Partagez
 

 never going to catch me (dimanche, 16h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyLun 15 Avr - 8:01

@April

J'ai pas bien dormi cette nuit et ça me rend complètement frénétique. Je suis pas très bon pour gérer ma fatigue. A Paris il y a toujours quelqu'un pour me convaincre que "non mec t'es pas fatigué allez un sky une trace et ça repart." Et moi qui suis plutôt bon public et assume sans trop de honte que j'en ai envie, je me laisse amadouer et termine ma soirée le lendemain à 18h déglingué sur un canapé inconnu. Ici c'est différent, y a personne pour m'entraîner dans ce genre de cercle vicieux et de toute façon l'ambiance ne s'y prête pas. Il est aussi trop tôt pour attaquer la soirée, même si je me suis bien déroulé deux verres de rouge avec ma viande ce midi. Je me fume une clope, une deuxième, je me dis que je devrais aller à la salle ou faire des longueurs, faire quelque chose d'utile quoi, mais je reste là dehors à scruter les réseaux avec ma drogue entre les doigts. Y en a que je connais pas mais qui ont l'air sympa, le mec dans la lune là Bart, pas une tête de méchant et un peu une dégaine de fumeur de weed. Si j'avais pas peur de me faire virer du jeu j'irais bien lui proposer qu'on aille faire un tour du coté du souk pour voir si on nous propose un peu de variété locale. Bon, next. J'ai pas le temps de faire charger la page que le cliquetis rapide auquel je me suis habitué me sort de ma pause intellectuelle. J'avais décidé de lui laisser un peu d'espace vital à April, je l'imagine comme le genre à devoir faire des pauses entre deux phases intenses de sociabilisation. Et vu qu'elle et moi, malgré tout, on a passé pas mal de temps ensemble, j'ai pas envie de créer une situation de rejet ou whatever. En plus elle a été piégée autant que moi par ce putain de défi de la Maslov, alors ai-je vraiment envie de titiller son humeur ? Absolument. Eh ! J'hallucine elle est allée à la salle sans moi. Je le vois à ses joues rosées et sa tenue de fitgirl du dimanche. Attends moi. Et tant pis si ça prend la forme d'un ordre. J'écrase ma cigarette et je chope ma tablette avant de gambader les quelques foulées qui me séparent d'elle. Défi ou pas défi on avait un deal elle et moi. Je comprends qu!elle va vers la piscine et ça me convient parfaitement. De toute façon il faut que je trouve quelqu'un pour tasser ma nervosité et dans le genre April je pense qu'elle est plutôt efficace. Alors comme ça je te trouble ? Je souris, c'était facile, mais ça me déplaît pas non plus d'essayer de creuser sur ce que les autres perçoivent de moi. Mon côté égocentrique sans doute.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 956
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyLun 15 Avr - 10:17

Elle connaît que ça, le sport. Depuis vingt-cinq ans, elle fait que ça. Alors forcément, au lieu de tourner en rond ou chercher la merde en collant aux basques des autres, April préfère caler ses écouteurs dans les oreilles et aller soulever de la fonte ou faire des étirements à la salle. Quasi quotidiennement, en fait. En cette fin d’après-midi, elle a même enfilé un maillot deux pièces sous son legging et son débardeur, pour aller faire quelques longueurs. Apportant ses béquilles avec elle pour pouvoir bouger entre la piscine et les transats sans devoir ramper comme une débile. Elle a pas encore osé sauter le pas ici, pas trop envie de sentir les caméras scruter sa jambe manquante quand elle retirera sa prothèse pour nager. Le chlore est pas une super option pour ce genre de trucs, même si c’est pas sensé rouiller. En passant devant les transats, elle fait quelques pas quand Icare finit par lui emboîter le pas. Elle l’avait pas remarqué en passant. Trop habituée à vaquer à ses propres affaires en solo, malgré la semaine passée avec les candidats. « Hmm ? » fait-elle simplement. Forcément, le premier truc qu’il balance, c’est l’adjectif qu’elle lui a refilé. Y’a pas grand chose à en dire. April hausse les épaules en posant sa serviette et ses béquilles sur une chaise. « Comme je disais. T’es difficile à lire. » Elle sait pas trop quoi ajouter. En vrai, elle avait hésité à balancer Niels aussi, avec ses questions de psy, ou Bart Simpson et ses divagations cheloues. Mais le côté détaché-sans-trop-l’être d’Icare semblait un peu moins prévisible à pointer du doigt. « C’était peut-être la faute à cette mission, qui sait. J’ai largement le temps de changer d’avis, » ajoute-t-elle en faisant glisser son legging pour se mettre en maillot, d’un ton neutre. C’est pas une mauvaise chose en soi, ça a piqué sa curiosité, bien plus que ceux qui parlent sans s’arrêter sans laisser aucun mystère - ni d’air pour respirer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyMar 16 Avr - 13:50

Je sais pas trop comment ça se gère, une meuf comme April. Moi ça fait longtemps que je suis entouré d'artistes, un peu diva, ou plutôt du genre à faire leurs meufs froides et distantes pour te rendre dingue. Mais c'est toujours dans la provoc, dans la sensualité, dans le jeu. Elle, elle est vraiment distante. Ca doit être la manière qu'elle a eu de se construire, se remettre de son accident et tout. En fait j'ai du mal à l'imaginer comme ça avant. Peut-être que je me trompe. Peut-être que c'est  juste une manière d'intellectualiser la chose. Ce serait pas étonnant en fait, je veux bien qu'un accident ça te change une personne mais quand même, si t'es bien entouré, tu dois pouvoir t'en sortir non ? Le tout est que je la vois s'enfuir vers la piscine et comme je suis déjà en train de bien trop ruminer de mon côté je préfère la suivre et mettre fin à ça. Comme prévu elle me laisse un peu en plan avec sa nonchalance. Je me formalise pas, j'ai décidé de toute façon qu'elle m'aimerait bien. Elle me parle de la mission mais je hausse les épaules, J'pense pas. Enfin, j'ai pas vraiment réussi à jouer le jeu de mon côté. Faire croire à tout le monde que je la déteste. J'ai lâché quelques vannes mais ça s'arrête là. En même temps vous les ricains vous êtes hyper expansifs d'habitude. C'est vrai, c'est un peu le peuple du oh maaan et des how amaziiing que je mime en souriant à voix basse. Nous les suisses on est moins drôles. J'exagère là aussi, et elle doit s'en douter. Surtout que je joue pas au suisse qui a un balais dans le cul. Mais c'est histoire de. C'est culturel. A moins d'être hyper bourré j'irai jamais sauter sur quelqu'un pour lui dire à quel point il est stylé. Je me cale sur le rebord de la piscine en enlevant mon tshirt pour profiter du soleil de l'après-midi. A un entretien quand j'étais ado on m'avait demandé "qu'est-ce qui te transcende Icare? Qu'est-ce qui te fait vibrer ?" Je souris. J'avais foiré cet entretien. Qu'est-ce qui te fait vibrer April ? J'ai pas envie d'être envahissant mais j'ai quand même envie d'en savoir plus sur elle. Je préfère demander ça calmement alors qu'on est tous les deux. On est détendus, tout va bien, mais je reste quand même sur une certaine réserve.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 956
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyMer 17 Avr - 18:29

Elle a pas trop l’habitude de calculer les gens d’elle-même, April. Elle l’a dit dans son interview avant les castings. C’est pas une personnalité solaire. Ce qui ne veut pas dire qu’elle enverra chier tout ceux qui lui adressent la parole - Icare, elle a décidé qu’elle l’aimait bien. Son défi de la semaine passée, elle a pas eu trop à se forcer pour ça. Il est cool, pas envahissant, et il dit des trucs pas complètement cons. Il a pas l’air complètement réfractaire à l’idée de lui adresser la parole non plus, il a l’air de s’en foutre un peu. April est consciente qu’elle a pas la personnalité la plus avenante, alors c’est appréciable. Puis ouais, en bonus, il est pas désagréable à regarder. April continue tout de même sa préparation pour aller nager alors que Icare lui demande des comptes sur ce qu’elle a balancé. En précisant que visiblement il n’a pas vraiment réussi à la détester la semaine passée, arrachant un demi-sourire digne de la Joconde à April pendant une seconde. Il a raison. Les Américains, ils sont pas comme elle. Elle le voit, elle vit avec eux. Mais voilà, y’a des circonstances. « J’ai pas exactement grandi comme le ricain lambda, » fait-elle en haussant les épaules en insistant sur le terme, un peu amusée. Pas un schéma familial classique, des origines métissées, une enfance donnée en sacrifice au monde de la gymnastique. Clairement pas la typique famille blonde aux yeux bleus, papa, maman, deux enfants virgule huit, un labrador et un Monospace garé derrière leur palissade blanche. Elle finit par se mettre en maillot de bain pour s’asseoir sur le transat et dégrafer les straps de sa prothèse, quand Icare balance son pavé dans la mare. « Tu te prends pour Niels maintenant ? » rétorque-t-elle avec un haussement de sourcils amusé. On a pas assez d’un seul psy dans cette baraque ? Slash, elle garde dans un coin le coup de Icare qui visite un psy dans son adolescence, au cas où. Elle est tentée de lui répondre un truc stupide, et attrape ses béquilles pour se relever et claudiquer vers la piscine. Le temps de réfléchir à sa réponse. Se glissant dans l’eau, tête incluse, elle finit par ressortir et se retourner pour s’accouder à la margelle, cheveux dégoulinants en arrière. « L’odeur de la magnésie sur mes mains. Les vibrations de la musique sur le tapis. Les bruits des ressorts des tremplins à chaque saut de cheval. Les applaudissements quand tu fous un pied sur le podium. » Elle décrit ces souvenirs précis d’un ton légèrement pensif, mais on ne peut plus sérieux, ses iris plantés dans ceux de son camarade pour faire passer le message. Elle sait pas quoi ajouter. C’est pour ça qu’elle vit. À part sa mère, elle a rien d’autre. « Tu lui as répondu quoi, à ton psy ? » lance-t-elle alors à son tour. Pas de raison qu’il commence cette histoire en parlant de son expérience sans en donner les détails.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyVen 19 Avr - 12:16

C'est vrai j'oublie souvent qu'on a un psy à la maison. Je suis pas con moi je vois bien que mes petites phrases me permettent de décrocher des vagues amorces de sourires à April. Ca m'ouvre tout un boulevard de décontraction, sans gêne je me conforte dans mes impressions. A y penser on est complètement différents elle et moi. Je me demande si la prod a une stratégie spéciale dans son choix de binômes d'entrée ou si c'est fait complètement au hasard. Je crois pas des masses au hasard, surtout dans un jeu comme celui-ci. Et j'ai pas mal essayé de capter ce qui nous liait du coup, April et moi. Sans vraie réussite pour autant. Pas de burger et de milk-shake au dinner le samedi soir alors ? J'ironise évidemment. J'imagine bien que la vie de sportive prédestinée ça ressemble pas à ça. Lula l'autre jour m'a fait comprendre que chez elle c'était pas forcément un objectif, à la base. April j'ai la sensation qu'elle doit avoir une histoire différente avec le sport. Ah non, en temps qui binôme d'entrée j'estime avoir l'exclusivité sur ta psychanalyse. Je souris. Moi mes parents quand ils ont vu que je pensais trop au foot ils ont vite mis fin à mes espoirs de môme. Tu iras en école privée mon fils, et tu feras de l'aviron. Autant dire que ma relation avec le sport à l'école s'est vite arrêtée. Pas fou. J'avais largement plus ma place sur un gazon synthétique ou à la limite en short brillant de boxeur qu'en combi moulante dans une barque. Je reste sur mon rebord tandis qu'April se glisse dans l'eau. En fait ça me fout imperceptiblement les jetons pour elle, cette histoire d'accident. Surtout vu ce qu'elle me balance après. Je fais un super effort pour ne pas ciller, j'ai pas envie de créer la gêne du - elle qui est gênée parce qu'elle voit que son histoire me fout dans le mal et qui me dit quelque chose du style "non mais t'inquiètes j'ai appris à vivre avec". Ce genre de phrase. Un peu comme quand tu demandes à quelqu'un comment va son grand-père qui est en fait décédé deux mois plus tôt. T'as gagné beaucoup de médailles ? J'ai bien compris qu'elle était plutôt célèbre dans le milieu, April. Mais je vais pas fake le fait que je connais sa vie ou son sport. Loin de là, moi ce genre d'épreuves je les regarde vaguement aux JO, et encore c'est plutôt une contrainte entre deux disciplines qui me plaisent vraiment. Sa question m'arrache un rire et je finis moi aussi par me glisser dans l'eau. Ah non c'était pas un psy, c'était pour un entretien dans une école. Je fais quelques longueurs avant de me poser contre le rebord. Tu me diras c'est aussi une forme d'entretien psychologique. Je crois que je lui ai répondu exactement ce qu'il fallait pour qu'il me prenne pour un con et qu'il ne m'accepte pas dans l'école. En même temps, quelle idée d'essayer de me balancer encore en espèce de boîte privée pour bourges sans ambition. Oh j'adore le management. D'ailleurs j'ai voulu toute ma vie diriger une équipe. Dans l'mille Icare. Ca m'a ouvert la voie pour m'enfuir à Paris. Et c'est là, au final, que tout s'est construit. Pas de regrets. Je me dis parfois que je serais peut-être déjà marié avec un gosse en route si j'avais suivi ce chemin bullshit des écoles de commerce et ingé pour fils à papa. Et ça me donne des urticaires.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 956
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyDim 21 Avr - 15:32

L’image que Icare dépeint de la parfaite petite famille américaine lui arrache un demi-sourire un peu amer. Elle a jamais eu ça, pour beaucoup de raisons différentes. « Pas vraiment, non. Enfin, pas à l’époque. Maintenant, pourquoi pas, » fait-elle en haussant les épaules. Un schéma familial compliqué, un clash culturel incessant avec sa mère, la galère financière de sa mère, son régime sportif quand elle a fini par signer chez les jeunes espoirs. Techniquement, maintenant qu’elle ne porte plus son drapeau d’athlète, et qu’elle est à l’abri du besoin, elle pourrait. Mais elle a jamais eu l’habitude de bouffer des trucs gras comme une habitude de vie pour se détendre. En y repensant, c’est pile le genre de truc que Katelyn aurait voulu faire une fois qu’elles auraient eu terminé leurs carrières. Elle doit se gaver de milk-shakes, maintenant, où qu’elle soit. Quand Icare marche sur les plate-bandes du psy du casting, ça l’amuse un peu, et sa réponse également. « Bon courage, » rétorque-t-elle avec un demi-sourire. Pas facile comme challenge, d’analyser son caractère et son histoire. Peu ont réussi. Et les rares qui ont pu saisir qui elle est exactement l’ont fait avant qu’elle se prenne ce terre-plein central dans la gueule une nuit d’été il y a six ans. Non pas qu’elle ait drastiquement changé, mais le regard des autres, lui, a changé de couleur. Elle se glisse dans l’eau pour répondre à la question quand même. La gymnastique, c’est toute sa vie. C’est ce qui l’a fait grandir, ce qui lui a permis de vivre correctement. Elle donnerait cher pour pouvoir sentir tout ça à nouveau à 100%, mais elle doit se contenter de rester sur le bord et de ramasser les miettes en tant que coach. C’est mieux que rien. Et c’est clairement pas avec deux jambes qu’elle aurait pu continuer longtemps, elle qui était déjà étiquetée trop vieille à la fin de Londres 2012. « Deux aux JO. Quelques unes en circuit national et régional, » répond-elle sobrement en  se laissant glisser un peu plus dans l’eau, pour ne laisser dépasser que le haut de son visage de la surface, accrochée au rebord. Finalement, Icare rejoint le mouvement, alors qu’elle lui renvoie sa question. Sa réponse-sans-vraiment-répondre lui inspire une nouvelle question, cela dit. « C’est tes darons qui t’ont poussé à postuler pour un truc comme ça ? » Icare a l’air d’être du genre à se laisser porter et faire un peu ce qu’il veut. Il a un côté artiste que April a du mal à imaginer dans des entretiens pour un genre d’école qui pose des questions pareilles. Faut vraiment sacrément se prendre au sérieux. Elle aurait juré que c’était une question de toubib, plutôt. « J’ai toujours pas eu de réponse à ma question, d’ailleurs. » Il a pas dit ce qui le faisait vibrer, à lui, histoire de remettre les compteurs à zéro et cerner un peu mieux le personnage, qui échappe toujours un peu à April malgré la fin de la mission. Ou du moins, du côté d’Icare - sa mission à elle ne lui a pas vraiment demandé trop d’efforts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyMer 24 Avr - 14:59

La vérité c'est que je suis pas très adroit avec les mots. Enfin, je suis pas un pro de la psychanalyse, justement. D'une part parce que je suis moi-même incapable de me faire une réelle introspection, d'autre part parce qu'à chaque fois qu'on m'a donné des conseils j'ai fini par ne pas les respecter. Alors pour le coup, je ferme ma gueule et je me contente plutôt de jouer à celui qui est capable de soutirer des semblants de sourire à April. Ca me suffit ça, de la voir s'ouvrir un petit peu, même qu'un tout petit peu. Je vais pas non plus frontalement attaquer ses souvenirs. Je sais pas gérer les émotions ambivalentes, les drames et tout ça. Je suis qu'un mec comme un autre, je panique. Mais je trouve ça cool qu'elle soit capable de parler de ce passé sans me balancer de l'eau à la gueule, ou me dire de me la fermer. Elle me parle de ses médailles et moi je souris en hochant la tête. Nice. J'ai pas mal de questions qui me titillent l'esprit mais j'essaie tant bien que mal de freiner ma curiosité. Ca change quoi au quotidien, une médaille au JO ? Est-ce que les gens la reconnaissaient dans la rue ? Est-ce qu'elle était invitée à des show ? Chez nous on est assez discrets dans ces démonstrations de fierté nationale. Y'a que les sports d'équipe qui permettent vraiment de mettre en avant les joueurs. Mais les US j'en sais rien moi, c'est une culture complètement différente. Et April elle avait l'air de dire que les gens la connaissaient. Sans doute à cause de son accident, mais j'espère avant tout à cause de sa carrière. T'as gardé la petite peluche ? Je souris, un peu gamin, mais j'ai toujours l'image des athlètes à qui on remet la médaille et la mascotte. C'est à son tour de me poser des questions et on rebondit sur cette histoire d'entretien. Ca date, dix ans, presque une vie pour un mec comme moi. J'en ai fait de toutes les couleurs, depuis. Evidemment, ils voulaient un fils ingénieur à la base. Leur rêve c'était Polytech Lausanne. Quand ils ont capté que ça matcherait pas ils ont essayé de me pousser sur les rangs des écoles de commerce payantes. Je hausse les épaules. Je suis fils unique, ils étaient ambitieux. Mais moi j'étais une mauvaise graine. S'ils avaient fait un peu gaffe à moi ils auraient vu dès le lycée que je m'étais pas entouré des bons fils à papa. Je mets quelques secondes à comprendre de quoi elle veut parler, puis je me rappelle de la discussion initiale. Ah oui. Qu'est-ce qui te fait vibrer Icare ? J'en sais trop rien, à vrai dire. La grosse musique, sans doute. Un bon film sur un écran incroyable. Mais c'est des banalités ça, c'est des conneries. La perte de contrôle. Je finis par souffler. Je croise son regard, le soutiens un instant avant de le poser sur la surface de l'eau. L'adrénaline. L'euphorie. Le cœur qui tambourine. Quelque chose comme ça, sans doute. Mais je pense que la perte de contrôle est ce qui s'approche le plus de ce qui me fait vibrer. Ca va bien avec mon prétendu côté artiste, après tout.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  http://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442http://www.throwndice.com/t11236-april 

MESSAGES : 956
AVATAR : lauren tsai.
ÂGE : 28
LOCALISATION : cincinnati (oh)
MÉTIER : coach en gymnastique.


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: --
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyJeu 25 Avr - 16:50

Gagner une médaille aux JO. C’est l’objectif d’un paquet d’athlètes pour une poignée d’heureux élus, comme si il n’y avait pas plus gratifiant comme récompense. Techniquement, avec une médaille aux Jeux, t’es au sommet de la chaîne alimentaire. Après ça, t’as plus rien à prouver. Si seulement. « Tu gagnes le traitement VIP par les médias. Ce qui veut dire plus de sponsors, mais ta vie passée au microscope par tout le monde, leur mères, et leurs chiens. » La gymnastique américaine, c’est un putain de champ de bataille. Les gens adorent leurs stars de la discipline comme si elles étaient des starlettes de Disney Channel. Alors quand une gosse comme April gagne, ça jase. Elle colle pas à l’image. Au lieu de l’appeler la petite fiancée de l’Amérique, c’est plutôt un challenge de à qui décryptera la grande maigre qui sourit pas et pourquoi elle est si foirée comme meuf. « Mais ça ne dure pas très longtemps. Et encore faut-il qu’on se rappelle de toi pour la médaille. » McKayla, Gaby, Ali, elles sont toutes passées par là. On se souvient d’elles comme le tiercé gagnant de 2012, mais pas vraiment des autres. Et encore moins d’April. Elle fait pas partie du Fierce5, elle est leur sixième roue du carrosse, et a gagné en plus de notoriété en se crashant dans ce terre-plein central qu’en décrochant l’or à Londres. La question idiote de Icare sur la peluche lui arrache un sourire qu’elle dissimule à moitié en plongeant son menton dans l’eau, sans trop répondre. Elle en a assez dit sur elle. Trop balancer comme ça, ça la met mal à l’aise, elle se sent vulnérable et elle aime pas ça, alors elle renvoie ses questions à Icare. Dans un sens, elle est assez contente que sa mère ait jamais été du genre à vouloir la faire rentrer dans une case comme les darons du candidat. Et quand il parle de perte de contrôle et de sensations fortes, pendant deux secondes, April revoit l’expression de Katelyn quand elle entre sur le praticable avec sa routine complètement barrée, mais qui fout les poils à tout le monde. N’en faire qu’à sa tête pour surprendre le monde entier et vivre dans l’inconnu sans jamais savoir à quoi s’attendre comme réactions du public, c’était ça, sa came. « Te barrer pour finir honte de la famille en tant qu’intermittent du spectacle, ça faisait partie du délire adrénaline ? » fait April alors en faisant quelques pas dans l’eau, la tête dépassant seulement, comme un crocodile dans son bayou. « C’est pour ça que t’es venu là ? » Elle s’approche lentement de son camarade, en insistant encore une fois sur la question. « Pour prendre des risques ? » April est curieuse de savoir le fin mot de l’histoire. Niveau risques, on a connu plus couillu que Thrown Dice, mais ça l’intéresse de gratter sur le fond du pourquoi cette participation. Ça va aussi toucher un peu à son instinct de compétitrice en bonus, aussi, d’entendre que certains sont prêts à n’importe quoi pour le frisson - les gens qui jouent le jeu à fond jusqu’au bout, elle aime bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   

MESSAGES : 687
AVATAR : kn
ÂGE : 28
LOCALISATION : paris
MÉTIER : monteur de décors au cinéma


PARCOURS DU CANDIDAT
CAGNOTTE: 64,1k
AFFINITÉS:
never going to catch me (dimanche, 16h) Empty
MessageSujet: Re: never going to catch me (dimanche, 16h)   never going to catch me (dimanche, 16h) EmptyVen 26 Avr - 1:38

J'ai jamais eu un objectif comme ça moi, un truc that big. Quelque chose qui compte. A défaut d'être des sportifs dans l'âme, pour la plupart des étudiants l'objectif qui fait rêver c'est d'être pris à telle école, tel stage, tel taf. Le genre d'objectif que tu t'imposes et auquel tu peux prétendre du fait du travail fourni, de l'acharnement, des nuits blanches et de certains sacrifices. Gagner une médaille aux JO c'est encore un autre niveau, c'est magnifique et monstrueux à la fois. C'est de l'ordre du jamais, un peu comme le PSG en finale de champions league. April elle me confirme que sa victoire lui a valu une contrepartie assez coriace. Si je pose des questions naïves c'est surtout par curiosité, pour la pousser à me parler d'elle sans être trop envahissant. Vu que ça marche, je continue. Et du coup t'en avais pas marre de cette médiatisation ? Pas assez pour t'empêcher de venir ici ? Parce qu'après l'accident les personnes risquent de se souvenir d'elle comme de la championne des JO qui a eu un accident et a joué à la meuf blasée dans une émission de téléréalité. Ca t'emmerde pas de te dire qu'ils vont te coller une étiquette de plus ? Je peux pas m'empêcher de poser cette dernière question avant de saisir qu'elle veut contrebalancer en parlant un peu de moi. La vérité c'est qu'elle m'intrigue April, elle me plaît vraiment bien et j'ai pas envie de bouffer qui je suis de peur de me lancer sur un sujet sensible. De toute façon on est en plein dedans là. Je me marre à l'entente de son analyse, c'est donc à ça que ressemble mon histoire quand je la raconte. J'ai jamais eu vraiment de personnes qui challengeaient ces choix. Et des gars comme moi, malheureux en famille, c'est pas si rare que ça. Je l'observe toujours, appuyé dos contre le rebord et le visage tourné vers le soleil. Ahah non concrètement ça c'était juste les prémices. Le chemin de la liberté. Le pire pour eux c'est qu'au fond je m'en suis pas si mal sorti. Je suis pas à la rue, je mets de côté chaque mois sur un compte secret en suisse... Je souris, un tantinet moqueur. Non ça c'est sans doute Pierpaolo. Le principal problème c'est qu'on se comprend pas. Mais c'est pas forcément ce qu'il y a de plus intéressant, ma relation avec mes parents. A moins d'être en pleine thérapie freudienne. C'est sa question en deux temps qui m'accroche un peu la gorge. J'ai plein de réponses toutes faites à cette question. Ca va de la volonté de se challenger au besoin de tune. Je me frotte les yeux, passe une main dans mes cheveux mouillés. Absolument pas, ce jeu c'est le contraire du risque à mes yeux. Je lève les bras, désigne aléatoirement ce qui nous entoure. Mais le principe même du jeu me fait marrer. Et au-delà de la tune et de chercher des secrets comme un gamin qui joue au Cluedo c'était aussi un bon prétexte pour changer d'air. Je sais juste pas combien de temps je vais tenir ici en fait. C'est ça qui m'inquiète, pas le lieu, pas le jeu, pas la prod. Une forme d'ennui. Tu nous donnes combien de temps ? Parce que j'ai l'étrange sensation que elle et moi sur ce coup on est pareil. Elle sera pas du genre à se laisser porter. Soit ça fuse, soit on jarte.

_________________


i really hope you find the happiness
you've been pretending to have
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 12 ::  :: PISCINE-
Sauter vers: