entre Pierpaolo et Judith, et Niels comprit un peu mieux où s'était situé le problème lorsqu'il avait estimé que c'était préférable qu'il n'intervienne pas. « Elle n'avait pas l'air de passer une très bonne soirée, surtout après l'adjectif que t'a attribué Kenza. J'imagine qu'elle a eu vite fait après ça de s'emporter. » Il était un peu pareil, Niels, quand quelque chose le titillait il pouvait lui arriver de suréagir parce qu'il n'était plus forcément dans les meilleures dispositions pour évaluer une situation. Un comble pour un type qui avait fait de la détente son gagne-pain. « Et qu'elle espérait peut être autre chose quand tu t'es approché. » Il haussa les épaules. C'était sa manière de dire que d'après lui Judith aurait eu besoin qu'il s'intéresse à autre chose qu'au contenu de son verre dans un moment où elle était visiblement perturbée. Peut être bien que Pierpaolo estimait à ce moment-là qu'il n'y avait pas matière à rebondire, probablement même, mais ce n'était peut être pas si clair dans l'esprit de Judith et il l'avait compris quand il avait tenté de plaisanter en allemand avec elle. Sa prochaine remarque le laissa d'abord silencieux, puis songeur. « C'est pas un peu facile de juger sans savoir ? » Parce que c'était un peu l'impression qu'il avait, qu'il parlait comme s'il détenait le manuel des dix façons de réussir son mariage. Conneries. « Aucun mariage n'est parfait, mais on ne peut pas savoir ce qui s'y passe sans en faire partie. Et je suis divorcé, moi, n'oublie pas. » Pas sûr qu'il aurait apprécié d'être traité de “cause désespérée“ quand il était sur le point de signer les papiers de son divorce, à vrai dire pas du tout et ça lui laissait un goût pas très agréable que pour Pierpaolo le mariage ait l'air de dépendre uniquement de ceux qui le composaient. Parfois c'était un peu plus compliqué que ça. Il se reconcentra sur la suite. « Vus comme ça, vous avez l'air assez différents. » Il releva, sans forcément avoir d'avis là-dessus et plus parce que ça faisait partie des choses intéressantes à observer. Le mariage n'était pas qu'une question de caractères, loin de là, mais ça l'aidait à comprendre un peu mieux leur dynamique. « La plupart ne savent pas pour mon divorce. Je porte mon alliance autour du cou, mais à moins de les accueillir avec la chemise ouverte ils n'ont pas l'occasion de la voir et c'est quand même pas courant. » Il étira un léger rictus amusé, parce que ce serait aussi assez innovant comme manière d'aborder ses thérapies. Mais pas sûr que ça mette tout le monde très à l'aise. « T'es joailler, c'est ça ? J'ai entendu dire qu'on pouvait faire fondre son alliance. » Pour en faire un autre bijou, parait-il, mais il demandait surtout ça parce que ça lui revenait. Il n'était pas sûr que ça le tenterait, mais la question l'intéressait.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 614
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 34
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24000£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyLun 22 Avr - 13:23:14


Niels pense qu’il lui faudrait une bonne insonorisation et Pierpaolo opine du chef. « Pas faux. » commente-t-il, parce qu’il imagine bien que ce serait gênant d’avoir quelqu’un qui hurle et casse une télévision pendant qu’un patient parle de son deuil ou un truc du genre. « Elle accorde trop d’importanza aux trucs idiots. » dit-il finalement. C’est la vérité et Judith serait probablement d’accord, elle a une capacité à s’attarder sur des petits détails et à les transformer en montagne et Pierpaolo est là pour la calmer. Hier, elle a explosé sans lui avoir donné le temps de savoir pourquoi et honnêtement, il n’est pas surpris par l’analyse de Niels. Kenza a probablement cherché à faire chier Judith et qu’elle ait réussi prouve son propos : elle accorde trop d’importance aux choses insignifiantes. « Si les gens prenaient le matrimonio aussi au sérieux que moi, il y aurait moins de divorces, c’est tout ce que je veux dire. » explique Pierpaolo. Il ne dit même pas que les gens ne prennent pas la chose au sérieux, c’est simplement qu’ils décident de se marier parce qu’ils s’aiment et veulent que ça dure toujours, en oubliant souvent que c’est un travail de s’aimer et que ça demande des efforts. Niels est divorcé, Pierpaolo le sait, mais il ne va pas masquer son opinion pour autant. Si ça frustre son camarade, c’est bien dommage. « On est très différents, mais on partage les mêmes valeurs. » répond-il avec un sourire, c’est ça le plus important dans un mariage, les valeurs qui sont partagées et qui fondent le couple. Parce que les gens qui se marient avec des personnes qui ont un caractère similaire au leur mais qui ont des visions du monde et de ce qui est important différentes se destinent à des confrontations sans fin. C’est inévitable. « Dans ce cas, ils se demandent pas si quelqu’un qui n’est apparentemente pas marié, est bien placé pour les aider ? » re-demande-t-il parce qu’il a l’impression que la question n’a pas trouvé de réponse et qu’il ne sait pas si Niels évite d’y répondre ou s’il a juste tenu à être très factuel. Pour ce qui est de faire fondre une alliance… « Chiaro ! Une alliance c’est pas plus difficile à faire fondre che un braccialetto ou un collier. Perché ? » Pierpaolo il s’en frotte presque les mains, mais il va sortir de cette émission avec une toute nouvelle liste de clients et c’est sans compter sur les gens qui voudront commander une création sur son site. Si ça se trouve il devra quitter son job chez Chopard. C’est à la fois excitant et très pénible parce qu’il ne veut pas quitter son poste, il veut continuer à travailler sur les plus belles pierres du monde et s’il se lance dans sa propre aventure tout seul, jamais il ne pourra s’offrir ce genre de raretés.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1034
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyMar 23 Avr - 2:32:41

Niels réprima un rire au fond de sa gorge à la remarque de Pierpaolo, qui sonnait peut être plus cassante à ses oreilles qu'elle n'était vouée à l'être au départ, mais qui le faisait sourire compte tenu du contexte. « Grâce à toi je saurai quoi dire à Kenza la prochaine fois qu'il y aura un blanc dans la conversation. » Il souffla d'un ton légèrement amusé, mais pas tout à fait sérieux parce qu'il n'avait pas pour habitude de rapporter les conversations qu'il avait avec les uns ou les autres. D'abord parce qu'en général il s'en fichait un peu, et ensuite parce que c'était le meilleur moyen de se mettre en porte-à-faux ou d'être accusé d'avoir déformé des paroles, et c'était le genre de choses qui le gonflaient. Et puis, aux dernières nouvelles Pierpaolo n'était pas en mauvais termes avec la candidate, c'était plutôt l'attitude de Kenza vis à vis de Judith qui rendait tout ça un peu compliqué, et il aurait été tenté de compatir si l'italien n'avait pas enchainé avec ses grands préceptes sur le mariage. Niels n'aimait pas vraiment le ton qu'il prenait, il se sentait forcément pointé du doigt quand le type donnait son point de vue sur le divorce, et le truc c'est qu'il s'en passait bien. « Qu'est-ce que t'en sais ? » Un couple qui divorce, c'était forcément un couple qui avait mal évalué les choses et abandonné à défaut d'avoir réussi à les faire durer ? « Tu penses que parce que j'ai échoué, je n'y ai pas assez cru ou je ne me suis pas battu ? » Il siffla entre ses dents, parce que c'était un sujet qu'il n'abordait jamais facilement et généralement les gens qui passaient par ce genre de choses n'avaient pas envie qu'on les toise en insinuant que si tout avait foiré, c'était parce qu'ils ne les avaient pas assez prises au sérieux. Pierpaolo ne savait rien de son mariage, peut être que s'il avait tous les éléments il aurait quelques peu corrigé son propos, mais peu importe. Niels tâcha de se calmer, comprenant à sa prochaine remarque que Pierpaolo ne doutait pas un instant des fondations de son mariage. Tant mieux pour lui. Il comprit ensuite que le candidat cherchait à lui faire dire qu'en tant que type divorcé il n'était pas le mieux placé pour écouter des couples exposer leurs problèmes, et ça se concevait. « Hmm. J'en sais rien, tu crois que ceux qui font appel à un conseiller funéraire se demandent si quelqu'un qui n'est apparemment pas mort est bien placé pour les aider ? Possible. » Pareil pour les puéricultrices sans enfants ou les cancérologues qui n'avaient jamais subi de chimio. D'accord, il y avait peut être une légère nuance, mais ce qu'il voulait dire c'est que c'était généralement de l'ordre du détail quand on venait pour se faire aider et que ce n'était pas vraiment son mariage qui intéressait ses patients. « Quand on me pose la question, je réponds honnêtement. Et si pour certains c'est un problème que je sois divorcé, moi je préfère penser que je sais de quoi je parle. » Il n'était peut être pas le meilleur expert qui soit en relations de couple sur le papier, mais il avait acquis une expérience qu'on n'acquérait pas en lisant un bouquin ou en assistant à une conférence. Finalement, se souvenant que Pierpaolo était joaillier, il chercha à confirmer l'idée qu'on pouvait faire fondre une alliance, et hocha la tête. « Pour rien, enfin ça m'arrive de me demander si je ne ferais pas mieux de faire fondre la mienne et d'en faire des bijoux que j'offrirais à mes enfants. » Parfois il se disait que ce serait plus sain que de la garder autour du cou comme s'il avait toujours un pied dans le présent et un pied dans le passé, alors que ce n'était pas vraiment le cas. C'est surtout qu'il n'avait pas pu se résoudre à la ranger quelque part. « Tu as du lui faire de sacrés cadeaux, à Judith. » Il ajouta dans un fin sourire, et parce qu'il imaginait bien qu'un type qui créait des bijoux avait du gâter sa femme à plus d'une occasion.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Pierpaolo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne

MESSAGES : 614
AVATAR : Julian Morris
ÂGE : 34
LOCALISATION : Geneva, Switzerland
MÉTIER : Artisan joailler


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 24000£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptyMer 24 Avr - 23:26:19


« Surtout que Kenza, elle passe plus de temps à studiare les gens du regard qu’à parler. » dit Pierpaolo mi-sérieux mi-plaisantin. C’est vrai que Kenza lui est apparue comme une spécialiste de la discussion maîtrisée et qu’elle n’a pas la langue dans sa poche quand elle veut mais qu’elle aime aussi beaucoup étudier la situation. « Pourquoi t’as fallito alors ? » se contente-t-il de demander sans relever le ton, qu’il a du mal à qualifier d’autre chose que d’un brin hostile, de Niels. C’est tout ce qui l’intéresse au fond, de savoir quel diagnostic Niels porte sur l’échec de son mariage, puisqu’apparemment il y a beaucoup cru et qu’il s’est battu. Pierpaolo ne sait pas pourquoi les gens sont aussi sensibles, il n’a jamais dit que c’était la faute de Niels, ils étaient deux dans son mariage. Et quand il lui refile une réponse basée sur un parallèle avec un autre métier, Pierpaolo lève les yeux au ciel. Pourquoi les gens cherchent-ils toujours à raisonner par l’absurde s’ils ne prennent pas la peine d’aller au bout du raisonnement et de s’assurer que la comparaison marche vraiment ? « Elle est traballante ton analogie. Tes patients veulent sauver leur matrimonio et t’es divorcé. Les gens ne font pas appel à un conseiller funéraire pour rester en vie. » lâche-t-il pas très amusé. Il veut pas passer pour un connard, loin de là son idée, mais il n’aime pas qu’on essaie de le prendre à revers avec des réflexions qui se veulent déterminantes parce qu’à première vue elles sont solides mais qui s’effondrent sous le poids d’une inspection plus rigoureuse. Ceci dit, Pierpaolo n’est pas rancunier et quand Niels lui parle de ses clients il opine du chef, il comprend que son expérience ait de la valeur. Au départ, Pierpaolo se demandait juste si les gens y voyaient un problème ou non. Et quand il lui parle de faire fondre sa bague et d’en faire des bijoux pour ses enfants, Pierpaolo se réveille presque d’une transe qui a duré pendant des jours. « Tu sais quanto elle pèse ta bague ? Et quale matière ? Tu l’as sur toi ? » s’emballe-t-il avant d’ajouter : « Pardon, deux semaines sans travailler ça me rend un peu obsessionnel. » s’excuse-t-il platement. Il en tremblerait presque tellement il a envie de se retrouver dans son atelier avec ses outils, avec son or à fondre, à polir, ses pierres à sertir. À moins que l’alliance de Niels ne soit l faudra que Niels ajoute de l’or, du platine ou autre, parce qu’on fait assez peu avec une alliance classique.« Tu disais que tu as des bambini ? Ils ont quel âge ? » demande-t-il après avoir remis le doigt sur la réalité. Et quand Niels parle de cadeaux que Pierpaolo doit faire à Judith, celui-ci sourit. « J’essaie de ne pas lui offrir trop de bijoux, ce serait un peu comme un fleuriste qui offre des fleurs, mais c’est moi qui ai créé tout ce qu’elle porte. » Du moins tout ce qu’elle porte de qualité. Les bijoux fantaisie qu’elle arbore sont des achats à elle.

_________________

because the night belongs to lovers

Love is an angel disguised as lust
Here in our bed until the morning comes
Revenir en haut Aller en bas
Niels
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11283-nielshttp://www.throwndice.com/t11220-niels En ligne

MESSAGES : 1034
AVATAR : lee pace.
ÂGE : 40


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 20 500£
AFFINITÉS:
eve of destruction (mardi, 15h25) Empty
MessageSujet: Re: eve of destruction (mardi, 15h25)   eve of destruction (mardi, 15h25) EmptySam 27 Avr - 4:30:31

Niels eut un léger sourire amusé à la remarque de Pierpaolo, qui n'avait pas tout à fait tort quand il disait que Kenza était le genre à économiser sa salive pour des interventions maitrisées et réfléchies. Ce qui ne le dérangeait pas comme ça en dérangeait peut être d'autres, il ne s'encombrait pas toujours de gants mais il n'était pas non plus du genre à dire tout ce qui lui passait par la tête. « J'ai déjà essayé de la faire boire pour lui délier la langue, mais elle a des règles pour tout. » Il souffla en repensant à son échange dans le bar avec la candidate. Il avait compris ce soir-là qu'elle se limitait à trois verres, et il se demandait si elle serait plus bavarde en étant saoule. Réflexion ironique de la part de quelqu'un qui ne buvait pas. La suite de l'échange fit monter la tension d'un cran, mais elle finit par redescendre un peu à la question de Pierpaolo. « Parce qu'il y a toujours une part d'imprévisible dans un échec. » Il se contenta de répondre, parce que ce n'était déjà pas facile de lui faire dire les choses et qu'il n'était pas sûr que ce soit forcément le meilleur moment pour s'étendre sur tout ça. Mais s'il voulait un premier élément de réponse, celle-ci avait le mérite d'être sincère parce que oui, il s'était pris une série de claques en pleine figure sans les avoir vu venir et c'est aussi pour ça que ce n'était pas le sujet facile par excellence. La suite lui valut de hausser les épaules d'un air indifférent. « C'est pas comme si j'avais l'intention de piquer tout le boulot des conseillers conjugaux, de toute façon. » Il fit simplement, parce qu'il n'y avait pas de débat à avoir sur une chose aussi secondaire quand de toute manière les couples ne représentaient qu'une part minime de ses patients, et c'était une proportion qu'il n'avait pas forcément envie de voir augmenter parce que s'il avait eu vocation à s'occuper de couples toute la journée, il aurait choisi une autre branche. Car là où Pierpaolo avait raison, c'est qu'un type divorcé n'était pas forcément le mieux placé sur le papier pour donner des conseils sur le mariage et ce même si ses patients ignoraient pour la plupart qu'il avait été marié et que sa double expérience de la chose pouvait représenter un avantage. C'est lui qui ne voudrait pas en faire une habitude et qui finirait par trouver ça trop ironique pour être confortable. Pierpaolo montra tout à coup un enthousiasme décuplé quand il mentionna l'idée de faire fondre son alliance, et Niels étira un demi-sourire amusé par la situation. « J'en sais trop rien, j'y connais pas grand chose et ça fait longtemps. Mais elle doit être en argent. » Et sortant la chaine qu'il avait autour du cou de sous l'épaisseur de sa chemise, il la défit pour la tendre au candidat. « Tiens, impressionne-moi. » Et lui lança un regard joueur et intrigué, parce que ce n'était pas tous les jours qu'il rencontrait quelqu'un qui pouvait lui en dire plus sur son alliance que lui-même n'en savait certainement. Ce n'était pas souvent qu'il la retirait d'autour de son cou, et la vérité c'est qu'il l'avait surtout prise avec lui par habitude et ne la sentait presque plus, pour parfois redécouvrir qu'elle était toujours là quand il retirait son haut. « J'en ai deux. Et ils ont l'âge de demander à prendre le nom de leur mère si je leur fous la honte ou que je me fais éliminer la semaine prochaine. » Il ajouta d'un ton léger, sans peut être tout à fait répondre à la question mais Niels était souvent comme ça quand ça touchait à ses enfants, il n'aimait pas se répandre en détails quand il connaissait encore peu son interlocuteur parce que c'était ce qu'il avait de plus personnel à offrir. Pierpaolo confia être à l'origine des bijoux portés par Judith, et ça piqua plus encore sa curiosité. « Et il y en a combien que tu lui as offert pour te faire pardonner un truc ? » Il lui lança un regard entendu, à moitié sérieux. Il avait bien compris que leur mariage était solide, mais il les avait aussi entendus se faire des reproches sur le prime alors c'était aussi pour se faire une idée d'à quel point Judith était difficile à reconquérir quand elle était fâchée.

_________________
a certain darkness is
needed to see the stars.
you can't turn back the clock, you can't turn back the tide. ain't that a shame? i'd like to go back one time on a roller-coaster ride, when life was just a game.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destruction Fatale [ pv ]
» Destruction d'un ensemble de documents au service d’immigration
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» Evenement de Raid - Nier Automata - Destruction de la forme de vie mécanique - 11/08 au 25/08
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: FURY ROOM-
Sauter vers: